Avertir le modérateur

17/03/2017

"Tout est possible si l'on recrée du dialogue"Il y a cinq ans, Latifa Ibn Ziaten perdait son fils Imad, un militaire tombé sous les balles du terroriste Mohammed Merah.

La Franco-Marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du sous-officier français tué il y a cinq ans par le djihadiste Mohamed Merah, lâche une colombe lors d'une cérémonie le 11 mars 2017 à M'diq au Maroc.

Il y a cinq ans, Latifa Ibn Ziaten perdait son fils Imad, un militaire tombé sous les balles du terroriste Mohammed Merah. Depuis, elle parcourt les écoles, les prisons, les quartiers avec un seul but: qu'il n'y ait "plus jamais de Merah".

Mon combat a débuté 40 jours après l'assassinat de mon fils Imad [tué par Mohammed Merah le 11 mars 2012], lorsque j'ai pris conscience qu'il était nécessaire de s'engager si on ne souhaitait pas que la situation empire. J'ai alors commencé à me rendre dans les établissements scolaires et les prisons afin de rencontrer des jeunes. 

Le travail de terrain est essentiel [Latifa Ibn Ziaten visite trois écoles par semaine et deux établissements pénitentiaires par mois]. Aujourd'hui, de nombreux jeunes sont livrés à eux-mêmes. Leurs parents font face à de nombreuses difficultés. Ils ne savent plus les élever, leur donner l'amour, l'écoute et la confiance dont ils ont besoin. Or, les familles sont le coeur de notre société. Sans elles, les jeunes se perdent, se convertissent de manière radicale, sans rien connaitre à l'islam, ou sombrent dans le fondamentalisme.  

 Pour les aider, les acteurs sont nombreux: les municipalités, les professeurs, les associations, les éducateurs, l'Etat... Tous doivent tendre la main à ses enfants et se partager cette responsabilité. Cela est nécessaire si on ne veut pas voir apparaître de nouveaux Mohammed Merah

"Tout semble fait pour séparer le peuple"

On entend souvent parler de fraternité, mais cette fraternité a disparu. Dans certaines classes, tous les élèves, sans exception, sont d'origines maghrébines ou africaines. Dans cette configuration, comment peuvent-ils savoir qu'ils sont, eux aussi, des enfants de la République? Ces dernières années, la situation s'est aggravée. Promouvoir la mixité sociale à l'école est une bonne chose, mais il faut faire plus si on ne veut pas voir fleurir les écoles confessionnelles, à défaut d'avoir de meilleures options dans les établissements publics.  

Tout semble fait pour séparer le peuple, le vider de sa substance. Et, pendant ce temps, Daech remplit ce vide et attire nos enfants, alors qu'ils sont notre avenir. Je demande donc à tous les membres de la société, quels que soient les milieux, les origines, les confessions religieuses, de donner de leur temps pour reconstruire l'unité dont a besoin le pays.  

"Tout est possible si l'on recrée du dialogue"

Au cours de ces cinq dernières années, beaucoup de jeunes ont entendu ce message et demandent à s'engager dans les associations - notamment la mienne, Imad - car ils souhaitent un avenir meilleur. Ils ont souvent l'impression de ne pas être entendus, ils sont sous-estimés, mais ils ne veulent plus rester à l'écart. 

En février, nous avons invité une trentaine d'élèves israéliens, palestiniens, chrétiens de Palestine et arabes israéliens afin de créer un espace de discussion et de promouvoir le vivre-ensemble. Ils ont échangé et ont compris qui était l'autre, preuve que tout est possible si l'on recrée du dialogue. Ce partage est même possible à l'échelle internationale. C'est pourquoi, au cours des prochains mois, de jeunes Français se rendront en Chine et au Maroc avec l'association. Il faut que ce travail se poursuive. 

"Je ne lâche rien"

J'invite les politiques et les médias à se rendre dans les foyers, les prisons, les écoles, les quartiers pour voir où est le vrai travail à faire, plutôt que de blâmer ceux qui souffrent. L'exclusion ne fait qu'empirer la situation. N'attendons plus de nouveaux drames pour en parler. Il faut agir avant que les plus fragiles ne sombrent. 

De mon côté, je ne lâche rien, même face à mes détracteurs [Latifa Ibn Ziaten a été huée, à cause de son voile, lors d'une de ses visites à l'Assemblée]. Mon fils était un garçon remarquable, qui a fait des études, qui a servi la République, qui s'est battu pour son pays, qui est mort debout. Alors, je lui ai promis, moi aussi, je resterai debout.  

13/03/2017

Pour Karl Olive>PoissySmartCityWebCitoyen > Rendez-vous dans 3 semaines au Salon de L'ANALYSE TECHNIQUE, Vous pouvez choisir parmi la trentaine de présentations GRATUITES, > Plus de détails ici.

> Rendez-vous dans 3 semaines au Salon de L'ANALYSE TECHNIQUE
Banniere 18ème Salon de l'Analyse Technique - 31 mars 2017
Programme des conférences
Près de trente conférences Gratuites présentées par les meilleurs experts boursiers

Commencez dès maintenant à consulter le programme ici et réfléchissez aux conférences que vous ne voulez surtout pas manquer. N'essayez pas de tout voir, mais plutôt de vous concentrer sur les formations qui correspondent le mieux à votre profil d'investisseur.

 

Vous pouvez choisir parmi la trentaine de présentations GRATUITES. Mais attention, tous les espaces n'ont pas la même capacité. Certaines salles sont plus petites que d'autres : Auditorium (350 places), École de l'AT (100 places), Labo IG (50 places en vous enregistrant maintenant ici), Club Elliott (50 places), Espace Interviews & Exercices (35 places). Prenez garde aux horaires et veillez à arriver en avance pour les petites salles.

Si vous désirez ne pas être bloqué dans la fille d'attente devant les salles de conférences, et si vous souhaitez être quasi-certain d'avoir une place assise, nous vous conseillons d'acheter un PASS Prioritaire > Plus de détails ici.

Inscription LABOS
Conference Auditorium
> A venir : Plus de détails sur les Labos IG et le Club Elliott
 

> A venir :  Plus de détails sur

les Labos IG et le Club Elliott

 
 

Rendez-vous à l'Espace Champerret, dans moins de 3 semaines :

vendredi 31 mars 2017.
A très bientôt.

 

  André Malpel & Valérie Cornélius

-

-

-

-

-

Agence IAT : Comité d'organisation des Salons

LIST : Trading & Analyse Technique Stratégique

Malpel-CHARTS : Logiciel d'Analyse Technique

Trophée d'Or de l'AT 2006, 2011, 2015, 2016

Professeur d'Analyse Technique et Trading Forex à l'Université Paris 9 Dauphine

Retrouvez-nous sur
Facebook
 
Twitter
 
Linkedin
Andre Malpel
Valerie Cornelius

Rendez-vous à l'Espace Champerret, dans moins de 3 semaines : vendredi 31 mars 2017
A très bientôt.

 

  André Malpel & Valérie Cornélius

-

-

-

-

-

Agence IAT : Comité d'organisation des Salons

LIST : Trading & Analyse Technique Stratégique

Malpel-CHARTS : Logiciel d'Analyse Technique

Trophée d'Or de l'AT 2006, 2011, 2015, 2016

Professeur d'Analyse Technique et Trading Forex à l'Université Paris 9 Dauphine

Retrouvez-nous sur
Facebook
 
Twitter
 
Linkedin

Téléchargez les images

12/03/2017

MyWorldNewsCenter&PoissySmartCityWebCitoyen, Roubaix : une smart-city en herbe ? « ville aux milles cheminées » « Roubaix numérique »

1agld1r.gifMyNewsCenterNavigator & FranceWebAsso,Quant à savoir si la ville de Roubaix est une ville intelligente, les années à venir le diront

1agld1r.gifRoubaix : une smart-city en herbe ?

Par     Mots-clés : Smart city, Ecosystème, Education, Transformation, Europe

Depuis quelques années, la ville de Roubaix a engagé une politique numérique dont l’ambition est de transformer la ville en « smart city ». Lumière sur une ville que l’on n’attendait que peu, dans le paysage des villes intelligentes.

Roubaix où l’autre nom de la « ville aux milles cheminées ». Au XIXème siècle, le monde la connaissait alors comme capitale industrielle du textile. Mais, la grande aventure du textile s’achève dans les années 1970, avec la crise, laissant une ville en friche et aux multiples possibles. Sa reconversion s’est appuyée sur une politique aux accents culturels à l’image de sa Piscine, symbole d’art et d’histoire. Aux accents tout autant économiques, avec la réhabilitation des friches industrielles en espace d’entreprenariat, qu’universitaires, comme en témoigne l’implantation et le rayonnement du campus de l’EDHEC. Depuis quelques années, la ville se dote d’une politique numérique ambitieuse, avec son programme « Roubaix numérique »,  fer de lance pour répondre aux défis sociaux qui subsistent : un taux de chômage qui s’élève à 15%, une ville toujours classée parmi les plus pauvres de France. C’est aujourd’hui, 46% de la population qui continue de vivre sous le seuil de la pauvreté. Or, Roubaix souhaite emprunter les sentiers des villes intelligentes : utiliser les nouvelles technologies numériques pour rénover la ville aussi durablement que socialement. Open data, e-démocratie, clusters d’innovation numérique, Roubaix avance peu à peu ses pions. Pour quels résultats ?  Et si les smart city naissaient précisément là où on ne les attend pas ?

1agld1r.gifInventons la ville de demain, "PoissyNumérique"Vous, Votre Ville, Région,PLUS POUR VOUS ACCOMPAGNER. Evénement - Edition - Médias - Web, Local, Régional, National, International, avec e-GlobalNetWork, l’objectif commun est prioritaire.

VR,MyNewsCenterNavigator, Aujourd’hui, le digital est partout. Il révolutionne tous les secteurs : services, industrie, éducation et même l’agriculture. Il se propage dans toutes les entreprises, petites ou grandes, et pas seulement via les start-up

1agld1r.gifNEWS CENTER TGV 2009

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu