google-site-verification: googlec3c723fe64a95ade.html

Avertir le modérateur

02/07/2017

L'étatisme tue la créativité des citoyens. Info Afrique.Créativité.La vie nous a donné raison, c’est fait...FranceWebAsso & PoissyWebCitoyen.Un univers de possibilités : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

L’ennemi de l’État

Tout ce qui est nouveau et non testé est une menace potentielle en politique ; ce qui est différent pourrait pourtant apporter une solution à l’inégalité, mais il y a aussi le risque d’exacerber le problème. Les États ont un instinct primitif de survie, lequel est menacé par l’incertitude. L’originalité doit être au mieux traitée avec méfiance, au pire abolie avec hostilité.

 Restreindre les compétences du gouvernement à un nombre limité de pouvoirs bien déterminés remédie à ce biais anti-originalité. Ainsi, la société est protégée contre les débordements politiques et ses innombrables dangers. L’État peut poursuivre ses propres fins avec l’efficacité impitoyable requise pour une domination à long terme. Mais il n’a pas la force de mettre à mal l’ingéniosité – pierre angulaire des pouvoirs productifs de l’homme – dans les projets créatifs qu’il entreprend pour son propre bénéfice, qu’il s’agisse de nourrir son corps ou son âme.

La vie nous a donné raison, c’est fait.

Groupe d'intérêts.jpg...les connexions sont un levier essentiel pour arriver au sucèss ; plus encore que du contenu, il faut se préoccuper  du service et de l'expérience que l'on propose à ses utilisateurs.

francewebeglobal-avec-vous3.jpg

 

 

 

 

 

Un univers de possibilités

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement.

 

FranceWebAsso: C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.


La politique est l’affaire de l’Etat qui doit efficacement allouer des ressources aux domaines où les besoins sont les plus urgents. Mais la politique est une machine imparfaite, car son moteur est l’homme avec ses imperfections et c’est bien là le danger. L’homme est animé de passions et de jugements qui sont le socle de la discrimination.

La disparition de la créativité

Le manque d’originalité dans la vie moderne s’étend du politique au culturel. C’est particulièrement incroyable pour la politique, car il n’y a pratiquement aucun problème qui dépasse le gouvernement central. Pourtant, le discours public est comme un disque condamné à être rejoué. Lors du cycle électoral, les mêmes vieux problèmes du bien-être, de la réforme réglementaire et de l’emploi sont discutés. Les promesses sont pourtant rarement suivies et il n’y a pas d’incitation à le faire, car pendant que la politique étouffe l’originalité qui constitue une menace pour son existence, l’État n’est pas un producteur d’idées et n’a pas d’imagination. Son jugement discrétionnaire est réactif et non proactif. La résolution de problèmes exige de l’ingéniosité. De ce fait, il devient de l’intérêt de l’État de perpétuer les inégalités les plus importantes et pressantes car il ne peut pas saisir les nuances des injustices plus subtiles.

Les restrictions de la créativité étant élargies au-delà des limites de la politique, le reste de la société stagne. Le discours politique est un masque obligatoire et de routine, il en va de même pour la culture. La créativité n’est pas illimitée. L’originalité devient relative, une question de réinterprétation du connu et de ce qui est certain. Les vieux slogans et messages sont recyclés de la même manière que les messages politiques.

Le résultat est l’émergence d’une hiérarchie de la créativité. La société, travaillant de concert avec l’État, approuve implicitement les formes d’expression appropriées. Puisque la culture doit évoluer, mais la politique est enracinée dans l’inertie, la genèse du divertissement populaire est vraiment une dévolution entre un choix de plus en plus étroit d’anciens et familiers modes d’expression créative (donc pas une menace pour la survie de l’État).

En somme, la culture devient de plus en plus fragmentée et imitative. De plus, tous les experts faisant autorité sont obsédés par le problème d’une politique fracturée et partisane. Le premier problème conduit au dernier. La culture n’est pas le principal problème. Un Etat « conscient » qui exerce des pouvoirs discrétionnaires illimités est la cause fondamentale du déficit de créativité.

Katherine Revello, analyste pour Fee.org avec Libre Afrique

Info Afrique est un média sur le développement de l'Afrique réunissant une centaine de correspondant basés dans les 54 pays d'Afrique et une équipe de permanents à Paris. Info Afrique traite les thématiques de l'économie, la culture, les nouvelles technologies, la politique, les infrastructures, les associations et ONG, des interviews des dossiers et des communiqués de presse.

L'étatisme tue la créativité des citoyens

Un État qui exerce des pouvoirs discrétionnaires illimités est la cause fondamentale du déficit de créativité au sein de la société.

L'étatisme tue la créativité des citoyens

Mais il n'a pas la force de mettre à mal l'ingéniosité - pierre angulaire des pouvoirs productifs de l'homme - dans les projets créatifs qu'il entreprend ...

Créativité, effort physique et esprit d'équipe

Cette discipline est très créative car on met en place durant une année une chorégraphie de deux minutes et demie, qu'on améliore au fil des ...
 
L'étatisme tue la créativité des citoyens
La protection des intérêts à long terme de l'État, de ses fonctionnaires et de ses citoyens exige une inertie et une certaine routine. La politique ...

De jeunes Canadiens expriment leur créativité en montrant à quoi ressemble un 150 qui compte

Ce qu'ils ont fait témoigne de façon éloquente des motivations de cette génération sérieuse et extrêmement créative. Il est clair que les jeunes ...

« Il y a encore de la place pour de la créativité dans le courtage indépendant » — Robert Bournival

Robert Bournival se porte en faux contre ceux qui croient qu'il est essentiel de laisser un assureur posséder à 100 % un cabinet de courtage. Selon lui ...

Rencontre tinkering et créativité technique avec Ryan Jenkins

Mardi 18 juillet 9h30-10h30. Après 10 ans au sein de l'équipe de conception et de recherche du Tinkering studio de Exploratorium à San Francisco, (.

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu