Avertir le modérateur

07/05/2019

PoissyMySmartCityGlobalVillage>La Ville Ouverte>Intelligence collective, travail collaboratif. Travailler avec amour c'est tisser l'etoffe avec des fils tirés de votre coeur, comme si votre bien-aimé devait porter cette étoffe.FranceWebAsso

francewebeglobal-avec-vous3.jpgIMG_20190507_162718.jpgC'est bâtir une maison avec affection, comme si votre bien-aimé devait demeurer en cette maison.« Ce qui constitue FRANCE WEB c’est d’avoir fait ensemble de grandes choses dans le passé et de vouloir en fairé dans l’avenir. »

FranceWebAsso Travail collaboratif

Ing.StefanV.Raducanu,MySelTab,MyNewsCenter.Comment rendre le monde meilleur.appel à contribution - Copie.gif

0GR3TXHD_400x400SR.jpg2 maini.jpgDiffuserVision 21,Un nouveau grand défi>Comment connecter plus de personnes avec un accès à Internet et à la technologie, quels que soient leur âge, leur emplacement, leur formation ou leurs capacités?

Learn, Meet, Discover, Exchange, Collaborate, Connect, Anywhere, Anytime, Any device, the people..by the people, everything

Vision 21, making a difference to lives, through learning & work placements.

Digital Workplace FranceWeb Solutions Collaboratives

FranceWebAsso Travail collaboratif

Les outils pour entreprendre.Une mutation 4 opportunités : SOCIALE, SOCIETALE, TERRITORIALE, INTERNATIONALE. Service gagnant..FranceWebAsso, Prendre le virage serviciel...

Regardez avec moi

FranceWebAsso,RESEAU de l'apprendre>2 maini.jpgModèle

 "The secret of the success"

 

FW-pour-vous-et-avec-vous.gif

"Un pour Tous"..

"Tous pour Un"..

"Chacun pour Soi"

0GR3TXHD_400x400SR.jpgImaginez ce que nous pouvons faire ensemble

FRANCEWEB group

FranceWeb Planète

RECHERCHER,

 

FranceWebAsso La nouvelle société du savoir..

La recherche qualitative, qui met l'accent sur l'exploration, la compréhension, la contextualisation, l'introspection et la construction de théories, fournit une base solide pour des mesures quantitatives, une mise à l'échelle et une généralisation plus larges. La recherche quantitative, qui met l'accent sur de grands échantillons, peut fournir une vue d'ensemble d'un domaine pouvant révéler des tendances, des incohérences, etc., pouvant être analysée plus avant à l'aide de méthodes qualitatives. Approche qualitative ou quantitative ? Le choix dépend du type de données nécessaire pour un problème de recherche particulier. La principale différence entre recherche qualitative et quantitative n’est pas la «qualité», mais la procédure. Il est tout à fait possible de quantifier des données qualitatives ou d’exercer une analyse qualitative des données quantifiées. Les méthodes qualitatives et quantitatives ne s'excluent pas mutuellement.  

Il faut avoir bien conscience que le but d’une recherche qualitative est le plus souvent de découvrir des idées, de développer une compréhension détaillée et approfondie d'un phénomène, d’acquérir une compréhension qualitative des raisons et motivations sous-jacentes, de poser un large éventail de questions, de développer une compréhension initiale du paradigme qualitatif du champ étudié. L’approche qualitative met l’accent sur la compréhension, se concentrant sur la compréhension du point de vue du répondant, et ouvre la voie à des généralisations par comparaison de propriétés et de contextes individuels.

Le Big Data se situe clairement dans le domaine des approches quantitatives, mais pour certains il ne se compose pas que de données, mais aussi de traces, c’est-à-dire d’éléments quantitatifs dont la pertinence n’est pas totalement assurée et dont il faut se méfier. Par exemple, une transaction effectuée sur internet est clairement une donnée, mais une page vue, les traces d’un parcours sur le web ne seraient que des éléments, dont les significations ne seraient pas certaines. Dans un contexte de numérisation de la société, une avalanche de traces est produite, qui autorise la multiplication « d’approches corrélationnistes radicales» qui oublient fréquemment que corrélation n’est pas causalité.

Dans le monde du Big Data d’aujourd’hui, les approches qualitatives restent indispensables pour traiter des problèmes humains qui ont pratiquement toujours des dimensions relatives difficiles à appréhender quantitativement. Par exemple, on a, depuis de nombreuses années, identifié statistiquement en France des travailleurs pauvres, mais par un défaut d’analyse qualitative et d’attention à cette notion de pauvreté qui est relative dans notre société d’hyperconsommation, on n’a pas vu venir le mouvement des gilets jaunes aux fins de mois difficiles.

Pour aller plus loin sur la notion de trace, vous pouvez utilement consulter l’article suivant : Les sciences sociales face aux traces du big data

Ensemble créons de la valeur 

FranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

FranceWeb en un clic de souris,

Collaborer ! Anticiper ! Innover !

Communication dans un congrès
Delphine Billouard-Fuentes. Emergence d'Intelligence Collective dans un Environnement Numérique de Travail.
7ème colloque du chapitre français de l'ISKO International Society for Knowledge Organization), Jun 2009, Lyon, France. pp.10, 2009

Communication dans un congrès
Marianne FolletMarie-France Peyrelong. Des souris et des groupes : évaluer le travail collaboratif à l'aune de l'utilisation de l'outil ?
TICE Méditerranée 2006 "L'humain dans la formation à distance : la problématique de l'évaluation", May 2006, Gênes (Italie)

Article dans une revue
Zahir YanatSylvie BrunetFrançois Silva. Editorial 'Mieux-être au travail : repenser le management et l'émergence de la personne
Management & Sciences Sociales, Kedge Business School, 2017, Mieux-être au travail : repenser le management et l’émergence de la personne, 22 (22), pp.38-55

Communication dans un congrès
Fatima Zohra TaouilSandrine BeauParina Hassanaly. Collaborate to co-elaborate knowledge : between necessity and opportunity
International Conference on Information Systems and Economic Intelligence, Sousse, 18-20 février 2010, Feb 2010, France. pp.non définies

Thèse
Victor Odumuyiwa. La gestion de la recherche collaborative d'information dans le cadre du processus d'intelligence économique
Sciences de l'information et de la communication. Université Nancy 2, 2010. Français. ⟨NNT : 2010NAN21014⟩

Article dans une revue
Christian BrassacSylvie LardonFlorence Le BerLorenza MondadaPierre-Louis Osty. Analyse de l'émergence de connaissances au cours d'un processus collectif. Re-catégorisations, reformulations, stabilisations
Revue d'Anthropologie des Connaissances, Société d'Anthropologie des Connaissances, 2008, Vol. 2 (2), pp.267-286

20/04/2019

Partenariat, Networking,MyNewsCenter,MySelTab,Mabibliothèque,FranceWebAsso,IDF,Bonheur,PVC,SRU-Electronics.GlobalNetwoek,GlobalSources. Archive21stCentury, Ma Bibliotheque,Ma Sélection,MyColection

SRU International Research.gif

Vous venez d’effectuer des recherches sur les passions, les centres d’intérêts et les événements qu’apprécient votre public en lien avec le secteur d’activité dans lequel vous évoluez. Il est temps d’étudier comment vous pouvez imaginer et produire un contenu réactif gagnant à grande échelle.

Le contenu réactif ou “détourné (newsjacking)” est un moyen pertinent de growth-hack (activer la croissance) et le niveau d’engagement de vos client.e.s. Ces opportunités de newsjack, qu’on pourrait appeler des ’instants clés“, sont un excellent moyen de renforcer votre notoriété et de générer du trafic vers le site de votre marque.

Un résultat gagnant pour un post extrêmement facile à créer : toutes les informations fournies dans l’article sont disponibles gratuitement en ligne. C’est un exemple classique de la façon dont vous pouvez, avec un peu de recherche documentaire, produire un contenu de qualité avec un budget réduit au minimum. Mais ce message aurait-il suscité autant d’engagements s’il n’avait pas été posté au bon moment ? Probablement pas.

La plupart des marques et des agences investissent dans des outils et des plates-formes pour réaliser des tâches comme le social listening (pour suivre, analyser et participer aux conversations en ligne), la veille média et le suivi des modifications des données de recherche. Néanmoins, vous devez également penser à ne pas trop en faire : entre un trop plein de mentions de marques ou une couverture médiatique massive sur un sujet particulier et votre capacité à en tirer parti.

Les alertes et les notifications devraient devenir le nouveau meilleur ami de votre équipe. Existe-t-il un moyen d’automatiser ce process et d’en déléguer la maîtrise à une personne de votre équipe marketing ? Pensez à utiliser des rapports de social listening et à vous inscrire pour recevoir les requêtes des journalistes et les alertes Google pour des sujets pertinents pour vous ou votre client.e.

Si la réponse est oui, cela accélérera le temps nécessaire pour saisir une opportunité et, par conséquent, pour votre marque la possibilité de la capitaliser. Idéalement, cette personne devrait être créative et capable de reconnaître les opportunités qui valent la peine d’être explorées.

ÉTABLIR DES GABARITS, AUTOMATISER, CRÉER

Que vous souhaitiez profiter de moments réactifs pour les contenus pour les réseaux sociaux, les contenus « hub » (doivent être générés régulièrement afin de refléter les centres d’intérêt actuels des audiences) ou « hero » (constitués de vidéos spectaculaires visant à attirer l’attention de l’audience la plus étendue possible), l’automatisation du process réduira les délais, et permettra à votre équipe de se concentrer sur d’autres tâches. C’est exactement ce que Specsavers (réseau mondial d’opticiens) a fait pour les Oscars en 2017. La marque avait prévu une image à mettre en ligne sur simple push.

StefanV.Raducanu,MyNewsCenterNavigator&FranceWebAsso> > La Vie, La Vie!

“C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.”

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

Bonheur de construire, Avec ce blog entre les mains, c'est déjà être serein!, Tout a sa beauté, mais pas tout le monde le voit

Profitez sans retenue des avantages de cet outil moderne qui vous donne accès aux bibliothèques du monde entier. Vous avez toutes les chances de trouver les réponses que vous cherchez !

Lire la suite

16/04/2019

Actu Decideo n°736 Informatique Quantique, IA, Ethique, Big Data.. -> customer

Decideo

Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...
 
 

Adresse de votre abonnement : franceweb@gmail.com - Modifiez votre abonnement : Cliquez ici

Si vous ne parvenez pas à lire cette newsletter : Cliquez ici

Faire suivre à un collègue : Cliquez ici - Twittez cette newsletter : Cliquez ici

 

Le déploiement massif de l’IA dans l’entreprise va faire évoluer le QI de l’homme

Concernant l’intelligence artificielle, seuls les discours anxiogènes ont eu voix au chapitre ces deux dernières années. Il est pourtant un sujet qui n’a pas du tout été abordé : les bienfaits de l’intelligence artificielle dans l’entreprise, pour l’entreprise mais surtout pour ses collaborateurs. Loin de vouloir reprendre ici tous les poncifs, il en est un que nous ne soupçonnions peut-être pas mais qui nous permettra sans aucun doute de dépasser nos préjugés et de massivement déployer cette technologie. En s’adaptant à un nouveau cadre de travail dans lequel l’intelligence artificielle aura pris en charge des tâches rébarbatives, répétitives, pénibles, l’humain va voir ses capacités d’abstraction encore se développer favorisant ainsi la progression de son QI (quotient intellectuel).

Le déploiement massif de l’IA dans l’entreprise va faire évoluer le QI de l’homme
Nous sommes semblables à quelques mutations près à l’Homo Sapiens né il y a 300.000 ans. En effet, dans une étude publiée en 2008 dans la revue Science, la comparaison de 650 000 nucléotides chez 938 individus appartenant à 51 ethnies a montré que les génomes étaient identiques à 99,9 %, soit un niveau de similitude qui ne se retrouve que rarement chez les mammifères. Elle est explicable par l'extrême jeunesse de l'Homme moderne car 300.000 ans ne sont pas suffisants pour produire une grande variabilité génétique. Il en est bien sûr de même pour notre cerveau, nous avons le même cerveau que les premiers Homo Sapiens.

Or il n’a échappé à personne que nos premiers ancêtres Homo Sapiens ne prenaient pas d’avion, n’avaient pas d’ordinateur, pas d’internet et ne connaissaient pas la mécanique quantique. Mais alors qu’a-t-il pu arriver à l’Homo Sapiens pour que son intelligence évolue jusqu’à s’accélérer ces 200 dernières années ? L’éducation et la nutrition me direz-vous ? Oui mais cela ne suffit pas à expliquer ce phénomène car pendant la première partie du 20éme siècle, alors que nos sociétés développées bénéficiaient toutes d’une même éducation, le QI progressait encore.

C’est ce que l’on appelle « l’effet Flynn » du nom de son génial découvreur. L’« effet Flynn » constitue l’un des phénomènes les plus intrigants et probablement la découverte la plus importante des recherches récentes en psychologie cognitive. En 1984, à la suite d’une analyse de 73 études américaines publiées entre 1932 et 1978, Flynn note une augmentation de 3 à 5 points du QI par décennie aux tests d’intelligence les plus utilisés. Cette progression du QI constatée dans les pays développés au long du XXe siècle a été confirmée par de nombreuses recherches. L’explication est multifactorielle et intègre bien sur l’évolution de l’éducation, de la nourriture et bien d’autres facteurs, mais en analysant les tests, les chercheurs ont remarqué que les gains étaient largement concentrés dans les tests faisant appel aux capacités d’abstraction. Cet élément peut nous éclairer sur la nature du changement ayant eu lieu au cours du siècle dernier.

Il faut reprendre les travaux d’Alexandre Luria (1902-1977), célèbre psychologue Russe, sur des paysans Russes analphabètes pour comprendre le lien entre l’environnement de travail et le niveau d’abstraction. Leurs préoccupations étant uniquement concrètes du fait de la matérialité de leur vie quotidienne, il leur était pratiquement impossible d’avoir un raisonnement faisant appel à une quelconque abstraction. Ancrée dans le concret, leur intelligence était fort bien adaptée à leur réalité quotidienne. En somme, Alexandre Luria a démontré que la notion d’intelligence se rapproche ici de la notion d’adaptation.

Au-delà de l’apport majeur de l’éducation, c’est donc l’environnement de travail de l’Homme qui a aussi forgé son esprit et grâce aux expériences de Luria, il est possible d’interpréter une partie de l’effet Flynn comme une résultante de l’évolution des conditions de travail de l’Homme. Moins l’Homme a été soumis à la matérialité du fait de la mécanisation de son environnement de travail, plus ses capacités d’abstraction ont évolué faisant ainsi flamber son QI à l’origine de l’effet Flynn.

L’intelligence artificielle peut être considérée comme une nouvelle forme de mécanisation de l’environnement de travail de l’homme. En effet, en venant assister, automatiser et optimiser, l’IA va révolutionner tous les métiers, mais surtout faire baisser la pénibilité en venant effectuer les tâches répétitives et faire baisser le niveau de stress tout en augmentant la qualité de la production.

Les tâches manuelles sont encore légion dans l’entreprise et sont une source non seulement de stress du fait du peu d’intérêt de ces tâches mais aussi considérées par les intéressés comme une perte de temps. L’intelligence artificielle prendra en charge quelques une de ces tâches manuelles comme l’affectation comptable ou le contrôle de paye. Elle viendra aussi assister les métiers dans des tâches pénibles mais absolument nécessaires à la bonne marche de l’entreprise.

Cette prise en charge par l’intelligence artificielle de ces tâches ingrates sans aucun intérêt est aussi une forme de distanciation vis à vis de la matérialité quotidienne du travail actuel dans l’entreprise. Cette libération favorisera donc l’évolution des capacités d’abstraction et l’effet Flynn, une nouvelle fois, permettra à l’homme de faire progresser son intelligence.

Cette vision positive de l’apport de l’intelligence artificielle est loin de celles de ses détracteurs que nous n’avons que trop entendu. L’intelligence artificielle, qui n’est autre qu’une nouvelle façon de programmer et d’amener de la valeur est une étape majeure dans l’évolution de l’entreprise comme a pu l’être l’arrivée de la bureautique en d’autres temps. Au-delà de l’aspect économique qui sera un des moteurs de cette nouvelle transformation, l’intelligence artificielle est donc un fantastique progrès pour nos entreprises comme il le sera pour notre société. Il ne faut pas en avoir peur bien au contraire.

Stéphane Roder, AI Builders
 
 
actualités de la semaine

Evénements

Webinaire Decideo : Informatique Quantique, ses apports probables à la Science des Données

12/03/2019 | Philippe Nieuwbourg

Avant-Première : Decideo organise le 15 mai prochain, le premier webinaire sur les apports possibles de l’informatique quantique à l’aide à la décision. Pas besoin d’être physicien ou mathématicien, venez comme vous êtes ! Ne manquez pas ce webinaire gratuit, et inscrivez-vous dès aujourd’hui sur :...  

Opinion

Vous aimez Tinder ? Vous allez adorer Osmosis !

29/03/2019 | Philippe Nieuwbourg

Il a beaucoup été question de Tinder ces dernières semaines. Comme bien souvent, un algorithme doit rester caché, et lorsque certains détails en sont révélés, les utilisateurs font mine de s’offusquer que l’algorithme ait été bien programmé. Et sur vos écrans, une nouvelle série de Netflix,...  

Opinion

Peut-on vraiment lier l’éthique et le big data ?

12/03/2019 | Jean-Pierre Boushira, Veritas Technologies

“Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités” Les amateurs de comics reconnaîtront rapidement les mots qui ont encouragé Peter Parker à devenir Spider-Man, les puristes, eux, diront que c’est Voltaire qui les a prononcé en premier. Néanmoins, aussi importante que soit cette citation pour...  

Opinion

L'exploitation des données : un avantage concurrentiel majeur pour le commerce de détail

13/03/2019 | Edouard Beaucourt, Tableau

Les spécialistes du retail doivent répondre à une attente grandissante des consommateurs : ils ne souhaitent plus seulement un produit, ils veulent vivre une expérience complète. Et la clé se trouve dans l'exploitation des données. Depuis plusieurs décennies, les magasins de détails collectent des...  

 
 
Decideo est un service édité par Editions Decideo Amérique du Nord Inc.
Pour vous désabonner définitivement à la newsletter Decideo.fr en un clic : Cliquez ici
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu