Avertir le modérateur

07/08/2019

SocSav21>MaFrance>FranceWebAsso>PromenadeenFrance>La France : d'hier à aujourd'hui.>> Le temps respecte ce qui est construit avec passion.>Le Monde Vous va si Bien

La France : d'hier à aujourd'hui

Préambule


#

Dans cette rubrique, nous ferons un survol de l’histoire de notre pays, depuis ses lointaines origines, jusqu’à la fin du XXème.
Loin d’être un cours magistral de l’Histoire de France, nous verrons dans ces quelques pages, des informations anecdotiques, des citations et autres fait qui ont jalonnés notre pays que. Pour Illustrer ces pages, Des reproductions de tableaux exécutés par les peintres qui ont marqué leur époque. Une partie des texte sont issus de « La France illustrée » rédigé par Malte-Brun, Victor-Adolphe (1816-1889).

Remarque : Les notes proviennent de l’ouvrage Faits Mémorables de l’histoire de France, de Monsieur L. Michelant

 

De l'Homo Erectus


Si l’on en croit, nos paléontologues, les tout premiers habitants de notre pays, seraient ceux qui ont façonner la pierre pour en faire leur premiers outils, leurs premières armes et qui ont maitriser le feu. Nos savants les désignent sous le terme de civilisation Acheuléen et voici ce que nous en dit Jean-Paul Demoule, né le 7 aout 1947, qui est un archéologue et historien français. Professeur de protohistoire européenne à l’université Paris-I, Panthéon-Sorbonne, il est membre de l'Institut Universitaire de France.

#

Acheuléen, terme désignant à la fois la première civilisation préhistorique, reconnue comme telle par l'archéologie, et la plus ancienne civilisation préhistorique attestée en France. Identifié dans les carrières de graviers de Saint-Acheul, dans la Somme, l'acheuléen, industrie dont les débuts sont datés de- 700 000 ans environ, est associé à Homo erectus, premier hominidé à avoir colonisé l'Eurasie, à partir de l'Afrique, où cette industrie est attestée dans le Nord, en Égypte, au Sahara et en Afrique orientale. De fait, Homo erectus fut le premier à maitriser le feu. Ainsi, on a retrouvé à Lunel, près de Montpellier, des foyers aménagés datant de - 400 000 ans. Mais l'acheuléen se caractérise surtout par les fameux bifaces en pierre, jadis appelés « coups-de-poing », de forme triangulaire ou ovale, et qui sont les premiers objets symétriques et réguliers jamais fabriqués par l'homme. Homo erectus occupait principalement des campements de plein air, et plus rarement des grottes, telle celle de Terra Amata, près de Nice. Il vivait de la chasse aux grands mammifères, cervidés, éléphants, aurochs, etc. Il n'enterrait pas ses morts. Principalement attesté dans le Bassin parisien et en Aquitaine, l'acheuléen semble coexister avec des civilisations à l'outillage plus sommaire, tels le tayacien au Sud (grotte de Tautavel) ou le clactonien au Nord. L'acheuléen débouche sans rupture sur le paléolithique moyen, aux alentours de - 250 000 ans environ.

 

A Gaule Celtique ...


#

La Gaule était primitivement occupée par trois grands peuples les Belges au nord, entre la Seine, la Marne, le Rhin et la mer; les Celtes ou Gaëls, entre la Seine et la Garonne; les Aquitains (Ibères), au sud de la Garonne. Toutes les tribus celtiques et belges avaient des coutumes et une organisation à peu près semblables. Leur langue, le celtique, se retrouve encore dans notre bas-breton. Leur, gouvernement était en partie théocratique. Les druides, leurs prêtres, formaient un vaste corps qui exerçait sur leurs affaires la plus grande influence. Leurs temples étaient les forêts ou bien ces étranges enceintes de rocs énormes (menhirs) dont on trouve des traces dans toute la France, mais surtout en Bretagne; leurs autels, les dolmens, étaient arrosés du sang des victimes humaines.
« Ils pensent, dit César, que les dieux ne peuvent être apaisés qu'à ce prix; ils ont même institué des sacrifices publics en ce genre. Ils ont quelquefois des mannequins d'une grandeur immense fait de tissus et d’osier, dont ils remplissent l'intérieur d'hommes vivants; ils y mettent le feu et font expirer leurs victimes dans les flammes. »

#Note

A côté de la caste des druides était celle des nobles ou des principaux guerriers qui s'étaient fait remarquer par quelque action d'éclat. Les Gaulois étaient vaillants et belliqueux ; leurs expéditions en Italie les rendirent longtemps célèbres et provoquèrent l'effroi des Romains : les romains les qualifiaient de race indomptable, qui fait la guerre non seulement aux hommes, mais à la nature et aux dieux. Ils lancent des flèches contre le ciel quand il tonne ; ils prennent les armes contre la tempête ; ils marchent, l'épée à la main, au-devant des fleuves débordés ou de l'Océan en courroux. Les Romains prirent à leur tour l'offensive ; les divisions des Gaulois leur ouvrirent le pays. Les rives de la Méditerranée, déjà occupées par les Grecs, furent d'abord conquises et formèrent la Province narbonnaise. Puis César soumit en huit campagnes le reste de la Gaule. Ce ne fut pas sans éprouver une résistance héroïque. Vercingétorix, fils de Celtill, roi des Arvernes, choisi pour chef par les autres peuples gaulois, se montra pendant la guerre de l'indépendance le digne adversaire de César, qu'il eut la gloire de forcer à la retraite devant les murs de Gergovie mais enfin, retranché avec son armée dans Alésia, il dut, après un siège mémorable, se livrer à César en 52 avant J.-C.; le sort et le destin de la Gaule était alors scellée.

 

... A la Gaule Romaine


##

La Gaule demeura cinq siècles sous la domination de Rome, qui la transforma par la puissance de sa civilisation. Auguste la divisa en quatre provinces et soixante cités; au IVème siècle, une disposition nouvelle la partagea en dix-sept provinces et cent vingt cités. Les forêts druidiques tombèrent sous la hache; les villes s'augmentèrent, s'embellirent, se multiplièrent; les routes sillonnèrent les parties les plus reculées du pays des arcs de triomphe, des temples, des cirques ornèrent les cités les plus considérables, surtout dans le Midi ; des écoles célèbres s'élevèrent à Bordeaux, Lyon, Vienne, Autun ; les Gaulois y brillèrent et donnèrent à la littérature latine un glorieux contingent de poètes et de savants. Le commerce et l'industrie enrichirent le pays jusqu'au jour où les vices du gouvernement impérial amenèrent la misère à la suite de la richesse. Les champs se dépeuplèrent, la culture cessa, les pauvres citoyens de la Gaule, réduits au désespoir par la tyrannie du fisc, se révoltèrent, au IVème siècle, sous le nom de Bagaudes, et parcoururent le pays comme plus tard les Jacques. Du côté du Rhin, les barbares entamaient déjà la frontière et les Francs Saliens s'établissaient sur les bords de la Meuse.

#

Enfin, une révolution religieuse achevait d'ébranler la constitution de l'empire. Le christianisme réparateur et consolateur avait tout envahi; il avait pénétré, dès le IIème siècle, dans le midi de la Gaule, et, au IIIème siècle dans les contrées du centre et du nord. « La Gaule, déjà préparée par les doctrines druidiques, reçu avidement le christianisme; elle sembla se reconnaitre et trouver son bien. Nulle part il ne compta plus de martyrs. Le Grec d'Asie Saint Pothin, disciple du plus mystique des apôtres, fonda la mystique Église de Lyon, métropole religieuse des Gaules. Mais la nouvelle croyance se répandit plus lentement dans les campagnes. Au IVème siècle encore, saint Martin trouvait à convertir des peuplades entières et des temples païens à renverser. » L'empire romain était sur le déclin quand les barbares arrivèrent. Un torrent traversa la Gaule en la dévastant. Quelques-uns des envahisseurs s'y fixèrent les Burgondes entre le Rhône et les Alpes; les Wisigoths dans la Narbonnaise et l'Aquitaine, les Francs sur les bords de la Somme. Tous ces peuples étaient germaniques. Survinrent les Huns, race étrangère et formidable, également odieuse aux Germains et aux Romains, qui se réunirent contre elle ; ces Asiatiques furent détruits dans la plaine de Chalons, et Attila s'enfuit (452). Depuis ce jour, où la Gaule vit se heurter sur son territoire tous les peuples du monde, on peu dire qu’elle devint le cœur de l’Europe nouvelle.

Lieux de promenades en France

Avant Propos | Index des noms cités | Plan du site | Bibliographie | Liens | Les Quizz | Contact | Aide |

Cette troisième partie est dédiée aux richesses de la France. Par son patrimoine religieux, civils militaires, notre pays est parsemé de sites naturels, de monuments, de châteaux, de cathédrales, de basiliques, d’églises, de chapelles, d’oratoires, de chemins de croix, de fortifications et tant d’autres qui en font la richesse de la France. Patrimoine à découvrir lorsque l’on veut visiter notre pays. Notre pays possède également des lieux à découvrir, comme les plus beaux villages de France, des lieux de mémoires où le temps semble s’être arrêté. C’est là toute la richesse de notre grand pays.

Le temps respecte ce qui est construit avec passion.>Le Monde Vous va si Bien

SocSav21  VOIR ET ETRE VU !

FRANCEWEB group

RECHERCHER, OBSERVER, METTRE EN LIEN, DIFFUSER

FranceWebAsso: C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

2021.jpg

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"

Tous, entrepreneurs de la connaissance

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique…

POUR LA CONTRIBUTION AU MIEUX-ETRE COLLECTIF ET GLOBAL,

POUR L’HUMAIN, L’ORGANISATION ET LA VIE

Collaborer ! Anticiper ! Innover !

Images for SocSav21

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne : CONNECTEZ-VOUS AU MONDE.

Créateur des espaces de travail collaboratif , assurant la communication des exposants et partenaires, FranceWeb illustre la volonté du réseau.

centremondialdesaffaires.gifProduire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changement nécessaires par l’évolution de notre société.

Ensemble créons de la valeur

Connectons nos savoirs sur votre avenir

Collaborate, Communicate, Connect...24/7/365.

The Infinite Archive. Storing bits for 100 years.

myarchive21century,today's headlines,francewebasso*,mynewscenternavigator,breaking news from around the world,economie,technologie,sciences,sports,loisirs,politics...better access to all sources...

FranceWebSelection

Know why, Know who, Know where, Know what.

Make anything possible

NewsCenter,Manuel.ppt

Exploiter les atouts de chaque portail FranceWebAsso

avec FranceWeb eGlobalNewsCenter

''NewsCenterNavigator''

Building Global Community 

I wrote an App for You> NewsCenter for everyone

''MyNewsCenterNavigator''->All global sources in one app!

web pages,newspapers,arts,articles,newsgroups,blogs,briefing,business,culture,economiy,entrepreneurs,education,finance,ideas,health,markets,leadership,life,living,multimedia,opinion,sports,technology,tech,world,wheather,politics,public databases,mailing lists and more...Your instant Connection to Local, Regional, National and World News 1 clic

Bringing People Closer Together

The World is our Workplace. Let's work togheter.

FranceWebSharing ->Connect&Share>>Networking the World

Join the millions who trust  MyNewsCenterNavigator.

 moteur de recherche humain

Je pense que je peux donner de l'énergie aux gens grâce à ce que je fais.

Le pouvoir de l’imagination nous rend éternel

La chose la plus importante, est de s'assurer que vous êtes heureux.

C'est fantastique et je veux continuer de le faire.

 3smartphones.jpegPut the World's News at your fingertips 24 hours a day. Get ahead of the world's emerging stories,All global sources in one app!

Where can you find the knowledge to expand your Internet experience? It's just a click away ! 

Know why, Know who, Know where, Know what.

21centurywebarchive,a day in the world of francewebasso,a propos du réseau,about sru,about us,accueil,agregator,ailleurs sur le web,alertinfo,amour,annonces,annonceurs,archive 21 siècle,archiveweb21,art de vivre,articles,blog,bonheur,bonheurologie,bonjour stefan de franceweb,bookmarks,citations,coach,collaboratif,collections,consulting,culture,data,digital,dipl.ing.stefan v.raducanu,entreprendre,entreprise,e-global,events,...,exposants,faisons connaissance,femmes,forum,france,franceweb sur facebook,franceweb,e-globalnetwork,francewebagency,francewebasso,initiatives,innovation,international,internet,invitationInstitut for International Research>SRU-Electronics ...

« Connaître le passé pour comprendre le présent »

NEWS CENTER in 3 clicks

FranceWeb en un clic de souris,

"The secret of the success" La planète est notre village !

FranceWebSharing ->Connect&Share>>Networking the World

Join the millions who trust 

"Ensemble tout est possible"

Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble

Tous, entrepreneurs de la connaissance

Sensibiliser, informer, promouvoir...

Les entrepreneurs du Web

Stefan et Madeleine Raducanu sur le Web

Stefan Raducanu, Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble

Images for Madeleine et Stefan Raducanu présentent ...

Stefan Raducanu SocSav21,

Images for SocSav21

Images Catégories FranceWeb, Images FranceWeb, e-GlobalNetWork, Images FranceWebAsso, Images FranceWebAssociation, Images FranceWebAsso,Faisons connaissance, Images FranceWebNews, Images FranceWebAsso,Networking, Images FranceWebAsso,NEWS CENTER, Images Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu,Images PoissySmartCity, Images MyNewsCenterNavigator,Images FranceWebAsso,Yvelines

 

RICHARD MILLE.jpgBARNES Luxury Homes.jpgVos rêves , notre source d'inspiration, Grosset Janin.jpgLacoste Ladies Open de France.jpgPLUS LOIN, AVEC VOUS.jpgSEMAINE DU GOLF DANS L'AINE.jpgL'été en montagne.jpgGolf de Méribel.jpgLe temps respecte ce qui est construite avec passion...jpgNotre santé est notre bien le plus précieux.jpgLE MONDE VOUS VA SI BIEN, AIR FRANCE.jpgTGP,TRAVEL GOLF PRESTIGE.jpgFILMS MOTION DESIGN.jpgUNE NOUVELLE DIMENSION DU FITTING.jpgJuCad, It's your play. L'Originaal.jpg


Plan du site - Moteur de recherche | Index Général | Page Aide | Contact © C. LOUP 2017

05/08/2019

Entre chien et loup.

Environnement économique

La croissance mondiale marque le pas. Sous l’effet des tensions commerciales internationales, de l’incertitude autour des modalités du Brexit et d’autres facteurs de fragilité (agitation sociale et politique de plusieurs pays européens, volatilité des marchés financiers, instabilité des économies émergentes, etc.), l’ambiance n’est clairement plus aussi sereine qu’au début de l’année 2018.

Pendant qu’en Asie, la Chine réalise une performance jugée décevante (+ 6,6 %, soit le niveau le plus bas depuis vingt-huit ans), en Europe, l’Italie est entrée en récession au second semestre 2018 et l’économie allemande s’essouffle sérieusement. À l’échelle de la zone euro, la croissance du PIB s’est ainsi établie à 1,8 % en 2018, loin derrière les 2,4 % observés en 2017. Le quatrième trimestre 2018 a été particulièrement morose et le début 2019 ne s’annonce guère meilleur.

Le FMI a récemment abaissé ses prévisions de croissance. Il n’attend plus qu’une progression du PIB mondial de 3,5 % pour 2019 (deux dixièmes de point de moins que dans ses précédentes prévisions) et de3,6 % pour 2020 (un dixième de moins). Le ralentissement est quasi généralisé à l’échelle de la planète. Si la croissance américaine est toujours attendue à 2,5 % en 2019, les effets des mesures de relance budgétaire s’estompent et son rythme devraitre descendre à 1,8 % en 2020. La Chine, tout en se maintenant à des niveaux qui laissent rêveurs, continue de ralentir (6,2 % en 2019 et 2020). 

Dans un environnement économique international de plus en plus challengé, la France apparaît relativement épargnée. En 2019, elle devrait connaître une croissance nettement supérieure à celle de l’Allemagne.

Mais la dégradation des anticipations de croissance est avant tout imputable à l’Europe. La zone euro ne progresserait ainsi que de 1,6 % en 2019 (trois dixièmes de point en moins) et de 1,7 % en 2020. La détérioration de la situation allemande (six dixièmes de point en moins pour une croissance attendue de 1,3 % en 2019 puis de1,6 % en 2020) et italienne (quatre dixièmes en moins, pour une croissance de 0,6 % et de 0,9 % l’année prochaine) explique cette révision à la baisse des perspectives de la zone euro pour le FMI.

Dans cet environnement, la France apparaît relativement épargnée. Le FMI anticipe le maintien du rythme de croissance observé en 2018, avec une progression de 1,5 % en 2019 pour l’hexagone (soit une révision à la baisse de seulement un dixième de point) puis de1,6% en 2020.

Le mouvement des Gilets jaunes a certes eu un impact négatif, mais d’une ampleur moindre qu’on a pu le craindre. Au quatrième trimestre 2018, l’économie française a crû de 0,3 %, soit autant qu’au cours des trois mois précédents. Le chômage est resté inscrit sur sa pente baissière. Au terme de l’année 2018, le taux de chômage en France était de 8,8 % : s’il est nettement plus élevé que la moyenne européenne, ce niveau constitue un point bas pour la France depuis 2009. Le moral des ménages, après avoir lourdement chuté à partir de novembre 2018, a regagné 5 points en janvier. Dans le même temps, et dans une évolution presque parallèle, le climat des affaires, mesuré au travers de l’indice PMI, s’est révélé meilleur que les prévisions réalisées pour le début 2019.

Enfin, les investisseurs étrangers continuent d’observer avec intérêt les opportunités offertes par le marché français. La Chambre de commerce franco-américaine l’assure par exemple, en conclusion de son baromètre annuel réalisé auprès d’entreprises américaines : « Pour les Américains, la France est devenue attractive comme elle ne l’ajamais été ».  Relativement épargnée dans cet environnement international plus troublé et plus sombre qu’il y a quelques mois, la France devrait continuer de bénéficier des avantages d’une politique monétaire souple et de conditions de financement avantageuses. Contrairement à ce qui était craint jusqu’à il y a peu, plus personne n’envisage de resserrement monétaire d’envergure aux Etats-Unis ou dans la zone euro en 2019. Jérôme Powell, président de la Fed, a promis qu’il serait « patient ». Son homologue de la BCE est à l’unisson. Mario Draghi terminera ainsi probablement son mandat sans avoir procédé à une seule hausse de taux. Le maintien de ce « bazooka » monétaire devrait s’avérer positif pour l’activité économique en 2019.

À ce contexte monétaire plus favorable que prévu pourraient s’ajouter plusieurs mesures au profit de la consommation des ménages. En France, les dispositions annoncées le 10 décembre pour répondre au mouvement des Gilets jaunes se concrétiseraient par un gain de pouvoir d’achat significatif. L’IPP l’évalue à 0,8 % en moyenne, l’OFCE le quantifie à 440 € par foyer et considère qu’il pourrait créer un surplus de croissance de 0,3 %. Ce mouvement « pro pouvoir d’achat » n’est pasune spécificité franco-française : l’Espagne,en dépit du rejet de son budget 2019 aux Cortes, a acté une hausse spectaculaire du salaire minimum ; les partenaires sociaux allemands se sont mis d’accord sur plusieurs revalorisations salariales prenant effet en 2018 et 2019 ; les revendications sont fortes en Belgique et en Italie. Outre-Atlantique aussi, le rythme d’augmentation des salaires a tendance à s’accélérer depuis l’été 2018.

Hormis les craintes de guerre commerciale transpacifique et celles autour du Brexit, les moyens de compenser le ralentissement observé en 2018 existent donc. L’invitation du FMI lors de la présentation de ses dernières prévisions était d’ailleurs claire : la priorité internationale devrait aller à la résolution coopérative et rapide des désaccords, plutôt que d’augmenter toujours plus les incertitudes et les barrières néfastes. Les prochains mois diront si les équipes de Christine Lagarde ont prêché dans le désert.

Image treatment

Le marché français de l’investissement en 2018

Jamais le marché français n'était monté si haut. L’immobilier d’entreprise a généré un volume d’investissement de près de 32,5 milliards d’euros sur le territoire national au cours de l’année 2018. Le précédent record remonte à 2007, lorsque le marché avait flirté avec la barre des 30 milliards d’euros.

Les volumes sont impressionnants mais la progression l’est tout autant : les sommes investies en actifs immobiliers affichent en effet une hausse de 21 %. La performance française est d’autant plus remarquable qu’elle se réalise dans un environnement européen beaucoup moins flamboyant, en recul de 6 % en 2018. L’Hexagone a ainsi capté 14 % des volumes investis en Europe (horsRussie), alors que sa part n’était que de 11 % en 2017.

Le marché français reste, certes, loin des deux mastodontes européens que sont le Royaume-Uni et l’Allemagne (avec respectivement 64,4et 60,4 milliards d’euros en 2018) mais il performe beaucoup mieux : tandis qu’outre-Manche le marché a reculé de 9 % en 2018, il n’a connu qu’une timide progression de 2 % sur l’autre rive du Rhin. La France consolide ainsi sa place sur le podium des trois grands marchés européens. Elle dispose en outre de réelles réserves de croissance pour approcher les volumes de ses grands concurrents.

La progression et la performance sont appréciables. Mais, et c’est sans doute le plus important, l’année 2018 n’est pas une simple année record, à ramener au rang d’épiphénomène : elle s’inscrit au contraire dans un mouvement de long terme qui traduit une montée en puissance du marché français.

L’exercice 2018 est en effet le cinquième consécutif à se clôturer sur un volume d’activité supérieur à 25 milliards d’euros. Avant cette période, un tel montant n’avait été atteint qu’à une seule reprise (en 2007). Nous assistons bel et bien à un changement de dimension…Ce changement et le cavalier seul du marché français en Europe peuvent surprendre. Ils obéissent pourtant à une logique : l’immobilier français a en effet regagné en attractivité tout au long de l’année 2018 sous l’effet de la baisse des taux de rendement observée chez certains de nos voisins, tandis que les taux français, qui avaient beaucoup baissé antérieurement, se stabilisaient.

La France a par ailleurs pu compter sur d’autres atouts de taille : en raison de la profondeur et de la résilience de son marché locatif, des perspectives offertes par son économie et de la confiance qu’inspirent les réformes promues par le gouvernement auprès des investisseurs internationaux, l’attention s’est portée sur certaines catégories d’actifs immobiliers alternatifs ou à valoriser, offrant des perspectives de rendement plus élevé que les biens Core.

Les volumes investis en France en 2018 atteignent un niveau inédit. Mais il ne s’agit pas d’un simple record. Ce qui est réellement impressionnant, c’est le changement de dimension du marché français : il fait désormais partie du club des grands à l’échelle internationale.

Between 2007 and 2017 the number of internationally mobile students grew by 64% to over 5 million, according to UNESCO, with the US, UK and Australia host to the largest number of them.

According to Savills latest ‘Global Student Housing Investment’ Report, Australia and Poland currently offer 6% prime net student housing yields, followed by the US (5.80%), Italy and Portugal (both 5.50%).

The continuing attractiveness of the asset class in multiple countries is driven by a combination of increasing international student numbers, demand/supply fundamentals and the sector’s counter-cyclical income stream, according to the international real estate investor.

Between 2007 and 2017 the number of internationally mobile students grew by 64% to over 5 million, according to UNESCO, with the US, UK and Australia host to the largest number of them. Australia, benefiting from proximity to the major Asian source markets, has seen international student enrolment into higher education rise 41% between 2012 and 2017. International students numbers in mainland Europe are rising rapidly too, attracted by English Taught Programmes and lower cost tuition compared, for example, to the UK and the US. Despite a rise in student numbers, and in turn investment, student accommodation remains largely undersupplied at the national level. Student housing provision rates, the number of beds for full time students, in major markets range from 34% in the UK to just 10% in Australia.Paul Tostevin, Director, World Research, Savills, says: “Student accommodation has evolved from an alternative asset class into a mainstream investment which now attracts a variety of global institutional investors such as Singapore’s sovereign wealth fund, GIC, Canada’s largest pension fund, CPPIB, and the world’s largest insurer, Allianz. High income returns attracted the first investors, but as the sector has matured and yields have come in, investors are now drawn to student housing’s counter-cyclical income stream. In economic downturns, demand for student housing tends to increase as students prolong their studies while they wait for the job market to improve, while those out of work return to university to upskill.”


Simon Hope, Head of Global Capital Markets, Savills, says: “As part of the ever burgeoning alternative sector, student accommodation continues to show strong total return performance. The sector is attracting global capital, developing branded platform operations which are in turn delivering strong rental and capital performance. Savills expects to see continued portfolio diversification from the MSCI 100 Real Estate Investors as they pivot their weightings in retail away from retail towards alternative (student) as well as PRS, and logistics, both outlying performers in the last 10 years.”


-ends-

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu