google-site-verification: googlec3c723fe64a95ade.html

Avertir le modérateur

14/05/2017

Message à la Cité » PoissySmartCity: pourquoi la ville intelligente ? Une introduction à la ville intelligente.Une multiplicité d’acteurs, en filigrane de ce concept, va permettre d’inventer la Smart City, avec les connexions entre ces réseaux...

C’est quoi PoissySmartCity ?  Together becoming a SmartCity connecting people.png

1agld1r.gifLa Plateforme, «La source»...

La donnée  au service des citoyens.

...une méthode qui met l’humain au centre du dispositif, organise le partage d’information et met en œuvre une interaction permanente afin d’entretenir un processus de co-création entre citoyens. Ils pourront ainsi s'engager ensemble dans des projets communs de transformation de leur ville, pour créer un nouvel environnement de bien-être.

1agld1r.gifC'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

......des moyens d'information et de conversation entre citoyens ..C’est s’engager à construire de manière collaborative des villes durables, résilientes et productives, et à mettre les technologies numériques au service de l’autonomisation du citoyen. Ce mouvement va prendre de l’ampleur : de plus en plus, les citoyens vont apprendre de nouvelles compétences, s’impliquer dans des projets de co-conception et repenser leur posture.

La Ville Ingénieuse, intelligente et durable....

Message à la Cité !

La Ville Ingénieuse représente le but fondamental d’une ville qui se transforme pour répondre aux impératifs économiques, sociaux et environnementaux. Nous sommes pour une société juste, équitable et durable. Pour une politique du bien vivre et pour un Projet Collectif. Pour un projet de société humaniste, l’humain étant remis au cœur des décisions. Pour une transition démocratique, sociale et écologique. Pour un aménagement du territoire équilibré valorisant tous les territoires urbains et ruraux.  Evidemment, toutes ces propositions ne viennent pas de moi, ou d'un petit conseil exécutif, mais bien de la FranceWebAsso déjà engagée, qui a fait des diagnostics et construit des solutions. Avec ce projet "PoissyVilleIntelligente" nous sommes pour la coopération et l’intelligence collective.

Vision 2021.   L'inclusion numérique..L’innovation ouverte...

La Fab City....L'Open Data...

organisation-intelligence-collective.jpg

L’innovation ouverte repose sur l’idée qu’il faut distribuer les outils et les données au plus grand nombre plutôt que de les confiner à un seul acteur, que les solutions de demain émergeront grâce à l’intelligence collective et à la collaboration des acteurs publics, des entreprises, des chercheurs et des citoyens. L’innovation ouverte replace l’humain au cœur du dispositif en lui donnant les moyens de comprendre et de s’approprier les flux de matières et de données qui traversent la ville. Ce document propose une définition opérationnelle de "PoissyVilleIntelligente" au 21e siècle et esquisse une méthode pour y parvenir. Il a lui-même vocation à être co-construit par les parties prenantes de la ville intelligente. Il s’articule avec l’action internationale de notre ville.

Son objectif est de bâtir une vision commune pour mobiliser l’énergie, la créativité, l’inventivité de tous ceux qui croient en Poissy ville intelligente et durable.

Stefan V.Raducanu, President FRANCE WEB

Contact: Tel : +33(0)1 39 65 50 34    +33(0)6 21 97 47 99

FRANCE WEB -  3 rue Blanche de Castille   78300-Poissy - France

Association déclarée le 12 Juillet 2002, N° 19562, loi 1901

N° SIREN : 495 112 500     Tel : 01 39 65 50 34   Mobile : 06 21 97 47 99

mailto : franceweb@gmail.com

Une introduction à la ville intelligente..

On lit et fantasme beaucoup sur le concept de la Smart City. Les représentations de ces villes dans l’imaginaire collectif sont en partie largement influencées par le cinéma (des Temps modernes à Minority Report). Pour autant, qu’en est-il dans la réalité ? De nombreuses villes, comme Stockholm, Rio de Janeiro, ou encore Lyon se transforment, construisent et testent leurs modèles smart. Mais concrètement, c’est quoi la Smart City ?

Une ville peut être qualifiée d’« intelligente » quand les investissements en capitaux humains, sociaux, en infrastructures d'énergie (électricité, gaz3), de flux (humains, matériels, d'information) alimentent un développement économique durable ainsi qu’une qualité de vie élevée, avec une gestion avisée des ressources naturelles, au moyen d'une gouvernance participative et d'une utilisation efficiente et intégrée des TIC. Une ville intelligente serait capable de mettre en œuvre une gestion des infrastructures (d’eau, d'énergies, d'information et de télécommunications, de transports, de services d’urgence, d'équipements publics, de bâtiments, de gestion et tri des déchets, etc.) communicantes, adaptables4, durables et plus efficaces, automatisées pour améliorer la qualité de vie des citoyens, dans le respect de l'environnement.

Les caractéristiques d’une ville intelligente

 983816239.gif

 

Une multiplicité d’acteurs.

Le citoyen, L'électeur, Le travailleur, Le consommateur.

La Ville Connectée, des outils innovants offerts par le numérique...

Elle représente le socle technologique. Elle appuie la modernisation et prolonge l’administration municipale pour accompagner les nouveaux usages des habitants et des visiteurs. Des nouveaux services et plateformes numériques permettront l’interopérabilité et l’échange d’information. Elle puise sa force dans des infrastructures évolutives adaptées aux besoins.

Groupe d'intérêts.jpg

Dans la mise en œuvre des Smart cities, de nombreux acteurs interagissent. Outre les acteurs traditionnels des villes (institutionnels, architectes et urbanistes, fournisseurs de services, opérateurs des réseaux de transport, gestionnaires des réseaux d’énergie, etc.), de nouveaux acteurs apparaissent et prennent une place importante dans la construction de la ville intelligente de demain, les spécialistes des NTIC par exemple.

La ville est, donc, le lieu de l’intégration d’acteurs et de systèmes multiples et interdépendants. C’est un système de systèmes où les interactions et les échanges d’informations entre les systèmes et entre les acteurs sont fondamentaux.


Source : tecdev cité par ERDF


C’est quoi la Smart City ?

C'est quoi la Smart City ?

On lit et fantasme beaucoup sur le concept de la Smart City. Les représentations de ces villes dans l’imaginaire collectif sont en partie largement influencées par le cinéma (des Temps modernes à Minority Report). Pour autant, qu’en est-il dans la réalité ? De nombreuses villes, comme Stockholm, Rio de Janeiro, ou encore Lyon se transforment, construisent et testent leurs modèles smart. Mais concrètement, c’est quoi la Smart City ?

Le contexte

La concentration toujours plus importante des individus dans les villes amène irrémédiablement celles-ci à préserver et optimiser leurs ressources et leur organisation. Pour bien comprendre le contexte, voici 2 constats :

  • Actuellement, 50% de la population mondiale vit dans les villes. En 2050, ce pourcentage passera à 70%.
  • Les villes occupent 2% de la surface terrestre et produisent 80% des émissions de gaz à effet de serre.

L’objectif des villes, des métropoles, et des territoires est donc d’accompagner cet enjeu sociétal, politique et environnemental.

Concrètement, qu’est-ce qu’une Smart City ?

La Smart City, smart cité ou ville intelligente consiste globalement en l’optimisation des coûts, de l’organisation, du bien-être des habitants.

Ce concept d’origine anglo-saxonne n’est pas nouveau. Les pionnières dans le domaine sont les mégalopoles d’Asie, comme Hong-Kong ou Singapour. Depuis 1980, les technologies avancées et les services de pointe sont les activités dominantes de Singapour, ville audacieuse et futuriste. Cela s’illustre notamment par le projet Supertrees, l’implantation à travers toute la ville d’arbres artificiels hauts de 50 mètres. Ces arbres sont équipés de modérateurs de température. Ils éclairent, récoltent l’eau de pluie, etc.

C'est quoi la Smart City : le projet Supertrees

Le projet Supertrees à Singapour. Crédit : Budiman Salleh

On assiste également en Corée du Sud et dans les Émirats à la construction de villes intelligentes, véritables laboratoires connectés destinés à accueillir des habitants. La ville de Songdo, en Corée du Sud conçue de toute pièce, sera achevée en 2017. Ses bâtiments sont construits selon des standards américains de haute qualité environnementale. Ses routes et ses édifices disposeront de capteurs et de systèmes destinés à mesurer, organiser le trafic, et anticiper et ajuster les consommations d’énergie.

En Europe, la concrétisation de ce concept s’illustre différemment. Les pays européens et leurs villes ont choisi de fonder leurs évolutions technologiques sur leurs spécificités culturelles et territoriales.

Barcelone, par exemple, doit avant tout mettre ses systèmes au niveau technologique pour suivre ses ambitions. TransMilenio, le système de bus rapide, a été mis en place pour lutter contre le trafic qui paralysait les axes de la ville aux heures de pointe. Aujourd’hui, ce réseau de bus est le plus important au monde.

Ce qui caractérise la Smart City

Les fondements de la ville intelligente

Pour accéder au rang de Smart City, pour que le challenge soit atteint, toute ville doit avoir un état d’esprit « smart » :

  1. La donnée est au service des citoyens. Son traitement intelligent repose sur des principes participatifs et de transparence. Son action est une réponse à leurs attentes et leurs intérêts. Elle n’est donc ni intrusive, ni un moyen de contrôle de la vie privée.
  2. Pour être smart, la ville s’appuie sur plusieurs projets data impliquant différents opérateurs urbains. La Mairie de Paris a lancé un projet expérimental de mesure des déplacements, de la pollution atmosphérique et sonore place de la Nation. Ces données seront visibles sur la plate-forme Open Data de la ville.
  3. Être vigilant sur la notion de temporalité des données dans le lancement et l’anticipation des actions. Anticiper le développement de la ville ou la qualité de vie des citoyens ne se définit pas à partir des mêmes données que la prévention des accidents ou la fluidification de la circulation.

Les piliers caractéristiques d’une ville sont son économie, sa mobilité, son environnement, ses habitants, son mode de vie et son organisation.

L’idée consiste à développer des moyens et des solutions aptes à répondre aux besoins de la population tout en préservant les ressources, l’environnement… L’analyse et la valorisation des données offre aux villes la possibilité de gérer finement leurs leviers économiques, environnementaux, citoyens… Cette gestion intelligente, c’est la capacité de mettre en lien ces leviers, de leur permettre de « performer » non plus individuellement, mais en les reliant les uns aux autres.

Par exemple, Los Angeles optimise les tournées de collecte des ordures à l’aide de capteurs dans les conteneurs. Lyon a lancé Hublo, un centre de supervision de l’exploitation de l’eau potable. Celui-ci collecte, visualise et analyse en temps réel l’ensemble des données liées au service d’eau de la ville. Hublo permet à la ville de Lyon de mieux anticiper et organiser les interventions, de réduire les fuites et la consommation de cette ressource.

En quoi les données guident les enjeux de la ville intelligente ?

L’Open Data, moteur des Smart Cities

En filigrane de ce concept, ce qui va permettre d’inventer la Smart City, ce sont les connexions entre ces réseaux, le croisement et l’exploitation des données.

À ceci s’ajoute la question : les Smart Cities sont-elles le véritable Eldorado du Big Data ?

L’importance de la donnée dans la ville intelligente prend effectivement tout son sens. La logique des réseaux, la collecte et le traitement des données, l’évaluation et la mesure de leur potentiel et de leurs limites conditionnent la performance de ces villes.

C'est quoi la Smart City : la place de la Nation

La place de la Nation, bientôt transformée en laboratoire Smart City. Crédit : Francoise De Gandi

La collecte de données sur les infrastructures et les équipements de loisir permet d’adapter le personnel nécessaire aux jours et heures de fréquentation. La satisfaction des usagers et des employés est ainsi assurée.

L’interopérabilité des données (ou comment rendre les villes plus intelligentes)

La diversité des sources, des données, leur volumétrie, les nombreux acteurs, nécessite un pilotage mené par la ville. La gouvernance et le partage de ces données sont deux principes fondamentaux pour :

  • Visualiser et comprendre le fonctionnement, les consommations de la ville et discerner les dysfonctionnements,
  • Faire émerger de ces informations des besoins auxquels il convient de trouver de nouveaux usages et de nouveaux services dits « intelligents ».

Enfin, les réelles conditions de succès résident dans l’interopérabilité des données, à savoir l’accès et le partage de toutes les données via des formats standards (dont les APIs). L’enjeu consiste à rendre les données disponibles dans un format lisible et exploitable par les acteurs.

Rendre par exemple un bâtiment intelligent pour optimiser sa gestion de l’énergie ne consiste pas seulement à le relier à Internet. Il s’agit de permettre à d’autres outils et systèmes de communiquer avec les données de fréquentation, de température. C’est ce défi technique que les villes doivent tout d’abord relever.

 


Vous souhaitez partager vos données de manière interopérable ?

Recevez votre guide gratuit maintenant ! Il réunit les 10 étapes essentielles pour bien amorcer votre projet Open Data.

Téléchargez le guide Open Data d'OpenDataSoft

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu