google-site-verification: googlecefa9497ae54ff6a.html

Avertir le modérateur

20/08/2018

21CenturyWebArchive>"missions de 100 ans">Madeleine et Stefan>FranceWebSharing >The co-founders of FranceWebAsso believe that a common, collaborative platform for data can change the world.The World is ourFranceWebSharing,L'intelligence artificielle (IA)

MADELEINE.JPGSRrond400x400.jpgMadeleine & Stefan partagent ensemble l’envie de transmettre aux autres, la passion et l’expertise de leurs savoirs.

L'intelligence artificielle et la robotique perturbent tous les aspects du travail et redéfinissent la productivité. Les anciennes méthodes de travail, mais aussi d’évaluation des capacités, d’embauche et d’indemnisation, sont en pleine mutation. Dans une conversation avec Knowledge @ Wharton, Srikanth Karra, responsable des ressources humaines chez Mphasis, société indienne de services informatiques, explique ce que cela signifie pour les individus, les organisations et les pays.

Données et informations.gif

  Karra a déclaré que les tâches de gestion et les tâches répétitives seront déplacées et que la capacité à acquérir de nouvelles compétences sera essentielle pour les personnes qui souhaitent rester pertinentes. Les entreprises devront concevoir de nouvelles méthodes de formation et évaluer les compétences des employés, tandis que les pays doivent développer un écosystème d'apprentissage. "Le travail sera de nature plus contractuelle et les compétences techniques approfondies, la créativité et l’aptitude à l’apprentissage seront très importantes", at-il noté.

  Vous trouverez ci-dessous une version modifiée de l'interview

.Knowledge @ Wharton: L'intelligence artificielle (IA) et la robotique auront probablement un impact majeur sur le travail et la productivité au cours de la prochaine décennie. Comment pensez-vous qu'ils vont affecter la façon dont le travail est fait.

Srikanth Karra: Les prédictions concernant l'IA et la robotique existent depuis les années 60 et 70. Je me souviens encore du jour où [superordinateur IBM] Deep Blue a battu [le champion du monde d’échecs Garry] Kasparov. C'était vers 1997. C'est à ce moment-là que j'ai réalisé que la puissance des machines est là pour rester. Je dirais qu'avec l'augmentation exponentielle de la puissance de calcul au cours des deux dernières décennies, elle a maintenant atteint une masse critique d'industrialisation.

En d'autres termes, des milliards de giga-octets de données sur les machines, l'automatisation des processus associée à l'apprentissage automatique et les nouvelles technologies, telles que les capacités d'apprentissage approfondies et les algorithmes d'apprentissage approfondi, ont rendu la prévisibilité et la résolution des modèles plus faciles et accessibles. Cela a sans aucun doute augmenté la productivité de manière exponentielle. Le travail passera des tâches répétitives à des tâches plus créatives.

Par exemple, l’architecture de solutions créatives dans tous les domaines, l’esprit d’entreprise, l’art, la gouvernance et l’enseignement sont quelques-uns des domaines dans lesquels je vois plus d’action. Le travail sera de nature plus contractuelle et les compétences techniques approfondies, la créativité et l’aptitude à l’apprentissage seront au rendez-vous.

Knowledge @ Wharton: Quels types d'emplois seront déplacés en raison de l'automatisation et de l'IA, et quels nouveaux types d'emplois seront créés en raison de ces tendances?

Karra: Les tâches répétitives dans la nature seront déplacées. Par exemple, les comptables, les réceptionnistes d'hôtels, les testeurs de logiciels, les analystes et les rapporteurs financiers mettent à jour les données et créent des rapports à partir de données. Le diagnostic médical est un autre domaine où les déplacements seront énormes. Travailleurs de l'Assemblée, sans aucun doute. Conseil juridique et financier, intermédiaires et courtiers. Ce sont certains qui viennent tout de suite à l’esprit, et il y en a beaucoup d’autres.

Si vous voyez la nature de toutes ces tâches et tâches dont j'ai parlé, elles sont toutes répétitives et sont déplacées par les technologies numériques, y compris l'IA et la robotique. Cependant, il y aura beaucoup plus d'emplois qui seront créés. Je les appelle «contiguïtés». Dans notre histoire de l’automatisation, que ce soit pendant la révolution industrielle ou les nombreuses autres innovations en matière d’automatisation, il n’ya jamais eu de perturbation complète des emplois, mais des contiguïtés ont été créées.

"Le travail passera des tâches répétitives à des tâches plus créatives."

Il ne fait aucun doute dans mon esprit que la nature des perturbations actuelles, en particulier les perturbations technologiques, perturberont davantage la révolution industrielle ou l’automatisation des lignes de travail et d’assemblage. Dans le même temps, il y aura des adjacences d’emplois qui seront créés, dont je parlerai au fur et à mesure.

Knowledge @ Wharton: Si vous considérez ces types de perturbations à l'échelle mondiale, dans quelles régions du monde pensez-vous que l'impact se fera sentir en premier? Et comment vous attendez-vous à ce que la tendance évolue au cours de la prochaine décennie? De plus, en termes de pourcentage, selon vous, combien de travail sera-t-il déplacé par l’automatisation mondiale?

Karra: À mon avis, les pays en développement, où il y a de grandes populations sans emploi et qui sont sur le point de se lancer dans l'industrialisation, seront davantage touchés. Bien qu’ils aient l’avantage de se lancer dans l’économie numérique, l’écart de productivité entre les populations qualifiées et non qualifiées pourrait entraîner un plus grand écart en termes de disparités de revenus.

Par exemple, la Chine et l'Inde, qui étaient autrefois les chefs de file de l'économie mondiale, ont déjà adopté la nouvelle réalité et s'apprêtent à prendre la part du lion à l'avenir. Cependant, je pense qu'ils doivent composer avec le bas de la pyramide, qui n'est toujours pas assez productif. L'Europe de l'Est, l'Afrique et l'Amérique latine seront touchées de la même manière.

Je pense que la théorie du dividende de la population est bouleversée avec l’avènement des nouvelles technologies. Les dépenses augmenteront en raison d’une augmentation de la productivité et, partant, d’une consommation accrue, mais le déséquilibre de la productivité et la disparité des revenus pourraient entraîner des tensions sociales.

Selon de nombreuses études, et cela est plus probable, au moins 30% à 40% du travail traditionnel devrait être déplacé. C'est énorme quand on le prend dans le contexte des pays dont j'ai parlé. Comment gérer cet énorme fossé démographique, où les pays en développement sont passés à l’économie numérique, créant ainsi une grande productivité, tout en déplaçant le bas de la pyramide, voilà ce que nous verrons au cours des deux prochaines décennies .

Knowledge @ Wharton: Quelles industries prévoyez-vous être le plus perturbé et lesquelles seront le moins perturbées, et pourquoi?

Karra: Le secteur bancaire, suivi par l’automobile et l’industrie manufacturière, sera le plus perturbé. Il y a des perturbations dans la technologie médicale, par exemple dans les diagnostics, la cartographie génétique, la formulation et la modélisation des médicaments, y compris les essais cliniques simulés, mais ils doivent encore atteindre la masse critique de l'industrialisation. Par conséquent, je crois que les soins de santé seront le moins perturbés, du moins pour les 20 prochaines années. De même, l’enseignement restera, bien que le mode de prestation devienne plus numérique. J'ai l'impression que les emplois dans l'agriculture, les sciences naturelles et la conservation vont être importants.  

"Les pays en voie de développement ... seront touchés plus durement."

Knowledge @ Wharton : Selon vous, quel sera l'impact sur les types de compétences et de connaissances nécessaires pour l'avenir? Votre idée de l'aptitude à l'apprentissage devient tout à fait pertinente ici.

Karra: Historiquement, nous avons vu que les vagues d’automatisation ne détruisaient pas complètement les emplois, mais elles créaient des adjacences et créaient ainsi des compétences de grande valeur ou des tâches de grande valeur. Je pense qu'il est essentiel pour les gouvernements et les entreprises de cartographier les compétences adjacentes autour de ces domaines, qu'il s'agisse d'IA ou d'automatisation, et de faire pivoter les personnes qui ont les compétences pour faire ces tâches. Par conséquent, les compétences clés requises à l'avenir seront moins techniques et davantage axées sur le quotient d'apprentissage que je l'appelle, d'un individu. Ce n'est rien d'autre que la capacité de désapprendre et d'acquérir de nouvelles compétences. La capacité à adapter de nouveaux modèles et applications mentaux sera la clé du succès individuel. Donc, il est moins question de technologie et plus sur la capacité à apprendre les contiguïtés et les compétences à plus forte valeur ajoutée de ces emplois et tâches.

Knowledge @ Wharton: Pouvez-vous donner un exemple de la façon dont un travail peut changer pour incorporer plus de quotient d'apprentissage que vous le décrivez?

Karra: Prenons des tests dans un logiciel. Traditionnellement, la plupart des tests de logiciels étaient de nature très manuelle. Une fois le logiciel développé, des testeurs sont déployés pour vérifier si le logiciel fonctionne ou non. Ces gars-là sont littéralement des pirates. Ils entrent dans le logiciel et tentent de détruire ses fonctionnalités pour voir à quel point il est solide. Mais les tests sont complètement automatisés.

Alors, que fait un testeur manuel? Il examine la contiguïté de cette compétence de test particulière et examine comment créer différents modèles dans lesquels l'automatisation peut être testée. Il peut créer des cadres ou des modèles fonctionnels dans lesquels la méthodologie de test peut être utilisée, mais lui-même n'est pas un testeur. Il est plus un créateur de ces grandes situations où l'automatisation des tests peut être menée. C'est un exemple parfait que je peux vous donner à propos de la contiguïté des compétences.

Knowledge @ Wharton: C'est un grand défi lorsque les exigences du travail changent si radicalement. Que faut-il faire pour instaurer une transition harmonieuse pour les personnes qui ne possèdent pas les compétences nécessaires?

Karra: C'est une question avec laquelle je me bats déjà. Personnellement, je pense que les personnes déplacées qui montrent le même handicap à acquérir de nouvelles compétences ou à acquérir de nouvelles compétences, et qui ne peuvent donc pas rester pertinentes, constitueront une lourde responsabilité sociale. Et cela va être une tâche importante pour les gouvernements et les entreprises, également.

Il y a trois choses auxquelles je peux penser. Prenons les emplois peu qualifiés - un nettoyeur, un exploitant d’ascenseur, un serveur ou un agent de sécurité. Ces tâches sont clairement sujettes à l’automatisation, mais elles peuvent être considérées avec compassion. Il incombe aux particuliers et aux entreprises de ne pas nécessairement automatiser ces tâches aussi rapidement qu'elles le pourraient. Les autres moyens sont la sécurité sociale et le revenu de base universel. Celles-ci pourraient atténuer la perte individuelle dans une certaine mesure, mais je doute qu'elles réussiraient à restaurer la dignité humaine et le respect de soi.

Le désir d'être productif est inhérent à la nature humaine. Toute perturbation de ce droit humain pourrait être contre-productive. J'irais plus loin dans le sens de la compassion pour certains emplois moins importants qui ne vous donnent pas nécessairement une productivité quantique, mais en même temps, il n'est pas nécessaire d'automatiser. Aller un peu lentement sur eux est un moyen de considérer l'ensemble du problème, à part d'autres aspects comme la sécurité sociale et le revenu de base universel qui pourraient être importants, mais ils ne sont pas nécessairement la seule solution.

"Les compétences clés requises à l'avenir seront moins techniques et plus axées sur le quotient d'apprentissage d'un individu."

Knowledge @ Wharton: Ce sont de bons points, Srikanth. Le problème, à mon avis, est que les emplois qui seront automatisés ne sont pas seulement des emplois à faible revenu, mais aussi de nombreux emplois à revenu élevé. Un exemple que je continue à entendre encore et encore est dans le domaine médical. Par exemple, si la capacité des systèmes d’IA et des ordinateurs puissants à diagnostiquer ce que les patients souffrent est supérieure à la capacité humaine, alors quel est le rôle du médecin dans le futur? Et que peut-on faire à ce sujet?

Karra: Nous avons parlé de l'automatisation de la cartographie génétique, des essais cliniques et des tests de dépistage de drogues. La radiologie a certainement atteint de grandes proportions, des appareils à rayons X aux appareils d'ECG, en passant par les tomodensitométries que nous avons aujourd'hui. Il existe une quantité phénoménale de capacités de diagnostic avec l'intelligence artificielle et un apprentissage approfondi. Dans le même temps, en ce qui concerne les compétences élevées, il y a plus de possibilités de contiguïté.

Laissez-moi le simplifier. Dans un travail de nettoyage, qui peut être automatisé par des aspirateurs robotisés, il ne peut y avoir de contiguïté car le nettoyage est en cours de nettoyage. Mais dans le cas de compétences de haut niveau, comme celles d'un médecin, la personne doit encore posséder une certaine expertise ou développer des compétences de proximité.

Par exemple, même si vous avez un rapport de tomodensitométrie qui a automatiquement diagnostiqué une maladie en particulier, il faut toujours un contact humain, l'élément humain, pour expliquer humainement au patient quels sont ces symptômes, quels sont les résultats du test. diagnostic, et quelles sont les différentes possibilités allant de la médication à la guérison naturelle aux solutions liées à l'alimentation.

Ce sont des interprétations qu'un médecin peut encore faire. Ainsi, il peut développer plus de adjacences qui vont au-delà des simples diagnostics, par rapport aux compétences bas de gamme. Comme je l’ai dit plus tôt, les soins de santé seront les moins perturbés par rapport aux services bancaires ou à d’autres secteurs comme l’automobile.

Knowledge @ Wharton: Si vous pensez qu'il y aura des perturbations majeures dans les emplois à revenu élevé et dans d'autres types d'emplois, quel sera selon vous l'impact sur les revenus et les salaires? Selon vous, quel type de travail sera le mieux rémunéré et quel sera le plus vulnérable à la pression salariale?

Karra: Il y aura sans doute une disparité des revenus. La conception et l'architecture haut de gamme, les compétences techniques seront très bien rémunérées. Ils seront à un prix élevé. Ma citation préférée est la suivante: «Un compositeur de musique sera mieux payé qu’un producteur de musique», car la technologie elle-même est perturbée par les technologies numériques. La demande pour ces compétences, et par conséquent leur prime, sera beaucoup plus élevée. Je pense que les emplois de direction et les emplois répétitifs, y compris les nouvelles contiguïtés des emplois bas de gamme, seront soumis à une pression salariale. Les contiguïtés des emplois hautement qualifiés, comme dans le cas du médecin dont nous avons parlé plus tôt, pourraient encore être très payantes. Ainsi, pour les emplois bas de gamme, même s'il pourrait y avoir des contiguïtés, ils seraient moins avantageux que les emplois haut de gamme, techniques, architecturaux et de conception.

Knowledge @ Wharton: Si l'idée est de mettre l'accent sur des choses comme la créativité et le type de travail qui sera le mieux compensé, comment le processus d'embauche devra-t-il changer? Comment évaluerez-vous si quelqu'un a un quotient de capacité d'apprentissage élevé ou non?

Karra: En termes simples, la vitesse avec laquelle on acquiert le plus de compétences et de connaissances dans le temps le plus court peut être définie comme le quotient d'apprentissage. Afin d'évaluer cela, vous devez comprendre le candidat de manière holistique et pas seulement par la méthodologie de l'entretien. Cela pourrait être à travers des tests ou à travers ce qu'il a fait ces dernières années, l'expérience qu'il a apportée à la table, sa capacité à s'adapter à différentes compétences et la manière dont il les applique dans diverses situations. Il s’agit donc d’un type d’interview situationnel plutôt que d’une simple interview basée sur la technologie ou de la méthode traditionnelle d’interview. Vous pouvez évaluer la capacité d'adaptation qu'il a apportée au travail, le nombre de compétences qu'il a acquises dans le temps le plus court, sa capacité d'adaptation aux compétences adjacentes.

Par exemple, dans le cas des tests de logiciels, a-t-il compris la méthodologie de test dans son ensemble et à quelle vitesse l'a-t-il adapté aux tests automatisés? Quel genre de cas de test pourrait-il produire rapidement? Ce ne sont rien d'autre que l'histoire de l'adaptabilité, la capacité d'une personne à réapprendre et à désapprendre. Je pense que ce sont les mesures que nous devons mettre en place. Nous avons des études de cas à ce sujet. Je suis sûr que de nombreuses personnes proposeront leurs propres méthodes pour évaluer le quotient d'apprentissage.

Knowledge @ Wharton: Selon vous, quelles sont les implications pour les entreprises et les établissements d'enseignement? Comment devront-ils changer?

Karra: Presque toutes les entreprises accordent plus d'attention à la reconversion et ont également commencé à investir davantage dans l'apprentissage. Mais les établissements d’enseignement, à l’exception de quelques-uns, n’ont pas encore compris les nouvelles méthodes d’apprentissage et de développement des programmes d’études pour les nouvelles compétences. Certaines des universités qui nous parlent utilisent encore les anciennes technologies traditionnelles et ne sont pas en mesure de saisir le contenu et le programme autour desquels évoluent les nouvelles compétences. Mais je pense qu'il vaut mieux tard que jamais que l'industrie et les établissements d'enseignement s'associent plus étroitement qu'auparavant pour combler le fossé.

Knowledge @ Wharton: Selon vous, que devrait-on faire aujourd’hui pour se préparer à tous ces changements majeurs?

Karra: Nous surestimons les perturbations à court terme et les sous-estimons à long terme. La vérité est quelque part entre les deux. À titre d’exemple, les avancées dans le cloud ont débuté au début des années 2000. Cependant, il doit encore être rattrapé après deux décennies. Mais on s'attend à ce qu’elle atteigne désormais une croissance exponentielle. Attraper les tendances dès le début et, plus important encore, cartographier ces compétences et connaissances au maximum, créer des feuilles de route d'apprentissage et du contenu autour d'elle et, surtout, créer un écosystème d'apprentissage et une culture à la fois dans les entreprises et dans les pays. sont la clé. Je ne pense pas qu'il suffirait de mesurer le rendement d'un individu ou d'une entreprise, ou même d'un pays. Les capacités de mesure et les quotients d'apprentissage sont essentiels.

 

" La terre est notre communauté virtuelle"

connecting people.png ”Informer, Diffuser vos Communiqués:  créativité collaborative" au service d'une meilleure qualité de vie sur notre planète.

Filtrer les flux de connaissances, dans cette perspective, le cyberspace deviendrait l'espace mouvant des interactions entre connaissances et connaissants de collectifs intelligents déterritorialisés.

L'association FRANCE WEB est à l'affût de toutes les innovations aux quatre coins du monde. Pour l'humain, l'organisation et la Vie ! Mutations de l'économie et de la société à l'ère post-média, naviguer le savoir et à penser ensemble plutôt qu'à charrier des masses d'informations.

Le Temps, un concept qui nous a dépassé.

Si l'être humain passe son temps à courir, il oublie trop souvent que le Temps est celui qui forge les idées, les réalisations et l'histoire de notre humanité, de nos montagnes, de nos stations, de nos habitations. Ici nous vous invitons à arrêter le temps pour mieux étudier les bienfaits du Temps sur notre environnement.

A la rencontre d'initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique..

Un projet collaboratif : FranceWeb Planète

A la rencontre d'initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique..

Un projet collaboratif : FranceWeb Planète

Un projet pour changer d'époque !!!!!

« La coopération devient le modèle de croissance économique et social le plus structurant. Elle se nourrit des concepts de réseau pour valoriser le savoir, la créativité et les pratiques communautaires. ».

Un projet de R&D collaboratif est ainsi composé d’un consortium d’au moins deux entités dans l’objectif de travailler sur une ou plusieurs thématiques innovantes. Dans la plupart des cas, les deux entités sont une entreprise et un organisme de recherche ou de formation mais cela peut également être deux entreprises ou deux organismes.
Ces entités deviennent des partenaires et se regroupent en un consortium, sous l’impulsion d’un porteur, dans le but de développer ensemble les thématiques soulevées en y apportant chacun sa contribution à hauteur de ses compétences et de ses moyens.

Le projet doit être collaboratif

c'est-à-dire rassembler au moins deux entreprises, indépendantes l’une de l’autre, et un laboratoire public ou un organisme de formation.

Le caractère collaboratif du projet doit renforcer la contribution individuelle de chaque partenaire. Il renvoie, pour tous les types de participants au projet, à des contributions effectives : chaque partenaire apporte sa « brique » sur laquelle il investit en propre et supporte une large part du risque. Il s’agit de relations de partenariat, non de sous-traitance, formalisées par la signature d’un accord de consortium organisant les aspects de gouvernance, de partage des droits de propriété, des droits d’exploitation et de retour attendus pour chaque partenaire. La part de chaque partenaire dans le projet ne peut ainsi, sauf exception, se limiter à quelques pourcents. A l’inverse, un partenaire ne peut à lui seul porter plus de 70% du projet.

  • En ce qui concerne la composition du partenariat, la complémentarité des partenaires est importante (ex. : apporteur de briques technologiques, intégrateur, opérateur ou utilisateur). La présence d’un développeur ou d’un acheteur (en vue de la commercialisation) crédibilise par exemple le potentiel de retombées économiques du projet. Elle ne doit cependant pas enfermer les partenaires dans une relation d’exclusivité ou de totale dépendance.

Le « juste » nombre de partenaires varie selon le secteur et le type de projet. Néanmoins, un projet comportant un nombre important de partenaires accroît les difficultés de gouvernance.

De même, l’équilibre entre les partenaires de chaque catégorie (entreprises, laboratoires) doit être étudié.

Pour qui ?

Entreprises, Universités, Organismes de recherche et de formation, Centres de Ressources Technologiques,…

Faites en une source de valeur

Exit le « gagnant / gagnant », expression qui vous promet un bon volume de temps caché, voyez « business » (non le mot n’est pas péjoratif) et ceci pour le votre comme celui de votre partenaire, il n’en sera que plus confiant. N’oubliez pas, le gratuit pose toujours problème (pas de recourt, moins d’engagement, dépréciation de valeur…), hors un partenariat s’inscrit, comme n’importe quelle prestation, dans le cadre d’une production de valeur et donc d’un chiffre financier (même si le partenariat concerne de la visibilité). Vous êtes là pour faire tourner une boite et votre partenaire aussi !

Que manque-t-il à votre partenaire?

Ne venez pas dans l’optique de grossir votre liste client en vous disant « qu’il va bien vous apporter du boulot ». Soyez force de proposition, que ce soit lui ou vous qui ayez initié l’idée du partenariat, soyez actif dans sa conception, proposez des choses et composez aussi avec les propositions de votre partenaire. Il vaut mieux une petite idée commune de départ pour enclencher une collaboration, quitte à réduire le champ d’action, que vouloir révolutionner le monde. N’oubliez pas que, si vous êtes au moins deux dans un partenariat, vous êtes seul maître de votre point de vue… et c’est la même chose pour votre partenaire.

Même dans le cas d’un accord de confiance, faites en sorte qu’il y ait des traces contractuelles. Cela permettra non seulement de légitimer la chose mais aussi de psychologiquement vous inciter à l’engagement. Ainsi, il n’est pas toujours obligé de rédiger un contrat de partenariat, mais créez tout de même des documents tels que des factures par exemple, si l’un facture à l’autre dans le cadre d’un apport de compétence sur un projet. Attention tout de même au cadre juridique par exemple dans le cas d’apport d’affaire ou commercial, ce sont des contrats types.
Si votre partenariat n’abouti pas sur quelque chose de contractualisé il est possible que ce soit au moins visible d’une manière ou d’une autre. Par exemple communication sur le réseau du partenaire, affichage de votre logo, recommandation… Cependant, si rien n’apparaît, ni communication, ni contrat, réfléchissez si c’est possible et sinon demandez vous si ce partenariat est vraiment productif.

Ne vous laissez pas griser

Avoir des partenaires peut vous apporter une confiance en vous donnant le sentiment d’acquérir une certaine consistance. Plus de compétences dans votre champ d’action, plus d’opportunité de facturation, des échanges motivants… Faites cependant attention à ne pas vous faire piéger par une dispersion horizontale qui va vous « occuper » et vous faire courir plusieurs lièvres à la fois. Bosser « en cowork » c’est sympa, mais ça doit être une réelle journée de travail et vous devez vous engager en investissement de temps, sans quoi vous risquez de vous donner une fausse idée de puissance.

Entretenez la relation

Une collaboration, même si elle se fait sur un seul projet, nécessite un échange et donc s’inscrit dans une durée dans le temps. Lorsque l’on est aux commandes d’une entreprise, il est très facile de laisser couler les choses. N’oubliez pas de passer un coup de fil ou d’envoyer des nouvelles de temps en temps si le projet est terminé. Et s’il est en cours, communiquez régulièrement.
Vous êtes dans la même barque, ne l’oubliez pas. Une collaboration c’est avant tout un échange, une relation. Ainsi, ne communiquez pas seulement sur le projet, échangez sur vos motivations, vos coups de fatigue, des choses en dehors du travail, vos passions. Nous avons tous une vie privée, des coups durs, des baisses de régime ou de la surmotivation, mais un partenariat suppose de mettre un peu de sa vie personnelle. Les non-dits peuvent détruire en un rien de temps une collaboration.

Géographie

De nos jours, le numérique est si conséquent que l’on peut parfois avoir le sentiment de s’affranchir des distances. S’il est très facile de communiquer sur les réseaux et de lier des contacts à distance, la rencontre physique et les échanges en vis à vis sont toujours importants. Si vous collaborez à distance, faites vous au moins le plaisir d’un repas commun dans le mois ou tout les deux mois et privilégiez la visioconférence. De plus, collaborer avec des partenaires locaux vous sera très probablement utile pour être sur le même plan d’action, comme par exemple comprendre à quelles problématiques vous allez faire face du fait d’une économie locale ou d’une zone de marché ciblée.

Faites le bilan

N’hésitez pas à vous faire des évaluations et des bilans pour chaque partenaire. Ils resterons confidentiel, à vous d’y être objectif. Dire qu’un partenaire « ne fiche rien sur le dossier bidule » ne sert à rien. Faites vous des critères en rapport avec vos objectifs de développement. Quelles actions ont apporté quoi, pour quel investissement, à court, moyen ou long terme? etc.
Évaluez certes, mais dans les deux sens. Qu’avez vous investi mais aussi apporté. Quels efforts avez vous fait, qu’avez vous apporté à votre partenaire? Essayez, sans y passer trop de temps, de poser quelques indicateurs dès le départ. Si votre objectif est bien défini, vous travaillerez instinctivement dans le bon sens. Par exemple, si vous avez opté pour un partenaire pour sa capacité à parler de vous, suivez et évaluez la façon et la fréquence à laquelle il communique à votre propos et pour quel résultat, combien de prospects apportés… Faites la démarche inverse également et évaluez ce que vous avez fait de votre coté.

Soyez carré

Un partenaire qui laisse couler, qui prétexte la confiance, ou pire, qui vous mène en bateau (nous n’en avons jamais eu heureusement) n’est que source d’ennuis et perte de temps. Expliquez qu’il est d’un intérêt commun d’être productif ou de contractualiser telle ou telle chose. S’il n’est pas réceptif à cela, il n’est pas prêt à collaborer et donc à réussir. S’il vous laisse « carte blanche » méfiez vous. Chacun apporte son expertise et ses avis, mais aucun n’est le seul responsable (même si, face au client, si vous êtes l’unique point de contact, c’est vous qui devrez assumer). Si vous avez le sentiment qu’il est trop demandeur c’est que soit vous ne mettez pas correctement le partenariat à profit, soit ce n’est pas le bon, soit le partenaire vous a vu comme un sous traitant. Au pire des cas, rompez et dites vous qu’il y aura d’autres collaborations, il y en a toujours !

Rompez en douceur

Eh oui, parfois il faut savoir stopper ou ralentir avec un partenaire (on parle bien de relation professionnelle n’est-ce pas!), mais ne délaissez pas un partenaire. Soit vous faites l’effort pour récolter les fruits de la collaboration, soit vous coupez court. Un partenaire auquel vous allez faire perdre du temps parce que vous n’arrivez pas à vous impliquer va être déçu et votre crédibilité sera amoindrie. Il vaut mieux un partenaire déçu au début de que déçut définitivement. Il n’y aucune honte à dire non, au contraire, cela fait preuve de confiance. Réfléchissez donc bien à l’engagement qui suivra et au fait de devoir aller au bout s’il s’agit d’un projet.

En conclusion…

Mener un partenariat est une réelle source de réflexion. Même si vous n’en êtes pas au stade de la négociation de partenariat à plusieurs millions d’euros, il est important de se poser les bonnes questions. Rappelez vous, dans tous les cas, quoi que vous faites, si vous vous en référez à vos objectifs de développement à long terme, vous aurez facilement la réponse. Et l’expérience sera toujours là pour prendre le relais.
Le tout est de toujours évaluer un minimum vos actions et les retours. Pour cela utilisez un carnet de bord et quelques outils simples d’appréciation (un carnet manuscrit, un tableau Excel). Rappelez-vous également qu’un partenariat fonctionne à double sens, évaluez-vous de la même façon que vous évaluez votre partenaire. Et communiquez !
On vous souhaite donc de très fructueuses collaborations !

Partagez votre expertise !

Nous invitons tous les entreprises à participer activement à l’évolution des documents que nous publions. Pour nous faire part de vos commentaires, de vos idées, de vos propositions d’améliorations, il vous suffit de compléter le formulaire de nous faire signe pour une demande d’interview par email à franceweb@gmail.com

“Rêver, c'est le bonheur ; attendre, c'est la vie.”

3poles.pngC'est une opportunité pour que l'humain prenne le pas sur son destin. Partageons ensemble cette ambition.

Ce sera faire émerger un nouveau modèle démonstrateur de demain, favoriser l'évolution des usages et des pratiques, s'appuyer sur une approche globale...

L’information et les données ne connaissent pas de barrage, les smartphones traversent les murs, et les réseaux infiltrent les organisations. La transparence devient un dogme et une forme de maelström qui emporte tout sur son passage.

La prise en compte du Big Data est un enjeu majeur pour les entreprises du 21ème siècle qui doivent en permanence optimiser leurs offres et leurs processus pour atteindre leurs objectifs de rentabilité.  Lire la suite..

Quelles sont les influences du Big Data dans les stratégies des entreprises ?

Les modes de fonctionnement des entreprises évoluent et les schémas traditionnels de collaboration ont bien changé. Aujourd’hui le développement d’une entreprise passe aussi par un élargissement horizontal et collaboratif. Coworking, partenariat, prêt de main d’oeuvre, freelance ou réseautage… Nous pouvons même être débordé d’opportunités.

Aujourd’hui, les entreprises doivent faire face au défi de l'éternité. Elles sont alors contraintes de se réinventer et de se rénover en profondeur pour maintenir la qualité de leur offre et de leur attractivité.

La montagne française pourra alors compter sur la créativité et l'avant-gardisme de FranceWebAsso avec MyNewsCenterNavigator.

1agld1r.gifNews at your fingertips 24 hours a day

Dispatch.jpg

web pages,newspapers,arts,articles,newsgroups,blogs,briefing,business,culture,economiy,entrepreneurs,education,finance,ideas,health,markets,leadership,life,living,multimedia,opinion,sports,technology,tech,world,wheather,politics,public databases,mailing lists and more...

 

Your instant Connection to Local, Regional, National and World News 1 clic

''MyNewsCenterNavigator''

One destination used by 5 millions of people.

 All global sources in one app!  Newspapers, Radio, Tv, in local, regional, national , international . A quick way to browse and read Global News.

 LOCAL -  REGIONAL -  NATIONAL -  INTERNATIONAL

 WEB PAGES, NEWSPAPERS, ARTS, ARTICLES, NEWSGROUPS, BLOGS, BRIEFING, BUSINESS, CULTURE, ECONOMIY, ENTREPRENEURS, EDUCATION, FINANCE, IDEAS, HEALTH, MARKETS, LEADERSHIP, LIFE, LIVING, MULTIMEDIA, OPINION, SPORTS, TECHNOLOGY, TECH, WORLD, WHEATHER,  POLITICS,  PUBLIC DATABASES, MAILING LISTS AND MORE...

Delivers what You need

Capture, collect, and share with your friends.IMG_20180616_175848.jpg

NewsCenter for everyone

Connect the things you love IMG_20180723_151820.jpg

 Contact : Stefan Raducanu : +33 (0)1 39 65 50 34   +33 (0)6 85 36 20 75

Connect the things you love.

Learn, Meet, Discover, Exchange, Collaborate, Connect, Anywhere, Anytime, Any device, the people..by the people, everything IMG_20180723_121246.jpg

MyArchive21century, a unique service that allows you to create customized, data-driven industry reports by enabling the purchase of the exact information you need, stretching your budget and broadening your perspective.

Our events provide you with laser focused content, unique experiences, access to people & ideas that create innovation, relevant connections, & generate business.

Our vision has always been making the eco-system safe, compliant and sustainable for consumers, publishers and advertisers. We helped the online advertising industry take a big step towards that direction by identifying, measuring, and solving many of its unseen hurdles inhibiting that. We brought traffic clarity to an amazing roster of clients, with our findings becoming an industry standard.

WE DEVELPOPED A COMPLET RANGE OF RELIABLE SOLUTIONS AND SERVICES

BECAUSE YOU NEED QUALITY AND DURABILITY

At the core of performance

Participative Transformation

sharing information, knowledge, risks and profits

EXPERIENCE. QUALITY. REPUTATION. BLOG, NEWS & HAPPENINGS

Learn, Meet, Discover, Exchange, Collaborate, Connect

Any Where, Any Time, Any Device, the people..by the people

Stefan V.Raducanu, President FRANCE WEB

Contact: Tel : +33(0)1 39 65 50 34    +33(0)6 85 36 20 75

The World is our Workplace. Let's work togheter.

DES EXEMPLES POSITIVES

MyNewsCenterNavigator, Un travail sur "la puissance humaine"d’excellence...

FranceWebAsso, des espaces numériques ouverts à tous. Société du Savoir> Choisissez l'Excellence.

Mobiliser l’intelligence collective

Les entrepreneurs du Web

Stefan et Madeleine Raducanu sur le Web

Dipl.Ing.StefanV.Raducanu FranceWebSharing ->Connect&Share>>Networking the World Join the millions who trust ''MyNewsCenterNavigator''Around the World in 1 page. « go big or go home« , « deviens grand ou rentre chez toi »

Partagez votre expertise !

Nous invitons tous les entreprises à participer activement à l’évolution des documents que nous publions. Pour nous faire part de vos commentaires, de vos idées, de vos propositions d’améliorations, il vous suffit de compléter le formulaire de nous faire signe pour une demande d’interview par email à franceweb@gmail.com

“Rêver, c'est le bonheur ; attendre, c'est la vie.”

3poles.pngC'est une opportunité pour que l'humain prenne le pas sur son destin. Partageons ensemble cette ambition.

Ce sera faire émerger un nouveau modèle démonstrateur de demain, favoriser l'évolution des usages et des pratiques, s'appuyer sur une approche globale...

L’information et les données ne connaissent pas de barrage, les smartphones traversent les murs, et les réseaux infiltrent les organisations. La transparence devient un dogme et une forme de maelström qui emporte tout sur son passage.

La prise en compte du Big Data est un enjeu majeur pour les entreprises du 21ème siècle qui doivent en permanence optimiser leurs offres et leurs processus pour atteindre leurs objectifs de rentabilité.  Lire la suite..

Quelles sont les influences du Big Data dans les stratégies des entreprises ?

Les modes de fonctionnement des entreprises évoluent et les schémas traditionnels de collaboration ont bien changé. Aujourd’hui le développement d’une entreprise passe aussi par un élargissement horizontal et collaboratif. Coworking, partenariat, prêt de main d’oeuvre, freelance ou réseautage… Nous pouvons même être débordé d’opportunités.

Aujourd’hui, les entreprises doivent faire face au défi de l'éternité. Elles sont alors contraintes de se réinventer et de se rénover en profondeur pour maintenir la qualité de leur offre et de leur attractivité.

La montagne française pourra alors compter sur la créativité et l'avant-gardisme de FranceWebAsso avec MyNewsCenterNavigator.

14:52 Publié dans 21CenturyWebArchive, Advertising, Agregator, Ailleurs sur le web, AlertInfo, FranceWeb, e-GlobalNetWork, Knowledge, Links, Liens, Links,Liens, LMathieuwebcollection, Management, Mobile, Monde, MyNewsCenterNavigator, Networking, OneGlobalLocal, RaducanuBestWebcollection, RemiFranceWeb,Editeur, RemiWebMyCollection, Réseau, RessourcesPRO, SELECTION, Sharing, Social Media Intelligence, SRU-Electronics, Veille, Web, World, Yvelines | Tags : francewebsharing, francewebhome, francewebwoodbridge, sru-electronics, networking, dipl.ing.stefanv.raducanu, jobs, karra, learning, countries, robotics, skills, automation, disruption, adjacencies, productivity, ability, displacement, nature, technology, industrialization.cherche acheteur international.mynewscenter, inestimable value of all human life | Lien permanent |

Écrit par franceweb dans 21CenturyWebArchive, Advertising, Agence, Agregator, Ailleurs sur le web, AlertInfo, Apprentissage, Archive21siècle, ArchiveWeb21, Art de vivre, Articles, Autoentrepreneur, Blog, Blogs, Bonheur, Bookmarks, Citoyen, Collections, Communication & relations médias, Community, Conseil, Consummateur, Culture, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Diverse, eCitoyen, Education, Evénements, Exposants, Formation, FranceWeb sur Facebook, FranceWeb, e-Globalnetwork, Internet, Le Citoyen, Le consommateur, LMathieuwebcollection, Ma Bibliothèque, Madeleine et Stefan Raducanu de FranceWeb, Mobile, Monde, MyNewsCenterNavigator, Numérique, Opinion, PoissyWeb Social Network, PoissyWebCitoyen, RemiFranceWeb,Editeur Internet,Infoproduits, Réseau, Sharing, Smart Data Collective, SmartCity, Social Media Intelligence, SRU-Electronics, Stefan V. Raducanu, StefanWebCollection, We Are FWCitizens, Web, Women, Work, World, Yvelines | Lien permanent |

 

Lire la suite

19/08/2018

Vente MyNewsCenterNavigator>E-GLOBALNETWORK, Famille d'Entreprises, Global Player, n°1 mondial de la collaboration en ligne

Données et informations.gif

 

Stefan Raducanu- Offre, Historique et fonctionnement

La plupart des organisations savent aujourd'hui que les données ont de la valeur, mais elles ne sont pas en mesure de tirer pleinement parti de leur potentiel. En règle générale, les données sont enfouies au plus profond des organisations, dans des silos et accessibles uniquement à quelques personnes. Stefan et Madeleine Raducanu, co-fondateurs de FranceWebAsso, veulent changer tout cela.

Ils estiment qu'une plate-forme unificatrice et collaborative pourrait rendre les données accessibles aux personnes au sein d'une organisation, à travers les organisations et dans le monde entier. Selon eux, cette démocratisation des données et une approche collaborative peuvent non seulement aider les entreprises à devenir plus efficaces et plus compétitives, mais elles peuvent également contribuer à résoudre de grands problèmes mondiaux tels que le changement climatique.

 Le Président  de FRANCEWEB ASSOCIATION et E-GLOBAL SARL, Stefan V. Raducanu, a évoqué l'idée du Réseau Mondial des Entreprises, E-GLOBALNETWORK, Famille d'Entreprises, Global Player, n°1 mondial de la collaboration en ligne, dans un discours prononcé en Juillet 2002.

C'est un réseau de partenaires pluridisciplinaires dont l’objet est de constituer et d’animer une communauté nationale, européenne et internationale, mobilisée autour d’une démarche d’Internet. Elle a pour but d’aider au développement durable, par les TIC au travers de la société  en réseau et de l’économie de la connaissance. "Les TIC (technologies de l'information et des communications) forment la base de l'économie moderne, une source d'innovation majeure et un secteur d'une importance croissante."

Son action est, par l’utilisation collective d’Internet ( outil de travail ), de mobiliser l’intelligence collective, partager l’information, afin de développer son réseau. Parce que le bien commun de tous aura comme dimension principale l'intelligence collective, notre grand défi, sera d'apprendre à connecter "cette intelligence" c'est-à-dire les savoirs partagés.
Optimiser les performances des entreprises, administrations et collectivités en France en Europe et dans le Monde sont les maîtres mots de ses actions.
Sa devise « Pour Vous et avec Vous» est un projet de développement durable conçu à l’échelle des territoires ou des régions, chaque membre mettant son expérience, ses connaissances au profit de l’ensemble, afin d’augmenter la richesse de chacun. Naturellement, les TIC conservent un rôle central dans le cadre du " nouvel élan pour la stratégie de Lisbonne" proposé par le président Barroso au début de février.  E-GLOBALNETWORK est  la réponse globale pour mettre la société de l'information au service des objectifs de Lisbonne

 Inclusion, amélioration des services et de la qualité de la vie.

 Il convient cependant de ne pas perdre de vue l'objectif final: améliorer la qualité de vie de chacun en Europe. Tous les Européens, quels que soient leur état de santé, leur niveau de richesse ou leur lieu de résidence, devraient pouvoir tirer avantage de la société de l'information. Il est donc absolument essentiel que personne ne soit laissé de côté dans cette évolution. Il doit vraiment s'agir d'une "société de l'information pour tous", ce qui implique de rendre les produits et services liés aux TIC plus accessibles aux personnes âgées ou handicapées, pour ne parler que de ces deux groupes.

Un secteur économique vital. Une approche globale. L’économie de l’immatériel.

C'est une approche globale : stratégique, organisationnelle, technologique et humaine. C'est un nouveau modèle économique à moyen terme reposant sur la valeur ajoutée créé par la participation des utilisateurs (Content is King).  Ailleurs, depuis 500 ans, nous empruntons toujours la même logique économique : chaque bond technologique sert à développer une extension de l'espace marchand. 

 La phase opérationnelle du Réseau a été lancée au Siège de FRANCEWEB à PEYMEINADE, le 12 juillet 2002. Le Président a invité les dirigeants d' entreprises à se joindre à une initiative internationale - le Réseau Mondial des Entreprises - qui rassemblerait les entreprises et les organismes , le monde du travail et la société civile autour de neuf principes universels relatifs aux droits de l'homme, aux normes du travail et à l'environnement. E-GLOBALNETWORK,  c'est le n°1 mondial de la collaboration en ligne pour les entreprises, professions libérales, artisans, solos, commerçants, associations, collectivités et organismes publics et parapublics, personnalités, experts financiers et juridiques, des industriels, du monde du Multimédia, des institutionnels et industriels de la Société de l'information, des responsables de réseaux, des fournisseurs de contenus, des sociétés de télé services, des représentants d'usagers, de villes, de régions de différentes parties du globe.

Mission ;  Développer des réseaux de savoirs, Accroître les compétences ,Valoriser l'économie

La société exige un nouvel outil de communication

On comprendra mieux l'impact qu'aura le nouveau Web sur notre société si on l'analyse correctement, c'est-à-dire si on oublie l'emphase mise dans le passé sur la technologie pour la remplacer par une vision plus globale des pôles technologique, économique et sociétal

 S'appuyant sur le pouvoir de l'action collective, le Réseau Mondial des Entreprises s'attache à promouvoir la responsabilité civique des entreprises afin que le monde des affaires puisse participer à la recherche de solutions pour résoudre les problèmes posés par la mondialisation. En partenariat avec d'autres acteurs sociaux, le secteur privé peut ainsi contribuer à la réalisation du projet du Président, une économie mondiale plus viable et plus ouverte.

 Aujourd'hui, des centaines de sociétés de toutes les régions du monde, ainsi que des organisations internationales  et de la société civile participent au Réseau Mondial des Entreprises. Il s'agit d'une initiative directe de Stefan Raducanu, dont l'effectif est modeste et les activités sont souples. Nous passons actuellement de l'étape du développement numérique des réseaux (Internet1) à celle du développement des niches (Internet2). Cette étape exige de la part des millions d'Internautes une forme d'apprentissage social pour que ceux-ci deviennent des participants, rendant possible le rêve d'origine du user-generated content. L'étape qui suivra sera celle de partage des savoirs (Internet3). A moyen terme E-GLOBALNETWORK  se transformera par cette rencontre explosive d'avancées technologiques et de certains facteurs sociaux. Cela créera des clientèles de plus en plus nombreuses qui vivront dans un nouvel espace-temps qui, en modifiant l'environnement changera la culture. On remarque qu’aujourd’hui l'internationalisation ne se limite plus à l'exportation, mais englobe le commerce, la formation de clusters transfrontaliers, la constitution d'alliances ou de filiales, les succursales et les joint ventures à l'étranger : autant d’opportunités pour une entreprise que de décisions stratégiques à analyser.

 E-GLOBALNETWORK est une initiative volontaire d'entreprises responsables, à laquelle sont associés  les entreprises, les organismes financiers, les consultants, les représentants des collectivités locales aux institutions diverses, les porteurs de projets, les instances régionales, nationales et européennes. L’accent est porté sur les usages possibles de T.I.C. pour les organisations et leurs interlocuteurs, qu’ils soient clients, prospects, collaborateurs, sous-traitants, distributeurs, partenaires, investisseurs…

 E-GLOBALNETWORK aide les entreprises de toutes tailles à fonctionner dans une économie moderne et à promouvoir le développement économique. Le but est de favoriser les échanges économiques, sociaux et culturels d’entreprises, de promouvoir les partenariats et de mettre à disposition des ressources nécessaires au développement. Son objectif est d’être un « facilitateur » de e-business : informer, faciliter les prises de contacts, partager les compétences et connaissances, accélérer les démarches.

  • Les entreprises qui adhèrent  au " E-GLOBALNETWORK ", s'engagent :

- à présenter E-GLOBALNETWORK dans leur déclaration d'intention, rapports annuels et autres textes;

- à consigner des exemples précis de leur propre expérience sur les sites du E-GLOBALNETWORK

- à s'associer dans des projets de partenariat avec une dynamique de co-développement à faire plus , à plusieurs, dans cette synergie de forces: il s'agit d'ingénierie du développement

- à formuler des plans d'actions coopératifs pour atteindre les objectifs du E-GLOBALNETWORK

- à faciliter les échanges entre les pays en fédérant les communautés de décideurs, des chefs d'entreprises et de leaders d'opinion.

- à participer au renforcement des liens, à partir du local, régional, national, international

- à promouvoir des espaces d'échanges, de pensée, d'exploration des nouveaux usages et de nouvelles formes d'organisation, pour créer des valeurs suscitées par les nouvelles technologies collaboratives

- à partager et améliorer la compréhension des technologies les plus avancées, des expériences et des connaissances

- à créer et animer des communautés virtuelles et des forums sur les sites du E-GLOBALNETWORK

- à informer sur l'évolution des outils, des tendances, des nouveaux modèles

- à anticiper les évolutions de l'environnement  économique

- à susciter le goût d'entreprendre

- à mettre en place une nouvelle culture entrepreneuriale, faire un laboratoire du futur

- à sensibiliser aux enjeux stratégique et économique d'Internet

- à enrichir les compétences de chacun, favoriser l'épanouissement personnel

- à réaliser une "co-production de l'information" avec les acteurs sociaux par les sites partenaires

- à diffuser des connaissances tacites aux acteurs engagés dans le processus de l'innovation et développement régional

- à contribuer à cet environnement constructif en promouvant la collaboration et le dialogue au niveau international

- à entretenir et développer des relations avec les milieux universitaires, scientifiques, économiques, médias, associations....

- à produire une performance collective supérieure à la somme individuelle, valoriser les compétences et les talents.

- à promouvoir de nouveaux produits, rechercher des partenaires, initier une relation commerciale

La définition du membre.

Un membre du E-GLOBALNETWORK est une organisation autonome ayant la capacité de créer un produit ou service permettant au groupe de s'enrichir, en augmentant son pouvoir sur le plan financier, humain et matériel tout en poursuivant l'objectif commun d'un mieux-être collectif.

E-GLOBALNETWORK EST UNE CHAINE EVOLUTIVE S’INSCRIVANT DANS UN CONTINUUM LIBRE ET AUTONOME.

E-GLOBALNETWORK vise à faciliter les échanges entre les membres en fédérant les communautés de décideurs, de chefs d'entreprises et de leaders d'opinion.
Participer au renforcement des liens est une tâche à laquelle tous les membres du réseau sont heureux de participer, à partir du local, régional, national, international.

Fournir la juste information au bon moment, à la bonne personne et à moindre coût est devenu crucial pour être performant, et ce, quels que soient la source et le format des contenus.

Leur appartenance au E-GLOBALNETWORK   leur permet :

- d'avoir accès à un réseau d'information globale, pratique,

- d'utiliser le logo E-GLOBALNETWORK dans leur communication,

- d'être en relation avec différents partenaires à travers le monde,

- de bénéficier d'un vecteur de communication propre à améliorer leur image,

- d'améliorer les résultats sur les marchés étrangers et gérer les risques,

- de mettre en place des réseaux pays qui confèrent au E-GLOBALNETWORK  une réelle dimension internationale et impliquent les acteurs locaux.

E-GLOBALNETWORK   EST LE REFLET DE SON INITIATEUR PAR SES PRINCIPES  ET SES VALEURS FONDES SUR LE RESPECT DES INDIVIDUS ET DES ORGANISATIONS QUI LA COMPOSENT. 

  • Favoriser la coopération entre les principales parties intéressées et promouvoir les partenariats établis à l'appui des objectifs poursuivis par Le Réseau.
  • Les avantages sont :

- Un pouvoir de négociation accru, une augmentation du pouvoir d'achat et du chiffre d'affaires individuel et collectif.

- L'autofinancement collectif : l'effet de levier financier augmente en relation avec le groupe d'entreprises.

- Le regroupement des compétences en fonction de la mission collective à atteindre.

- La consolidation d'une mission collective dans le but de résoudre les problèmes dans les différents secteurs d'activités économiques.

- La synergie de groupe par la formation d'un centre d'idées ou de recherche et développement commun bénéfique à la famille d'entreprises.

- Le rassemblement des expertises, des ressources afin d'inventer et développer de nouveaux produits et services pour être à l'avant-garde de la concurrence.

- Le développement d'un centre de financement intégré pour réaliser les projets communs.

- Le sentiment d'appartenance à un groupe, le support moral et la collaboration avec des gens que nous apprécions

- Le développement d'une centrale d'achats commune.

- L'autofinancement des projets par l'ensemble des membres. Le partage collectif des risques.

- L'autonomie et la liberté des membres : absence de dépendance envers les systèmes extérieurs à la famille.

- La marge bénéficiaire accrue résultant d'un travail en étroite collaboration avec les autres membres réunis par un intérêt commun. 

Les règles d'or

E-GLOBALNETWORK est structuré de façon à permettre à chacun des membres, libres et autonomes, de développer son plain potentiel en harmonie avec les objectifs et les valeurs du Réseau. Il s'agit d'un code d'éthique allant au-delà des principes généraux des affaires. Ces principes visent à renforcer l'intégrité, la loyauté et le sentiment d'appartenance des membres.

De plus, ils procurent un support psychologique aux individus par la synergie typique qu'offre la structure familiale.

Ces règles d'or sont :

- Chaque membre doit être complètement autonome, libre et indépendant du RESEAU c'est-à-dire qu'il doit posséder son entreprise distincte.

- Chaque membre doit capitaliser sur ses forces, son expertise et ses compétences de base.

- Chaque membre doit contribuer  à la mission collective du projet tout en poursuivant sa mission individuelle

- Chaque membre doit respecter les autres entrepreneurs, leurs intérêts, devant s'entraider et bâtir des relations de confiance.

- Chaque membre doit respecter les engagements qu'il a acceptés.

- Chaque membre doit respecter un code d'éthique et des valeurs s'y rattachant.

- Chaque membre doit renforcer le plus faible maillon du RESEAU pour l'amener à se réaliser pleinement.

Tous les membres sont liés par ces règles de confidentialité, et leur non-respect est une clause d'exclusion

Pour atteindre ces objectifs, le E-GLOBALNETWORK, propose plusieurs mécanismes de facilitation et de participation : concertation sur les politiques, apprentissage, structures locales et projets. A l'avenir, E-GLOBALNETWORK se développera de façon de plus en plus hybride afin d'offrir des informations et des services adaptés culturellement aux clientèles diversifiées des niches. La société de l'information et les médias forment un secteur économique essentiel pour la prospérité et la qualité de vie dans l'Union européenne. 

E-GLOBALNETWORK, n'est pas un instrument de réglementation - il ne sert pas à sanctionner, à dicter ou à évaluer le comportement ou les actions des sociétés. Il s'appuie plutôt sur la responsabilité à l'égard du public, la transparence et l'intérêt à long terme des sociétés, du monde du travail et de la société civile pour lancer des actions concrètes et conjointes en appliquant les principes énoncés dans le Réseau.

Comment participer ?

En tant qu'initiative volontaire, E-GLOBALNETWORK sollicite la participation générale d'un ensemble varié d'entreprises et d'autres organisations. Pour participer au E-GLOBALNETWORK, une société doit procéder de la façon suivante :

  • Exprimer son appui au Réseau en retournant le bulletin d’adhésion à l’adresse de l’Administrateur : 3 rue Blanche de Castille, 78300,Poissy, France.
  • La société prend des mesures pour modifier son fonctionnement, de façon à intégrer E-GLOBALNETWORK et ses principes à sa stratégie, à sa culture et à ses activités quotidiennes ;
  • Elle est censée faire publiquement campagne en faveur du E-GLOBALNETWORK et de ses principes en ayant recours à des moyens de communication tels que les communiqués de presse, les discours, etc.
  • Elle est censée décrire dans son rapport annuel (ou autre rapport semblable) comment elle appuie le E-GLOBALNETWORK et ses  principes (engagement et les règles d'or)
  • Elle est censée rédiger un exemple de bonne pratique chaque année et le mettre en ligne sur le sites du Réseau E-GLOBALNETWORK afin de partager son expérience.

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne :

Partagez vos informations dans un monde connecté et continuez à travailler avec vos partenaires, où que vous soyez, dans les espaces de travail collaboratif en libre service . Découvrez ci-dessous les dernières news du réseau et le contenu que les membres vous réservent.

« La meilleure façon de prédire l’avenir, c’est de le créer »

La communication tous-tous n'en est qu'à ses premiers pas. Elle implique des mondes virtuels qui ne soient pas seulement des simulations de lieux physiques, mais des systèmes accueillant des croissances autonomes d'espaces symboliques, des univers de significations partagées que font pousser des communautés fluides en voie de constitution et de désagrégation continuelle. E-GLOBALNETWORK a vocation à abriter des milieux ( espaces) vivants, des "hypercontextes" au sein desquels chacun est effectivement impliqué, que tous contribuent à modeler et à peupler par ses agents logiciels et ses masques virtuels. E-GLOBALNETWORK accueille et construit des subjectivités. En fait , la production continue de subjectivité pourrait bien être considérée, au 21ème siècle, comme l'activité économique principale, puisqu'elle conditionne toutes les autres. A long terme, apparaît deux grands courants d'activités parallèles ; le contenant et le contenu. Ces activités susciteront des influences qui auront des effets multiplicateurs lors du développement de la nouvelle société. Car c'est par la création de consensus que se développera cette société de la connaissance.

Face aux nouveaux enjeux et défis que génère la "société de l'information", l'objectif de E-GLOBALNETWORK est simple et ambitieux : Il s'agit de mettre en oeuvre des mesures spécifiques de développement des Technologies de travail collaboratif et d'insuffler au sein des politiques, locales, régionales, nationales ,internationales, une prise de conscience de leur importance en créant de nouvelles dynamiques transverses ...... au service de l’Homme, l’Organisation et la Vie.

Informer - ConseillerCommuniquerAccompagner

PARTAGER - DIFFUSERDECOUVRIR - REUSSIR - COOPERER - INTEGRER - ECHANGERRENFORCER

LES VALEURS HUMAINES SERONT LES PILIERS DE DEMAIN ET LA CONFIANCE SERA UNE CONDITION SINE QUA NON A LA RÉUSSITE DE L'ORGANISATION

Pour vous aider à réaliser vos projets et vos ambitions, nous mettons E-GLOBALNETWORK à votre service.

 Contact : Stefan Raducanu  : +33 (0)1 39655034 +33 (0)6 85362075 ,

 mailto :stefanraducanu@yahoo.fr 

Explorer le futur !!!

Des Hommes - Des Entreprises -Des Technologies

Un projet pour changer d'époque !!!!!

FranceWeb213ARWD1.GIF: La nouvelle société

3poles.pngEncourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir..En fait, la seule chose qui est nuisible, et qui est à rejeter par le sage, ce n’est pas telle ou telle partie ou caractéristique du monde, ou tel ou tel événement. C’est un comportement précis de l’homme, celui qui consiste justement à se rebeller, se lamenter ou refuser un événement.Le cours des événements, est donc non seulement déterminé par une nécessité de fer, mais aussi juste : Souviens toi que tout ce qui arrive arrive justement. Je ne dis pas seulement : arrive selon la suite, mais encore selon la justice.

Porter un regard sur les façons de faire de notre groupe comme modèle de société..

21CenturyWebArchive : FranceWebAsso > Société du Savoir ...

idfregionconnectee.20minutes-blogs.fr/actualites/ -
FranceWebAsso, numérique des lumières, Créer un monde auquel chacun souhaite appartenir>Préparer le capital humain dans l'économie de la ...

21CenturyWebArchive : eCitoyenSmart@PoissyWebtCity >Vision ...

lascalaapoissy.20minutes-blogs.fr/actualites/
 
 Le premier Web Citoyen,numérique de lumières Pour Vous et avec Vous, Web participatif, Annoncez-vous: Informer, Diffuser vos Communiqués, Collaborer, .

FWVAG21>21CenturyWebArchive @FranceWebAsso > Société du ...

bonheur.20minutes-blogs.fr/.../21centurywebarchive-francewebass...
 
Mar 22, 2018 - 21CenturyWebArchive : FranceWebAsso > Société du Savoir ..numérique des lumières.FWVAG21 La planète est mon village ! BUSINESS ..

Edition - Médias - MyWeb -> c'est Moi, c'est Vous, c'estNous >Humain ...

lascalaapoissy.20minutes-blogs.fr/archives/category/.../index-249.ht...
 
C'EST LA VIE, MediaCity, Le média citoyen, Pour Vous et avec Vous, Web participatif, Annoncez-vous: Informer, Diffuser vos Communiqués, Collaborer, Réussir ..

21CenturyWebArchive : eCitoyen>Poissy,numérique de lumières ...

lascalaapoissy.20minutes-blogs.fr/archives/category/.../index-242.ht...
 
Vous avez décidé d'entreprendre des travaux électriques ou vous avez besoin d'une borne de charge Z.E. Ready (wallbox). En utilisant l'annuaire du Réseau ...

Internet citoyen - eCitoyen>Poissy,numérique de - 20minutes-blogs

lascalaapoissy.20minutes-blogs.fr/archives/category/.../index-320.ht...
 
Etre utile, transmettre sa passion, se faire plaisir, vivre de grands moments, découvrir des personnes différentes de soi, faire profiter les autres de ses .

FWVAG21>21CenturyWebArchive : FranceWebAsso > Société du ...

idfregionconnectee.20minutes-blogs.fr/.../21centurywebarchive-fra...
 
Mar 22, 2018 - SRU-Electronics >21CenturyWebArchive>WebinafewWords>Everything we know about price formation is wrong.>FranceWebSharing ...

FWVAG21>21CenturyWebArchive> La blockchain ...

idfregionconnectee.20minutes-blogs.fr/.../la-blockchain-francewebs...
 
Mar 25, 2018 - MyNewsCenterNavigator. NewsCenter for everyone A Day in the World....Discover the World ! News You Can Use At Your Fingertips, Is Just A..

Archives - 21CenturyWebArchive : MyNewsCenterNavigator ...

bonheur.20minutes-blogs.fr/archives/category/.../index-944.html
 
Bonheur de construire, Le blog de la tranquillité. La récompense, c'est le Voyage ! Espace de mutualisation des connaissances, carrefour de rencontres, ...
SRU International Research.gif

Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu,WelcomeToMyWorld,IMMORTALITY,StefanWebCollection, Conçu pour les geans pas pour le profits, EGLOBALNETWORK,Tous Président avec FranceWebAsso@ PoissyWebCitoyen>Société du Savoir>MyNewsCenterNavigator, Capture, collect, and share 

3ARWD1.GIFBringing People Closer Together

20130720_160102.jpgWelcome To My World

"Live, enjoy, invest, follow the guide"

SRU-Electronics

Vos pensées aujourd'hui sont tout à fait claires. Ca tombe bien, car certaines personnes ont sans doute besoin de connaître votre avis sur différents sujets qui les tracassent. Comme les gens savent qu'ils peuvent compter sur vos réponses directes et franches, ils viendront spontanément vous voir. Ne les décevez pas ! Renseignez-vous bien sur chaque cas avant d'émettre un avis. Il n'est jamais inutile d'être bien informé, même si la question porte sur les mœurs des belles-mères !

 Mon ambition, PoissySmartCityWebCitoyen,Collaborer. Anticiper. Innover,Venez nous rejoindre, la société en réseau ne se fera pas sans Vous! Rencontrer, découvrir, dialoguer, échanger, entreprendre, éduquer, administrer, préparer l’avenir

"Les héros, ou simplement les gens bien, sont à la fois un modèle et un encouragement. Nous en avons besoin !"

Ambition

- Développer la connaissance par le partage
- Développer l'intelligence collective dans les organisations
- Développer le sentiment d'appartenance par la compréhension de l'environnement

La prise en compte du Big Data est un enjeu majeur pour les entreprises du 21ème siècle qui doivent en permanence optimiser leurs offres et leurs processus pour atteindre leurs objectifs de rentabilité.  


Dipl.Ing.StefanV.Raducanu,FranceWeb21,SocSav21,WTMW,Why Do You Love the Web?Getting Started With Workplace Communication Governance,Start With Strategy,Talk About Your Toolset,Remember the Audience,Set Criteria for New Functionality,Create, Listen,Publish

Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu,WelcomeToMyWorld,IMMORTALITY,StefanWebCollection, Conçu pour les geans pas pour le profits, EGLOBALNETWORK,Tous Président avec FranceWebAsso@ PoissyWebCitoyen>Société du Savoir>MyNewsCenterNavigator, Capture, collect, and share

Une discussion avec des amis pourra vous apporter des informations de premier ordre ! A l'occasion d'une réunion, où des sujets de toutes natures seront abordés, vous récolterez de quoi mieux gérer l'un de vos projets personnels. Mais attention aussi à ne pas trop vous laisser influencer ensuite par tous ces avis qui finalement ne sont bons à prendre qu'en partie... Piochez ce qu'il y a d'intéressant, et faites clairement le tri

20130720_160102.jpgWelcome To My World

Bringing People Closer

3ALWD1.GIF

"Live, enjoy, invest, follow the guide"3ARWD1.GIF

SRU-Electronics

Veillez en temps-réel et sans bruit la presse en ligne, les blogs et les médias sociaux

Archive

Tweets avec des réponses de Stefan V.Raducanu (@eglobalnet8) | Twitter Evene : citations et proverbes célèbres Rien de grand ne s’est accompli dans le monde sans passion. Toutes les citations de Friedrich Hegel Friedrich Hegel Hegel Tous les thémas citations evene,citations celebres - Google Search citations celebres - Google Search 2868197524.png (Image PNG, 604 × 396 pixels) Citations : PoissySmartCity->SmartCom->Ville Intelligente->Vision 2021 >PoissyWebCitoyen-> Vous, Votre Ville, Votre Région, Votre Pays, RSE .FranceWebAsso vous accompagne ->Evénement - Edition - Médias - Web -> c'est Moi, c'est Vous, c'est Nous !connectons-nous ! Accueil : PoissySmartCity->SmartCom->Ville Intelligente->Vision 2021 >PoissyWebCitoyen-> Vous, Votre Ville, Votre Région, Votre Pays, RSE .FranceWebAsso vous accompagne ->Evénement - Edition - Médias - Web -> c'est Moi, c'est Vous, c'est Nous !connectons-nous ! MySelTab Citations : MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu »Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire intégré dans une réflexion globale Citations : MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu »Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire intégré dans une réflexion globale Citations : MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu »Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire intégré dans une réflexion globale Citations : MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu »Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire intégré dans une réflexion globale 2868197524.2.png (Image PNG, 604 × 396 pixels) Citations : MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu »Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire intégré dans une réflexion globale Citations : MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu »Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire intégré dans une réflexion globale Citations : MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu »Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire intégré dans une réflexion globale MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu »Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire intégré dans une réflexion globale MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu »Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire intégré dans une réflexion globale MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu »Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire intégré dans une réflexion globale MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu »Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire intégré dans une réflexion globale MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu »Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire intégré dans une réflexion globale MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu »Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire intégré dans une réflexion globale MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu »Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire intégré dans une réflexion globale Citations Mark Twain - Ses 59 citations 30 citations de Mark Twain pour rire, réfléchir et agir ! Citations, proverbes Hegel Hegel citations - Google Search 20minutes-blogs.fr MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Gestion des connaissances »Ing.StefanV.Raducanu »Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire intégré dans une réflexion globale 20minutes-blogs.fr 20minutes-blogs.fr Les Echos - Le diktat de l’innovation - Archives Les Echos (@LesEchos) | Twitter (74) Les Echos - Accueil Silicon Sentier : promenade au cœur de la French Tech - Les Echos Résultats recherche lesechos.fr Scénario — Wikipédia Scénario — Wikipédia Les Echos - L'Intelligence Économique et le mythe de la complexité - Archives Roady se lance dans le covoiturage et la location entre particuliers WebGoMore - Google Search GoMoreWeb - Google Search Covoiturage : le danois GoMore vient défier Blablacar sur ses terres - Les Echos Renault et Nissan continuent de s'imbriquer - Les Echos Buffett convoite un géant de l'électricité - Les Echos Premier face à face positif entre Trump et Poutine - Les Echos Un seul acheteur s'offre toute la dette australienne lors d'une émission - Les Echos Les Echos - Le mythe du modèle allemand - Archives La Corée du Nord peut désormais frapper des cibles aux Etats-Unis - Les Echos Margrethe Vestager, la femme qui fait trembler Google - Les Echos Pour leur première rencontre, Emmanuel Macron et Xi Jinping s'engagent sur le climat Les Etats-Unis haussent le ton après l’hospitalisation du prix Nobel de la paix Liu Xiaobo Quand Varoufakis dévoile les coulisses de l’Europe Les Echos - La chasse aux "modèles", ou le déclin de la pensée politique et économique en France - Archives Les Echos - L’évolution récente des systèmes de recherche - Archives http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/recherche-in... Hashtag #Univ2025 sur Twitter #Univ2025 - Recherche sur Twitter Repenser la chaîne de valeur : les nouvelles réalités du business collaboratif - Points de vue - Capgemini / Les Echos World Media Directory World Media Directory Créer des flux RSS d’une recherche Twitter | Actulligence – Intelligence économique, veille stratégique, veille concurrentielle et veille image Plateformes de Social Media Listening : atouts et faiblesses | Actulligence – Intelligence économique, veille stratégique, veille concurrentielle et veille image Visibrain - Expresso News Visibrain | Outil de veille des médias sociaux et du web Outil de veille et d'analyse du web et des réseaux sociaux - Talkwalker Social Listening Trusted by the World's Biggest Brands | Brandwatch Cikisi | A Web Intelligence Tool Contify Démo - Sindup Une plateforme performante et intuitive Des solutions performantes destinées aux veilleurs Des solutions de veille pour veilleurs, décideurs et partenaires Sindup : Plateforme de veille stratégique et e-réputation Les solutions de veille pour les professionnels - KB Crawl Digimind: Social Media Monitoring @ Competitive Intelligence Software Google News via flux RSS | Actulligence – Intelligence économique, veille stratégique, veille concurrentielle et veille image FeedDemon - Free Windows RSS Reader (301) Inoreader - All articles (300) Inoreader - Upgrade (300) Inoreader - Teams (300) Inoreader - All articles (300) Inoreader - Nouvelles de France (300) Inoreader - Software Engineering (300) Inoreader - News & Politics (300) Inoreader - News & Politics Google is funding the creation of software that writes local news stories | TechCrunch World Trade Organization - Wikipedia 2017 G20 Hamburg summit - Wikipedia Surprise après le G20 : la Turquie menace de ne pas ratifier l’accord de Paris Trump-Russia: new meeting revealed involving Donald Jr, Kushner and Manafort | US news | The Guardian Ivanka Trump under fire after taking seat among world leaders at G20 | US news | The Guardian Australian reporter demolishes Trump after G20: 'biggest threat to the west' | US news | The Guardian G20 - Google Search G20 : face à Trump, Poutine arrive en position de faiblesse Le Cercle - Partagez vos idées sur Les Echos.fr crunchbase accelerates innovation by bringing together data on companies and the people behind them. Google Digital News Initiative | crunchbase Google Digital News Initiative | crunchbase Redirecting... Se connecter avec Facebook Crunchbase Crunchbase Google News Lab Participants | Digital News Initiative Official Google Blog: A new window into our world with real-time trends Google News Lab Google News Lab Google News Lab (74) Stefan Raducanu Stefan V.Raducanu (@eglobalnet8) | Twitter Google News Lab Training | Digital News Initiative About | Digital News Initiative DNI Projects | Digital News Initiative How The Telegraph reached over one million monthly readers on Google Play Newsstand. | Digital News Initiative DNI-Fund-Annual-Report-July-2017.pdf Google Digital News Initiative (300) Inoreader - Google is funding the creation of software that writes local news stories (297) Inoreader - Panono is another example of a successful crowdfunding campaign completely falling apart This product going wild on the internet. The effect? Genius - ECOCUT pro Web gets built-in copy protection hooks with a few key flaws Alejandro González Iñárritu’s Carne y Arena proves that great virtual reality means going beyond the headset - The Verge VR was sold as an ‘empathy machine’ — but some artists are getting sick of it - The Verge Nelsan Ellis Dead: ‘True Blood’ Star Dies at 39 | Variety ‘CARNE y ARENA’ Review: The VR Revolution Is Here | Variety FranceWebSharing > Société du Savoir> Bâtir l'excellence>Social Media Intelligence >Oeuvre de collaboration collective,le n°1 de la collaboration en ligne >Humanité(s) Digitale(s) >FranceWebAsso> C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous> Pour Vous et avec Vous ! 20minutes-blogs.fr (298) Inoreader - Alejandro Iñárritu’s Carne y Arena proves that great virtual reality means going beyond the headset (298) Inoreader - Web gets built-in copy protection hooks with a few key flaws (297) Inoreader - Elon Musk shows off first production Tesla Model 3 (298) Inoreader - A DRM standard has been approved for the web, and security researchers are worried (299) Inoreader - LR : «J'ai reçu ma convocation d'exclusion», annonce Thierry Solère (300) Inoreader - All articles (300) Inoreader - All articles (301) Inoreader - All articles Blogueur et auteur : où est le droit d’auteur ? | Actulligence.com | Veille Stratégique, Intelligence Economique | Actulligence – Intelligence économique, veille stratégique, veille concurrentielle et veille image Retour sur la conférence : Recherche d’information et veille : outils gratuits et outils payants | Actulligence – Intelligence économique, veille stratégique, veille concurrentielle et veille image Définitions de l’intelligence économique | Actulligence – Intelligence économique, veille stratégique, veille concurrentielle et veille image Prestataire de veille sur mesure | Actulligence – Intelligence économique, veille stratégique, veille concurrentielle et veille image Intelligence économique — Wikipédia intelligence économique définition - Google Search définition de intelligence économique Définitions : connecteur - Dictionnaire de français Larousse connecteur définition - Google Search Définitions : perspective - Dictionnaire de français Larousse perspective definition - Google Search prospective definition - Google Search Définitions : prospective - Dictionnaire de français Larousse prospective definition - Google Search

11:59 Publié dans 21CenturyWebArchive, Agregator, Ailleurs sur le web, AlertInfo, Archive 21 siècle, ArchiveWeb21, Articles, Blog, Bonheur, Bookmarks, Citations, Collaboratif, Culture, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Entreprendre, Facebook, FranceWeb sur Facebook, FranceWeb, e-GlobalNetWork, FranceWebInfo, High-Tech, Initiatives, Innovation, International, Internet, Links, Liens, LMathieuwebcollection, Ma Bibliothèque, Madeleine et Stefan Raducanu, Mes Archives, Monde, MyNewsCenterNavigator, Networking, OneGlobalLocal, Philosophie, RaducanuBestWebcollection, RemiWebMyCollection, Réseau, Sharing, SRU-Electronics, Stefand'Internet, We Are FWCitizens, Web, World | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

Pourquoi les grands hommes de bien ont-ils entraîné derrière eux des foules ? Ils ne demandent rien, et pourtant ils obtiennent. Ils n’ont pas besoin d’exhorter ; ils n’ont qu’à exister ; leur existence est un appel

IMMORTALITY20130705_162211.jpg

I must be crazy now,

Maybe I dream too much ,

But when I think of you, I long to feel your touch

9 Dream

Tous Président avec FranceWebAsso@

Aujourd'hui, c'est de changement dont vous rêvez ! Votre esprit pourrait se mettre à envisager tous les recours dont vous disposez pour vous organiser une autre vie. Que ce soit en acceptant des offres de postes qui vous ont déjà été faites ou en envisageant carrément un autre métier ! Si cet appel est très puissant, prenez tout de même le temps de bien peser le pour et le contre d'un tel bouleversement. Ne vous lancez pas sans filet !

Webmaker, Capture, collect, and share with your friends->NewsCenter for everyone->Connect the things you love.

IMG_20170806_172438.jpg1agld1r.gifPut the World's News at your fingertips 24 hours a day. Get ahead of the world's emerging stories,All global sources in one app!

21CenturyWebArchive, 3B,Beau,Bon,Bien, Accueil, Agregator, Annonceurs, Applications, Archive 21 siècle, ArchiveWeb21,RetroNews, Articles, Associations, Blog, Bonheur, Citoyen, Digital, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Entrepreneurs, Entreprises, Evénements, Exposants, Facebook, Femme, Forum, France, FranceWeb,eGlobaNetWork, Ile-de-France, Info, Innovation, Intelligence Collaborative, Internet, LMathieuWebCollectionPub, Madeleine et Stefan Raducanu, Monde, Numérique, OneGlobalLocal, Opportunités, Partenaires, Poissy Web Citoyen, Projets, Réseaux, SRU-Electronics, StefanWebCollection, Web, Work, World, Yvelines |

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu