Avertir le modérateur

20/04/2019

Partenariat, Networking,MyNewsCenter,MySelTab,Mabibliothèque,FranceWebAsso,IDF,Bonheur,PVC,SRU-Electronics.GlobalNetwoek,GlobalSources. Archive21stCentury, Ma Bibliotheque,Ma Sélection,MyColection

SRU International Research.gif

Vous venez d’effectuer des recherches sur les passions, les centres d’intérêts et les événements qu’apprécient votre public en lien avec le secteur d’activité dans lequel vous évoluez. Il est temps d’étudier comment vous pouvez imaginer et produire un contenu réactif gagnant à grande échelle.

Le contenu réactif ou “détourné (newsjacking)” est un moyen pertinent de growth-hack (activer la croissance) et le niveau d’engagement de vos client.e.s. Ces opportunités de newsjack, qu’on pourrait appeler des ’instants clés“, sont un excellent moyen de renforcer votre notoriété et de générer du trafic vers le site de votre marque.

Un résultat gagnant pour un post extrêmement facile à créer : toutes les informations fournies dans l’article sont disponibles gratuitement en ligne. C’est un exemple classique de la façon dont vous pouvez, avec un peu de recherche documentaire, produire un contenu de qualité avec un budget réduit au minimum. Mais ce message aurait-il suscité autant d’engagements s’il n’avait pas été posté au bon moment ? Probablement pas.

La plupart des marques et des agences investissent dans des outils et des plates-formes pour réaliser des tâches comme le social listening (pour suivre, analyser et participer aux conversations en ligne), la veille média et le suivi des modifications des données de recherche. Néanmoins, vous devez également penser à ne pas trop en faire : entre un trop plein de mentions de marques ou une couverture médiatique massive sur un sujet particulier et votre capacité à en tirer parti.

Les alertes et les notifications devraient devenir le nouveau meilleur ami de votre équipe. Existe-t-il un moyen d’automatiser ce process et d’en déléguer la maîtrise à une personne de votre équipe marketing ? Pensez à utiliser des rapports de social listening et à vous inscrire pour recevoir les requêtes des journalistes et les alertes Google pour des sujets pertinents pour vous ou votre client.e.

Si la réponse est oui, cela accélérera le temps nécessaire pour saisir une opportunité et, par conséquent, pour votre marque la possibilité de la capitaliser. Idéalement, cette personne devrait être créative et capable de reconnaître les opportunités qui valent la peine d’être explorées.

ÉTABLIR DES GABARITS, AUTOMATISER, CRÉER

Que vous souhaitiez profiter de moments réactifs pour les contenus pour les réseaux sociaux, les contenus « hub » (doivent être générés régulièrement afin de refléter les centres d’intérêt actuels des audiences) ou « hero » (constitués de vidéos spectaculaires visant à attirer l’attention de l’audience la plus étendue possible), l’automatisation du process réduira les délais, et permettra à votre équipe de se concentrer sur d’autres tâches. C’est exactement ce que Specsavers (réseau mondial d’opticiens) a fait pour les Oscars en 2017. La marque avait prévu une image à mettre en ligne sur simple push.

StefanV.Raducanu,MyNewsCenterNavigator&FranceWebAsso> > La Vie, La Vie!

“C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.”

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

Bonheur de construire, Avec ce blog entre les mains, c'est déjà être serein!, Tout a sa beauté, mais pas tout le monde le voit

Profitez sans retenue des avantages de cet outil moderne qui vous donne accès aux bibliothèques du monde entier. Vous avez toutes les chances de trouver les réponses que vous cherchez !

Lire la suite

05/02/2019

PPF,"Encore une chose..." Lâchez un peu vos écrans : on est plus créatif quand on s'ennuie.C’est la thèse développée dans “Bored and Brilliant”.LDRNI, FWPPF,DU TEMPS QUI PASSE:Présent,Passé,Futur

READ IN THE USA. Lâchez un peu vos écrans : on est plus créatif quand on s'ennuie. C’est la thèse développée dans “Bored and Brilliant”.

Vous voulez devenir génial ? Commencez par vous ennuyer

Avouons-le : on a un faible pour les misfits, les esprits contraires, les rabat-joie du rêve américain. Les romanciers ou cinéastes, bien sûr, tous ces artistes qui font leur miel de la déglingue made in USA, mais aussi les essayistes obscurs, ces don Quichotte impavides qui se lancent à l'assaut des mythes triomphants. Parmi tant d'autres, un petit livre à la couverture jaune nous colle à la mémoire, son titre nous avait fait saliver à l'époque: «Contre le bonheur: un éloge de la mélancolie». Le «pitch» de l'éditeur ferait aujourd'hui hurler de rire: Nous sommes accros au bonheur. Plus que toute autre génération, les Américains croient aujourd'hui au pouvoir de la pensée positive. Mais qui dit que nous sommes supposés être heureux?

On était en 2009, avant Trump, avant que la pensée positive ne rejoigne les poubelles de l'histoire…

Ce long préambule vous fait bâiller d'ennui ? Bingo, vous venez d'avoir une ou deux idées créatrices. Telle est la thèse de «Bored and Brillant»: Quand nous nous laissons planer et que nos esprits vagabondent, notre pensée et notre capacité à résoudre des problèmes sont les plus originales. Quand il n'est pas distrait, votre esprit peut aller dans des lieux intéressants et inattendus.

Mais avant de plonger dans l'argument, un petit retour en arrière s'impose. L'explosion d'internet et des réseaux sociaux a connu sa phase de gloire, de fascination sans partage pour ce monde nouveau et ses flibustiers (voir «The Social Network»). Dans une deuxième phase, quelques voix critiques sont apparues, questionnant les effets du tout-numérique sur nos vies. Parmi d'autres, Sherry Turkle, sociologue au MIT, Nicholas Carr («Ce que l’internet fait à nos cerveaux»), ou Jaron Lanier – des esprits brillants, mais assez isolés. Le gros des attaques, justifiées, portaient plutôt sur la puissance des ex-pirates devenus géants de l'internet, les Facebook, Google et autre Apple.

"Mon manque d'idées a-t-il à voir avec le fait de ne jamais m'ennuyer?"

On est maintenant dans une nouvelle phase, qui voit se multiplier à grande vitesse, aux Etats-Unis, les essais critiques sur les conséquences même du numérique sur nos vies. En vrac, ces dernières semaines: «World Without Mind» (la «menace existentielle» du Big Tech), «Technically Wrong» (le biais des algorithmes), «Who Can You Trust?» (les dégâts de la technologie sur la confiance), pour ne citer que quelques exemples. Et ce «Bored and Brilliant», donc.

Il est né d'une expérience tentée au début de 2015 par Manoush Zomorodi, une journaliste de la radio publique new-yorkaise WNYC en charge d'une émission et d'un podcast sur les dimensions humaines de la technologie. Menacée à l'époque par le burnout, la journaliste se souvient alors des longues heures qu’elle avait passées en 2007 à promener son bébé coliqueux, avant qu'elle ne possède cet iPhone né le même mois que l’enfant, et des bienfaits qu'elle avait tiré de ces moments d'ennui. Elle s'interroge: Mon manque d'idées a-t-il à voir avec le fait de ne jamais m'ennuyer?

Pour tester cette hypothèse, elle lance avec son équipe le Projet Bored and Brilliant, proposant aux auditeurs une série de défis, pendant une semaine, pour se détacher de leurs smartphones et ranimer leur créativité. «Nous nous attendions à quelques centaines de volontaires; il y en a eu plus de 20.000», confie-t-elle.

Dossier : au bonheur des hommes ?Collectivistes ou libertaires, ils croyaient bâtir une société idéale, où le bonheur serait loi. Pour le meilleur ou pour le pire, ils inventaient le monde moderne du socialisme.FWPPF,DU TEMPS QUI PASSE:Présent,Passé,Futur

01/02/2019

PPF,Go-Explore->PoissySmartCity-> : une nouvelle approche des problèmes difficiles à explorer..Voyez plus loin : un rai de soleil se dessine à l'horizon... Ayez confiance en l'avenir. Je vous souhaite une journée lumineuse, pour nourrir votre esprit,...

Go-Explore: une nouvelle approche des problèmes difficiles à explorer

Go-Explore ouvre de nombreuses nouvelles voies de recherche pour l’améliorer et pour intégrer ses connaissances aux algorithmes RL actuels

L’exploration intelligente est un défi majeur dans l’apprentissage par renforcement, en particulier lorsque les récompenses sont rares ou trompeuses. Deux jeux Atari servent de points de repère pour de tels domaines d'exploration difficile: Revenge et Pitfall de Montezuma. Sur les deux jeux, les algorithmes RL actuels fonctionnent mal, même ceux avec une motivation intrinsèque, qui est la méthode dominante pour améliorer les performances sur les domaines d'exploration difficile. Pour remédier à ce manque, nous introduisons un nouvel algorithme appelé Go-Explore. Il exploite les principes suivants: (1) mémoriser les états précédemment visités, (2) revenir dans un état prometteur (sans exploration), puis explorer à partir de celui-ci, et (3) résoudre des environnements simulés par tous les moyens disponibles (y compris en introduisant un déterminisme) , puis robustifier via un apprentissage par imitation. L'effet combiné de ces principes est une amélioration spectaculaire des performances sur les problèmes d'exploration difficile. Sur Montezuma's Revenge, Go-Explore marque une moyenne de plus de 43k points, soit près de 4 fois l'état de l'art précédent. Go-Explore peut également exploiter la connaissance du domaine fournie par l'homme et, lorsqu'elle est augmentée, rapporte en moyenne plus de 650 000 points à Revenge de Montezuma. Ses performances maximales de près de 18 millions dépassent le record du monde humain, répondant même à la définition la plus stricte des performances "surhumaines". Sur Pitfall, Go-Explore avec la connaissance du domaine est le premier algorithme à obtenir un score supérieur à zéro. Son score moyen de près de 60 000 points dépasse les performances humaines des experts. Parce que Go-Explore produit des démonstrations hautes performances automatiquement et à moindre coût, il est également supérieur aux travaux d’apprentissage par imitation dans lesquels l’homme fournit des démonstrations de solutions. Go-Explore ouvre de nombreuses nouvelles voies de recherche pour l’améliorer et pour intégrer ses connaissances aux algorithmes RL actuels. Cela peut également permettre de progresser sur des problèmes d’exploration difficile jusque-là insolubles dans de nombreux domaines, en particulier ceux qui exploitent un simulateur pendant la formation (par exemple, la robotique).
Commentaires: 37 pages, 14 figures
Sujets: Apprentissage automatique (cs.LG) ; Intelligence artificielle (cs.AI); Apprentissage Machine (stat.ML)
Cite comme: arXiv: 1901.10995 [cs.LG]
  (ou arXiv: 1901.10995v1 [cs.LG] pour cette version)

Historique de soumission

De: Jeff Clune [ voir email ]
[v1] mer. 30 janvier 2019 18:40:37 UTC (3,555 KB)

Voyez plus loin : un rai de soleil se dessine à l'horizon... Ayez confiance en l'avenir. Je vous souhaite une journée lumineuse, pour nourrir votre esprit, il n'est jamais trop tard pour apprendre...StefanRaducanu, Webpiculteur

Partnership,Work smarter together! What’s the secret of good SEO copywriting projects? Combining SEO & Copywriting...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu