Avertir le modérateur

11/05/2019

21CenturyWebArchive,Dubaï, la ville où tout est possible ? C’est assurément l’ambition des Emirats arabes unis. L’Etat, qui a même lancé son Ministère des Possibilités fin avril 2019, se tourne vers le futur.

20150119_111926.jpgDipl.Ing.StefanV.Raducanu veille pour vous: économie,technologie, societal

Le travail est l'amour rendu visible. Et si vous ne pouvez travailler avec amour mais seulement avec dégoût, il vaut mieux abandonner votre travail...et vous asseoir à la porte du temple et recevoir l'aumône de ceux qui oeuvrent dans la joie.

Car si vous fait le pain avec indifférence, vous fait un pain amer qui n'apaise qu'a moitié la faim de l'homme. Et si même vous chantez comme les anges et n'aimez pas le chant, vous fermez les oreilles de l'homme aux voix du jour et aux vois de la nuit. 20130720_160042.jpg

Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble

FRANCEWEB group, FranceWeb Planète

RECHERCHER,

FranceWebAsso La nouvelle société du savoir..I AM A MUSEUM

Musées du XXIe siècle  Visions, ambitions, défis..

« Ce qui constitue FRANCE WEB c’est d’avoir fait ensemble de grandes choses dans le passé et de vouloir en fairé dans l’avenir. »

C'est bâtir une maison avec affection, comme si votre bien-aimé devait demeurer en cette maison.

Ing.StefanV.Raducanu,MySelTab,MyNewsCenter.Comment rendre le monde meilleur.

FranceWebAsso,RESEAU de l'apprendre>2 maini.jpgModèle

 "The secret of the success"

 

FW-pour-vous-et-avec-vous.gif

Digital Workplace FranceWeb Solutions Collaboratives

Les outils pour entreprendre.Une mutation 4 opportunités : SOCIALE, SOCIETALE, TERRITORIALE, INTERNATIONALE. Service gagnant..FranceWebAsso, Prendre le virage serviciel...

Dipl.Ing.StefanV.Raducanu

Au-delà des problématiques économiques ou politiques, c’est en effet la question du Moi que l’auteur invite à poser : qui sommes-nous ? Davantage que des serviteurs d’un dieu ou d’un pays, qu’un corps physique ou que des connexions cérébrales, sans aucun doute.

C’est bien ce même jeu entre le social et l’individuel aujourd’hui nourri par le numérique qui constitue la cohérence et la pertinence de l’humanisme.

FranceWebSharing ->Connect&Share>>Networking the World

Join the millions who trust  MyNewsCenterNavigator.

"Ensemble tout est possible"

La nouvelle société du savoir !

"Société pionnière"

Pour Vous et avec Vous.

Un univers de possibilités : 1n

 

FranceWebAsso: C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

2021.jpg

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"

 

 SocSav21,FranceWeb,Solidage verge d'or,  1n

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

Mutualisons nos connaissances pour imaginer, créer et innover

« Donnant-donnant »

Parce qu’une économie de la connaissance est une économie de l’innovation, elle se place en rupture par rapport aux anciens schémas pour proposer un modèle de société créative, responsable et solidaire. Une économie de polarisation des savoirs et des liens sociaux pour cultiver tous les maillages possibles au développement d’un écosystème harmonieux et durable.

Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance est primordial pour notre pays dans l'avenir. Rénover la démocratie.

e-Collaboration , le travail en réseau et l’efficacité collective : modèle de développement pour la réussite

2 maini.jpg« Comment réussir dans un monde d’égoïstes »

Chaque choix que nous faisons correspond à la satisfaction d’un besoin à l’instant T. Nous prenons des décisions en fonction de ce qui nous semble être le mieux pour nous au moment où nous les prenons. Mais la vie est un mouvement, une évolution constante. Ce qui était valable hier ne l’est peut-être déjà plus aujourd’hui, alors demain ?Tous, entrepreneurs de la connaissance

Le concept s’appuie sur trois axes en interactions

AGILITE, INNOVATION, EMPOWERMENT

Knowledge Sharing for a more agile, innovative and engaged organisation.

FRANCEWEB un instrument d’intelligence collective ! 

Une attitude face à Internet, aux bases de données, à l'accès à l'information.

Une attitude face au progrès et à l'avenir.

FRANCEWEB n'est pas seulement un portail, un annuaire, un moteur de recherche, une communauté virtuelle, un forum, un site de marques, simple interface, ou un magnifique outil de marketing personnalisé...C’est tout en un. C’est un état d’esprit…Réussir l’impossible.

Le pisciacais Dipl.Ing.StefanV.Raducanu,L'Humain demain,La nouvelle société du savoir !Pour Vous et avec Vous. Société contributive, projet architectural majeur du 21ème siècle

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne

21centurywebarchive,a day in the world of francewebasso,a propos du réseau,about sru,about us,accueil,agregator,ailleurs sur le web,alertinfo,amour,annonces,annonceurs,archive 21 siècle,archiveweb21,art de vivre,articles,blog,bonheur,bonheurologie,bonjour stefan de franceweb,bookmarks,citations,coach,collaboratif,collections,consulting,culture,data,digital,dipl.ing.stefan v.raducanu,entreprendre,entreprise,e-global,events,...,exposants,faisons connaissance,femmes,forum,france,franceweb sur facebook,franceweb,e-globalnetwork,francewebagency,francewebasso,initiatives,innovation,international,internet,invitation«La terre est notre Communauté virtuelle»

Stefan V.Raducanu et son temps -> créateur du nouveau monde..

Je forme une entreprise qui n'a jamais eu d'exemple, et dont l'exécution n'aura point d'imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans tout la vérité de la nature; et cet homme, c'est moi.

L'entreprise ressemble à une réserve naturelle, comme une île au centre de l'Europe, ou une espèce protégée vit- plutôt bien - à l'abri du chômage et des désordres politiques et sociaux. Aucun autre Etat au monde ne pratique en même temps la démocratie directe, le fédéralisme, la neutralité, la paix du travail et le compromis systématique. C'est le modèle "Nouvelle société du savoir, société du XXIe siècle"

L’IA, le nouvel or noir des Emirats arabes unis

Dubaï organisait son premier sommet de l’intelligence artificielle les 30 avril et 1er mai 2019 : AI Everything. L’occasion pour les Emirats arabes unis (EAU) de mettre en avant leur stratégie nationale en matière d’intelligence artificielle. Objectif : devenir l'un des leaders mondiaux de l’IA d’ici à 2031. Voici comment.

Dubaï, la ville où tout est possible ? C’est assurément l’ambition des Emirats arabes unis. L’Etat, qui a même lancé son Ministère des Possibilités fin avril 2019, se tourne vers le futur. Avec Dubaï en tête de pont. Car si les EAU ont fait de l’exploitation pétrolière leur succès dans les années 60, le paysage économique a changé. "Le pétrole pèse moins de 5% sur l’économie des Emirats arabes unis", indique Steen Jakobsen, vice-president de Dubaï Business Events, à L’Usine Digitale.


Dans un tel contexte, le pays n’a d’autre choix que de se renouveler. L’enjeu ? Passer d’une économie pétrolière à une économie de la tech. "Notre vision est de faire des Emirats arabes unis l’un des top leaders en Intelligence artificielle et de générer au moins 100 milliards de dollars US de croissance additionnelle", annonce Dr. Aisha Bint Butti Bin Bishr, directrice générale de Smart Dubai, (initiative créée à la suite de la vision du Cheikh Mohammad bin Rashid Al Maktoum, vice-président et Premier ministre des Émirats arabes unis et souverain de Dubaï, visant à faire de Dubaï la ville la plus heureuse au monde). Et ce, d’ici 2031. Une politique qui vise également à "attirer les meilleurs talents pour expérimenter et travailler dans des écosystèmes sécurisés sophistiqués pour résoudre les problèmes dans notre gouvernement", ajoute-t-elle.

Création d'Un ministère de l’IA

Baptisée Stratégie IA 2031, cette initiative lancée officiellement en octobre 2017 s’est matérialisée par le lancement d’un Conseil national de l'intelligence artificielle et de la blockchain, responsable de la mise en œuvre de ces deux technologies, dans tous les secteurs, mais également par la création d’un ministère d’Etat de l’Intelligence artificielle. Le premier du genre au monde. A sa tête ? Omar bin Sultan Al Olama. Sa mission ? Accélérer l’adoption de l’IA et de ses cas d’usage dans 9 secteurs stratégiques clés dans les Emirats arabes unis, parmi lesquels le Transport, l’Education, la Santé ou l’Environnement.

Un peu plus de 18 mois après sa nomination, Omar bin Sultan Al Olama semble plutôt satisfait : "Nous avons lancé une dizaine de projets au Moyen Orient jusqu’à maintenant", nous indique le ministre.
 

Omar bin Sultan Al Olama, ministre d’Etat de l’Intelligence artificielle des Emirats arabes unis. © Stéphanie Mundubeltz-Gendron


Former et éduquer les publics

Parmi les initiatives déjà engagées, le ministre cite notamment le lancement d’AI Camp, un programme pédagogique dédié à l’IA et déployé à différents niveaux : "Cela va des enfants à l’école primaire aux étudiants à l'Université. Mais cela concerne aussi l’efficacité du gouvernement. Ce programme est focalisé sur l’augmentation de la connaissance et de la compréhension de l’IA par le gouvernement et la population", exprime-t-il. Avant d’ajouter : "C’est important de les exposer aux cas d’usage et aux capacités de l’IA pour développer le futur que nous voulons créer : ils ont besoin de s’adapter et d’en faire part".


Dans le même objectif, le ministère a lancé avec l’université d’Oxford un programme d’un an qui vise à former 94 agents du gouvernement. "Ce programme a honnêtement été bénéfique pour chacun d'entre nous, pour comprendre comment nous allons implémenter l'IA au cœur de l'action du gouvernement", poursuit le ministre.
 

Créer de la valeur

Troisième initiative : déployer l’intelligence artificielle dans les secteurs publics clés comme la santé, les infrastructures pétrolières et gazières ou les ressources naturelles. "Nous devons nous assurer que le déploiement de l’IA soit focalisé sur deux choses : améliorer les secteurs dont nous avons encore besoin, et améliorer les secteurs où nous avons des manques", nous précise-t-il. A titre d’exemple, le ministère regarde comment déployer l’IA pour les diagnostics santé, ou comment augmenter la sécurité et l’efficience des villes. "Nous ne développons pas l’IA pour les enjeux de l’IA, nous déployons l’IA pour créer de la valeur", martèle le ministre.

Partager les expériences

Quatrième projet cité : le "Global intelligence gouvernement forum". Le but : "réunir les plus grands esprits du monde pour discuter et dessiner une feuille de route sur la manière de gouverner ces technologies", nous explique le ministre. Ce forum qui rassemble 200 des meilleurs penseurs, a mobilisé six Etats lors dernier cycle, ainsi que de nombreuses organisations comme l'OCDE, l'Unesco ou l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle.

Le ministre se félicite aussi du lancement de l'initiative "AI bridge", entre les Emirats arabes unis et les autres pays : "On essaie de coopérer avec d’autres pays sur la manière dont l’IA est développée. Nous pensons que c’est la meilleure manière de développer cette technologie (…), d’appendre les uns des autres, de partager des recherches académiques et de soutenir la R&D. Six pays ont déjà signé et de plus en plus de pays devraient encore y participer."

Dernière action en date : le lancement ce 2 mai 2019 du projet "Think AI". Objectif : rapprocher les secteurs privés et publics pour "parler de manière dont la législation et la régulation peuvent changer et doivent changer pour s’assurer que la mission n’est pas uniquement liée au gouvernement", précise le ministre . Et d'ajouter : "Nous devons nous assurer que l'intelligence artificielle, et le secteur de l'innovation en général, ne soient pas entravés par trop de gouvernance".

L'IA, aussi au coeur de la politique de la ville de Dubaï

A ces actions du ministère, s’ajoutent également des mesures initiées par Smart Dubai qui a récemment lancé Ethical AI, une boite à outils qui contient des principes et des directives pour la mise en œuvre éthique de l'intelligence artificielle. "Nous ne déployons pas seulement la technologie, nous veillons également à ce que les organisations offrant des services d’IA donnent la priorité à l’équité, à la transparence et à la responsabilité, et à ce que les directives renforcent la position de la ville en tant que leader éclairé dans l’adoption de l’IA dans tous ses services", indique Dr. Aisha Bint Butti Bin Bishr dans un communiqué.

Des entreprises EAU convaincues du potentiel de l’IA

Côte entreprises, cela bouge également. Les dirigeants de la région considèrent l’intelligence artificielle comme un élément de la transformation numérique. D’après un rapport de Forbes présenté le 30 avril 2019, près de 62% des cadres du Moyen-Orient estiment que l’IA commence à émerger rapidement dans leur secteur, et un peu plus de la moitié indiquent être seulement au début de l'exécution de ce plan.

Selon un rapport publié par le Financial Times en 2018, Dubaï se classe également ainsi au premier rang mondial pour le transfert de technologie FDI (investissements directs étrangers), et au troisième rang mondial pour attirer les investissements directs étrangers dans le domaine de l'IA et de la robotique.

Le potentiel est là. Et les EAU veulent le faire savoir. D’où la tenue du premier sommet de l’IA les 30 avril et 1er mai 2019, organisé par le programme national des EAU pour l’intelligence artificielle, en partenariat avec Smart Dubai. Un outil de lobbying pour attirer talents, start-up et grands groupes… et déployer de nouveaux projets.

07/05/2019

Décideo, En vous regardant unis dans le travail, en vérité vous aimez la vie. Et aimer la vie a travers le travail, c'est être initié au plus intime secret de la vie.

IMG_20190507_162722.jpgLe prophète Ing.StefanV.Raducanu,MySelTab,MyNewsCenterNavigator&FranceWebAsso.Actu Decideo n°739 Assurance, DPO, RGPD, Big Data.. ->Google, Facebook et la protection des données personnelle. Changer la perception de l’industrie.Digital Workplace FranceWeb

Ing.StefanV.Raducanu,MySelTab,MyNewsCenter.Comment rendre le monde meilleur.

0GR3TXHD_400x400SR.jpg2 maini.jpgDiffuserVision 21,Un nouveau grand défi>Comment connecter plus de personnes avec un accès à Internet et à la technologie, quels que soient leur âge, leur emplacement, leur formation ou leurs capacités?

Learn, Meet, Discover, Exchange, Collaborate, Connect, Anywhere, Anytime, Any device, the people..by the people, everything

Vision 21, making a difference to lives, through learning & work placements.

Digital Workplace FranceWeb Solutions Collaboratives

FranceWebAsso Travail collaboratif

Les outils pour entreprendre.Une mutation 4 opportunités : SOCIALE, SOCIETALE, TERRITORIALE, INTERNATIONALE. Service gagnant..FranceWebAsso, Prendre le virage serviciel...

Regardez avec moi

FranceWebAsso,RESEAU de l'apprendre>2 maini.jpgModèle

 "The secret of the success"

 

FW-pour-vous-et-avec-vous.gif

"Un pour Tous"..

"Tous pour Un"..

"Chacun pour Soi"

0GR3TXHD_400x400SR.jpgImaginez ce que nous pouvons faire ensemble

FRANCEWEB group

FranceWeb Planète

RECHERCHER,

 

FranceWebAsso La nouvelle société du savoir..

La recherche qualitative, qui met l'accent sur l'exploration, la compréhension, la contextualisation, l'introspection et la construction de théories, fournit une base solide pour des mesures quantitatives, une mise à l'échelle et une généralisation plus larges. La recherche quantitative, qui met l'accent sur de grands échantillons, peut fournir une vue d'ensemble d'un domaine pouvant révéler des tendances, des incohérences, etc., pouvant être analysée plus avant à l'aide de méthodes qualitatives. Approche qualitative ou quantitative ? Le choix dépend du type de données nécessaire pour un problème de recherche particulier. La principale différence entre recherche qualitative et quantitative n’est pas la «qualité», mais la procédure. Il est tout à fait possible de quantifier des données qualitatives ou d’exercer une analyse qualitative des données quantifiées. Les méthodes qualitatives et quantitatives ne s'excluent pas mutuellement.  

Il faut avoir bien conscience que le but d’une recherche qualitative est le plus souvent de découvrir des idées, de développer une compréhension détaillée et approfondie d'un phénomène, d’acquérir une compréhension qualitative des raisons et motivations sous-jacentes, de poser un large éventail de questions, de développer une compréhension initiale du paradigme qualitatif du champ étudié. L’approche qualitative met l’accent sur la compréhension, se concentrant sur la compréhension du point de vue du répondant, et ouvre la voie à des généralisations par comparaison de propriétés et de contextes individuels.

Le Big Data se situe clairement dans le domaine des approches quantitatives, mais pour certains il ne se compose pas que de données, mais aussi de traces, c’est-à-dire d’éléments quantitatifs dont la pertinence n’est pas totalement assurée et dont il faut se méfier. Par exemple, une transaction effectuée sur internet est clairement une donnée, mais une page vue, les traces d’un parcours sur le web ne seraient que des éléments, dont les significations ne seraient pas certaines. Dans un contexte de numérisation de la société, une avalanche de traces est produite, qui autorise la multiplication « d’approches corrélationnistes radicales» qui oublient fréquemment que corrélation n’est pas causalité.

Dans le monde du Big Data d’aujourd’hui, les approches qualitatives restent indispensables pour traiter des problèmes humains qui ont pratiquement toujours des dimensions relatives difficiles à appréhender quantitativement. Par exemple, on a, depuis de nombreuses années, identifié statistiquement en France des travailleurs pauvres, mais par un défaut d’analyse qualitative et d’attention à cette notion de pauvreté qui est relative dans notre société d’hyperconsommation, on n’a pas vu venir le mouvement des gilets jaunes aux fins de mois difficiles.

Pour aller plus loin sur la notion de trace, vous pouvez utilement consulter l’article suivant : Les sciences sociales face aux traces du big data

Ensemble créons de la valeur 

FranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

FranceWeb en un clic de souris,

Collaborer ! Anticiper ! Innover !

Comment rendre le monde meilleur

Philippe NIEUWBOURG <philippe.nieuwbourg@decideo.com>
À :franceweb@gmail.com
 
7 mai à 08:40
 

Decideo

Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...
En vous regardant unis dans le travail, en verite vous aimez la vie. et aimer la vie a travers le travail, c'est etre initie au plus intime secret de la vie. 2012-07-07 13.22.56.jpg

Adresse de votre abonnement : franceweb@gmail.com - Modifiez votre abonnement : Cliquez ici

Si vous ne parvenez pas à lire cette newsletter : Cliquez ici

Faire suivre à un collègue : Cliquez ici - Twittez cette newsletter : Cliquez ici

 

Comment l’IA contribue à la transformation de l’expérience client dans le secteur de l’assurance

Selon Richard Price, Directeur des ventes auprès des institutions financières, Royaume-Uni et Irlande chez TIBCO Software Inc., leader international de l’intégration, de solutions analytiques et de la gestion d’API, bien souvent, les relations entre les compagnies d’assurance et leurs clients se résument à une interaction par an : au moment des renouvellements de contrats. Les temps ont changé. Désormais, elles doivent impérativement renforcer leurs liens avec les clients. Pour ce faire, les compagnies d’assurance doivent trouver des solutions pour améliorer l’expérience clients et gagner leur fidélité ainsi que développer et enrichir le parcours proposé. L’IA accélère ce processus de transformation auquel l’industrie ne peut échapper.


Comprendre ses clients

Comment l’IA contribue à la transformation de l’expérience client dans le secteur de l’assurance
Très conservateur et traditionaliste, le milieu des assurances accuse un sérieux retard en matière d’IA appliqué notamment au parcours client. Cette industrie doit désormais surmonter l’inquiétude que le déploiement d’une intelligence artificielle peut provoquer, et essayer d’apprendre des bénéfices enregistrés par d’autres secteurs tels que la distribution, les banques et les opérateurs de télécommunication.

Il est désormais crucial de développer une relation plus personnelle avec les clients et proposer des offres ou service répondant réellement à leurs besoins. Bien que peu au fait des capacités de l’IA, les compagnies d’assurance sont néanmoins conscientes qu’elles doivent apprendre à mieux comprendre leurs clients. Elles doivent trouver des solutions pour effectuer un profilage plus précis de ces derniers et parvenir à une connaissance plus détaillée de leurs besoins. Ainsi, les agents disposeront de l’ensemble des informations dont ils ont besoin pour une meilleure gestion du relationnel.

Jusqu’ici, ces établissements se sont appuyés sur des rapports historiques – eux-mêmes basés sur des idées fixes quant à la façon de mesurer la réussite et l’échec. Désormais, les organisations doivent être en mesure de disposer d’une vision globale, de constater les dysfonctionnements et de disposer des outils nécessaires pour comprendre les raisons du problème afin de réagir en conséquence. L’analytique avancée et l’intelligence artificielle sont les solutions pour obtenir toutes ces informations à l’échelle de l’entreprise.

Compte tenu de l’accélération constante de leurs activités, les compagnies d’assurance doivent entamer une transformation en profondeur de leurs processus. Elles doivent également améliorer leurs processus de génération de devis et apprendre à mieux utiliser les points d’interaction avec leurs clients. En outre, il leur faut automatiser certaines de leurs transactions les plus basiques afin de libérer un maximum de ressources pour la gestion de leur portefeuille clients. Enfin, la régulation dans ce secteur étant très stricte mais également en constante évolution, ils doivent également veiller à rester en permanence transparents avec les régulateurs, un enjeu de taille.

Changer la perception de l’industrie

Si les assureurs ont raison de penser que l’IA ne doit pas être adoptée sans une réflexion approfondie, le risque serait de penser qu’ils peuvent remettre son déploiement à plus tard et laisser la concurrence prendre de l’avance.

Beaucoup d’assureurs craignent que l’IA n’ait d’autre but que de remplacer la dimension relationnelle de leur métier par des machines, et donc de les priver d’un atout précieux. Il est donc essentiel de modifier leurs perceptions, de leur apprendre à considérer cette technologie comme une façon de rendre leurs employés plus efficaces, et de leur faire prendre conscience à quel point tout cela est important. Correctement, l’IA permettra aux assureurs de conserver cette touche humaine qui fait aussi la différence tout en profitant de la disponibilité accrue d’informations sur les clients.

Naturellement, certaines compagnies chercheront à s’en servir pour automatiser des processus orientés clients. Mais même dans ce cas, il y aura toujours des assurés qui se sentiront plus rassurés par la présence d’un agent pour confirmer un détail important avant de passer à l’acte d’achat. La solution pour une grande partie des compagnies d’assurance sera donc de proposer du libre-service basé sur une IA, ainsi que l’option de passer par un agent pour les demandes plus longues et complexes. Dans ce cas de figure, l’IA remplirait donc des fonctions telles que : simplifier les processus, accélérer la gestion des clients grâce au traitement libre-service des demandes ou mettre à disposition des employés des informations précieuses. Ainsi, ces derniers pourraient accompagner de façon plus efficace leur clientèle dans la prise de décisions plus sensibles et nécessitant leur implication directe.

Chaque assureur aura sa propre façon d’utiliser l’IA : certains s’en serviront en priorité pour lutter contre la fraude, tandis que d’autres rechercheront davantage à accroître l’agilité et la réactivité de l’ensemble de leur entreprise. Enfin, d’autres la déploieront afin de proposer des primes plus intéressantes, ou pour réduire leurs délais de réponse de plusieurs semaines à quelques minutes. Cependant, personne ne peut se permettre d’ignorer complètement l’IA. En effet, l’avenir de la relation client et donc celui des compagnies d’assurance dans leur intégralité sera probablement disrupté par l’intelligence artificielle.

A propos de l’auteur

Richard Price s’est forgé une vaste expérience dans la vente, le marketing et le développement des partenaires dans le domaine de l’informatique et en EMEA. Il a rejoint TIBCO Software fin 2016, et aide aujourd’hui les clients et partenaires de l’entreprise à prendre l’ascendant sur la concurrence et à surmonter les défis des secteurs des services financiers et d’assurance.

Avant cela, il a occupé différents postes à responsabilité dans la gestion des ventes chez Open Text et a globalement démontré tout au long de sa carrière ses compétences dans ce domaine, ainsi qu’en matière de collaboration avec des partenaires issus d’une variété de segments du monde des services financiers – vente de détail, services bancaires de financement et d’investissement, et assurances dommages, vie et spécialisées.

Richard Price, TIBCO Software
 
 
 
Decideo est un service édité par Editions Decideo Amérique du Nord Inc.
Pour vous désabonner définitivement à la newsletter Decideo.fr en un clic : Cliquez ici

05/05/2019

Ing.StefanV.Raducanu veile pour Vous avec MyNewsCenterNavigator,FranceWebAsso,SRU-Electronics & PoissySmartCity.Tesla Model 3 : déjà en tête des ventes des véhicules électriques européens

 Données et informations.gif

L'essentiel de l'actualité

Amazon et Google font la paix (Android TV, Chromecast, Fire TV, Prime Video et YouTube)
Des hackers piratent des trottinettes Lime
Windows 10 version 1903 demande au moins 32 Go de stockage
Simplify Gmail : l'interface de Gmail dans le style Inbox
Bon plan Samsung : Galaxy S10+ à 742€, S10 à 649€, S10e à 549€, A30 à 175 €, M20 à 239€, A50 à 279€,...
YouTube : une chaine 100% Death Metal produit par une IA
Playstation 5 : encore des détails sur les caractéristiques
Galaxy Note 10 Pro : écran plus large, batterie plus grande
Ulefone : l'Armor 6E disponible en mai
L'écran du OnePlus 7 Pro obtient la note maximale chez DisplayMate
P30 Pro : polémique autour du mode photo "Lune"
Bon plan : les forfaits mobiles et internet en promotion chez Red et SFR
Bon plan : forfaits mobiles et internet en promo chez Bouygues et B&You (40 Go à 9,99€, Bbox Fit Fibre 15€,..)
Oculus Rift S et Quest : des dates et prix pour les deux nouveaux casques de réalité virtuelle
iPhone X : le smartphone le plus vendu de 2018
Télécoms : la guerre des prix se tasse un peu avant les enchères 5G
Tesla Model 3 : déjà en tête des ventes des véhicules électriques européens
Netflix améliore le son de ses contenus
OnePlus 7 et 7 Pro : les fiches techniques en fuite
Valve présente son casque de réalité virtuelle Index et lance les précommandes
Tesla : la conduite autonome va décupler la valorisation, promet Elon Musk
Honor View 20 Pro : un smartphone avec trou dans l'écran ?
Rumeur : qu'attendre du smartphone Huawei Mate 30 Pro ?

Téléchargements

Kamzy FTP : transférer ses données vers un serveur FTP Facilitez la gestion de vos échanges de fichiers, entre votre PC et votre serveur, avec le logiciel Kamzy FTP.
musicjacker pour MySpace : enregistrer les chansons du site MySpace sur son PC Conservez des copies personnelles des fichiers audios disponibles sur le site musicjacker pour MySpace.
Extreme Picture Finder : télécharger n'importe quels fichiers du web facilement L'utilitaire Extreme Picture Finder sera un outil de choix pour récupérer des fichiers partout sur internet.

Astuces

Paramétrer les notifications de Windows 10 Cette astuce va vous montrer comment il est possible de limiter les notifications diffusées par Windows 10.
Surveiller sa consommation data sous Windows 10 Cette astuce va vous montrer comment faire pour surveiller la consommation data d'un ordinateur équipé du système d'exploitation Windows 10.
Éviter les amis sortis de nulle part sur Facebook Cette astuce va vous montrer comment éviter les amis sortis de nulle part sur le réseau social Facebook.

Vidéos de la semaine

Surface Hub 2S Présentation du Surface Hub 2S
APEX DRONE Cathédrale Notre Dame de Paris par E Phulpin HD DJI F550 et DJI Inspire Pro + Zeppelin à la cathédrale Notre Dame de Paris
Galaxy View 2 AT&T dévoile la tablette Galaxy View 2

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu