Avertir le modérateur

24/01/2016

Nouvelle Société du Savoir, Poissy Social Network, Réseau Social, Portail collaboratif, Les bénéfices pour les membres d'un tel réseau social,Les bénéfices pour la collectivité, quartier ou mairie

                                              1agld1r.gifPoissy, Réseau Social, Portail collaboratif

Interactivité.jpg

Débats participatif en ligne

Poissy Social Network c'est un espace de débats participatifs sur Internet, à l’initiative de l'Association FRANCE WEB et à destination de ses habitants pour créer une communauté en ligne dédiée à l'expression, l'échange d'idées et la proposition d'idées pour améliorer la vie locale et donner l'image d'une ville à l'écoute de ses habitants et qui organise le dialogue entre eux.

Les bénéfices pour les membres d'un tel réseau social

  • faciliter la mise en relation et la connaissance des citoyens entre eux
  • trouver de l’aide, du soutien ou des conseils sur des sujets de la vie quotidienne
  • valoriser son quartier, le faire connaître et découvrir aux autres
  • pouvoir s’exprimer, faire part des souhaits, partager ses idées et suggestions pour la collectivité
  • être informé des évènements ou de la vie culturelles/associative de son quartier

Les bénéfices pour la collectivité, quartier ou mairie

  • la mise en œuvre d’un projet citoyen et fédérateur, créateur de lien social
  • une extension innovante de l’action de service public, accessible au plus grand nombre
  • favoriser le débat constructif et l’émergence d’initiatives locales
  • être à l’écoute des citoyens, de leurs opinions et leur attentes
  • communiquer sur l’action de la collectivité et mesurer interactivement son impact

Contact : Stefan Raducanu-Président FranceWeb Association,  Tél. : 01 39 65 50 34

11/07/2015

Stefan de France, Des quartiers numériques locaux seront identifiés ou créés dans 15 villes ou territoires. Mais la dimension du "quartier" est-elle la bonne ?

20140724_112030.jpgLe quartier est-il le bon périmètre pour la France du numérique ?© Pascal Guittet

 

SOMMAIRE DU DOSSIER

  • La France du numérique fait réagir sur la toile

  • Terroirs numériques

  • Le Big Data ? "Connais pas", répondent les entreprises

  • La France des quartiers numériques

  • Le quartier est-il le bon périmètre pour la France du numérique ?

  • "La deuxième vague numérique arrive et la France a toutes ses chances", affirme Benoît Thieulin

  • Alsace : Strasbourg et Mulhouse, pôle virtuel

  • Aquitaine : Le numérique, l'autre grand cru bordelais

  • Auvergne : Clermont-ferrand, pionnière du haut débit

  • Bretagne : Rennes et Brest, images & télécoms

  • Champagne Ardenne : Domomédecine de pointe

  • Centre : Smart grids à tous les étages

  • Île-de-France : Paris, étendard du digital

  • Franche-Comté : Trois structures boostent le numérique

  • Languedoc-Roussillon : Le numérique autour de la future gare TGV

  • Limousin : Le digital prend racine

  • Lorraine : Nancy et Metz à haut débit

  • Midi-Pyrénées : Un arc numérique pour Toulouse

  • Nord-Pas-de-Calais : Euratechnologies le navire amiral

  • Normandie : Caen et Rouen, soeurs rivales

  • PACA : La quête de l'excellence

  • Pays de la Loire : Nantes, la bonne élève

  • Picardie : Logiciel libre et e-santé

  • Poitou-Charentes : À la recherche de salariés motivés

  • Rhône-Alpes : Lyon et Grenoble, des fertilisations croisées

Rien n’est encore officiel et tous les arbitrages politiques ne sont pas rendus. Mais la quinzaine de quartiers numériques prévus dans la feuille de route numérique du gouvernement ne devraient pas s’appeler… Quartiers numériques. "Nous travaillons en ce moment même avec les écosystèmes sur une marque, probablement en anglais, qui se substituera à Quartiers numériques ", explique-t-on au cabinet de Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l’innovation et à l’Economie numérique. Pourquoi changer, et surtout pour un nom anglais ? "Parce qu’une des deux principales ambitions de ce label est de donner une visibilité internationale aux écosystèmes numériques français", explique  un conseiller de la ministre.

Contrairement aux préconisations du rapport de la Caisse des dépôts, la dimension Métropole serait finalement plus adaptée. Et pas uniquement à Paris, où les écosystèmes numériques sont répartis dans toute la Capitale, avec plusieurs lieux emblématiques d’attractivité. Là, si l’annonce de la création d’un incubateur géant à la Halle Freyssinet d’ici à 2016 grâce au financement  de Xavier Niel pouvait sembler valider la proposition de la Caisse des Dépôt de flécher le quartier numérique parisien  sur cette partie Sud Rive Gauche, ce ne devrait être finalement  pas le cas. Enfin, pas exclusivement. De même, s’il existe bien déjà des quartiers numériques à Lille avec EuraTechnologie, ou à Bordeaux avec la Cité numérique, "on a retenu l’idée d’une labélisation des métropoles numériques, avec une marque ombrelle, qui permettrait de partir collectivement à l’étranger, mais avec de belles histoires d’entreprises à raconter", précise le conseiller.

Retrouvez les champions français du numérique des 20 autres régions dans notre dossier spécial

DES CRITÈRES MOINS STRICTS QUE CEUX DE LA CDC

L’idée de label de la Caisse des dépôts devrait donc être retenue, mais avec des critères d’obtention un peu moins stricts. Pour obtenir la marque "quartiers numériques d’excellence", la CDC préconisait en effet huit critères : un quartier délimité et accessible ; une offre immobilière d’entreprises ; des réseaux Ultra Haut Débit fixes et mobiles ; un écosystème d’acteurs , avec au moins un "Tech Champion" (plus de cinq millions d’euros de chiffre d’affaires, au moins vingt-cinq employés, CA à l’international significatif); un Fablab (lieux de fabrication numériques mutualisés) ; la mise en réseau avec les autres quartiers ; un guichet d’aide aux PME ; une gouvernance locale du quartier. Le Rapport recommandait également une série d’actions, comme la reconnaissance de Paris comme métropole numérique et vitrine internationale ou le déploiement d’un dispositif fiscal attractif pour amplifier l’investissement des business angels.

215 MILLIONS D’EUROS DE BUDGETS

Le plan Quartier numérique final ne devrait pas être dévoilé par le Premier ministre avant début novembre. Mais le PLF2014 donne déjà des indications. Le texte budgétaire parle d’un label obtenu  au terme d’un ou plusieurs appels à projets, d’aires urbaines développant au moins un écosystème d’acteurs du numérique, de bâtiment emblématique, de programmes d’accompagnement et d’espace urbain d’expérimentations numériques. Il évoque également des actions spécifiques,  portées majoritairement par l’initiative privée, de soutien à la croissance des entreprises numériques (talents, mentorat, technologies, marché). 

La Banque publique d’investissement serait  mobilisée "pour l’accompagnement de parcours de croissance des entreprises numériques".  Un financement de 215 millions d’euros est acté, dont 15 millions pour le déploiement de fablabs, avec deux objectifs : "favoriser le développement de l’économique numérique" et "créer un environnement stimulant le développement des écosystèmes d’entreprises du secteur numérique et la croissance de champions français du numérique". Ils se concrétiseraient en 2017, par un chiffre d’affaires cumulé de 250 millions d’euros et la création de 2000 emplois par les pépites  de ces quartiers, ainsi que par l’attraction de 250 talents étrangers.

ENJEU MAJEUR : ATTIRER DES TALENTS

Ce dernier chiffre peut paraitre faible. Mais l’attractivité des talents dans le domaine numérique est devenue une véritable compétition mondiale. C’est peut-être même un des enjeux majeurs aujourd’hui. Même la Silicon Valley peine à trouver toutes les compétences dont elle a besoin ! En fléchant ces écosystèmes numériques, ce sont surtout des entreprises à fort potentiel qu’il s’agit de mettre en avant, les Tech Champions préconisée par la CDC. Ce sont en effet leurs succès et l’implication de dirigeant comme Ludovic le Moan, PDG de Sigfox, à Toulouse, qui aura réellement l’effet d’entrainement dont parle Benoit Thieulin, président du Conseil national du numérique. Tous les ingrédients sont en tout cas là.

Aurélie Barbaux

21/03/2015

La planète est mon village !>FranceWebAsso>FranceWebSharing>Connecter, Trouver, Lire..>Venez à la rencontre de partenaires FranceWeb,e-GlobalNetWork®>L'Institut Supérieur des Elus, Indépendant de tout parti politique...

Page d'accueil de l'Institut Supérieur des Elus

L’ISÉ, Institut Supérieur des Élus, est spécialisé dans la formation des élus des collectivités territoriales et de leurs collaborateurs (Un catalogue de plus de 120 formations). L’ISÉ commercialise l’ensemble de son catalogue en partenariat avec l’association SOLen, organisme agréé pour la formation des élus par le Ministère de l’Intérieur.

  Indépendant de tout parti politique, l’Institut Supérieur des Élus est un établissement d’enseignement fondé par des universitaires et dédié à la formation des élus (Maires, adjoints au maire, conseillers municipaux, conseillers généraux et régionaux), de leurs collaborateurs (cadres dirigeants, directeurs de cabinet) et des cadres d’établissements publics avec une exigence d’indépendance, de rigueur et de qualité des formations.

 Les formations  dispensées par l’ISÉ se veulent « pratico-pratiques », de grande qualité et réservées volontairement à des groupes restreints de participants afin d’être attentif à la demande de chaque élu et de l’accompagner au mieux durant la session de formation. Les formations sont toutes réalisées par des professionnels qualifiés, experts dans leur domaine d’activités, en rapport direct avec l’action locale et disposant d’un véritable savoir faire pédagogique en matière d’enseignement.

 Par ailleurs, l’Institut dispose de plusieurs espaces dédiés à la formation professionnelle à Paris et en province, directement accessibles en transport en commun et qui offrent un cadre de travail agréable à l’ensemble de nos participants. Ce dispositif est complété par la grande mobilité de nos intervenants sur tout le territoire national et notre capacité à proposer des solutions de téléformations complémentaires adaptées à vos besoins. En étroite liaison avec les maires et les Présidents d’EPCI, l’ISÉ organise des sessions de formation et de séminaires « in situ » dans les collectivités, ainsi que des formations « sur mesure » à la demande des élus en fonction de leurs problématiques propres. Enfin l’ISÉ conçoit des voyages d’études dont les programmes sont élaborés en tenant compte des besoins exprimés par les collectivités. 

  zohra bitanZohra Bitan met son expérience d’élue de terrain au service des collectivités sur la thématique : « Quartiers populaires : intégrer avec exigence et respect »

 Le contexte politique a mis en évidence l’indispensable nécessité de former aux valeurs républicaines et notamment d’éclaircir auprès des populations ce que sont les valeurs de la République, les droits et les devoirs des citoyens dans le cadre de la laïcité.

 zohra bitan

Les expériences sont nombreuses d’action en faveur du dialogue et de l’ouverture pour une conception vivante de ces valeurs. Cependant la laïcité recouvre des acceptions diverses qui, prises dans certains contextes,  peuvent prêter à confusion, voire à des remises en causes ou des conflits qui vont jusqu’à s’attaquer aux valeurs républicaines.

 Comment les élus des collectivités très attachés à ces valeurs républicaines peuvent-ils à la fois exprimer fermeté et exigence sur les principes et dialogue ouvert et respectueux  avec les populations de telles sortes que ces valeurs  soient le bien commun  que les citoyens s’approprient et font vivre au quotidien ?

 Avec notre institut et  la possibilité de la participation d’autres élus de sensibilités différentes qui sont également très attachés à promouvoir la laïcité et la démocratie,  Zohra Bitan propose des accompagnements personnalisés des maires, adjoints et conseillers sur cette thématique.

 Possibilité de formation sur Paris ou dans votre collectivité pour un élu ou plusieurs sur une journée ou deux,  ou encore sur une soirée.

Inscrivez-vous ici

  Voir la vidéo de l’entretien de Christophe Hondelatte avec Zohra Bitan sur BFMTV

 Prochainement  notre Institut organisera une rencontre nationale des élus sur cette problématique : pour y participer remplissez le formulaire ci-dessous en notant « Rencontre Valeurs de la République », nous vous contacterons.

RightSocialNetwork,Ing.Stefan V.Raducanu» mon projet PoissyWebCitoyen, Projet architectural majeur du 21ème siècle, La nouvelle société, TCIC- travail collaboratif, intelligence collective,"Une approche sociale": l'émancipation des citoyens..


STEFAN RADUCANU.JPG

 

 FranceWeb c'est Vous !


Rencontrer, découvrir, dialoguer, entreprendre,

partager, préparer l'avenir...


Informer - Conseiller - Communiquer

- Accompagner

 

PARTAGER - DIFFUSER DECOUVRIR - REUSSIR !

 

Contact : Stefan Raducanu


Tel : 01 39 65 50 34 

E-mail : stefanraducanu@yahoo.fr


ArrowDownRed.gif

FranceWeb Diaporama .ppt

https://www.facebook.com/poissywebcitoyen


Communication, Exposants, Partenaires

Dispatch.jpg

Venez à la rencontre de partenaires

FranceWeb,e-GlobalNetWork®

Le n°1 de la collaboration en ligne

Une entreprise sociale et collaborative.

FranceWebAsso allie contenu premium, engagement et communauté pour créer un véritable réseau de connaissance
Chacun peut réaliser son rêve avec les sites au service du citoyen

Poissy

Yvelines

Ile-de-France

France

Entreprises

SRU

Bonheur

World

Web

Web Gallery

          Connecter, Trouver, Lire..

 

ArrowDownRed.gif

ARTICLES

ArrowDownRed.gif

 ARTICLES

ArrowDownRed.gifARTICLES

ArrowDownRed.gif

ARTICLES

ArrowDownRed.gif

ARTICLES

ArrowDownRed.gif

ARTICLES

ArrowDownRed.gif

ARTICLES

ArrowDownRed.gif

ARTICLES

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu