Avertir le modérateur

11/02/2017

« l’esprit d’ouverture et de création »PoissySmartCity,MyNewsCenterNavigator,FranceWebAsso,FranceWebSharing :“Le microservice n’a qu’une seule et unique mission et doit la remplir du mieux possible.”

Dispatch.jpgFranceWebSharing,FranceWebGlobalNews avec MyNewsCenterNavigator: Les fondamentaux d’une IT « future-ready » Par Denis Montillet Tech Page One Simplicité, ouverture, sécurité… Quels sont les 5 éléments fondamentaux d’une entreprise « future-ready » ?

Communication unifiée, réseau social d’entreprise ou application de gestion de projet, les solutions ne manquent pas pour améliorer la collaboration au sein d’une entreprise. Laquelle sera la plus adaptée ?

RSE,Avec MyNewsCenterNavigator, l'information en temps réel, Digital@Work, PoissySmartCityWebCitoyen, Deux participants aux projets français, IssyGrid et So Grid apportent leur expertise en compagnie de Stéphane Paccaud, responsable des partenariats

FranceWeb en un clic de souris, RECHERCHER,OBSERVER,METTRE EN LIEN,DIFFUSER, Produire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changements nécessaires par l’évolution de notre société.

Station1,Level1Communications, .B2B, MyNewsCenterNavigator, PoissySmartCity,FranceWsebAsso,FranceWebSharing,SRU-Electronics..

FranceWebSharing,SRU-Electronics..

1agld1r.gifDES EXEMPLES POSITIVES

  • Comme le dit le philosophe André Comte-Sponville : "Les héros, ou simplement les gens bien, sont à la fois un modèle et un encouragement. Nous en avons besoin !"
  • Mais la presse excelle surtout à dénoncer ceux qui génèrent et entretiennent les problèmes.
    FRANCEWEB, E-GLOBALNETWORK est la première source d'information dont l'ambition est de partir en quête des "entrepreneurs du meilleur", ceux qui se sont donné pour rôle de transformer positivement leur société, leur entreprise, leur vie. Nous croyons qu'ils sont au moins aussi importants que les politiciens ou les personnes célèbres... parce que les changements positifs naissent souvent sur le terrain et n'atteignent que plus tard les structures et les sphères du pouvoir.

  • FRANCE WEB E-GLOBALNETWORK est un réseau, à vocation locale, régionale, nationale, internationale, d’entrepreneurs, chefs d’entreprise, créateurs d'entreprise, cadres repreneurs, porteurs de projets, dirigeants de TPE,PME,PMI, experts & conseil, entrepreneurs individuels, artisans, commerçants, professions libérales, réseaux d'accueil et d' accompagnement, consultants, étudiants et enseignants du supérieur...
  • Le Premier Réseau vous permettant de tester gratuitement en ligne des applications susceptibles de répondre à vos besoins.
  • Une présence mondiale gratuite sur le Web. 

    1agld1r.gifRéseau Social d’Entreprise1agld1r.gifFranceWebWorkplace.

  • Stefan Raducanu, 01 39 65 50 34 Mobile : 06 21 97 47 99 20150119_111932.jpg

L'émission Digital@Work traite des grands chantiers de modernisation des usages. Pour ce premier numéro elle s'intéresse aux smart cities, un terme qui chapeaute des projets aussi divers que des parkings intelligents, la collecte intelligente des déchets, ou encore la gestion des feux de signalisation routière. Deux participants aux projets français, IssyGrid et So Grid apportent leur expertise en compagnie de Stéphane Paccaud, responsable des partenariats pour la plateforme IoT, HPE.


Logiciel : l’ère des microservices

 
Tech Page One

 

C'est la nouvelle tendance en matière d'architecture logicielle : préparez-vous à découper vos applications en une multitude de processus légers, tous indépendants et chacun dédié à une tâche précise. Prêt ? A vos scalpels !

Logiciel : l'ère des microservices

ERP ou CRM, outils RH ou financiers, les entreprises ont depuis de nombreuses années développé des applications spécifiques, pensées pour répondre avec le plus de précision possible aux besoins des métiers. Puis, le temps passant, des mises à jour ont été effectuées et de nouvelles fonctionnalités ajoutées. Si bien que l’application est devenue extrêmement lourde à gérer et que la moindre modification peut réclamer des semaines voire des mois de préparation avant d’entrer en production, le temps d’éliminer régressions et incompatibilités.

Cette approche, qu’ont expérimenté de très nombreux services informatiques, est ce qu’on appelle communément une application monolithique, qui centralise l’intégralité des services. Au début des années 2000 ont commencé à apparaître les architectures orientées services, ou SOA. Ces dernières visaient à décomposer l’application en différents composants communiquant entre eux à travers le réseau. Dix ans plus tard, ces composants gagnent encore en indépendance et les applications en agilité. C’est l’ère des microservices.

“Le microservice n’a qu’une seule et unique mission
et doit la remplir du mieux possible.”

L’application décomposée

Prenons l’exemple classique d’un utilisateur qui se connecte au portail web de sa banque. Très rapidement, il est possible de distinguer un ensemble de services :

  • Identification de l’utilisateur
  • Consultation des comptes
  • Réalisation de virements
  • Messagerie

Dans une architecture microservices, chacune de ces fonctions va correspondre à un processus complètement autonome et indépendant des autres. Seules des API relient les microservices entre eux. Cette approche présente plusieurs avantages. Les services ainsi dissociés sont bien plus légers qu’une application monolithique traditionnelle et peuvent être modifiés sans que cela ait un impact sur le reste des composants. Cela permet de faire évoluer l’application beaucoup plus facilement et donc d’intégrer plus rapidement les nouvelles fonctionnalités réclamées par les métiers.

Autre avantage, les microservices vont pouvoir absorber plus efficacement les pics de charge. Seul le service concerné par la hausse des requêtes pourra bénéficier de ressources supplémentaires pour les traiter. Les capacités de calcul de l’entreprise sont ainsi mieux utilisées et les coûts davantage maîtrisés. Enfin, le microservice n’a qu’une seule et unique mission et doit la remplir du mieux possible. Pour cela, il est possible d’employer le langage le plus approprié selon la fonction désirée.

DevOps et conteneurs : les meilleurs alliés

En parallèle, deux grandes tendances viennent compléter l’utilisation des microservices. La première est celle de la conteneurisation. Plus légers que les machines virtuelles, les conteneurs sont particulièrement adaptés au déploiement des nombreux microservices qui vont composer l’application. La seconde est la méthodologie DevOps, qui consiste à rapprocher les équipes de développement des équipes d’exploitation. En résumé, grâce aux microservices, les développeurs pourront améliorer leurs applications plus rapidement, l’équipe IT pourra passer ces mises à jour en production plus vite grâce aux conteneurs, et la méthodologie DevOps permettra de faire le lien entre les deux. Et au bout de la chaîne, c’est tout le business qui s’accélère.

 Denis Montillet

Denis Montillet

Actuellement en charge du marketing B2B chez Dell France, Denis Montillet pilote les initiatives stratégiques autour de la gestion des données, de la convergence, des technologies « software-defined » et du cloud.

Derniers articles:

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu