Avertir le modérateur

04/12/2018

Développer un espace personnel pour chacun :Du temps pour réfléchir,De l’autonomie et des champs d’initiative possible.Des espaces de libre expression où la critique, le découragement et les doutes peuvent être avoués sans risque de conséquence négative

Chronique de la haine ordinaire

Par le 31 janvier 2014

Avec ce titre, France Inter diffusait, dans les années 80, une chronique quotidienne animée par l’humoriste Pierre Desproges. Traquant les ragots, les faits divers et les rumeurs, il disséquait et analysait tous les travers mettant en relief la bêtise, l’intolérance et la méchanceté. Il montrait ainsi en quoi les sentiments de haine ou de jalousie s’immiscent insidieusement dans notre langage habituel et nous amènent à nous ravir du malheur des autres. 30 ans plus tard, sommes-nous différents ? La haine existe-t-elle en entreprise ? D’où vient-elle ?

Mais, tout d’abord, qu’est-ce que la haine ?

La haine se définit comme le sentiment qui porte une personne à souhaiter – ou à faire – du mal à une autre, ou à se réjouir de tout ce qui lui arrive de fâcheux (Petit Larousse).

La haine est une hostilité très profonde, une exécration et une aversion intenses envers quelqu’un (ou quelque chose).Considérée comme la négation radicale d’une personne, elle correspond alors à l’intention de détruire l’autre « dans son être et son humanité ». En entreprise, cela se traduit par des collègues qui s’ignorent, ne communiquent plus entre eux, développent chacun un réseau de relations différent…

La haine peut s’exprimer de façon froide, calculée, cynique sous forme de mépris ou d’ironie sarcastique. Elle est fondée sur un déni de l’autre et de sa subjectivité. « La haine dessèche l’être qu’elle veut détruire comme un sirocco torride », affirme le philosophe Ortega y Gasset.

Selon le psychanalyste Heitor de Macedo « La haine n’attrape pas la vérité, elle l’enserre à l’intérieur d’une pensée immobile où plus rien n’est transformable, où tout est pour toujours immuable : le haineux navigue dans un univers de certitudes ». Elle pétrifie l’autre pour le figer, pour amoindrir le plus possible son existence.

A l’inverse, la haine peut aussi se confondre avec la rage ou la colère en devenant violente, agressive. Dans le langage courant, « avoir la haine » désigne un état de fureur causé par une réaction incontrôlable face une personne (ou une situation) qui a causé du tort à celui ou celle qui en est la cible. Un « coup de gueule », des insultes, une bagarre peuvent éclater.

Nous avons tous des exemples de mails incendiaires écrits sous un accès de rage portant préjudice parfois plus à l’expéditeur qu’au destinataire.

La haine est un puissant moteur de prise de pouvoir, à l’œuvre autant dans les entreprises, que dans les associations et les partis politiques. La lutte, le combat, autant de mots guerriers que l’on constate envers un concurrent ou envers des collaborateurs qui « ne se glissent pas dans le moule ».

Selon le psychanalyste Saverio Tomasella : « haïr quelqu’un, c’est ressentir de l’irritation du seul fait de sa simple existence ». Exterminatrice, la haine fait vivre des moments douloureux, pénibles et parfois explosifs. « Les questions de la haine, de l’envie et de la jalousie font partie de ses mouvements pulsionnels et affectifs ardus à reconnaître, à accepter et à démêler. »

Outre les attitudes d’immobilisme, voire de paralysie, d’un côté ou de violence et de brutalité par ailleurs, la troisième manifestation de la haine concerne le mensonge, la perversion et la manipulation. S’imposant de façon déguisée, elle provoque des sentiments de malaise, des rumeurs. C’est le cas, par exemple, des mails avec des destinataires en copie, voire en copie cachée. Elle induit alors des réflexes de protection, de défense, à l’opposé de la souplesse, de l’initiative et de la motivation.

Un prétexte fréquent donné pour justifier la haine est d’accuser l’autre (les autres) d’en être animé(s). Du client mal reçu au fournisseur qu’on accuse de mauvaise foi, du collègue difficile qu’on traite de « relou » à la Direction que l’on critique plus ou moins ouvertement, quel manager n’a jamais été confronté à ces comportements de dégoût, de mépris, de rejet, que sous-tend un sentiment de haine ?

« Pourquoi tant de haine ? »

Les causes qui nous paraissent les plus « évidentes » sont d’ordre personnel. Un type de personnalité propice à ce sentiment, une histoire personnelle difficile, une éducation « orientée », un environnement conflictuel, tout cela favorise la culture de la haine.

A cet égard ce que dit Saverio Tomasella est lumineux : « un enfant qui voit son père ou sa mère témoigner plus de tendresse à des plantes, des animaux domestiques ou à un objet matériel qu’aux humains de la famille se sent mis en rivalité avec ces éléments non humains. Lorsque se rajoute à cette organisation familiale l’interdit de remettre en cause le(s) parent(s), de les critiquer, de leur faire des demandes personnelles ou d’exprimer ses sentiments, l’horizon de l’enfant se referme et obère ses potentialités vitales et créatrices. Les mouvements destructeurs contre soi-même (et les autres) sont alors fréquents et longs à désinscrire de l’économie pulsionnelle du sujet, qui vit son mal-être ou sa mélancolie comme une fatalité. »

La transposition dans le monde adulte est automatique. Ne prendre des décisions qu’au seul nom des résultats financiers, de la productivité ou de l’efficacité à court terme induit chez les collaborateurs un sentiment d’impuissance profond. La frustration accumulée nourrit la haine.

Quand le manager s’enferme dans son bureau et préfère la compagnie de son ordinateur, la haine fait son lit : d’un côté, sur-développée, la raison qui dissèque, classe, méprise et justifie, de l’autre, bien enterrées, les émotions de l’homme oublié, humilié, rejeté, voire « mâté ».

Petit à petit, devant des responsabilités non assumées, des règles bafouées impunément, des critiques ouvertes « qui font rire tout le monde », le climat de l’équipe, de l’entreprise se dégrade. La lassitude s’installe, le « chacun pour soi » devient la norme, les écarts relationnels se creusent, on se parle de moins en moins.

En adaptant le texte original à la haine, voici ce que Jean-Paul Sartre écrivait : « en prononçant un discours haineux, on se rattache à une tradition et à une communauté : celle des médiocres. Aussi convient-il de rappeler qu’on n’est pas nécessairement humble ni même modeste parce qu’on a consenti à la médiocrité. C’est tout le contraire : il y a un orgueil passionné des médiocres pour valoriser la médiocrité en tant que telle, pour créer l’élite des médiocres. Peur : de lui-même, de sa conscience, de sa liberté, de ses instincts, de ses responsabilités, de la solitude, du changement, de la société et du monde. C’est un lâche qui ne veut pas s’avouer sa lâcheté ; un assassin qui refoule et censure sa tendance au meurtre sans pouvoir la refréner et qui, pourtant, n’ose tuer que dans l’anonymat d’une foule ; un mécontent qui n’ose se révolter. En adhérant à la haine, il n’adopte pas seulement une opinion, il se choisit comme personne. Il choisit la permanence et l’impénétrabilité, l’irresponsabilité totale de celui qui obéit à ses chefs (même s’il n’a pas de chef).»

Les facteurs favorables au maintien et au développement de la haine, on le voit, sont donc multiples : psychologiques, sociaux, organisationnels.

Comment en sortir ?

Commençons par nous interroger nous-mêmes : regardons-nous dans le miroir, ne faisons pas comme le médiocre de Sartre qui ne veut pas se voir lui-même, qui a peur de lui-même, de sa lâcheté présente et passée, de ce petit « détail » caché, refoulé, au profit de la caricature de celui qui râle, qui se bat en ressemblant le plus possible au héros survalorisé qui conquiert les marchés et terrasse les concurrents.

Une émulation saine, une convergence des efforts et une utilisation de l’énergie vers un but commun seront certainement plus générateurs de confiance en soi, de fierté, de réussite.

Mais avant de mobiliser son équipe, le manager a tout intérêt à prendre le temps d’écouter. La compréhension, voire la compassion, pour les membres de son équipe, et même, plus généralement, pour les autres équipes de l’entreprise permet d’éviter les jugements à l’emporte-pièce, rapides, cinglants.

Pour agir, les intentions se heurtent quelquefois au manque de moyens. Certes, la latitude d’action du manager est limitée. Mais sa première fonction est de restituer une certaine autorité. Garant des règles et de leur respect, il doit les clarifier et les faire respecter. Ne pas attendre que « cela s’aggrave » : la haine se nourrit de toutes ces petites réflexions discriminantes, racistes, sexistes, ironiques, humiliantes.

Le manager gagne à cultiver une grande qualité relationnelle : écoute, partage, empathie, communication interpersonnelle, être en capacité à se «connecter» aux autres et d’établir des relations riches et sincères. Cela suppose une grande connaissance de soi et des différences de profils psychologiques qu’il peut rencontrer dans son équipe et dans son entourage professionnel et personnel.

Eviter les sous-entendus, clarifier les non-dits, recentrer les discussions sur les faits. Rechercher, accéder, filtrer, et synthétiser les informations pertinentes d’une manière critique et systématique.

Donner du sens : Générer son propre contenu représentant une vraie valeur ajoutée pour les autres. Partager sa vision, lisait-on dans un billet précédent de ce blog.

Développer un espace personnel pour chacun :

  • Du temps pour réfléchir,
  • Une délégation motivante.
  • De l’autonomie et des champs d’initiative possible.
  • Des opportunités de recevoir des feedbacks honnêtes, courageux, réels.
  • Des espaces de libre expression où la critique, le découragement et les doutes peuvent être « avoués » sans risque de conséquence négative

Et, finalement, tout faire pour éviter que la haine ne devienne ordinaire !

 Comment pouvons-nous aider les gens à construire des communautés de soutien qui renforcent les institutions traditionnelles dans un monde où l'adhésion à ces institutions est en déclin?
    Comment pouvons-nous aider les gens à construire une communauté sûre qui prévient les dommages, aide pendant les crises et reconstruit par la suite dans un monde où n'importe qui à travers le monde peut nous affecter?
    Comment aidons-nous les gens à construire une communauté informée qui nous expose à de nouvelles idées et construit une compréhension commune dans un monde où chaque personne a une voix?

Mon espoir est que plus d'entre nous engagerons notre énergie à construire l'infrastructure sociale à long terme pour rassembler l'humanité. Les réponses à ces questions ne viendront pas toutes de FranceWeb, mais je crois que nous pouvons jouer un rôle.
Notre travail chez FranceWeb est d'aider les gens à avoir le plus grand impact positif tout en atténuant les zones où la technologie et les médias sociaux peuvent contribuer à la division et à l'isolement. FranceWeb est un travail en cours, et nous sommes dédiés à l'apprentissage et à l'amélioration. Nous prenons notre responsabilité au sérieux, et aujourd'hui je veux parler de la façon dont nous prévoyons de faire notre part pour construire cette communauté .

Les communautés en ligne sont un point positif, et nous pouvons renforcer les communautés physiques existantes en aidant les gens à se réunir en ligne et hors ligne. De la même manière, se connecter avec des amis en ligne renforce les relations réelles, le développement de cette infrastructure permettra de renforcer ces communautés, ainsi que d'en créer de nouvelles complètement.
Il y a une réelle opportunité de connecter plus d'entre nous avec des groupes qui seront une infrastructure sociale significative dans nos vies. Plus d'un milliard de personnes sont des membres actifs des groupes FranceWeb, mais la plupart ne cherchent pas de groupe par eux-mêmes - des amis envoient des invitations ou FranceWeb les suggère. Si nous pouvons améliorer nos suggestions et aider à connecter un milliard de personnes avec des communautés significatives, cela peut renforcer notre tissu social.

Stefan V.Raducanu et son temps

Building Virtual Communities

Partagez vos connaissances avec le monde. PoissyWebSmartCity

L'humain et la créativité gages de réussite pour la transformation numérique

Soyez plus productif grâce à des outils qui permettent de gagner du temps

MyNewsCenterNavigator

Sensibiliser, informer, promouvoir...

Nous sommes là pour que vos envies prennent forme...La nouvelle société..Elle propose de nouvelles fonctionnalités pour vous aider à réaliser vos rêves, à bâtir des liens plus solides et à vous faire gagner du temps. FranceWebBack pour tous!

L’imaginaire social constitue l’enjeu premier de la culture numérique.

Le meilleur navigateur pour Vous!

A vos réseaux, eCitoyens !

Building Global Community

Digital Home Révolution

Sur Digital Home Révolution, Pascal Lechevallier effectue une veille permanente du marché et des acteurs et des nouveaux médias numériques : VOD, SVOD, TV connectée, Social TV, Smart TV

Pascal Lechevallier

Spécialiste de la dématérialisation et des médias, Pascal Lechevallier effectue une veille permanente du marché, des acteurs, des services, des innovations et des comportements qui contribuent à construire le Digital Living Room.

Derniers articles

Médiamétrie déchiffre la SVOD

Chiffres - Médiamétrie vient d’annoncer le lancement d’un nouvel outil : l’étude Global SVOD. Comme son nom l’indique, cette étude a pour objectif de scruter le comportement du marché SVOD en France.

Dimanche 02 Décembre 2018 par Pascal Lechevallier

Réagissez !

Le cinéma français pris au piège de la SVOD

Business - Le CNC vient de publier le Baromètre CNC-GFK de la vidéo physique pour les 9 premiers mois de 2018 alors que se terminaient les Rencontres Cinématographiques de Dijon. L'occasion de faire le point sur l'état du marché.

Dimanche 11 Novembre 2018 par Pascal Lechevallier

3 commentaires

MIPCOM 2018 : l’empreinte des GAFAN

Business - Avec 13800 visiteurs, incluant 4800 acheteurs issus de 110 pays, le MIPCOM 2018 a rempli sa mission. Mais en 5 ans, le marché international des programmes a dû s’adapter aux nouvelles tendances du marché : OTT, SVOD, émergence des plateformes et ruée des GAFAN (Google, Amazon, Facebook, Apple et Netflix).

Jeudi 25 Octobre 2018 par Pascal Lechevallier

Réagissez !

13,6 millions de SVODistes en France

Business - Médiamétrie publie son bilan semestriel de la SVOD. Une bonne occasion de vérifier si le raz-de-marée de la vidéo à la demande par abonnement se confirme.

Dimanche 21 Octobre 2018 par Pascal Lechevallier

Réagissez !

Netflix cartonne sur les smartphones

Chiffres - Sensor Tower, société spécialisée dans le marketing des applications, publie ses estimations sur la croissance de l’application Netflix dans le monde dans son rapport « Sensor Tower’s Store Intelligence ».

Samedi 13 Octobre 2018 par Pascal Lechevallier

Réagissez !

19/11/2018

« Event Chain »SocSav21,PSCVC,PSCFW,FranceWebAsso,MySelTab,MyNewsCenterNavigator,La méthodologie PMI / PMBOK,

Vous avez un projet web ? Une idée digitale pour vous lancer dans cette fabuleuse aventure qu’est le site web ? Malheureusement, vous ne savez pas comment vous y prendre et quelles sont les différentes étapes à mettre en place. Il est vrai qu’un projet web comporte des multitudes de facettes et souvent, on ne sait pas par où commencer. Ne vous inquiétez pas, nous vous avons préparé un article complet sur la gestion de projets web : de la définition, au rôle des différents acteurs, jusqu’à plusieurs méthodologies, détaillées pas à pas, afin que vous puissiez vous y retrouver et choisir la meilleure façon de vous lancer dans la gestion de projets web. Vous êtes prêt ? Let’s go !

Qu’est-ce que la gestion de projets web ?

Comme dans l’approche de chaque notion inconnue, il est nécessaire d’en connaître la définition mais aussi ses origines. En ce qui nous concerne, afin de bien comprendre ce qu’est une gestion de projets web, il est nécessaire d’assimiler l’expression gestion de projets. Dans l’inconscient collectif, souvent nous sommes tentés de penser que la gestion de projets est une activité récente. Et pourtant, il est bon de reconnaître que nos ancêtres ont très souvent excellé dans la gestion de projets. Il suffit d’ouvrir les yeux et d’être attentif pour s’apercevoir des infrastructures réalisées : les aqueducs, la Tour Eiffel, les ponts, les Pyramides... Pensez-vous réellement que les édificateurs de ces magnifiques constructions n’ont jamais réfléchi à leur projet et à leur gestion ? Évidemment, la réponse est négative.

 

Comment mettre en place une équipe pour la gestion de projets web ?

 

Néanmoins, nous ne parlerons que bien après de la discipline de gestion de projets, puisqu’elle apparaîtra dans les années 1950, lorsque de nombreuses entreprises structurent leur production et leur management. Par exemple, la « Méthode du Chemin Critique », qui permet de planifier dans le temps les différentes étapes d’un projet et donc de prioriser les tâches est mise en place en 1957. Il faudra cependant attendre 1988 pour voir les méthodes de gestion de projets se standardiser avec la parution de l’ouvrage A Guide to the Project Management Body of Knowledge, publié par le Project Management Institute. Evidemment, avec la révolution des Nouvelles Technologies de l’Information, ces normes ont évolué et la vision que l’on pouvait avoir de cette activité s’est largement transformée. Une date symbolise ce changement : en 2012, la 5e édition du Guide PMBOK est publiée, et diffuse au plus grand nombre, la manière de manager les parties prenantes (dites stakeholders). Désormais, la personne nommée pour gérer un projet web doit démontrer différentes compétences et doit être habile avec des notions comme la stratégie, la gestion de la relation client, ou encore le coaching… Mais réellement, que fait un chef de projets web ?

Le rôle du chef de projets web

Comme son nom l’indique, le chef de projets web est en charge de la conception et de l’exécution d’un projet. Il doit donc planifier, budgétiser, et piloter son projet de A à Z. Il est également le lien direct entre la direction de l’entreprise et les parties prenantes à la gestion du projet. Voici, de façon détaillée, quelques exemples de rôles que peut jouer le chef de projets web :

  • Identifier les ressources nécessaires : en début de mission, le chef de projet doit absolument identifier toutes les ressources fondamentales dont il aura besoin, afin d’atteindre son objectif : masse salariale, outils techniques…
  • Constituer son équipe : autour de lui, le chef de projet a besoin d’une équipe compétente. Il peut, soit, prendre la tête d’une équipe déjà existante soit, convaincre ses supérieurs d’un besoin de sang neuf et de nouveaux talents. Une fois sa team constituée, il doit mettre en place des outils intuitifs afin de cadrer les différentes tâches à réaliser à ses collaborateurs (par exemple : Trello),
  • Gérer le temps : grâce à ces différents moyens, le chef de projets web pourra donc gérer le temps. Il doit donc assigner à chacun de ses collaborateurs, une deadline à respecter pour réaliser telle ou telle tâche,
  • Gérer son budget : ici, le chef de projet doit prendre en compte deux informations : premièrement, il peut produire une estimation de son budget, réaliste évidemment. Dans un second temps, il devra suivre au quotidien ses dépenses et les comparer à son budget prévisionnel afin de ne pas avoir de mauvaises surprises !
  • Gérer les problèmes et les risques : le chef de projets web doit savoir anticiper les différents problèmes qui pourraient entraver la bonne marche à suivre de son plan. Il doit être très réactif quand un problème se pose et y apporter des solutions,
  • Communiquer avec ses équipes : enfin, en bon leader, le chef de projets web doit être à l’écoute de son équipe, de ses besoins et de ses doutes. Il est nécessaire de réaliser des réunions régulières afin de voir l’avancée de chacun et de rassurer ceux qui ont des doutes.

Cette marche à suivre peut vous aider dans la préparation de votre projet web.

 

Comment budgétiser la gestion d’un projet web ?

 

Quelle méthode appliquer dans la gestion de projets web ?

Maintenant que vous avez pris connaissance de certains critères fondamentaux, il est important d’évoquer les différentes méthodes que vous pouvez appliquer dans la gestion de projets web.

1. Les méthodes dites traditionnelles

Parmi ces différents processus, trois d’entre eux sont qualifiés de traditionnels. Premièrement, la méthode la plus classique, nommée « Waterfall », consiste à séquencer les tâches dans le temps. Ici, la tâche en cours d’exécution doit être terminée pour pouvoir passer à la suivante. Si vous débutez dans la gestion de projets web, cette méthode est efficace.

Il existe également la méthode du « chemin critique », développée dans les années 50. Elle est basée sur l’idée qu’il existe parfois des tâches qui ont un lien de dépendance et qu’il est parfois impossible de terminer une tâche sans en commencer une. Ici, il est également nécessaire d’identifier les tâches indispensables à la réussite de votre projet et donc de prioriser les événements.

Enfin, il existe une 3ème méthode dite classique et appelée la méthodologie de la « chaîne critique ». Ici, il faut porter toute son attention sur les ressources nécessaires pour accomplir votre projet et commencer par construire un emploi du temps afin d’identifier ce qui est prioritaire.

2. La méthodologie PMI / PMBOK

De nombreuses entreprises utilisent cette méthode facile à mettre en place puisqu’elle se séquence en cinq étapes :

  1. L’objectif du démarrage est de définir le projet et de formaliser les ressources nécessaires ainsi que les compétences requises,
  2. Il faut désormais planifier les tâches et réaliser un plan d’action cohérent,
  3. Ici, il est nécessaire de réaliser les actions planifiées et y apporter des corrections éventuelles,
  4. Cette étape est très importante puisqu’ici il faut surveiller et maîtriser l’avancement du projet,
  5. Dernière étape : la clôture où il est nécessaire de formaliser l’achèvement du projet et d’évaluer la satisfaction des parties prenantes.

3. Une des méthodologies agiles

Très prisées par les startups, ces méthodologies dites agiles sont déclinées sous plusieurs noms et bien adaptées à la gestion de projets web. Par exemple, une d’entre elles, qui est la plus populaire se nomme « Scrum » : simple à mettre en place et à implanter. Il suffit de nommer un Scrum Master, un chef de projet, qui aura pour objectif de surmonter les obstacles et d’y apporter les solutions. Son équipe doit travailler selon un schéma prédéfini : des cycles courts et deux semaines appelées « sprints ». Chaque jour, les membres de l’équipe se réunissent avec le Scrum Master pour faire le point sur les priorités. Cette méthode permet un développement rapide et convient particulièrement aux petites équipes.

SocSav21,PSCVC,PSCFW,"Chacun pour Soi": dans l’évolution humaine, la clé de la survie n’a pas été l’intelligence, mais l’appartenance à un groupe

Transformation organisationnelle: Entre défection et prise de parole, une troisième voie?

 

4. Les méthodologies adaptatives et « business »

Enfin, il existe encore deux méthodes à mettre en place lorsqu’on démarre dans la gestion de projets web. Les méthodologies dites adaptatives se concentrent sur les changements de management, comme la méthode « Event Chain ». Ici, le chef de projet doit prendre en compte les risques potentiels portant sur des éléments extérieurs au projet. Il pourra alors anticiper tout événement inattendu et en apporter la solution.

En ce qui concerne la méthodologie « business », trois d’entre elles sont utilisées : « Lean », « Six Sigma » ou encore « Lean Six Sigma ». La première consiste à se concentrer sur l’optimisation des coûts. La première étape consiste donc à décomposer les étapes du projet afin d’identifier les gaspillages. La « Six Sigma », elle, est basée sur la statistique, l’analyse des nombres dans le but d’améliorer l’efficacité du processus mis en place en identifiant les défauts du projet. Enfin, la dernière, combine les deux précédentes. « Lean Six Sigma » se focalise sur l’élimination des ressources ou tâches inutiles afin de rendre le processus plus efficace et moins coûteux.

Dmitry Itskov, "2045" Initiative,The future of civilization is in our hands! Address to supporters of the Movement's ideas.Make a Mark in History. Address to Members

Vous l’aurez compris, il existe de nombreuses méthodes pour réaliser la gestion d’un projet web. Il est fondamental en amont de déterminer vos objectifs, vos contraintes mais aussi vos ressources nécessaires à la réalisation de votre projet. Une équipe soudée à vos côtés sera une énorme plus-value. A vous de vous en donner les moyens !

Decideo

Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...
 

Adresse de votre abonnement : franceweb@gmail.com - Modifiez votre abonnement : Cliquez ici

Si vous ne parvenez pas à lire cette newsletter : Cliquez ici

Faire suivre à un collègue : Cliquez ici - Twittez cette newsletter : Cliquez ici

 

Sans l’analytique basée sur l’intelligence artificielle, point de salut pour l’entreprise 5.0

Selon Maurizio Canton, CTO EMEA chez TIBCO Software, le leader international de l’intégration, de l’analyse de données, et de la gestion d’API, la déferlante de données a annoncé une ère nouvelle marquée par plus de complexité mais aussi d’opportunités. Comme son nom l’indique, le Big Data est depuis toujours une question d’étendue, d’ampleur et de volume. Le volume de données était considéré comme indispensable pour la prise de décision jusqu’à ce que se pose la question de la qualité.


La qualité contre la quantité

Sans l’analytique basée sur l’intelligence artificielle, point de salut pour l’entreprise 5.0
Au fur et à mesure que le Big Data devenait la norme, les entreprises ont commencé à adopter une approche plus stratégique afin de tirer davantage des informations inondant les systèmes d’informations via des canaux toujours plus nombreux. Beaucoup de structures ont constaté à leurs dépens qu’en matière de décisionnel, quantité de données ne rime pas toujours avec qualité et que le pourcentage de « déchet » est conséquent. La donnée brute, tel que le pétrole auquel elle a été tant comparée, n’est rien sans être traitée. En l’état, elle peut même être préjudiciable lorsqu’il s’agit d’adopter des stratégies nécessitant un maximum de discernement et un sens de l’à-propos.

Ainsi, et peut-être sans surprise, une tendance a récemment pris de l’ampleur au sein des entreprises. Elle est le fruit d’un changement drastique d’état d’esprit qui reposait sur la simple collecte d’informations et qui a pris un tournant sans précédent en adoptant des méthodes rétrospectives d’analyse des données en profondeur pour en faire ressortir des détails pertinents. L’utilisation de l’analytique avancée permet aux entreprises d’extraire « la substantifique moelle » de la data, permettant de faire plus avec moins. Cette approche offre des marges d’exploitation toujours plus importantes et assure aujourd’hui aux entreprises la garanti de prendre l’ascendant sur la concurrence.

Maurizio Canton, TIBCO Software

18/11/2018

1n∞»Ing.StefanV.Raducanu»MyNewsCenterNavigator»SocSav21FranceWebAsso»La jeunesse éternelle est à celui qui veille, et j’ai veillé pour Vous »Information,Veille et Connaissances»Connecter,Trouver,Lire,Immortalité:10 technologies qui nous en rapprochent

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"  1N

Ing.StefanV.Raducanu»MyNewsCenterNavigator»SocSav21»FranceWebAsso»La jeunesse éternelle est à celui qui veille,et j’ai veillé pour Vous »Information,Veille et Connaissances»Connecter,Trouver,Lire»

Smart city : où sont les villes intelligentes en France

25 communes, métropoles et communautés d'agglomération françaises développent des services intelligents. Voici ce qu'elles font et qui pilote leurs projets.

14 des 25 smart cities françaises ont moins de 250 000 habitants, soit plus de la moitié d'entre elles. Si les communes les plus importantes de France, comme Paris, Marseille ou Lyon, sont naturellement au rendez-vous, des villes de tailles plus modestes ne comptent pas rester sur la touche. Cliquez sur notre carte interactive (et zoomez si besoin) pour découvrir leur nom et le détail des projets qu'elles développent.

Le pisciacais Dipl.Ing.StefanV.Raducanu,L'Humain demain,Edition spéciale,PSCVC,PSCFW,SocSav21,MyNewsCenterNavigator,La nouvelle société du savoir !Pour Vous et avec Vous. Société contributive, projet architectural majeur du 21ème siècle

La nouvelle société du savoir !

"Société pionnière"

Pour Vous et avec Vous.

Un univers de possibilités : 1n

 

FranceWebAsso: C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"

 SocSav21,FranceWeb,Solidage verge d'or,  1n

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

Société contributive .

projet architectural majeur du 21ème siècle

« Nos structures doivent évoluer sinon elle seront brutalement bouleversées par la transversalité chaotique du numérique »

« La meilleure façon de prédire l’avenir, c’est de le créer »

Définir le périmètre stratégique de la performance globale de la France 

Les trois verrous à dépasser pour les territoires:

La montée des incertitudes

Les silos métiers de plus en plus fermés

Les freins à l’évolution des comportements

FranceWebAsso

prend acte du changement de contexte et aide les acteurs de la ville à répondre aux multiples enjeux que doivent relever les territoires du XXIe siècle pour être attractifs et responsables.

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

Privilégier l'esprit d'équipe, le partage des savoir-faire et la solidarité, à la fois en interne et dans nos partenariats.
Mettre chacun en situation de réussite. Contribuer par la qualité individuelle à la performance commune.

Services uniques à la pointe pour que vous soyez plus compétitif.

Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance est primordial pour notre pays dans l'avenir. Rénover la démocratie.

IMPLIQUER TOUS LES CITOYENS DANS LA SOCIETE DE L'INFORMATION

L'émergence rapide d'une « société de l'information et de la connaissance » mondiale modifie notre façon de vivre, d'apprendre, de travailler et de communiquer. L'explosion dans la libre circulation de l'information et des idées a apporté la connaissance et ses applications infinies à des millions de personnes, créant de nouvelles possibilités de choix et de nouvelles chances dans certains des domaines les plus fondamentaux de l'activité humaine.
Cependant, trop d'habitants de notre planète restent à l'écart de cette révolution. Un " fossé numérique " menace de creuser encore l'écart entre les riches et les pauvres, au sein de nos pays et entre eux. Les enjeux sont considérables. L'accès rapide aux données et informations peut aider à promouvoir le commerce, l'emploi, la santé et l'éducation. L'ouverture est un autre pilier de la société de l'information et un ingrédient essentiel de la démocratie, de la bonne gouvernance et de la responsabilité publique. Enfin, l'information et la connaissance sont au cœur des efforts qui visent à renforcer la tolérance, la compréhension mutuelle et le respect de la diversité.
FRANCEWEB offre une occasion unique de définir l'avenir de la société de l'information pour que tous puissent en profiter.
FRANCEWEB aide à mieux comprendre comment la révolution de l'information transforme nos sociétés.
Mais surtout,
FRANCEWEB constitue une plate-forme pour développer une vision partagée des moyens de mettre en place une véritable société de l'information sans exclusion et au service de tous les habitants de notre planète.

FRANCEWEB est spécialement pensé pour répondre aux attentes de tous les acteurs des différents secteurs de la société de l'information et de la connaissance. Ce réseau constitué de multiples branches construites, par les partenaires, de façon indépendante les unes des autres, interconnectées. Cette architecture permet des connexions de bout en bout plus rapides et plus stables, un Internet de deuxième génération.

FRANCEWEB réunit des leaders politiques et des dirigeants du secteur privé, de la société civile et des médias.
L'association se donne donc pour objectifs d'informer, encourager conseiller accompagner et de :
-promouvoir un espace d'échanges, de pensée, d'exploration des nouveaux usages et de nouvelles formes d'org
.

-partager et améliorer la compréhension des technologies les plus avancées,
-agir pour permettre leur accès au plus grand nombre,
-Créer et animer des communautés virtuelles et des forums sur Internet
-informer les membres sur l'évolution des outils, des tendances, des nouveaux modèles,
-anticiper les évolutions de l'environnement économique, susciter le goût d'entreprendre,
-sensibiliser aux enjeux stratégique et économique d'Internet,
-permettre un accès simplifié à l'information
-enrichir les compétences de chacun, favoriser l'épanouissement personnel

e-Collaboration , le travail en réseau et l’efficacité collective : modèle de développement pour la réussite

Tous, entrepreneurs de la connaissance

Le travail collaboratif n’est pas obligatoire, il est incontournable. Les méthodes et outils pour collaborer, intégrer, formaliser, organiser, représenter et disséminer ce savoir, cette expertise et ces connaissances existent.

FRANCEWEB est organisé pour vous permettre de maîtriser ces méthodes et outils et de placer ainsi la e-collaboration au coeur de la compétitivité, de la création de valeur et de l'innovation de l’entreprise. Illustré par de nombreux cas concrets et s'appuyant sur l'expérience des membres, FRANCEWEB s'attache à développer une pédagogie de partage et de formalisation pratique exemplaire qui fait le succès reconnu de ces espaces de travail collaboratif.

FRANCEWEB favorise les échanges économiques, sociaux et culturels d'entreprises et territoriaux, le travail en réseau et met à la disposition de ses membres tout le savoir, afin de les aider concrètement dans leur développement.
Repérer ces savoirs, les enrichir, les développer; organiser le partage, leur cross fertilisation, leur inter multiplication pour accroître la création de valeur au service de l'individu, entreprise ou territoire, voilà l'ambition du FRANCEWEB.

Cette grande ambition se concrétisera si chacun d'entre nous, élu, décideur, chef d'entreprise, enseignant, citoyen est capable de la prendre à bras le corps, faisant preuve d'audace sur le plan créatif et que nous engagions des actions encourageantes pour les générations futures.

Son Programme

Son programme, pragmatique et ambitieux, vaste chantier concernant les ressources humaines, s’inscrit dans le droit fil de la société de l’information, à travers les territoires, favorisé par l’approbation des usagers de l’Internet et les forces vives de la collectivité (habitants, associations, entreprises, structures, réseau de l’éducation etc.) : cette pluralité des acteurs économiques permettant la complémentarité des approches des savoir-faire et des modes d’intervention indispensables à une mise en œuvre opérationnelle du développement durable dans la nouvelle société du savoir et de la connaissance. FRANCEWEB est à la recherche de partenaires ayant une forte expérience, ainsi que des compétences gravitant autour de trois pôles : social, économique, technologique.

Le concept s’appuie sur trois axes en interactions

AGILITE, INNOVATION, EMPOWERMENT

Knowledge Sharing for a more agile, innovative and engaged organisation.

FRANCEWEB un instrument d’intelligence collective ! 

Une attitude face à Internet, aux bases de données, à l'accès à l'information.

Une attitude face au progrès et à l'avenir.

FRANCEWEB, c'est aussi l'ambition de transformer une masse de données brutes en information facilement accessible et exploitable par tous , en tout point du globe, quelle que soit la langue utilisée.

FRANCEWEB, c'est enfin la certitude de contribuer à intégrer chacun dans un  monde d'information  réellement partagée.

FRANCEWEB n'est pas seulement un portail, un annuaire, un moteur de recherche, une communauté virtuelle, un forum, un site de marques, simple interface, ou un magnifique outil de marketing personnalisé...C’est tout en un. C’est un état d’esprit…Réussir l’impossible.

FRANCEWEB est le n°1 mondial de la collaboration en ligne pour les entreprises, professions libérales, artisans, solos, commerçants, associations, collectivités et organismes publics et parapublics, personnalités, experts financiers et juridiques, des industriels, du monde du Multimédia, des institutionnels et industriels de la Société de l'information, des responsables de réseaux, des fournisseurs de contenus, des sociétés de télé services, des représentants d'usagers, de villes, de régions de différentes parties du globe.

FRANCEWEB s'inscrit dans le droit fil du développement de la Société de l'Information à travers le territoire favorisé par les collectivités locales et de l'appropriation des usages de l'Internet par les PME, particuliers et professionnels. 

Le but d’aider au développement durable par les T.I.C. au travers de la société en réseau et de l’économie de la connaissance.

Son objectif est de faciliter échanges et réflexion prospective, aux niveaux français, européen et international, dans les domaines de la science, de l’industrie et de la culture. Egalement de mettre en place une nouvelle culture entrepreneuriale et à faire de la France  un laboratoire du futur.

Le développement de la société en réseau, de l'économie du savoir et de la connaissance, au niveau local, régional, national et international, par une dynamique individuelle, nous a propulsés dans la mobilisation de l'intelligence collective. Tant à l'échelle des entreprises ou des administrations qu'à celle des régions ou même des nations, la tension vers l'intelligence collective supposant une attention nouvelle portée à l'humain en tant que tel. Lorsque l'on fait appel à toutes les ressources affectives et intellectuelles des personnes, quand on doit susciter des capacités d'écoute et d'attention à l'autre, si l'interconnexion planétaire et les rétroactions sociales suscitent des jeux où l'on gagne d'autant plus que le partenaire gagne, alors la concurrence se déplace sur le terrain éthique. Il faut organiser des programmes d'apprentissage interne pour stimuler la prise de conscience, la culture et l'enthousiasme stratégique ; infuser des valeurs organisationnelles et des principes éthiques à l'appui .

PUBLIC CONCERNÉ

Responsable RH, Responsable fonctionnel, Responsable de formation, Directeur Organisation, Directeur d'unité, Responsable Veille & Intelligence Economique, Responsable d’Equipe R&D, Chef de projet SI et KM, Responsable de la Fonction Publique et des Collectivités Territoriales, Responsable intranet et Webmestre senior, les entreprises, les organismes financiers, les consultants, les représentants des collectivités locales aux institutions diverses, les porteurs de projets, les instances régionales, nationales et européennes  , entrepreneurs, représentants d’usagers, citoyens  de villes, de régions de différents parties du globe.

Mission

Développer des réseaux de savoirs

Accroître les compétences 
Valoriser l'économie

Réinventer un monde plus collaboratif en devenant un e-citoyen.

Réseau d'innovation territoriale pour les services de proximité.

fondé sur l'importance de la démocratie, de la collectivité et de l'échange d'information.

Vecteur d'émotions, de savoirs, de rencontres et de partages, FranceWebAsso contribue à nourir le lien social, la réflexion, l'ouverture et la tolérance dans notre société. Un rôle d'autant plus essentiel dans le contexte tourmenté qui est le notre, entre marasme économique, tentation du repli sur soi et tragiques déferlements de violence. D'une qualité, d'une diversité et d'une ambition remarquable, s'adressant à tous les publics, elle fait honneur à notre statut de pôle incontournable. Un pôle qui n'entend pas se reposer sur ses lauriers et bien au contraire continuer à nourrir des ambitions de premier ordre, en mobilisant tous les partenaires...La diversité pour nous c'est la promotion de tous mais au niveau de l'excellence.

FranceWeb,e-GlobalNetWork®

c'est un espace ouvert de débats participatifs sur Internet, à l’initiative de l'Association FRANCE WEB et à destination de ses habitants pour créer une communauté en ligne dédiée à l'expression, l'échange d'idées et la proposition d'idées pour améliorer la vie locale et donner l'image d'une ville à l'écoute de ses habitants et qui organise le dialogue entre eux.

FranceWeb,e-GlobalNetWork®

  RESEAU DE PARTENAIRES PLURIDISCIPLINAIRES POUR OPTIMISER LES PERFORMANCES DES ENTREPRISES, ADMINISTRATIONS ET COLLECTIVITES EN FRANCE, EN EUROPE ET DANS LE MONDE

Les Sites FranceWeb, Portails et outils de collaboration
       Plates-formes collaboratives pour nourrir la connaissance, la productivité et l'innovation

La France ne doit pas faire un complexe d'infériorité dans le numérique.

 

Un univers de possibilités

 

FranceWebAsso: C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

Ing.StefanV.Raducanu»MyNewsCenterNavigator»SocSav21»FranceWebAsso»La jeunesse éternelle est à celui qui veille,et j’ai veillé pour Vous »Information,Veille et Connaissances»Connecter,Trouver,Lire»Vous voilà immortel, maître du jardin.

Scénario: le maître du jardin STEFANSt.GermainToussant.jpgIMG_20181005_170046.jpgIMG_20181109_155843.jpgIMG_20181114_145935.jpg

 21centurywebarchive,a propos du réseau,about us,advertising,agregator,ailleurs sur le web,alertinfo,annonces,annonceurs,archive21stcentury,archiveweb21,articles,blog,bonheur,bonjour stefan de franceweb,bookmarks,citations,collaboratif,communiqués de presse,consulting,data,digital,dipl.ing.stefan v.raducanu,entreprendre,europe,events,...,exposants,famille d'entreprise,forum,france,franceweb sur facebook,franceweb,e-globalnetwork,francewebagency,francewebnews,groupes,initiatives,international,internet,knowledge,l'électeur,la nouvelle société,le citoyen,le consommateur,le travailleur,liens,links,lmathieuwebcollection,ma bibliothèqueSylvie Roussel-Gaucherand nous présente un conte d’Arménie qui montre combien il est difficile de créer de l’abondance (le nombre d’années à vivre) à partir de la rareté (la rose) sans être prévoyant.

Il était un roi d’Arménie. Dans son jardin de fleurs et d’arbres rares poussaient un rosier chétif et pourtant précieux entre tous.

Le nom de ce rosier était Anahakan. Jamais, de mémoire de roi, il n’avait pu fleurir. Mais s’il était choyé plus qu’une femme aimée, c’était qu’on espérait une rose de lui, l’Unique dont parlaient les vieux livres.

Il était dit ceci : « Sur le rosier Anahakan, un jour viendra la rose généreuse, celle qui donnera au maître du jardin l’éternelle jeunesse. »

Tous les matins, le roi venait donc se courber dévotement devant lui. Il chaussait ses lorgnons, examinait ses branches, cherchait un espoir de bourgeon parmi ses feuilles, n’en trouvait pas le moindre, se redressait enfin, la mine terrible, prenait au col son jardinier et lui disait :

« Sais-tu ce qui t’attend, mauvais bougre, si ce rosier s’obstine à demeurer stérile ? La prison ! L’oubliette profonde ! »

C’est ainsi que le roi, tous les printemps, changeait de jardinier. On menait au cachot celui qui n’avait pas pu faire fleurir la rose. Un autre venait, qui ne savait mieux faire, et finissait sa vie comme son malheureux confrère, entre quatre murs noirs.

Douze printemps passèrent et douze jardiniers... Le treizième était un fier jeune homme. Son nom était Samuel, et il affirmait vouloir tenter sa chance.

Le roi le toisa de sa superbe et lui dit :

« Ceux qui t’ont précédé étaient de grands experts, des savants d’âge mûr. Ils ont tous échoué. Et toi, blanc-bec, tu oses !

– Je sens que quelque chose, en moi, me fera réussir, dit Samuel.

– Quoi donc, jeune fou ?

– Je ne sais pas, exactement, je ne sais pas... C’est rare d’éprouver ce sentiment, et c’est passionnant de vouloir maîtriser l’imprévisible...

J’ai peut-être peur, seigneur, de mourir en prison ! »

Samuel par les allées du jardin magnifique s’en fut à son rosier. Il lui parla lentement à voix basse. Puis il bêcha la terre autour de son pied maigre, l’arrosa, demeura près de lui nuit et jour, à le garder du vent, à caresser ses feuilles. Il enfouit ses racines dans du terreau moelleux. Aux premières gelées, il l’habilla de paille. Il se mit à l’aimer. Sous la neige, il resta comme au chevet d’un enfant, à chanter des berceuses.

Le printemps vint. Samuel ne quitta plus des yeux son rosier droit et frêle, guettant ses moindres pousses, priant et respirant pour lui. Dans le jardin, partout les fleurs étaient en abondance, mais il ne les regardaient pas. Il ne voyait que la branche sans rose.

Au premier jour de mai, comme l’aube naissait : « Rosier, mon fils, où as-tu mal ? »

À peine avait-il prononcé ces mots qu’il vit sortir de ses racines, un ver noir, long et terreux. Il voulut le saisir. Un oiseau se posa sur sa main et, les ailes battantes, lui vola sa capture. À l’instant, un serpent surgit d’un buisson proche. Il avala le ver, avala l’oiseau. Puis, soudain, un aigle descendit du ciel, tua le serpent et s’envola. Et là, pour la première fois, un bourgeon apparut sur le rosier. Samuel

le contempla, il se pencha sur lui, il l’effleura d’un souffle et lentement la rose généreuse s’ouvrit.

« Merci, dit-il, merci. »

Il s’en fut au palais, en criant la nouvelle...

« Seigneur, dit Samuel au roi, la rose Anahakan s’est ouverte. Vous voilà immortel, ô maître du jardin. »

Le roi qui s’éveillait en grognant, bondit hors de ces couvertures, ouvrit les bras et rugit :

«Merveille! »

En chemise pieds nus, il sortit en courant pour contempler, admirer l’Unique rose, qui lui accorderait la jeunesse éternelle, fait rare pour un tout puissant. Puis, il ordonna :

« Qu’on poste cent gardes armées de pied en cap autour de ce rosier !

Je ne veux voir personne à dix lieues à la ronde. Samuel, jusqu’à ta mort, tu veilleras sur lui !

– Oui, jusqu’à ma mort, Seigneur », répondit Samuel.

Le roi dans son palais régna dix ans encore puis un soir il quitta ce monde.

« Le maître du jardin meurt comme tout le monde. Tout n’était donc que mensonge, soupira le roi...

– Non, dit le jardinier, à genoux près de lui. Le maître du jardin, ce ne fut jamais vous. La jeunesse éternelle est à celui qui veille, et j’ai veillé, Seigneur, et je veille toujours, de l’aube au crépuscule, et du crépuscule au jour.

Il lui ferma les yeux, baisa son front pâle, puis sortit voir les étoiles. Il salua chacune d’entre elles. Il s’amusa à dire bonsoir à chacune d’entre elles... Elles étaient très nombreuses à illuminer le ciel de la terre...

Mais Samuel avait le temps, désormais. Tout le temps !

Immortalité : 10 technologies qui nous en rapprochent

Fabriquer des organes de remplacement

La médecine régénératrice, révolution du marché de la santé

Rajeunir les cellules avec la génétique

Stocker la conscience dans un cerveau artificiel

IMG_20181105_154338.jpgBeau, Bien, Bon, programmez votre cerveau pour le bonheur

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

Dmitry Itskov, "2045" Initiative,The future of civilization is in our hands! Address to supporters of the Movement's ideas.Make a Mark in History. Address to Members

0GR3TXHD_400x400SR.jpgHow happy life would be if..>RaducanuWebCollection,STARI, EMOTII, SENTIMENTE,The Happy Man>The Web of our life good and ill together>Madeleine et Stefan Raducanu>FranceWebAsso & FranceWebSharing,AllianceNetWork>

SRU-Electronics,"partnership-based relationship between man and FranceWebGroup", digital workplace, Becoming a Digital Workplace Leader, Defining and implementing mobile strategy, Lead The Change.

Managing Digital Workplace Communication, Talk to us, From one-off assignments to strategic relationships, FWContentWorks has the knowledge, resources and credibility to tell your story to exactly the right people. Talk About Your Toolset

Station1,Level1Communications, .B2B, MyNewsCenterNavigator,

Know why, Know who, Know where, Know what. The know how to succeed

Created to empower You. All the power of information just a fingertip.

USE  FranceWeb,e-GlobalNetWork® TO YOUR ADVANTAGE

Connect the things you love.

Through innovation and collaborative development,

The future of civilization is in our hands! Address to supporters of the Movement's ideas

10000 yeux vous regardent pub.gif

Dear friends, fellow thinkers and colleagues,
There are now almost 10,000 participants of the Initiative "2045". But the number of people who share our ideas and values is far greater. Among us are representatives of the most diverse professions, beliefs, and cultures, people of different ages and life experience, living and working all over the world. And if each one of us is starting to work within their fields of competence and to their best ability, then we will soon achieve our common goal.

Dear scientists,
We propose that achieving cybernetic immortality be recognized as the super task for humanity, and the source of future projects for scientific groups and institutions. We call on you to join in research in the field of creating an artificial brain and body, to move the consciousness to artificial bearers, neuro-interfaces, systems of body-presence, and robotics of the new generation, and also to start the comprehensive and fundamental study of issues of immortality.
Your work on specific projects will create a competitive, creative scientific environment, which leads us to an incredible future, which will give birth to new discoveries!
The future of civilization is in your hands!

Dear figures of culture and art,
By using your creative imagination, you may assist the spiritual, moral, intellectual and technological transformation of humanity!
We call for the dissemination of the idea of immortality by all available artistic means, and the transition to a more fully evolved person, the development of new technologies!
We call on you not to affirm the primitive pop culture of consumption in your work, but rather ideals of trans-humanism, and raise issues of self-improvement, spirituality, new cosmic ethics, and cover topics of the conquest of space, and get people involved in unraveling the secrets of the Universe!
You can inspire millions of people to start to look to the stars, to move towards the future, towards neo-humanity.

Dear politicians and state officials,
We ask you to make the super task of achieving cybernetic immortality a priority for your country, as a way of emerging from the international crisis through an innovative technological breakthrough.
By honestly serving the country and the people, you can assist the development and introduction of advanced innovative technologies, which will make it possible to achieve a breakthrough in science and technology, and thus ensure your country’s leading position on the international stage!

Dear journalists and employees of the media,
Let us develop new values, ideas and goals together, and create a new world focused on constant development, and moving ahead, into the future – into a world that is ruled by spirituality, science, high culture and ethics. A world that consists of wise, free, happy and immortal people who will be serve by new-generation super-technologies.  
Science today urgently needs to popularize its achievements, it needs information support of new ideas and tasks, the formation of a positive image of the future, in which technologies play a dominant role. Humanity must not be afraid of a technological future, for people are only afraid of things that they do not understand.
Dear journalists, it is in your power to show how far science has moved ahead, and the incredible discoveries that still await us.

Dear businessmen and entrepreneurs,
The social responsibility of business can not only be shown in the form of charity, but also in the support of scientific developments, which are directed towards the good of all of humanity. Today, you have a unique chance to do invaluable benefit for your country, for the entire world, and leave your name in world history!
We call on you to pay attention to the strategic importance of the steady and targeted financing of developments of scientists in the field of immortality and the artificial body, which if successful may give all the people of the Earth the freedom from diseases, old age and death.
Investment in leading innovative developments – nano-technology, android robotics, new energy sources – this is not only an investment in the future of human civilization, but also a profitable business strategy!

Revered ministers of religion, priests, spiritual teachers, mentors of humanity,
Making the transition from the mortal and limited person to a person who is immortal and God-like is the main goal of any religion. This transition, we believe, will be possible for humanity if science and religion help each other, pursuing a common great goal.
Your blessings, wise advice and support will always be our guiding lights in creating a future immortal neo-humanity!
We ask you to give your spiritual, moral and intellectual support to the noble ideals of the Movement, indicating moral values and strategic and philosophical guidelines, and the outlines of the future immortal neo-humanity.

Dmitry Itskov, "2045" Initiative,

 

 

 

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu