Avertir le modérateur

05/03/2017

Premier répair café organisé à Poissy par un collectif d’habitants en partenariat avec plusieurs associations locales

L’organisation d’un repair café est une première à Poissy. . LP/Virginie Weber

Lire la suite

03/03/2017

Revue du net,Yvelines,Lettre d'information,PoissySmartCity,FranceWebAsso,Innovation: le chimiste PCAS installe sa R&D à Porcheville,France Inter à la découverte des Yvelines dans Carnets de campagne,Paris 2024 :une expo olympique va sillonner les Yvelines

Revue du net
La première légumerie d’Ile-de-France sort de terre aux Mureaux
Innovation : le chimiste PCAS installe sa R&D à Porcheville
France Inter à la découverte des Yvelines dans Carnets de campagne
En bref
Le Domaine de Madame Elisabeth rouvre ses grilles
Paris 2024 : une expo olympique va sillonner les Yvelines
Le Département s’illustre dans la sauvegarde du patrimoine
Agenda
Du 4 au mars : Tous Cyclistes avec Paris-Nice Agenda

Promouvoir tous les aspects de la Vie Surmonter les limites, Favoriser L'Avenir

Lire la suite

28/02/2017

Pour passer d’une idée innovante à sa mise en pratique, nous devons souvent traverser un long chemin, d'embûches. Cela est encore plus compliqué dans les grandes entreprises très hiérarchisées.

Data Innovation et Perturbateur – le long parcours du combattant

Pour passer d’une idée innovante à sa mise en pratique, nous devons souvent traverser un long chemin, semé d'embûches. Cela est encore plus compliqué dans les grandes entreprises très hiérarchisées.

Data Innovation et Perturbateur – le long parcours du combattant
Tout le monde a déjà entendu l’adage : « il faut éviter les personnes négatives, elles ont un problème à chaque solution ». Cette citation n’est pas fausse, mais un peu trop simpliste. Chacun dans l’entreprise souhaite faire au mieux et chacun essaye de contribuer à sa manière. Cependant, l’innovation n’est pas perçue de la même façon et il n’est pas rare de rencontrer une certaine incompréhension et surtout de la réticence lorsque l’on essaye de partager notre idée. Cette dernière pourrait pourtant révolutionner l’entreprise et parfois même le monde !

Voici les différents types de personnalités que nous rencontrons lorsque nous exposons une nouvelle application orientée donnée.

L’Enthousiaste : la personne la plus agréable, celle qui encourage à aller plus loin. Elle comprend rapidement le problème que l’on essaye de résoudre et adhère rapidement à notre vision. Point d’attention : elle ne va pas forcément vous aider à aller plus loin. Par moment, elle est tellement enthousiaste, que emporté par son élan, elle parle trop rapidement de l’idée. De cette précipitation, l’incompréhension risque de naître dans l’entreprise et produit un effet contraire à celui recherché.

Le Défaitiste : Il s’agit de la personne à éviter le plus possible. Elle trouve un problème à chaque étape et ne comprend pas pourquoi nous devrions voir les choses différemment alors que l’entreprise fonctionne bien. Nous avons toujours eu l’habitude de faire ainsi, alors pourquoi changer ?

Le Distracteur : vous entendrez souvent cette phrase « je pense que tu auras un blocage dans tel département pour telle et telle raison ...». Ma réaction qui fonctionne à chaque fois est d’éviter de parler des autres et de recentrer la discussion sur son domaine d’expertise. Si vous ne suivez pas ce principe de base, vous risquez de boucler dans l’organisation et de perdre du temps à circuler dans les couloirs !

Le Planificateur : « Mais comment cette idée va pouvoir rentrer dans la liste déjà très longue et ambitieuse des projets à réaliser ? ». Effectivement l’idée n’était pas dans la roadmap de l’entreprise et pour cause elle est toute nouvelle ! Mais, nous avons le droit de nous poser la question: dans le fond, quel est l’intérêt de l’entreprise, réaliser des projets peu ambitieux qui ne vont  pas changer radicalement les choses ou bien un seul projet qui peut changer radicalement le marché ? En d’autres termes, est-ce que l’entreprise souhaite battre ses concurrents en innovant ou bien jouer les moutons ?

L’anti : la personne la plus impactée par l’innovation. En effet, l’innovation passe souvent par l’automatisation ou la remise en cause d’un ou plusieurs départements dans l’entreprise. Réaction naturelle de survie, la personne va penser que son département ou sa raison d’être dans l’entreprise est en danger. Dans les faits, c’est tout l’inverse. Le fait que cette personne n’ait pas eu elle-même cette idée est en soi questionnable, mais bien souvent l’expertise doit être conservée et l’innovation ne s’arrête jamais. Le produit devra évoluer et être  perfectionné. Au lieu d’aller à l’encontre de l’initiative, cette personne devrait plutôt concentrer ses efforts dans son appropriation et à sa mise en valeur.

Il est vrai que tous ces efforts consacrés pour mettre les idées en action ne seraient pas nécessaires dans une culture startup ou voire même en self-management. Dans une entreprise classique, nous devons franchir ces étapes et ces barrières. S’il n’y avait qu’un seul conseil à donner, ce serait de ne jamais baisser les bras! Si, au final, la majorité des personnes n’approuve pas votre idée, il serait plus intelligent de se remettre en cause, de comprendre les raisons pour ainsi innover différemment et maximiser les chances de succès.

Bon courage à tous !

 

Abed AJRAOU
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu