Avertir le modérateur

07/12/2013

Les consommateurs chinois pourront bientôt déguster du porc français et d'autres produits....

3ARWD1.GIFLa Chine et la France sont deux importantes représentantes de la diversité de la civilisation.

3ARWD1.GIFLa Chine et la France sont prêtes à élargir leur coopération->Le Premier ministre chinois met l'accent sur la sécurité du travail

3ARWD1.GIFJean-Marc Ayrault a appelé samedi en Chine les acteurs de l'économie française à mieux "vendre la marque France" en sachant répondre aux "besoins des consommateurs de la scène mondiale"->Le Premier ministre chinois met l'accent sur la sécurité du travail

La Chine et la France se sont engagées vendredi à étendre leur coopération trentenaire sur l'énergie nucléaire pour cibler des marchés dans d'autres pays.

"Nous avons convenu d'exploiter conjointement des marché pour l'énergie nucléaire dans des pays tiers", a déclaré le Premier ministre chinois Li Keqiang devant des journalistes à l'issue de son entretien avec son homologue français Jean-Marc Ayrault. Il a indiqué que leur conversation avait été "franche et amicale".

La coopération sur l'énergie nucléaire entre la Chine et la France a été initiée au début des années 1990, avec la mise en place de la centrale nucléaire de la Baie de Daya située dans la province du Guangdong, dans le sud de la Chine. La centrale est équipée de deux réacteurs nucléaires, chacun d'une puissance de 1.000 MWe, importés de France.

Outre le sujet de l'énergie nucléaire, les deux dirigeants ont indiqué aux journalistes que leur pays respectif était prêt à renforcer la coopération dans les domaines de l'aviation, du commerce, des investissements, de la finance, de l'agro-alimentaire, des produits agricoles, de la santé, de la construction automobile et du développement durable.

Li a révélé que les deux pays mèneraient ensemble des programmes de développement durable et combineraient leurs avantages en matière de capitaux, technologies, marchés, expériences et demande. Un programme de développement de ville verte, durable et respectueuse de l'environnement à Wuhan, capitale de la province du Hubei (centre), servira d'exemple à cet égard et bénéficiera du soutien d'entreprises des deux pays.

M. Ayrault s'est fait l'écho des propos de Li Keqiang, indiquant que la France espérait que les deux pays pourraient promouvoir ces programmes avec des actions concrètes et qu'il se rendrait à Wuhan pour étudier ce programme à l'occasion de sa tournée en Chine.

Il a ajouté que les deux pays avaient obtenu des résultats fructueux dans leur coopération agricole et agro-alimentaire.

Les consommateurs chinois pourront bientôt déguster du porc français et d'autres produits, a-t-il indiqué, ajoutant qu'il s'attendait à ce que la coopération bilatérale s'étende davantage dans les domaines sanitaire et pharmaceutique.

Les deux dirigeants se sont également entendus pour élargir les échanges culturels. Les deux pays organiseront ainsi des concerts, des expositions et des festivals de cinéma au cours de l'année prochaine pour célébrer le 50e anniversaire des relations bilatérales.

"La Chine et la France sont deux importantes représentantes de la diversité de la civilisation. Ces activités permettront de renforcer la compréhension mutuelle entre les deux peuples ainsi que la communication entre les deux civilisations", a indiqué Li Keqiang.

Le Premier ministre chinois a aussi salué la décision de la France de réduire à deux jours la durée des procédures de visas pour les citoyens chinois, indiquant que cela faciliterait les échanges de personnes et bénéficierait au tourisme, au commerce et à l'investissement entre les deux pays.

M. Ayrault a encouragé davantage de touristes chinois à visiter la France et a promis de simplifier les procédures d'obtention de visa.

En ce qui concerne les relations sino-européennes, Li Keqiang a appelé la France à jouer un rôle constructif dans les négociations Chine-Europe sur un accord d'investissement, et a exhorté l'Union européenne à s'en tenir au commerce libre et à faire preuve de prudence lors de l'adoptions de mesures pour la relance du commerce, afin de maintenir le bon développement des relations sino-européennes.

"La Chine espère que l'UE n'ouvrira pas une enquête sur des produits de télécommunication sans fil", a-t-il indiqué.

15:36 Écrit par franceweb dans 21CenturyWebArchive, Archive21stCentury, Articles, Business, Chine,China, France | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu