Avertir le modérateur

24/01/2019

Le regard de la presse Suisse sur le sujet est très sévère>Les analyses des médias français passent malheureusement à côté de l’essentiel>On ne crée pas de la richesse en regardant le foot à la télé....la confiance envers les médias est au plus bas

La crise de la France est celle de la paresse.Nouveau regard sur le développement

FranceWeb,Société du Savoir

SocSav21"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi">Un groupe,des valeurs inestimables> numérique des lumières, un monde auquel chacun souhaite appartenir>Liberté, Egalité, Solidarité !

FRANCEWEB group

RECHERCHER, OBSERVER, METTRE EN LIEN, DIFFUSER

socsav21,beau,bien,bon,société du savoir,choisissez l'excellence,social media intelligence,oeuvre de collaboration collective,le n°1 de la collaboration en ligne,humanité(s) digitale(s),francewebsharing,c'est moic'est vous c'est nous,utilisateurs,fournisseurs,business,technologies,universitaires,rÉseaux,sociÉtal,rencontrer,découvrir,entreprendre,communiquer,réunir,conseiller,agir,préparer l'avenir,venez nous rejoindre,la société en réseau ne se fera sans vous,connectons nos savoirs sur votre avenir,travaillons ensemble pour une communautÉ de destin et un dÉvelop,le pisciacaisstefanraducanuEnsemble créons de la valeur

FranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"

Tous, entrepreneurs de la connaissance

Sensibiliser, informer, promouvoir...

Les entrepreneurs du Web

Collaborer ! Anticiper ! Innover !

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique…

POUR LA CONTRIBUTION AU MIEUX-ETRE COLLECTIF ET GLOBAL,

POUR L’HUMAIN, L’ORGANISATION ET LA VIE

 Sa devise « Pour Vous et avec Vous» est un projet de développement durable conçu à l’échelle des territoires ou des régions, chaque membre mettant son expérience, ses connaissances au profit de l’ensemble, afin d’augmenter la richesse de chacun. SocSav21 portera sur les moyens mobilisés par les acteurs de la société civile pour participer au débat et à la décision publics, ainsi que sur les dispositifs de concertation mis en œuvre par les pouvoirs publics.

Seront ainsi successivement abordées les causes environnementales, familiales, consuméristes, humanitaires, générationnelles, scolaires, sanitaires, féministes et la défense des libertés. 

Enrichir les compétences de chacun, susciter le goût d'entreprendre. Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance est primordial au siècle des réseaux.

Stimuler le plein emploi de l'intelligence générale des individus faisant appel à la connaissance du monde. L'engagement de chacun, condition d'une stratégie pour tous.

Le développement durable FRANCE WEB est avant tout un apprentissage du partage des savoirs et des pouvoirs. Les TIC permettent de faire communiquer entre elles des disciplines, des associations, des organismes qui ont du mal à connecter, dans une même toile de sens "développement durable", des initiatives qui nous semblent naturellement devoir se rencontrer dans une même vision d’interdépendance

FranceWebAsso, numériques des lumières, Créer un monde auquel chacun souhaite appartenir>Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance: changer le monde, faire avec l’inertie des usages, faire avec les craintes, faire avec l’utilisateur-consommateur convaincu de sa maturité numérique.

Mutualisons nos connaissances pour imaginer, créer et innover « Donnant-donnant »

FranceWeb en un clic de souris,

La Toile favorise la réinvention des liens sociaux

« Comment réussir dans un monde d’égoïstes »

Chaque choix que nous faisons correspond à la satisfaction d’un besoin à l’instant T. Nous prenons des décisions en fonction de ce qui nous semble être le mieux pour nous au moment où nous les prenons. Mais la vie est un mouvement, une évolution constante. Ce qui était valable hier ne l’est peut-être déjà plus aujourd’hui, alors demain ?Tous, entrepreneurs de la connaissance

Le concept s’appuie sur trois axes en interactions

AGILITE, INNOVATION, EMPOWERMENT

Knowledge Sharing for a more agile, innovative and engaged organisation.

Les inégalités économiques, des grands singes à nos jours

Le succès de l’ouvrage de Thomas Piketty, sorti en 2013 a contribué à faire des inégalités économiques une des questions brulantes de ce début de XXIe siècle, à l’aune de laquelle sont commentés les événements du monde, comme, récemment, l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche ou le vote du Brexit par le Royaume-Uni. Les nombreux travaux sur le sujet mettent en évidence l’accroissement des inégalités durant les dernières décennies sans toutefois offrir beaucoup de remèdes. Ce livre se propose de chercher dans l’histoire les solutions à l’augmentation des inégalités ou, plus précisément, de situer les moments où elles ont diminué. Pour cela, Walter Scheidel, historien de l’antiquité à l’université de Stanford, n’a aucun mal à remonter très loin dans le temps aussi bien en amont de son domaine de spécialité – l’histoire de l’Empire romain – qu’au-delà pour écrire une histoire des inégalités de la préhistoire à l’Europe du XXIe siècle en passant par la Chine des Tang ou la Russie de la révolution d’Octobre.

Comme l’affirme immédiatement le titre, la thèse principale de l’auteur est que seule la violence a permis, historiquement, de réduire les inégalités. L’argument central de l’ouvrage peut ainsi être aisément résumé : les inégalités économiques sont toujours – c’est-à-dire de tout temps et en tout lieu – considérables et seuls des bouleversements massifs et violents de l’ordre établi (« massive and violent disruptions of the established order  », p. 443) peuvent les faire diminuer, le plus souvent temporairement. L’ouvrage détaille ces chocs classés en quatre groupes – la guerre de masse, la révolution, l’effondrement d’un État ou les pandémies meurtrières – par analogie avec les quatre cavaliers de l’apocalypse, qui deviennent, sous la plume de Scheidel, les quatre cavaliers du nivellement (« the Four Horsemen of Leveling »).

Les cavaliers de l’apocalypse

Le Japon, aujourd’hui symbole d’une société riche mais égalitaire, sert à illustrer le premier cavalier, la guerre, moteur du spectaculaire retournement des inégalités japonaises à partir de la fin des années 1930 : une des sociétés les plus inégalitaires du monde devient l’une des plus égalitaires, par suite des destructions, de l’étatisation de l’économie de guerre et de l’inflation. Surtout, le faible niveau d’inégalité se maintient dans les décennies qui suivent la fin de la guerre, en grande partie à la suite des réformes, financières et agraires, mises en œuvre par l’occupant américain : la nouvelle structure institutionnelle, conçue pour briser toute renaissance impériale, a comme effet secondaire de limiter l’accumulation de la richesse. Ce pays constitue l’exemple parfait du nivellement opéré dans les pays développés après les deux guerres mondiales. Comme d’autres l’ont déjà montré, la période de trente ans qui les entoure constitue un point de basculement vers des inégalités plus réduites, dans les pays développés du moins. La mobilisation, en hommes comme en matériel, exigé par ces conflits hors normes crée à la fois la nécessité de mesures d’exception (par exemple des impôts progressifs et très élevés) et le consensus nécessaire pour les adopter. Ainsi, la Suède – qui connait la mobilisation de masse sans souffrir directement des conséquences du conflit – constitue un exemple intéressant, selon Scheidel, de la façon dont la conscription universelle contribue à souder la population et appuie la demande d’une société plus équitable [2].

Le second cavalier, la révolution, est en partie fils du premier et la raison pour laquelle les deux sont distingués n’est pas immédiatement claire – si ce n’est peut-être pour les besoins de la métaphore équestre. Là encore il s’agit essentiellement du XXe siècle où l’expropriation, la redistribution et la collectivisation (de la terre principalement) réduisent les inégalités dans de nombreux pays. À nouveau, le moteur de ces changements est la violence, plus ou moins élevée et plus ou moins latente. Sans la menace de violence ou sa mise en pratique directe, de telles réformes n’auraient jamais pu être menées à bien.

Le troisième cavalier est l’effondrement pur et simple des structures sociales, illustré par exemple par la fin de l’empire romain. Le mécanisme central ici est que les plus riches souffrent relativement plus de la crise, notamment parce qu’ils ont plus à perdre. Il s’agit d’un nivellement par le bas qui, proportionnellement, affecte plus les couches les plus élevés de la société.

Knowledge Sharing for a more agile, innovative and engaged organisation.

Le regard de la presse Suisse sur le sujet est très sévère mais très intéressant.

Toute vérité n’est pas bonne à entendre, mais ce texte vaut une lecture attentive ! Attention, ça déménage !

Gilets jaunes : 6 causes d’un désastre annoncé 

Il n’existe pas de société sereine sans discipline et respect. Le contrat social a volé en éclats avec les Gilets jaunes, mais la tradition de la casse n’est pas nouvelle en France !

Le père Noël risque cette année de s’habiller en jaune. Si l’insurrection populaire est   une tradition française , le mouvement des Gilets jaunes est inquiétant.

Les analyses des médias français passent malheureusement à côté de l’essentiel.

 La crise actuelle est avant tout celle d’un système et d’un mode de pensée périmés. C’est la raison pour laquelle elle risque de se prolonger.

LA BAISSE DU POUVOIR D’ACHAT VIENT D’UN DÉFICIT DE TRAVAIL

Quel politique aura le courage de le dire ? On ne crée pas de la richesse — et donc du pouvoir d’achat — en regardant le foot à la télé. La crise de la France est celle de la paresse. 64 % de la population âgée de 15 à 64 ans travaille dans notre pays, contre 79 % en Suisse, 75 % au Royaume-Uni ou en Allemagne. Nous travaillons également 15 % d’heures en moins par an par rapport à la moyenne de l’OCDE et notre fonction publique, largement sous productive, occupe près de 20 % de la population active. Soyons concrets : l’essence et les produits alimentaires coûtent plus cher car nous nous disputons ces biens avec des pays qui travaillent davantage que nous. Leur pouvoir d’achat s’accroît et le nôtre diminue.

L’IGNORANCE DES RÉALITÉS ÉCONOMIQUES CRÉE DE LA VIOLENCE

Nous sommes le bonnet d’âne en matière de connaissance économique selon l’OCDE. Les Gilets jaunes reflètent cette inculture, leur programme étant une somme d’aberrations, un concours Lépine de l’ignorance. Les insurgés veulent tout et son contraire. Moins de taxes et plus de dépenses publiques avec par exemple le maintien de lignes de chemin de fer non rentables. Plus d’écologie et du diesel moins cher. Davantage de jobs mais le droit de casser l’appareil productif. Un smic à 1 300 euros et des emplois pour tout le monde .

L’équation économique de la France est malheureusement simple à comprendre : peu de gens travaillent car le travail est lourdement taxé. Les taxes sont lourdes car il faut financer beaucoup d’assistés et de transferts sociaux parmi les plus généreux au monde.

Le plus effarant est qu’une majorité de la population soutient les Gilets jaunes. Si l’école enferme les esprits dans l’ignorance, les médias ne joue pas leur rôle d’information. À quelques rares exceptions, les chroniqueurs ne posent jamais les bonnes questions et ne fournissent aucune donnée de contexte. Personne ne recadre les inepties économiques d’un Mélenchon. Le peuple français s’est enterré dans ignorance. Son absence de perspective est avant tout intellectuelle.

L’EFFICACITÉ DES SERVICES PUBLICS DÉCROÎT ET NE VA PAS S’AMÉLIORER

Une lettre met presque une semaine pour arriver d’un point à un autre en France, contre 2 jours dans les années 1980. Les performances de la SNCF sont en chute libre malgré des coûts exorbitants. Les causes de cet enlisement sont multiples. Les fonctionnaires ont vieilli. Les organisations se sont empâtées et elles sont centrées sur leur propre finalité plutôt que sur les clients-citoyens.

Quelle entreprise survivrait sans se réformer ? Sans licencier des salariés sous- performants ? Sans réallouer les effectifs d’un service à l’autre quand la technologie permet des gains de productivité ? Aucune, mais c’est le chemin que l’administration française a choisi depuis 30 ans. L’État français, contrairement à ses concurrents anglais ou allemands a raté la transformation digitale. Le service aux administrés a encore empiré avec les tentatives de digitalisation.

De par son poids, l’administration entraîne l’économie française vers le bas, et avec elle le pouvoir d’achat.

MACRON FONCTIONNE AVEC UN LOGICIEL ÉCONOMIQUE DU PASSÉ

Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Macron est un super Hollande, un Hollande en version numérique et holographique, mais un Hollande traditionnel dans sa pensée. Le jeune disciple fonctionne à l’instar de son maître, avec un système d’exploitation étatiste conçu au XXe siècle. Le service militaire nouvelle formule, la réforme des 80 km/h, le prélèvement à la source sont des exemples de réformes technocratiques, frustrantes et inutiles.

En juillet 2017, j’avais dans ces colonnes émis des doutes sur l’action de Macron. Le nouveau Président a réformé un peu le travail dans le secteur privé. Il a laissé de côté la réforme de l’État et de l’assistanat, ces 2 points concentrant les blocages de la France. Pour le moment, l’action du Président a visé à côté de la cible.

LES FRANÇAIS VIVENT DANS UN MONDE VIRTUEL

Le temps passé devant les écrans augmentent en permanence. Les Français vivent dans un monde virtuel fait de rêves, d’argent facile, de jolies filles et de fake news. Le capitalisme n’est pas exempt de critiques dans ce divorce avec la réalité. La publicité traditionnelle et numérique est d’une efficacité redoutable pour créer des frustrations et susciter l’acte d’achat. Avec l’extinction des idéaux, qu’ils soient religieux ou politiques, le consumérisme n’a plus de contrepouvoir. Symptomatiquement, les casseurs ont pillé des boutiques de luxe. Même les casseurs d’extrême gauche rêvent de s’habiller en Chanel et en Vuitton.

 Une autre promesse mensongère existe, celle que l’État promeut depuis des années. Avec plus de 50 chaînes de télévision, des millions investis dans les campagnes de publicités diverses et variées, des écoles républicaines fortement politisées, l’État est le premier émetteur d’idéologie dans ce pays. Il faut ajouter à cela la presse écrite largement subventionnée et les artistes qui vivent payés par l’État grâce au régime des intermittents . Ce fantastique dispositif de propagande nous décrit un État ultra protecteur, tout-puissant, garantissant la paix et le bonheur du citoyen, de la naissance à la mort. Une vision imaginaire qui ne peut que décevoir cruellement.

L’ABSENCE DE SANCTION MÈNE À LA VIOLENCE

Il n’existe pas de société sereine sans discipline et respect. Le contrat social a volé en éclats avec les Gilets jaunes, mais la tradition de la casse n’est pas nouvelle. Depuis longtemps, on a supprimé les sanctions à l’école, on ne punit plus les délits mineurs. L’absence de discipline est la résultante directe de l’effondrement des services publics, que ce soit l’éducation et la justice.

Il s’est développé une idéologie permissive, notamment vis-à-vis de l’extrême gauche . Les syndicats ont légitimé des pratiques ultra-violentes, en toute impunité et dans le silence médiatique. Les Gilets jaunes constituent une version low cost et 3.0 du syndicalisme, ils ont été formés à leur école. En plus stupides et en plus violents.

L’exacerbation des frustrations nourries dans la virtualité allume un incendie majeur mais les pompiers n’ont pas le droit d’agir, par crainte, par inefficacité et par choix politique.

Macron a dû lire Machiavel pour entrer à l’ENA. Il semble avoir oublié l’essentiel. Un prince doit prendre les bonnes décisions, celles qui créent de la richesse en minimisant les mécontentements du peuple. Il doit aussi savoir imposer le respect grâce à la force. Macron ne sait faire ni l’un, ni l’autre, pour le malheur de ce pays.

Le succès de l’ouvrage de Thomas Piketty, sorti en 2013 a contribué à faire des inégalités économiques une des questions brulantes de ce début de XXIe siècle, à l’aune de laquelle sont commentés les événements du monde, comme, récemment, l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche ou le vote du Brexit par le Royaume-Uni. Les nombreux travaux sur le sujet mettent en évidence l’accroissement des inégalités durant les dernières décennies sans toutefois offrir beaucoup de remèdes. Ce livre se propose de chercher dans l’histoire les solutions à l’augmentation des inégalités ou, plus précisément, de situer les moments où elles ont diminué. Pour cela, Walter Scheidel, historien de l’antiquité à l’université de Stanford, n’a aucun mal à remonter très loin dans le temps aussi bien en amont de son domaine de spécialité – l’histoire de l’Empire romain – qu’au-delà pour écrire une histoire des inégalités de la préhistoire à l’Europe du XXIe siècle en passant par la Chine des Tang ou la Russie de la révolution d’Octobre.

Comme l’affirme immédiatement le titre, la thèse principale de l’auteur est que seule la violence a permis, historiquement, de réduire les inégalités. L’argument central de l’ouvrage peut ainsi être aisément résumé : les inégalités économiques sont toujours – c’est-à-dire de tout temps et en tout lieu – considérables et seuls des bouleversements massifs et violents de l’ordre établi (« massive and violent disruptions of the established order  », p. 443) peuvent les faire diminuer, le plus souvent temporairement. L’ouvrage détaille ces chocs classés en quatre groupes – la guerre de masse, la révolution, l’effondrement d’un État ou les pandémies meurtrières – par analogie avec les quatre cavaliers de l’apocalypse, qui deviennent, sous la plume de Scheidel, les quatre cavaliers du nivellement (« the Four Horsemen of Leveling »).

Les grandes épidémies dans les sociétés pré-modernes sont le quatrième et dernier cavalier dont l’efficacité se situe dans un temps plus long que les autres à travers un changement des prix relatifs des facteurs de production : en diminuant la quantité de main d’œuvre relativement à l’actif principal (la terre), elles augmentent sa valeur (relativement à celle de la terre) et donc tendent à abaisser les inégalités de revenu. Cet effet, cependant, dépend des capacités de négociation des travailleurs et donc des institutions et des mécanismes d’ajustement des prix existants (« Microbes and markets had to operate in tandem to compress inequality », p. 292).

Dans les quatre cas, il faut bien noter que toutes les violences – ou plus exactement, toutes les formes de violence – ne permettent pas de réduire les inégalités : les guerres avant l’époque modernes ne mobilisent pas suffisamment les sociétés, les révoltes pré-modernes se terminent dans un bain de sang non pour les riches mais pour les révoltés, la conquête d’un empire peut souvent conduire à un simple remplacement, voire une superposition, des anciennes élites par de nouvelles, etc. Dans de nombreux cas, la violence est un moyen d’accroître, plutôt que de diminuer, les inégalités. C’est un point important mais qui tend à brouiller un peu le propos général du livre.
Dans une dernière partie, Walter Scheidel se tourne, brièvement (une cinquantaine de pages sur les près de 450 de l’ouvrage), vers les formes plus pacifiques de réduction des inégalités pour les écarter les unes après les autres à l’aune de leurs effets trop modestes : réformes agraires (sans l’usage ou la menace de violence), crises économiques ou arrivée au pouvoir de la gauche (sans révolution) ne réduisent que très peu, voire pas du tout, les inégalités. Le même argument est d’ailleurs utilisé contre les préconisations actuelles, notamment celles qui passent par une réforme fiscale [3]. Simultanément, le livre met en avant un autre argument – plus important mais in fine trop peu étayé ou discuté – à savoir l’idée que les transformations sociales qui contribuent à réduire les inégalités (imposition, redistribution, etc.) ne parviennent à être mises en œuvre avec efficacité que sous la menace de la violence ou, ce qui revient au même, dans le prolongement d’une période de violence extrême. Pour prendre l’exemple du syndicalisme, Scheidel concède la capacité de travailleurs fortement syndiqués à réduire ou, au moins, limiter les inégalités de revenus mais affirme aussitôt que le développement du syndicalisme n’est qu’une conséquence des deux conflits mondiaux ; les taux de syndicalisation au XXe siècle n’étant élevé que juste après les guerres (p. 167).

Mesurer et réduire les inégalités

Au bout du compte, il est difficile de ne pas admirer la masse de travail et d’érudition mobilisée dans cet ouvrage. Le nombre de travaux documentés comme la multitude des pistes évoquées pour répondre à une question sont impressionnants. On reste toutefois quelque peu déçu, ou perplexe, par le caractère limité, et simpliste, de la question elle-même. Résumer les inégalités de l’âge de pierre au XXIe siècle, comme l’annonce fièrement le sous-titre, par quelques indicateurs synthétiques (le « coefficient de Gini » et la part de richesses détenue par les 1% les plus aisés) soulève plus de problèmes qu’elle n’apporte de réponses.

La difficulté n’est pas tant –ou pas seulement– celle de la mesure ou de la dissymétrie des preuves entre différentes périodes historiques que celle de rendre commensurables des périodes et des épisodes historiques qui, par essence, ne le sont pas. L’histoire totale, dans le temps et l’espace, nécessite évidemment un peu de « souplesse » dans les concepts et les méthodes [4] mais, ainsi étirée à l’extrême, elle court le risque de ne plus dire grand-chose. À mettre sur le même plan toutes les périodes historiques, l’ouvrage réduit sans doute beaucoup trop la complexité des sociétés humaines, les rapports de pouvoir qui les sous-tendent, les processus historiques et sociaux qui les façonnent : que les riches sénateurs de l’Empire romain (début du premier millénaire de l’ère chrétienne), les fonctionnaires Tang (VIIe siècle) ou les nobles européens à l’aube de la grande peste noire (XIIe siècle) s’accaparent une part du revenu de leur pays respectif comparable à celle des plus riches banquiers de Wall Street ou investisseurs de la Silicon Valley aujourd’hui en dit peu sur ce que cette richesse permet de faire (que l’on songe par exemple aux connaissances médicales dans ces différents époques et contextes), sur sa composition (de la terre, des esclaves ou des portefeuilles d’action) et donc, in fine, masque les pratiques et structures sociales qui l’encadrent, la modèlent ou en contraignent l’usage.

La seconde difficulté que pose cette grande compression de l’histoire tient à la faiblesse du modèle explicatif et des mécanismes présentés. L’auteur prend soin de ne pas simplifier les différents cas et présente avec finesse les mécanismes particuliers à chaque situation ; c’est là, redisons-le, l’une des grandes qualités de l’ouvrage. Mais, simultanément, la diversité de ces mécanismes disparait dans le récit complet, centré et concentré sur la seule idée de la violence comme explication à la baisse des inégalités. C’est particulièrement net pour le XXe siècle qui, pour des raisons évidentes (notamment de qualité et d’abondance des sources), occupe une place centrale dans la démonstration : une lecture possible de l’histoire des inégalités au XXe siècle est que des chocs violents et massifs – des guerres mondiales – sont nécessaires pour faire accepter par les élites des changements sociaux susceptibles de réduire (durablement) les inégalités. Mais ce n’est qu’une lecture possible et la question de la causalité entre la première guerre mondiale, l’essor de l’État providence ou le développement du mouvement ouvrier, pour ne citer que quelques-uns des bouleversements de cette période, reste ouverte [5].

Dans les deux cas, on touche aux limites de l’idée, exploitée à l’extrême ici, de l’histoire comme un vaste réservoir d’expériences (« naturelles » disent aujourd’hui les économistes [6]) interchangeables et comparables dans lequel il n’y aurait qu’à se servir pour comprendre le monde et les sociétés humaines.

Walter Scheidel, The great leveler : violence and the history of inequality from the Stone Age to the twenty-first century. The Princeton economic history of the Western world. Princeton, New Jersey : Princeton University Press, 2017.

Pour citer cet article :

Lionel Kesztenbaum, « Origine et fondements de l’égalité », La Vie des idées , 7 janvier 2019. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/Origine-et-fondements-de-l-egalite.html

Nota bene :

Si vous souhaitez critiquer ou développer cet article, vous êtes invité à proposer un texte au comité de rédaction (redaction@laviedesidees.fr). Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

par Lionel Kesztenbaum , le 7 janvier

Nouveau regard sur le développement

Grand débat national: «Les plus pauvres ne doivent pas être les grands oubliés»

"La Mondialisation 4.0 : concevoir une nouvelle architecture mondiale à l'âge de la Quatrième révolution industrielle"

Pourquoi les jeunes de la France périphérique se sentent-ils oubliés ?

Grand débat national: Les «gilets citoyens» font leurs propositions à Emmanuel Macron

Lire la suite

20/01/2019

Dans le monde avec moi>Le pisciacais Ing.StefanV.Raducanu>Passeur de savoirs>De cette exploration sur le temps long, j'ai appris beaucoup de choses, et je voulais les partager avec vous.Influenceur..Favoriser L'Avenir,c'est Moi, c'est Vous, c'est Nous !

20150119_111932.jpgInfluenceur,Dans le monde avec moi>Le pisciacais Ing.StefanV.Raducanu>Passeur de savoirs>De cette exploration sur le temps long, j'ai appris beaucoup de choses, et je voulais les partager avec vous.

FranceWeb,Société du Savoir

Dans le monde avec moi> “Des gens comme moi peuvent être utiles pour faire entendre autre chose que de la propagande dans les médias.”« Le temps et la tendance au progrès, expliquent l'univers. »"Odyssée" personnelle

PoissyVilleConnectée,SmartCity,WebCitoyen,vision 2021,Repenser notre modèle de société,Vers un territoire à énergie positive,Promouvoir tous les aspects de la Vie, Surmonter les limites, Favoriser L'Avenir,c'est Moi, c'est Vous, c'est Nous !Grands Voisins

"Chacun pour Soi">Ing.StefanV.Raducanu,un être culturel,un visionnaire,créateur PoissyWebCitoyen,Ces nouveaux défis sont autant d'opportunités pour vous, L’imaginaire social constitue l’enjeu premier de la culture numérique.Nous

1n∞»Ing.StefanV.Raducanu»MyNewsCenterNavigator»SocSav21FranceWebAsso»La jeunesse éternelle est à celui qui veille, et j’ai veillé pour Vous »Information,Veille et Connaissances»Connecter,Trouver,Lire,Immortalité:10 technologies qui nous en rapprochent

Favoriser L'Avenir,c'est Moi, c'est Vous, c'est Nous ! Grands Voisins...

PoissyVilleConnectée,SmartCity,WebCitoyen, vision 2021

Message à la Cité !

La Ville Ingénieuse représente le but fondamental d’une ville qui se transforme pour répondre aux impératifs économiques, sociaux et environnementaux. Nous sommes pour une société juste, équitable et durable. Pour une politique du bien vivre et pour un Projet Collectif. Pour un projet de société humaniste, l’humain étant remis au cœur des décisions. Pour une transition démocratique, sociale et écologique. Pour un aménagement du territoire équilibré valorisant tous les territoires urbains et ruraux.  Evidemment, toutes ces propositions ne viennent pas de moi, ou d'un petit conseil exécutif, mais bien de la FranceWebAsso déjà engagée, qui a fait des diagnostics et construit des solutions. Avec ce projet "PoissyVilleIntelligente" nous sommes pour la coopération et l’intelligence collective.

Ing;Stefan Raducanu, Président FranceWebAsso, entrepreneur social.

Association déclarée le 12 Juillet 2002, N° 19562, loi 1901

N° SIREN : 495 112 500     Tel : 01 39 65 50 34   Mobile : 06 85 36 20 75

mailto : franceweb@gmail.com

Une communication "marquée" pour être rèmarquée

FranceWeb vous invite à échanger sur ce blog à propos des transformations de la ville et des usages urbains par les technologies numériques. Aujourd'hui , l'Autre est bien au coeur des enjeux de la communication. Et il y restera.

Poissy Ville Connectée , Ville Numérique, Communication Tous-Tous.pdf

Du sport pour soigner l'absentéisme à l'hôpital.pdf

Repenser notre modèle de société,Nouvelle société du savoir,La ...

FranceWebAsso La nouvelle société du savoir, l'apprentissage du partage des savoirs et des pouvoirs

Un partage d'intelligence, de créativité et de sagesse pour ré-enchanter le monde !
"Une véritable fenêtre sur le savoir permettant d'enrichir nos connaissances"

projet architectural majeur du 21ème siècle

Bâtir l'excellence, Label FranceWebAsso 

Nouvelle société du savoir sur quatre piliers : la liberté d’expression, l’accès universel à l’information et au savoir, le respect de la diversité culturelle et linguistique et une éducation de qualité pour tous.

Voyez plus loin : Ayez confiance en l'avenir. Je vous souhaite une journée lumineuse, pour nourrir votre esprit, il n'est jamais trop tard pour apprendre...2 maini.jpg

0GR3TXHD_400x400SR.jpg"The secret of the success"

Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble

FRANCEWEB group

RECHERCHER, OBSERVER, METTRE EN LIEN, DIFFUSER

Dans l'économie du futur, le capital sera l'Homme total.

FranceWeb, numérique des lumières, Créer un monde auquel chacun souhaite appartenir>Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance: changer le monde, faire avec l’inertie des usages, faire avec les craintes, faire avec l’utilisateur-consommateur convaincu de sa maturité numérique.

socsav21,beau,bien,bon,société du savoir,choisissez l'excellence,social media intelligence,oeuvre de collaboration collective,le n°1 de la collaboration en ligne,humanité(s) digitale(s),francewebsharing,c'est moic'est vous c'est nous,utilisateurs,fournisseurs,business,technologies,universitaires,rÉseaux,sociÉtal,rencontrer,découvrir,entreprendre,communiquer,réunir,conseiller,agir,préparer l'avenir,venez nous rejoindre,la société en réseau ne se fera sans vous,connectons nos savoirs sur votre avenir,travaillons ensemble pour une communautÉ de destin et un dÉvelop,le pisciacaisstefanraducanuEnsemble créons de la valeur

FranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"

Tous, entrepreneurs de la connaissance

Sensibiliser, informer, promouvoir...

Les entrepreneurs du Web

Collaborer ! Anticiper ! Innover !

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique…

Poissy Smart City, Poissy Ville Numérique, Poissy demain

 un label sous lequel sont regroupées les initiatives de FranceWebAsso visant à mettre tout le potentiel des nouvelles technologies de l'information et de la communication au service des Pisciaçais: entreprise, loisirs, commerce, associations, culture, emploi, conseil, immo, voyage, communication, exposants, partenaires, sport, business, artisans, informatique,...

POUR LA CONTRIBUTION AU MIEUX-ETRE COLLECTIF ET GLOBAL,

POUR L’HUMAIN, L’ORGANISATION ET LA VIE

 Sa devise « Pour Vous et avec Vous» est un projet de développement durable conçu à l’échelle des territoires ou des régions, chaque membre mettant son expérience, ses connaissances au profit de l’ensemble, afin d’augmenter la richesse de chacun. SocSav21 portera sur les moyens mobilisés par les acteurs de la société civile pour participer au débat et à la décision publics, ainsi que sur les dispositifs de concertation mis en œuvre par les pouvoirs publics.

Seront ainsi successivement abordées les causes environnementales, familiales, consuméristes, humanitaires, générationnelles, scolaires, sanitaires, féministes et la défense des libertés. 

Enrichir les compétences de chacun, susciter le goût d'entreprendre. Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance est primordial au siècle des réseaux.

Stimuler le plein emploi de l'intelligence générale des individus faisant appel à la connaissance du monde. L'engagement de chacun, condition d'une stratégie pour tous.

Le développement durable FRANCE WEB est avant tout un apprentissage du partage des savoirs et des pouvoirs. Les TIC permettent de faire communiquer entre elles des disciplines, des associations, des organismes qui ont du mal à connecter, dans une même toile de sens "développement durable", des initiatives qui nous semblent naturellement devoir se rencontrer dans une même vision d’interdépendance

FranceWebAsso, numériques des lumières, Créer un monde auquel chacun souhaite appartenir>Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance: changer le monde, faire avec l’inertie des usages, faire avec les craintes, faire avec l’utilisateur-consommateur convaincu de sa maturité numérique.

Mutualisons nos connaissances pour imaginer, créer et innover « Donnant-donnant »

FranceWeb en un clic de souris,

La Toile favorise la réinvention des liens sociaux

''MyNewsCenterNavigator''

All global sources in one app!  Newspapers, Radio, Tv, in local, regional, national , international . A quick way to browse and read Global News.

 LOCAL -  REGIONAL -  NATIONAL -  INTERNATIONAL - ACTION

 WEB PAGES, NEWSPAPERS, ARTS, ARTICLES, NEWSGROUPS, BLOGS, BRIEFING, BUSINESS, CULTURE, ECONOMIY, ENTREPRENEURS, EDUCATION, FINANCE, IDEAS, HEALTH, MARKETS, LEADERSHIP, LIFE, LIVING, MULTIMEDIA, OPINION, SPORTS, TECHNOLOGY, TECH, WORLD, WHEATHER,  POLITICS,  PUBLIC DATABASES, MAILING LISTS AND MORE...

« Comment réussir dans un monde d’égoïstes »

Chaque choix que nous faisons correspond à la satisfaction d’un besoin à l’instant T. Nous prenons des décisions en fonction de ce qui nous semble être le mieux pour nous au moment où nous les prenons. Mais la vie est un mouvement, une évolution constante. Ce qui était valable hier ne l’est peut-être déjà plus aujourd’hui, alors demain ? »»Tous, entrepreneurs de la connaissance

Le concept s’appuie sur trois axes en interactions

AGILITE, INNOVATION, EMPOWERMENT

Knowledge Sharing for a more agile, innovative and engaged organisation.

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne : CONNECTEZ-VOUS AU MONDE.

Créateur des espaces de travail collaboratif , assurant la communication des exposants et partenaires, FranceWeb illustre la volonté du réseau.

Produire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changement nécessaires par l’évolution de notre société.

« Connaître le passé pour comprendre le présent »

Le numérique,  nous invite à nous interroger sur ces questions touchant à la fois aux individus et au collectif, mais également sur d’autres aspects globaux car il est devenu indissociable de presque toutes les activités humaines, du moins dans les sociétés occidentales, à de nouvelles réalités politiques, par la nature même du code et de l’objet numérique, historiques (dans nos rapports avec le patrimoine, l’héritage en voie de numérisation et sa différence avec le numérique lui-même) et sociales (l’émergence des villes intelligentes, pour s’en tenir à un seul exemple impliquant l’aménagement du territoire et les compétences spatiales des citoyens..

Fouillez profondément votre tempérament de créatrice, larguez les amarres et enfuyez-vous vers vos planètes préférées ! Vous devez trouver une nouvelle approche de la réalité, un nouveau point de vue sur le monde... Ne pensez pas trop à demain, ni à votre plan d'action. Regardez plutôt l'état actuel de votre vie et donnez-lui en sens nouveau. Avancez sans vous souciez des détails.

Une offre pour tous, du bonheur pour chacun.socsav21,beau,bien,bon,société du savoir,choisissez l'excellence,social media intelligence,oeuvre de collaboration collective,le n°1 de la collaboration en ligne,humanité(s) digitale(s),francewebsharing,c'est moic'est vous c'est nous,utilisateurs,fournisseurs,business,technologies,universitaires,rÉseaux,sociÉtal,rencontrer,découvrir,entreprendre,communiquer,réunir,conseiller,agir,préparer l'avenir,venez nous rejoindre,la société en réseau ne se fera sans vous,connectons nos savoirs sur votre avenir,travaillons ensemble pour une communautÉ de destin et un dÉvelop,le pisciacaisstefanraducanu

"Vive la lecture et tous les moyens de lecture"

Voyages numériques : Je suis extrêmement  attaché au lien entre le monde ancien et le monde futur. Je suis un voyageur compulsif et donc quand je voyageais, je devais sans cesse choisir entre voyager et lire. Grace au numérique, je peux voyager et lire. En même temps. Ce site n'est ni un guide ni un journal de voyage , bien que l'on trouve quelque "cartes postales" qui symbolisent parfaitement le Monde. Il s'agit plutôt d'une "Odyssée" personnelle dont les images m'ont été offertes par le destin qui m'a entraîné tantôt là, parfois déçu mais souvent richement récompensé, me poussant à m'attarder dans certaines régions et bien peu dans d'autres. Mais je souhaite que ces photos donnent au lecteur, même fugitif d'un pays réellement exceptionnel : notre patrie commune à nous Européens.

Lire et agrandir la vie : "Développer la lecture, c'est développer l'être humain". "Pourquoi se priver de la puissance démultiplié du numérique ?

Collaborer ! Anticiper ! Innover !

The secret of the success" > transforming data > information -> knowledge -> profits-> Networking the World>GlobalPartnersNetwork>AllianceNetWork

 La planète est notre village !

Dans le monde avec moi>

« Oser inventer l’avenir » pour y exprimer des revendications, des insatisfactions, des frustrations,... j’espère qu’on y trouvera aussi des propositions..dans une société bureaucratique à consommation dirigée comme la nôtre.Qu'ajouter ? Sur le même thème.

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

« Le besoin de croire à quelque chose d'extraordinaire est inné dans l'homme. »

De cette exploration sur le temps long, j'ai appris beaucoup de choses, et je voulais les partager avec vous. J'espère que cette compilation "positive" vous sera utile. Vous n'êtes pas obligés de lire jusqu'au bout, mais je vous invite à revenir sur cette page de temps à autre. Vous pouvez aussi m'envoyer vos références, vos liens et commentaires pour alimenter la discussion.

« Le temps et la tendance au progrèsexpliquent l'univers.  »

 “Des gens comme moi peuvent être utiles pour faire entendre autre chose que de la propagande dans les médias.”

J'essaye de consacrer du temps à l'idée de changer le monde.

J'aime inspirer les gens, j'aime motiver les gens et j'aime encourager les gens à poursuivre les grands objectifs et les aider à y parvenir. avec

SRU-Electronics>Special Research Unit>

Story.png

La science restera toujours la satisfaction du plus haut désir de notre nature, la curiosité ; elle fournira à l'homme le seul moyen qu'il ait pour améliorer son sort.  » Ernest Renan

Stefan Raducanu, Président FRANCE WEB

SocSav21  VOIR ET ETRE VU !

"Ce que j'entreprends doit me survivre."

“Savoir, penser, rêver. Tout est là.”

Animer la collaboration dans la durée avec

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”socsav21,beau,bien,bon,société du savoir,choisissez l'excellence,social media intelligence,oeuvre de collaboration collective,le n°1 de la collaboration en ligne,humanité(s) digitale(s),francewebsharing,c'est moic'est vous c'est nous,utilisateurs,fournisseurs,business,technologies,universitaires,rÉseaux,sociÉtal,rencontrer,découvrir,entreprendre,communiquer,réunir,conseiller,agir,préparer l'avenir,venez nous rejoindre,la société en réseau ne se fera sans vous,connectons nos savoirs sur votre avenir,travaillons ensemble pour une communautÉ de destin et un dÉvelop,le pisciacaisstefanraducanu

Cette richesse, partagée entre une tendance algorithmique à forte dose normative et une dynamique de l’efficacité des usages, explique en grande partie la dimension véritablement globale de la culture numérique. La présence globale du code ne doit pas nous faire oublier sa diversité, ses déclinaisons diverses, sa capacité à peupler les sites et les lieux les plus épars. Mieux encore, elle rend compte du fait que le numérique est devenu en quelque sorte un mot ambivalent signifiant à la fois une chose précise et des activités variées. Le numérique, en bref, n’est pas encore (et peut-être ne le sera-t-il jamais) une discipline académique autonome, car il implique une radicale modification du paysage intellectuel (de même qu’il redessine notre paysage social) comme de nos rapports avec la spatialité et la temporalité.

Le numérique n’est plus un secteur, c’est une mutation profonde de nos sociétés avec d’infinies perspectives et opportunités stimulantes qui s’ouvrent à nous. D’un silo, le digital est en effet devenu un véritable état d’esprit et la pierre angulaire de cette transformation est sans nul doute le talent de nos équipes et leur capacité à intégrer toutes les dimensions de cette culture du digital. Un défi avant tout humain, fortement pris en compte par Ing.Stefan V.Raducanu et qui s’inscrit pleinement dans notre démarche Responsabilité Sociétale et Environnementale.

PoissySmartCity-SocSav21

PoissyVilleConnectée

PoissySmartCity-SocSav21

PoissyVilleConnectée

 Networking the World>GlobalPartnersNetwork>AllianceNetWork

1500x500.jpegDipl.Ing.Stefan V.Raducanu

J'aime inspirer les gens, j'aime motiver les gens et j'aime encourager les gens à poursuivre les grands objectifs et les aider à y parvenir.

La chose la plus importante, est de s'assurer que vous êtes heureux.

Produire de l'intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changements nécessaires par l’évolution de notre société.

PoissySmartCity-SocSav21

PoissyVilleConnectéeGroupe d'intérêts.jpg

L'électeur

Le Citoyen

Le consommateur

Le Travailleur

 

Avec PoissySmartCity

Chacun peut réaliser son rêve

Une entreprise sociale et collaborative

Informer, Diffuser vos Communiqués

Un véritable réseau de connaissance

C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

CONNECTEZ-VOUS AU MONDE

FranceWeb,illustre la volonté du réseau : simplicité et rapidité

Construisons ensemble la société en réseau

L'humain et la créativité gages de réussite pour la transformation numérique

Nous sommes là pour que vos envies prennent forme...La nouvelle société..

LIEU DE RENCONTRES D’INITIATIVES POSITIVES AU NIVEAU HUMAIN

Partagez ce qui vous inspire : Brisez la routine et faites quelque chose de différent aujourd'hui, cela vous fera du bien.

Il ne suffit pas de savoir, il faut aussi être connecté

Réussir sa démarche de transformation numérique

Stefan et manager des supports numériques de FranceWeb

Il est l’auteur du blog PoissySmartCity

Il est l’auteur du blog Bonheur

Les nouvelles expériences collaboratives

Boostez votre communication grâce à une Digital Workplace

La Boîte de Ressources, FranceWebBack

Make Your Website Mobile Friendly

Join the millions who trust MyNewsCenterNavigator.

The Infinite Archive. Storing bits for 100 years.

PARTENAIRE IMAGINE

globalpartnersnetwork - Copie.jpgOur Mission : Building Global Communication Networks.

The World is our Workplace. Let's work togheter.

To preserve our knowledge base and cultures, we must find a way to save digital content for future generation.

bznow.jpgPut the World's News at your fingertips 24 hours a day-> Get ahead of the world's emerging stories-> Delivers what You need->A complet collection of World newspapers,Radio, Tv, ...

A Day in the World & Discover the World

Our events provide you with laser focused content, unique experiences, access to people & ideas that create innovation, relevant connections, & generate business.

1500x500.jpegDipl.Ing.StefanV.RaducanuWebCollection>The secret of the success" 

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne : CONNECTEZ-VOUS AU MONDE.

Créateur des espaces de travail collaboratif , assurant la communication des exposants et partenaires, FranceWeb illustre la volonté du réseau.

centremondialdesaffaires.gifProduire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changement nécessaires par l’évolution de notre société.

A World of Peace.jpgConstruisons ensemble la société en réseau

On donne juste nos idées. Il est possible de choisir..

Produire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative

Pour vous aider à réaliser vos projets et vos ambitions, nous mettons FRANCE WEB , à votre service

Les habitudes et les routines font gagner du temps, c’est certain. Bien rodées, c’est comme lire une carte routière, d’un coup d’œil, au lieu de suivre fastidieusement la route à prendre, d’un doigt hésitant en tournant la carte dans tous les sens

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

Dans le monde avec moi> Alice et IE.pdf

Webmaker->Put the World's News at your fingertips 24 hours a day. Get ahead of the world's emerging stories->''MyNewsCenterNavigator''->All global sources in one app!

web pages,newspapers,arts,articles,newsgroups,blogs,briefing,business,culture,economiy,entrepreneurs,education,finance,ideas,health,markets,leadership,life,living,multimedia,opinion,sports,technology,tech,world,wheather,politics,public databases,mailing lists and more...Your instant Connection to Local, Regional, National and World News 1 clic

''MyNewsCenterNavigator''

One destination used by 5 millions of people.

 All global sources in one app!  Newspapers, Radio, Tv, in local, regional, national , international . A quick way to browse and read Global News.

 LOCAL -  REGIONAL -  NATIONAL -  INTERNATIONAL

 WEB PAGES, NEWSPAPERS, ARTS, ARTICLES, NEWSGROUPS, BLOGS, BRIEFING, BUSINESS, CULTURE, ECONOMIY, ENTREPRENEURS, EDUCATION, FINANCE, IDEAS, HEALTH, MARKETS, LEADERSHIP, LIFE, LIVING, MULTIMEDIA, OPINION, SPORTS, TECHNOLOGY, TECH, WORLD, WHEATHER,  POLITICS,  PUBLIC DATABASES, MAILING LISTS AND MORE...

Delivers what You need

Capture, collect, and share with your friends.

NewsCenter for everyone

Connect the things you love

MyBookmarks, FranceWebBack

Dipl.Ing.StefanV.Raducanu

Ce site est destiné à ceux qui, comme CAMUS, veulent comprendre au lieu de juger. Il veut aussi faire honneur au génie français qui a donné naissance à cette trilogie sublime, à cette prodigieuse utopie humaine qui, encore aujourd'hui, fait rêver le Monde: "liberté, égalité, fraternité".

S’exprimer, rêver à un monde meilleur n’est pas interdit. Encore faut-il communiquer avec les autres pour que ce rêve ait une chance de convaincre, de devenir un jour réalité.

« Connaître le passé pour comprendre le présent »

La politique autrement : et si on changeait tout ?

Tous Président - Spicee

Le scrutin au jugement majoritaire... Vous connaissez ? C'est un système de vote qui pourrait bouleverser nos élections. Si on l'avait utilisé lors des dernières présidentielles, Emmanuel Macron ne serait peut être pas Président de la République et la campagne électorale aurait eu un tout autre visage. Enquête sur un mode de scrutin qui pourrait révolutionner notre démocratie.
Depuis plus de 50 ans, les Français élisent leurs représentants avec le scrutin uninominal majoritaire à deux tours. Le principe est simple : le candidat ayant obtenu le plus grand nombre de voix l’emporte. Ce système connait de nombreux effets pervers : vote utile, vote blanc non comptabilisé et forte abstention. De plus en plus de citoyens et de chercheurs en politique remettent en cause sa pertinence et recommandent l'utilisation du scrutin au jugement majoritaire pour avoir des élus plus représentatifs de nos opinions.
Ce système de vote a été inventé en 2006 par deux chercheurs au CNRS : Rida Laraki et Michel Balinski. Il permet d’exprimer son opinion sur chacun des candidats plutôt que de voter pour seulement l'un d'entre eux, en leur attribuant des mentions : à rejeter, insuffisant, passable, assez bien, bien, très bien... Une innovation qui pourrait changer notre démocratie et redonner aux citoyens le goût de la politique.
Pour tout comprendre sur ce nouveau mode de scrutin, regardez le reportage de notre journaliste Paloma Moritz.

FranceWebSharing ->Connect&Share>>Networking the World

Join the millions who trust  MyNewsCenterNavigator.

"Ensemble tout est possible"

Dipl.Ing.StefanV.Raducanu

FranceWebSharing ->Connect&Share>>Networking the World

Join the millions who trust  MyNewsCenterNavigator.

"Ensemble tout est possible"

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique… 

Réanimer l’engagement citoyen>> Histoire d'un projet>PoissyWebCitoyen>SmartCity>Ville Connectée:L'objet de ce projet "c'est la nature humaine, non un héros individualisé">"Les héros, ou simplement les gens bien, Nous en avons besoin !"

Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible. Antoine de Saint-Exupéry

Mutualisons nos connaissances pour imaginer, créer et innover « Donnant-donnant »

Parce qu’une économie de la connaissance est une économie de l’innovation, elle se place en rupture par rapport aux anciens schémas pour proposer un modèle de société créative, responsable et solidaire. Une économie de polarisation des savoirs et des liens sociaux pour cultiver tous les maillages possibles au développement d’un écosystème harmonieux et durable.

« Comment réussir dans un monde d’égoïstes »

Chaque choix que nous faisons correspond à la satisfaction d’un besoin à l’instant T. Nous prenons des décisions en fonction de ce qui nous semble être le mieux pour nous au moment où nous les prenons. Mais la vie est un mouvement, une évolution constante. Ce qui était valable hier ne l’est peut-être déjà plus aujourd’hui, alors demain ?

FranceWebAsso: C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

2021.jpg

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"

 

 SocSav21,FranceWeb,Solidage verge d'or,  1n

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

Participez !

Accédez directement aux actions citoyennes de la Ville :

Enquête, consultation, votation, appel à candidature, etc.

parce que votre participation est importante pour construire ensemble la nouvelle Société

Mutualisons nos connaissances pour imaginer, créer et innover

« Donnant-donnant »

N’hésitez pas à nous transmettre votre avis pour faire évoluer ce site poissyweb@gmail.com

Parce qu’une économie de la connaissance est une économie de l’innovation, elle se place en rupture par rapport aux anciens schémas pour proposer un modèle de société créative, responsable et solidaire. Une économie de polarisation des savoirs et des liens sociaux pour cultiver tous les maillages possibles au développement d’un écosystème harmonieux et durable.

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne

«La terre est notre Communauté virtuelle»

La logique vous mènera d’un point A à un point B. L’imagination vous emmènera partout. Albert Einstein

 Les technologies numériques réinventent notre société en investissant progressivement tous les domaines de notre vie quotidienne et tous les secteurs de l'économie. De l'innovation médicale à la mobilité, en passant par la communication, l'industrie, la sécurité, le traitement de l'information, le développement des loisirs... le numérique est partout, révolutionnant nos manières de produire et d'interagir avec notre environnement....

S’adapter, adapter et faire adapter, tels sont les mots d’ordre du nouveau contexte. Dans cette évolution, c’est le monde qui se transforme lentement mais sûrement en interface généralisée au numérique.

3ALWD1.GIF3ARWD1.GIFBringing People Closer Together

Sensibiliser, informer, promouvoir...

Pour Vous et avec Vous!

Un projet ambitieux, humain, imaginatif, hors normes, réunit 3 pôles et sera tourné vers une approche de bien-être collectif et individuel, grâce à son architecture, à l'intégration de la nature et aux services proposés. Laisser les groupements d'opérateurs faire preuve d'imagination. Même s'il s'agit d'un exercice difficile, nous invitons les groupements à laisser libre cours à leur imagination tout en leur demandant d'intégrer ce modèle de société. Les conflits d'autorité et de légitimité, tout comme les pratiques émanant du code, nous incitent à trouver une autre voie. C'est bien  là le projet d'un humanisme numérique.

C’est ainsi que la sociabilité numérique est une nouvelle façon de faire société : lecture automatique de soi (en fonction des catégories du profil et de ses modulations), l’identité se construit dans un échange entre fragments discursifs et actions en réseau. Des interventions, des associations, des rapprochements, des rencontres fortuites, portées par les similarités et les liens de parenté d’un type nouveau, entre catégories et position sur un réseau et finalement des formes d’association productrices de sens et de pertinence, ce sont les particules élémentaires de l’identité numérique. Et cette identité appelle une autre manière d’informer et de former.

SocSav21,FranceWeb,Solidage verge d'or,  1n

La nouvelle société du Savoir

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"  1N

Pourquoi FranceWebAsso.ppt

 

 

La France ne doit pas faire un complexe d'infériorité dans le numérique.

Nous (...) proclamons notre volonté et notre détermination communes d’édifier une société de l’information à dimension humaine, inclusive et privilégiant le développement, une société de l’information, dans laquelle chacun ait la possibilité de créer, d’obtenir, d’utiliser et de partager l’information et le savoir et dans laquelle les individus, les communautés et les peuples puissent ainsi mettre en œuvre toutes leurs potentialités en favorisant leur développement durable et en améliorant leur qualité de vie, conformément aux buts et aux principes de la Charte des Nations Unies ainsi qu’en respectant pleinement et en mettant en œuvre la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. »

Dans cette perspective, les politiques visant au développement de la société de l’information doivent être axées sur les personnes, d’après leurs besoins et dans le cadre des droits humains et de la justice sociale .

En d’autres termes, selon cette deuxième optique, l’essentiel n’est pas « l’information » mais la « société ». Alors que la première optique fait référence aux données, aux canaux de transmission et aux espaces de stockage de l’information, la deuxième évoque les êtres humains, les cultures et les formes d’organisation et de communication. L’information est déterminée en fonction de la société, et non pas l’inverse.

Et cette identité appelle une autre manière d’informer et de former.

Partagez ce qui vous inspire :

Brisez la routine et faites quelque chose de différent aujourd'hui, cela vous fera du bien.

Offrez Le Monde À Votre Entreprise    

Gain de temps, simplicité et fiabilité

 Informer - Conseiller Communiquer Accompagner

 PARTAGER - DIFFUSERDECOUVRIR - REUSSIR !

21centurywebarchive,a day in the world of francewebasso,a propos du réseau,about sru,about us,accueil,agregator,ailleurs sur le web,alertinfo,amour,annonces,annonceurs,archive 21 siècle,archiveweb21,art de vivre,articles,blog,bonheur,bonheurologie,bonjour stefan de franceweb,bookmarks,citations,coach,collaboratif,collections,consulting,culture,data,digital,dipl.ing.stefan v.raducanu,entreprendre,entreprise,e-global,events,...,exposants,faisons connaissance,femmes,forum,france,franceweb sur facebook,franceweb,e-globalnetwork,francewebagency,francewebasso,initiatives,innovation,international,internet,invitation Contact : Stefan Raducanu 01 39 65 50 34  Mobile : 06 85 36 20 75

FranceWebSharing ->Connect&Share>>Networking the World

Join the millions who trust 

"Ensemble tout est possible"

Connectons nos savoirs sur votre avenir

 

1agld1r.gifLe pouvoir de l’imagination nous rend éternel

 

Un univers de possibilités

Tous, entrepreneurs de la connaissance

Sensibiliser, informer, promouvoir...

Les entrepreneurs du Web

Stefan et Madeleine Raducanu sur le Web

Images for Madeleine et Stefan Raducanu présentent ...

Stefan Raducanu SocSav21

Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu»Prospectivist

TRAVAILLONS ENSEMBLE POUR UNE COMMUNAUTÉ DE DESTIN ET UN DÉVELOPPEMENT COMMUN

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique… 

Tous, entrepreneurs de la connaissance

Sensibiliser, informer, promouvoir...

Les entrepreneurs du Web

Stefan et Madeleine Raducanu sur le Web

Images for Madeleine et Stefan Raducanu présentent ...

Stefan Raducanu SocSav21

Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu»Prospectivist

Images for SocSav21

Images SRU-Electronics International Research

Images 21CenturyWebArchive

Images StefanV.Raducanu,A Day in the Life

Images A Day in the World of FranceWebAsso

Images About SRU-Electronics

Images Bonjour Stefan de FranceWeb

Images Catégories FranceWeb

Images FranceWeb sur Facebook

Images FranceWeb, e-GlobalNetWork

Images FranceWebAgency

Images FranceWebAsso

Images FranceWebAssociation

Images FranceWebAsso,Yvelines

Images FranceWebAsso,Faisons connaissance

Images FranceWebNews

Images MyNewsCenterNavigator

Images FranceWebAsso,Networking

Images FranceWebAsso,NEWS CENTER

Images FranceWebAsso,OneGlobalLocal

Images FranceWebAsso,PoissyVilleConnectée

Images PoissyVilleConnectée

Images RaducanuBestWebCollection

Images SRU-Electronics

Images sruelectronics

Images Stefand'Internet

Images Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu

Images PoissySmartCity

« Connaître le passé pour comprendre le présent »20141225_164000.jpg

Plates-formes collaboratives pour nourrir la connaissance, la productivité et l'innovation

Mutualisons nos connaissances pour imaginer, créer et innover

« Donnant-donnant »

« Le pouvoir de l’imagination nous rend éternel »

Il faut raconter comment se fait la science.»Les idées novatrices font peur et il faut du temps pour le faire accepter. Courage !

Vous avez le choix d’envisager les choses autrement !

Une pensée, qu’elle soit positive ou négative, constitue pour nous la réalité, et elle a donc tendance à se réaliser. Les personnes qui réussissent et qui atteignent leurs objectifs sont celles qui s’autorisent à imaginer «l’après» de manière positive, ce qui, par conséquent, le rend possible. Ce que l’on nomme «la prophétie auto-réalisatrice» s’applique donc parfaitement au développement personnel, et c’est bien l’imagination qui en est le moteur. 

La clef est en vous : c’est votre imagination.

COMMUNICATION EVOLUTION

EXPERIENCE DIFFERENT  

RACONTEZ VOTRE HISTOIRE

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

MyBookmarks, FranceWebBack

Lire la suite

09/01/2019

Simple citoyenne,PoissySmartCity,Gilets jaunes : révolte, révolution, ou résistance ?La liberté, seule valeur impérissable de l'histoire."AVOIR UNE OPINION EST UNE CHOSE, AVOIR LE COURAGE DE L'EXPRIMER EN EST UNE AUTRE"

« Oser inventer l’avenir » pour y exprimer des revendications, des insatisfactions, des frustrations,... j’espère qu’on y trouvera aussi des propositions...Et dans le cadre de la concertation officielle nous organiserons bien sûr les rencontres nécessaires. »

Sur le référendum d’initiative citoyenne (RIC)

« Déjà un certain nombre de « gilets jaunes » le dénoncent… C’est un défi difficile à relever, à organiser. Comment fera-t-on la synthèse de toutes ces expressions qui viendront de tous les côtés ? Il faut le faire, il n’y a pas d’autres solutions, mais cela doit s’organiser et s’encadrer, car le référendum, c’est aussi Mussolini et Hitler. Je ne veux pas faire de parallèle historique, mais parfois l’expression de la volonté populaire non encadrée, cela peut conduire à des désastres. Certains suggèrent ainsi que le référendum soit soumis au contrôle du Conseil constitutionnel, pour vérifier sa conformité aux principes fondamentaux de la République. »

LA VIE CONTINUE AVEC NOUS,

FranceWebAsso, numériques des lumières, UN MONDE MINIATURE pour vivre comme les grands, Société du Savoir, Un univers de possibilités, Encourager le partage de savoirs, d'être au monde et de le voir. Invitation du salon des loisirs créatifs 2 dec 2017.jpg

« Amitié pour agir »« Oser inventer l’avenir »..en mobilisant tous les partenaires...La diversité pour nous c'est la promotion de tous mais au niveau de l'excellence.« Il faut changer les regards que nous avons l’un sur l’autre »

FW-pour-vous-et-avec-vous.gif

Les numériques des lumières se construit avec Vous !

Encourager le partage de savoirs, d'être au monde et de le voir.

UN MONDE MINIATURE...jpgFranceWebAsso, numériques des lumières, Créer un monde auquel chacun souhaite appartenir>Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance: changer le monde, faire avec l’inertie des usages, faire avec les craintes, faire avec l’utilisateur-consommateur convaincu de sa maturité numérique.

On s'est amusés en créant un espace.jpgOr comprendre, c’est écouter....FranceWebAsso 

Société du Savoir Groupe d'intérêts.jpg

 20150119_111926.jpg3smartphones.jpeg

Un univers de possibilités

 

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement.

 

FranceWebAsso : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 

C'est notre capital !

Avec tout ça, on est partout chez nous..jpg

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

Réalisez tous vos projets sans stresser...jpgPrivilégier l'esprit d'équipe, le partage des savoir-faire et la solidarité, à la fois en interne et dans nos partenariats.
Mettre chacun en situation de réussite. Contribuer par la qualité individuelle à la performance commune.

Services uniques à la pointe pour que vous soyez plus compétitif.

Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance est primordial pour notre pays dans l'avenir. Rénover la démocratie.Une équipe professionnelle et bienveillante à votre écoute chaque jour.

Prenez nos idées.jpg

IMPLIQUER TOUS LES CITOYENS DANS LA SOCIETE DE L'INFORMATION

La planète est notre village !

Gilets jaunes :  Si ce mouvement est principalement une question de pouvoir d’achat, il n’y aura pas de solution. Si c’est plus profond, la démocratie et l’histoire sauront amener le peuple vers une résolution, ou révolution ?

SocSav21,Rendez-vous d'infos : le partage d'expérience. Un univers de possibilités.Mutualisons nos connaissances pour imaginer, créer et innover " Donnant-donnant"

Ce site est destiné à ceux qui, comme CAMUS, veulent comprendre au lieu de juger. Il veut aussi faire honneur au génie français qui a donné naissance à cette trilogie sublime, à cette prodigieuse utopie humaine qui, encore aujourd'hui, fait rêver le Monde: "liberté, égalité, fraternité".

Liberte & Valeur

S’exprimer, rêver à un monde meilleur n’est pas interdit. Encore faut-il communiquer avec les autres pour que ce rêve ait une chance de convaincre, de devenir un jour réalité.

ChroniquesHumaines

"AVOIR UNE OPINION EST UNE CHOSE, AVOIR LE COURAGE DE L'EXPRIMER EN EST UNE AUTRE" 

FRANCEWEB group

RECHERCHER, OBSERVER, METTRE EN LIEN, DIFFUSER

« Connaître le passé pour comprendre le présent »

"Ensemble tout est possible"

Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble

Connectons nos savoirs sur votre avenir

TRAVAILLONS ENSEMBLE POUR UNE COMMUNAUTÉ DE DESTIN ET UN DÉVELOPPEMENT COMMUN

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique… 

Tous, entrepreneurs de la connaissance

Sensibiliser, informer, promouvoir...

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique… 

Réanimer l’engagement citoyen>> Histoire d'un projet>PoissyWebCitoyen>SmartCity>Ville Connectée:L'objet de ce projet "c'est la nature humaine, non un héros individualisé">"Les héros, ou simplement les gens bien, Nous en avons besoin !"

Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible. Antoine de Saint-Exupéry

Mutualisons nos connaissances pour imaginer, créer et innover « Donnant-donnant »

Parce qu’une économie de la connaissance est une économie de l’innovation, elle se place en rupture par rapport aux anciens schémas pour proposer un modèle de société créative, responsable et solidaire. Une économie de polarisation des savoirs et des liens sociaux pour cultiver tous les maillages possibles au développement d’un écosystème harmonieux et durable.

N’hésitez pas à nous transmettre votre avis pour faire évoluer ce site poissyweb@gmail.com

« Comment réussir dans un monde d’égoïstes »

Chaque choix que nous faisons correspond à la satisfaction d’un besoin à l’instant T. Nous prenons des décisions en fonction de ce qui nous semble être le mieux pour nous au moment où nous les prenons. Mais la vie est un mouvement, une évolution constante. Ce qui était valable hier ne l’est peut-être déjà plus aujourd’hui, alors demain ?

 

FranceWebAsso: C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

2021.jpg

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"

 

 SocSav21,FranceWeb,Solidage verge d'or,  1n

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

Je paraphrase Einstein :

 « Un problème créé par des politiques et des mythes ne peut pas être résolu par les mythes et les politiques qui l’ont créé. ».

«Gilets jaunes»: Eric Drouet lance une cagnotte pour les manifestants blessés

Gilets jaunes : révolution, résistance ou révolte ?

Tags : Droit Démocratie Constitution Lobby Etienne Chouard Frédéric Taddeï RIC Gilets jaunes

Le mouvement des gilets jaunes se prépare pour un acte IX. Bientôt deux mois et pour l’instant, les analystes peinent à interpréter la situation. Dans un bel article paru dans Marianne, Natacha Polony voit dans les gilets jaunes un épisode de l’histoire en marche. On ne peut contester en effet que ce mouvement ait une dimension historique, à la fois par son intensité, son étendue géographique, sa durée, mais aussi et surtout son caractère inédit, sans doute rendu possible par l’utilisation des réseaux sociaux. Historique donc, mais de quelle histoire parle-t-on ?

Est-ce une révolution ? Pour l’instant, la réponse est négative. Les révolutions ont toujours été précédées de facteurs servant de ressorts pour pousser l’histoire en avant. Facteurs économiques comme la famine, mais aussi mythologique. La révolution de 1789 a été préparée par la mythologie des Lumières. La révolution russe de 1917 fut précédée par une mythologie bolchévique habilement façonnée et propulsée par Lénine. Dans les deux cas, la mythologie est entrée en résonance avec une conjecture plus globale, économique mais pas que. En 1917, la Russie était en guerre. Les révolutions ont amené un changement de régime. Les gilets jaunes ne demandent pas un changement de régime mais d’être mieux considérés par la gouvernance. Ils pensent que le référendum d’initiative citoyenne peut y contribuer. Si révolution il y a en vue, elle est caché dans l’âme et doit être réveillée par une mythologie de circonstance.

Est-ce une résistance ? Une chose est acquise, les gilets jaunes ont largement manifesté leur patriotisme en entonnant la marseillaise ou en brandissant les drapeaux tricolores. Le boxeur Dettinger devenu célèbre a confié dans une vidéo son attachement au pays. Ce samedi 5 janvier, je suivais le défilé des gilets. En queue de cortège, une voiture diffusait le chant des partisans. L’idée me vint d’associer le mouvement à une sorte de résistance. Je m’étais même dit que ce chant pourrait servir à donner plus de coffre aux futurs cortèges. Mais souvent, une idée apparemment nouvelle n’est qu’une porte ouverte enfoncée. Le chant des partisans fait partie du mouvement depuis novembre 2018. Il a même été paraphrasé pour l’adapter au combat des gilets. On ne peut pas dire que ce chant ait résonné d’une puissante intensité. Il est toutefois bien plus subtil que ces slogans insipides du gauchisme de la rue : « rien n’est à eux, tout est à nous, tout ce qu’ils ont, ils l’ont volé ». Admettons qu’il y ait résistance, certes, mais contre qui ? Peut-on dire que la France est occupée ? Non, ou alors il faut le dire de manière allégorique. La France serait alors occupée par un régime formé d’une caste de technocrates, de bureaucrates, de managers, qui sont entre autres une courroie de transmission pour installer la technocratie européenne dans tous les pays. L’Europe technocratique occupe la France. Et les gilets jaunes sont entrés en résistance. En vérité, les gilets jaunes reprochent aussi au régime de ne pas occuper la France dans son entier, de ne pas s’occuper des territoires et des gens déclassés. Bien audacieux et présomptueux celui qui parviendra à façonner une mythologie de résistance pour encadrer et élargir le mouvement des gilets jaunes. Et allumé celui qui voudra créer une mythologie révolutionnaire à notre époque ou le seul mythe amené à devenir universel est celui du développement personnel.

Troisième option, la révolte des gilets jaunes. Cette fois, ça tombe bien, tout le monde est d’accord pour reconnaître que ce mouvement est une révolte contre les pouvoirs en place. L’ennuyeux, c’est qu’on n’a pas dit grand-chose. Essayons de préciser. Révolte contre quoi ? Contre plusieurs choses difficiles à assembler et du reste se prêtant peu à une unification de ce mouvement qui pour l’instant, rassemble des mécontents. Avec deux volets que l’on retrouve dans tous les mouvements historiques de cet acabit. D’abord le matériel. Révolte contre les taxes, la CSG, la fiscalité verte, le contrôle technique automobile. Les révoltés ont remarqué que les prélèvements augmentent alors que les services publics baissent en qualité et en offre géographique. Ensuite le volet mythologique et symbolique, l’exigence démocratique, l’idée pas fausse que les technocrates décident ce qui est bon pour la société sans connaître les gens qui la composent. Dans ce contexte, le traité de Lisbonne imposé en 2007 par vote du Congrès a été considéré comme une insulte pour les 55 % ayant voté contre le TCE en 2005.

L’affaire serait-elle classée ? Les observateurs n’ont pas encore compris les ressorts profonds de ce mouvement, pour autant qu’il en existe. On a le choix entre une simple révolte et un changement de société qui n’apparaît pas et qu’il sera difficile à arracher du fond des âmes qui vivent dans le pays et des âmes qui nous gouvernent. Il existe des précédents historiques. Les grèves des mineurs britanniques en 1984 n’ont pas réussi à faire plier le gouvernement Thatcher et pourtant elles ont été intenses et ont duré plus d’un an. Cet épisode de l’histoire a sa légitimité pour s’appliquer aux gilets jaunes. Le mouvement peut plier au bout de quelques mois. Cette issue est pourtant trop facile. Le mouvement ne concerne pas une catégorie de travailleurs, mais est porté par un ensemble de populations diversifiées, en âge, sexe et profession. Et donc c’est un gros point d’interrogation. Le problème soulevé par les gilets jaunes ne pourra pas être solutionné par la politique en marche qui risque d’aggraver la situation. Une fois de plus, on constate l’absence des intellectuels qui la plupart, sont déconnectés de ce peuple révolté. Toutefois, quelques sociologues bien renseignés livrent des détails ayant quelque importance pour comprendre ce qui se passe dans les âmes habitant ces corps habillés de jaune.

Si ce mouvement est principalement une question de pouvoir d’achat, il n’y aura pas de solution. Si c’est plus profond, la démocratie et l’histoire sauront amener le peuple vers une résolution, ou une révolution. 

math 17 décembre 2018 08:43

En effet les solutions existent aux problèmes posés..encore faut il que les personnes en charges de les trouver, soit au niveau..ce qui pour l’instant est loin d’être le cas..nous « enfilons » les incompétents..Sarkozy..Hollande..Macron.. ? 

Dérive d’un état de droit, vers un état totalitaire

Nous l’avions pressenti, nous l’avions craint. Depuis le soulèvement des gilets jaunes et du peuple, le gouvernement et sa garde rapprochée LaREM multiplient les (...)

10 réactions | Libertad14  

Einstein vous explique pourquoi la France ne s’en sortira pas

La France vit la plus grande crise de son histoire récente. La fronde jaune de décembre 2018 est sans commune mesure avec les grèves de décembre 1995 qui ont eu la « peau » (...)

4488 visites 17 déc. 2018 | 69 réactions | Bernard Dugué

 

11:32 Publié dans 21CenturyWebArchive | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | | | | | |

SocSav21,Rendez-vous d'infos : le partage d'expérience. Un univers de possibilités.Mutualisons nos connaissances pour imaginer, créer et innover " Donnant-donnant"

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne : CONNECTEZ-VOUS AU MONDE.

Créateur des espaces de travail collaboratif , assurant la communication des exposants et partenaires, FranceWeb illustre la volonté du réseau.

centremondialdesaffaires.gifProduire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changement nécessaires par l’évolution de notre société.

Images for SocSav21

SocSav21,FranceWeb,Solidage verge d'or,  1n

La nouvelle société du Savoir

Un monde à soi. Nous vivons sous le même ciel, mais notre compréhension du monde n’en est pas moins toujours située. Stefan et Madeleine Raducanu réfléchissent aux conditions d’une appropriation commune des savoirs, qui déjoue leur inégale circulation.

Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble

Connectons nos savoirs sur votre avenir

TRAVAILLONS ENSEMBLE POUR UNE COMMUNAUTÉ DE DESTIN ET UN DÉVELOPPEMENT COMMUN

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique… 

Tous, entrepreneurs de la connaissance

Sensibiliser, informer, promouvoir...

Les entrepreneurs du Web

Stefan et Madeleine Raducanu sur le Web

Images for Madeleine et Stefan Raducanu présentent ...

Stefan Raducanu SocSav21

Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu»Prospectivist

« Connaître le passé pour comprendre le présent »

Un blog conçu et brandé avec passion

Réseau Internet Interactif, Mon profil 

Les idées novatrices font peur et il faut du temps pour le faire accepter. Courage !

Mona Lisa

Down On The Corner

PROUD MARY

Bad Moon Rising

 

A Day In The Life

Dancing Queen

Massachusetts

Billie Jean

Collaborer ! Anticiper ! Innover !

C'est encore plus facile ensemble !

FRANCEWEB imagine un groupe fusionnel, rassemblement d’individualités fondues dans un collectif fédérateur, avec un sens de l’objectif commun qui transcende les actions de chacun.

Dipl.Ing.StefanV.Raducanu

Message à la Cité » PoissySmartCity

Vous n’êtes pas encore abonné ?

 

C’est quoi PoissySmartCity ? La Ville Ingénieuse, intelligente et durable..C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !Le citoyen, L'électeur, Le travailleur, Le consommateur.

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

 PoissySmartCity, La force de la proximité

Rendez-vous d'infos : le partage d'expérience

 Un univers de possibilités
 

Pour un conseil ou une commande appelez-nous au

06 85 36 20 75 ou par mail:franceweb@gmail.com

Copyright © Stefan Raducanu , All right reserved

 

10:14 Écrit par franceweb dans 21CenturyWebArchive, Advertising, Agenda 21, Agregator, Ailleurs sur le web, AlertInfo, Archive21stCentury, ArchiveWeb21, Art de vivre, Art et Culture, Articles, Blog, Blogs, Citations, Coach, Community, Culture, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Education, Exposants, France, FranceWeb sur Facebook, FranceWeb, e-Globalnetwork, FranceWebAgency, Groupes, Ile de France, Internet, Jeunesse, La Vie des Idées, Le Citoyen, LMathieuwebcollection, Ma Bibliothèque, Ma Tablette Magique, Madeleine et Stefan Raducanu de FranceWeb, Mobile, Monde, MyNewsCenterNavigator, OneGlobalLocal, Opinion, Opportunités, Organisation, Organisme, Partenaires, Poissy Ville Connectée, PoissyWebCitoyen, Réseau, RessourcesPRO, Sharing, Smart Data Collective, Social Media Intelligence, Société, Stefand'Internet, StefandeFranceWeb

Jean-Claude Michéa sur l’irruption des choix privés dans la vie commune

L’individu et ses droits naturels préexisteraient à la société, laquelle ne serait qu’une fiction. Ce mythe du robinson originel constitue le cœur de la genèse libérale. Pour les penseurs des Lumières, il importe donc de préserver cette liberté individuelle en ne lui astreignant qu’une seule et unique limite : la liberté d’autrui. Mais contrairement à ce que supposent les robinsonnades libérales, de nombreux choix individuels de l’animal social qu’est l’homme s’inscrivent dans un environnement collectif et ont des répercussions sur toute la société. Pour le libéral, libre à chaque employé de s’accorder avec son employeur pour travailler le dimanche, surtout si un tel travail donne lieu à une rémunération attractive. Pourtant, « une telle décision dissimule, sous l’apparence d’un choix purement personnel et d’un contrat purement privé, toute une philosophie implicite de vie commune ». Ce choix privé, s’il se généralise, implique un « bouleversement des rythmes collectifs ». Si le dimanche devient un jour comme les autres ce sont les vies familiales, sportives ou associatives qui sont remises en question par manque de synchronisation. Quelle que soit la légitimité du travail dominical, il est donc indéniable que celui-ci ne relève pas uniquement de la sphère privée mais intéresse l’ensemble de la société. Derrière l’illusion juridique d’un choix libre et privé, se cache la réalité d’une baisse d’autonomie générale des individus. On s’aperçoit au bout de quelques temps que toutes ces décisions présentées comme privées finissent par modifier la vie commune, la re-sculpter. https://www.facebook.com/franceculture/videos/19042542898...

Un avocat gilet jaune dit tout ce qu’il pense des médias

Il y a une différence entre les médias locaux et les médias nationaux. France 3 diffuse le mouvement des gilets jaunes en local mais reçoit des directives nationales.

Reiki 7 janvier 20:49

C est un appel a la violence, en renonçant de donné la parole a ceux qui le fond le mieux. Le service public montre sa complicité a cette violence Institutionnel , qui elle même contribu a la méfiance de l état et donc a radicalisé toujours plus le mouvement. Bravo belle mentalité ...

joelim 7 janvier 21:03

Très intéressant. Moi-même écoute F Inter ou F culture en ce moment et leurs journaux ont un niveau de propagande affolant. Il n’y a plus aucune objectivité. Les éléments de langage et les rhétoriques habiles semblent (à l’auditeur qui appréciait ces radios jusqu’en 2000) tellement prégnantes que je n’hésite plus à qualifier ces deux filiales de Radio France de radios de régime. Ou d’Etat, mais certainement plus de radios publiques. Certes je comprends que les acteurs de cela n’ont pas le choix (le chômage ou la prostitution de Soral) et que la propagande (pardon, le parler humaniste et libéro-critique de chez Perlimpinpin) soit stratégique dans la "logique" managériale du pouvoir, mais se rendent-ils compte qu’ils sabordent à force leur institution ? Qu’il y ait une radio du régime je veux bien mais il n’y a pas besoin de plus que 2 ou 3 présentateurs qui se relayent et quelques spécialistes de com. Pourquoi payer pour plus ? smiley

Vraidrapo 7 janvier 23:58

C’est bien exprimé.

Il est évident que plus l’ambiance de la rue sera chaude plus les Comités de Rédaction marcheront sur des œufs et, seront de plus en plus les porte-paroles des Dirigeants.

Ne voit-on pas des éditorialistes comme ce Tréard qui fulmine contre les Gilets Jaunes en faisant un amalgame parce que 77,000€ ont été collectés pour la défense du boxeur !!!

L’oligarchie parisienne commence à serrer les fesses...

Je le dis et je le répète au premier coup de fusil, Roteuch regrettera de ne pas avoir lâché une centaine de Milliards vers le Trésor. La famille (avec d’autres) risque de prendre le Brexit à contre sens...

ged252 8 janvier 09:40

Ce qu’il faut reprocher aux médias, ce sont les émissions d’actualité style : "C dans l’air".

.Calvi organise des débats sur la politique et sur les hommes politiques, sans jamas inviter les hommes ou les partis politiques dont ils débattent.

C’est typique de ce qu’ils ont fait avec le FN, ils ont dénigré le FN pendant 30 ansj sans jamais inviter un représentant du FN sur les plateaux TV, pour qu’ils puissent se justifer ou se défendre.

Ils n’invitent que des gens qui sont favorables à l’immigration, notamment des gens hautement diplômés , mais qui ne sont que des menteurs et des falsificateurs, ciomme Pascal Perrineau, ou le démographe Hervé Le Bras, qui sont des gens qui se réjouissent ouvertement du remplacement de population, qu’ils voient comme la réussite de leur activisme auprès des médias et des pouvoirs publics..

ged252 8 janvier 10:02

Et puis les journalistes ne réprésentent pas les Français, il n’ont pas à parler au nom des Français, comme si ils en étaient des réprésentants, alors qu’ils ne sont pas élus, ni n’ont été choisi par les Français, mais par leur patron. Ils n’ont pas de légitimité non plus pour s’exprimer comme s’ils se faisaient l’écho des aspirations des Français.

Il n’ont pas à citer sans arrêt les sondages, pour tenter de dire aux gens, qu’ils parlent en leur nom, pour faire croire aux Français qu’ils les connaissent.

Ils n’ont pas à citer des sondages, souvent bidonnés, pour tenter d’imposer une ligne politique conforme à ce que disent ces sondages, pour faire croire qu’ils sont démocrates, alors que leur seul but est d’imposer ce qui les arrangent et que disent ces sondages.

Les journalistes n’ont pas à se comporter en hommes politique sur les plateaux TV, et à argumenter contre les hommes politiques qu’ils invitent, ce qu’ils font de plus en plus.

Ils n’ont pas à prendre parti ni pour un homme politique, ni pour une ligne politique, mais s’ils le font, ils doivent le faire clairement, explicitement.

zygzornifle 8 janvier 10:40

il faut que le mouvement des gilets jaunes soit inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco ....

 
Simple citoyenne 7 janvier 09:47

Macron doit être destitué d’urgence, cet homme est immature, c’est gamin qui joue à la guerre, mais quel désastre ! Quel désastre ! Tenez-vous bien, c’est Sarkozy la haine qui conseille Macron colérique les députés doivent demander sa destitution, je les mis en article ! Et la démission de Castaner ! 10 morts et des milliers de blessés !

"Depuis le mercredi 3 octobre 2018, la France n’a plus de ministre de l’Intérieur ; autrement dit, le ministère le plus important en France. Mais cela ne concerne-t-il pas l’article 68 ? l’attitude de Macron n’empêche-t-il pas justement le bon fonctionnement des institutions ?

Extrait d’article "

La destitution est explicitement envisagée par l’article 68 de la constitution française de 1958, qui a fait l’objet d’une révision en 2017. Celui-ci précise : « Le Président de la République ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat. »

Quels sont ces « manquements » ?

Selon le constitutionnaliste Didier Maus (membre de la commission Avril, qui a inspiré la révision constitutionnelle de 2007), il faudrait « soit que le président bloque le fonctionnement des institutions », en refusant de signer les lois ou en bloquant la Constitution par exemple, « soit que son comportement personnel soit indigne de sa fonction », nous rapporte Msn. La suite""

il doit être destitué  !

 

@Simple citoyenne

Mais pourquoi... ?
Pour avoir un clone à sa place... ?

Vous oubliez que ce n’est pas LUI qui gouverne..., c’est BRUXELLES et surtout l’Etat-profond Mondialiste qui a placé là un Jeune Banquier (un Lieutenant , une potiche servile...) pour mettre fin à la (aux) NATION et aux aspirations du PEUPLE .

Votre "appel" est stupide.... !

De MACRON on s’en fout... ! Ce qui compte c’est d’obtenir la possibilité d’une réforme Constitutionnelle écrite par et pour le Peuple... !
Certes les Forces Zoccultes du POUVOIR , ne nous y autoriseront pas....mais au moins plus personne (Médias , Politicards....) ne pourra plus parler de Démocratie... !
De fait , le Peuple pourra légitimement se défendre.... !

(et peut-être que la Lybie et la Syrie viendront nous défendre en bombardant l’Elysée , Bruxelles et Strasbourg , comme BHL , Sarko , Hollande l’ont fait pour sauver les Peuples de ces Nations contre le Totalitarisme de ses Zélites.... !? )

 
@makhno
À mon avis, le président étant en fait une marionnette dans le guignol politique, il serait sans-doute intéressant de lui opposer un vrai bon comédien talentueux et charismatique (ou une bien sûr) épaulé par les GJ les plus éclairés et intelligibles.
.
S’il faut en vouloir à Macron c’est surtout pour ce qu’il symbolise : un pion posé là par un pouvoir occulte. Forcément sourd à tout ce qui ne vient pas d’en-haut, il n’est absolument en rien constructif de chercher de sa art un quelconque éveil même en lui signifiant les pires vérités. Il se trouve que les figures de l’opposition ou représentant/es de tous mouvements populaires sont émotionnellement impliquées dans leur combat idéologique face à des gouvernements pas loin du clownesque si on voit les choses par ce filtre mais de plus en plus répressifs et totalitaires.
.
Si le combat doit être politique, le ou la ou les représentant/es du peuple en guise d’intermédiaires avec le pouvoir occulte en place (puisqu’à un moment c’est inéluctable) gagneraient sans-doute à être avant tout comédien/nes infaillible sur sa tenue sa diction et ses dialogues, prêts à improviser sans jamais lâcher le fil, apte à suivre le protocole qui mène aux oreilles concernées pour leur asséner que la comédie est finie.

Chaque penseur idéologue qui se démarque par sa pertinence a ses tares et inconvénients, car une adéquation naturelle entre l’idéologie, le charisme et le talent dans la communication est plutôt rare. C’est beaucoup plus facile avec des acteurs. Ici je ne parle pas de séduire le peuple mais de répondre aux élites sur leur propre scène et dans la forme dont ils usent pour s’imposer à la masse.
.
Certes, c’est une idée plus surréaliste que pragmatique...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu