Avertir le modérateur

11/01/2019

PoissySmartCity,Digital disruption is hitting all industries,‘front-to-back’ transformation, a game-changing approach that would let legacy companies quickly provide hyper-personalized products and services to their customers.

networking.jpegGlobal4.gifBringing People Closer Together

SRU-Electronics>Special Research Unit>

NewsCenter for everyone

A Day in the World....Discover the World !

News You Can Use At Your FingertipsIs Just A Click Away !

Making a better Internet > I AM, YOU ARE, WE ARE HAPPY in

The World is our Workplace. Let's work togheter.

FranceWebSharing ->Connect&Share>>Networking the World

Join the millions who trust  MyNewsCenterNavigator.

Know why, Know who, Know where, Know what.

How Companies Can Leverage Technology to Deliver Hyper-Personalized Services

The need for digital transformation in companies is obvious and urgent. But many businesses, especially those burdened by legacy systems, still struggle to transform their operations to cater to the increasingly empowered digital customer. By the time companies overhaul their IT and operational infrastructures, technological developments have already moved ahead.

Dinesh Venugopal, president of the digital unit of Mphasis, an IT services company headquartered in India, has a solution that doesn’t need a complete revamping of legacy infrastructure. He calls it the ‘front-to-back’ transformation, a game-changing approach that would let legacy companies quickly provide hyper-personalized products and services to their customers. Venugopal spoke to Knowledge@Wharton to explain why it doesn’t have to take a fortune and years of implementation to digitally transform.

An edited transcript of the conversation follows.

Knowledge@Wharton: How are companies trying to go digital today? What’s different about the way that they are approaching this issue now compared to how they might have done it in the past?

Dinesh Venugopal: Digital disruption is hitting all industries. Maybe less so in the financial service industry because of regulatory reasons, but it is affecting all industries and … different industries are coping differently. If you ask the CXOs what is keeping them awake at night, they will tell you that it’s not so much Amazon, Google or somebody like that coming and taking over their industry; they’re more concerned about the fact that customers are demanding from them the same kind of services that they’re getting from Amazon or Google. That means companies have to start delivering the same level of personalized or hyper-personalized services to these customers.

Now, if you ask a bank or a financial service institution why they’re not able to do that [now], they will tell you that they are sitting on top of a lot of legacy systems. For example, take an insurance company that may have four or five different policy administration systems built 10 or 15 years ago. What are these systems good at? They’re very good at scale. They’re very good at providing customers the right data. And they’re also good at what is known as mass personalization. That is, they can target segments of the market.

Digital disruption is hitting all industries.

What they are not is flexible. They are not systems that can be easily changed, and they are not systems that can be hyper-personalized — simply because that’s the way that they have been built. So what options do enterprises have in front of them? There are two options. One is to completely take those old core systems and modernize. Some of them are taking that approach. But the problem with that approach is that it’s not easy. It takes two, three, four years to completely modernize all of your systems. And by the time these modernization projects are done, the industry has moved on. Newer products have come along.

So what do we do? There is an approach that we call “end transformation.” It is all about starting with your end stakeholder in mind, looking at what are the specific use cases that make sense for that customer, and how can we add value to the customer and start working from there. You do that by building an intelligent middle layer, which then talks to your core systems and pulls out the data and services, and provide them using your engagement layer back to the customer.

This is a different approach simply because it helps customers get their transformation sooner. Not the entire transformation, but they get wide chunks of value sooner to the customers than ever before. That approach is what we call front-to-back transformation. It’s a key — and important — way in which you can start providing hyper-personalized services to customers.

Knowledge@Wharton: Personalization per se has been around from the earliest days of the internet. But from what you are saying, it sounds like there is a different degree of expectation on the part of customers for what hyper-personalization is all about. How can banks and other financial institutions deliver on that kind of granularity in terms of customer expectations?

Venugopal: I’ll give you two examples of how a typical, traditional organization would have looked at a service that they’re providing, and how a more completely digital company would look at the same service in providing a hyper-personalized service. Here’s a simple example of a credit card transaction. You may be in a mall and swipe your credit card. A traditional service would do this job really well, which is record your transaction, look inside and see if you have the right balance, and do all the checks, and make sure the payment goes through. It does this in a very short amount of time and it’s optimized for that. It is at scale and it is mass personalized because it is personalized for a merchant or a particular type of transaction.

First and foremost, start with the end customer in mind.

Now, if I were a digital company, I would look at not just the transaction itself but the context in which the transaction has happened. They know that you will swipe the transaction in a mall … and you might also know the same credit card company offers a discount or a coupon at a different store close by, and you’re immediately able to offer that person a 20% discount. … The chances of that person walking into the next store and making a purchase is very, very high. That is called contextualized service. It’s an example of how hyper-personalization can be used in the context of a simple credit card transaction.

I’ll give you another example of a travel insurance company. When you do travel insurance, your insurance company collects all kinds of data about you. It knows your flight information, what cities you [will be traveling] in, and then it shows you a policy. After that, in most cases, the policy and the insurance company goes silent until it’s time for you to submit a claim.

But imagine that you are in Disneyland and there is a measles outbreak. Probably the insurance company has information about whether you had vaccinations or not, and especially in the case of international travel, you would have that information. They can issue an immediate alert saying, ‘Look, there is something going on here that you need to watch out for to prevent you from falling sick and maybe even prevent a claim from happening.’ That’s loss prevention. It’s not easy to do this, because you have to now have your internal information, which is sitting in systems, marry with the external information — all the situations data, contextual data — and provide that insight back to the customer.

Knowledge@Wharton: It seems that the ability to marry different kinds of data is critical in order to make hyper-personalization possible. What are some of the challenges that companies face in trying to combine data in a different way? And specifically, what is the role of big data analytics in helping to make those kinds of connections?

Venugopal: There are three specific issues here. One is that your data in a traditional enterprise, whether it is a financial service organization or not, is scattered in multiple systems or brackets. The data is not in one system — it’s in many different systems. Second is making the contextual information real time. It’s important to provide the information of [a discounted offer nearby] to the customer who just swiped a credit card. In most cases, the information goes back into a data store and it gets reconciled overnight. By the time [it gets to the consumer,] the information is belated. It is too late if it’s not done in real time.

[Another] problem is what I call the data-dialect problem. That is, different systems speak in different data forms. A customer in one system is very different from a customer in another system, because even though you may be a bank customer, your mortgage information could be in a separate data store. So a customer in that information store is different from a customer in a retail kind of store. That’s where you have the issue of the data dialect — how are these different data going to communicate?

The best way to solve these problems is one that we call the ‘next new data’ solution. You don’t need to have all the information that you’ve stored in a system for many, many years to provide this contextual information. You just need the transaction information at the time it’s being done, plus the contextual information that is right there with you when you’re actually swiping the card. You can just use that data and make it efficient right there without having to go through multiple systems to obtain the data. We call this the usage of net data.

If I were a digital company, I would look at not just the transaction itself but the context in which the transaction has happened.

We believe it’s important to build what we call ‘knowledge models,’ instead of having data being stored in multiple systems and being pulled into one big data lake. If you have good knowledge models, you can actually solve the data dialect problem. These are two simple but important examples of how you can take advantage of what we call data in motion, and solve certain contextual data, without having to completely overhaul your entire data program.

Traditionally, what a company would have done is say, ‘I need to get some good use case out of my data, I want to get some hyper-personalized data. How do I do it? Let me do this massive data project.’ … What we [recommend] is to start with customer use cases. In this case, you are trying to provide the next best offer at the time that the merchant swipes [the consumer’s] card. Use that as a use case and say, ‘If I were to solve it, what kind of data would I need?’ That approach is what we call the front-to-back approach to hyper-personalization.

Knowledge@Wharton: In the past few years, there has been a tremendous proliferation of cloud and cognitive computing, and also AI and machine learning have been developing very rapidly. I wonder if the emergence of some of these technologies makes it easier for different types of data to be married together, and makes the hyper-personalization process easier. Do you think that’s the case?

Venugopal: Absolutely. We look at it as a spectrum. On the one hand, you have … your Excel sheet type macros. Then you add things like robotic processes and automation, which actually helps us speed up the process of either collecting data or providing a service. Then you have semi-autonomous computing, and then you have … full-fledged artificial intelligence. Each of these technologies and solutions absolutely could be used, depending on the situation, to solve very specific hyper-personalization issues. We have several examples today of how we have used everything from simple-code level automation to artificial intelligence to solve some of these problems.

Knowledge@Wharton: Can you give me some examples?

Venugopal: I’ll give you the example of how we solved the KYC problem in a bank — KYC is Know Your Customer. In a B2B bank, enterprise to enterprise, usually when you want to do KYC, you might end up [discovering that your] company is owned by another company, which is owned by another company, that is owned by yet another company. There are a lot of nested loops in companies. You have to get to the root of the company to find out who owns you before you make and allow a transaction.

If you look at the anti-money laundering rules and regulations around that, you need to be sure that the two entities that are entering the transactions are the right ones and they are authorized to enter the transactions…and are not part of any politically exposed list, for example.

You have to think big but implement small.

We have found that there are certain kinds of patterns, and the data is stored in various data sources. We designed a machine learning algorithm that would go and find these nested lists and get to the root very quickly without even any intervention. That’s an example of a simple use of machine learning to solve a very complex but important case of KYC.

Knowledge@Wharton: Any other examples, say from the insurance industry?

Venugopal: I’ll give you another example from insurance companies that we worked with recently. There’s … a company that serves the SMB [small, medium-sized business] property and casualty market. They have a broker that works with small businesses. If a small business wants to get [an insurance] quote, it goes to the broker, the broker goes to the underwriter, the underwriter [responds] to the broker, and the broker goes back to the customer and gives a quote. That process would take two days — and it’s something that would maybe take a few minutes in a purely digital company.

What we did is we went back and looked at what is causing this delay. And we identified it. Some of this was due to process issues, but most of it was because the required documents that the SMB or the small business was sending back to the underwriter was not being ingested correctly by the systems. And that’s where we used [our] AI-based document ingestion system that actually looked at these documents, figured out what was required, the relevant data, and pulled it and gave it to the underwriter, who could quickly make a decision.

Second, this underwriter had to look at multiple systems to get the information to determine … the quote. She was actually trying to calculate the risk there. So we designed an underwriter’s work station that used AI machine learning, and also an element of a digital assistant, which walked them through the process of doing this quote very quickly. We were able to bring [the time it takes to get a quote] down from days to minutes through the entire process. This is a good example of how we’ve used this in the insurance industry to reduce the time of interaction between SMB, a small business user, and an underwriter.

Knowledge@Wharton: What does it take to implement a hyper-personalized sales and marketing strategy? Is it very expensive and time consuming? Could you give us a sense of the scale and scope of what it takes to do something like this for a company?

Venugopal: First and foremost, you have to start with the end customer in mind. Now, if you are doing a marketing use case, start with the use case. What is it that you’re trying to do? Once you start there, then you go back and look at designing a system that can get you the outcome in the shortest amount of time without actually looking at a massive IT systems modernization project.

The way you do this is by looking at your current system, what it can do, build out the current capability, and pull out the capability that you need to build this new case into what we call the intelligent layer. An intelligent layer is where you start infusing latest and greatest technology — you mentioned cloud and cognitive. Choose the intelligent layer with cloud and cognitive and then build out this core back to your end user. And it need not be very expensive if you have a clear idea what you want to do and you really are very clear on what you want to achieve and in what time frame.

Now, what typically happens is that in an organization, you start designing all of the use cases that you need, and then you go back to your IT department or technology department and say, “Here are the 95 use cases I need to do. Build me a system.” They go off and process all these requirements for three or six months, come back and say they need four years to build it. This negotiation and this dance goes on for a year, and you don’t end up with anything in that year.

What we [recommend] is start with the use case and build out the reference architecture, which means that you’re not building this for a one-time use. You’re really, truly building it based on what your future looks like. Once you build out the reference architecture, your marginal cost for the second use case would be quite low. … We have found a tremendous amount of success with this approach, which we call front-to-back transformation.

Knowledge@Wharton: Having spoken to people in the finance functions of different companies over the years, I know that one of the issues that they often struggle with is the chief technology officer or the CIO very often will come with a fairly large budget request for investment in technology. But one of the things that they end up struggling with is how do we justify the ROI of that technology expense in business terms and in terms of the strategic business objectives of the company? So when it comes to hyper-personalization, what do you think should be the right framework for people to think about the ROI of investing in technology that could lead to hyper-personalization? Do you face these issues when you deal with companies? How do you deal with them?

Venugopal: Any chief information — often chief technology — officer should always, if they’re not already doing so, be looking at how to optimize the current set of services and create a budget for digital initiatives. That’s a whole different topic, which we call service transformation. How do you look at an existing set of services that it is offering? How can you optimize it and create some dollars for new digital projects?

By the time modernization projects are done, the industry has moved on.

Most of these projects, if you are able to tie them back to specific customer benefits, may be impactful but not large to begin with. You put together plans [to, say,] provide the next best offer [to the digital shopper in a mall, and] start with that. … It is not a huge three-year project. I can start getting results in six, nine or 12 months at most, end-to-end. And we have seen that in an even shorter amount of time — as little as three to six months — for results to come out. We have also seen organizations going down the path of picking a use case, building it out, going to the next one. And as each one gets rolled out, you learn a lot about what’s working, what’s not working, and start building on it.

The methodology that we recommend is, ‘don’t go big bang, go chunks of value.’ You have to think big but implement small. You start thinking about what your future state is going to look like to some extent, so you’re building on top of a reference architecture, which is solid and future proof. But what you’re building one at a time is an end-to-end use case.

Knowledge@Wharton: When you think big but act small, can you share what some of the results are that you have seen in terms of impact?

Venugopal: The results in as early as six months, for some cases, was a 30% savings in process improvement. And in one [earlier example] I told you about, the interaction time for a quote went down from two days to 60 minutes. These big impacts can happen in a short burst of time — typically six to nine months, we should be able to see definitive results of this sort.

Knowledge@Wharton: For financial institutions that want to start down the road to hyper-personalization of their services, where do you think they should start, and what first step should they take in their journey?

Venugopal: The first step is, in my opinion, to have a pure understanding of your customer and clearly identifying your business context. Try to understand what are the specific areas that you want to focus on as your first set of opportunities in hyper-personalization. Now, if you’re a credit card line of business (LoB) , it’s not about identifying three or four definitive use cases that you think your customers would see value. Once you identify the set of use cases, then you start thinking about which ones will have the highest impact. Then you start charting on one axis, highest impact, the other effort to execute, based on the current environment. After that, pick the ones that will have the highest impact and least amount of effort to build, at least in round one.

Start working then with your organization to start building, taking this front-to-back approach. Figure out what services are available in the core system. Start building out your intelligent layer. Figure out what technology innovations are required, and then you start building back your engagement layer and how you want to interact with a customer. This entire process in my opinion is not a very long one if you have the right people to understand the system. You could get to production in three to nine months, and we have seen as little as three months, and in some cases as long as nine months. But three to nine months, you should be able to get results while seeing your first set of hyper-personalized services come out.

Jaguar Land Rover Is Still Misfiring

The luxury automaker needs to do a lot more than cut jobs to turn around its business, including getting a grip in China.

Macron’s Yellow Vest Response Makes Putin Look Soft

Protester violence is a problem in France, but the Russian dictator is not a good example when it comes to dealing with popular discontent.

03/12/2018

Je m’intéresse au changement, ou plutôt à la difficulté de changer, et comme la plupart des observateurs, et même des acteurs, je n’arrive pas à trouver une explication à ce mouvement car il défie les classifications existantes.Réinventer des modèles ...

Gilets Jaunes, travaille avec SocSav21.>N'oubliez pas que les bonnes idées peuvent venir de n'importe où.>Partagez votre perspective.>Renseignez-vous sur la diversité.>Défiez vos propres pensées.>Le monde au XXIe siècle>>Utopies pour après-demain, GJ 2019.pdf

Groupe d'intérêts.jpgLe monde au XXIe siècle.  Le problème est indicible, les solutions inconcevables…????

Notre modèle de société. VISION 2021

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"=SocSav21

Un monde à soi. Nous vivons sous le même ciel, mais notre compréhension du monde n’en est pas moins toujours située. Stefan et Madeleine Raducanu réfléchissent aux conditions d’une appropriation commune des savoirs, qui déjoue leur inégale circulation.

À l’âge de la mondialisation, comment écrire une histoire ouverte sur le monde, sur ses échanges, ses circulations, ses rencontres ? Contre l’européocentrisme ou le repli national, il convient d’expérimenter de nouvelles manières de penser et d’écrire l’histoire.

La diversité intellectuelle et internationale est un élément que nous incarnons avec force chez Automattic - c’est d’où nous venons et comment nous avons grandi pour inclure des automates de plus de 60 pays. Cependant, nous reconnaissons que nous avons encore beaucoup de travail à faire pour intégrer les nombreuses différences que représente notre communauté. Nous espérons que vous envisagerez de vous joindre à nous dans notre cheminement vers une diversité et une inclusion sans cesse grandissantes.

Notre modèle de société. VISION 2021

 

FranceWebAsso: C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

2021.jpg

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"

 SocSav21,FranceWeb,Solidage verge d'or,  1n

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

Pour vous, nous avons conçu un Réseau d'échanges et de savoirs, vous proposant un mode de collaboration, plus pertinent et efficace, capable de s'adapter à votre entreprise, votre fonction et vous.

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique…sch_info_01_full.png

POUR LA CONTRIBUTION AU MIEUX-ETRE COLLECTIF ET GLOBAL, POUR L’HUMAIN, L’ORGANISATION ET LA VIE

 Sa devise « Pour Vous et avec Vous» est un projet de développement durable conçu à l’échelle des territoires ou des régions, chaque membre mettant son expérience, ses connaissances au profit de l’ensemble, afin d’augmenter la richesse de chacun. SocSav21 portera sur les moyens mobilisés par les acteurs de la société civile pour participer au débat et à la décision publics, ainsi que sur les dispositifs de concertation mis en œuvre par les pouvoirs publics.

Seront ainsi successivement abordées les causes environnementales, familiales, consuméristes, humanitaires, générationnelles, scolaires, sanitaires, féministes et la défense des libertés. 

3smartphones.jpegEnrichir les compétences de chacun, susciter le goût d'entreprendre. Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance est primordial au siècle des réseaux.

Stimuler le plein emploi de l'intelligence générale des individus faisant appel à la connaissance du monde. L'engagement de chacun, condition d'une stratégie pour tous.

Le développement durable FRANCE WEB est avant tout un apprentissage du partage des savoirs et des pouvoirs. Les TIC permettent de faire communiquer entre elles des disciplines, des associations, des organismes qui ont du mal à connecter, dans une même toile de sens "développement durable", des initiatives qui nous semblent naturellement devoir se rencontrer dans une même vision d’interdépendance.

2 maini.jpgIncorporer la dynamique associative dans une démocratie du dialogue, le dialogue civil ! 

« Donnant-donnant »

Alliance entre pouvoirs publics et société civile

Un monde qui séduit par sa souplesse et son inventivité

LES VALEURS HUMAINES SERONT LES PILIERS DE DEMAIN ET LA CONFIANCE SERA UNE CONDITION SINE QUA NON A LA RÉUSSITE DE L'ORGANISATION

« Ce qui libère, c’est la sagesse »

LA CRÉATIVITÉ POUR L'ÉPANOUISSEMENT PERSONNEL

Les technologies numériques réinventent notre société en investissant progressivement tous les domaines de notre vie quotidienne et tous les secteurs de l'économie. De l'innovation médicale à la mobilité, en passant par la communication, l'industrie, la sécurité, le traitement de l'information, le développement des loisirs... le numérique est partout, révolutionnant nos manières de produire et d'interagir avec notre environnement....

S’adapter, adapter et faire adapter, tels sont les mots d’ordre du nouveau contexte. Dans cette évolution, c’est le monde qui se transforme lentement mais sûrement en interface généralisée au numérique.

Mutualisons nos connaissances pour imaginer, créer et innover

Parce qu’une économie de la connaissance est une économie de l’innovation, elle se place en rupture par rapport aux anciens schémas pour proposer un modèle de société créative, responsable et solidaire. Une économie de polarisation des savoirs et des liens sociaux pour cultiver tous les maillages possibles au développement d’un écosystème harmonieux et durable.

Groupe d'intérêts.jpgPour Vous et avec Vous!

Un projet ambitieux, humain, imaginatif, hors normes, réunit 3 pôles et sera tourné vers une approche de bien-être collectif et individuel, grâce à son architecture, à l'intégration de la nature et aux services proposés. Laisser les groupements d'opérateurs faire preuve d'imagination. Même s'il s'agit d'un exercice difficile, nous invitons les groupements à laisser libre cours à leur imagination tout en leur demandant d'intégrer ce modèle de société. Les conflits d'autorité et de légitimité, tout comme les pratiques émanant du code, nous incitent à trouver une autre voie. C'est bien  là le projet d'un humanisme numérique.

C’est ainsi que la sociabilité numérique est une nouvelle façon de faire société : lecture automatique de soi (en fonction des catégories du profil et de ses modulations), l’identité se construit dans un échange entre fragments discursifs et actions en réseau. Des interventions, des associations, des rapprochements, des rencontres fortuites, portées par les similarités et les liens de parenté d’un type nouveau, entre catégories et position sur un réseau et finalement des formes d’association productrices de sens et de pertinence, ce sont les particules élémentaires de l’identité numérique. Et cette identité appelle une autre manière d’informer et de former.

« Comment réussir dans un monde d’égoïstes »

Réanimer l’engagement citoyen>> Histoire d'un projet>PoissyWebCitoyen>SmartCity>Ville Connectée

L'objet de ce projet "c'est la nature humaine, non un héros individualisé">"Les héros, ou simplement les gens bien, Nous en avons besoin !"

Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance est primordial pour notre pays dans l'avenir. Rénover la démocratie.

e-Collaboration , le travail en réseau et l’efficacité collective : modèle de développement pour la réussite

Chaque choix que nous faisons correspond à la satisfaction d’un besoin à l’instant T. Nous prenons des décisions en fonction de ce qui nous semble être le mieux pour nous au moment où nous les prenons. Mais la vie est un mouvement, une évolution constante. Ce qui était valable hier ne l’est peut-être déjà plus aujourd’hui, alors demain ?

Rien ne m’apparait plus faux et artificiel que les analyses de certains spécialistes énonçant que la Toile nous emporte vers l’uniformité de la pensée et des cultures. Je ne partage pas l’inquiétude qu’exprime Michel Boyon du CSA sur le risque d’uniformité culturelle dans l’Internet[1]. Au contraire, la Toile nous offre des horizons nouveaux pour nous découvrir différents et singuliers. A vrai dire, le vrai problème est de savoir défendre nos singularités tout en évitant de nous enfermer dans un communautarisme d’exception

Tous, entrepreneurs de la connaissance

Le pisciacais Dipl.Ing.StefanV.Raducanu,  L'Humain demain, La nouvelle société du savoir ! Pour Vous et avec Vous. Société contributive,  projet architectural majeur du 21ème siècle.

L'entreprise ressemble à une réserve naturelle, comme une île au centre de l'Europe, ou une espèce protégée vit- plutôt bien - à l'abri du chômage et des désordres politiques et sociaux. Aucun autre État au monde ne pratique en même temps la démocratie directe, le fédéralisme, la neutralité, la paix du travail et le compromis systématique. C'est le modèle "Nouvelle société du  XXIe siècle".

Ensuite sur le fond, pour être perçue comme une alternative possible, notre famille politique doit cesser de ne s’exprimer qu’en réaction à l’actualité ou aux choix gouvernementaux ; elle doit produire et exprimer une vision crédible de la France de demain. Notre proposition, c’est de cesser de raisonner en silo, et de se donner les moyens de conceptualiser un vrai projet politique.

C’est parce que nous sommes animés chaque jour par ces réflexions, parce qu’elle sont au cœur de notre engagement d’élus et qu’elles nous guident au quotidien dans ce que nous voulons être un mandat de contact avec nos concitoyens et de bon sens dans les choix que nous faisons, que  nous exprimons avec sincérité et détermination – loin des logiques d’appareil de certains – notre désir de contribuer utilement au débat national et et désireuse d’épargner à la France l’aventure des extrêmes qui malheureusement n’a jamais été aussi pressante à nos portes."

Un vent nouveau sur l’écriture de l’histoire.

Partagez ce qui vous inspire :

Brisez la routine et faites quelque chose de différent aujourd'hui, cela vous fera du bien.

Vous avez le choix d’envisager les choses autrement !

La clef est en vous : c’est votre imagination.

Building Global Community

Le dialogue civil>> Je ne manifeste pas, mais je suis obligé de constater que le ras le bol est général,>>Par ces temps de « crise » où le citoyen est appelé à faire des efforts permanents, ce système est indécent, et démontre que les élus...

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi" il faut refaire de la politique : C’est parce que nous sommes animés chaque jour par ces réflexions, parce qu’elles sont au cœur de notre engagement d’élus et qu’elles nous guident au quotidien.

Citoyenneté active-démocratie partticipative fondent notre action, impulser les changements rendus nécessaires par l’évolution de notre société.

Pendant presque un siècle, la construction de l’État providence a constitué l’horizon naturel du progrès social dans les pays industriels. Cet État providence est aujourd’hui mal en point. Il est d’abord devenu trop coûteux. Si elles continuaient à croître au rythme actuel, les dépenses de santé absorberaient bientôt la quasi-totalité des ressources des ménages ! Pour faire face à la hausse des dépenses sociales, les prélèvements obligatoires ont crû très rapidement, menaçant du même coup la compétitivité des entreprises et le dynamisme de l’économie. Mais l’État providence est surtout devenu une machinerie de plus en plus opaque et bureaucratique. Les principes de solidarité et de redistribution qui le commandent n’apparaissent plus clairement. La crise de l’État providence est culturelle et morale plus encore qu’économique. Pierre Rosanvallon Professeur au Collège de France, il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont, récemment, au Seuil, Le Parlement des invisibles (« Raconter la vie », 2014).

Contact : Stefan Raducanu : +33 (0)1 39 65 50 34   +33 (0)6 85 36 20 75

Président FranceWeb Association 

Il faut refaire de la politique

SocSav21 "Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi" il faut refaire de la politique : C’est parce que nous sommes animés chaque jour par ces réflexions, parce qu’elles sont au cœur de notre engagement d’élus et qu’elles nous guident au quotidien

Pendant presque un siècle, la construction de l’État-providence a constitué l’horizon naturel du progrès social dans les pays industriels. Cet État-providence est aujourd’hui mal en point. Il est d’abord devenu trop coûteux. Si elles continuaient à croître au rythme actuel, les dépenses de santé absorberaient bientôt la quasi-totalité des ressources des ménages ! Pour faire face à la hausse des dépenses sociales, les prélèvements obligatoires ont crû très rapidement, menaçant du même coup la compétitivité des entreprises et le dynamisme de l’économie. Mais l’État-providence est surtout devenu une machinerie de plus en plus opaque et bureaucratique. Les principes de solidarité et de redistribution qui le commandent n’apparaissent plus clairement. La crise de l’État-providence est culturelle et morale plus encore qu’économique.Pierre RosanvallonProfesseur au Collège de France, il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont, récemment, au Seuil, Le Parlement des invisibles (« Raconter la vie », 2014).

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

MyBookmarks, FranceWebBack

La France et ses « gilets jaunes » : ce sont eux, la république en marche !

SocSav21> Choisissez l'Excellence>invite les citoyens à un temps d'échanges autour de leurs approches et leurs attentes vis-à-vis du numérique. 

socsav21,beau,bien,bon,société du savoir,choisissez l'excellence,social media intelligence,oeuvre de collaboration collective,le n°1 de la collaboration en ligne,humanité(s) digitale(s),francewebsharing,c'est moic'est vous c'est nous,utilisateurs,fournisseurs,business,technologies,universitaires,rÉseaux,sociÉtalEnsemble créons de la valeur

"Les idées, c'est comme l'information, ce sont des données qui se périment très vite. Nous devons donc agir rapidement. Mais il ne faut pas confondre vitesse et précipitation"

FW-pour-vous-et-avec-vous.gif

FranceWebAsso, des espaces numériques ouverts à tous. Société du Savoir> Choisissez l'Excellence

COMMUNICATION EVOLUTION

EXPERIENCE DIFFERENT  

RACONTEZ VOTRE HISTOIRE

Un outil de travail et de réflexion  à utiliser en groupe

Une nouvelle société. VISION 2021

 

FranceWebAsso: C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

2021.jpg

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"

Pour vous, nous avons conçu un Réseau d'échanges et de savoirs, vous proposant un mode de collaboration, plus pertinent et efficace, capable de s'adapter à votre entreprise, votre fonction et vous.

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique…

POUR LA CONTRIBUTION AU MIEUX-ETRE COLLECTIF ET GLOBAL, POUR L’HUMAIN, L’ORGANISATION ET LA VIE

 Sa devise « Pour Vous et avec Vous» est un projet de développement durable conçu à l’échelle des territoires ou des régions, chaque membre mettant son expérience, ses connaissances au profit de l’ensemble, afin d’augmenter la richesse de chacun. SocSav21 portera sur les moyens mobilisés par les acteurs de la société civile pour participer au débat et à la décision publics, ainsi que sur les dispositifs de concertation mis en œuvre par les pouvoirs publics.

Seront ainsi successivement abordées les causes environnementales, familiales, consuméristes, humanitaires, générationnelles, scolaires, sanitaires, féministes et la défense des libertés. 

Enrichir les compétences de chacun, susciter le goût d'entreprendre. Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance est primordial au siècle des réseaux.

Stimuler le plein emploi de l'intelligence générale des individus faisant appel à la connaissance du monde. L'engagement de chacun, condition d'une stratégie pour tous.

Le développement durable FRANCE WEB est avant tout un apprentissage du partage des savoirs et des pouvoirs. Les TIC permettent de faire communiquer entre elles des disciplines, des associations, des organismes qui ont du mal à connecter, dans une même toile de sens "développement durable", des initiatives qui nous semblent naturellement devoir se rencontrer dans une même vision d’interdépendance.

Incorporer la dynamique associative dans une démocratie du dialogue, le dialogue civil ! 

« Donnant-donnant »

Alliance entre pouvoirs publics et société civile

Un monde qui séduit par sa souplesse et son inventivité

LES VALEURS HUMAINES SERONT LES PILIERS DE DEMAIN ET LA CONFIANCE SERA UNE CONDITION SINE QUA NON A LA RÉUSSITE DE L'ORGANISATION

« Ce qui libère, c’est la sagesse »

LA CRÉATIVITÉ POUR L'ÉPANOUISSEMENT PERSONNEL

Les technologies numériques réinventent notre société en investissant progressivement tous les domaines de notre vie quotidienne et tous les secteurs de l'économie. De l'innovation médicale à la mobilité, en passant par la communication, l'industrie, la sécurité, le traitement de l'information, le développement des loisirs... le numérique est partout, révolutionnant nos manières de produire et d'interagir avec notre environnement....

S’adapter, adapter et faire adapter, tels sont les mots d’ordre du nouveau contexte. Dans cette évolution, c’est le monde qui se transforme lentement mais sûrement en interface généralisée au numérique.

Mutualisons nos connaissances pour imaginer, créer et innover

Parce qu’une économie de la connaissance est une économie de l’innovation, elle se place en rupture par rapport aux anciens schémas pour proposer un modèle de société créative, responsable et solidaire. Une économie de polarisation des savoirs et des liens sociaux pour cultiver tous les maillages possibles au développement d’un écosystème harmonieux et durable.

Pour Vous et avec Vous!

Un projet ambitieux, humain, imaginatif, hors normes, réunit 3 pôles et sera tourné vers une approche de bien-être collectif et individuel, grâce à son architecture, à l'intégration de la nature et aux services proposés. Laisser les groupements d'opérateurs faire preuve d'imagination. Même s'il s'agit d'un exercice difficile, nous invitons les groupements à laisser libre cours à leur imagination tout en leur demandant d'intégrer ce modèle de société. Les conflits d'autorité et de légitimité, tout comme les pratiques émanant du code, nous incitent à trouver une autre voie. C'est bien  là le projet d'un humanisme numérique.

C’est ainsi que la sociabilité numérique est une nouvelle façon de faire société : lecture automatique de soi (en fonction des catégories du profil et de ses modulations), l’identité se construit dans un échange entre fragments discursifs et actions en réseau. Des interventions, des associations, des rapprochements, des rencontres fortuites, portées par les similarités et les liens de parenté d’un type nouveau, entre catégories et position sur un réseau et finalement des formes d’association productrices de sens et de pertinence, ce sont les particules élémentaires de l’identité numérique. Et cette identité appelle une autre manière d’informer et de former.

« Comment réussir dans un monde d’égoïstes »

Réanimer l’engagement citoyen>> Histoire d'un projet>PoissyWebCitoyen>SmartCity>Ville Connectée

L'objet de ce projet "c'est la nature humaine, non un héros individualisé">"Les héros, ou simplement les gens bien, Nous en avons besoin !"

Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance est primordial pour notre pays dans l'avenir. Rénover la démocratie.

e-Collaboration , le travail en réseau et l’efficacité collective : modèle de développement pour la réussite

Chaque choix que nous faisons correspond à la satisfaction d’un besoin à l’instant T. Nous prenons des décisions en fonction de ce qui nous semble être le mieux pour nous au moment où nous les prenons. Mais la vie est un mouvement, une évolution constante. Ce qui était valable hier ne l’est peut-être déjà plus aujourd’hui, alors demain ?

Tous, entrepreneurs de la connaissance

Le pisciacais Dipl.Ing.StefanV.Raducanu,  L'Humain demain, La nouvelle société du savoir ! Pour Vous et avec Vous. Société contributive,  projet architectural majeur du 21ème siècle.

L'entreprise ressemble à une réserve naturelle, comme une île au centre de l'Europe, ou une espèce protégée vit- plutôt bien - à l'abri du chômage et des désordres politiques et sociaux. Aucun autre État au monde ne pratique en même temps la démocratie directe, le fédéralisme, la neutralité, la paix du travail et le compromis systématique. C'est le modèle "Nouvelle société du  XXIe siècle".

Ensuite sur le fond, pour être perçue comme une alternative possible, notre famille politique doit cesser de ne s’exprimer qu’en réaction à l’actualité ou aux choix gouvernementaux ; elle doit produire et exprimer une vision crédible de la France de demain. Notre proposition, c’est de cesser de raisonner en silo, et de se donner les moyens de conceptualiser un vrai projet politique.

C’est parce que nous sommes animés chaque jour par ces réflexions, parce qu’elle sont au cœur de notre engagement d’élus et qu’elles nous guident au quotidien dans ce que nous voulons être un mandat de contact avec nos concitoyens et de bon sens dans les choix que nous faisons, que  nous exprimons avec sincérité et détermination – loin des logiques d’appareil de certains – notre désir de contribuer utilement au débat national et et désireuse d’épargner à la France l’aventure des extrêmes qui malheureusement n’a jamais été aussi pressante à nos portes."

Un vent nouveau sur l’écriture de l’histoire.

Partagez ce qui vous inspire :

Brisez la routine et faites quelque chose de différent aujourd'hui, cela vous fera du bien.

Vous avez le choix d’envisager les choses autrement !

La clef est en vous : c’est votre imagination.

Building Global Community

Le dialogue civil>> Je ne manifeste pas, mais je suis obligé de constater que le ras le bol est général,>>Par ces temps de « crise » où le citoyen est appelé à faire des efforts permanents, ce système est indécent, et démontre que les élus...

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi" il faut refaire de la politique : C’est parce que nous sommes animés chaque jour par ces réflexions, parce qu’elles sont au cœur de notre engagement d’élus et qu’elles nous guident au quotidien.

Citoyenneté active-démocratie partticipative fondent notre action, impulser les changements rendus nécessaires par l’évolution de notre société.

Pendant presque un siècle, la construction de l’État providence a constitué l’horizon naturel du progrès social dans les pays industriels. Cet État providence est aujourd’hui mal en point. Il est d’abord devenu trop coûteux. Si elles continuaient à croître au rythme actuel, les dépenses de santé absorberaient bientôt la quasi-totalité des ressources des ménages ! Pour faire face à la hausse des dépenses sociales, les prélèvements obligatoires ont crû très rapidement, menaçant du même coup la compétitivité des entreprises et le dynamisme de l’économie. Mais l’État providence est surtout devenu une machinerie de plus en plus opaque et bureaucratique. Les principes de solidarité et de redistribution qui le commandent n’apparaissent plus clairement. La crise de l’État providence est culturelle et morale plus encore qu’économique. Pierre Rosanvallon Professeur au Collège de France, il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont, récemment, au Seuil, Le Parlement des invisibles (« Raconter la vie », 2014).

Contact : Stefan Raducanu : +33 (0)1 39 65 50 34   +33 (0)6 85 36 20 75

Président FranceWeb Association  

Lire la suite

27/11/2018

Un vent nouveau sur l’écriture de l’histoire.T3,T2,T1,RACONTEZ VOTRE HISTOIRE,“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”Archive PVC,Raconter la Vie ! Le monde au XXIe siècle

Dipl.Ing.StefanV.Raducanu veille pour vous: économie,technologie, societal

UNE VAGUE D'INSPIRATION

Collaborer ! Anticiper ! Innover !

3ARWD1.GIF''NewsCenterNavigator''

Je pense que je peux donner de l'énergie aux gens grâce à ce que je fais.

Le pouvoir de l’imagination nous rend éternel

La chose la plus importante, est de s'assurer que vous êtes heureux.

C'est fantastique et je veux continuer de le faire.

2 maini.jpgImaginez ce que nous pouvons faire ensemble

N'attendez plus pour réussir !

Raconter la Vie ! La solution: le texte (la sagesse).T1,T2,T3,

Pour Vous et avec Vous!

PoissySmartCity, La force de la proximité ECOLE DU WEB POISSY.jpg

veut soutenir le partage constructif de connaissances, expériences et opinions, faciliter la création d'une mentalité ouverte, sans conditionnements et préjudices tout en renforçant la participation et la démocratie… …donner l'occasion de connaitre, comprendre et apprendre, en faisant d'une société cosmopolite une occasion concrète d'enrichissement continu, personnel et collectif.

Chercher des racines communes, trouver des langages commun, renforcer un projet communautaire. Faire croitre dans le peuple européen une plus forte identité collective et rendre les gens plus conscient et actifs. Valoriser les individus et les faire devenir les vrai protagoniste d'un progrès sociale cohésif et soutenable. FranceWebAsso est au travail!

Le contexte… La plus grande partie de la population mondiale ressent la crise économique quon traverse. Le mécontentement des gens contre le système ce multiplie et on demande des réponses aux institutions.

Cest là que la société civile sorganise, en cherchant d être un collecteur de demandes et un promoteur de réponse aux besoins sociaux des citoyens. Un lien entre les personnes et ce qui les gouverne, un trait dunion, un important facteur de cohésion sociale dans une Europe qui est à la constante quête de son identité.

Pourquoi lEurope LEurope est un continent qui à fait de l'intégration entre peuples et cultures son projet de développement. Cette entité est et peut être encore plus un exemple de dialogue, de paix et de solidarité après des siècles de guerre. Mais beaucoup reste encor à faire…

Cest en multipliant les espaces interculturels, en informant, connaissant, apprenant, échangeant, construisant, quon aura une toile internationale toujours plus soudé. Le projet dEurope unie sachèvera quand on aura des citoyens international et, en plus grande échelle, des citoyens du monde feront un monde plus unie. Une éteincelle qui part du haut, qui rebondit du bas et qui se propage dans le futur.

Une réalité à dimension humaine, un village global en miniature qui vit dans son quotidien l'expérience concrète de la rencontre culturelle et qui peut devenir une plateforme pour l'exportation d'un modèle de cohabitation. Ce petit Etat à un lun des plus haut pourcentage détranger au monde et crée, jour par jour, des vrai prototypes de citoyens européen et du monde. Quels sont not projets: Collaborer!

SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir> Choisissez l'Excellence>Social Media Intelligence >Oeuvre de collaboration collective>le n°1 de la collaboration en ligne >Humanité(s) Digitale(s) >FranceWebSharing>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>

La Toile favorise la réinvention des liens sociaux

La qualité contre la quantité, De quoi avons nous (vraiment) besoin

Mutualisons nos connaissances pour imaginer, créer et innover

« Donnant-donnant »

FranceWeb,e-GlobalNetWork® is the largest sociotechnical system humankind has ever seen. It has changed the way we interact, learn and innovate. Almost daily it appears to change, improve and increase its hold on us.In fact , it has been created for anyone interested in virtual worlds and social networks whether commercialy, because you want to explore the possibilities such environments present, or for academic curiosity. It is the result of a major collaborative effort by members of the same business faculty, to identify and define solutions for the most frequently occuring issues and problems for small, medium and large businesses as well as for non-profit organisations.

Archives par catégories

Archives par tags

Archive Bonheur, Raconter la Vie ! La solution: le texte (la sagesse).

La solution: le texte (la sagesse).

Pour prendre des décisions éclairées concernant les données, vous avez besoin de quatre choses. Vous devez avoir accès aux données, la capacité d’analyser (découper, dés, approfondir, approfondir, approfondir) les points de données intéressants que votre performance génère, capacité à comprendre la cause de la performance (souvent en comprenant qui a fait, quoi et où dans d'autres parties de l'organisation), et le pouvoir de prendre des décisions.

Dans un monde parfait, si tout le monde dans l'entreprise avait accès à toutes les données, aux compétences analytiques nécessaires pour analyser ce que disait le blush initial des données, il était temps d'inscrire profondément les facteurs de causalité liés aux bonnes ou mauvaises performances et d'agir en conséquence. les idées, le nirvana existerait.

Ce n’est pas à cause de ce défi… il existe une asymétrie massive entre les personnes qui ont accès aux données (vous?), Les compétences en analyse des données (vous? Quelqu'un d'autre?) Et les décideurs qui ont le pouvoir d'agir…

Archives par Catégories

Archive IDF,Raconter la Vie !''NewsCenterNavigator''

 

 3ARWD1.GIF''NewsCenterNavigator''

Catégories

 

A vos réseaux, eCitoyens !

Etre citoyen connecté, c'est d'abord être citoyen tout court, c'est-à-dire participer à la vie de la cité, à sa gestion et à son organisation. Etre citoyen, c'est aussi faire des choix de société au quotidien, savoir s'informer, débattre et agir dans le sens de l'intérêt général.

Grâce à Internet et aux outils numériques, le monde politique et l'administration peuvent s'organiser plus efficacement et faire participer un nombre croissant de citoyens à leurs actions. Ces outils nous affranchissent des contraintes du temps et de l'espace : plus besoin de se déplacer pour assister à une réunion publique, la participation peut se faire en ligne, à tout moment. De plus en plus de plates-formes Web proposent d'associer les citoyens à la conception ou à la mise en oeuvre des politiques publiques.

Un vent nouveau sur l’écriture de l’histoire.

Nouvelle société du SAVOIR,

Groupe d'intérêts: Le citoyen, L'électeur, Le travailleur, Le consommateur

Le monde au XXIe siècle

Un monde à soi. Nous vivons sous le même ciel, mais notre compréhension du monde n’en est pas moins toujours située. Stefan et Madeleine Raducanu réfléchissent aux conditions d’une appropriation commune des savoirs, qui déjoue leur inégale circulation.

À l’âge de la mondialisation, comment écrire une histoire ouverte sur le monde, sur ses échanges, ses circulations, ses rencontres ? Contre l’européocentrisme ou le repli national, il convient d’expérimenter de nouvelles manières de penser et d’écrire l’histoire.

Utopies pour après-demain

FranceWeb a demandé à ses chercheurs Stefan et Madeleine Raducanu d’imaginer le monde d’après-demain, en mêlant librement diagnostics, désarrois, solutions, espérances, toute la palette de l’inventivité et de l’optimisme, tout le registre des possibles.

Louis-Sébastien Mercier dans L’An 2440, Jules Verne dans Paris au XXe siècle, George Orwell dans 1984 ont tenté d’imaginer le monde dans les décennies et les siècles à venir. D’autres, comme Fourier ou Cabet, ont tenté de concevoir, en des termes étonnamment précis, une société plus harmonieuse d’où l’exploitation et la souffrance seraient bannies. Ces écrivains et ces philosophes ont souvent été des visionnaires, anticipant le développement tentaculaire des métropoles et du trafic automobile, le règne de l’ordinateur, ou encore la société de surveillance. Nombre d’utopies (le suffrage universel, l’abolition de l’esclavage, l’émancipation des femmes, le droit à l’éducation et à la protection sociale), qui souvent laissaient leurs contemporains incrédules, ont alimenté les aspirations démocratiques au cours des deux siècles passés. Ce qui continue d’éveiller notre intérêt, c’est l’effort d’anticipation, d’arrachement au présent, couplé à une inquiétude sur le monde tel qu’il va et à une volonté d’améliorer la condition humaine. C’est, en d’autres termes, l’invention d’une utopie raisonnée. Unis par la volonté de s’affranchir du pessimisme et de la résignation qui brident l’imagination politique contemporaine, les textes de ce dossier sont de deux ordres : les uns anticipent le monde d’après-demain, les autres se présentent comme des récits rétrospectifs, écrits en 2002, des mobilisations qui se déploient sous nos yeux.

Les utopies d’aujourd’hui constitueront sans doute la matière des livres d’histoire de demain.

La Ville Ingénieuse, intelligente et durable....l'ouverture sur le Monde, projet social, une contribution à la société du savoir et de la coonnaissance...servant comme démonstrateur à partir de solutions innovantes sur un Réseau horizontal.

“Oh ! Demain, c'est la grande chose ! De quoi demain sera-t-il fait ?“Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l’action.”

Invitation

UTILISATEURS, FOURNISSEURS, BUSINESS, TECHNOLOGIES, UNIVERSITAIRES, RÉSEAUX,  SOCIÉTAL,..

Rencontrer, découvrir, entreprendre, communiquer, réunir, conseiller, agir, préparer l'avenir... 

Venez nous rejoindre

La société en réseau ne se fera sans Vous!

Beau, Bien, Bon, programmez votre cerveau pour le bonheur

Mobiliser l’intelligence collective 

Le Mot du Président

0GR3TXHD_400x400SR.jpgSimple e-citoyen

Stefan Raducanu. Président . Tél : +33 1 39 65 50 34.  Mobile : 06 85 36 20 75  Contact : stefanraducanu@yahoo.fr

FranceWebSharing ->Learn, Meet, Discover, Exchange, Collaborate, Connect, Anywhere, Anytime, Any device, the people..by the people, everything

Webmaker->Put the World's News at your fingertips 24 hours a day. Get ahead of the world's emerging stories->''MyNewsCenterNavigator''->All global sources in one app!

MyArchive21century,Today's Headlines,FranceWebAsso*, MyNewsCenterNavigator, Breaking News from around the world, Economie, Technologie, Sciences, Sports, Loisirs, Politics...Better access to all sources...

Ing.StefanV.Raducanu »MyNewsCenterNavigator»Réseaux»Des Hommes,Des Entreprises»Mon domaine se porte aussi loin que mon regard ! Un savoir faire, sourire à la vie!»MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Des Hommes,Des Entreprises»Mon domaine se porte aussi loin que mon regard ! Un savoir faire, sourire à la vie! SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>Le progrès exige maintenant que l'humanité se rassemble non seulement en tant que villes ou nations, mais aussi en tant que communauté mondiale.SocSav21,Building Global Community,Communauté»StefanV.Raducanu,Président FranceWebAsso,INVITATION,La planète est mon village !,E-GlobalNetWork > I AM, YOU ARE, WE ARE HAPPY in... The World is our Workplace. THE GLOBAL VILLAGE.Collaborate, Communicate, Connect...24/7/365 : Le Pisciacais>Dipl.Ing.StefanV.Raducanu »Mon business de coaching / formation / communication  Microsoft Word - Nouvelle soci.t. du savoir.doc,LinkedIn StefanV.Raducanu,MyNewsCenterNavigator&FranceWebAsso> > La Vie, La Vie! , La Vie? La planète est mon village ! Classes européennes...Nous devons être solidaires du vivant comme du futur,Vers un accaparement de la vie par l’économie ? : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir> Choisissez l'Excellence>Social Media Intelligence >Oeuvre de collaboration collective>le n°1 de la collaboration en ligne >Humanité(s) Digitale(s),visionnaire>Beau, Du Bon, du Bien,>Ne me regardez pas>Regardez avec moi>Mon business de coaching / formation / communication Les démocraties libérales ont depuis 1945 fait régner leur système de valeurs en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest, avant de s’étendre, à partir de 1989 : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>Mon business de coaching / formation / communication SocSav21,«La terre est notre Communauté virtuelle»Notre objectif est de renforcer les communautés existantes en nous aidant à nous rassembler en ligne et hors ligne, tout en nous permettant de former des communautés complètement nouvelles,Recherche Google Stefan V.Raducanu>un leader,un visionnaire>Sa vision intègre les valeurs qu’il s’est forgé>Dans le monde contemporain,si les visions ont perdu leur caractère divin, elles restent le moteur des grandes réalisations>Rien de grand ne s’accomplit sans vision, : Le Pisciacais>Dipl.Ing.StefanV.Raducanu » l'homme le plus heureux qui fait le bonheur d'un plus grand nombre d'autres>Un visionnaire>Beau, Du Bon, du Bien,>Ne me regardez pas>Regardez avec moi>Mon business de coaching / formation / communication,»INSPIRATION, RÉFLEXION, INVENTION. » Un lieu différent et animé, pour mieux travailler ensemble, booster l’innovation et développer l’intelligence collective. : Le Pisciacais>Dipl.Ing.StefanV.Raducanu » l'homme le plus heureux qui fait le bonheur d'un plus grand nombre d'autres>Un visionnaire>Beau, Du Bon, du Bien,>Classes européennes...Nous devons être solidaires du vivant comme du futur,Vers un accaparement de la vie par l’économie ? : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir> Choisissez l'Excellence>Social Media Intelligence >Oeuvre de collaboration collective>le n°1 de la collaboration en ligne >Humanité(s) Digitale(s),21CenturyWebArchive, Advertising, Agenda 21, Agregator, Ailleurs sur le web, AlertInfo, Archive21siècle, ArchiveWeb21, Articles, Blog, Blogs, Bonheur, Citations, Citoyen, Collaborative, Collections, Communication & relations médias, Communiqués de presse, Community, Consummateur, DD, Sustainable Development, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, eCitoyen, Entrepreneur, Entreprises, Europe, Evénements, Exposants, Facebook, Famille d'Entreprises, France, FranceWeb sur Facebook, FranceWeb, e-Globalnetwork, Groupes, Innovation, International, Internet, L'électeur, La nouvelle société du savoir, La Vie des Idées, Le Citoyen, Le consommateur, Le Travailleur, LMathieuwebcollection, Ma Bibliothèque, Ma Tablette Magique, Madeleine et Stefan Raducanu de FranceWeb, Mobile, Monde, MyNewsCenterNavigator, Numérique, OneGlobalLocal, Opinion, Organisation, Partenaires, Poissy Ville Connectée, PoissyWeb Social Network, PoissyWebCitoyen, RemiFranceWeb,Editeur Internet,Infoproduits, Réseau, SELECTION, Seniors, Sharing, Smart Data Collective, SmartCity, Social Media Intelligence, SRU-Electronics, Stefan V. Raducanu, Stefan Web Collection, Stefand'Internet, StefandeFranceWeb, We Are FWCitizens, Web,Web,Web, Women, Work, Yvelines,Publié dans 21CenturyWebArchive, Agenda, Agregator, Ailleurs sur le web, AlertInfo, Annonceurs, Archive 21 siècle, ArchiveWeb21,RetroNews, Art de vivre, Articles, Arts, Culture, Associationnisme, Associations, Blog, Bonheur, Citations, Citoyen, Communiqués de presse, Community, Culture, Digital, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Entrepreneurs, Entreprises, Evénements, Exposants, Famille d'Entreprises, France, FranceWeb C'Vous, FranceWeb,eGlobaNetWork, FranceWebAgency, Innovation, Intelligence Collaborative, La nouvelle société du savoir, La Vie des Idées, Le citoyen, LMathieuWebCollectionPub, Ma Bibliothèque, Madeleine et Stefan Raducanu, Management, Monde, MyNewsCenterNavigator, News, OneGlobalLocal, Opportunités, Partenaires, Poissy Web Citoyen, Recherche, Région, Réseaux, RessourcesPRO, Seniors, Sharing, SR,Editeur,EspacePub, SRU-Electronics, StefanWebCollection, Tablette, Technologie, We Are FWCitizens, Web, Work, World,SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir> Choisissez l'Excellence>Social Media Intelligence >Oeuvre de collaboration collective>le n°1 de la collaboration en ligne >Humanité(s) Digitale(s) >FranceWebSharing>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>Quand la Technologie rencontre l'HUMAIN,Un blog conçu et brandé avec passion,21CenturyWebArchive, Advertising, Agregator, Ailleurs sur le web, AlertInfo, Ambition, Annonces, Annonceurs, Archive 21 siècle, ArchiveWeb21, Art de vivre, Articles, Associations, Bonheur, Bonheurologie, Bonjour Stefan de FranceWeb, Citations, Coach, Collaboratif, Collections, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Education, Electronics, Entreprendre, Entreprise,E-GLOBAL, Europe, Events,..., Exposants, Facebook, Faisons connaissance, FranceWeb, FranceWeb sur Facebook, FranceWeb, e-GlobalNetWork, FranceWebAsso, FranceWebInfo, FranceWebNews, Gallery, Groupes, High-Tech, Industry Links,, Informatique, Initiatives, Innovation, International, Internet, Jeunesse, Knowledge, L'électeur, Le Citoyen, Links, Liens, LMathieuwebcollection, Ma Bibliothèque, Ma tablette magique, Madeleine et Stefan Raducanu, Management, Marketing, Mobile, Monde, MyNewsCenterNavigator, Networking, Numérique, OneGlobalLocal, Partenarires, Passion, PoissyVilleConnectée, Publicité, RaducanuBestWebcollection, Réseau, Sagesse, Search Engines, Seniors, Sharing, Social, Social Media Intelligence, SRU-Electronics, Station 1, Station 2, Station 3, Stefand'Internet, Tablette, Today, Tourisme, Veille, Vie, Voyage, We Are FWCitizens, Web, Women, Work, World, Yvelines | Lien permanentBringing People Closer Together,

SRU-Electronics - Home | Facebook

SRU-Electronics - Accueil | Facebook

SRU-Electronics : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir ...

SRU-Electronics >FWVAG21>My21stCenturyWebArchive ...

SRU-Electronics,.L'offre Communication. Créer et partager des ...

Institut for International Research>SRU-Electronics ...

Images FranceWebAsso

Images FranceWebAssociation

Images sruelectronics

Images SRU-Electronics

Images PoissySmartCity

Images PoissyWebCitoyen

Images PoissyVilleConnectée

Images FranceWebSharing

Images MyNewsCenterNavigator

Images Madeleine et Stefan Raducanu

Images MyNewsCenterNavigator

Images SocSav21

Images MySelTab

Images Dipl.Ing.Stefan V. Raducanu

Images FranceWeb,e-GlobalNetWork®

Images Stefan V. Raducanu

Stefan V.Raducanu

Images NewsCenter for everyone SRU-Electronics

Institut for International Research>SRU-Electronics

 

 

 

09:40 Écrit par franceweb dans 1, 21CenturyWebArchive, 3B,Beau,Bon,Bien, A Day in the World of FranceWebAsso, About Us, Accueil, ACHERE, Acteurs publics, Advertising, AFNET, Africa, Agenda 21, Agregator, Aide à domicile, Ailleurs sur le web, AlertInfo, Alimentation, Amazon, Annuaire, APCE, Applications, Apprentissage, Archimag, Archive Bonheur, Archive IDF, Archive PVC, Archive21stCentury, ArchiveWeb21, Argumaintaire FranceWeb, Art de vivre, Art et Culture, Articles, Articles Promotionnels, Artisans, Arts, Arts & loisirs créatifs, Association, Assurances, Auto, Autoentrepreneur, Automobile, Avocats, AXA Assurance Poissy, B2B, Baila Pizza Poissy, Barack Obama, Beaute, Beauty, Bénévole, témoignages, BI, BIG DATA, Bijouterie Chauvaud, Bio, BIRCA, Blog, Blogs, Bonheur, Bookmarks, Business, Cadeaux, Campagne, Carrières-sous-Poissy, CASH CONVERTERS, Catégories ,FranceWeb, PDF, CAZAUDEHORE, Centre Commercial Carrefour Chambourcy, CG78,campagne jeunes, Chalet jeunesse et famille à Méribel, Chambourcy, Charcuterie St.Louis, Chausseur, CHI Poissy Saint Germain, Chine,China, Cinema, Citations, Citoyen, Climat, Club Péguy, Coach, Coeurdepoissy, Collaborative, Collections, Collectivité, Commerces et marchés, Communication & relations médias, Communiqués de presse, Community, Comptoir de Famille, Computer, Concours, Conférences, Conseil, Consummateur, Corse, Corsica, Courchevel, Crowdfunding,Financement participatif, Culture, DATA, Day in the World, DD, Sustainable Development, DE NEUVILLE à POISSY, Deauville, Decideo, Déménagemet, Parquet, Démocratie, Dépannage informatique, DFM,Digital First Media, Digital, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Diploweb, Diverse, Domotique, eBusiness, eCitoyen, ECO JET POISSY, Education, Electeur, Electronics, Emploi, ENERGIE, Entrepreneur, Entreprises, Ettighoffer, Europe, Evénements, Export, Exposants, Expositions, Facebook, Famille d'Entreprises, FAQ, Une question, une réponse, Femmes, Film, FISCALITÉ, Fleurs, Formation, Forum, France, France-Amérique, FranceWeb, FranceWeb sur Facebook, FranceWeb, e-Globalnetwork, FranceWebAgency, FranceWebAsso, Franchise, Francophonie, Frenchweb, Germany, Giacomo de Pass, GNT, Google, GPSEO, GranCanaria, Groupes, Hôtel, Humour, IE, Ile de France, Images FRANCEWEB group, Immobilier, Industrie, Infoproduits, Informatique, Innovation, International, Internet, Intranets, INVITATION, IT, JDN, Jeunesse, Jeux en ligne, Jeux et loisirs créatifs, JO Londres 2012, Joël de Rosnay, K.Olive, KM, L'électeur, La nouvelle société du savoir, La Vie des Idées, Langues, Le Citoyen, Le consommateur, Le Mal Français, Le Pecq, Le Technoparc, Poissy, Le Travailleur, Les affaires, Les Pyramides, Port-Marly, Linkedin, Lions club Poissy Blanche de Castille, Livre, LMathieuwebcollection, Local, Logiciels, Loisirs, Luxe, Ma Bibliothèque, Ma Tablette Magique, Maddyness, Madeleine et Stefan Raducanu de FranceWeb, Management, Mantes-la-Ville, Marketing, MCSA, Médiathèque, Meetup, Méribel, Météo pour Poissy, Métiers, Microentreprise, Microsoft, Minute Facile, Mobile, Monde, Mozilla, Musique, MyNewsCenterNavigator, NASA, NEWS CENTER NAVIGATOR, Noël, Nouvelles Frontières Poissy, Numérique, Office de Tourisme de Poissy, OneGlobalLocal, Opinion, Opportunités, Optique SMATI, Organisation, Organisme, ORPI, Other News, PAC, Parc Meissonier, Paris, Partenaires, Patents, Pays, PC Astuces - L'entraide informatique francophone, Philosophes, PME, Poissy, Poissy en poche, Poissy Ville, Poissy Ville Connectée, PoissyWebCitoyen, PoissyWorldWide, Politique, PPT, Presse, Presse Maghrebine, Prestataire, Produits & process, PSA, PSG,Poissy,Poncy, Pub, Quartiers, Radio, Recherche, RemiFranceWeb,Editeur Internet,Infoproduits, Réseau, RessourcesPRO, Restaurant, Restaurateur, Retraite, Revue de Presse, RH, Romania, Sabrina, Saint Germain-en-Laye, Salons, Santé, Science, SELECTION, SENAT, Seniors, Service, Services à la personne, Sharing, Shopping, Silicon, SiteAbondance, Ski, Smart Data Collective, SmartCity, Social, Social Media Intelligence, Société, Société Générale, Soutien scolaire, Acadomia, Sport, SRU-Electronics, St.Germain en Laye, Startups, Station 1, Station 2, Station 3, Statistiques, Stefand'Internet, StefandeFranceWeb, StefanV.Raducanu, Stéphanie Hétu, Taxis, Tech, TED, TELETHON, Théâtre, TIC, Today, TOUTES INFOS SUR LE MAGHREB, TPE, Trade, Traiteur, Transport, Travel, Tourisme, Tunisie, Un être culturel, Universities, USA, Vacances, Vente, Vie, Vila Savoye à Poissy, Ville, Ville de Poissy, Ville Poissy, Vins, Alcool,Caviste, Voeux, Votre signe, Voyage, We Are FWCitizens, Web,Web,Web, WEF, Wikipedia, Windows, Women, Work, World, WORLD AFFAIRS, World News Media Center, WorldMediaDirectory, Yoga, YouTube, Yvelines | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu