Avertir le modérateur

26/06/2017

Pour Vous et avec Vous : FRANCE WEB ASSO, espace collaboratif dont l’objectif est de créer, entre adhérents, par l’intermédiaire de ses réseaux,Conseils aux propriétaires, Haute saison : comment maximiser vos revenus cet été ?

La nouvelle société du Savoir, FranceWebAsso: C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous ! Partager est gagner. Laissez l' "Unique" le lire. Cela sera lisible par la machine; Et l' "Unique" c'est nous, The next Web e-GlobalNetWork,"cloudbook" toujours connecté

Pour Vous et avec Vous : FRANCE WEB ASSO, espace collaboratif dont l’objectif est de créer, entre adhérents, par l’intermédiaire de ses réseaux, une interactivité participative, coopérative et économique, Le 3e lieu

2 maini.jpg

FranceWebSharing. Made for Sharing. Made in France

Dans le cadre de son programme
"La France dans l’économie du savoir et de la connaissance".

FRANCE WEB  lance une campagne au niveau local, régional, national, international. 

Son action sera, par l’utilisation collective d’Internet ( outil de travail ), de mobiliser l’intelligence collective, partager l’information, afin de développer son réseau de partenaires pluridisciplinaires.
Optimiser les performances des entreprises, administrations et collectivités en France et en Europe sont les maîtres mots de ce projet.
Sa devise « Pour Vous et avec Vous » est un projet de développement durable conçu à l’échelle des territoires ou des régions, chaque membre mettant son expérience, ses connaissances au profit de l’ensemble, afin d’augmenter la richesse de chacun.

C’est un nouveau défi pour notre pays européen par la Formation des Citoyens de la Société de l'Information.

Le programme, pragmatique et ambitieux, vaste chantier concernant les ressources humaines, s’inscrit dans le droit fil de la société de l’information, à travers les territoires, favorisé par l’approbation des usagers de l’Internet et les forces vives de la collectivité (habitants, associations, entreprises, structures, déconcentrés de l’Etat, réseau de l’éducation etc.) : cette pluralité des partenaires  permettant la complémentarité des approches des savoir-faire et des modes d’intervention indispensables à une mise en œuvre opérationnelle du développement durable dans la nouvelle société du savoir et de la connaissance.

 FRANCE WEB peut être décrit de 3 manières :

1) Comme un réseau de réseaux fonctionnant avec le protocol TCP/IP

2) Comme une communauté de personnes qui utilisent et développent ces réseaux.

3) Comme l'ensemble des ressources mises à la disposition de ces communautés.

C'est la synergie entre les trois dimensions de l'Internet ; techniques, humaines et informationnelles, qui doit être recherché dans l'ensemble des projets créés sur Internet.

  MISSION INTERNET: Communautés et projets collaboratifs. 

 "L'Internet ne va pas se limiter au Web, à l'e-mail et à quelques services phares..."

"Les services standards tel que l’e-mail vont de plus en plus être consommés via des grandes plate-formes..

"Aujourd’hui, le ton en matière de tendance technique n’est plus donné par Microsoft, Oracle ou Sun mais par Google, Amazon ou Ebay..."

Le passage "tous réseaux"nécessitera un palier intermédiaire car nous aurons à lutter contre les mentalités, les cultures, l'habitude, qui évoluent moins rapidement que les systèmes informatiques.

Pour faire face aux changements, l'homme est sans cesse obligé de se former, d'apprendre à maîtriser le complexe, le nouveau. Il faudra donc changer. Dans ce monde de changement, c'est la capacité à trouver, traiter, chercher, échanger de l'information qui mesure l'autonomie et la réelle richesse de l'individu. 

Le moment du développement durable est venu.

 Le développement durable devient bien plus qu'une théorie, il pourrait être à moyen terme un nouveau mode de gestion, voire un vecteur d'influence majeur pour certains secteurs d'activité et surtout pas un instrument de marketing.. Et, en dernier lieu, une tâche particulièrement difficile attend les leaders de la durabilité : s'engager à faire pression pour obtenir des institutions publiques et de leurs politiques qu'elles se mobilisent en faveur de cet objectif de développement durable humain. Il ne suffira pas de créer des séminaires sur les relations inter-générationnelles comme on a développé le thème des relations interculturelles pour gommer ces différences, aplanir ces difficultés. Il faudra plutôt organiser le travail en commun afin que chacun apprenne à vivre ensemble, à fonctionner avec l'autre.

FRANCE WEB, est plus que jamais ouverte, engagée, indépendante et professionnelle, acteur du changement, en prise avec les grands défis de notre temps. Elle est un point de rencontre, un pôle d'excellence unique entre utilisateurs et fournisseurs, et réunit autour d'elle tous ceux qui partagent ces valeurs.

FRANCE WEB, espace collaboratif dont l’objectif est de créer, entre adhérents, par l’intermédiaire de ses réseaux, une interactivité participative, coopérative et économique, et visant à
a) présenter une vision intégrée de notre monde en mutation.
b) fournir une synthèse afin d’assimiler des données et d’établir des liens.
c) offrir un espace mémoire dans lequel l’utilisateur peut accéder à l’information, intervenir dans les forums de discussion et d’initiative, exploiter l’annuaire, se faire référencer.
d) trouver les compétences, info, idées, produits, services, solutions, partenaires, clients.
e) constituer, in fine, une véritable lueur d'espoir pour atteindre d'ici à 2015 l'ambitieux objectif que se sont fixé les Nations Unies : connecter l'ensemble des villages de la planète à Internet. Un défi que les acteurs locaux seront plus à même de relever, que des Etats aux positions inconciliables.

FRANCE WEB regroupe des personnes issues du monde de l'entreprise, de l'administration, du monde associatif et privé, d'organismes territoriaux, de réseaux d'entreprises, de CCI, de chambres de métiers, d'ARIST, du monde de l'enseignement et de la recherche.
Nous restons à votre entière disposition pour toute information complémentaire.

Cordialement.
Stefan Raducanu, Président FRANCE WEB
3,rue Blanche de Castille
78300-Poissy
Tel : 01 39 65 50 34
Portable : 06 21 97 47 99

1agld1r.gifWorld Media Directory

Reach 5 Million People With One Click

 This World Media Directory is maintained by EIN Presswire, a press release distribution service, and is a listing of the world’s TV stations, radio stations, newspapers and blogs.

'MyNewsCenterNavigator'

  Global Sources of News

'NewsCenterNavigator'

 A day in the World,  Discover the World  Delivers what You need

 Storing bits for 100 years> Eternally> Eternellement>Immortel..

The Infinite Archive >We are Made in France

Contact : Stefan Raducanu : +33 (0)1 39 65 50 34   +33 (0)6 21 97 47 99

Haute saison : comment maximiser vos revenus cet été ?

Dans quelques semaines, l’été et les grandes vacances seront de retour et comme chaque année à cette période, vous allez connaître une augmentation du nombre de demandes de location de votre ou vos véhicules. On vous propose de revenir sur les trois meilleures astuces pour tirer profit de la haute saison et maximiser vos revenus au cours de l’été.

A propos de Drivy

Bienvenue sur le blog de Drivy France, la plateforme de location de voiture entre particuliers. Nous aimons écrire sur les sujets qui nous passionnent : la mobilité, l’économie collaborative, l’aventure en startup. Vous trouverez aussi des conseils pour louer votre voiture ou rouler avec celle de votre voisin. Et bien sûr, nous partageons nos dernières actualités. Découvrez comment fonctionne notre service et les avis de nos clients.

Rejoindre la communauté

MyNewsCenterNavigator.Au bout des doigts le Monde Entier,PoissySmartCityWebCitoyen,MyWorldNewsCenter,FranceWebSharing,FranceWebAsso,La finance numérique en Afrique de l’Ouest : mirage ou réalité ?

 mirage ou réalité ? ©  Philippe Lissac, 2011 CGAP Photo Contest
Au Sénégal, les services de paiement par téléphone mobile sont peu utilisés au sein des populations à faible revenu


​La finance numérique est en plein essor dans les huit pays que compte l’'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Si cet essor suscite beaucoup d'espoirs, la finance numérique étant notamment considérée comme un moyen de promouvoir l'inclusion financière, d'importants obstacles freinent cependant son déploiement dans la région. Quelles solutions ? Quels enjeux ? L’Afrique de l’Ouest peut-elle s’imposer comme un leader en la matière ? Au cours des prochaines semaines, nous publierons une série de billets répondant à ces interrogations. Vos commentaires et idées sont les bienvenus. 

Alors, à faire, action, à emporter. Alors c'est ce que je dirais : il y a seulement une machine, et le web est son système d'exploitation. Tous les écrans regardent dans l' "Unique". Aucun octet ne vit en dehors du web. Partager est gagner. Laissez l' "Unique" le lire. Cela sera lisible par la machine; vous voulez faire quelque chose que la machine peut lire. Et l' "Unique" c'est nous - nous sommes dans l' "Unique".

Kevin Kelly, passionné de technologie, demande : « Qu'est-ce que veut la technologie ? » et découvre que son évolution vers l'omniprésence et la complexité est très proche de l'évolution de la vie.

Ray Kurzweil, inventeur, entrepreneur et visionnaire, explique avec une abondance de détails concrets, pourquoi d'ici les années 2020, nous aurons démonté le cerveau humain et des nano-robots opéreront votre conscience.

Pour Stephen Johnson d'Outside.in , le Web est comme une ville : construit par beaucoup de gens, pas complètement contrôlé par une seule personne, interconnecté de façon complexe et fonctionnant pourtant comme des parties indépendantes. Alors qu'une catastrophe s'abat quelque part, ailleurs, la vie continue.

Howard Rheingold parle du futur monde de la collaboration, des médias participatifs et de l'action collective - et comment Wikipedia est vraiment une excroissance de l'instinct naturel qui nous pousse à travailler en groupe.

À TEDxSydney, Rachel Botsman dit que nous sommes "programmés pour partager" -- et nous montre comment des sites web tels que Zipcar ou Swaptree changent les règles du comportement humain. Il y a eu une explosion de la consommation collaborative -- le co-voiturage, le partage d'appartements, de compétences, le tout facilité et accéléré par internet. Rachel Botsman explore la monnaie qui fait fonctionner des systèmes comme Airbnb et Taskrabbit: la confiance, l'influence, et ce qu'elle appelle "le capital réputation." 

Qu'est ce que la blockchain ? Si vous ne savez pas, vous devriez ; si vous savez, il y a de fortes chances que vous ayez encore besoin de quelques éclaircissements sur la façon dont elle fonctionne réellement. Don Tapscott est là pour vous aider, démystifiant cette technologie qui transforme le monde, renforce la confiance et qui, dit-il, ne représente rien de moins que la deuxième génération d'Internet et qui a le potentiel de transformer la gestion de l'argent, les affaires, le gouvernement et la société.

Dans ce discours faussement informel, Charles Leadbeater élabore l'argument que l'innovation n'est plus destinée aux professionels. Les amateurs passionnés, en utilisant de nouveaux outils, créent maintenant des produits et des paradigmes que les companies ne peuvent créer.

Dans ce discours prophétique datant de 2005, Clay Shirky nous montre comment les groupes fermés et les entreprises feront place à des reseaux plus souples et ouverts, au sein desquels les contributeurs auront un rôle important et la coopération libre remplacera la planification rigide.

Les jeunes générations sont nées dans un monde technologique connecté, nous dit le futuriste Don Tapscott, par conséquent le monde se transforme en un endroit plus ouvert et transparent. Dans ce discours inspirateur, il énumère les quatre principes fondamentaux qui montrent que ce monde ouvert peut être un endroit bien meilleur.

A TED@MotorCity, Lisa Gansky, l'auteur de "Le maillage," parle d'un avenir des affaires qui consiste à partager toutes sortes de choses, soit par un système de location intelligent optimisé pour la technologie ou, plus audacieux, par le peer-to-peer. Des exemples dans les différentes industries -- de la musique aux voitures -- montrent à quel point nous sommes près de cet avenir maillé.

Uber n'a pas commencé avec des grandes ambitions mais seulement diminuer le trafic et la pollution. Mais, quand l'entreprise s'est lancée, le co-fondateur Travis Kalanick s'est demandé s'il était possible de faire en sorte que les utilisateurs d'Uber prenant les mêmes routes partagent leurs voitures, diminuant au passage le cout et l'empreinte carbone. Le résultat : uberPOOL, l'entreprise de service de covoiturage, qui, dans au cours de ses huit premiers mois, a fait diminuer les trajets de 15,4 millions de kilomètres et a ôté 1 400 tonnes de dioxyde de carbone de l'air à Los Angeles. Maintenant, Kalanick dit que le covoiturage pourrait aussi fonctionner pour les travailleurs venant des banlieues. « Avec la technologie aujourd'hui dans nos poches, et une règlementation intelligente, dit-il, nous pouvons transformer chaque voiture en une voiture partagée et nous pouvons, dès aujourd'hui, reconquérir nos villes. »

Bill Ford est un homme du monde de l'automobile. Son grand-père était Henri Ford, et il a grandi au coeur du géant Ford Motor Co; Alors quand il s'inquiète de l'impact environnemental des voitures et du problème croissant de l'embouteillage mondial, ça vaut la peine de l'écouter. Sa vision de l'avenir de la mobilité comprend "des routes intelligentes", des transoprts publics encore plus intelligents et devenir encore plus écolo qu'avant.

Il y a dix ans, Robin Chase a fondé aux États-Unis Zipcar, devenue aujourd'hui la plus grande compagnie de partage de voitures au monde. Maintenant, elle explore la prochaine étape du partage de voitures : Buzzcar, une start-up française qui permet aux gens de louer à d'autres leur propre voiture. Les détails sont fascinants (comment fonctionnent les assurances exactement ?), et sa perspective élargie (elle l'appelle Pairs, S.A.) suggère une nouvelle définition de la possession et de l'entrepreneuriat.

 

Lire la suite

23/06/2017

Le Mal de vérité ou l’utopie de la mémoire,Pesante mémoire,Dans un ouvrage pluridisciplinaire, Catherine Coquio montre que le culte contemporain de la mémoire et de la vérité cache en fait une crise qui empêche d’avancer.

1agld1r.gifTémoignage et fiction

SRU-International Researech.gif

Pesante mémoire

À propos de : Catherine Coquio, Le Mal de vérité ou l’utopie de la mémoire, Armand Colin

Dans un ouvrage pluridisciplinaire, Catherine Coquio montre que le culte contemporain de la mémoire et de la vérité cache en fait une crise qui empêche d’avancer.

L’examen de ces troubles de la vérité-témoignage amène Catherine Coquio à voir comment une « culture de la mémoire » est apparue dans la foulée de la Première Guerre mondiale, et comment cette culture de la mémoire s’articule à une critique de la culture (en réexaminant l’héritage de l’École de Francfort). L’auteur insiste surtout sur les façons de penser le témoin, et même cette variante qui s’est imposée : « le témoin de témoin » (reprenant le vers célèbre de Celan). On tâche ainsi de renouer avec les héritages mémoriels, mais cela peut aussi verser dans une certaine religiosité du lien et de cette communauté des témoins, occultant parfois l’accès aux textes mêmes des témoignages, des traces et de leur possible usage critique. Car le témoignage, jusqu’aux crimes de masse, avait pour fonction de produire du vrai ; il est désormais aussi assigné au besoin de justifier le deuil et transmettre une dette. C’est ici que Catherine Coquio suggère de reprendre la notion d’utopie : non comme principe d’espérance, mais comme travail sur l’absence littérale de place, sur les frontières de l’existence. Comme le disait Sylvie Umubieyi, survivante tutsi, citée dans l’ouvrage : « Quand je pense au génocide, je réfléchis pour savoir où le ranger dans l’existence, mais je ne trouve nulle place. »

C’est alors que l’exploration des frontières du langage et de la vie que permet la fiction ouvre sur cette dimension utopique. Chalamov comme Kertész y ont insisté. Catherine Coquio en suit attentivement les caractères nécessairement sinueux. Y compris pour des textes traitant du génocide arménien que l’on avait plutôt négligés jusqu’ici (par exemple En ces sombres jours d’Aram Andonian). Autre notion qu’elle retravaille en liaison avec la fiction, celle de catharsis qui noue mémoire, deuil et vérité racontée, allouant ainsi à la vérité une fonction réparatrice. Cependant, si la délivrance « véritable » reste indécidable, l’important ici est de saisir au moins la dimension d’appel, structurante pour les formes choisies du témoignage.

Pour citer cet article :

Éric Méchoulan, « Pesante mémoire », La Vie des idées , 20 juin 2016. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/Pesante-memoire.html

Nota bene :

Si vous souhaitez critiquer ou développer cet article, vous êtes invité à proposer un texte au comité de rédaction. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais : redaction@laviedesidees.fr.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu