Avertir le modérateur

23/12/2017

PoissySmartCity&FranceWebAsso,LA VIE CONTINUE AVEC NOUS, Découvrez un lieu de vie d'exception dédie au bien-être de nos lecteurs..

Nous devons à nos concitoyens une Europe riche d’un avenir redessiné, Ing.Stefan V.Raducanu, passeur entre des idées et des hommes, des principes et des réalités avec FranceWebAsso

MyNewsCenterNavigator & FranceWebAsso, Singapour est-il un État ou, comme le disait l’économiste Milton Friedman, une « affaire de famille? Ing.Stefan V.Raducanu, passeur entre des idées et des hommes, des principes et des réalités avec FranceWebAsso

Singapour : Lee Kuan Yew, le despote « pragmatique »

Singapour est-il un État ou, comme le disait l’économiste Milton Friedman, une « affaire de famille » ?

Par Guy Sorman.

 Lee-Kuan-Yew.jpg

La mort de Lee Kuan Yew, à 91 ans, dans l’État qu’il a fondé, invite à s’interroger sur cette expérience unique. Singapour est-il même un État ou, comme le disait l’économiste Milton Friedman, une « affaire de famille » ? Le fondateur parti en retraite avait passé le commandement à son fils, l’actuel Premier ministre. Celui-ci m’a rétorqué que Singapour était bien un État puisqu’il disposait d’une armée et d’une politique étrangère. Certes, mais la flotte américaine est la véritable protection de la Cité.

Singapour est tout de même un succès économique embarrassant parce qu’il n’entre dans aucune catégorie classique, ni socialiste, ni libéral. Sans doute devrait-on le considérer comme une forme de despotisme éclairé, à la manière des cités italiennes du Quattrocento ou des utopies imaginées au Siècle des Lumières. Peut-on tirer de cette singularité quelque enseignement universel ?

Les dirigeants de Pékin depuis Deng Xiaoping en 1979 (il appartenait au même peuple que Lee Kuan Yew,  Hakka de Chine du Sud) se sont intéressés de près à Singapour et Lee Kuan Yew n’était pas avare de conseils : l’alliance d’une économie dynamique et de l’autoritarisme politique, bon pour Singapour, ne l’était-il pas pour la Chine ? Les dirigeants de Pékin ont emprunté à Singapour le caractère mixte de l’économie chinoise, des infrastructures publiques accueillantes pour des entrepreneurs privés. Les Communistes chinois sont fascinés par le Parti d’action populaire (fondé par Lee Kuan Yew), le PAP qui dans des élections presque libres, obtient généralement 90% des voix. La comparaison s’arrête là parce que l’expérience d’une cité-État de six millions d’habitants, paraît inapplicable à un continent qui en compte un milliard et demi.

Et Lee Kuan Yew fut un despote mais pas sanguinaire comme les communistes chinois : les intellectuels dissidents à Singapour – il s’en trouve – ne sont pas incarcérés, mais se voient offrir une bourse pour étudier dans une université occidentale. Les adversaires de Lee Kuan Yew étaient souvent nommés ambassadeurs à la condition de rester en poste, au plus loin. C’est que Lee Kuan Yew, formé en Grande-Bretagne, comme son fils, savait ce qu’était l’État de droit. Il savait que la stabilité du droit était la condition essentielle du développement. Cet État de droit est garanti par une justice indépendante, une police incorruptible et une bureaucratie au-dessus de tout soupçon. L’un des traits les plus originaux de Singapour est que les fonctionnaires y sont mieux payés que les cadres des entreprises privées ce qui attire les meilleurs ; en contrepartie, aucune corruption n’est tolérée, au contraire de la Chine et des régimes autocratiques en généra

Un autre trait singulier de Singapour est la préférence que Lee Kuan Yew accordait à la propriété privée du logement : la Cité est une nation de propriétaires, aidés par des crédits avantageux. Lee Kuan Yew estimait que la propriété, embourgeoisait les esprits et dissuadait de voter pour l’opposition.

Les critiques de Singapour avancent généralement deux allégations majeures. La première, économique, est que la ville aurait seulement bénéficié de sa situation géographique, point de passage obligé sur une route maritime où transite 60% du fret mondial. Certes, mais je me souviens de Singapour dans les années 60, il y régnait une extrême pauvreté. Ce sont bien les infrastructures et la sécurité organisées par Lee Kuan Yew qui ont fait le Singapour actuel. L’autre critique, politique, regrette le manque de liberté d’expression, le mépris de l’opposition, voire l’ennui qui pèse sur la ville. Cette critique fondée doit être tempérée comme soulignée plus haut par la prévisibilité du droit. Par ailleurs, l’option sécuritaire du régime peut se justifier par l’hétérogénéité de la population, la présence d’une forte communauté musulmane qui n’est pas sourde aux appels islamistes venus des pays voisins : quand les imams prêchent dans les mosquées de Singapour, les portes doivent obligatoirement rester ouvertes. Enfin Singapour évolue : non seulement on s’y ennuie moins, mais le PAP n’exclut pas de perdre un jour prochain les élections pour entrer dans une démocratie d’alternance.

Par-delà ces circonstances et la personnalité de son fondateur, se pose la question complexe de la relation entre développement économique et démocratie. La quête d’une relation quantifiable, prévisible n’a pour l’instant pas abouti. L’Inde a longtemps été une démocratie au taux de croissance zéro, la Chine est totalitaire et croît, la Corée du Sud et Taïwan se sont envolées aux ordres de dictateurs, le Chili de Pinochet progressait plus vite que l’Argentine démocratique, l’Éthiopie et le Rwanda progressent sans démocratie : tous les cas de figure coexistent. Le théorème de Samuel Huntington envisageant qu’à partir d’un certain revenu, tout régime autoritaire se démocratise, n’a été vérifié qu’à Taïwan et en Corée du Sud, sous la pression des États-Unis.

On envisagera qu’il existe sans doute une relation entre démocratie et développement mais trop complexe pour être théorisée. On envisagera aussi que démocratie et développement sont l’une et l’autre des valeurs en soi qui méritent d’être poursuivies par des combats et des moyens qui ne coïncident pas nécessairement. Au moins faut-il éviter que ces moyens ne se contredisent : par exemple, les militants du Printemps arabe en Égypte se battaient pour la démocratie tout en se réclamant d’un socialisme et d’un nationalisme anti économiques. Les Tunisiens en revanche, font progresser de pair la démocratie et l’économie de marché.

Pour en revenir à Lee Kuan Yew, il se définissait comme « pragmatique » : le pragmatisme est une pensée malheureusement peu répandue.

Sur le web

Chaque jour, FranceWeb
  • Résiste aux modes et emballements médiatiques
  • Fait la différence entre l'important et l'accessoire
  • Explique avec clarté, le monde qui vous entoure
  • Insiste sur les raisons d'espérer
  • Vous donne les clés pour bâtir votre opinion

Inscrivez-vous à la newsletter Recevez l'essentiel de l'actualité de FranceWeb.

Merci de nous avoir contacté, Parlez-nous de vous!

FRANCE WEB : POUR VOUS ET AVEC VOUS ! Parlez-nous de vous! Créer et partager... La méthode FranceWebAsso, La nouvelle société du Savoir comme le support des connaissances humaines et des communications dans les domaines techniques, économiques et sociaux ».

La méthode FranceWeb consiste à faire découvrir et acquérir à une personne la compréhension des enjeux, des opportunités et des solutions à travers une attentive observation des faits au lieu de l’abreuver de concepts savants ou de théories préconçues.

FranceWeb se donne pour mission d’être toujours présent pour connecter chacun à son essentiel et lui faire vivre une expérience unique au quotidien en concevant les services numériques qui lui permettent de profiter, en toute confiance de ce qui lui importe le plus.

Au lieu de partir de nous, des technologies, de nos offres, de nos blogs nous allons désormais partir du citoyen, de ses attentes et des aspirations. Il s’agit d’écouter puis d’agir pour fabriquer ensemble des solutions « sur mesure » qui répondent véritablement aux besoins de nos lecteurs.

Nous réaliserons notre ambition grâce à cinq leviers d’actions et une dynamique, celle d’une entreprise digitale efficace et responsable.

Offrir une connectivité enrichie
Réinventer la relation citoyen
Construire un modèle d’employeur digital et humain
Accompagner la transformation du client entreprise
La dynamique d’une entreprise digitale efficace et responsable

La mission spécifique de FRANCEWEB est à la fois plus restreinte et plus ambitieuse : penser la place des associations au sein du modèle politique français et formuler des propositions adaptées à un objectif central, l’institutionnalisation d’un objet encore mal identifié, le dialogue civil.

Quel objectif ?

- Il s’agit, en première analyse, d’assurer au dialogue civil une place équivalente et analogue à celle qui est depuis longtemps reconnue au dialogue social :
En surmontant une difficulté : il n’y a pas en matière de dialogue civil, l’équivalent du code du travail. La loi de 1901 n’envisage l’association que comme une liberté, pas comme une institution. Même si la loi reconnaît des régimes juridiques distincts (associations déclarées ou non, reconnues ou non d’utilité publique), elle a d’abord pour caractéristique initiale de sembler exclure globalement les associations du champ de la production de l’intérêt général.(Il va sans dire que cette perspective a très vite été corrigée par la pratique et que ce n’est plus la conception que s’en font les pouvoirs publics contemporains ; mais il en reste quelque chose dans les représentations).
FranceWebAsso-> réseau d’intelligence collective -> Nouvelle société du savoir, un instrument d’intelligence collective ! projet architectural majeur du 21ème siècle,...http:// idfregionconnectee.20minutes- blogs.fr/accueil/


Un univers de possibilités

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement.
Stefan V. Raducanu, Président FranceWebAsso

Tél: +33(0)139 655 034 Mobile: +33(0)621 974 799

Nous devons à nos concitoyens une Europe riche d’un avenir redessiné

Il en reste tellement à faire. Mais on commence enfin à y penser. Alors puisez, écoutez nous, nous sommes en Marche depuis bien longtemps. Plutôt au pas de course d’ailleurs ! En effet, dans l’entreprise, seuls les athlètes dotés de l’endurance du coureur de fonds et de la pointe de vitesse du sprinter, vivent assez longtemps pour en parler !

Vous irez à l'essentiel aujourd'hui. Depuis le temps que vous observez ce qui se passe autour de vous, c'est peut-être le moment idéal pour donner votre opinion. Ne vous laissez pas impressionner par les commentaires acides que vous pourrez attendre ; votre point de vue est aussi important que celui des autres ! Allez un peu de courage, il n'y a que le premier pas qui coûte ! Il est temps que vous montriez qui vous êtes vraiment !

Pourquoi s'engager dans une association rend plus heureux ?

« Plusieurs travaux ont récemment montré que le fait d’être bénévole a des effets positifs sur le bien-être. Nous avons voulu savoir si cela était également le cas pour les donateurs, les adhérents, les dirigeants d’associations et même, les acteurs au sens large », explique Jacques Malet, président de l’Institut Recherches et Solidarités et auteur de l’enquête « La France bénévole » (1), dévoilée en exclusivité par 20 Minutes.

Vous cherchez quelque chose.

Connectez-vous, Trouvez, Lisez....

Pour Vous et avec Vous ! chez vous ou au bureau...

Citoyenneté, FranceWebAsso, numériques des lumières, Réseaux Sociaux, Nous proposions de réunir d’urgence l’Afrique et l’Europe.« Amitié pour agir »« Oser inventer l’avenir »..en mobilisant tous les partenaires...

Le problème, c’est que vous n’êtes pas le seul à vous poser ces questions… c’est entre citoyens que vous le ferez.

Vecteur d'émotions,de savoirs,de rencontres,de partages...et de l'échange d'information.

N'abandonnez jamais, ne renoncez à rien...

20160312_135457.jpg3596730268.jpgPortail associatif2 maini.jpgfoule.jpgDispatch.jpg

Vecteur d'émotions, de savoirs, de rencontres et de partages, FranceWebAsso contribue à nourir le lien social, la réflexion, l'ouverture et la tolérance dans notre société,

  C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous

 Communication,Exposants,Partenaires

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

« Oser inventer l’avenir »

LA VIE CONTINUE AVEC NOUS, Découvrez un lieu de vie d'exception dédie au bien-être de nos lecteurs..

Pragmatism - Wikipedia

Pragmatism | Definition of Pragmatism by Merriam-Webster

Pragmatism | Internet Encyclopedia of Philosophy

Traduction pragmatism français | Dictionnaire anglais | Reverso

Pragmatism (Stanford Encyclopedia of Philosophy)

Pragmatism | Define Pragmatism at Dictionary.com

Pragmatism definition and meaning | Collins English Dictionary

pragmatism définition dans le dictionnaire Anglais de Cambridge

Pragmatism | philosophy | Britannica.com

Pragmatism: Definition and Philosophers - Philosophy & Philosophers

18/12/2017

Frank, Sébastien et Olivier,trois amis qui ont voulu mettre en commun leur passé et leur expérience des moteurs de recherche pour concrétiser leurs idées sur Mozbot.Avec son projet stratégique, PoissySmartCityvision 2021, FranceWeb se donne pour mission..

Créer et partager..votre expérience avec MEDIA DIGITAL  Nouvelle société du savoir, un instrument d’intelligence collective ! projet architectural majeur du 21ème siècle

Un univers de possibilités

Derrière les connaissances, il y a de l’expérience, du vécu, les mémoires du passé. Tous ces matériaux enrichissent les connaissances en leur donnant du sens.

La méthode FranceWeb consiste à faire découvrir et acquérir à une personne la compréhension des enjeux, des opportunités et des solutions à travers une attentive observation des faits au lieu de l’abreuver de concepts savants ou de théories préconçues.

« La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information »

Avec son projet stratégique, PoissySmartCity vision 2021, FranceWeb se donne pour mission d'être toujours présent pour connecter chacun à son essentiel et lui faire vivre une expérience unique au quotidien en concevant les services numériques qui lui permettent de profiter, en toute confiance de ce qui lui importe le ...organisation-intelligence-collective.jpg

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement. Stefan V. Raducanu, Président FranceWebAsso

FRANCE WEB : POUR VOUS ET AVEC VOUS ! Parlez-nous de vous! Créer et partager... La méthode FranceWebAsso, La nouvelle société du Savoir comme le support des connaissances humaines et des communications dans les domaines techniques, économiques et sociaux ».

Citoyenneté, FranceWebAsso, numériques des lumières, Réseaux Sociaux, Nous proposions de réunir d’urgence l’Afrique et l’Europe.« Amitié pour agir »« Oser inventer l’avenir »..en mobilisant tous les partenaires..

Pour une entreprise, la première source de connaissances à exploiter – car elle est la plus facilement et immédiatement accessible – est interne. Il peut s’agir de la connaissance de ses marchés et de ses clients, de ses technologies ou encore des savoirs tangibles ou idées intangibles que détiennent les collaborateurs. Le défi consiste à les mobiliser et à les capitaliser.

Car les connaissances sont de plus en plus fragmentées et réparties. Chacun peut en détenir d’infimes bribes mais personne ne pourra jamais en embrasser des pans plus importants. Ainsi, des dispositifs comme les plateformes d’innovation participatives peuvent se montrer particulièrement utiles. Il en résulte alors un mouvement de partage et de mutualisation des savoirs. Une tendance forte qui va jusqu’à être la base d’une nouvelle économie basée sur la collaboration, la mutualisation, le partage et les échanges de connaissances.

Mais les entreprises prennent aussi conscience que les gisements de connaissances sont bien plus vastes et diversifiés au dehors de leur périmètre propre. C’est la raison pour laquelle l’open innovation (basée sur le partage et la coopération entre entreprises) est une démarche indispensable pour l’acquisition de nouvelles connaissances.

Outils, méthodes et dispositifs

Les principaux outils pour explorer, exploiter et stocker les connaissances viennent essentiellement du numérique : logiciels, outils de data intelligence, algorithmes, moteurs de recherche, plateformes de crowdsourcing… Arrêtons-nous particulièrement sur les innovation labs. Ces dispositifs dont se dotent de plus en plus de grands groupes ont souvent comme mission première d’acquérir de nouvelles connaissances. Ces laboratoires procèdent de diverses manières : par l’exploration de domaines nouveaux, par l’expérimentation directe via le prototypage rapide et les retours d’expériences, par des interactions avec des start-ups pour se nourrir de nouvelles pratiques, plus agiles. Parmi les quelques méthodes connues pouvant être pertinentes en matière de connaissances, citons le benchmarking, les analyses sémantiques, le data mining, la veille technologique et économique, les détections de tendances, les méthodes de cartographie… Quant aux approches moins connues, il en est une particulièrement adaptée pour mobiliser les connaissances en faveur de l’innovation en les confrontant à des pistes créatives : il s’agit de la méthode C-K.

Experts

Les experts sont par définition porteurs de connaissances. Il appartient aux Directeurs Innovation de mettre en place des dispositifs d’identification de ces spécialistes, de capture de leurs expertises et d’activation de celles-ci dans des projets d’innovation. Cela peut notamment être mis en place dans le cadre de communautés d’experts réunis autour d’une plateforme web dédiée.

Si les Directeurs Innovation s’impliquent de plus en plus dans le management des connaissances, cela signifie ipso facto qu’ils doivent aussi occuper des territoires qui sont directement impactés par celles-ci, nommément la stratégie, la prospective, l’exploration des imaginaires… Grâce aux connaissances s’ouvrent alors aux Directeurs Innovation de très larges et prometteuses perspectives.

Plus de chroniques de : Eric Seulliet

Eric Seulliet

Consultant-expert en open innovation et co-création, il est le président-fondateur de La Fabrique du Futur (un « Think et Do Tank » labellisé living lab). Il est par ailleurs vice-président de France Living Labs, l’association qui regroupe les living labs français. Vous pouvez le suivre sur Twitter : @ericse
Voir tous les billets >

MyNewsCenterNavigator,Bienvenue à la 4ième révolution industrielle.Monde du travail : Dans les 20 prochaines années, 70-80% des emplois disparaîtront.

Vous cherchez quelque chose...Le Guide..

Pour Vous et avec Vous ! chez vous ou au bureau...

Connectez-vous, Trouvez, Lisez....

FranceWebAsso, numériques des lumières, UN MONDE MINIATURE

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

Inventer l’avenir »Agilité, culture, générations, mutations, talents...

Des Hommes - Des Entreprises -Des Technologies

C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous

"Ce que j’entreprends doit me survivre."

Stefan de La Tournelle-PoissySmartCity

''NewsCenterNavigator''

On a 400millions d'utilisateurs qui brassent du vent en permanence,installons des éoliennes !

FranceWebCitizens, "PoissySmartCity", Social Media, Custom Content"

Pour innover, puisez dans les connaissances

Dans le domaine des connaissances, on a connu au milieu des années 90 la vogue du knowledge management. Mais celle-ci semble avoir fait long feu. Par la suite ont été mis en avant l’importance des systèmes d’information, des actifs immatériels, de la propriété intellectuelle, de l’intelligence collective…

Les connaissances ne sont pas uniquement d’ordre scientifique ou technologique. Elles portent sur les marchés, les usages, l’économie, les clients, les tendances sociétales, les jeux d’acteurs, la géopolitique, etc. Bref, tout peut contribuer à ouvrir des pistes d’innovation.

Les connaissances ne sont pas figées, elles évoluent en permanence. Il est donc indispensable d’adopter une attitude prospective : situer l’état de l’art (et symétriquement identifier l’état du non art) à un moment donné, puis anticiper et se projeter dans le futur pour identifier les nouvelles connaissances qui se profilent à l’horizon.

Pour féconder un champ donné de connaissances, il peut être intéressant de procéder par transposition. Les connaissances découlent en effet souvent d’analogies, de transpositions et de croisements. L’une des sources prometteuses d’inspiration est, par exemple, le biomimétisme (imitation de la nature). Aux frontières des champs de connaissances, il y a aussi des interpénétrations de connaissances qui s’opèrent et génèrent du neuf par fertilisation croisée.

Nous pourrions comparer les domaines de connaissance à un Rubik’s cube aux combinaisons presque infinies ou même à un jeu de Lego dans la mesure où nous sommes dans un champ avec des expansions possibles. Cette comparaison signifie que de nouvelles connaissances résultent du réagencement permanent des briques de savoir.

De nouvelles connaissances surgissent souvent par inoculation d’inattendu et frottements créatifs. C’est la raison pour laquelle le Directeur Innovation doit être attentif aux approches décalées et aux acteurs atypiques : artistes, designers, créatifs, startups, etc.

Les différentes vagues d’avancées scientifiques se produisent de façon cumulative jusqu’à amener au franchissement soudain de seuils de connaissances. C’est ce phénomène d’émergence que décrit bien le philosophe et historien des sciences Thomas Kuhn dans son essai célèbre La Structure des révolutions scientifiques. La nouvelle vision du monde (paradigm shift) qui en résulte ouvre ainsi la voie à de nouvelles possibilités d’innovation. Les entreprises doivent donc être attentives à ces (r)évolutions en cours.

« La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information ». Cette citation d’Albert Einstein illustre l’idée selon laquelle les connaissances sont plus que des données ou des informations. Elles agrègent celles-ci mais les dépassent. Derrière les connaissances, il y a de l’expérience, du vécu, les mémoires du passé. Tous ces matériaux enrichissent les connaissances en leur donnant du sens.

 La deconnexion des elites

About Mozbot

Le moteur de recherche Mozbot France est proposé par les sociétés :

Abondance
3, rue des Châteaux
67140 Heiligenstein
Brioude Internet
7 Rue Emmanuel Chabrier
43100 Brioude
Raynette
1 Impasse de la Sapinière
44119 Treillieres
Abondance Brioude Internet Raynette

Et plus précisemment par Frank, Sébastien et Olivier, trois amis qui ont voulu mettre en commun leur passé et leur expérience des moteurs de recherche pour concrétiser leurs idées sur Mozbot.

Mozbot s'appellait dans un premier temps Reacteur.com. Sa première orientation, depuis sa création en 2003, a été de représenter un laboratoire d'idées dans le domaine de la recherche d'informations sur le Web. Nous avons ainsi pu tester, au fil des mois, de nombreuses fonctionnalités de recherche qui nous ont permis de mieux comprendre comment fonctionnait un moteur. Nous remercions ici chaleureusement nos premiers partenaires qui nous ont grandement aidé, à cette époque : Espotting (liens sponsorisés), Exalead et Dir.com (liens "web").

Et puis, dans un second temps, nous avons eu l'opportunité de signer un contrat avec Google pour la partie "résultats de recherche" ainsi que pour les "liens commerciaux". Nous nous sommes alors dit qu'il serait intéressant d'afficher ces résultats en ajoutant, modestement, quelques idées supplémentaires, que nous aimerions bien trouver sur un moteur lorsque nous effectuons nos propres investigations sur la toile, mais que Google ne propose pas (encore ?). Le projet étant d'envergure internationale, le nom de "Reacteur", trop "franco-français", ne convenait plus. Le moteur a alors été rebaptisé sous le patronyme de "Mozbot". Ainsi, nous avons ajouté sur ce dernier, qui fut pour cette occasion totalement réécrit, des fonctions d'affichage de copies d'écran des pages proposées, des systèmes de "liste noire" personnalisées, des informations sur le propriétaire des sites affichés dans les résultats, etc.

Troisième vie de Mozbot : un moteur qui propose à la fois les résultats de Google et de Twitter. C'est celui que vous consultez actuellement. Nous espérons qu'il vous plaira !!

D'autre part, sachez que Mozbot est également le nom d'un projet de développement par Mozilla d'un robot IRC, sur lequel vous aurez plus d'informations à l'adresse : http://www.mozilla.org/projects/mozbot/
Les deux parties se sont entendues pour partager ce nom de Mozbot. Merci, à ce sujet, à l'équipe de développement du robot.

Aide en ligne de Mozbot

Mozblog, le blog du moteur de recherche Mozbot.fr

FranceWebAsso - Le Monde Informatique

FlorenceGranjus : FranceWebAsso > Société du Savoir ...

FranceWebAsso > Société du Savoir> Choisissez l'Excellence

SRU-Electronics>Networking>FranceWebAsso & MyNewsCenterNavigator

08:32 Écrit par franceweb dans 21CenturyWebArchive, Advertising, Agenda 21, Agregator, Ailleurs sur le web, Annonces à la Une, Applications, Archive21siècle, ArchiveWeb21, Art de vivre, Art et Culture, Articles, Artisans, Association, Autoentrepreneur, Bien être, Blog, Blogs, Bonheur, Citoyen, Collaborative, Collections, Collectivité, Communication & relations médias, Community, Conseil, Consummateur, DATA, Digital, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Diverse, Education, Electeur, Emploi, Entrepreneurship, Entreprises, Europe, Evénements, Exposants, Facebook, France, FranceWeb, e-Globalnetwork, Groupes, Informatique, Innovation, Internet, Internet Citoyen, Jeunesse, La Vie des Idées, LMathieuwebcollection, Ma Bibliothèque, Ma Tablette Magique, Madeleine et Stefan Raducanu de FranceWeb, Mobile, MyNewsCenterNavigator, OneGlobalLocal, Opportunités, Organisation, Organisme, PoissyWeb Social Network, PoissyWebCitoyen, Recherche, RemiFranceWeb,Editeur Internet,Infoproduits, Sharing, Smart Data Collective, SmartCity, Social Media Intelligence, SRU-Electronics, Stefan V. Raducanu, Stefand'Internet, StefandeFranceWeb, StefanWebCollection, Travailleur, We Are FWCitizens, Web, Women, Work, World, YouTube | Tags : poissysmartcity, francewebasso, francewebsharing, sru-electronics, dipl.ing.stefanv.raducanu, innovation, créativité, croissance, numérique, participatif, stratégie, madeleine et stefanraducanu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |

16/12/2017

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement. Stefan V. Raducanu, Président FranceWebAsso

FRANCE WEB : POUR VOUS ET AVEC VOUS ! Parlez-nous de vous! Créer et partager... La méthode FranceWebAsso, La nouvelle société du Savoir comme le support des connaissances humaines et des communications dans les domaines techniques, économiques et sociaux ».

La méthode FranceWeb consiste à faire découvrir et acquérir à une personne la compréhension des enjeux, des opportunités et des solutions à travers une attentive observation des faits au lieu de l’abreuver de concepts savants ou de théories préconçues.

Avec son projet stratégique, PoissySmartCity vision 2021, FranceWeb se donne pour mission d’être toujours présent pour connecter chacun à son essentiel et lui faire vivre une expérience unique au quotidien en concevant les services numériques qui lui permettent de profiter, en toute confiance de ce qui lui importe le plus.

Au lieu de partir de nous, des technologies, de nos offres, de nos blogs nous allons désormais partir du citoyen, de ses attentes et des aspirations. Il s’agit d’écouter puis d’agir pour fabriquer ensemble des solutions « sur mesure » qui répondent véritablement aux besoins de nos lecteurs.

Nous réaliserons notre ambition grâce à cinq leviers d’actions et une dynamique, celle d’une entreprise digitale efficace et responsable.

Offrir une connectivité enrichie
Réinventer la relation citoyen
Construire un modèle d’employeur digital et humain
Accompagner la transformation du client entreprise
La dynamique d’une entreprise digitale efficace et responsable

La mission spécifique de FRANCEWEB est à la fois plus restreinte et plus ambitieuse : penser la place des associations au sein du modèle politique français et formuler des propositions adaptées à un objectif central, l’institutionnalisation d’un objet encore mal identifié, le dialogue civil.
Quel objectif ?

- Il s’agit, en première analyse, d’assurer au dialogue civil une place équivalente et analogue à celle qui est depuis longtemps reconnue au dialogue social :
En surmontant une difficulté : il n’y a pas en matière de dialogue civil, l’équivalent du code du travail. La loi de 1901 n’envisage l’association que comme une liberté, pas comme une institution. Même si la loi reconnaît des régimes juridiques distincts (associations déclarées ou non, reconnues ou non d’utilité publique), elle a d’abord pour caractéristique initiale de sembler exclure globalement les associations du champ de la production de l’intérêt général.(Il va sans dire que cette perspective a très vite été corrigée par la pratique et que ce n’est plus la conception que s’en font les pouvoirs publics contemporains ; mais il en reste quelque chose dans les représentations).
FranceWebAsso-> réseau d’intelligence collective -> Nouvelle société du savoir, un instrument d’intelligence collective ! projet architectural majeur du 21ème siècle,...http:// idfregionconnectee.20minutes- blogs.fr/accueil/
Un univers de possibilités

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement.
Stefan V. Raducanu, Président FranceWebAsso

Tél: +33(0)139 655 034 Mobile: +33(0)621 974 799

Destinataire du message

Florence Granjus
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu