google-site-verification: googlecefa9497ae54ff6a.html

Avertir le modérateur

27/03/2018

FranceWebSharing,« best of » de 150 articles publiés entre 2014 et 2016,.>>FranceWebAsso> réseau d’intelligence collective > Nouvelle société du savoir, instrument d’intelligence collective>Content Marketing>Lisez les 150 articles les uns après les autres

Groupe d'intérêts.jpgThe More Everything  Direct to reader

Making a better Internet

Pour innover, puisez dans les connaissances

« Le pouvoir de l’imagination nous rend éternel »

FRANCE WEB MEDIA DIGITAL

 C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

La méthode FranceWebAsso consiste à faire découvrir et acquérir à une personne la compréhension des enjeux, des opportunités et des solutions à travers une attentive observation des faits au lieu de l’abreuver de concepts savants ou de théories préconçues.

Lac Bleu Tania,Courchevel.jpg FRANCE WEB : POUR VOUS ET AVEC VOUS ! Parlez-nous de vous! Créer et partager... La méthode FranceWebAsso, La nouvelle société du Savoir comme le support des connaissances humaines et des communications dans les domaines techniques, économiques et sociaux ».

Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble.

E-GlobalNetWork > I AM, YOU ARE, WE ARE HAPPY in...News Center.jpg

WEB PAGES, NEWSPAPERS, ARTS, ARTICLES, NEWSGROUPS, BLOGS, BRIEFING, BUSINESS, CULTURE, ECONOMIY, ENTREPRENEURS, EDUCATION, FINANCE, IDEAS, HEALTH, MARKETS, LEADERSHIP, LIFE, MULTIMEDIA, OPINION, SPORTS, TECHNOLOGY, TECH, WORLD, POLITICS, PUBLIC DATABASES, MAILING LISTS AND MORE...

Lire la suite

05/03/2018

L’argent ne fait pas tout>StefanV.Raducanu> PoissySmartCity & FranceWebSharing,>il faut faire attention est que l’argent ne doit pas devenir une fin en soi.>Capitalisme et Impérialisme,>les leçons d’Afrin >Capitalisation boursière mondiale

En 24 heures, un de mes chiens, Sinatra, est passé de l’état d’être vivant plein d’énergie à celui d’animal désorienté et léthargique. Au moment où j’écris ce texte, ma chienne se trouve dans une clinique vétérinaire, sous perfusion. La doctoresse juge son état critique. On ne sait pas si elle passera la nuit.

Avant hier, mercredi 27 décembre 2017, Sinatra commençait à présenter des signes de faiblesse : elle ne s’alimentait plus et restait couchée, amorphe. J’ai 3 autres chiens et ce genre de passage à vide peut arriver. Généralement, ils guérissent tout seul, et recommencent à avoir de l’appétit dès le lendemain. Sauf que ce lendemain là, l’appétit de ma chienne n’était pas au rendez-vous, son état avait empiré.

À vrai dire, si ma compagne ne m’en avait pas informé ce matin, je ne l’aurai même pas su. Car comme tous les matins, je saute du lit, prends ma douche et me mets au travail à mon bureau. Je n’ai même pas pris le temps de rendre visite à ma chienne que je savais pourtant malade. Vous savez, j’ai des emails urgents à traiter et des affaires à conclure.

Sinatra à droite, Tessa à gauche
Sinatra à droite, Tessa à gauche

Donc vers le milieu de la matinée, ma compagne m’apprend que Sinatra ne va pas bien du tout. Elle ne mange pas, elle ne boit pas, elle bave, elle a les yeux jaunis, elle est totalement prostrée. Je me dis pas de problème, on va l’envoyer voir un véto et ils vont la guérir. Un peu comme lorsque ma moto tombe en panne et que je l’emmène au garage. Je ne me suis même pas donné la peine de l’emmener moi-même chez le vétérinaire, j’ai demandé à un ami de le faire. Vous savez, j’ai des choses plus importantes à faire, des rendez-vous et du business de grandes personnes.

Après tout, je passe tout mon temps à travailler, j’ai de l’argent, je vais payer pour qu’ils la guérissent. C’est comme ça que ça se passe dans la vie des businessmen, on paye et les choses s’exécutent.

Mais ça ne s’est pas passé comme ça. La doctoresse m’informe au téléphone que Sinatra est dans une situation très critique. Son foie est dans un état lamentable à cause d’une infection bactérienne. Le pire c’est qu’un vaccin existe contre cette maladie, un vaccin qu’on a déjà fait administrer à tous mes chiens. Mais il doit être renouvelé tous les ans, et bien sûr, au dernier rappel, j’avais des choses plus importantes à faire. Vous savez, je dois générer du chiffre d’affaire pour mes sociétés.

J’ai honte.

J’ai mis mes 3 autres chiens dans la voiture et je suis parti les emmener à la clinique vétérinaire pour les faire vacciner sans délai. Ces 3 chiens se portent très bien. Mais pas Sinatra, trop tard pour le vaccin. Elle était hagard, désorientée, ne répondait plus à son nom. Sa gueule était imbibée d’une trop grande sécrétion de salive, ses yeux jaunis par l’infection.

J’ai tellement honte de n’avoir rien vu venir.

Peut-être que certains d’entre vous se diront “Après tout ce n’est qu’un chien”.

Ce chien fait partie de ce qui me sert de famille : ma compagne, mon meilleur ami que je considère être comme mon frère et mes 4 chiens qui sont comme mes enfants.

Vous savez ce que j’aime par dessus tout chez un chien ? Il vous toise avec un regard vrai. Un regard dénué d’intérêt. Vous pouvez lire dans les yeux d’un chien en toute confiance, il ne cache rien, ne calcule rien. Il se comporte comme si vous étiez tout pour lui. Vous pourriez tout perdre et vous retrouver à la rue que votre chien continuerait à vous suivre et à se sentir heureux, juste parce qu’il est avec vous. Un chien vous aime tout simplement.

Et ce que demande un chien en retour n’est pas grand chose au final. Il attend de vous que vous l’aimiez et que vous passiez du temps avec lui. Et je me rends compte que j’en ai passé trop peu avec Sinatra.

Alors je me retrouve malin aujourd’hui avec mon argent.

La particularité de l’argent est qu’il permet de posséder plus de ce qu’on peut réellement consommer ou utiliser. Un singe ne pourra pas s’approprier plus de ce qu’il peut porter, un régime de banane par exemple. Tandis qu’un homme lui par contre pourra posséder des dizaines d’hectares de culture de bananiers… Il sera tout à fait incapable de manger toutes ces bananes à lui seul, mais ces dernières lui appartiennent.

Un chien ne pourra s’approprier que ce qu’il pourra prendre dans sa gueule. Aussi si deux os se trouvent devant lui, il devra faire un choix et prendre l’un des deux. Un autre chien pourra alors librement et sans confrontation prendre l’os restant. Un homme prendra les deux, quitte à ce que son voisin n’ait plus rien à manger.

L’argent est un outil démultiplicateur de l’appropriation.

Mais il ne faut pas non plus conclure à une vision manichéenne de la richesse. Sans ce mode de fonctionnement, l’espèce humaine n’aurait jamais pu atteindre son niveau de civilisation actuel. Sans argent, et donc sans cumul de richesses, impossible de développer des chantiers à l’échelle de l’humanité : pas de navettes spatiales, pas de médecine de pointe, pas de voitures électriques,…

Le vrai dilemme est qu’on ne peut ni dire que l’argent est bien ou que l’argent est mal. Il est ce qu’il est et doit être vu comme un outil pour atteindre des projets qui dépassent un être humain seul.

Là où il faut faire attention est que l’argent ne doit pas devenir une fin en soi. L’argent est un des facteurs de réussites et de sécurité, mais il y en a d’autres aussi importants comme l’amour et le temps qu’on passe avec les gens qu’on aime.

Aujourd’hui je regrette de ne pas avoir passer plus de temps avec Sinatra, et de manière générale avec ceux que j’aime. Ne faites pas cette erreur…

En mémoire de ma chienne Sinatra qui n’aura pas passé cette nuit.

27/02/2018

Vous envisagez de vous faire accompagner ?> Ecrivez-moi : alain.goetzmann@deltaintermanagement.com,>> J’AIDE LES ENTREPRENEURS ET DIRIGEANTS QUI RÉUSSISSENT A DEVENIR ENCORE MEILLEUR !

 Coach & Conseil de Dirigeants   http://alaingoetzmann.com/

Votre rôle change.> Favorisez, dans vos recrutements, ceux qui regorgent d’intelligence émotionnelle,ceux qui savent, selon la définition du Dr. Daniel Goleman

Le Management des compétences en disruption,> Le blog d'Alain Goetzmann,> Abonnez-vous et recevez mon livre gratuit

Le Management des compétences en disruption


Un ami me faisait récemment une remarque au sujet d’un service qu’il avait utilisé : « La personne qui s’est occupée de moi était incontestablement compétente, mais alors, qu’est-ce qu’elle était désagréable ! ».

Peut-on alors vraiment parler de compétence ? Il ne faut pas être grand clerc pour deviner qu’aujourd’hui la compétence ne se limite plus à la capacité de remplir consciencieusement un formulaire, d’appuyer au bon moment sur le bon bouton ou de réaliser sans faute un travail technique, même sophistiqué.

Dans ce grand mouvement vers la transformation numérique, qui fait de l’expérience client l’« objectif maître » de l’entreprise toute entière, la notion de compétence, à quelque niveau que ce soit, s’est élargie et ne se limite plus à bien maîtriser l’aspect technique de son poste. Il faut aussi que chacun sache faire preuve d’intelligence sociale ou émotionnelle. Le client n’est plus simplement le roi, comme on disait autrefois, il est surtout celui auquel il faut faire vivre une expérience unique avec une offre conforme à ses attentes.

Cette expérience comprend aujourd’hui, non seulement les qualités intrinsèques du produit ou du service, mais aussi, l’écrin dans lequel il est présenté et surtout, la façon de l’amener vers le client. On peut d’ailleurs se demander si une offre parfaite, présentée froidement, sans émotion, ne serait pas rapidement supplantée par une offre, peut-être un peu moins parfaite, mais débordant d’intelligence sociale.

Ne perdons jamais de vue que le client est l’unique raison d’être d’une entreprise et sa finalité. Il appartient donc aux entrepreneurs et aux dirigeants d’en promouvoir la culture dans tous les services, car même les postes que l’on peut penser éloignés de la relation-client, concourent, en définitive, à son service et à sa satisfaction.

Alors, faites du client le cœur de votre organisation et valorisez tous ceux qui, sous une forme ou sous une autre, s’impliquent à son service.

Etendez la notion de compétence à l’attitude et au comportement. Ne vous contentez pas des capacités « techniques ».

Favorisez, dans vos recrutements, ceux qui regorgent d’intelligence émotionnelle, ceux qui savent, selon la définition du Dr. Daniel Goleman, identifier leurs émotions, les comprendre, les contrôler et les ajuster en fonction des circonstances et faites former ceux qui vous en semblent dépourvu.

A l’heure où vous êtes confrontés, non seulement à une concurrence de plus en plus vive, imaginative et virulente, mais aussi à la notation publique et aux commentaires incertains, via les forums innombrables d’Internet, aucun membre de votre organisation ne peut s’y soustraire.

Votre rôle change. S’il consistait, auparavant, à vous entourer des compétences que vous n’aviez pas afin de constituer des équipes techniquement capables, maintenant, elles doivent aussi intégrer une dimension émotionnelle forte, afin de faire vivre à vos clients des expériences inoubliables, de former des « tribus » d’utilisateurs, elles-mêmes évangélisatrices de vos produits et services. Les règles se sont modifiées. Vos effectifs doivent s’adapter.

Vous envisagez de vous faire accompagner ?

Ecrivez-moi : alain.goetzmann@deltaintermanagement.com

Téléphonez-moi : +33 607 552 646

foule.jpg

Un Manager génial ! Une équipe soudée

Contact: Ing.Stefan Raducanu, Data Scientist
Tél: 0139655034
Mail: franceweb@gmail.com
 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu