Avertir le modérateur

15/04/2019

WebSRU,MySelTab.la sagesse... En principe, avec l'âge vient la sagesse et chacun développe, au gré de ses expériences et de ses lectures, certaines convictions qui s'affirment et se renforcent et au travers desquelles on comprend mieux le monde

Un monde de ruptures: Le grand soir des modèles mentaux

par Philippe Silberzahn

En principe, avec l'âge vient la sagesse et chacun développe, au gré de ses expériences et de ses lectures, certaines convictions qui s'affirment et se renforcent et au travers desquelles on comprend mieux le monde qui nous entoure. C'est ainsi que de nombreuses cultures moquent l'innocence des jeunes et célèbrent la sagesse des anciens. Mais […]

Lire la suite

Transformer les colères en solutions.pdf

"Ce qui est mesuré est fait."

La pire version de Windows 10 ? La catastrophique mise à jour d'Octobre

60 000 empreintes digitales à vendre sur le web

Un pirate propose à la vente les empreintes digitales numérisées et l'identité de plus 60 000 personnes dans le monde. C'est ce que viennent de révéler les chercheurs en sécurité du Kaspersky Lab.

Les informations d'identification de connexion à des portails de paiement en ligne, des banque en ligne, ou encore des réseaux sociaux sont également disponibles. Une vraie mine d'or disponible sur le site Genesis store. On peut y acheter l’identité numérique complète d’un utilisateur pour 5 à 200 dollars.

Les experts recommandent aux utilisateurs de services numériques d'activer l'authentification à plusieurs facteurs pour chaque compte en ligne qu’ils fréquentent.

Partager ce que vous voulez avec qui vous voulez. Solid, l'idée de Tim Berners-Lee pour reprendre le contrôle des données.Le financement par la publicité n'est pas la solution

StefanV.Raducanu,MyNewsCenterNavigator&FranceWebAsso> > La Vie, La Vie!

“C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.”

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

Bonheur de construire, Avec ce blog entre les mains, c'est déjà être serein!, Tout a sa beauté, mais pas tout le monde le voit

Profitez sans retenue des avantages de cet outil moderne qui vous donne accès aux bibliothèques du monde entier. Vous avez toutes les chances de trouver les réponses que vous cherchez !

La nouvelle société du savoir !

Société contributive .

projet architectural majeur du 21ème siècle

« Nos structures doivent évoluer sinon elle seront brutalement bouleversées par la transversalité chaotique du numérique »

Pierre Veltz, Paris Saclay

« La meilleure façon de prédire l’avenir, c’est de le créer »

Définir le périmètre stratégique de la performance globale de la France 

Les trois verrous à dépasser pour les territoires:

La montée des incertitudes

Les silos métiers de plus en plus fermés

Les freins à l’évolution des comportements

FranceWebAsso

prend acte du changement de contexte et aide les acteurs de la ville à répondre aux multiples enjeux que doivent relever les territoires du XXIe siècle pour être attractifs et responsables.

 
Partagez vos informations dans un monde connecté et continuez à travailler avec vos partenaires, où que vous soyez, dans les espaces E-GLOBALNETWORK

Plates-formes collaboratives pour nourrir la connaissance, la productivité et l'innovation

Pour vous aider à réaliser vos projets et vos ambitions, nous mettons FRANCE WEB , à votre service

Services uniques à la pointe pour que vous soyez plus compétitif.

Le but de ces communautés, c’est d’avoir un espace pour créer des relations, partager, s’enrichir réciproquement avec informations, nouveautés, actualités, conseils, et tout ce qu’il est utile de partager et d’échanger.

PoissyWeb

Bonheur

France Web

Web Gallery

NetWork

Si vous êtes désireux d'apporter votre contribution à notre laboratoire d'idées, à vous d'agir !

Contact : 

Stefan Raducanu, Président FranceWebAssociation.

Tél: +33(0)139 655 034   Mobile: +33(0)685 362 075

mailto : franceweb@gmail.com

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

E-mail marketing – Excuses

Nous sommes tous humains et cela signifie beaucoup de choses, mais surtout que nous ne sommes pas parfaits. Être une espèce imparfaite signifie que parfois… nous faisons des erreurs. Les dispositions de chacun déterminent la manière dont on fait face aux erreurs. Certains analyseront l’erreur afin de comprendre pourquoi elle s’est produite, d’autres l’attribueront au […]

Publicis a officialisé ce weekend l’acquisition pour 4,4 milliards de dollars d’Epsilon, filiale de l’américain Alliance Data Systems (ADS) spécialisée dans le marketing numérique et l’analytique. Un mouvement stratégique majeur face à la puissance des plateformes publicitaires des grands acteurs du Web tels que Google et Facebook.

Bonjour,

veuillez trouver ci-dessous notre sélection d'actualités, de dossiers et de tests, d'astuces et de téléchargements pour la semaine écoulée.

Bon week end à tous.

L'équipe GNT.

L'essentiel de l'actualité

NASA : des hommes sur la Lune en 2024, sur Mars en 2033
Pocophone F1 : Widevine L1 et Netflix HD, vidéo 4K à 60 ips, la mise à jour à télécharger !
Fortnite : le Prince Harry veut une interdiction au Royaume-Uni
Le Huawei P30 Pro distingué comme meilleur smartphone en photo
Windows 10 : plus besoin d'éjecter les clés USB avant de les débrancher
APEX Legends injouable sur plus de 50% des PC
Red Dead Redemption 2 : annoncé sur PC le 22 avril prochain ?
Un enfant bloque (encore) l'iPad de ses parents pour 48 ans.
Bon plan Samsung : Galaxy S10+ à 769€ (vs 1009€), S10 à 675€ (909€), S10e à 568€ (759€), Note9 à 564€,...
Impôt sur les revenus : la déclaration en ligne est ouverte
Bon plan B&You et Bouygues : les forfaits mobiles et internet renouvelés
Voici l'image la plus voisine d'un trou noir !
OnePlus 7 : trois modèles en vue, dont un 5G
La modularisation de Windows se confirme
Nintendo Labo : le kit de réalité virtuelle pour Switch disponible !
SpaceX : premier vol commercial réussi pour la fusée Falcon Heavy
Fibre optique : SFR s'est converti au FTTH

Articles de la semaines

Test du vidéoprojecteur laser Xiaomi Mi : le vrai cinéma à un prix enfin abordable
Test du vidéoprojecteur laser Xiaomi Mi : le vrai cinéma à un prix enfin abordable
Test Amazon Echo : l'enceinte connectée d'Amazon
Test Amazon Echo : l'enceinte connectée d'Amazon
Test du OnePlus 6T : mini-encoche et lecteur d'empreintes sous l'écran
Test du OnePlus 6T : mini-encoche et lecteur d'empreintes sous l'écran
Snapdragon 855 : nos résultats de benchmark !
Snapdragon 855 : nos résultats de benchmark !
Test du Xiaomi Mi Mix 3 : puissance et élégance
Test du Xiaomi Mi Mix 3 : puissance et élégance
Test Honor View 20 : de l'écran percé à la photo en 48 megapixels
Test Honor View 20 : de l'écran percé à la photo en 48 megapixels
Test du Huawei P30 Pro, le roi de la photo !
Test du Huawei P30 Pro, le roi de la photo !

Téléchargements

Look4tag : trier rapidement tous ses emails Adoptez Look4tag pour une meilleure organisation de vos messages.
MediaPortal : visionner ou écouter des fichiers multimédias MediaPortal est un pack d'utilitaires prévus pour exploiter sereinement n'importe quel type de fichier multimédia.
Light Alloy : un lecteur multimédia pour configurer ses lectures Light Alloy est un véritable gestionnaire pour toutes les actions liées à vos fichiers multimédias.

Astuces

Rouvrir les onglets fermés dans Edge Cette astuce va vous montrer comment il est possible de rouvrir les onglets fermés dans le navigateur Web de Microsoft.
Garder facilement une musique en mémoire Cette astuce va vous montrer comment garder simplement une musique en mémoire pour la retrouver facilement plus tard.
4 conseils pour réaliser un sondage en ligne pertinent Réaliser un sondage en ligne peut s'avérer très utile pour une association ou une entreprise, à condition qu'il soit réalisé selon une méthodologie bien spécifique. Pour qu'il soit pertinent, il est en effet nécessaire de le réaliser selon une démarche précise que nous vous expliquons ci-dessous.

Vidéos de la semaine

PlayStation Plus Avril 2019 Présentation des jeux du PlayStation Plus Avril 2019
Oppo Reno : un bien étrange mécanisme coulissant La marque Oppo prépare une série Oppo dont l'un des modèles au moins disposera d'un mécanisme inédit pour dévoiler le capteur photo avant.
Galaxy A80 Présentation du triple module photo rotatif du Galaxy A80
Nintendo Labo : kit VR - bande-annonce de lancement Le kit VR de Nintendo Labo propose une première expérience inédite de réalité virtuelle à construire soi-même, destinée aux enfants et aux familles.rnUne console Nintendo Switch est nécessaire pour utiliser Nintendo Labo
Pearltrees
 
  StefanRaducanu,

Voici les collections les plus populaires dans Pearltrees cette semaine.
 
ue95 "Création de ... Présentation génér... Équipe Hidden figu...
Vidéos Queen 3) Cours Algorithm...
Pédagogie orientation reforme lycee 2019...
 
  Découvrez et ajoutez les collections qui vous intéressent pour suivre leur activité et continuer d'enrichir vos intérêts.

A bientôt.

L'équipe Pearltrees
Dijon intègre le club très fermé des "villes intelligentes"
LIRE L'ARTICLE
L’open-innovation est-elle un tremplin vers l’entrepreneuriat ?
LIRE L'ARTICLE

Finance

#MaddyMoney

Devialet, Qare, IpaidThat... les startups françaises frôlent les 100 millions d'euros cette semaine
LIRE L'ARTICLE

Le chiffre de la semaine : Orange champion de la 4G

 
Les Français donnent moins aux associations
Cette générosité en baisse s'explique par deux facteurs principaux : la hausse de la CSG et la transformation de l'ISF en impôt sur la fortune ...
 
Maladie de Lyme: les associations dénoncent «l'échec» du plan national
Plusieurs associations de patients ont dénoncé aujourd'hui «l'enlisement» dans lequel se trouve selon eux le plan national de lutte contre la maladie ...
 
 
 
 
La rue Charles-de-Gaulle témoigne des services disparus
Les services de proximité disparaissent dans le monde rural. Boulay a payé son tribut dans ce domaine, et la rue Charles-de-Gaulle, autrefois rue de 
 
Appel à projets "Soutien au commerce de proximité dans les quartiers populaires"
Il vise les commerces, artisans ou services de proximité pour les inciter à investir, ou se maintenir, dans les quartiers populaires. La Ville de Paris ..
 
De nouveaux services de proximité à Saint-André-de-l'Eure
À l'écoute de nos communes, nous avons choisi de le renforcer, de le développer, et donc d'améliorer les services de proximité à Saint-André, cette ...
 
Services de proximité : les villages ne lâchent pas Comment Ascros a sauvé son école Le combat ...
Services de proximité : les villages ne lâchent pas Comment Ascros a sauvé son école Le combat des vallées Guillaumes Bonjour là-haut pour le lien ..

19/03/2019

RESET,PoissySmartCity&SocSav21,Sortir du fatalisme et élaborer des horizons souhaitables en mobilisant une large communauté,en engageant des alliances,l’investissement public et privé,en y ajoutant une dimension internationale (Europe, Nord-Sud).

francewebeglobal-avec-vous3.jpgCollaborer ! Anticiper ! Innover !

SocSav21,Questionner et construire le numérique de demain.Pour Vous et avec Vous!Un projet ambitieux, humain, imaginatif, hors normes, réunit 3 pôles est sera tourné vers une approche de bien-être collectif et individuel

Sortir du fatalisme numérique : quel numérique voulons-nous ?

Les potentiels du numérique nous fascinent, ses dégâts nous effraient, nombreux sont ceux qui aspirent à (re)trouver du sens à la transformation numérique, des repentis des GAFAM aux défenseurs de la privacy, des penseurs critiques aux acteurs du développement durable, de l’inclusion ou de la RSE.

Mais les bons sentiments ne suffiront pas à faire face aux défis que nous souhaitons formuler et explorer, et qui se caractérisent par leur difficulté... Les discours ne suffisent pas à formuler une vision partagée et des chemins : ce cycle de Questions Numériques cherche à tirer parti de la prospective pour donner corps à un numérique qui proposerait du « mieux » plutôt que du « plus ».

La transformation numérique est porteuse de promesses stimulantes, pourtant elle est vécue par une grande part de la société comme un nouveau dogme auquel il faut se plier. Nous subissons chaque jour les slogans et les injonctions liés à «l’impact du numérique sur » nos métiers et nos emplois, nos villes et territoires, l’information, l’éducation, etc. Il est grand temps d’affirmer des intentions, de formuler les impacts souhaités de la société sur le numérique, de trouver des espaces de choix politiques, économiques et sociaux.

Changer le cours du numérique ? RESET, un ensemble de défis à relever

Mi-2018, Tim Berners-Lee, le concepteur du web, tire le bilan des 30 ans écoulés : le web a échoué à de nombreux égards, sa centralisation croissante aboutit à un phénomène « anti-humain » de grande ampleur. Pour lui comme pour beaucoup d’autres acteurs majeurs, un « RESET » est nécessaire. Les défis ne manquent pas. Certains sont d’ordre technique, d’autres sont sociétaux, d’autres sont entremêlés. Il s’agit de libertés, de partage de la valeur, de respect de l’environnement, de conditions d’innovation ouverte, de maîtrise de l’IA et des algorithmes, de développement humain, d’équilibres Nord-Sud.

La puissance transformatrice de la petite échelle

Se transformer à la petite échelle

Calendrier

Phase 1 - Exploration (septembre-décembre 2018)

Veille, recherche documentaire, interviews, échanges en ligne, cartographie des défis. Focalisation sur un choix de défis mobilisateurs.

Phase 2 - Contribution (janvier-avril 2019)

Ateliers créatifs, intelligence collective en ligne, apports de prospective, formulation d’écueils, de chemins possibles, d’horizons souhaitables.

Phase 3 - Publication et mise en débats (avril-septembre 2019)

Rédaction du cahier d’enjeux RESET, événement de restitution public, séminaires de restitution partenaires.

Ce que vous pouvez y faire

Confronter les tendances et les tensions aux intentions :

  • un numérique amplificateur d’inégalités,
  • une empreinte écologique croissante,
  • des systèmes peu respectueux des humains,
  • un numérique peu gouvernable par la société.

Formuler et répondre à un ensemble de défis :

  • techniques, mais aussi sociétaux,
  • en qualifiant ce qui les rend difficiles et importants à relever,
  • en explorant les enjeux, les impasses, les pistes. 

Sortir du fatalisme et élaborer des horizons souhaitables

  • en mobilisant une large communauté,
  • en engageant des alliances (acteurs de l’innovation publique, sociale, technologique ; acteurs territoriaux, de l’investissement public et privé ; ...),
  • en y ajoutant une dimension internationale (Europe, Nord-Sud).

Lien vers la veille du projet : 

Groupe Diigo : https://groups.diigo.com/group/qn2019

Ressources au hasard

SocSav21,Questionner et construire le numérique de demain.Pour Vous et avec Vous!Un projet ambitieux, humain, imaginatif, hors normes, réunit 3 pôles est sera tourné vers une approche de bien-être collectif et individuel

Pour Vous et avec Vous!

Un projet ambitieux, humain, imaginatif, hors normes, réunit 3 pôles est sera tourné vers une approche de bien-être collectif et individuel, grâce à son architecture, à l'intégration de la nature et aux services proposés. Laisser les groupements d'opérateurs faire preuve d'imagination. Même s'il s'agit d'un exercice difficile, nous invitons les groupements à laisser libre cours à leur imagination tout en leur demandant d'intégrer ce modèle de société.

Un projet collaboratif

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

FranceWebAsso,Inventons la ville de demain, "PoissyNumérique"Vous, Votre Ville, Région,PLUS POUR VOUS ACCOMPAGNER. Evénement - Edition - Médias - Web, Local, Régional, National, International, avec e-GlobalNetWork, l’objectif commun est prioritaire.

StefanV.Raducanu,Webpiculteur...Le triangle de FranceWeb, integrateur de portail passe par une triple compétence: éditoriale, technologique, humaine. Une stratégie de partenariats. Entreprendre au Féminin

Dans le monde avec ''MyNewsCenterNavigator''

Je suis pisciacais, français,  citoyen du monde

NEWS CENTER in 3 clicks

Global4.gifmegaphone-clip-art-9cp4KXRcE.jpegRegardez avec moi

Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble

FRANCEWEB group

FranceWeb Planète

FranceWebSelection

Créateur des espaces de travail collaboratif , assurant la communication des exposants et partenaires, FranceWeb illustre la volonté du Réseau.

Batisseurs du Web>FranceWeb c'est à Vous !>Communication, Exposants, Partenaires,

Produire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changement nécessaires par l’évolution de notre société.

FranceWeb en un clic de souris,

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne : CONNECTEZ-VOUS AU MONDE.

Créateur des espaces de travail collaboratif , assurant la communication des exposants et partenaires, FranceWeb illustre la volonté du réseau.

centremondialdesaffaires.gifProduire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changement nécessaires par l’évolution de notre société.

"Ce que j'entreprends doit me survivre."

“Savoir, penser, rêver. Tout est là.”

Animer la collaboration dans la durée avec

FRANCEWEB group

RECHERCHER, OBSERVER, METTRE EN LIEN, DIFFUSER

FranceWebAsso: C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

2021.jpg

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"

Pour vous, nous avons conçu un Réseau d'échanges et de savoirs, vous proposant un mode de collaboration, plus pertinent et efficace, capable de s'adapter à votre entreprise, votre fonction et vous.

POUR LA CONTRIBUTION AU MIEUX-ETRE COLLECTIF ET GLOBAL,

POUR L’HUMAIN, L’ORGANISATION ET LA VIE

 Sa devise « Pour Vous et avec Vous» est un projet de développement durable conçu à l’échelle des territoires ou des régions, chaque membre mettant son expérience, ses connaissances au profit de l’ensemble, afin d’augmenter la richesse de chacun. SocSav21 portera sur les moyens mobilisés par les acteurs de la société civile pour participer au débat et à la décision publics, ainsi que sur les dispositifs de concertation mis en œuvre par les pouvoirs publics.

Seront ainsi successivement abordées les causes environnementales, familiales, consuméristes, humanitaires, générationnelles, scolaires, sanitaires, féministes et la défense des libertés. 

Enrichir les compétences de chacun, susciter le goût d'entreprendre. Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance est primordial au siècle des réseaux.

Stimuler le plein emploi de l'intelligence générale des individus faisant appel à la connaissance du monde. L'engagement de chacun, condition d'une stratégie pour tous.

Le développement durable FRANCE WEB est avant tout un apprentissage du partage des savoirs et des pouvoirs. Les TIC permettent de faire communiquer entre elles des disciplines, des associations, des organismes qui ont du mal à connecter, dans une même toile de sens "développement durable", des initiatives qui nous semblent naturellement devoir se rencontrer dans une même vision d’interdépendance.

1946 : naissance du modèle social français, Il est inspiré à la fois du programme économique du Conseil national de la résistance, et des idées socialistes et communistes d’après-guerre.

Questionner et construire le numérique de demain.

La Fing s’est créée dans le contexte d’un numérique émergent. Elle agit aujourd’hui dans un monde traversé par le numérique. Ses premiers complices ont été, et sont toujours, les défricheurs du numérique : ceux qui voient dans ces dispositifs un ensemble de chances et de potentiels. Son prisme est d’abord celui des usages, et plus précisément de la négociation entre les usagers et les propositions techniques, économiques, organisationnelles ou politiques que le numérique leur propose. Ainsi avons-nous emmené dans nos travaux de nombreux chercheurs, des investisseurs publics et privés, des acteurs associatifs, territoriaux, des entreprises porteuses d’innovation mais aussi d’usages. Dans le contexte actuel, plutôt qu’un numérique aveuglément dominateur, nous continuons d’insister sur la proximité, les liens sociaux, la confiance, la maîtrise collective.

COUV

Dans un numérique massifié, il est nécessaire de questionner les promesses non tenues et les difficultés rencontrées : la Fing propose une exploration critique de la transition numérique dans tous ses aspects, et jusqu’à un RESET, une réinvention. Ce grand chantier de 2019 mobilise beaucoup d’acteurs avec nous, mais aussi tous nos travaux communs de ces dernières années - et la richesse de notre média InternetActu. Il s’agit de transition écologique, de mutations du travail et des organisations, d’inclusion, de démocratie ; mais aussi de nos relations aux systèmes techniques, aux algorithmes et aux IA, aux données, aux plateformes, à la dématérialisation, à la smart city.

Ces questionnements ne sont pas hors sol, ils sont utiles à la conception et à l’innovation : la Fing porte et accompagne en 2019 un ensemble de travaux pour et avec les innovateurs, leurs commanditaires, leurs financeurs, leurs écosystèmes. Le self data territorial creuse la piste fertile des données personnelles territorialisées au service d’objectifs communs et personnels. Le référentiel innovation facteur 4 nourrit les riches perspectives des projets à fort impact environnemental. L’expédition Interlabs engage un travail prospectif avec les responsables de labs publics et privés, sur leur proposition de valeur pour les années qui viennent. L’expédition Hypervoix se confronte à la puissance des nouvelles interfaces, notamment vocales, et à ses potentiels indésirables ou très souhaitables. Le CapacityLab traduit nos travaux de recherche sur l’inclusion en travaux appliqués sur la conception d’un numérique capacitant.

Nos complices et partenaires d’aujourd’hui sont, aussi, ceux qui cherchent à introduire du sens dans la transformation numérique de leurs métiers et de leurs organisations. Avec eux nous produisons des ressources, des kits, des méthodes d’appropriation, des principes d’action.

Anticipation et appropriation : nos travaux sont collectifs, ils produisent des communs, ils cherchent et trouvent des coproducteurs, des contributeurs, des cofinanceurs. Adhérez à la Fing, participez à nos projets, imaginez avec nous un numérique adapté aux générations futures, au monde de demain.

Téléchargez le plan d’action

Depuis des décennies, les entreprises et les administrations se sont dotées de moyens sans cesse plus performants de capturer, retenir et exploiter les données relatives à leurs clients et usagers. Objectifs : concilier massification et personnalisation de la relation, mieux analyser la relation (risque, rentabilité…), optimiser stocks et tarifs, prévoir, faire évoluer les offres, fidéliser… En revanche, les individus ne retirent rien de vraiment perceptible de cette industrialisation de la relation et supportent mal cette asymétrie. Les pouvoirs publics la contestent également. Les technologies la fragilisent.

Il est temps d’explorer une autre voie : celle du partage des données personnelles !

Depuis quelques années, des entrepreneurs et des chercheurs, soutenus depuis peu par quelques gouvernements et grandes entreprises, s’engagent dans une voie radicalement neuve : celle du partage des données entre les organisations et leurs clients, et de l’outillage des individus (customer empowerment). Outiller les individus, c’est les doter d’informations, d’outils, de compétences et de moyens d’échange pour rééquilibrer leur relation avec les organisations. Partager les données personnelles avec les individus qu’elles concernent, c’est fixer un principe simple : "Si j’ai une information sur vous, vous l’avez aussi. Et vous en faites ce que vous voulez."

Un véritable retournement de la relation client s’engage. Un marché entièrement nouveau s’ouvre. Ferez-vous partie des pionniers ?

Un projet multi-partenaires

Dès janvier 2012, la Fing a rassemblé entreprises (banque, assurance, commerce, transport, télécom…), start-up (VRM, coffre-forts électronique, …), acteurs publics, chercheurs, juristes, designers… pour explorer, ensemble, les opportunités offertes par le partage des données personnelles entre les individus et les organisation.

Le projet s’organise en plusieurs "saisons" successives :

  • Saison 1 : l’exploration (2012-2013) Une étape d’étude, de préparation et de co-construction de l’expérimentation, afin de tirer profit des réflexions et expériences existantes dans le monde, d’identifier les enjeux et les questions-clés pour tous les acteurs, de préparer en commun l’expérimentation.
  • Saison 2 : l’expérimentation (Nov 2013- Juin 2014) C’est pour valider certaines des hypothèses et mieux cerner le potentiel comme les risques d’un projet tel que MesInfos, que cette expérimentation “grandeur nature” s’est engagée. Une expérimentation unique au monde : 8 très grandes entreprises ont fait l’expérience de restituer à 300 testeurs volontaires les données dont elles disposent sur eux. Le Concours MesInfos, ouvert du 15 novembre 2013 au 31 mars 2014 visait à récompenser les meilleures applications autour de ces données.
  • Saison 3 : les défis (Juillet 2013 - Janvier 2015) L’expérimentation et le concours ont permis d’ouvrir des questionnements sur les défis Self Data, la saison 3 a donc pour objectif de dégager et de décrire les opportunités du Self Data.
  • Saison 4 : les chantiers (2015) Trois axes de travail pour cette nouvelle année : les grands défis du Self Data, des réalisations concrètes à mener à terme, l’animation des différentes communautés du Self Data. Ce sont notamment 2 projets thématiques qui sont menés en 2015 : MesInfos Energies et MesInfos Santé.
  • Saison 5 : le pilote et MesInfos Santé
  • Entre 2016 et 2018, MesInfos se décline en deux projets :
    • Il devient un véritable pilote : rassemblant organisations détentrices de données, des plateformes, un territoire et tout un écosystème d’innovation afin d’engager concrètement le potentiel du Self Data pour les individus et les organisations et restituer de manière pérenne leurs données à leurs clients. Le pilote MesInfos se connecte aux réflexions menées en Europe et dans le monde sur le sujet.
    • Le projet MesInfos Santé prend également une nouvelle ampleur avec pour objectif de décrire et réunir les conditions d’une expérimentation de restitution des données personnelles de santé aux individus qu’elles concernent pour 2017.
  • Saison 6 : Self Data Territorial Entre septembre 2018 et juin 2019, trois territoires, habités chacun par l’ambition d’implémenter concrètement le Self Data localement, sont partenaires du projet. Et si les villes prenaient un rôle central pour animer, coordonner, faciliter, impulser le Self Data avec les acteurs privés, publics et la société civile ?

MyData, le réseau international

Le réseau MyData, prenant bientôt la forme d’une association, réunit tous les acteurs européens et internationaux travaillant à rééquilibrer l’économie générale des données personnelles au bénéfice des personnes. La Fing est l’un des fondateurs de ce réseau.

  • Une conférence annuelle (2016-2017-2018 à Helsinki)
  • Un réseau pour échanger, produire, créer et innover ensemble

En savoir plus, participer

Retrouvez le projet et les saisons en détail ainsi que toutes les productions, sur le site MesInfos :

http://mesinfos.fing.org/

Contacts

Incub-O

Prototyper et expérimenter un programme d’acculturation au numérique avec la région Occitanie.

Les usages des citoyens et des professionnels, les transformations humaines, sont au cœur des transformations numériques des entreprises, de l’action publique, des territoires.

Dans le cadre du projet Incub-O, la Fing engage un travail un programme d’acculturation au numérique, visant à outiller et renforcer la transformation numérique et favoriser son appropriation par un grand nombre d’agents.

Ce programme sera co-construit avec les agents, et prendra en compte leurs pratiques, leurs besoins et leurs difficultés : il s’agira autant de valoriser les « bonnes » initiatives locales que de repérer les difficultés de compréhension et d’usages pour dégager des leviers potentiellement généralisables.

Les ressources crées dans le cadre du projet Incub-O seront placées sous le statut de "Communs".

Les "projets" de la Fing sont des actions stratégiques de moyen terme (environ 18 mois) d’innovation ouverte mobilisant et mettant en campagne et réseau des acteurs.
➽ Objectif : vulgariser et concrétiser un grand enjeu d’innovation pour les territoires, entreprises & différents acteurs de l’innovation, et faire émerger certains projets transformateurs.

 

Projets en cours

En 2019, la Fing va prototyper et expérimenter avec la Préfecture de région Occitanie un programme d’acculturation au numérique visant l’ensemble des (...)

L’innovation au service de la transition écologique

Comprendre et engager le numérique au service du pouvoir d’agir

MESINFOS ET LE "SELF DATA" : partager le pouvoir des données avec les individus qu’elles concernent

En 2017, la campagne Infolab lance un nouveau programme tourné vers les organisations : "Parlez-vous data ?".

Mobiliser et construire la feuille de route de l’Open Data pour 2025

Mieux identifier l’impact du numérique sur les marchés du travail au Sud afin de structurer des opérations innovantes dans le secteur de (...)

Mettre le potentiel transformateur du numérique au service de la transition écologique

La "Musette", un support quotidien réflexif et proactif, permettant aux individus de reprendre la main sur leur devenir (...)

Accélérateur de projets numériques changeant les façons de travailler Dispositif de formation-action pour les acteurs transformant le travail, la (...)

Projets réalisés

L’individu au travail dans une société numérisée

Changer de culture de l’innovation, événement prospectif

Chaque année, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur lance un défi aux innovateurs de son territoire. L’objectif : faire émerger et grandir des idées "en (...)

INNOVATION NOUVELLE GÉNÉRATION : avec Bpifrance, un nouveau référentiel de l’innovation

L’innovation par et pour tous les âges de la vie.

La Fing et plusieurs acteurs de l’innovation, de la création, de l’éducation et de la recherche et des technologies, se lancent dans un projet (...)

Lors de la manifestation Futur en Seine en juin 2009, la Fing présentait la "Montre Verte", un prototype de capteur environnemental personnel et (...)

CitéLabo est un dispositif de partage et d’accompagnement de l’innovation numérique et urbaine, issu du programme Villes (...)

Quels seront les objets communicants de demain, dans la ville "intelligente" ? Un challenge universitaire, une exposition et un cycle de (...)

La Fing est l’un des partenaires du projet de R&D européen ELLIOT, qui vise à créer une plate-forme d’applications de l’"internet des objets" (...)

Fédérer les acteurs de l’open data, partager les expériences avancées, mener des expérimentations, préparer les étapes (...)

L’innovation, la diversité, la participation, les échanges, la mobilité … sont autant de facteurs permettant une nouvelle approche de la démocratie (...)

Mesure des expressions publiques numériques sur un territoire et définition avec les citoyens d’une "plate-forme d’innovation ouverte (...)

Un laboratoire des nouvelles politiques publiques à l’âge numérique.

Anticiper et préparer ensemble les transformations de la ville et de la mobilité

L’individu, stratège de son existence numérique.

Expéditions

Les "expéditions" de la Fing proposent en 8 mois, d’explorer collectivement de nouveaux territoires d’innovation. Elles font émerger des idées fortes, fécondes, entraînantes. Elles identifient et mettent en débat les nœuds de tension.
➽ Objectif : proposer des pistes d’innovation & d’actions collectives et de nouvelles questions de recherche.

 

Expéditions en cours

Pour un rétro-Design de l’attention : partir à la recherche de pistes d’innovation pour un design de l’attention responsable.

NosSystèmes : Pour des systèmes techniques intelligibles

Expéditions à venir

Interlab : les Labs, la réponse à tout ?

HyperVoix : Promesses et illusions des nouvelles interfaces humain-machine

Expéditions conclues

Audacities : Gouverner et innover dans la ville numérique réelle , une expédition portée par la Fing et l’IDDRI.

La culture (numérique) du jeu

Repenser la place des individus au travail dans une société numérique

Une expédition aux frontières du Do-It-Yourself : et si, demain, les modèles d’innovation ouverte et caractéristiques de l’internet s’appliquaient à (...)

SoftPlace : Systèmes et stratégies des lieux partagés

FuturEduc, les imaginaires de l’école pour tous à l’ère numérique

La consommation collaborative, niche ou nouveau paradigme ? Un programme de Recherche Action de la Fing et OuiShare.

Pour une innovation urbaine verte, ouverte et désirable : une approche alternative et concrète de la "ville intelligente". Un programme mené par (...)

" BODYWARE " : le corps, nouvelle frontière de l’innovation numérique !

Comment rendre l’habitant toujours plus maître de son domicile, et lui-même créateur de services ?

Comment refonder la "fabrique de la confiance" dans une économie numérisée ? 9 pistes en rupture.

Innovation monétaire, monnaies de l’innovation : explorer les nouvelles frontières de la monnaie.

MesInfos : Engager la dynamique du Self Data

 

 


Sophie Fourquet-Mahéo
 
 

10:37 Écrit par franceweb dans 21CenturyWebArchive, Agregator, Ailleurs sur le web, AlertInfo, Appel à contribution, Apprentissage, Archive21stCentury, ArchiveWeb21, Art de vivre, Art et Culture, Articles, Association, Autoentrepreneur, Blog, Blogs, Campagne, Citoyen, Collaborative, Collectivité, Communication & relations médias, Communiqués de presse, Community, Consummateur, Culture, DD, Sustainable Development, Digital, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Diverse, eCitoyen, Electeur, Entrepreneur, Entreprises, Europe, Evénements, Exposants, Famille d'Entreprises, Femmes, Forum, France, FranceWeb sur Facebook, FranceWeb, e-Globalnetwork, FranceWebAgency, Groupes, Hubs, Ile de France, Innovation, International, Internet, Jeunesse, K.Olive, L'électeur, Le Citoyen, Le consommateur, Le Travailleur, LMathieuwebcollection, Local, Ma Bibliothèque, Ma Tablette Magique, Madeleine et Stefan Raducanu de FranceWeb, Management, Mobile, Monde, MyNewsCenterNavigator, Numérique, OneGlobalLocal, Opinion, Opportunités, Organisation, Organisme, Partenaires, Poissy en poche, Poissy Ville Connectée, PoissyWebCitoyen, PoissyWorldWide, Politique, Recherche, RemiFranceWeb,Editeur Internet,Infoproduits, Réseau, RessourcesPRO, Sharing, Smart Data Collective, SmartCity, Social Media Intelligence, SRU-Electronics, Stefand'Internet, StefandeFranceWeb, StefanV.Raducanu, Ville de Poissy, Ville Poissy, We Are FWCitizens, Web,Web,Web, Work, World, Yvelines | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |

24/02/2019

Charles Péguy>Constituer une Cité> La « famille élargie »Parenté et famille à l’épreuve du changement urbain>Kant explique que si nous envisageons les républiques autrement « Le triomphe des démagogies est passager, mais les ruines sont éternelles »China

appel à contribution - Copie.gif20160609_150016.jpg20160703_155509.jpg20160802_151911.jpg2012-07-16 15.37.32.jpg

 

Groupe d'intérêts.jpg

ETRE LIBRE, le grand chantier de l'existence

Michael Doyle : le libéralisme, entre guerre et paix

À quelles conditions une démocratie doit-elle faire la guerre ?

par Marieke Louis , le 22 février

traduit par Catherine Guesde
La guerre et la démocratie sont-elles compatibles ? Comment penser les conditions des interventions armées au niveau international ? Au cours de cet entretien, Michael Doyle convoque différents théoriciens du libéralisme afin d’éclairer les relations internationales contemporaines.
Michael Doyle est Professeur des Universités à Columbia, New York. Il enseigne les relations internationales au département de Science politique, à l’Ecole supérieure des affaires publiques et internationales, et de la faculté de droit. Ses recherches portent sur les théories des relations internationales, le droit international, l’histoire internationale et, plus particulièrement, sur la consolidation de la paix sur le plan international et les Nations Unies. Il a enseigné à l’Université de Princeton, à John Hopkins, ainsi qu’à l’Université de Warwick au Royaume Uni. Entre 2001 et 2003, il a été conseiller spécial au Secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan sur les questions de planification stratégique (les « objectifs du Millénaire pour le développement »), de responsabilisation des entreprises au niveau international (le Pacte Mondial ou Global Compact).

Publications mentionnées au cours de cet entretien :
- Ways of War and Peace : Realism, Liberalism, and Socialism, W.W. Norton, 1997.
- Striking First : Preemption and Prevention of International Conflict, Princeton University Press, 2008.
- Liberal Peace : Selected Essays, Routledge, 2012.

Kant explique que si nous envisageons les républiques autrement – c’est-à-dire comme de véritables républiques fondées sur la séparation des pouvoirs et sur l’idée de liberté –, nous serons en mesure de résoudre le problème de la paix : ces républiques s’imposeraient en effet d’elles-mêmes des restrictions, et respecteraient l’autonomie des autres États – autonomie reflétant celle des citoyens qui les contrôlent. Ce sont là les bases du Projet de Paix perpétuelle et les trois conditions d’une paix républicaine : les États doivent être républicains, il faut qu’ils signent un traité de paix, et qu’ils créent un ordre cosmopolite qui autorise les contacts de part et d’autres des frontières. Selon lui, un tel monde nous permettrait d’être libres au sein de notre pays, de respecter les droits cosmopolites et d’être en paix avec les autres républiques. Pour lui, Rousseau n’avait fait que la moitié du travail en envisageant une république démocratique ; il n’avait pas résolu le problème de la paix. Kant considérait qu’il pouvait faire les deux.

Kant nous aide à comprendre la manière dont se comporte réellement un État libéral. Il affirme que les États libéraux ne sont, de manière générale, pas pacifiques, même s’ils sont aussi réticents à faire la guerre. Leur caractéristique principale est qu’ils devraient être, peuvent être et sont pacifiques entre eux. Il s’agit d’une paix séparée c’est-à-dire propre aux États démocratiques entre eux. Cela ne signifie pas qu’ils ne font pas la guerre. Il peut y avoir de nombreuses guerres s’ils sont entourés d’États non libéraux. Certaines de ces guerres sont défensives ou préventives – si ces États non libéraux les attaquent ou les menacent notamment. Cependant – et c’est tout aussi important –, ces États libéraux sont traversés par des pressions pouvant conduire à la guerre : des guerres commerciales, visant à protéger la propriété privée, et des guerres idéologiques. Il s’agit là d’actes que Kant condamne sur un plan éthique, car il les juge mauvais et imprudents, mais il les comprend comme étant inscrits dans la nature des États qui pratiquent le commerce. Et ce sont-là des logiques effectivement à l’œuvre dans les relations internationales des États libéraux.

Charles Péguy.jpgPéguy hors système

L’inclassable Charles Péguy serait-il, finalement, un philosophe ? C’est la thèse que défend Camille Riquier, qui rassemble dans l’œuvre et l’existence (indissociablement liées) de l’écrivain les éléments d’une philosophie de l’action, en marge des systèmes.

Le livre manquant de Charles Péguy ?

La première ambition de ce travail est grande : exposer avec clarté la cohérence d’une philosophie. C. Riquier y parvient. Ceux qui ont peu lu Péguy y trouveront de quoi entrer dans une œuvre profuse et complexe. Ses lecteurs aguerris verront apparaître, au milieu d’éléments bien connus, des perspectives qui avaient pu leur sembler obscures ou cachées. C. Riquier mobilise ainsi une connaissance intime des textes de Péguy au profit d’une grande profondeur d’analyse, servie par un style clair et vigoureux. Cette proximité avec son sujet conduit parfois l’auteur à adopter un ton apologétique, mais c’est un biais courant chez les péguystes.

La seconde ambition de C. Riquier, plus originale, pose question. Péguy, le poète, le pamphlétaire, le journaliste, le politique, l’écrivain, anarchiste, socialiste, dreyfusiste, patriote, chrétien, serait avant tout un philosophe mais qui jamais ne livra l’œuvre philosophique qu’on aurait pu espérer de lui. Nul traité de référence, aucune thèse aboutie, mais une philosophie qui trouve place dans tout le corps de son œuvre, par petites touches, avec force discrétion. Or, en proposant de remettre de la cohérence dans un ensemble éclaté, C. Riquier veut tenter – selon ses mots – de composer le livre de philosophie que Péguy n’a pas écrit. L’ambition est vertigineuse. Elle a le mérite d’être assumée puisque C. Riquier conclut ainsi son texte : « nous avons cherché (…) que ce livre fût de lui plus encore que sur lui et comme l’œuvre espérée » (p. 546). Avouons que notre adhésion presque totale à cet ouvrage s’est arrêtée à ce seuil. Car si Péguy ne nous a pas offert cette œuvre unifiée, ce n’est pas un hasard. Sa conception de l’action philosophique fondée sur l’insertion dans la vie l’en empêchait.

Exposer la philosophie de Péguy n’est pas une mince affaire. On aurait pu imaginer isoler des concepts. Ce serait un non-sens : la pensée de Péguy est une tapisserie dont les fils s’enchevêtrent pour composer une unité. Un fil isolé n’a nul intérêt. On aurait pu aussi penser à une réflexion sur l’inscription de Péguy dans une tradition philosophique, sous un angle plus historique. L’approche aurait été trop didactique et aurait manqué la singularité péguyste. C. Riquier a préféré construire sa démonstration en suivant la chronologie des textes. C’est la seule manière de saisir le flux d’une pensée qui, plus qu’en évolution, connaît un approfondissement et un élargissement, au rythme d’une vie. Les trois parties de l’ouvrage illustrent ce cheminement : l’innocence ; la chute ; le salut. L’innocence est celle du socialisme adolescent, qui voit dans l’Affaire Dreyfus l’événement élu qui va permettre à la cité socialiste d’être fondée. La chute est celle d’un dreyfusisme qui se corrompt et d’une mystique qui finit dans cette politique dont Jaurès est la figure honnie. C’est aussi la domination de l’argent dans un monde moderne qui avilit. Le salut, enfin, est l’espérance chrétienne retrouvée face au désespoir personnel et à la certitude que la guerre vient inexorablement.

Combattre le mal universel

La philosophie de Péguy est avant tout en action. Elle a une portée morale et politique. Morale parce qu’elle répond à une nécessité intérieure, personnelle. Politique parce qu’elle propose une Cité à construire sur ce fondement moral.

Le mouvement initial est imprimé par un refus : celui du mal. Il peut prendre la forme de la misère économique, contre laquelle le jeune socialiste se révolte. Il a le visage de l’injustice que combattra le dreyfusiste de la première heure. C’est la domination, l’excès de pouvoir, le mensonge, la violence, les pogroms, la colonisation... Et c’est aussi la damnation pour le chrétien qu’il fut dans la seconde partie de sa brève existence.

Une dénonciation désincarnée ne peut suffire. Péguy se sépare ici du kantisme dont il est pourtant proche, ce kantisme dont il écrivait dans une formule célèbre de Victor-Marie, comte Hugo, en 1910, qu’il « a les mains pures mais […] n’a pas de mains ». Ce combat ne peut être mené qu’à deux conditions : la lucidité et la vérité. Il faut toujours dire ce que l’on voit mais plus encore voir ce que l’on voit. Le prix à payer est cher : se maintenir dans « l’axe de détresse », comme il l’écrit, c’est-à-dire demeurer dans l’inquiétude ou, pour reprendre un terme attaché à l’œuvre de Pessoa, dans l’intranquillité. De cette exigence d’ordre moral, qui est le soubassement de la pensée et de la vie de Péguy, naît une tension permanente à laquelle il va s’astreindre au prix de grandes souffrances intérieures.

Le fil conducteur de la philosophie de Péguy est la lutte contre le mal, le malin. Si C. Riquier sous-titre son livre, « Mémoires d’un imbécile », c’est en référence aux propos mêmes de Péguy qui assume cette part de naïveté, d’innocence ou tout simplement de vérité face aux malins qui cherchent toujours à tromper. Cette imbécillité, Péguy la partage avec le peuple qui se trouve souvent désarmé face à la démagogie et à ses entraînements. Et pourtant, la révolution qu’il espère est celle de la conscience, de la conversion et de la justice, car, comme il l’écrit en 1905 dans Les suppliants parallèles  : « Le triomphe des démagogies est passager, mais les ruines sont éternelles ».

Constituer une Cité

Le normalien, qui manqua l’agrégation de philosophie et y renonça ensuite pour s’engager, pense et agit en philosophe, et pour C. Riquier c’est en l’abordant comme tel qu’on perçoit, plus que l’unité d’un parcours, une fidélité. Une fidélité au peuple dont il est issu, avec lequel l’intellectuel devenu parisien nourrit des relations complexes. Une fidélité à un idéal de justice. Une fidélité à ce qu’il entend être.

Conformément à une certaine tradition française, illustrée par Montaigne, Pascal ou Rousseau, qui allie style et pensée, Péguy refuse tout système. « Heureux les systématiques », raille-t-il dans un texte de 1905. Cinq ans auparavant, dans Encore de la grippe, il écrit : « je ne suis pas très partisan des spéculations immenses, des contemplations éternelles. Je n’ai pas le temps. Je travaille par quinzaines. Je m’attache au présent. Il en vaut la peine ». À l’ordre mort ou mortifère des systèmes, il oppose le « fatras » vivant (p. 73), lui qui affirme, dans Casse-cou en 1901, n’avoir « aucun besoin d’unifier le monde ». Cette vitalité philosophique, il va lui donner corps dans ce projet qui sera son œuvre et sa vie : les Cahiers de la quinzaine, fondés en janvier 1900. Il ne s’agit pas là d’une simple revue, créée pour s’affranchir de la discipline intellectuelle imposée au sein du mouvement socialiste qui s’unifie. Avec les Cahiers, Péguy entend constituer une amitié, une cité, une République composée de ses auteurs et de ses lecteurs. C’est bien là une utopie, mais concrète et active.

Pour Péguy, « la révolution sociale sera morale ou ne sera pas ». Cette révolution doit passer par une conversion personnelle et, de proche en proche, il sera possible de lutter contre le mal. En offrant à chaque lecteur, membre de cette cité terrestre, des pans de vérité et de réalité, notamment par des documents bruts, en mettant en lumière les injustices à combattre, Péguy veut amener à ces conversions, sans conférer à ce mot une acception religieuse. Le format de la revue est adapté à ce projet. Par son caractère collectif, elle forme communauté, même si au fil du temps l’œuvre personnelle de Péguy nourrit de plus en plus exclusivement les Cahiers. La périodicité – la quinzaine – est tout aussi essentielle. Elle suit le cours de l’événement qui est notre maître intérieur, selon la formule d’Emmanuel Mounier. Cette méthode consiste à s’insérer dans l’actualité pour faire affleurer les structures profondes du monde tel qu’il est. Elle fait de Péguy ce que J. Julliard, reprenant Maurice Clavel, appelait un « journalisme transcendantal ».

On aurait aimé, avec C. Riquier, aborder ici bien d’autres points qui fondent la philosophie péguyste : l’histoire et la mémoire, le langage, le temps, la religion. Il aurait fallu aussi évoquer le dialogue que Péguy noue avec Pascal, Descartes ou Bergson. C. Riquier, spécialiste reconnu de l’œuvre de ce dernier, montre comment Péguy, qui fut si proche de lui, n’en fut ni l’élève ni le disciple mais entra en résonance avec sa philosophie pour la déployer sous d’autres horizons (p. 373 sq.). On renverra notamment aux passages consacrés à la manière dont Péguy retravaille la durée bergsonienne pour montrer comment l’histoire commune pénètre chacun d’entre nous, comment il entre dans notre durée individuelle des durées plus larges qui nous insèrent dans une temporalité, une lignée et une communauté, par un phénomène d’incorporation ou d’incarnation du temps à travers la mémoire.

Il aurait fallu aussi aborder cette capacité de Péguy à penser la pluralité des êtres et d’abord la sienne. Le recours aux pseudonymes lui permet de nouer des dialogues entre les facettes de sa personnalité et de sa pensée. Se mêlent ici philosophie de la pluralité et jeu littéraire qui n’est pas sans évoquer Pessoa et l’usage des hétéronymes. La part si personnelle que Péguy livre dans ses écrits, poétiques ou en prose, nous semble faire de son œuvre une grande création littéraire, esthétique. Et c’est cette capacité de Péguy à accorder sa singularité à des enjeux universels qui fait de lui un véritable artiste, plus encore qu’un philosophe.

À propos de : Camille Riquier, Philosophie de Péguy ou les mémoires d’un imbécile, Puf, 2017, 549 p.

 IMG_20181012_153848.jpgIMG_20181012_161703.jpgIMG_20181101_142658.jpgIMG_20181206_160329.jpg

Les quartiers populaires comme laboratoire social d'interconnaissance

Classique des sciences sociales, Le village dans la ville de Michaël Young et Peter Wilmott, réédité en France, est d’une brûlante actualité pour comprendre les échecs des politiques de la ville. Modèle d’enquête ethnographique, il traite avec brio des aspects familiaux du relogement et du rôle du quartier dans la socialisation.

La réédition d’un classique des sciences sociales comme Le village dans la ville intéressera de nombreux lecteurs au-delà même d’un public averti. La première qualité du livre, bien rendue par la traduction d’Anne Gotman, tient en effet à l’écriture limpide et vivante d’un ouvrage qu’on lit presque comme un roman, roman dont les héros seraient les familles populaires de l’Est londonien. Au-delà du plaisir de lecture, le livre de Young et Willmott propose surtout des analyses sociologiques stimulantes, soutenues par des matériaux d’enquête variés et omniprésents dans l’ouvrage.

Publié en 1957 à Londres, puis une première fois en français en 1983, le livre est le résultat d’une enquête de trois ans sur un quartier populaire de Londres au début des années 1950, sur ses habitants et, notamment, sur des ménages quittant ce quartier de Bethnal Green pour être relogés dans une cité plus éloignée et nouvellement construite par le London County Council, celle de Greenleigh. La première partie du livre est consacrée à Bethnal Green, aux modes de vie des familles qui y vivent et aux manières dont la parenté structure les relations sociales et la vie du quartier. La seconde partie se tourne vers Greenleigh pour découvrir ce qui se passe, se maintient, mais surtout se transforme pour ces familles lorsqu’elles quittent leur quartier d’origine pour être relogées.

L’enquête fait la part belle aux méthodes qualitatives, en particulier à la démarche ethnographique, en mobilisant de nombreux entretiens et des observations in situ, facilitées notamment par l’installation d’un des sociologues dans un logement du quartier. Chemin faisant, l’ouvrage permet d’aborder des questions classiques de la sociologie de la famille et de la parenté, d’observer les caractéristiques et les métamorphoses des quartiers populaires de Londres et, d’interroger les effets et les enjeux de certains leviers des politiques de la ville. Sa réédition, augmentée d’une double préface, est aussi l’occasion d’interroger sa portée sociologique et ses échos actuels.

IMG_20181217_153015.jpgIMG_20181229_152849.jpgIMG_20181217_152854.jpgIMG_20190116_141204.jpg

IMG_20190224_160455.jpgIMG_20190224_160458.jpgIMG_20190224_160703.jpgIMG_20190224_160448.jpgParenté et famille à l’épreuve du changement urbain

Consacrée à Bethnal Green, la première partie de l’ouvrage met au jour l’emprise des relations familiales sur la vie du quartier et de ses habitants. La famille a tendance à y monopoliser les activités et l’emploi du temps des ménages, y compris chez les jeunes époux, qui choisissent majoritairement de rester vivre près de leurs familles d’origine. Les liens familiaux apparaissent ainsi au fondement des structures sociales locales, en particulier les liens qu’entretiennent mères et filles. Willmott et Young montrent que ces derniers ne sont pas altérés par le mariage de la fille, mais, au contraire, renforcés et intensifiés par les échanges, conseils et soutiens dans l’apprentissage des rôles domestiques et du rôle de mère que découvre la fille lorsqu’elle devient mère à son tour. Les chapitres 4 et 5 décrivent alors l’influence décisive de la mère dans la vie des époux, la figure de « Mum » y est omniprésente et oblige le gendre à « courtiser la belle-mère » (p. 58), qu’il fréquente davantage que sa propre mère. « La mère de l’épouse est la maîtresse de la famille » (p. 62) et occupe une place centrale dans l’intégration à la parentèle, comme le montrent différentes pratiques finement étudiées : l’assistance de la mère lors des accouchements ou maladies, le thé quotidien pris chez Mum, les repas plus ou moins formels à son domicile.

À Bethnal Green, la « famille » englobe ainsi beaucoup plus que le triangle père-mère-enfants et peut être assimilée à une organisation « quasi tribale » : c’est le résultat central de la première partie de l’ouvrage. La « famille élargie » intervient dans la plupart des activités (travail, loisirs, sorties, sociabilités, logement) par le biais de la fratrie, des cousins, oncles, tantes, et surtout pères et mères des époux. Quand la famille informe sur une offre d’emploi, quand les liens de parenté deviennent un critère d’attribution du logement pour les institutions municipales ou quand l’on croise dans la rue, dans une même journée, cousins, tantes, parents et beaux-parents, comment réduire la famille au ménage ? De fait, à Bethnal Green, le ménage n’est plus l’entité élémentaire de la vie familiale ou de la vie sociale locale, et c’est l’ensemble du réseau de parenté qui organise et structure la vie des individus. Le dernier chapitre consacré à Bethnal Green insiste sur le fait que « la parentèle constitue alors un pont entre l’individu et la communauté » (p. 89). La famille ne clôt pas l’univers relationnel des couples, ni de leurs enfants : elle ouvre, au contraire, une première voie dans l’intégration sociale locale en favorisant les liens avec l’extérieur et la densité des relations avec les autres habitants. Les auteurs y voient donc plus une ressource qu’un carcan, même si certaines pressions familiales s’avèrent parfois conflictuelles....

Le texte de Jean-Hugues Déchaux retrace les liens à établir entre ce livre et des débats contemporains en sociologie de la famille et rappelle combien le travail de Willmott et Young constitue, dans les années 1950, un « pavé dans la mare » des approches fonctionnalistes dominantes. Sous l’égide de Parsons en effet, les sociologues américains soutiennent alors l’hypothèse d’un affaiblissement historique des liens familiaux et d’une nucléarisation croissante de la famille contemporaine (Parsons, 1955). Or, le cas de Bethnal Green amène à des résultats tout à fait inverses mettant en lumière le décloisonnement quotidien et affirmé de l’unité élémentaire de la famille nucléaire. Si pour de nombreux lecteurs, le « chacun chez soi » de Greenleigh peut apparaître, en revanche, comme l’avènement annoncé de la famille nucléaire, Jean-Hugues Déchaux note que les interprétations à ce sujet sont variées et n’aboutissent pas nécessairement à une vision évolutionniste de la famille. Il rappelle, à juste titre, que la sociologie des réseaux sociaux s’est notamment nourrie de travaux comme ceux de Willmott et Young pour penser simultanément la famille élargie, la parentèle comme système de relation, mais aussi le rôle et la place d’ego dans ces relations, ses intérêts spécifiques et ses engagements relationnels plus ou moins prononcés. Dès lors, il n’est plus tellement question d’opposer historiquement la famille nucléaire moderne se substituant à une famille traditionnelle élargie et communautaire, mais de penser les variations des formes de parenté et la diversité des manières de « faire famille »...

De manière plus générale encore, Le village dans la ville infirme l’idée selon laquelle la modernité se caractériserait par un affaiblissement des liens familiaux accompagnant et accentuant l’individualisme croissant des sociétés contemporaines. On a souvent décrit, en sociologie, les crises de l’institution familiale et le caractère de plus en plus fragile des liens familiaux et conjugaux. De Bethnal Green à Greenleigh, des années 1950 à aujourd’hui, la famille a changé et s’est diversifiée, c’est incontestable. Elle reste, néanmoins, non seulement une instance de socialisation primordiale mais aussi, tout au long de la vie, un pourvoyeur de ressources, un vecteur de solidarités et parfois, une charge non négligeable. En France, les résultats de l’enquête « Proches et Parents » montrent clairement que la famille et les parents restent des soutiens décisifs tout au long de la vie et les travaux de Catherine Bonvalet confirment le rôle de la famille élargie dans la vie des citadins, en particulier dans leurs parcours et leurs choix résidentiels (Bonvalet, 2003). De ce point de vue, le texte de Jean-Hugues Déchaux apporte un éclairage intéressant sur Le village dans la ville en rappelant son influence sur la sociologie de la famille et de la parenté. Quelles que soient la forme et les frontières de cette famille, le livre de Willmott et Young rappelle, en filigrane, qu’elle reste une dimension importante de la vie sociale et nourrit encore, à ce titre, bon nombre de recherches sociologiques.

Pour citer cet article

Référence électronique

Patrick Cotelette, « Michael Young et Peter Willmott, Le village dans la ville. Famille et parenté dans l'Est londonien », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2011, mis en ligne le 03 février 2011, consulté le 24 février 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/1257

Les politiques de la ville à l’épreuve de l’enquête

L'homme qui voulait devenir un géant du Web>> Stefan de FranceWeb@Bonheur, Business Story, Culture, Style, ...et Moi, Tout a sa beauté, mais tout le monde ne le voit pas" La vie, c'est ce qui vous arrive pendant que vous êtes occupé à faire des projets. "

20130315_200253.jpg«Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu» FranceWebSharing

ETRE LIBRE, le grand chantier de l'existence

Stefan V. Raducanu, coach de votre destin numérique

L'homme qui voulait devenir un géant du Web>

Stefan de FranceWeb@Bonheur, Business Story, Culture, Style, ...et Moi, Tout a sa beauté, mais tout le monde ne le voit pas"

La vie, c'est ce qui vous arrive pendant que vous êtes occupé à faire des projets. "

IMAGINATION

Dipl.Ing. StefanV.Raducanu

Une nouvelle fois, tout est remis en question. Il s'agit d'un nouveau standard. D'un modèle qui n'apparaît qu'une seule fois sous cette forme. Qui fascine depuis des générations. Et dans lequel nous mettons tout notre cœur. Il s'agit de l'avenir de la FranceWeb. Une légende d'avance.

Bâtir l'exellence !

C'est le moment, choisissez @MonBonheur, découvrez nos offres, optez pour le bon accompagnement.

ENSEMBLE NOUS SAURONS DONNER DES PERSPECTIVES A VOTRE ENTREPRISE ET A VOTRE PATRIMOINE.

Avec @MonBonheur,mon  site Web et ses applis mobiles, vous êtes bien armés pour comprendre et décider. Il n'y a pas meilleure manière de suivre en temps réel les chocs de marchés, la transformation des entreprises et les soubresauts du monde. La valeur d'un manager, qu'il soit à la tête d'un groupe en pleine ascension comme Patrick Drahi, d'un start-up ou d'une PME bataillant pour survivre, ne se mesure pas qu'à son comportement affûté du lundi au vendredi. Sa stratégie obéit pour partie à ses intuitions, elle dépend bien souvent de sa vision du monde, autrement dit de la personne qu'il l'est aussi du vendredi soir au lundi matin. Toujours le même, mais en plus intime et en mode détente. Savoir profiter de ces moments où l'on se  vide la tête pour la remplir, en s'amusant et en s'instruisant, c'est le défi que notre association relèvera avec vous, à travers ce site de l'après qui pourra s'utiliser comme un avant. 

Construit sur quatre piliers - business, culture, style et bien-être , son ambition est de devenir pour vous une source d'inspiration et d'envies.  

Nous sommes persuadés qu'on  réussit mieux dans la vie des affaires quand on cultive bien le goût pour la vie tout court.

Stefan V.Raducanu, President FRANCE WEB

Contact: Tel : +33(0)1 39 65 50 34    +33(0)6 21 97 47 99

Nous sommes là pour que vos envies prennent forme...La nouvelle société..

LIEU DE RENCONTRES D’INITIATIVES POSITIVES AU NIVEAU HUMAIN

Partagez ce qui vous inspire : Brisez la routine et faites quelque chose de différent aujourd'hui, cela vous fera du bien

Production de valeur, mutualisation, confiance et réciprocité...

StefanV.Raducanu,MyNewsCenterNavigator&FranceWebAsso> > La Vie, La Vie!

“C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.”

Ce qui est en partage La Constellation des savoirs

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

PoissySmartCity,Une façon originale d'aborder l'économie de l'immatériel. • Pour la première fois, une démarche d'organisation et de gestion des connaissances qui s'inscrit dans un processus d' innovation globale. • Une méthode en 10 modules pour évaluer

FranceWebAsso,Inventons la ville de demain, "PoissyNumérique"Vous, Votre Ville, Région,PLUS POUR VOUS ACCOMPAGNER. Evénement - Edition - Médias - Web, Local, Régional, National, International, avec e-GlobalNetWork, l’objectif commun est prioritaire.

PoissySmartCity,Une façon originale d'aborder l'économie de l'immatériel. • Pour la première fois, une démarche d'organisation et de gestion des connaissances qui s'inscrit dans un processus d' innovation globale. • Une méthode en 10 modules pour évaluer...

Unique,Bonheur en un clic de souris, Ing.StefanV.Raducanu,Ce que j’entreprends doit me survivre. Culture, Style, et Moi, Tout a sa beauté, mais tout le monde ne le voit pas,La vie, c'est ce qui vous arrive pendant que vous êtes occupé à faire des projets. 

SocSav21,The secret of the success, We are the human Network, Serving the Planet with Breaking News>

MyNewsCenterNavigator@WorldNewsFranceWeb®, Human Network, Serving the Planet with Global News, News search engine, "Know where to find the information and how to use it - That's the secret of success"Networking the World"

0GR3TXHD_400x400SR.jpgUn être culturel, StefanV.Raducanu, l'homme le plus heureux qui fait le bonheur d'un plus grand nombre d'autres.

The secret of the success >

transforming data > information -> knowledge -> profits-> Networking the World>GlobalPartnersNetwork>AllianceNetWork

Collaborer ! Anticiper ! Innover !

Ne me regardez pas ! Regardez avec moi !

La communication

Des relations interpersonnelles aux réseaux sociaux

mai 2016 - 400 pages - ISBN : 9782361063627

De la conversation ordinaire aux grands médias de masse, des échanges privés à la communication dans l’entreprise, du téléphone portable à Internet, des panneaux routiers aux satellites, la communication est partout et a envahi nos vies. Les Sciences de l’information et de la communication se sont constituées pour tenter de penser le phénomène. De la communication interpersonnelle aux réseaux sociaux, elles empruntent des voies méthodologiques et explorent les territoires les plus divers. Pluridisciplinaires par nature, elles ne possèdent ni paradigme ni champ de recherches unifié. Mais ce polycentrisme en fait aussi un lieu de rencontre privilégié pour l’étude de nos sociétés contemporaines. Aujourd’hui, l’essor d’Internet et la « révolution numérique » suscitent de nombreux questionnements sur les transformations qu’elle engendre, tant pour l’homme que pour la société.

Cet ouvrage propose le bilan de plus de cinquante ans de recherches sur la communication et fait le point sur les grands enjeux liés aux révolutions des nouvelles technologies.

Nouvelle édition, entièrement revue et actualisée en 2016.

 
Le chat, 1551111855284blob.jpgLire à haute voix pour comprendre facilement.
 

ETRE LIBRE, le grand chantier de l'existence

Go! Chinese DIY

ChinaQuickLink  
China Related English Language Online Sources

 A Day in the World & Discover the World

 MyNewsCenter

Dipl.Ing.StefanV.RaducanuWebCollection>The secret of the success" 
Know why, Know who, Know where, Know what.
 Institut for International Research>SRU-Electronics ...

 China News Sources

Domestic News Sources
Xinhua News
China Daily
People's Daily
China Central TV
China Radio International
Global Times
Beijing Review
Shanghai Daily
East Day

North East Network
Media's China Coverage
New York Times
Guardian
Telegraph, UK

CNN
Times of India

Washington Times
MSNBC
USA Today
The Star
The Age
ABC News
Rand
China Business Reports
The Economist 
Financial Times
Bloomberg
China Economic Review
BizChina-Update
Market Watch
Caijing
China Stakes
Blogs
Reuter China Blogs
Danwei
China Travel Blogs
Beijingology
China Business Blog
Angry Chinese Blogger
General Information
Wikipedia: China
CIA World Factbook - China
ChinaToday.com

 

 

Blogs

James Reynold's Blogs   Angry Chinese   Beijing Boyce   Danwei    China Best   Beijingology   TIME Blogs   Reuter  Blogs   Silicon Hutong   China Business Blog  ChinaBlogList   Peter Foster's Blog   China Power (More Blogs...)

Bank

People Bank of China (Central Bank)   Agricultural Bank   Bank of China   Bank of Communications    Construction Bank   Everbright Bank   Huaxia Bank    Industrial & Commercial Bank   Merchants Bank   Shanghai Pudong Development Bank   Xiamen International Bank  

Business

China Import and Export Fair (Canton Fair)   Alibaba   Made-in-China   China Business Directory   China Business Blog

Culture

China Culture   China Books  

Entertainment

Music from China   China Music Radar   Chinese Music Blog

Events

Canton Fair

Food

ChineseFoodDiy   Chinese Food Made Easy   Chinese Recipes   Learn to Cook Chinese Dishes   How to Read Chinese Food Menus

Friends

ChinaTodayFriends   ChineseLoveLinks

Investment

China Invest Guide   Shanghai Stock (SSE)    Shenzhen Stock (SZSE)   Hong Kong (HKEx)  

Jobs

 MeiJob   China Job   Job China   eChina Jobs   Chinese Staff

Language

Speck Chinese   ChineseVoice   FreeChineseLessons   SpeakMandarin   Chinese Hour 

Law

LawInfoChina   China Law & Practice   Yale China Law Center   China Law Digest   China Law Blog   Chinese Law Professor Blogs   China Business Law Blog China Esquire   China Law Insight

Living

LaoNei   Living in China (official guide)   ChinaSmack (China's Internet World)

Local

Beijing  Chongqing   Dongguan   Guangzhou   Hubei   Liaoning   Shanghai   Shenzhen  Tianjin

Media

Xinhua News   China Daily   Global Times   People's Daily   Beijing Review   Shanghai Daily   China Economic Net   China Central TV   China Radio International   China.org.cn   ChinaSmack

Military

SinoDefence   GlobalSecurity (China)   PLA Daily    Chinese Military Blogs

People

 Youth   Women

Photos

China Through a Lens   Asia News Photo   China Funny Pictures

Properties

SouFun

Search

Ask   Google   Yahoo   Bing   Altavista   Rediff   Mamma   Search

Shops

China Books   China Maps   Chinese Clothing

Sports

China Sports Review   China Sports Today

Travel

 Ctrip   Elong   Tour Packages  SinoHotel Visa   Weather   China Travel Blogs   Google Maps   MSN Atlas    

Video 

 China on Video   CCTV Video  

Weather 

 China Meteorological Administration   China Weather    WeatherChannel (China)   Yahoo China Weather   Weather China.org.cn
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu