Avertir le modérateur

06/03/2017

"Il n'existe pas de civilisation supérieure ou inférieure. Les différentes civilisations devraient se respecter, s'appuyer l'une sur l'autre pour réaliser des progrès en commun"

La Chine préconise l'idée de "Communauté de destin pour toute l'Humanité" dans la cause des droits de l'Homme

"Tous les pays doivent travailler ensemble comme des passagers dans le même bateau", a-t-il estimé.

Il a par ailleurs souligné la nécessité pour tous les pays de renforcer des capacités en matière de droits de l'Homme grâce à une coopération concrète et efficace, tout en ajoutant que tous les aspects des droits de l'Homme devaitent être traités sur un pied d'égalité.

"Il n'existe pas de civilisation supérieure ou inférieure. Les différentes civilisations devraient se respecter, s'appuyer l'une sur l'autre pour réaliser des progrès en commun", a indiqué M. Ma, ajoutant que la diversité des civilisations ne devrait pas être une source de conflits du monde, mais plutôt un moteur propulsant les civilisations de l'Humanité.

Il a également souligné l'importance d'un développement durable dans les domaines des droits de l'Homme, affirmant que tous les pays devraient mettre en oeuvre efficacement l'Agenda 2030 pour le développement durable, qui constitue une base solide pour la promotion et la protection de tous les droits de l'Homme.

 

Lire la suite

En mai 2017, la Chine accueillera un forum sur l'initiative "la Ceinture et la Route" pour la coopération internationale à Beijing, FranceWebSharing, MyNewsCenterNavigator, FranceWebAsso, SRU-Electronics,PoissyWeb

 Dix points à retenir du discours du président chinois Xi Jinping à Davos

DAVOS (Suisse), 17 janvier (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a prononcé mardi un important discours au cours de la réunion plénière d'ouverture de l'édition 2017 du Forum économique mondial, dans la ville suisse de Davos.

Voici dix points essentiels à retenir de cette allocution de 50 minutes, qui a abordé entre autres sujets la mondialisation, le protectionnisme, l'économie mondiale et le développement de la Chine.

1. La plupart des problèmes qui affectent le monde actuel n'ont pas été causés par la mondialisation économique. Accuser celle-ci de tous les maux du monde n'est pas conforme à la réalité, et n'aidera pas à résoudre ces problèmes.

2. Que cela nous plaise ou non, l'économie mondiale est un vaste océan auquel nul ne peut échapper. Tout effort visant à entraver la circulation des capitaux, des technologies, des produits, des industries et des personnes entre les économies, ou à tenter de canaliser les eaux de cet océan vers des criques et des lacs isolés, n'est tout simplement pas réalisable. Cela va à l'encontre de la tendance historique actuelle.

3. A l'heure actuelle, la tâche la plus urgente qui s'impose à nous est de sortir l'économie mondiale de l'ornière dans laquelle elle se trouve.

4. La croissance mondiale manque de forces motrices solides, ce qui rend difficile le maintien d'une croissance régulière de l'économie globale. La gouvernance économique mondiale est inadaptée, et rend difficile l'adaptation aux nouvelles évolutions de l'économie globale. Enfin, le développement mondial est inégal, ce qui rend d'autant plus difficile de satisfaire le besoin qu'ont les peuples d'une vie meilleure.

5. Le monde doit développer un nouveau modèle de croissance dynamique, basé sur l'innovation. Il lui faut adopter une approche coordonnée et interconnectée, afin de développer un modèle de coopération ouvert et mutuellement profitable, un modèle de gouvernance juste, équitable et adapté aux tendances de l'époque, et un modèle de développement équilibré, équitable et inclusif.

6. Rechercher l'objectif du protectionnisme revient à s'enfermer tout seul dans une pièce aveugle. Le vent et la pluie seront certes maintenus à l'extérieur, mais la pièce aveugle empêchera également de faire entrer l'air et la lumière. Personne ne gagnera quoi que ce soit à déclarer la guerre du commerce.

7. L'Accord de Paris est un accomplissement remarquable, fruit d'un dur travail ; il est conforme aux tendances de fond du développement global. Tous les signataires doivent s'y conformer, et ne pas refuser d'honorer leurs engagements, car il s'agit d'une responsabilité que nous devons tous assumer pour le bien des générations futures.

8. La Chine est devenue la deuxième puissance économique du monde, grâce à 38 ans de réforme et d'ouverture. La voie qu'elle suit est sans détour, et elle mène à un avenir radieux. Si la Chine a réussi à parcourir un tel chemin, c'est parce que le peuple chinois a su, sous la direction du Parti communiste chinois, tracer une voie de développement adaptée à la situation actuelle de la Chine.

9. La Chine aspire à améliorer les performances de la croissance économique, à renforcer la vitalité des marchés pour insuffler une nouvelle dynamique à la croissance, à cultiver un environnement ordonné et propice aux investissements, et à travailler vigoureusement à la création d'un environnement extérieur ouvert et favorable au développement commun.

10. En mai 2017, la Chine accueillera un forum sur l'initiative "la Ceinture et la Route" pour la coopération internationale à Beijing. Cette rencontre visera à discuter des moyens de renforcer la coopération, de construire de nouvelles plateformes de coopération et de partager les fruits de cette coopération. Elle permettra également de réfléchir à des moyens de résoudre les problèmes auxquels les économies globale et régionales sont confrontées, de faire émerger de nouvelles énergies pour parvenir à un développement interconnecté, et de faire en sorte que l'initiative "la Ceinture et la Route" profite largement aux peuples et aux pays impliqués dans sa mise en place.

Lire la suite

21/12/2016

PoissySmartCity & FranceWebAsso,« La transition énergétique n'est pas une contrainte, mais une opportunité »EnerGaïa/ Agnès Langevine : « ensemble, nous allons devenir la première Région à énergie positive ! »

EnerGaïa/ Agnès Langevine : « ensemble, nous allons devenir la première Région à énergie positive ! »

Agnès Langevine3Agnès Langevine, vice-présidente déléguée à la transition écologique et énergétique, à la biodiversité et à l'économie circulaire, représentant Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a livré un véritable plaidoyer pro énergies renouvelables lors du Forum EnerGaïa, au Parc des Expositions de Montpellier, aux côtés notamment de Bruno Lechevin, Président de l'ADEME. 2016 marquait à la fois le 10ème anniversaire d'EnerGaïa et sa première édition aux couleurs de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée. Plus de 5 000 visiteurs professionnels, experts, élus, décideurs et plus de 80 entreprises exposantes sont venus pour échanger autour des enjeux de la filière au plan régional et national.

« La transition énergétique n'est pas une contrainte, mais une opportunité », a souligné la vice-présidente de la Région avant de présenter les grands axes de l'action de la Région en faveur de l'excellence environnementale, de l'efficacité énergétique et de la production d'énergies renouvelables. « Elle doit permettre de répondre à 3 enjeux majeurs sur notre territoire : un enjeu climatique qui impose d'agir vite et fort, un enjeu social pour réduire la précarité énergétique en soutenant le pouvoir d'achat des ménages, et un enjeu économique qui impose de diversifier les sources d'approvisionnement énergétique et de promouvoir des modes de production et de consommation économes. C'est l'opportunité de faire émerger des filières innovantes porteuse de croissance et d'emploi dans notre Région. C'est pourquoi nous avons adopté en Assemblée plénière le rapport fondateur qui fixe notre cap vers une région à énergie positive. C'est le premier temps d'une démarche pour atteindre nos objectifs de réduction de nos consommations d'énergie à l'horizon 2050 et porter à 100% la part de production d'énergies renouvelables ».

Pour relever ce défi, la Région va mobiliser toutes les énergies de son vaste territoire, tels les Parcs naturels régionaux, les pays, les agglomérations, les métropoles qui sont des acteurs de la transition énergétique. Elle va lancer avec l'ADEME un appel à projet régional pour l'autoconsommation d'électricité photovoltaïque, en complément de l'appel d'offre national. Grâce au soleil, le pourtour méditerranéen sera bientôt le premier lieu métropolitain où l'autoconsommation d'électricité photovoltaïque aura un avantage économique face à la fourniture classique d'électricité.

Enfin, la Région prépare la création d'une Agence régionale de l'énergie et du climat au 1er janvier 2018. « Nous avons besoin d'un lieu unique, un outil opérationnel d'ingénierie, de financement et d'accompagnement de la transition énergétique adapté aux besoins régionaux », a indiqué Agnès Langevine. Carole Delga a mandaté Thierry Cotelle, conseiller régional, pour la préfiguration de cette agence qui permettra notamment de capitaliser les initiatives et les projets en énergies renouvelables sur notre territoire, de soutenir et de diffuser l'innovation en matière d'énergies renouvelables et de rénovation énergétique des bâtiments.

@Agneslangevine 

FranceWebSharing & MyNewsCenterNavigator, BAUSCH François – Ministre du Développement durable et des Infrastructures , Eau / Énergie, Environnement, Transports / Mobilité, "Volvo Buses est très fier de pouvoir participer au premier projet de ligne de bus

Romande Energie sélectionne Enphase Energy comme partenaire pour ses technologies solaires résidentielles

ReneSola Energy annonce ses premières constructions de centrales photovoltaïques pour début 2017

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu