Avertir le modérateur

02/11/2017

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement.Ne vous laissez pas déprimer par l'épais brouillard qui étouffe l'univers aujourd'hui. Voyez plus loin :Ayez confiance en...

Voyez plus loin : un rai de soleil se dessine à l'horizon... Ayez confiance en l'avenir. Je vous souhaite une journée lumineuse, pour nourrir votre esprit, il n'est jamais trop tard pour apprendre

20150119_111926.jpgFranceWebAsso 

Société du Savoir

 

Un univers de possibilités

 

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement.

 

FranceWebAsso : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 

C'est notre capital !

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

Un homme produit: MyNewsCenterNavigator. Ing.Stefan V.Raducanu, l'inconnu le plus puissant du monde, « aider la société à faire des choix aussi éclairés que possible grâce à la réflexion collective »

Repenser notre modèle de société,Nouvelle société du savoir,

Vision 2021. L'inclusion numérique..L’innovation ouverte...

1agld1r.gifFavoriser L'Avenir,c'est Moi, c'est Vous, c'est Nous ! Grands Voisins...

Le Pisciacais, le blog de l'Association France Web

Le Pisciacais, le blog de l'Association France Web,IciPoissyWebSmartCity,Human inside,PoissySmartCity & FranceWebSharing,The e-Global a Network,C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !La plateforme,

Des commersçnts, acteurs locaux, professionnels et collectivités locales.

foule.jpg

La Ville Ingénieuse, intelligente et durable....l'ouverture sur le Monde, projet social, une contribution à la société du savoir et de la connaissance...servant comme démonstrateur à partir de solutions innovantes sur un Réseau horizontal.

"La plateforme permet un accès plus direct à la citoyenneté, elle permet de devenir citoyen de manière beaucoup plus quotidienne, assure StefanV.Raducanu, fondateur de SmartCity, Président de FranceWeb Association.

FRANCE WEB MEDIA DIGITAL

Créer et partager

La méthode FranceWeb consiste à faire découvrir et acquérir à une personne la compréhension des enjeux, des opportunités et des solutions à travers une attentive observation des faits au lieu de l’abreuver de concepts savants ou de théories préconçues.

Lac Bleu Tania,Courchevel.jpg

FranceWeb est convaincu que cette méthode trouve un prolongement tout à fait pertinent et efficace en matière de conception et d’animation de stratégie de communication, de réputation et d’identité publique pour des dirigeants et des personnalités en recherche de visibilité et d’influence publique autant dans l’univers online qu’offline.

Regarde avec moi.jpg

Dans cet esprit, FranceWeb est persuadé qu’une identité publique ne se décrète pas mais se cultive sur des bases solides, avérées et spécifiques. Pour cela, il privilégie une approche pragmatique et personnalisée qui vise notamment à :

  • cerner ce que la personnalité est intrinsèquement en termes de valeurs personnelles, d’expertise, de style, de comportement, de réalisations et de réputation au sein de son écosystème professionnel
  • décrypter la perception que lui renvoient ses publics actuels et potentiels et cartographier les acteurs déjà présents
  • repérer les opportunités de positionnement et les écarts d’image existants pour se différencier de façon crédible, attractive et durable
  • bâtir les outils et les contenus qui alimenteront le territoire d’image et l’influence auprès des publics recherchés
  • devenir une personnalité reconnue pour son expertise, influente dans ses réflexions et digne de confiance dans son discours.

LOCAL -  REGIONAL -  NATIONAL -  INTERNATIONAL - ACTION

 WEB PAGES, NEWSPAPERS, ARTS, ARTICLES, NEWSGROUPS, BLOGS, BRIEFING, BUSINESS, CULTURE, ECONOMIY, ENTREPRENEURS, EDUCATION, FINANCE, IDEAS, HEALTH, MARKETS, LEADERSHIP, LIFE, LIVING, MULTIMEDIA, OPINION, SPORTS, TECHNOLOGY, TECH, WORLD, WHEATHER,  POLITICS,  PUBLIC DATABASES, MAILING LISTS AND MORE...

L'agenda de PoissyMySmartCity et de sa communauté de lecteurs

Viens chaque mercredi aux Grands Voisins, avec ton expérience, ton savoir et n'oublie pas ton innocence. Décloisonner les savoirs et ouvrir les disciplines en observant les pratiques, en questionnant la petite et la grande histoire avec des témoignages peu orthodoxes, comprendre les enjeux de notre temps et construire un demain possible et désirable en suscitant l'envie de partager un même territoire, voilà notre programme.

Notre université comme les Grands Voisins s'attachera à fabriquer du lien social. Ici, chaque mercredi, nous confronterons la vie aux livres, l'expérience à l'histoire, la science académique au savoir profane et à celui des citoyens, sans prêter attention aux classes, communautés et autres ligues de la vertu. Nous sommes l'ennemi des idéologies. Nous prônons la connaissance, comme démarche, célébrons l'action, comme moyen, et combattons le nihilisme qui dessèche nos sociétés. L'avènement de la post-vérité n'est pas une fatalité et l'histoire s'écrit toujours, partout, ailleurs, et ici maintenant. Ce n'est pas du « storytelling » Brefs parcours de vie pour les uns, grande histoire de l'humanité pour les autres. Oui ! Que se fassent entendre ces nouvelles générations de pensées qui refusent tous les a priori des destins tous faits et des échecs programmés. Que s'organise la lutte contre cette misère intellectuelle qui fait des ravages.
Ceci est un mouvement de résistance rationnel et populaire, ambitieux et pragmatique, qui ne demande rien, mais aspire à tout. 

Ne vous laissez pas déprimer par l'épais brouillard qui étouffe l'univers aujourd'hui. Voyez plus loin : un rai de soleil se dessine à l'horizon... Ayez confiance en l'avenir. Si le paysage est sombre, c'est pour mieux cacher l'éclat des jours suivants ! Dès que la lumière pointe, même faiblement, mettez-vous dans son halo pour que tous puissent vous voir et venir vers vous.

Vous trouverez peut-être un porte-parole qui défendra votre cause et ira même jusqu'à faire de vous la vedette du jour ! Cette personne sera heureuse de prendre votre parti et de vous faire monter sur le podium afin que chacun reconnaisse vos mérites. Cela vous permettra sans doute de prendre une place sous les projecteurs et de terminer la course sur la première marche. Acceptez sans rougir ce coup de pouce et accueillez les compliments avec le sourire car vous les méritez !

A vous.pps

Nous sommes là pour que vos envies prennent forme...La nouvelle société..du savoir !

Etes-vous référencé sur FranceWebAsso ? Votre établissement référencé gratuitement sur nos pages.

Cliquez ici pour vous inscrire

 

 

Actualité

Hirak. Zefzafi expulsé de l'audience. "Le procès des détenus d’Al Hoceima s’est poursuivi ce mardi 31 octobre à Casablanca. Après le groupe Ahamjik, dont l’audience a été reportée au 7 novembre, place a été faite, à partir de 12h30, au groupe dit de Nasser Zefzafi. En tout, ils étaient ..."  (Le360.ma)

Pêche. Le Maroc menacé par la perte de son stock de sardines. "Le Conseil international pour l'exploration de la mer (CIEM) a averti que la richesse halieutique marocaine au niveau méditerranéen était dans une situation critique appelant à l'arrêt de la pêche des sardines pour sauver cette ..."  (Leseco.ma)

El Jadida. Pfizer troque son usine à Dakar pour le Maroc. "La firme pharmaceutique américaine Pfizer troquera à la fin de l’année son usine de production dakaroise pour celle d’El Jadida. Toutefois, le service commercial du laboratoire poursuivra ses activités dans la capitale sénégalaise, ..."  (Yabiladi.com)

 

Lire La suite       

 

Economie

Doing business. Le Maroc maintient sa place de leader en Afrique du Nord. "Selon le dernier rapport Doing Business 2018 publié par la banque mondiale, le Maroc occupe le 69ème rang mondial sur 190 pays avec un score de 67,91 points. Un communiqué du département du chef de gouvernement ..."  (Quid.ma)

Automobile Renault Trucks cède l’ensemble des activités Renault Trucks Maroc. "Renault Trucks a rendu public la cession de toutes ses actions Renault Trucks Maroc au Groupe Bernard Hayot (GBH), son partenaire de longue date disposant d’un vaste réseau à l’international. Le Protocole ..."  (Article19.ma)

Télécoms. Maroc Telecom enrichit sa gamme d’objets connectés et lance « Smart Car ». "Maroc Telecom enrichit son catalogue de services d’objets connectés et lance, en exclusivité au Maroc, « Smart Car« , la première offre intégrée de gestion intelligente de véhicules, a annoncé, mardi, le ..."  (Maroc-diplomatique.net)

 

Lire La suite      

 

Social

UNESCO. Tétouan rejoint le Réseau des villes créatives. "Il était temps. Depuis 13 années que le réseau des villes créatives de l’UNESCO existe, un réseau qui "suscite un intérêt croissant des collectivités locales" selon l'organisation onusienne pour l’Éducation, la Science et la Culture, le Maroc ..."  (Huffpostmaghreb.com)

innovation sociale. Le prix Nobel Muhammad Yunus au Maroc. "Le professeur bangladais, Muhammad Yunus, prix Nobel de la paix (2006), participera jeudi 2 novembre à la 3e édition des rencontres Responsabilité & Performance qui se tient à Casablanca. Ce rendez-vous ..."  (Leconomiste.com)

Casablanca La police tire sur un individu terrorisant les passants du quartier l’Oasis. "Des policiers du district d’Anfa à Casablanca ont été contraints, mardi trop tôt, à utiliser leurs armes de service pour appréhender un individu dans un « état anormal », présentant des signes ..."  (Aujourdhui.ma)

 

Lire La suite      

 

Art & Culture

People. La toile en émoi après le décès de Mehdi Damir. "Mehdi Damir, DJ et créateur d’événements, est décédé lundi 30 octobre dans la soirée, à l'âge de 39 ans, des suites d'un long combat avec la maladie. Sur les réseaux sociaux, les messages de condoléances et les hommages ..."  (Le360.ma)

Musique. Taragalte et sa marraine Oum fêtent la femme africaine. "Si le Festival Taragalte de Mhamid El Ghizlane a exprimé depuis sa première annonce sa volonté de rendre hommage aux femmes africaines, l’artiste Oum, sa marraine qui s’est reproduite, dimanche soir, leur a effectivement ..."  (Libe.ma)

Evénement. Samira Saïd clôture en beauté le deuxième Festival de Meknès. "L'artiste marocaine Samira Saïd a clôturé, vendredi soir, en beauté la deuxième édition du Festival de Meknès. La diva de la chanson arabe a gratifié le public de la salle couverte Al Massira de morceaux ..."  (Lematin.ma)

 

Lire La suite       

 

Sport

Jiu-jitsu brésilien. L’Open national de Casablanca prend fin. "Le jiu-jitsu brésilien est un art martial en pleine expansion au Maroc. C’est pour cela que la Fédération royale marocaine de judo (FRMJ), à travers le Comité national de jiu-jitsu, essaye de promouvoir cet art martial à travers la ..."  (Aujourdhui.ma)

WAC - Al Ahly. Une vente des tickets en ligne. "Le problème avec cette finale de Ligue des Champions, c'est qu'elle se joue dans un stade qui ne peut accueillir que 45.000 supporters, pas plus. Alors que le même complexe pouvait en accueillir 80.000, il y a quelques mois. Seuls quelques ..."  (Le360.ma)

Arts martiaux. Hasnaa Jaber, la Marocaine qui fait trembler les cages de free-fight. "Championne internationale de free-fight, une discipline mêlant plusieurs arts martiaux où (presque) tous les coups sont permis, Hasnaa Jaber est une pionnière au Maroc. Elle qui n'hésite pas à combattre ..."  (Ladepeche.ma)

 

Lire La suite       

 

International

USA. Une fusillade à Manhattan fait plusieurs blessés. "Une fusillade a éclaté mardi après-midi dans le sud de Manhattan, faisant plusieurs blessés au moins, selon plusieurs médias new-yorkais. La police n'a pas immédiatement confirmé s'il y avait des victimes, indiquant simplement dans un ..."  (Lefigaro.fr)

Japon. 9 cadavres découverts dans un appartement près de Tokyo. "La police japonaise a découvert, mardi 31 octobre, neuf corps mutilés, décapités et jetés dans des caisses dans un appartement de la banlieue de Tokyo. Selon les médias nationaux, un homme de 27 ans a été arrêté. Il ..."  (Francetvinfo.fr)

Tunisie. Le procès de l'attentat du Bardo renvoyé au 9 janvier. "La justice tunisienne a renvoyé mardi au 9 janvier le procès de l'attentat du musée du Bardo, au cours duquel 21 touristes avaient été tués en mars 2015. A l'issue de la deuxième audience du procès à Tunis, le juge a pris cette décision ..."  (Parismatch.com)

 

Lire La suite       

 

Nouvelles Technologies

Piratage. T411 et YggTorrent fusionnent pour devenir un énorme site pirate. "T411.si et YggTorrent, les deux sites qui se revendiquent héritiers du défunt T411 ont annoncé leur fusion le lundi 30 octobre 2017. Les deux plateformes unissent donc leurs forces pour de venir un seul et ..."  (Papergeek.fr)

Wannacry. La Corée du Nord dément toute implication. "La Corée du Nord a nié être à l’origine de la cyberattaque mondiale « Wannacry », qui avait notamment affecté le service public de santé britannique (NHS), qualifiant cette allégation de « tentative malveillante » pour renforcer ..."  (Lnt.ma)

Samsung Internet. La nouvelle version est une belle alternative à Chrome. "Nous sommes nombreux, très nombreux, à utiliser Chrome comme navigateur par défaut sur nos téléphones Android. Les alternatives ne manquent pourtant pas. La version 6.2 de l’application Samsung ..."  (Frandroid.com)

 

Lire La suite       

 

E-Commerce

Recrutement. Lancement de « digitaljobs.ma », spécialisé dans l’emploi digital au Maroc. "Un nouveau support web spécialisé dans le marché de l’emploi dans le digital au Maroc « digitaljobs.ma » vient de voir le jour, avec l’ambition de remédier à la situation de « dispersion en termes d’offres et ..."  (Lnt.ma)

Transformation digitale. La parole aux chefs d’entreprises. "Dans des face-à-face avec le journaliste Faycal Tadlaoui, les chefs d’entreprises partagent les enseignements et les perspectives du digital via des capsules diffusées sur les plateformes numériques. Qu’il s’agisse d’entreprises ..."  (Ladepeche.ma)

Uber Maroc. 2 nouvelles fonctionnalités pour sécuriser ses chauffeurs partenaires. "Présent au Maroc depuis 2015, sur Casablanca et la région de Rabat, Uber continue sa dynamique d’innovation. Cette fois-ci à destination des chauffeurs partenaires pour mieux les protéger et les sécuriser ..."  (Aujourdhui.ma)

 

Lire La suite  

 

 
SYLVAIN MORAILLON Featured Song
 
 
Featured Song
 
Play Song
 
ERRANCES...
 
En ce monde oublié des dieux
À bout de rêves et d’espérances,
Sur cette terre de miséreux
Que l’on enchaîne à leurs souffrances,
 
Des continents déracinés,
Des peuples pris dans la tourmente, 
Qui a maudit l’humanité
À cette histoire aussi violente ?
 
Et sur tous les chemins de croix 
Portant fardeau de l’existence,
Que sommes-nous venus faire ici-bas 
Perclus de haine et d’arrogance ?
 
Comme on mal, comme on en veut, 
En quête d’amour et de grandeur, 
Mais on crève à petit feu
De ces douleurs, de ces horreurs...
 
Errances, errances, 
Errances, errances...
 
Alors le fracas des combats, 
Alors la famine qui s’abat,
Et personne qui sache pourquoi
Nous en sommes arrivés là...
 
Et comment croire à l’avenir
Entre les larmes et le chaos,
Et pour quel monde à rebâtir 
S’il n’a que la peau sur les os ?
 
Et l’on regarde vers le ciel,
Là où personne ne répond,
Et son silence est si cruel
Qu’on s’entretue tous en son nom.
 
Qu’avons-nous fait de nos empires 
Dans l’illusion de nos vertiges, 
Puisqu’on fait tout pour se détruire, 
Le pauvre abime que l’on s’inflige...
 
Errances, errances, 
Errances, errances...
 
Ici c’est la main de l’esclave 
Qui déchire son propre destin, 
Et qui pourrit dans ses entraves 
Aveugles aux cris des orphelins.
 
Et ces enfants morts au travail 
Ecrasés par l’ombre du prince, 
L’espoir vidé de ses entrailles, 
Notre chance était-elle si mince ?
 
Errances, errances, 
Errances, errances...
 
Et la nuit tombe sur les parias,
Et le froid glace nos maigres corps, 
Nos mains qui tremblent dans l’effroi, 
A-t-on le droit d’y croire encore ?
 
Errances, errances, 
Errances, errances...
 
Errances, errances, 
Errances, errances...
 
 
Paroles & musique : Sylvain Moraillon,
Extrait de l'album À mon image
Disponible en version digitale et Cd
 

 
Music
 
Play Song Do you think ?
Play Song Things of love
Play Song T'attendre

 Certains robots prévoient de prendre le contrôle du monde

Il y a beaucoup d'ironie dans ces deux personnes qui critiquent l'industrie de la technologie parce que toutes les deux l'utilisent pour leur donner une voix. Stephen Hawking est comme un chien avec un os quand il s'agit de robots et avertit à plusieurs reprises les gens à leur sujet.

Sauf que ces commentaires ne sont pas si joyeux et peindre une image très pauvre d'un acteur sitcom et sa perception de l'entreprise.

Nanjani pourrait plaisanter, il a utilisé l'une des grandes entreprises technologiques pour diffuser son message. Avoir un tweet sur les entreprises de technologie semble un peu ironique. Il fait cependant quelques bons points, citant le faux problème des nouvelles et disant que les entreprises de technologie ne considèrent pas l'éthique de ce qu'elles font et peuvent créer des problèmes.

«La technologie a la capacité de nous détruire, nous voyons l'effet négatif des médias sociaux, et aucune considération éthique ne se cache derrière les technologies, vous ne pouvez pas remettre ces choses dans la boîte, une fois qu'elles sont là, elles sont là. Et il n'y a pas de gardiens, c'est terrifiant, la fin ", a-t-il dit.

"En tant que membre d'une émission sur la technologie, notre travail consiste à visiter des entreprises de technologie [et] des conférences, etc .. Nous rencontrons ppl désireux de montrer de nouvelles technologies.Souvent, nous verrons technologie qui fait peur.Je ne veux pas d'armes etc. Je veux dire modifier la vidéo, la technologie qui viole la vie privée, les trucs et les questions éthiques. " μ

Chers amis

Il y a dix ans, nous partions d’une page blanche. Depuis, nous avons sensibilisé plus de 400.000 collégiens, lycéens, étudiants au bonheur d’entreprendre, 62.000 sur la seule année scolaire écoulée, soit déjà presque 10% d’une classe d'âge. Nous leur parlons de notre vécu, de notre France rêvée, celle qu’on voudrait bâtir pour nos enfants, où chacun pourrait prendre des initiatives quelle que soit son origine, sa condition et son parcours. Comment cultiver une envie, un talent, une passion, en faire un projet et le porter ? Nous tentons d’éveiller en chacun d'eux l'envie de construire, la joie de s’accomplir, cette force irréductible du cœur humain.

Face aux remous du monde, au chômage et à la précarité, au repli communautaire, nous combattons la peur, la désespérance, la violence parfois, qui ne font que grandir. Nous sommes fiers de mettre en œuvre des actions spécifiques vers les filles ou les jeunes des quartiers dits « défavorisés ». Comment toucher 50% puis 100 % d’une classe d’âge ? Telle est désormais la question qui nous animera pendant les dix prochaines années. Notre modèle, notre plateforme, nos procédés ont fait leurs preuves, nous sommes prêts à les déployer à grande échelle. Nous n’y arriverons pas sans moyens financiers supplémentaires. Chaque don de 300€, soit 100€ après déduction fiscale, permet de sensibiliser une classe de plus. Rêvons ensemble : si chacun des destinataires de cette lettre apportait ce montant, chaque jeune rencontrerait un entrepreneur dans sa classe, au moins une fois dans sa scolarité. 

Faire un don

Rien de grand n’a jamais été réalisé sans rêver. Merci, merci une fois encore à toutes et tous pour votre soutien et votre engagement.

Philippe Hayat
Président de 100 000 entrepreneurs
@philippehayat

04/04/2017

L'absentéisme: un acte politique!? Les gouvernants sont obnubilés par la désertion des urnes par les citoyens. Or, voter - déposer un bulletin dans l'urne - est un acte éminemment politique.

L'absentéisme: un acte politique!?

Publié dans L'Expression le 04 - 04 - 2017

Les gouvernants sont obnubilés par la désertion des urnes par les citoyens. Or, voter - déposer un bulletin dans l'urne - est un acte éminemment politique. Par ce geste, simple, voire anodin, le citoyen pèse sur l'orientation du vote, sur le destin du pays. Alors quid de l'absentéisme? Il est ici question de l'absentéisme électoral. Un ancien ministre de l'Intérieur ne cessait de déplorer le fait que les Algériens préfèrent se rendre à la plage plutôt qu'aller voter. Mais sans doute que la question n'est point là. Alors pourquoi les citoyens algériens boudent-ils les urnes? Vaste question, vastes perspectives. En fait, quand le peuple est informé et s'exprime sans entraves, il est patent que ce sont les meilleurs - du moins conformes aux attentes des électeurs - qui émergent des urnes. L'élection présidentielle états-unienne nous en a donné un aperçu probant, démentant les pronostics et les analyses des médias. Une participation populaire, massive, moyenne ou nulle est donc fonction d'abord de la confiance des électeurs envers le processus électoral, pour les partis qui aspirent à gouverner, au regard des conditions dans lesquelles le vote s'effectue. C'est donc à ce niveau qu'il y a maldonne. Souvent, les élections s'apparentent à un parcours du combattant. A quelques exceptions, les postulants à la députation sont inconnus de même que leurs états de service, leurs parcours politiques à présenter aux électeurs dont ils sollicitent les voix. Les modalités dans lesquelles s'organise le vote ne sont pas toujours idoines. Il y a donc un contrat de confiance entre l'électorat et le gouvernant, entre ce dernier et les partis politiques d'une part, entre les candidats à un mandat électif et les citoyens d'autre part. De ce point de vue le déficit de confiance est évident et la défiance entre les acteurs électoraux de mise. De fait, au sein de l'Assemblée populaire nationale, les députés ont mauvaise presse, ne justifiant à aucun moment leur représentation du peuple, se dissociant des électeurs qui leur ont ouvert les portes de l'APN. Le fait aggravant est que le mandat des députés algériens est national, donc ceux-ci ne sont pas tenus de rendre compte à ceux qui les ont élus. Dans un système politique aussi quadrillé, le choix des hommes est restreint, ce qui fausse la donne politique. Ainsi, le taux de participation est devenu - d'une élection à l'autre - la quadrature du cercle pour le gouvernement qui relance à tout-va les électeurs les incitant à faire leur devoir électoral. En réalité, le seul vainqueur des élections, ces dernières années, a été le parti des absentéistes. C'est d'ailleurs tellement vrai, que le gouvernement use de toutes les solutions pour inverser la donne. Or, ce qui ne semble pas être pris en compte est que s'abstenir est devenu un acte politique. Une manière pour les citoyennes et les citoyens de dire que politiquement ils existent, ils ont un avis à donner. Aussi, comment un parti politique qui s'est signalé ces dernières années par la succession de «redressements» et «putschs scientifiques» peut-il être aussi sûr de sa victoire, alors que la campagne électorale n'a pas encore commencé? A moins que... N'est-ce pas là une sorte de mépris pour l'intelligence des Algériennes et des Algériens que de penser qu'ils ne réfléchissent pas ou seraient prêts à donner leurs voix à des inconnus, qui n'ont pas l'élégance de se faire connaître et faire connaître leur capacité à servir le pays? Et puis, ce n'est pas le moindre, ces Algériennes et Algériens ont pu suivre en live les campagnes électorales britanniques (Brexit), états-uniennes (présidentielle) ou actuellement française (présidentielle) où des femmes et des hommes s'expliquent face à leurs concitoyens, plaident pour ce qu'ils veulent entreprendre, acceptent avec fair-play le verdict. Or, sans autre forme de procès, un chef de parti peut affirmer que son parti aura la majorité absolue. En se basant sur quoi? Assurément, sans le vouloir, M. Ould Abbès patron du FLN, résume on ne peut mieux, plus certainement, sans réellement l'imaginer, le paradoxe qui marque le champ politique national. Un champ politique rudimentaire, peu mature, qui fonctionne en vase clos, déconnecté de la réalité et singulièrement proche de ses intérêts que ceux, bien compris, de la nation. Peut-on oublier que ce sont les députés - représentants par défaut du peuple - qui ont voté contre la loi anticorruption? Les citoyennes et les citoyens ne sont pas dûpes au point de ne pas voir que ces gens qu'ils envoient à l'APN sont loin d'être politiquement corrects. A cela s'ajoute la fraude, thème récurrent des débats électoraux. Dès lors, l'abstention peut s'expliquer du fait que les Algériennes et les Algériens ne se sentent pas concerné(e)s par ces scrutins, induisant cette étrangeté qui fait des absentéistes le premier parti du pays. Les serments et autre paternalisme n'y changeront rien!

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.

20/03/2015

A LA UNE> NEWS> Attentat du Bardo: Réouverture du musée prévue pour mardi 24 mars> Loi antiterrorisme: Entre urgence et litiges !>Non le tourisme n’est pas fini et la Tunisie non plus

Des touristes au musée du BardoDes touristes au musée du Bardo

Dans une déclaration accordée à Mosaique Fm ce vendredi 10 mars 2015 Moncef Ben Moussa, conservateur en chef du musée national du Bardo, a  affirmé que  l’administration du musée vient de récupérer les lieux qui étaient sous le contrôle des forces de l’ordre afin de les nettoyer  soulignant que la réouverture du musée du Bardo est prévue pour mardi 24 mars.

Loi antiterrorisme: Entre urgence et litiges !

par Hajer Ajroudi Des organisations terroristes se livrent bataille sur nos frontières...

Publié le: 19 mar 2015

Carnage au musée du Bardo

22 morts dont 2 Tunisiens et 20 touristes

Carnage au musée du Bardo

Non le tourisme n’est pas fini et la Tunisie non plus ! (Allusion à la Une de Libération «C’est fini la Tunisie, c’est fini le tourisme»

La nouvelle est tombée vers les coups de midi-trente : un groupe de terroristes armés a fait irruption dans l’enceinte du musée du Bardo prenant en otage un nombre considérable de touristes venus découvrir la grande et belle Histoire de la Tunisie. Le bâtiment du musée est collé à celui de l’Assemblée des Représentants du Peuple. Le musée du Bardo est entouré par quelques dizaines de postes policiers et de casernes militaires. Un emplacement stratégique, une opération terroriste au beau milieu de la journée à proximité de l’une des plus importantes institutions de souveraineté...  Des données qui nous ont amenés à douter de la véracité de l’information. Mais, une fois arrivés sur place, le doute était, malheureusement, complètement parti.

Malgré la délicatesse de la situation, les unités de la sûreté nous ont assuré un emplacement frontal au musée afin que nous puissions assurer la couverture de l’opération terroriste. Mohamed Ali Aroui, porte-parole du ministère de l’Intérieur, s’est engagé auprès de nous de venir nous donner des nouvelles toutes les quinze minutes. L’un des journalistes présents sur place était en contact avec une journaliste à l’intérieur du musée, cette dernière nous a envoyé quelques photos et quelques informations avant que son téléphone ne la lâche. C’est via cet échange qu’on a appris la mort de huit personnes dont une Tunisienne. Une information qui nous a été confirmée par Mohamed Ali Aroui. Le deuil s’était de suite abattu sur nous. Un goût  d’amertume  déjà-vu régnait sur l’atmosphère nous renvoyant au souvenir du premier assassinat politique qu’a connu la Tunisie. On vivait, encore une fois, un nouveau coup terroriste dont on n’a pas connu le goût auparavant. 

Quinze minutes plus tard, et comme promis, Mohamed Ali Aroui est revenu  pour nous annoncer la libération de quelques enfants et la blessure de six personnes. Quelques instants après, les hélicoptères militaires ont envahi les cieux du Bardo et les ambulances ont surgi par dizaines. Plus tard, nous avons pu nous entretenir avec un témoin oculaire. Ce dernier nous a assuré avoir vu deux individus, bien habillés et portant des sac-à-dos noirs. Ils auraient posé leurs sacs, contemplé le grand portail avant de récupérer les sacs et foncer à l’intérieur du musée en courant.

Les civils ont commencé à envahir les lieux et notre mission en devenait plus difficile. Les apparitions du porte-parole du ministère de l’Intérieur se faisaient de plus en plus rares et les rumeurs commençaient à circuler. On avait dû attendre presque deux heures pour avoir la mise à jour du bilan : 13 morts, dont un policier, et une vingtaine de blessés, c’était vers 14 heures moins quart. Une dizaine de minutes après, un mouvement de panique a eu lieu : un jeune adolescent, présent sur les lieux, en apprenant la mort d’un policier a crié ‘bien fait pour lui’. Les unités de l’ordre, déjà à bout de force et de nerf n’ont pas hésité à arrêter l’individu en question. 

Dans l’heure qui a suivi cet incident, on a eu l’impression que la situation se compliquait : alors que, pendant toute la matinée, les journalistes ont pu circuler librement sur la scène de l’opération, de grands camions policiers se sont interposés entre les deux rues nous séparant ainsi de la façade du musée. Entre-temps, l’aller  et venue des ambulances et des engins militaires ont presque triplé. A 15 heures piles, le cauchemar a pris fin. Un bilan lourd a aussitôt été dressé : vingt-deux morts dont  vingt  touristes, de nationalités italienne, française, polonaise, espagnole et britannique, et deux Tunisiens. Les blessés se comptent par dizaines. Une touriste française, qui venait d’être libérée, nous a adressé l’un des plus beaux messages avant d’aller rejoindre les siens. « Ce que j’ai vécu aujourd’hui était horrible mais j’ai toujours aimé la Tunisie et je l’aimerais pour toujours. Je remercie les militaires qui ont tout fait pour nous protéger et vive la Tunisie ! »

Contraints de rejoindre nos postes, nous avons réussi à nous éclipser en prenant la ruelle qui mène au portail principal de l’Assemblée des Représentants du Peuple. Les rues étaient désertes sauf des patrouilles policières. Les agents nous souriaient sans nous demander ni identité ni soumission à une quelconque fouille. Sur le chemin, nous avons croisé le député du mouvement Nidaa Tounes, Walid Jalled, qui était dans  un état de choc. Il nous a assuré que les députés allaient répondre fermement à cette attaque. Arrivés au niveau de l’ARP, nous avons voulu vérifier l’état des lieux. Quelques soldats et policiers gardaient l’entrée, ils avaient bien voulu nous laisser entrer. Dans l’enceinte de l’établissement, nous avons trouvé le premier vice-président de l’ARP, Abdelfattah Mourou, à qui nous avons posé la question la plus évidente vu la circonstance : à quand le vote de la loi anti-terroriste ? La réponse nous a, pour le moins, surpris. « La loi anti-terroriste punit  le terrorisme mais ne le prévient pas. Le terrorisme ne demande pas une loi pour être stoppé mais une stratégie sécuritaire bien précise. Ce qui a eu lieu aujourd’hui n’est pas dû au retard du vote de cette loi. D’ailleurs, nous avons reçu une copie de cette loi depuis hier et on était en train de travailler dessus. Et puis n’oubliez pas qu’on travaille avec la loi de 2003, une loi qui ne protège pas mais qui puni au risque de me répéter. Il ne faut pas mener une guerre traditionnelle contre le terrorisme, armée contre une autre armée, parce que l’on combat un fantôme et non pas une entité précise. Ce qui s’est passé aujourd’hui est une catastrophe économique et politique, la scène politique va connaître un vrai tremblement suite à cette opération, plus rien ne sera pareil. »

Une chose est sûre c’est que, tout comme le 6 février 2013 ou encore le 25 juillet 2013, le mercredi 18 mars 2015 sera marqué à jamais dans notre mémoire nationale. Même si cette opération terroriste va impacter considérablement notre économie, elle ne signifiera certainement pas la fin de notre Nation dont les citoyens et les différentes unités de la sûreté nationale ne baisseront jamais les bras devant un phénomène barbare que notre culture et mémoire nationale finiront par éradiquer pour l’éternité. 

Salma BOURAOUI

 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu