Avertir le modérateur

08/02/2014

Une génération militante branchée en continu sur internet >>Manif pour tous >>Partagez avec FranceWeb,e-GlobalNetWork®>>Construisons ensemble la société en réseau>>En 2014, continuons à grandir ensemble.

La Manif pour tous, une véritable machine de guerre>>C'est même une incroyable mécanique qu'ont su mettre en place ses organisateurs, avec des relais dans chaque département

Qui sont vraiment les anti-Hollande ? >>Comme Pauline, ils étaient des dizaines de milliers à Paris (80 000 selon la Préfecture de police, plus de 500 000 selon les organisateurs) à avoir répondu à l'appel de la Manif pour tous

 manifpourtous.jpg

De nombreux mouvements, nés dans la rue ou sur les réseaux sociaux, prospèrent hors des partis et des structures syndicales. Enquête chez ces opposants d'un nouveau genre qui font reculer le gouvernement et bousculent la droite.


Elle n'a pas pu résister. Devant la grille anti-émeute que les forces de l'ordre avaient dressée au débouché du pont Alexandre-III et du quai d'Orsay, Pauline a fait faire une embardée à sa poussette MacLaren et dévié du parcours officiel de la Manif pour tous pour que son mari puisse immortaliser la scène avec son appareil photo. En arrière-plan: une lance anti-incendie pour repousser les éventuels assauts des manifestants ; des dizaines de CRS armés jusqu'aux dents aux ­allures de «ninjas», selon Gabriel, l'aîné de ses trois enfants. Plus loin ­encore, par-delà la Seine, la verrière du Grand Palais et, sur la droite, la place de la Concorde. Tout sourire, en première ligne, entourée de sa marmaille, agitant des drapeaux bleu-blanc-rose, la jeune femme a pris la pose.

Clic, clac, une photo de plus pour nourrir «nos souvenirs de guerre». Elle ne savait pas encore que le gouvernement allait retirer le projet de loi ­famille, qui était l'une des principales raisons de sa présence dans les rues de Paris et qu'elle allait pouvoir crier ­victoire avec Ludovine de la Rochère, la présidente de la Manif pour tous.

Pourtant, rien ne laissait prévoir cette reculade du gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Jusqu'au bout, les ministres avaient tenté d'intimider les familles. Le matin même, Manuel Valls mettait en garde les manifestants dans une interview au JDD et n'hésitait pas à faire marcher les bons vieux aérosols idéologiques, voyant dans ce mouvement de contestation une «fronde des anti: anti-élites, anti-Etat, anti- impôts, anti-Parlement, anti-journalistes… Mais aussi et surtout des antisémites, des racistes, des homophobes… Tout simplement des antirépublicains», sans craindre les amalgames les plus grossiers. Le ministre de l'Intérieur omettait toutefois de préciser que le jeudi 30 janvier, trois jours seulement avant la date de la manifestation, ­Albéric Dumont, le coordinateur ­général de la Manif pour tous, avait été agressé par 15 individus à 200 mètres du bureau du préfet de police d'où il sortait pour négocier le parcours. Le jeune homme, qui avait bénéficié pendant un temps d'une protection policière, avait pourtant demandé une réévaluation des risques le concernant quelques jours plus tôt. Mais l'Union de coordination de la lutte antiterroriste (Uclat) avait jugé dans son rapport qu'il n'y avait plus de risque le concernant. Il s'en est fallu de peu pour qu'Albéric Dumont et la jeune femme qui l'accompagnait ne connaissent une fin tragique. Parmi les 15 personnes qui les avaient agressés, 5 d'entre elles, identifiées comme appartenant aux antifas, proches de ­Clément Méric, ont été interpellées pour violence volontaire en réunion. Manuel Valls, comme à son habitude, n'en a pas soufflé mot. Les «forces sombres» sont forcément de droite. Mais la stratégie de la tension du ministre de l'Intérieur n'a pas eu le don de dissuader les familles.

Depuis plus d'un mois, notre mère de famille de 35 ans avait coché le 2 février dans son agenda et prévu de quitter la Vendée tôt le dimanche ­matin afin de participer à sa quatrième manifestation nationale pour défendre la famille contre les projets du gouvernement, avant de repartir comme elle était venue. Prix de son engagement: 170 euros de péages et de carburant pour un dimanche militant. Avant, elle se contentait de commenter l'actualité autour d'un bon poulet. Depuis le 13 janvier 2013, date de sa première participation à une manifestation, elle est devenue l'une des ­innombrables actrices du mouvement. Elle a participé aux soirées des Sentinelles devant la préfecture de La Roche-sur-Yon, s'est investie dans l'école de ses enfants pour veiller à ce que la théorie du genre ne soit pas enseignée en catimini pendant les cours.

Comme Pauline, ils étaient des dizaines de milliers à Paris (80 000 selon la Préfecture de police, plus de 500 000 selon les organisateurs) à avoir répondu à l'appel de la Manif pour tous. Un indéniable succès alors que le gouvernement tablait sur une érosion de la contestation et feignait de laisser entendre qu'il n'y aurait plus qu'une poignée d'irréductibles, radicalisés à l'extrême, pour défiler et s'en prendre aux forces de l'ordre, comme une semaine plus tôt pendant la manifestation du collectif Jour de colère. Ce qui a fait dire à Joseph Thouvenel, le vice-président de la CFTC, au moment de prendre la parole à l'invitation des organisateurs de la Manif pour tous place Denfert-Rochereau: «On m'a dit que vous seriez quelques dizaines, alors je m'apprêtais à prendre les noms pour vous inviter à dîner, mais je me demande si on ne m'a pas menti.»

Même le pouvoir a dû reconnaître la consistance de la manifestation du 2 février et en tirer les conséquences. Un succès populaire qui a surpris ­jusqu'aux grands médias, qui ne s'attendaient pas à pareille affluence et pensaient pouvoir titrer sur l'inexorable déclin de la contestation du mariage gay. Il est vrai que, contrairement à l'année précédente, il ne s'agissait plus de manifester contre un projet de loi bien réel - en l'occurrence l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples de même sexe -, mais contre un climat jugé hostile aux ­familles. Difficile, dans ces conditions, de mobiliser les foules. Pourtant, les organisateurs de la Manif pour tous n'avaient aucun doute sur le succès de leur entreprise. La machine est bien huilée. C'est même une incroyable mécanique qu'ont su mettre en place ses organisateurs, avec des relais dans chaque département, un réseau d'avocats, des centaines de bénévoles prêts à se mobiliser au moindre appel pour sécuriser les manifestations. «Il suffit d'appuyer sur un bouton pour que tout se remette en place», assure Albéric ­Dumont, qui est à l'origine de la ­professionnalisation du mouvement, imposant des formations à ses équipes de bénévoles. En plus d'un an de ­mobilisation, ils ont acquis un véritable savoir-faire. Des manifestions en province et à Versailles, en guise de répétition, leur ont offert un premier baromètre et leur ont permis de juger que l'été n'avait pas entamé la détermination de leurs troupes. Bien au contraire.

La Manif pour tous, une véritable machine de guerre

Et c'était sans compter sur le gouvernement lui-même. «On ne pouvait rêver meilleurs attachés de presse que M. Vincent Peillon et Mme Dominique Bertinotti pour donner un écho à notre manifestation», plaisante Gonzague de Chantérac, l'un des responsables de la cellule communication de la Manif pour tous. En pleine polémique sur la diffusion de la théorie du genre à l'école, le ­ministre de l'Education nationale jure qu'il ne s'agit que de rumeurs véhiculées par de sinistres personnages liés à la galaxie d'Alain Soral, un proche de Dieudonné. L'argumentaire ministériel, il y a peu, aurait suffi à dissuader les plus raisonnables de soutenir le Jour de retrait initié par Farida ­Belghoul. Mais, quelques minutes plus tard, les militants de la Manif pour tous mettaient en ligne des documents qui attestaient le contraire, exhumaient des propos tenus par Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement, pendant la campagne présidentielle.

Farida Belghour.

 

A dire vrai, il importe peu à ces militants que de nombreux médias reprennent en boucle les propos du ministre «de la Rééducation nationale» (sic) et accréditent l'idée de la rumeur quand bien même, quelques semaines plus tôt, ils se faisaient l'écho, comme Le Nouvel Obs du 5 décembre 2013, de cette théorie du genre en interviewant Judith Butler, l'une de ses promotrices. Cette génération branchée en continu sur internet n'attend plus la grand-messe du JT pour se faire une opinion. Les uns et les autres s'informent partout et tout le temps sur leur téléphone, leur iPad. Ils ont vite fait de ne plus tomber dans les pièges de la désinformation pour l'avoir parfois expérimentée en direct. Ils se souviennent que des journalistes s'obstinaient à les dépeindre en «nazis roses», comme aux plus grandes heures de La Pravda, alors même qu'ils manifestaient pacifiquement. Les activistes n'en ont cure. Ils ont compris que chaque demi-mensonge du gouvernement était une occasion de communiquer pour remobiliser. La preuve encore par Bertinotti. La ministre déléguée à la Famille y est ­allée de sa petite pièce dans la machine à remobiliser les troupes en affirmant sur RTL qu'il n'était pas dans le rôle du gouvernement d'interférer dans le travail du législateur, ouvrant grand la porte pour que les députés socialistes ou écologistes introduisent un amendement autorisant la PMA et la GPA dans la prochaine loi famille. Il n'en fallait pas davantage pour que, sur Twitter, les opposants au mariage pour tous s'enflamment et relaient les propos de la ministre.

Les «pigeons» ont donné le «la» dès le début du quinquennat.

Mais la famille n'est pas le seul dossier sur lequel le gouvernement doit ­affronter une opposition d'un nouveau genre. Quoi que fasse l'équipe de Jean-Marc Ayrault, le pouvoir se trouve en butte à une contestation ­imprévue, aux méthodes nouvelles. Révolte fiscale, révolte sociétale: il n'est pas un projet du gouvernement qui n'ait été malmené. Jusqu'à l'accession au pouvoir de François Hollande, la réplique venait presque exclusivement des syndicats ou des principaux partis d'opposition. A l'appel des centrales syndicales, qui affrétaient des bus et des lignes de TGV sans que leurs manifestants professionnels n'aient rien à payer de leur poche, les socialistes et le Front de gauche étaient parvenus à nourrir une opposition consistante pendant la réforme des retraites conduite par Eric Woerth. Mais, sitôt votée, la loi ne donnait plus lieu à de nouvelles mobilisations. Rien de tel depuis le début du mandat de ­François Hollande.

Les «pigeons» ont donné le la dès le début du quinquennat. Court-circuitant un Medef dépassé, faisant preuve d'une redoutable réactivité et d'un ­véritable sens du buzz, ce mouvement spontané de patrons de start-up ­inquiets de voir leurs éventuelles plus-values de cession taxées comme les revenus du travail décide de faire son nid sur les réseaux sociaux au mois d'octobre 2012. En quelques heures, sitôt présenté le projet de loi de ­finances pour 2013, ils lancent une ­pétition sur Facebook et engrangent 25.000 soutiens en un éclair, au point d'imposer au gouvernement de s'asseoir à une table de négociation virtuelle et de parvenir à le faire reculer partiellement.

Une génération militante branchée en continu sur internet

De quoi donner des idées et des ailes à tous ceux qui veulent se faire entendre. Guillaume De Thomas, un jeune patron basé à Nevers, s'inspirera de l'exemple des «pigeons» pour créer à son tour les «tondus», qui militent pour la suppression des cotisations patronales sur les salaires. Idem pour le mouvement des «plumés», qui ­regroupe de petits entrepreneurs. Ils protestent contre les contrôles administratifs qu'ils jugent excessifs. La contestation fait des petits sur la toile. «pigeons», «poussins», «tondus», «plumés», la révolte gronde partout. Avec des fortunes diverses.

En Bretagne, les fameux «bonnets rouges» ont obtenu la suspension de l'écotaxe, mais ils ont prévenu qu'ils descendraient dans la rue et se feraient entendre jusqu'à ce qu'elle soit définitivement supprimée. Le moonwalk incessant de François Hollande a fini par convaincre les plus modérés que, face à un pouvoir hésitant, il convenait de maintenir la pression sous peine d'être à nouveau cocufié. Le nouveau recul du gouvernement sur la loi famille va les conforter dans cette conviction.

Thierry Borne.

 

François Hollande, qui était parvenu à se faire élire sur la promesse d'une présidence rassembleuse, est parvenu, après vingt mois d'exercice du pouvoir, à se mettre à dos une immense majorité de Français. Ils sont 78%, dans le dernier baromètre TNS Sofres pour Le Figaro Magazine à ne plus lui faire crédit, quand Nicolas Sarkozy recueillait encore 37% d'opinion favorable sur la même période. Encore pouvait-il compter sur la cote de confiance de son Premier ministre. François Fillon qui, en février 2009, avoisinait les 40% d'opinion favorable, signe que la politique qu'il menait n'était pas rejetée par les Français et que le chef de l'Etat pâtissait d'abord de son image personnelle. Au contraire, Jean-Marc Ayrault n'est d'aucune aide pour le président Hollande. C'est moins le couple exécutif que les Français rejettent que l'ensemble de leur politique.

L'UMP peine à récolter les fruits de l'anti-hollandisme.

Principal parti d'opposition, l'UMP devrait profiter de ce discrédit. Mais il peine à récolter les fruits de l'anti-hollandisme. A l'approche des municipales, les sondages que lisent avec soin les états-majors sont loin de prédire une vague bleue. La défiance qui touche le pouvoir déteint en réalité sur l'ensemble des politiques. Il suffit pour s'en convaincre de se pencher sur le dernier baromètre du Cevipof. Pour 73% des personnes interrogées, la notion de droite ou de gauche ne veut plus rien dire. Comme si les ­Français renvoyaient dos à dos les responsables politiques et que cette défiance signait durablement le divorce du peuple et de ses élites.

D'où le succès de ces mouvements d'opposition qui se sont créés en dehors des structures partisanes. La gauche préfère y voir l'expression d'un nouveau populisme coupable de complaisance avec l'extrême droite. Une vision totalement à côté de la ­plaque, pour le sociologue Jean-Pierre Le Goff. L'auteur de Mai 68. L'héritage ­impossible, y voit «l'expression d'un faux choix entre l'extrême droite et le gauchisme culturel qui entraîne un verrouillage ­démocratique, un chantage qui interdit tout recul réflexif et critique». La droite républicaine, elle-même, est mal à l'aise et semble accréditer cette «guerre civile idéologique» dans laquelle la ­gauche voudrait enfermer le mouvement.

Xavier Kemlin.

 

Cela explique, à quelques exceptions près, le silence embarrassé de l'UMP au regard de la Manif pour tous. Au nom d'un médiatiquement et d'un politiquement correct, Jean-François Copé et François Fillon se tiennent à distance d'un mouvement dont ils mesurent mal la profondeur. Résultat, la droite a laissé prospérer un «street party», comme aime à le qualifier le ­député socialiste Jean-Christophe ­Cambadélis, fin connaisseur des mouvements sociaux, qui peut à lui seul se vanter d'avoir fait reculer le gouvernement sur la loi famille, ajournée sine die au lendemain de la manifestation du 2 février.

Une victoire que certains voudraient voir se concrétiser bientôt dans les ­urnes. Des listes d'opposants au ­mariage homosexuel commencent à voir le jour. Certains, à l'UMP, craignent que la Manif pour tous n'évolue vers un mouvement de type Tea Party et n'entraîne la droite de défaite en ­défaite par sa radicalité. D'autres, toujours à l'UMP, espèrent que la force des convictions de la Manif pour tous viendra irriguer et nourrir le corpus idéologique du parti majoritaire à droite. Pour l'heure, comme le disent les responsables LMPT, «la France tranquille est le pire cauchemar de ­M. Hollande». Si les mouvements anti-Hollande persistent, ils pourraient ­devenir aussi celui de l'UMP…

  • Jour de colère: la défense dénonce une «instrumentalisation de la justice»

  •  
  • Partagez les connaissances avec

    FranceWeb,e-GlobalNetWork®

    Construisons ensemble la société en réseau

    3ARWD1.GIF Pour Vous et avec Vous.

    ARROW8.GIFTous, entrepreneurs de la connaissance

     3ARWD1.GIF la communication tous-tous dans l'économie du savoir et de la connaissance

    On a besoin de modernisé la France et FranceWeb peut être un catalyseur

     Préparer les internautes et les mobinautes en ce 21e siècle. Faciliter l'accès à la pratique pour tous, faire avancer la société, aider par la coopération et le développement. On a mis en commun nos réseaux, nos connaissances

     En 2014, continuons à grandir ensemble.

      « Avec cette grande campagne, nous souhaitons donner un coup de projecteur sur les aspects positifs de notre vie quotidienne en donnant vie à l’optimisme et au bonheur, des valeurs auxquelles FranceWeb aspire depuis 15 ans. Nous ne pouvons pas changer le monde mais nous pouvons encourager nos lecteurs à croire en de meilleurs lendemains. Là est toute la promesse de cette nouvelle campagne. Cette signature sera récurrente tout au long de l’année 2014 »  STEFAN RADUCANU.JPG

    Stefan Raducanu, Président  FranceWeb,e-GlobalNetWork®

          « Le temps et la tendance au progrès, expliquent l'univers »

     
  • La nouvelle société du savoir, l'apprentissage du partage des savoirs et des pouvoirs

     Enrichir les compétences de chacun, susciter le goût d'entreprendre.

     Préparer les internautes et les mobinautes en ce 21e siècle

     
    "Une véritable fenêtre sur le savoir permettant d'enrichir nos connaissances"

     projet architectural majeur du 21ème siècle

     
      RESEAU DE PARTENAIRES PLURIDISCIPLINAIRES POUR OPTIMISER LES PERFORMANCES DES ENTREPRISES, ADMINISTRATIONS ET COLLECTIVITES EN FRANCE, EN EUROPE ET DANS LE MONDE

     Groupe d'intérêts.jpg

     Parce que vous êtes tous différents, avec des rêves différents, ce RESEAU se doit d'être différent.

     

    Trois fonctions : repérer, sélectionner, partager.

    fleshenbasdroit.GIF

     

     la valeur principale  est l’expression de soi

     Un dynamisme collectif, une confiance en soi et en l'avenir y compris pour changer les choses....

    Ces lieux de vie doivent permettre de créer des rencontres entre personnes de services différents et d’améliorer les synergies et les collaborations possibles. Tout est fait pour que la créativité demeure !

    Favoriser les échanges économiques, sociaux et culturels d'entreprises et territoriaux, le travail en réseau et mettre à la disposition tout le savoir, afin de les aider concrètement dans leurs développement.

    Repérer ces savoirs, les enrichir, les développer ; organiser le partage, leur cross fertilisation, leur inter multiplication pour accroître la création de valeur au service de l'individu, entreprise ou territoire, voilà l'ambition du FRANCEWEB.

     Cette grande ambition se concrétisera si chacun d'entre nous, élu, décideur, chef d'entreprise, enseignant, citoyen est capable de la prendre à bras le corps, faisant preuve d'audace sur le plan créatif et que nous engagions des actions encourageantes pour les générations futures.

     Ce réseau  phare, constitué de multiples branches construites, par les partenaires, de façon indépendante les unes des autres, interconnectées. Cette architecture permet des connexions de bout en bout plus rapides et plus stables,  un Internet de deuxième génération, l'Internet de demain.

     Dynamisez votre gestion de contenu et découvrez les nouveaux modes de collaboration pour partager la bonne information avec la bonne personne, au bon moment.

     Production de valeur, mutualisation, confiance et réciprocité...

     globalpartnersnetwork.gif

     

     

    LIEU DE RENCONTRES D’INITIATIVES POSITIVES AU NIVEAU HUMAIN, ECONOMIQUE,CULTUREL,TECHNOLOGIQUE, D'ÉCHANGES, DE TÉMOIGNAGES, DE FORMATION ET VALIDATION DE PROJETS, RÉSEAU D’UNE MANIFESTATION DIFFÉRENTE, CONVIVIALE ET EFFICACE, 

     

       Produire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changement nécessaires par l’évolution de notre société.

    Construisons ensemble la société en réseau

     Tous, entrepreneurs de la connaissance

     3ARWD1.GIF la communication tous-tous dans l'économie du savoir et de la connaissance

     

     Il y aura une communauté, une intégration mondiale si trois conditions sont remplies : s'il y a un partage des valeurs, un partage des responsabilités et un partage des bénéfices.

     Gratuitement FRANCE WEB fournit une base d’information partagée et propose un socle commun de connaissances pour tous les citoyens...

     Tablet News Center (34).JPG

     

    Rien de grand ne se fait sans chimères.

     

    ArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gif

     L'Internet c'est Vous !

     Pour vous aider à réaliser vos projets et vos ambitions, nous mettons FRANCE WEB , à votre service

     Produire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changement nécessaires par l’évolution de notre société.

     

    « L'immortalité c'est de travailler à une oeuvre éternelle.  »

     « Ce qui constitue FRANCE WEB, ce n’est pas de parler la même langue, ou d’appartenir à un groupe ethnographique commun, c’est d’avoir fait ensemble de grandes choses dans le passé et de vouloir en faire encore dans lavenir.  »

     « Le besoin de croire à quelque chose d'extraordinaire est inné dans l'homme.  »

     « Le temps et la tendance au progrès, expliquent l'univers.  »

      “Des gens comme moi peuvent être utiles pour faire entendre autre chose que de la propagande dans les médias.”

     
    J'essaye de consacrer du temps à l'idée de changer le monde.

     Stefan Raducanu, Président FRANCE WEB

      La science restera toujours la satisfaction du plus haut désir de notre nature, la curiosité ; elle fournira à l'homme le seul moyen qu'il ait pour améliorer son sort.  »  Ernest Renan

     Extrait du L'Avenir de la science Plus sur cette citation

     francewebeglobal-avec-vous2.gif

     

    FranceWeb,e-GlobalNetWork®

     
    Les 10 Sites FranceWeb, Portails et outils de collaboration

            Plates-formes collaboratives pour nourrir la connaissance, la productivité et l'innovation
    On trouve une atmosphère de changement et d’innovation permanente.

      Faire parler de soi est vital pour une entreprise, une collectivité locale ou une association quelle que soit sa taille.

     Venez !
    Extension du domaine de partage.

     Quel est le point commun entre une rivière, un four à pain et un logiciel?

     Réponse : tous peuvent être qualifiés de "biens communs " ou "communs" s'ils sont gérés collectivement par une communauté d'usagers qui détermine leur régime d'accès et de partage. La théorie des biens communs, longtemps ignorée des économistes, trouve actuellement un écho dans les préoccupations écologiques, les habitudes de partage des cultures digitales et le développement de l'économie de la connaissance. Elle rencontre également les réflexions de Stefan Raducanu fondateur de FranceWeb. Un concept fondé là aussi sur la relation, l'échange et le partage.

     Venez à la rencontre de partenaires
    FranceWeb,e-GlobalNetWork®

    Poissy

    Yvelines

    Ile-de-France

    France

    Entreprises

    SRU

    Bonheur

    World

    Web

    Web Gallery

               Connecter, Trouver, Lire..

        3ARWD1.GIFFranceWeb,e-GlobalNetWork®, & StefanV.Raducanu, sur Facebook
      La marque  FranceWeb,e-GlobalNetWork® & StefanV.Raducanu  confirment leur position de leader de l'information généraliste. 

         STEFAN RADUCANU.JPGStefan Raducanu >> Ma sélection avec FranceWeb,e-GlobalNetWork®

     
    Stefan Raducanu, collectionneur du Web, l'homme  qui fait le bonheur d'un plus grand nombre d'autres.

     
         ArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gif

     

    Alimentation

    Associations Automobile Bébé, grossesse Bien-être Culture, musique Décoration, Maison
    Electronique et High tech Jeux et loisirs créatifs Mode et accessoires Paris et jeux en ligne Sports et loisirs Voyages Autres

     

     

    3ARWD1.GIFFranceWeb, Pour Vous et avec Vous.

          Platforme Internet.jpg

     

                  ArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gif

       VOIR ET ETRE VU !

       Réseau d'excellence au rayonnement local, départemental, régional, national, international

          Lisez, réfléchissez et commencez votre stratégie sociale et collaborative



        FranceWeb,e-GlobalNetWork®

       Réseau de communication et d'échange

     C'est la révolution des contenus

           FranceWeb,e-GlobalNetWork®

       ArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gif

            Le management de demain

       Se recentrer sur l'humain

     
    la valeur principale  est l’expression de soi

       Sa devise « Pour Vous et avec Vous» est un projet de développement durable conçu à l’échelle des territoires ou des régions, chaque membre mettant son expérience, ses connaissances au profit de l’ensemble, afin d’augmenter la richesse de chacun.

       Le but est de favoriser les échanges économiques, sociaux et culturels d'entreprises et territoriaux, de promouvoir le partenariat, le travail en réseau et de mettre à la disposition de ses lecteurs tout le savoir, afin de les aider concrètement dans leur développement.
    Ces lieux de vie doivent permettre de créer des rencontres entre personnes de services différents et d’améliorer les synergies et les collaborations possibles. Tout est fait pour que la créativité demeure !
    On trouve une atmosphère de changement et d’innovation permanente.

       Comment ça marche ?

       Si vous êtes un particulier, une entreprise, une association, un office de tourisme ou une commune et que vous souhaitez déposer un dossier, merci de nous contacter au 06 21 97 47 99 ou par mail : franceweb@gmail.com

       TCIC-travail collaboratif, intelligence collective

       projet architectural majeur du 21ème siècle

       Comprendre comment il fonctionne.

       Le concept de réseau est simple: Il faut planifier, établir des contacts et partager des informations à des fins professionnelles et personnelles. Les mots clés sont la planification et personnelle. Réseau doit être planifié, il ne se passe pas seulement, et le réseautage de qualité se produit uniquement lorsque les relations de soutien ou amicales ainsi que des contacts d'affaires sont construites. Le réseautage est un processus de 24 heures qui est à donner ainsi qu'obtenir. Vous ne pouvez pas s'attendre à assister à une réunion du réseau tous les six mois et obtenir des résultats. Vous devez toujours être à l'affût de personnes que vous pouvez inclure dans votre réseau, et dont les réseaux que vous pouvez rejoindre. Comprenez que vous ne pouvez pas bénéficier immédiatement, mais quelque part sur le brochet. Il peut prendre des années pour voir les résultats. Ou il peut apporter un coup de téléphone pendant la nuit. Il est préférable de travailler constamment à la construction de votre réseau, de sorte que vous l'aurez mis en place lorsque soudain, vous perdez votre emploi ou prendre un transfert dans une nouvelle ville. Vous n'aurez pas à se battre pour un système de soutien, il sera là pour vous.

       Partageons le goût de l’exception et de la rareté avec 19.446  lecteurs et 11.278 visiteurs uniques : les particuliers, professionnels et entreprises

       « L’information est permanente ; elle ne s’arrête jamais, et nous la surveillons 7 jours sur 7 et 24h sur 24. Cela exige une organisation et une coordination parfaites. Le rôle des managers et des partenaires est donc essentiel. »

       Boostez votre image et votre visibilité

     

        LOCAL – REGIONAL – NATIONAL –  INTERNATIONAL

        Contact: eglobalnetwork@gmail.com 

      Pour vous, nous avons conçu un espace d'échanges et de savoirs, vous proposant un mode de collaboration, pertinent et efficace, capable de s'adapter à votre entreprise, votre fonction et vous.

       L'objectif est d'informer, conseiller, former, accompagner, partager, repérer, sélectionner et préparer les usagers  en ce 21e siècle.

      Le contexte, Le global, Le multidimensionnel, Le complexe.

     

      Stimuler le plein emploi de l'intelligence générale des individus faisant appel à la connaissance du monde .

       Des solutions pratiques au service de votre vie quotidienne.  

    Faites savoir autour de vous  ce projet, soyez fiers de l'annoncer à vos collaborateurs et à votre entourage, et encouragez toute participation sur ce portail

       Venez nous rejoindre.

         Nouvelle société du savoir et de la connaissance

          Développer des réseaux de savoirs

          Accroître les compétences

          Valoriser l'économie

           Faisons connaissance.pdf

         Contact: eglobalnetwork@gmail.com

      Innovation collaborative.

      Dans l'axe "Outside-in", FranceWeb développe un environnement et une politique de communication propre à attirer des partenaires, y compris en dehors de son écosystème naturel. Dans l'axe dit "inerne" FranceWeb a choisi pour lui même grâce à son réseau social d'entreprise baptisé " Famille d'Entreprises"! Celui-ci permet à nos lecteurs d'être connectés à l'nsemble du réseau mondial de partager des idées, des expertises, ce qui crée de la valeur pour nous mais aussi pour nos lecteurs. L'objectif principalest alors de capter et de faire remonter des idées innovantes issues de toute l'entreprise. Dans ce domaine également, il faut faire preuve d'innovation !

       Car l'innovation est avant tout un état d'esprit qui doit s'appliquer dans toutes les situations...

       Le but est alors de se positionner en leader et d'attirer et fédérer des partenaires potentiels pour

      Notre RESEAU est doté des dernières innovations technologiques du Web 2.0 offrant des informations diversifiées aux  internautes du monde entier.

      Créer devient si simple

    Statistiques, Janvier 2014 +Début Synthèse Résumé.docx


    CONNECTEZ-VOUS AU MONDE.

      Contact: Stefan Raducanu: 01 39 65 50 34  ou  06 21 97 47 99

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu