google-site-verification: googlec3c723fe64a95ade.html

Avertir le modérateur

11/10/2017

Les Abeilles de FranceWebAsso >Stefan et Madeleine Raducanu vous conseillent : Place des réseaux ››

MADELEINE.JPGSTEFAN RADUCANU.JPGRéseau relationnel ››La pensée positive : 8 clés pour rayonner en réseau.

Madeleine et Stefan Raducanu : FranceWebAsso > Société du Savoir ...

idfregionconnectee.20minutes-blogs.fr/mr-sr/

Sep 28, 2017 - FRANCE WEB MEDIA DIGITAL, L'INTELLIGENCE DU MONDE EN ACTION >Créer un monde auquel chacun souhaite appartenir>Préparer le ..

Madeleine et Stefan Raducanu : MyNewsCenterNavigator ...

bonheur.20minutes-blogs.fr/mr-sr/

Plusieurs milliers de journaux et magazines, 233 états et régions à découvrir ! ... Contact : Stefan Raducanu : +33 (0)1 39 65 50 34 +33 (0)6 21 97 47 99.

C'est un bonheur d'aimer>Madeleine et Stefan Raducanu ...

idfregionconnectee.20minutes-blogs.fr/.../avec-madeleine-et-stefan...

Jul 27, 2014 - De la nécessité d'aimer avec Madeleine et Stefan Raducanu, FranceWebAsso & FranceWebSharing,AllianceNetWork,Le n°1 de la ...

Madeleine et Stefan Raducanu Chercheurs..FranceWeb. - Stefan V.Raducanu ...

https://www.facebook.com/poissywebcitoyen/posts/331888316986226

Madeleine et Stefan Raducanu Chercheurs FranceWeb, vous conseillent>"Community of Practice (CoP)">SRU-Electronics>Vision>Teach new behaviors by the ...

You've visited this page many times. Last visit: 3/17/17

MyNewsCenterNavigator»Stefan de France,"Information,Veille et ...

globalpartnersnetwork5.rssing.com/chan-30023572/all_p1.html
The Happy Man>The Web of our life good and ill together>Madeleine et Stefan Raducanu>FranceWebAsso & FranceWebSharing,AllianceNetWork>Le n°1 de ...
You've visited this page 2 times. Last visit: 9/21/17

Stefan Raducanu - Google+

https://plus.google.com/+StefanRaducanu
Stefan Raducanu - Google+. ... Communities and Collections ... Neymar, Ecole rouge et bleu->PoissyVilleConnectéeSmartCityWebCitoyen-> vision 2021.
You've visited this page many times. Last visit: 9/21/17

 

07/10/2017

Etre et Avoir>"Loin des vieux livres de grammaire,Écoutez comment un beau soir,Ma mère m'enseigna les mystères,Du verbe être et du verbe avoir.« Toi absolu »

Gabriel Marcel.gif Là où une philosophie orgueilleuse et aveugle prétend nous convaincre qu'il n'existe qu'un vide, un néant - il y a sans doute au contraire une plénitude de vie, les merveilleuses réserves d'un monde où fourmillent les promesses, où tout ce qui existe est appelé à l'universelle communion, où nulle possibilité, nulle chance ne peut être perdue sans recours.
Toutefois, notre humaine structure est telle que cet immense consensus créateur ne peut être que par nous pressenti. Et il faut déclarer très fort qu'une philosophie qui, cédant aux complaisances de l'optimisme, refuse de faire sa place à la tentation du désespoir, méconnaît très dangereusement une donnée fondamentale de notre situation.

Articles et textes divers

Autour de la notion du Toi absolu (pdf 200ko) par Gülcevahir Sahin Granade

En 1974, la revue "Impacts" publiait une longue conférence (26 pages) de Georges Cesbron sur Gabriel Marcel, excellente introduction à son oeuvre. A télécharger ici (15,8 Mo).

Mozart et Gabriel Marcel - article de La Croix du 31 janvier 1956.

« J'ai horreur de la dictature » - Entretien au Figaro littéraire du 28 octobre 1972.

« En quête de ce qui ne passe pas » - Texte paru en allemand en 1955, inédit en français.

« Gabriel Marcel répond au questionnaire de Marcel Proust».

« Poésie et musique» -Texte inédit de 1960.

« Qu'est-ce qu'un homme de droite ? » - Entretien paru dans « Arts » en 1962.

Sur le site Alinalia (http://alinalia.free.fr/index.html), consacré au philosophe Alain, un article de G. Marcel sur « Les Idées et les Âges » d'Alain, paru dans la revue « Europe nouvelle » du 19 novembre 1927

Etre et Avoir

Rassurez-vous, je n'ai nulle intention de vous infliger ici la lecture, même sous forme d'extraits du livre (illisible!) de Gabriel Marcel paru sous ce même titre, Etre et avoir, en 1935. Il s'agit simplement ici d'un très joli poème d'Yves Duteil que m'a envoyé une amie et dont  la lecture me paraît à la fois si opportune et revigorante en cette période si troublée qui coïncide à peu près avec la semaine (ou la quinzaine ou le mois) de la francophonie. En outre, la première phrase d'un commentaire de Gilbert2 à mon récent blog "Stéphane Bern et les patrimoines" me conforte dans ce choix :

"Loin des vieux livres de grammaire,

Écoutez comment un beau soir,

Ma mère m'enseigna les mystères

Du verbe être et du verbe avoir.

 

Parmi mes meilleurs auxiliaires,

Il est deux verbes originaux.

Avoir et Être étaient deux frères

Que j'ai connus dès le berceau.

 

Bien qu'opposés de caractère,

On pouvait les croire jumeaux,

Tant leur histoire est singulière.

Mais ces deux frères étaient rivaux.

 

Ce qu'Avoir aurait voulu être

Être voulait toujours l'avoir.

À ne vouloir ni dieu ni maître,

Le verbe Être s'est fait avoir.

 

Son frère Avoir était en banque

Et faisait un grand numéro,

Alors qu'Être, toujours en manque.

Souffrait beaucoup dans son ego.

 

Pendant qu'Être apprenait à lire

Et faisait ses humanités,

De son côté sans rien lui dire

Avoir apprenait à compter.

 

Et il amassait des fortunes

En avoirs, en liquidités,

Pendant qu'Être, un peu dans la lune

S'était laissé déposséder.

 

Avoir était ostentatoire

Lorsqu'il se montrait généreux,

Être en revanche, et c'est notoire,

Est bien souvent présomptueux.

 

Avoir voyage en classe Affaires.

Il met tous ses titres à l'abri.

Alors qu'Être est plus débonnaire,

Il ne gardera rien pour lui.

 

Sa richesse est tout intérieure,

Ce sont les choses de l'esprit.

Le verbe Être est tout en pudeur,

Et sa noblesse est à ce prix.

 

Un jour à force de chimères

Pour parvenir à un accord,

Entre verbes ça peut se faire,

Ils conjuguèrent leurs efforts.

 

Et pour ne pas perdre la face

Au milieu des mots rassemblés,

Ils se sont répartis les tâches

Pour enfin se réconcilier.

 

Le verbe Avoir a besoin d'Être

Parce qu'être, c'est exister.

Le verbe Être a besoin d'avoirs

Pour enrichir ses bons côtés.

 

Et de palabres interminables

En arguties alambiquées,

Nos deux frères inséparables

Ont pu être et avoir été.

 

....Oublie ton passé, qu’il soit simple ou composé,

Participe à ton Présent, pour que ton Futur soit Plus que Parfait"

Yves Duteil

Yves Duteil:Avoir et être(2001) - YouTube

 

03/10/2017

IciPoissyWebSmartCity,Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement>>FranceWebAsso : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous ! La nouvelle société du Savoir

FranceWebAsso : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

Partagez vos informations dans un monde connecté et continuez à travailler, où que vous soyez, dans les espaces de travail collaboratif E-GLOBALNETWORK

FW-pour-vous-et-avec-vous.gif3.pngGroupe d'intérêts.jpg20161022_092954.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FranceWeb 

Société du Savoir

 

Un univers de possibilités

 

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement.

 

FranceWebAsso : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 

C'est notre capital !

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

Le Pisciacais, le blog de l'Association France Web

STEFAN RADUCANU.JPGStefan Raducanu et son temps -> " Initiative " est le mot-clé de cette journée

son nouveau monde du travail qui consistera à digérer une information devenue nourriture émotionnelle et cognitive, à traiter en permanence une somme de données toujours plus pléthorique, à gérer le simultanéité et tisser des liens en permanence, à mobiliser dans le cadre de son travail ses amis et les amis de ses amis... Bref, un nouvel état des lieux où l’environnement physique, social et juridique du travail aura totalement transmuté sous l’effet des nouvelles technologies.

L’information et les données ne connaissent pas de barrage, les smartphones traversent les murs, et les réseaux infiltrent les organisations. La transparence devient un dogme et une forme de maelström qui emporte tout sur son passage.

C'est grâce à vos abonnements que vous construirez votre fil d'actualité. Construire un bon fil est au cœur du fonctionnement de FranceWeb. En construisant un fil qui vous reflète ainsi que vos intérêts, vous verrez avec quelle rapidité FranceWeb devient une partie inestimable de votre vie. Merci à tous :)  

Difficile vérité à l'heure de la post-vérité

Sans doute n'y a-t-il pas de question plus prégnante pour les scientifiques que celle de la vérité. Tout chercheur est d'abord mû par une inextinguible soif de connaissances vraies. Comment ne pas imaginer trouver là l'origine de la motivation de chacun d'entre nous, lorsque nous nous sommes engagés dans la voie aride de la recherche ? Dès lors, les falsifications, les tricheries et toutes les entorses à l'intégrité scientifique apparaissent inconcevables, car elles attestent d'un manque de confiance dans la vérité incompatible avec l'idée même de science. Et elles sont coupables parce qu'elles corrompent les chercheurs dans leur quête de vérité ; plus que pour l'indélicatesse vis-à-vis des autres, c'est pour cela qu'on doit les condamner sévèrement.

Au-delà de ce qu'elle a de consubstantiel à l'activité scientifique, la vérité est ardue. Et elle l'est non seulement parce que malaisée à obtenir et complexe, mais aussi parce qu'évanescente. Dès que nous croyons en saisir quelques éclats, de nouvelles zones d'ombre surgissent... Certains le déplorent, parce que cela demande des efforts inouïs, sans véritable achèvement ; d'autres s'en réjouissent, car s'il suffisait de se baisser et de ramasser la connaissance posée devant nous, la recherche et ses labyrinthes n'auraient ni attrait, ni même objet.

La vérité scientifique demande donc toujours à être reconquise, parce qu'elle n'est jamais absolue. De plus, elle n'a aucun caractère d'évidence et elle doit à la fois être vérifiée tout en demeurant réfutable, c'est-à-dire susceptible d'être contredite par une expérience empirique. En même temps, à une époque donnée, elle s'impose avec force arguments après des débats ouverts dans la communauté des savants où tous ceux qui disposent d'éléments de preuves à charge ou à décharge les font valoir. Tout ceci est bien connu et constitue le socle épistémologique de la démarche et de la connaissance scientifiques, une démarche théorisée notamment par le philosophe des sciences autrichien Karl Popper (1902-1994).

Or, à l'heure des tweets, des réseaux sociaux, des informations « alternatives » (fake news) et de la post-vérité, où certains contestent tout ce qui n'est pas conforme à leurs intérêts, où règne la suspicion généralisée, et où le rythme effréné de diffusion d'information paraît incompatible avec le temps de réflexion et d'élaboration patiente nécessaire à l'établissement de la vérité, la posture du scientifique dans l'espace public paraît de plus en plus délicate. En dépit des arguments très solides qu'il a accumulés, il ne saurait plus se présenter comme détenteur d'un savoir absolu. Personne désormais n'admettrait qu'il se drape dans une stature d'autorité semblable à celle des savants au XIXe siècle ou à l'aube du XXe siècle, une époque où la foi dans les bienfaits de la science était quasi universelle. Pour autant, il ne doit pas accepter les manipulations de l'information et les fausses nouvelles qui déforment délibérément l'état des connaissances acquises.

Et nombreux sont les sujets sur lesquels il lui appartient d'apporter ses lumières pour aider à prendre des décisions collectives importantes, que ce soit en matière d'environnement, de transports, de développement technologique ou de santé publique, face à des coalitions d'intérêts qui obscurcissent à dessein la vérité, pour des raisons politiques, doctrinales ou financières. Partout, les scientifiques doivent dénoncer les faux-semblants et alerter lorsqu'ils le jugent nécessaire. Ainsi en va-t-il du climat, de la vaccination et de bien d'autres sujets, comme des prophéties transhumanistes des tenants de la singularité technologique ou de l'utilisation soi-disant sans problème des « ciseaux génétiques », tel CRISPR-Cas9.

Dans ce contexte, la voie demeure étroite, car les chercheurs doivent dire ce qu'ils savent avec franchise, sans fard, et le plus simplement du monde pour être compris de tous, tout en mentionnant les limites actuelles des connaissances. Difficile vérité donc, mais nécessaire vérité aussi, car il y va du devoir moral des scientifiques et de leur honneur.

Jean-Gabriel Ganascia est professeur d'informatique à l'université Pierre-et-Marie-Curie (Paris 6). Il préside le comité d'éthique du CNRS (Comets).

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu