google-site-verification: googlec3c723fe64a95ade.html

Avertir le modérateur

29/08/2017

Message à la Cité->Campus Paris Saint-Germain-> La Concertation-> 27 Sept.2017-> ENSEMBLE->faire de cette concertation une réussite commune -> L'Excellence, Neymar, Ecole rouge et bleu->PoissyVilleConnectéeSmartCityWebCitoyen-> vision 2021

Situé à Poissy, à 25 minutes du Parc des Princes et à 15 minutes du centre d’entraînement Ooredoo, le nouveau centre d’entraînement et de formation du Paris Saint-Germain vient compléter la palette d’infrastructures dont a besoin le club pour atteindre l'excellence.

À la fois en pleine nature et à 25 minutes du Parc des Princes, le Campus Paris Saint-Germain est idéalement situé, sur la commune de Poissy dans les Yvelines, à l’intersection des autoroutes A13 et A14. Pour s’entraîner et pour se détendre, les joueurs disposeront d’espaces vastes et aérés (74 hectares au total), favorisant le lien avec la nature pour les équipes comme pour les visiteurs.

1agld1r.gifLes essentiels du projet

1agld1r.gifUn dossier de la concertation disponible ici et consultable en mairie, une exposition à découvrir en mairie, un registre pour déposer les avis et les contributions accessible en cliquant sur le bouton ci-dessous et disponible en mairie. Ces contributions seront analysées et intégrées au bilan de la concertation.

             Modalités de la concertation
Un dispositif complet de concertation sera déployé grâce à l’organisation de réunions publiques, d’ateliers thématiques et de
permanences publiques. Ces différentes rencontres seront placées sous l’égide du garant qui assurera la sincérité des échanges
et veillera au bon déroulement de la concertation.La concertation au cœur de la réussite du projet.Pour échanger avec les acteurs du territoire, le Paris Saint-Germain organise une concertation sur une période longue de 3 mois du 27 juin au 27 septembre 2017. Cette concertation est organisée sur recommandation de la Commission nationale du débat public (CNDP), autorité administrative indépendante, suite à la saisine volontaire du Club. Le Paris Saint-Germain, soucieux d’organiser des échanges ouverts et constructifs, avait saisi la Commission pour connaître son avis sur les modalités à mettre en œuvre. C’est donc une consultation dite préalable – elle a lieu avant l’enquête publique – qui est déployée et placée sous l’égide d’un garant, Michel Gaillard, personnalité indépendante nommée par la CNDP. Le bilan de la concertation alimentera le dossier de permis de construire.
 

Les mairies concernées :

  • Mairie de Poissy, place de la République
  • Mairie d’Orgeval, 123, rue du Docteur Maurer
  • Mairie d’Aigremont, 5, place du Château
  • Mairie de Chambourcy, place Charles de Gaulle

1agld1r.gifLe Campus Paris Saint-Germain à Poissy.pdf     

1agld1r.gifUN NOUVEAU TERRAIN POUR REVER PLUS GRAND !.pdf

PoissyVilleConnectée,SmartCity,WebCitoyen, vision 2021

La Ville Ingénieuse, intelligente et durable....l'ouverture sur le Monde, projet social, une contribution à la société du savoir et de la coonnaissance...servant comme démonstrateur à partir de solutions innovantes sur un Réseau horizontal.

"Notre plateforme permet un accès plus direct à la citoyenneté, elle permet de devenir citoyen de manière beaucoup plus quotidienne, assure StefanV.Raducanu, fondateur de SmartCity, Président de FranceWeb Association.

Bâtir l'excellence, Label FranceWebAsso  Qualité,Quality,Extraordinary,Exclusive,Deluxe,Richness,Elegance,Extravagance

FEMININ MASCULIN DESIGN MOTEURS VOYAGES HIGH-TECH
GASTRONOMIE CULTURE EVENEMENT PROPERTIES INTERNATIONAL RESIDENCE

 web pages,newspapers,arts,articles,newsgroups,blogs,briefing,business,culture,economiy,entrepreneurs,education,finance,ideas,health,markets,leadership,life,living,multimedia,opinion,sports,technology,tech,world,wheather,politics,public databases,mailing lists and more... 1 clic

label francewebasso,mynewscenternavigator,luxe,luxury,feminin,masculin,design,moteurs,voyages,high-tech,gastronomie,culture,evenement,properties,international,residence..Delivers what You need...

''NewsCenterNavigator''

 All global sources in one app!  Newspapers, Radio, Tv, in local, regional, national , international . A quick way to browse and read Global News.

 LOCAL -  REGIONAL -  NATIONAL -  INTERNATIONAL - ACTION

 WEB PAGES, NEWSPAPERS, ARTS, ARTICLES, NEWSGROUPS, BLOGS, BRIEFING, BUSINESS, CULTURE, ECONOMIY, ENTREPRENEURS, EDUCATION, FINANCE, IDEAS, HEALTH, MARKETS, LEADERSHIP, LIFE, LIVING, MULTIMEDIA, OPINION, SPORTS, TECHNOLOGY, TECH, WORLD, WHEATHER,  POLITICS,  PUBLIC DATABASES, MAILING LISTS AND MORE...

L'agenda de PoissySmartCity et de sa communauté de lecteurs

Viens chaque mercredi aux Grands Voisins, avec ton expérience, ton savoir et n'oublie pas ton innocence. Décloisonner les savoirs et ouvrir les disciplines en observant les pratiques, en questionnant la petite et la grande histoire avec des témoignages peu orthodoxes, comprendre les enjeux de notre temps et construire un demain possible et désirable en suscitant l'envie de partager un même territoire, voilà notre programme.

Notre université comme les Grands Voisins s'attachera à fabriquer du lien social. Ici, chaque mercredi, nous confronterons la vie aux livres, l'expérience à l'histoire, la science académique au savoir profane et à celui des citoyens, sans prêter attention aux classes, communautés et autres ligues de la vertu. Nous sommes l'ennemi des idéologies. Nous prônons la connaissance, comme démarche, célébrons l'action, comme moyen, et combattons le nihilisme qui dessèche nos sociétés. L'avènement de la post-vérité n'est pas une fatalité et l'histoire s'écrit toujours, partout, ailleurs, et ici maintenant. Ce n'est pas du « storytelling » Brefs parcours de vie pour les uns, grande histoire de l'humanité pour les autres. Oui ! Que se fassent entendre ces nouvelles générations de pensées qui refusent tous les a priori des destins tous faits et des échecs programmés. Que s'organise la lutte contre cette misère intellectuelle qui fait des ravages.
Ceci est un mouvement de résistance rationnel et populaire, ambitieux et pragmatique, qui ne demande rien, mais aspire à tout. 

1agld1r.gifRepenser notre modèle de société

 

Nouvelle société du savoir Interactivité.jpg

On distingue quatre secteurs de recherche ou de réflexion (au centre) en ce qui concerne les groupes formels réels et virtuels . Chaque secteur est préoccupé par une série de questions qui se situent dans le contexte de la nouvelle société du savoir.

Cela donne une idée de la convergence des préoccupations des divers acteurs autour de la notion de groupe d'intérêts.

Participation,Ventilationdesinformartion.gif

Selon une autre hypothèse, la nouvelle société fonctionnerait plutôt grâce à une communication par paliers. Ceux-ci permettent la ventilation des contenus et des services dans un sens, et en retour, ils facilitent la canalisation de la participation de l'individu à cette société (voir ci-haut).

Cette théorie explique comment se réalisent la fragmentation des auditoi­res mass médiatiques et l'émergence actuelle de la communautique. Elle explique comment il se fait que les groupes d'intérêts ont leur propre code de communication, c'est-à-dire leur propre répertoire de mots-clés et de symboles.

Cette théorie explique aussi que, placés entre l'individu et l'État, les groupes d'intérêts adoptent souvent des modes d'action plus revendicatifs.

La privatique, la communautique et le mass médiatique sont autant d'espaces publics possédant leurs caractéristiques propres auxquelles correspondent autant d'architectures de systèmes (voir l'éventail médiatique), de médiatisation de contenus et de développement d'économies particulières, notamment l'émergence des micro-marchés et de leurs portails thématiques.

Groupe d'intérêts.jpgOn distingue quatre secteurs de recherche ou de réflexion (au centre) en ce qui concerne les groupes formels réels et virtuels. Chaque secteur est préoccupé par une série de questions qui se situent dans le contexte de la nouvelle société du savoir.

Cela donne une idée de la convergence des préoccupations des divers acteurs autour de la notion de groupe d'intérêts.

Comme on le voit ci-haut, apparaissent ici et là dans les discours beaucoup de mots qui sont plus ou moins des expressions voisines et qui sont plus ou moins définis

Message à la Cité !

La Ville Ingénieuse représente le but fondamental d’une ville qui se transforme pour répondre aux impératifs économiques, sociaux et environnementaux. Nous sommes pour une société juste, équitable et durable. Pour une politique du bien vivre et pour un Projet Collectif. Pour un projet de société humaniste, l’humain étant remis au cœur des décisions. Pour une transition démocratique, sociale et écologique. Pour un aménagement du territoire équilibré valorisant tous les territoires urbains et ruraux.  Evidemment, toutes ces propositions ne viennent pas de moi, ou d'un petit conseil exécutif, mais bien de la FranceWebAsso déjà engagée, qui a fait des diagnostics et construit des solutions. Avec ce projet "PoissyVilleIntelligente" nous sommes pour la coopération et l’intelligence collective.

Ing;Stefan Raducanu, Président FranceWebAsso, entrepreneur social.

3 rue Blanche de Castille   78300-Poissy - France

Association déclarée le 12 Juillet 2002, N° 19562, loi 1901

N° SIREN : 495 112 500     Tel : 01 39 65 50 34   Mobile : 06 21 97 47 99

mailto : franceweb@gmail.com

FranceWeb vous invite à échanger sur ce blog à propos des transformations de la ville et des usages urbains par les technologies numériques.

PoissySmartCity cherche son Steve Jobs français->FranceWebAsso ->un appel à projets PEPITE->Pôle Etudiant pour l'Innovation, le Transfert et l'Entrepreneuriat->Dorénavant, les étudiants peuvent faire plus qu’étudier

FranceWebSharing > Société du Savoir> Bâtir l'excellence>Social Media Intelligence >le n°1 de la collaboration en ligne >Humanité(s) Digitale(s) >FranceWebAsso> C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous> ->connectons-nous !

faire de FranceWeb une réussite commune !! la veille intelligente.

FranceWebAsso,Inventons la ville de demain, "PoissyNumérique"Vous, Votre Ville, Région,PLUS POUR VOUS ACCOMPAGNER. Evénement - Edition - Médias - Web, Local, Régional, National, International, avec e-GlobalNetWork, l’objectif commun est prioritaire.

FranceWebAsso ->Inventons la société de demain,-> Vous, Votre Ville, Région, Pays, Ailleurs..-> FranceWebSharing, Internet Citoyen, PoissySmartCity : quand le Big Data rend les villes intelligentes,

PoissyVilleConnectée, Du plus jeune au plus âgé, la ville apporte une attention toute particulière à ses administrés.

PoissySmartCityWebCitoyen & MyNewsCenterNavigator>Le Web pour Tous!>PoissyVilleConnectée>Ville durable >"citoyenneté interactive">"démocratie participative">Pour vous et avec Vous!>Les grands espaces> Interview

Stefan V.Raducanu - Avaleht | Facebook

les villes de demain

La ville du futur : une ville intelligente... jusqu'à quel point ?

Villes du futur - Le dessous des cartes - 06.09.14 (Arte)

Un démonstrateur pour la ville intelligente: Isam Shahrour at TEDxLille

Connecter les gens entre eux.

La création collaborative et le partage se situeront à tous les niveaux dans l’Internet de demain. Comme un organisme vivant, Internet connaît en effet une nouvelle et spectaculaire évolution.

Ce serait des technologies qui nous rendraient notre liberté de choix. Si ton téléphone fonctionnait pour toi, il ne te dirait pas, comme aujourd’hui « voici tout ce que tu es en train de manquer ». Il ne te ferait pas entrer dans cette matrice créée de toutes pièces. Pour que les technologies nous aident à combler ces besoins humains fondamentaux au lieu de prendre leur place, il faut qu’elles changent. Ce ne sera pas quantitatif comme avoir moins de notifications. Tous ces écrans seraient radicalement différents, ils créeraient, par design, du lien social. Des millions d’heures sont juste volées à la vie des gens, manipulés tous les jours de leur vie, et il n’y a pas un seul débat public là-dessus !

J’entends ça. Je me sens aussi, pas pessimiste, mais frustré, que notre système soit si éloigné de ce qui serait bien pour les gens. Mais je veux vraiment qu’on capte l’attention de deux entreprises :  Apple et Google. Non pas parce qu’elles sont bonnes ou mauvaises, mais parce que ce sont celles qui ne vivent pas du temps que tu passes sur Facebook ou sur n’importe quelle application, ce n’est pas leur métier. Il y a un espoir si on met la pression sur ces entreprises, pour qu’elles fabriquent un nouveau portable. A la place de sortir un portable qui brille dans le noir par exemple, ça pourrait être un portable « Time well spent », qui t’aide à mieux utiliser ton temps.

Ouverture, co-construction, innovation, audace et partage.

Un rendez-vous créatif et participatif ouvert à tous.

Vers un territoire à énergie positive

Réseau Social, Portail collaboratif, Débats participatif en ligne

Vision 2021.   L'inclusion numérique..L’innovation ouverte...

C'est une journée pour nourrir votre esprit. Pourquoi ne pas surfer sur Internet ou vous rendre dans la bibliothèque FranceWebSharing ? Vous pourriez également vous renseigner sur les cours par correspondance. N'hésitez pas à creuser cette envie d'instruction que vous suggère l'aspect du jour. Quels que soient votre âge et votre situation de famille, il n'est jamais trop tard pour apprendre. Imaginez la tête de vos enfants quand vous leur demanderez de vous faire réciter la leçon !

1agld1r.gifLe Tour de FranceWebAsso,Put the World's News at your fingertips 24 hours a day. Get ahead of the world's emerging stories,All global sources in one app!Delivers what You need

contribution.gif1agld1r.gifUne information citoyenne au top

Tous les jours, connaître, comprendre, découvrir et partager

Nous ajoutons continuellement de nouvelles publications et de nouvelles et innovatrices fonctionnalités numériques pour améliorer votre expérience de lecture.

Dispatch.jpgTout groupe humain prend sa richesse dans la communication, l'entraide et la solidarité visant à un but commun : l'épanouissement de chacun dans le respect des différences.

CO-CONSTRUIRE CE MIEUX VIVRE ENSEMBLE

Echanger, Développer, Favoriser

Promouvoir tous les aspects de la Vie Surmonter les limites, Favoriser L'Avenir

Sensibiliser, informer, promouvoir...

Rejoignez-nous et ensemble construisons le monde de demain

C’est pourquoi nous invitons experts de tous bords et citoyens concernés à mettre en commun leurs expériences et leurs convictions.

Notre ambition ? Transformer une masse de données brutes en information facilement accessible et exploitable par tous, en tout point du globe quelle que soit la langue utilisée. Contribuer à intégrer chacun dans un monde d'information réellement partagée avec l'objectif de créer une vraie communauté d'intérêts. Notre projet associatif est ambitieux et pragmatique. Venez nous rejoindre. La société en réseau ne se fera pas sans vous.

Si vous êtes désireux d'apporter votre contribution à notre laboratoire d'idées, à vous d'agir !

Au plaisir de vous lire !

FranceWeb, Diaporama

Espaces participatifs et communautaires

Conseiller, former, accompagner, partager, repérer, sélectionner et préparer les usagers en ce 21e siècle

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne

TOUT CE DONT VOUS AVEZ BESOIN POUR DONNER VIE A VOS IDEES

LIEU DE RENCONTRES D’INITIATIVES POSITIVES AU NIVEAU HUMAIN, ECONOMIQUE, CULTUREL, TECHNOLOGIQUE, D'ÉCHANGES, DE TÉMOIGNAGES, DE FORMATION ET VALIDATION DE PROJETS, RÉSEAU D’UNE MANIFESTATION DIFFÉRENTE, CONVIVIALE ET EFFICACE,

Partagez vos informations dans les espaces de création collaborative et de diffusion e-GlobalNetWork

Ne sous-estimez pas votre opinion, vous pourriez changer le monde!

actualités,artisans,association,blog,blogs,citations,citoyen,collaborative,collectivité,communication & relations médias,community,conseil,culture,démocratie,dipl.ing.stefan v.raducanu,education,electeur,entrepreneurship,entreprises,exposants,femmes,france,franceweb,e-globalnetwork,francewebasso,innovation,international,internet,internet citoyen,invitation,lmathieuwebcollection,madeleine et stefan raducanu,métiers,mobile,monde,numérique,onegloballocal,opportunités,organisation,organisme,partenaires,poissyweb social network,poissywebcitoyen,recherche,réseau,seniors,smartcity,social media intelligence,sru-electronics,stefanwebcollectionCommencez dès maintenant en cliquant sur le bouton.actualités,artisans,association,blog,blogs,citations,citoyen,collaborative,collectivité,communication & relations médias,community,conseil,culture,démocratie,dipl.ing.stefan v.raducanu,education,electeur,entrepreneurship,entreprises,exposants,femmes,france,franceweb,e-globalnetwork,francewebasso,innovation,international,internet,internet citoyen,invitation,lmathieuwebcollection,madeleine et stefan raducanu,métiers,mobile,monde,numérique,onegloballocal,opportunités,organisation,organisme,partenaires,poissyweb social network,poissywebcitoyen,recherche,réseau,seniors,smartcity,social media intelligence,sru-electronics,stefanwebcollection

Nous avons le besoin urgent d’une vision, d’un projet commun, dans lequel chacun peut se sentir concerné, responsable et acteur. C’est que nous ne sommes pas en crise, mais en métamorphose. Il nous faut donc repenser notre modèle de société, dont nous sentons qu’il atteint des limites....La Conquête par les connaissances...

Des connaissances partagées sur le Web ouvert

La plateforme

 FranceWebAsso  c'est Moi, c'est Vous, c'est Nous !

foule.jpg

3.png3smartphones.jpeg1341760684876.jpg

28/08/2017

PoissySmartCity->S'INFORMER EN CONTINU->A l’arrêt depuis quatre semaines en raison de la période estivale, les chaînes de montage de l’usine Peugeot de Poissy redémarrent ce lundi.

Des employés du siège du groupe PSA implanté à Paris avenue de la Grande-Armée sont attendus courant septembre à Poissy pour s’installer dans les locaux du pole tertiaire. (LP/Y.F)

L‘implantation du groupe PSA va être prochainement confortée à Poissy. L’entreprise compte actuellement 5 000 salariés au centre de production et 3 000 au pôle tertiaire, non loin de la gare RER. Durant le mois de septembre pas moins de 1 300 employés supplémentaires sont attendus. Ce sont les agents administratifs du siège social du constructeur, jusque-là situé avenue de la Grande-Armée à Paris. Alors que le groupe a décidé de qui quitter les bureaux implantés à deux pas de l’Arc-de-Triomphe, les employés vont être invités à faire leurs cartons. Direction : Poissy. Certains vont être accueillis au pôle tertiaire du groupe et d’autres vont s’installer dans le bâtiment administratif de l’usine où des travaux d’aménagement sont actuellement en cours en prévision de l’arrivée des salariés supplémentaires.

leparisien.fr

17:26 Écrit par franceweb dans 21CenturyWebArchive | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

PoissySmartCity,PoissyWebCitoyen->-> Poissy en fête,un défilé d’époque pour commémorer la libération->-> CONFORTEZ VOS CONNAISSANCES de manière interactive et conviviale!

Libération de Paris: ce que l'Histoire ne dit pas

Soixante-treize ans après les journées d'août 1944, l'événement mérite mieux que des chromos: il est encore temps de s'interroger sur ce qui fait naître une révolte, et comment les corps et les esprits l'accueillent.

liberationparisfemmetondue.jpg

L’été parisien a quelque chose d’unique au monde. Dans cette France centralisée, où la petite Île-de-France concentre les richesses, la population de la capitale s’éparpille en vacances. Les touristes étrangers la remplacent, jusque parfois dans leurs habitations avec le boom d’Airbnb. Du coup, il est difficile pour le Parisien de 2017 d’imaginer qu’il y a 73 ans, ses maigres aïeuls dressèrent des barricades, puis acclamèrent l’arrivée des blindés de la 2e DB à quelques rues de chez lui.

Ce coup d’œil en arrière est pourtant de circonstance, moins pour l’anniversaire en lui-même qu’en raison du contexte. Les dernières présidentielles furent très «anti-système», un slogan séditieux s’il en est. Comment se déroule une révolte, lorsqu’elle est un peu plus qu’un slogan? Qu’est-ce qui fit se lever les barricades au cours de cette semaine du 19 août?

Bref rappel historique: Américains et Britanniques ont débarqué en Normandie deux mois plus tôt, la rumeur les annonce aux environs de Paris. Gaullistes et communistes veulent fournir un fait d’arme à la résistance française pour éviter que le pays ne finisse administré par ses libérateurs. Ce sera la libération de Paris, ville que les Alliés leur concèdent volontiers, car ils s’en contrefichent: eux visent Berlin, de préférence avant Staline.

Paris, donc. Quel scénario adopter? D’abord, comme le disait Mao, s’assurer que la population vous accueille «comme un poisson dans l’eau». Le 14 juillet, le cortège des syndicats aborde les quartiers populaires parisiens, et fraternise avec la population. Les organisateurs jouent sur l’ambiance «kermesse» pour se permettre quelques provocations, à base de Marseillaise et de drapeaux tricolores sans francisque. Les Allemands réagissent très mollement. Trois semaines plus tard, la résistance enchaîne les grèves: grève des cheminots le 10 août, du métro, puis de la gendarmerie le 13 août. Grève de la police le 15, des postiers le lendemain. Grève générale le 18 août, et grand collage d’affiches où l’on appelle au déclenchement de l'insurrection. Le lendemain –un samedi, comme cette année–, deux mille policiers s'emparent de la Préfecture, qu’ils décorent du drapeau tricolore. Les habitants dressent des barricades. Les combats de rue, violents et dispersés dès le 19, atteignent leur maximum le 22. Puis c’est la reddition de l’occupant, l’arrivée des blindés français et américains, «Paris libérée», etc. Voilà pour les faits bruts, qui ne disent pas grand-chose et qui donc mentent malgré eux, par omission.

On ne saura jamais tout de l'insurrection

Il faut les excuser: l’histoire politique ne se lit pas à livre ouvert. L’insurrection s’est faite dans l’ombre, de manière décentralisée, on ne saura jamais tout. Et surtout, on ne saura jamais l’ampleur de la pagaille que cela a pu être, même si les livres un peu denses sur le sujet nous le laissent amplement deviner. Les ennemis des occupants n’étaient pas tous amis entre eux: comme l’analyse dans le détail Charles Riondet, auteur d'une thèse sur le Comité parisien de la Libération, l’alliance de circonstance entre gaullistes et communistes fut tout au long un jeu de chiens de faïence et de tirage de barbichettes. Et surtout des millions de petits détails, incohérents avec le récit édifiant que les vainqueurs ont tiré de l’événement, nous seront à jamais inaccessibles. Des centaines de barricades, très bien. Mais pourquoi ici, dans telle rue, et pas dans la rue d’à côté? Pourquoi, dans telle famille, la colère a pris le pas sur la peur? Et surtout, pourquoi a-t-on ici pris sobrement telle mairie, tandis qu’un peu plus loin –à la mairie du XVIIIe, notamment– on tondait des «collaboratrices» en place publique, avant d’accrocher leur crinière au mur du parvis? Qu’est-ce qui fait passer de la résignation à la colère, de la colère à l’insurrection et de l’insurrection à la sauvagerie?

painliberation.jpg

Les Parisiens et Parisiennes redécouvrent le pain blanc après la Libération, fin août 1944. STF/AFP

La faim et la pénurie? Cette explication collective est tentante, mais réductrice car elle n'indique pas pourquoi certains, exaspérés, se sont mobilisés et d'autres, abattus, non, dans ce Paris qui manquait de tout. Reste en tout cas que, comme le rappelle Adrien Dansette dans sa très partisane Histoire de la libération de Paris, publiée un an après la fin de la guerre, la décomposition du régime nazi et la guerre aux portes de la capitale ont achevé les maigres réseaux d’approvisionnement dont bénéficiaient, officiellement ou non, les Parisiens en ce mois d’août 1944:

«Longtemps, on s’est débrouillé. Il existait des moyens de manger à peu près suffisamment que l’on peut ramener à quatre: prendre ses repas à la cantine d’une administration, recevoir des colis familiaux, se fournir au marché noir, vider les armoires à provisions. Mais les administrations ne font pas de miracles, les colis familiaux n’arrivent plus, le marché noir n’est pas à la portée de toutes les bourses. Restent les armoires, elles contiennent une quinzaine de jours de vivres, que les Parisiens entretiennent avec parcimonie.»

Ajoutons avec l’auteur que le gaz de ville est anémique et que l’électricité n’est disponible au mieux qu’entre dix heures et minuit. Dans les magazines féminins de l’été 1944, la rubrique «Le régime de l’été» laissait sans doute place aux fiches-cuisine type «Régalez votre famille avec notre recette du gâteau à la sciure». Peu informés, très affamés, comment les Parisiens ont-ils trouvé la force de faire grève? Grâce à cet ingrédient universel du courage, employé dès le 10 août dans les usines par les militants communistes: le canon sur la tempe. Citons Dansette, encore, qui évoque la faible mobilisation des débuts de la grève: «Les meneurs envoient des militants armés de revolvers pour arrêter la sortie des machines, en bloquent quelques-unes sur les plaques tournantes, et obligent les camarades à évacuer les dépôts, sous peine d’être considérés comme traîtres. En deux ou trois jours, ils ont raison du flottement.» À la guerre comme à la guerre: pour convaincre, les grévistes se devaient de faire encore plus peur que les Allemands. C’est un peu décevant pour qui tiendrait au mythe du Parisien-n’écoutant-que-son-courage-patriotique, mais cela redonne sa vraisemblance à l’événement en nous rappelant qu’une insurrection est avant tout rapport de force.

«Partis, me dis-je, ils sont partis!»

A partir du 19, l’insurrection est à point: des affiches appellent à la mobilisation, le drapeau tricolore flotte sur la préfecture, les journaux interdits reparaissent. Les occupants sont toujours là, mais ils n’occupent plus vraiment: les Allemands regroupent leurs forces en unités compactes, et engagent le combat en des points très localisés. Que retenir de ces quelques jours de flottement? Le soulagement, mais aussi le trouble face à l’incertitude, transparaissent de certains témoignages. Dans son stimulant et de mauvais esprit Libération, fête folle, paru en 1994, Alain Brossat cite Paul Valéry qui, reclus en écrivain dans son Ouest parisien, assiste au repli de l’occupant:

«Comme je regardais sans la voir une page commencée, un rire me surprit, un rire qui venait de l’arrière-pensée, par les voies non gardées de la distraction. Et ce rire s’expliqua: “Partis, me dis-je, ils sont partis!”. Quatre ans de leur travail consciencieux, de leur volonté ferrée, de leur pression calculée […]. Tout ce labeur s’évanouit. Évanoui en quelques heures. Et le rire de l’homme libre se changea en méditation.»

Mêmes échos du résistant Robert Blancherie, qui raconte chaque jour à sa femme sa vie dans Paris assiégé et libéré. Ces deux hommes, très instruits et membres de l’élite, n’ont pas vocation à représenter le sentiment de la population parisienne. Et le sentiment de la perte de contrôle n’a pas dû faire grand-chose à ceux qui ne contrôlaient rien. Alain Brossat cite un extrait du journal de la résistante juive Jacqueline Mesnil-Amar; pour elle comme pour nombre de juifs parisiens, le soulagement prime:

«Pour la première fois depuis quatre ans, ce jour-là, nous étions enfin comme les autres gens, nous pouvions rire de nos faux papiers au nez des agents, brûler nos étoiles ou les ranger dans une boîte, nous pouvions crier notre nom, clamer qui nous sommes au téléphone, dans les rues et dans les boutiques, dans les restaurants, nous n’étions plus ces “étrangers”, ces touristes, ces promeneurs clandestins dans notre ville natale, ou ces échappés de bagne, traqués de gîte en gîte, de mansarde en mansarde.»

Ce sentiment de délivrance, partagé à des degrés divers par les protagonistes de ces journées d’août, me rappelle le récit récemment capté au vol à la radio d’une psychologue qui travaille auprès des réfugiés qui arrivent en France depuis l’Afrique et le Moyen-Orient. Selon elle, ces réfugiés passent par deux états psychologiques distincts, le soulagement d’échapper à un quotidien qu’ils fuient et son corollaire, la confiance aveugle en l’avenir; puis l’abattement, la colère face à un quotidien précaire et chaotique. Car il y aura un «après» l’insurrection de Paris, celui d’un retour à l’ordre. Libéré –certes– mais que beaucoup vivront la bouche cendreuse et la tête lourde, à la façon d’un lendemain de fête. L’autobiographie de Cavanna, revenu du STO dans l’immédiat après-guerre, s'attarde sur sa jeunesse d’ouvrier parigot en 1945: plus de logement, des pénuries, le retour de l’ordre moral dans les kiosques et la cogestion autoritaire syndicat/patronat à l’usine. L’ordre succède au trouble, qui laissera dans le Paris d’après-guerre des envies d’insurrection intactes.

tirsliberation.jpg

Derniers combats avant la libération: des Parisiens se jettent à terre alors que des tirs éclatent près de Notre-Dame, le 26 août 1944. STF/AFP.

Musée Grévin de la révolte

En revenant, même très rapidement comme ici, sur un tel événement, on voit bien qu’il est in-détachable de «l’avant» et de «l’après», de la trajectoire de ses protagonistes et de leur horizon d’attente. Impossible de tirer un bilan, un instantané de cet événement. Un défi presque impossible lancé au «présentisme» de notre époque, habituée à piocher dans le passé les chromos dont nous avons besoin pour faire face au présent. La séquence commémorative des soixante-dix ans de la Libération de Paris, impulsée il y a trois ans par le président Hollande, fut un chef-d’œuvre de présentisme: le peuple parisien éternel, uni dans une fronde joyeuse, fut offert aux badauds en photos et en discours, comme une sorte de musée Grévin de la révolte. Comme si de rien n’était, comme si la muséification d’un moment révolutionnaire n’avait rien d’un acte politique. Et nul à mon sens ne fut plus virtuose dans cet exercice que Christophe Forcari et Laurent Joffrin: dans leur «retour en dix scènes» de l’événement intitulé «Août 1944: la liberté guidant Paris», publié dans Libération le 22 août 2014, on peut lire: «En août 1944, les résistants et les Forces françaises de l’intérieur (FFI) se battraient aux côtés des fantômes de Gavroche, Dumas, Blanqui ou Louise Michel. Au-dessus des barricades flotterait la silhouette altière de la Liberté de Delacroix, guidant le peuple vers la victoire. Telle fut la libération de Paris […]». Ainsi, la semaine parisienne d’août 1944 fut en fait une reconstitution grandeur nature, une sorte de flash mob commémorative pour la postérité. C’est douteux, et cela paraît faire obstacle à saisir la singularité de l’événement.

Ce qui ressort ici, c’est plutôt que l’événement a été favorisé par des conditions de vie épouvantables des Parisiens, un flottement du pouvoir et une action à peu près concertée de groupes militarisés de résistance. L’onde de choc qui s’en est suivi a parcouru le corps social, entrant en résonance avec le rapport intime que les uns et les autres nouaient avec leur libido, leur histoire. À ce phénomène mystérieux et incertain, on peut opposer une certitude: lorsqu’une femme ou un homme de pouvoir travestit l’insurrection du passé en parc à thème, c’est qu’il ne veut surtout pas en entendre parler.

Gaël Villeneuve (6 articles)
Docteur en sciences politiques

Poissy : un défilé d’époque pour commémorer la libération

Les drapeaux français et américains ont flotté au rythme du défilé, ce dimanche matin, à Poissy. Treize anciens véhicules militaires américains et des pompiers ont arpenté les rues de Poissy sous l’œil attentif des habitants. A 63 ans, Kader n’aurait pas manqué ce rendez-vous : « C’est important de se souvenir et de continuer à être présent ». A bord des Jeep, une vingtaine de personnes en uniformes et tenues d’époque ont participé à la commémoration des 73 ans de la Libération de la ville. « Ce défilé est un regard sur l’histoire », commente Jean-Max. Cet habitant d’Achères est venu avec son fils de 8 ans pour « sensibiliser la nouvelle génération à respecter les hommes en uniforme ». Et s’il n’avait pas revêtu la tenue des soldats US, le président LR du Sénat Gérard Larcher était présent pour l’occasion dans une jeep aux côtés du maire de la ville Karl Olive.

 

Le président du Sénat en première ligne

IMG_20170827_104010.jpg

 IMG_20170827_103916.jpgIMG_20170827_104026.jpgIMG_20170827_104232.jpgIMG_20170827_104301.jpgIMG_20170827_104400.jpgIMG_20170827_104411.jpgIMG_20170827_104435.jpgIMG_20170827_104619.jpgIMG_20170827_104624.jpgIMG_20170827_104632.jpgIMG_20170827_104639.jpgIMG_20170827_104651.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu