Avertir le modérateur

08/10/2019

The Rise and Fall of the Great Powers, with its theme of "imperial overstretch", of a United States ,GLOBAL VISION DU JOUR,1999declining under the weight of its military commitments,For members of the media

Innovation,Innovations,FranceWeb c'est Vous !

>Communication, Exposants, Partenaires,

FRANCEWEB « Le réseau moteur de la e.fertilisation »

«créativité collective»« l’économie collaborative »

Pour Vous et avec Vous!

  Venez nous rejoindre.

Offrez Le Monde A Votre Entreprise    

Gain de temps, simplicité et fiabilité 

Culture de coopération et des réseaux 

PARTAGER - REPERERSELECTIONNER - REUSSIR !

LOCAL - REGIONALNATIONALINTERNATIONAL

  Un "Réseau étendu " de Partenaires pour répondre le plus largement à vos besoins. conçu dans la Logique du Partenariat "
Ensemble créons de la valeur

Connectons nos savoirs sur votre avenir

Collaborate, Communicate, Connect...24/7/365.

The Infinite Archive. Storing bits for 100 years.

myarchive21century,today's headlines,francewebasso*,mynewscenternavigator,breaking news from around the world,economie,technologie,sciences,sports,loisirs,politics...better access to all sources...

FranceWebSelection

Know why, Know who, Know where, Know what.

Make anything possible

GLOBAL VISION DU JOUR

Every few years a book comes along that perfectly expresses the moment's conventional wisdom - that says pretty much what everybody else in the chattering classes is saying, but that does it in a way that somehow manages to sound fresh and profound. Notable examples were Paul Kennedy's 1989 The Rise and Fall of the Great Powers, with its theme of "imperial overstretch", of a United States declining under the weight of its military commitments; or Lester Thurow's 1992 Head to Head, with its vision of a desperate commercial struggle among the advanced industrial nations, and of a United States unable to compete effectively because of its naive faith in free markets. It is already clear that Thomas Friedman's The Lexus and the Olive Tree - which tells the story of the new global economy, and of a United States triumphant because it is the nation best suited to capitalize on that global economy - is the latest in the series. The question is whether Friedman's vision will date as quickly as those of his predecessors.

It's possible to summarize what Friedman has to say fairly quickly, mainly because it's what you read in just about every issue of Business Week. Information technology, he tells us, has made the world a small place, in which ideas and money can move almost instantly across borders. This smaller world richly rewards countries and societies that meet its needs - which is to say places that have strong property rights, open minds, and a flexible attitude; but it inflicts devastating punishment on those who fail to live up to global standards. And old-fashioned power politics is becoming increasingly obsolete, because it conflicts with the imperatives of global capitalism. We are heading for a world that is basically democratic, because you can't keep 'em down on the farm once they have Internet access, and basically peaceful, because George Soros will pull out his money if you rattle your saber.

This story is told via hundreds of anecdotes, most of them involving the author. (Someone once defined an intellectual as a person who can utter more than two consecutive sentences that do not mention himself or anyone he knows. This definition might have been specifically crafted to exclude Friedman; as a reader-reviewer at Amazon.com - hey, the Internet really can be a democratizing force! - puts it, he "uses the first person singular the way most writers use commas.") And these anecdotes, annoying as they may be, do serve a purpose: by personalizing the story, they make it seem more convincing to readers who find analytical abstractions off-putting.

But as the history of global visions teaches us, what is convincing is not necessarily true. Has Friedman got it right?

Well, he has at least one big thing wrong. If there is one single fact that transformed America's image of its place in the world, that made earlier-vintage global visions look so foolish in retrospect, it is the contrast between our own unexpected prosperity and Japan's even more unexpected economic malaise. Now there isn't really any careful discussion of what went wrong with Japan in this book, but the clear implication of his various parables and metaphors is that Japan is in trouble because it is hidebound and inefficient, and that this makes it unfitted for the global economy. Yet as Friedman himself points out, Japan's export sector remains world-class (in fact, it's sort of bizarre that he names a symbol of Japanese manufacturing prowess, rather than some American specialty like software or entertainment, in the book's title). What has faltered in Japan is production for the domestic market - and while this production is and always has been inefficient, the immediate problem is not inadequate supply but inadequate demand. Put in a nutshell, the Japanese simply save too much - that is, although Friedman's only reference to Keynes is a disparaging one (he's a "defining economist of the Cold War system"), Japan is in fact suffering the most classically Keynesian crisis since the 1930s. And the United States, for its part, is not doing well because it is spectacularly successful in global markets - except for the entertainment industry, U.S. producers are still remarkably bad at exporting, and we seem certain to mark the millennium by running the biggest trade deficit ever measured. Rather, we have been buoyed by an astonishing surge of consumer spending, which for reasons that probably have only a bit to do with globalization has not led to a corresponding surge in inflation.

This is not a minor quibble. If the role-reversal between the United States and Japan has more to do with old-fashioned macroeconomics than with the inexorable new logic of globalization, maybe the rules of the game haven't changed as much as Friedman thinks - and maybe, also, America's winning streak is not forever. Did somebody say "bubble economy"?

If Friedman misses the point about what went wrong in Japan, he is at least on shaky ground when it comes to the world's other great recent reversal of fortune: the financial crisis in emerging markets. It takes a while to figure out what he is really saying about the "electronic herd", but I think his bottom line is that in the end countries get treated as they deserve: if capital flight devastates your economy, it must have been fundamentally flawed to begin with. Now this is a very debatable proposition: the sheer extent of global contagion has convinced many economists that nations can be subject to "self-fulfilling crises", in which a loss of confidence creates an economic and political collapse that validates investors' pessimism. Was Indonesia simply a disaster waiting to happen? Or was it an imperfect but reasonably well-managed economy, which might well have grown out of its problems if its creditors had not stampeded for the exit? We all know that in the days before the FDIC a run by depositors could break even a fundamentally sound bank; why can't it happen to countries?

The point is that Friedman does not give the big question about globalization - whether it is a force for instability on a scale that will swamp its gains - a hearing. And he therefore pre-judges the question of whether the globalizing trend of the last 20 years will continue, or whether today's wide-open world will, like the global economy of the early 20th century - which seemed equally unstoppable to contemporaries - eventually be reined in by financial crisis and political restrictions. I don't know the answer to this question - but neither does he.

Maybe I have just been in this business too long, and have seen too many global visions come and go. In 1979 everyone knew that it was a Malthusian world, that the energy crisis was just the beginning of a global struggle for ever-scarcer resources. In 1989 everyone knew that the big story was the struggle for the key manufacturing sectors, and that the winners would be those countries with coherent top-down industrial policies, whose companies weren't subject to the short-term pressures of financial markets. And in 1999 everybody knows that it's a global knowledge economy, where only those countries that tear down their walls, and open themselves to the winds of electronic commerce, will succeed. I wonder what everybody will know in 2009?

GLOBAL VISION DU JOUR

Toutes les deux ou trois années, un livre apparaît, qui exprime parfaitement la sagesse conventionnelle du moment - qui dit à peu près ce que tout le monde dans les classes bavardes dit, mais qui le fait d'une manière qui parvient à paraître d'une manière nouvelle et profonde. Paul Kennedy en 1989, L'épidémie des grandes puissances , dont le thème était le "surmenage impérial", d'un États-Unis en déclin sous le poids de ses engagements militaires; ou Lester Thurow 1992 en tête à tête , avec sa vision d'une lutte commerciale désespérée entre les pays industrialisés avancés et d'un État américain incapable de rivaliser efficacement en raison de sa foi naïve dans les marchés libres. Il est déjà clair que La Lexus et l'olivier de Thomas Friedman - qui raconte l'histoire de la nouvelle économie mondiale et du triomphe des États-Unis parce que c'est le pays qui convient le mieux pour tirer parti de cette économie mondiale - est la dernière de la série. . La question est de savoir si la vision de Friedman sera aussi ancienne que celle de ses prédécesseurs.

Il est possible de résumer ce que Friedman a à dire assez rapidement, principalement parce que c'est ce que vous lisez dans presque tous les numéros de Business Week. La technologie de l’information, nous dit-il, a fait du monde un petit endroit où les idées et l’argent peuvent circuler presque instantanément au-delà des frontières. Ce petit monde récompense largement les pays et les sociétés qui répondent à ses besoins - c’est-à-dire des lieux dotés de droits de propriété solides, d’une ouverture d’esprit et d’une attitude flexible; mais elle inflige des peines dévastatrices à ceux qui ne respectent pas les normes mondiales. Et les politiques de pouvoir à la mode deviennent de plus en plus obsolètes, car elles sont en conflit avec les impératifs du capitalisme mondial. Nous nous dirigeons vers un monde fondamentalement démocratique, car vous ne pouvez plus les garder à la ferme une fois qu’ils ont accès à Internet, et fondamentalement pacifiques, car George Soros retirera son argent si vous secouez votre sabre.

Cette histoire est racontée au travers de centaines d'anecdotes, la plupart impliquant l'auteur. (Quelqu'un a un jour défini un intellectuel comme une personne pouvant prononcer plus de deux phrases consécutives qui ne se mentionnent ni ne connaissent personne. Cette définition aurait pu être spécialement conçue pour exclure Friedman; en tant que lecteur-critique sur Amazon.com - hé, Internet peut vraiment être une force de démocratisation! - dit-il, "utilise la première personne de la même manière que la plupart des écrivains utilisent des virgules"). Ces anecdotes, aussi ennuyantes soient-elles, servent un but: en personnalisant l'histoire, elles le rendre plus convaincant pour les lecteurs qui trouvent les abstractions analytiques déroutantes.

Mais comme nous l’enseigne l’histoire des visions globales, ce qui est convaincant n’est pas nécessairement vrai. Friedman a-t-il raison?

Eh bien, il a au moins une grosse chose qui ne va pas. S'il est un fait qui a transformé l'image de l'Amérique de sa place dans le monde, qui a rétrospecté les visions globales des années précédentes, c'est le contraste entre notre prospérité inattendue et le malaise économique encore plus inattendu du Japon. Il n’ya pas vraiment dans ce livre de discussion approfondie sur ce qui ne va pas avec le Japon, mais il ressort clairement de ses diverses paraboles et métaphores que le Japon est en danger parce qu’il est caché et inefficace, ce qui le rend impropre à la économie mondiale. Pourtant, comme le souligne Friedman lui-même, le secteur des exportations du Japon reste de calibre mondial (en fait, il est plutôt étrange de voir dans le titre du livre un symbole des prouesses japonaises en matière de fabrication, plutôt qu'une spécialité américaine comme le logiciel ou le divertissement). Au Japon, ce qui a faibli, c’est la production destinée au marché intérieur - et si cette production est et a toujours été inefficace, le problème immédiat n’est pas l’offre insuffisante, mais la demande insuffisante. En résumé, les Japonais économisent tout simplement trop - bien que la seule référence de Friedman à Keynes soit dénigrante (il est un "économiste déterminant du système de la guerre froide"), le Japon subit en fait la crise la plus classiquement keynésienne depuis. les années 1930 Et les États-Unis, pour leur part, ne vont pas bien parce qu'ils réussissent de façon spectaculaire sur les marchés mondiaux - à l'exception du secteur du divertissement, les producteurs américains sont toujours remarquablement mauvais à l'exportation et nous sommes certains de marquer le millénaire en exécutant le plus gros marché déficit jamais mesuré. Au contraire, nous avons été stimulés par une augmentation étonnante des dépenses de consommation, ce qui, pour des raisons qui n’ont probablement que peu à voir avec la mondialisation, n’a pas entraîné une poussée correspondante de l’inflation.

Ce n'est pas un petit problème. Si le renversement des rôles entre les États-Unis et le Japon a plus à voir avec la macroéconomie désuète qu'avec la nouvelle logique inexorable de la mondialisation, peut-être que les règles du jeu n'ont pas changé autant que Friedman le pense - et peut-être aussi, La série de victoires de l'Amérique n'est pas éternelle. Est-ce que quelqu'un a dit "économie de bulle"?

Si Friedman passe à côté de ce qui ne va pas au Japon, il est au moins sur un terrain fragile en ce qui concerne l'autre grand renversement de situation survenu récemment dans le monde: la crise financière sur les marchés émergents. Il a fallu un certain temps pour comprendre ce qu'il dit vraiment à propos du "troupeau électronique", mais je pense que, finalement, les pays sont traités comme ils le méritent: si la fuite des capitaux a dévasté votre économie, elle a dû être fondamentalement imparfaite pour commencer. Or, cette proposition est très discutable: l'ampleur même de la contagion mondiale a convaincu de nombreux économistes que les pays peuvent être soumis à des "crises auto-réalisatrices", dans lesquelles une perte de confiance crée un effondrement économique et politique qui valide le pessimisme des investisseurs. L'Indonésie était-elle simplement un désastre imminent? Ou était-ce une économie imparfaite mais raisonnablement bien gérée, qui aurait pu sortir de ses problèmes si ses créanciers n’avaient pas été promis à la sortie? Nous savons tous que, dans les jours qui ont précédé la FDIC, une série de déposants pourrait casser une banque fondamentalement saine; pourquoi cela ne peut-il pas arriver aux pays?

Le problème, c’est que Friedman ne pose pas la grande question de la mondialisation - qu’il s’agisse d’une force d’instabilité d’une ampleur telle que ses gains seront perdus - d’une audience. Et il préjuge donc de la question de savoir si la tendance à la mondialisation des vingt dernières années se poursuivra ou si le monde ouvert d'aujourd'hui sera, comme l'économie mondiale du début du XX e siècle - qui semblait tout aussi impossible à arrêter aux contemporains - freiné par la crise financière et les restrictions politiques. Je ne connais pas la réponse à cette question - mais lui non plus.

Peut-être que je suis dans le métier depuis trop longtemps et que trop de visions mondiales vont et viennent. En 1979, tout le monde savait que c'était un monde malthusien, que la crise de l'énergie n'était que le début d'une lutte mondiale pour des ressources toujours plus rares. En 1989, tout le monde savait que la grande histoire était la lutte pour les principaux secteurs manufacturiers et que les gagnants seraient les pays dotés de politiques industrielles cohérentes et descendantes, dont les entreprises ne seraient pas soumises aux pressions à court terme des marchés financiers. Et en 1999, tout le monde sait qu’il s’agit d’une économie mondiale de la connaissance, dans laquelle seuls les pays qui abattent leurs barrières et s’ouvrent au vent du commerce électronique réussiront. Je me demande ce que tout le monde saura en 2009?

Global Vision | France Innovation

Linking resources for economic development

The Institute for Development Strategies (IDS) links faculty resources from various Indiana University departments and integrates them with external projects and research being undertaken at our partner universities and institutes across the world. Our research program serves as a focal point for IU’s intellectual contributions to the economic development field and coordinates related faculty research, seminars, courses, and conferences.

Our goal is to lead the way in providing decision makers in public policy with a framework for formulating, implementing, and evaluating strategies to enhance and sustain the economic performance of their place, albeit a community, city, region, state, or even an entire country.

Contact the Institute

Impacting the next generation

The Institute for Development Strategies publishes groundbreaking research in the fields of economic development, entrepreneurship, strategic management, and public policy. Here is a sample of our most recent influential publications that are impacting the next generation of thought leaders in our areas of research.

05/08/2019

21CenturyWebArchive, Archives 3 Portails FranceWebAsso, Any Content, Any Device, Any Time, Any Where. FranceWeb, e-Globalnetwork. PUSH YOUR LIMITS. Make new friends.Enjoy it for less.Pomper yourself..Inspirations.

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir

PoissyWebCitoyen

PPF,Dipl.Ing.StefanV.Raducanu veille pour vous: économie,technologie, sociétal,Je pense que je peux donner de l'énergie aux gens grâce à ce que je fais.,UNE VAGUE D'INSPIRATION

0GR3TXHD_400x400SR.jpgStefan V.Raducanu, bâtisseur FranceWeb

Ici on est heureux... La-bas non...Quand on sera heureux ensemble , ce sera le paradis..

Influenceur autoproclamé, véritable expert et ambassadeur

 son expertise, sa passion, son dévouement à sa communauté et sa faculté à produire des contenus intéressants et partagés…

...si tu as une idée, que j'ai une idée et que l'on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées...

Dans le monde avec ''MyNewsCenterNavigator''

Je suis pisciacais, français,  citoyen du monde

NEWS CENTER in 3 clicks

Global4.gifmegaphone-clip-art-9cp4KXRcE.jpegRegardez avec moi

Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble

FRANCEWEB group

FranceWeb Planète

FranceWebSelection

Créateur des espaces de travail collaboratif , assurant la communication des exposants et partenaires, FranceWeb illustre la volonté du Réseau.

Batisseurs du Web>FranceWeb c'est à Vous !>Communication, Exposants, Partenaires,

Produire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changement nécessaires par l’évolution de notre société.

 Making a better World 

Le blog pour Réussir

Toute réussite commence par un premier pas

 POUR VOUS ET AVEC VOUS ! Parlez-nous de vous! Créer et partager... La méthode FranceWebAsso, La nouvelle société du Savoir comme le support des connaissances humaines et des communications dans les domaines techniques, économiques et sociaux ».

Si l'on vous dit que cette journée va favoriser les rencontres de toutes sortes vous seriez satisfait ? Et si en plus on vous dit qu'une ambiance particulièrement joyeuse, presque magique, émanera des groupes, qu'est-ce que vous diriez ? Cette journée va vous plaire cher ! Alors n'hésitez pas aujourd'hui à être le meneur, vous ne serez pas déçu...

Pour innover, puisez dans les connaissances

« Le pouvoir de l’imagination nous rend éternel »

FRANCE WEB MEDIA DIGITAL

 C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

La méthode FranceWebAsso consiste à faire découvrir et acquérir à une personne la compréhension des enjeux, des opportunités et des solutions à travers une attentive observation des faits au lieu de l’abreuver de concepts savants ou de théories préconçues.

Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble.

Any Time, Any Where, Any Content, Any Device, Any User, You...

Archive3B

PVC

Agregator,Advertising,Ailleurs sur le web,AlertInfo,Archive Bonheur,Archive IDF,Archive PVC,Archive21stCentury,Art de vivre,Art et Culture,Articles,Association,Autoentrepreneur,BIG DATA,Blog,Blogs,Bonheur,Bookmarks,Business,Cadre et Dirigeant,Campagne,Catégories ,FranceWeb, PDF,Chine,China,Citations,Citoyen,Coach,Collaborative,Collections,Collectivité,Communication& relations médias,Community,Conseil,Consulting,Culture,DATA,Day in the World,DD, Sustainable Development,Deauville,Démocratie,Digital,Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu,21CenturyWebArchive,100 newsletters,About Us,Accueil,Africa,Diverse,eBusiness,eCitoyen,Education,Electeur,Electronics,Emploi,Entrepreneur,Entreprises,Europe,Evénements,Export,Exposants,Expositions,Femmes,Formation,Forum,FranceWeb,FranceWeb, e-Globalnetwork,FranceWebAgency,FranceWebAsso,Francophonie,GPSEO,Groupes,IE,Ile de France,Immobilier,Industrie,Informatique,Innovation,International,Internet,Jeunesse,K.Olive,KM,L'électeur,La nouvelle société du savoir,La Vie des Idées,Le Citoyen,Le consommateur,Le TechnoparcPoissy,Le Travailleur,Litterature Audio,Livre,Local,Logiciels,Loisirs,Ma Bibliothèque,Ma Tablette Magique,Madeleine et Stefan Raducanu de FranceWeb,Management,Marketing,Médiathèque,Métiers,Microentreprise,Mobile,NEWS CENTER NAVIGATOR,Numérique,OneGlobalLocal,Opinion,Opportunités,Organisation,Organisme,Other News,Paris,Partenaires,Pays,Philosophes,PME,Poissy,Poissy en poche,Poissy Ville Connectée,PoissyWebCitoyen,PoissyWorldWide,Politique,PPF,PPT,Presse,Presse Maghrebine,PSA,PSGPoissyPoncy,Pub,Quartiers,Radio,Recherche,Réseau,RessourcesPRO,Saint Germain-en-Laye,Santé,Science,SELECTION,SENAT,Seniors,Service,Sharing,Smart Data Collective,SmartCity,Social,Social Media Intelligence,Société,Soutien scolaire, Acadomia,Sponsoring,Sport,SRU-Electronics,St.Germain en Laye,Startups,Station 1,Station 2,Station 3,Stefand'Internet,StefandeFranceWeb,StefanV.Raducanu,Stéphanie Hétu,Taxis,Tech,TED,The Grid,Théâtre,TIC,Today,TOUTES INFOS SUR LE MAGHREB,TPE,Trade,Traiteur,Transport,Travail,Travel,Tourisme,Tunisie,Twitter,Un être culturel,Universities,USA,Vacances,veille,Vente,Vie,Vila Savoye à Poissy,Ville,Ville de Poissy,Ville Poissy,Vins, Alcool,Caviste,Voeux,Votre signe,Voyage,We Are FWCitizens,WebWebWeb,WEF,Wikipedia,Windows,Women,Work,World,WORLD AFFAIRS,World News Media Center,WorldMediaDirectory,Yoga,YouTube,Yvelines,Toutes les archives.

Nos petits Trésors

2 ROUES DANS LES 3 VALEES.jpg5 adresses gourmandes.jpg5 Soins.jpgAgenda Vélo.jpgBaroque.jpgBike Parks.jpgCoaching.jpgCet été vivez de nouvelles sensations !.jpgFILMS MOTION DESIGN.jpgLa Nature, La Familiale, La sportive.jpgLacs et plans d'eau.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IDF

 

 

1, 100 newsletters, 21CenturyWebArchive, 3B,Beau,Bon,Bien, A Day in the World of FranceWebAsso, A propos du Réseau, Abondance, Accueil, Africa, Agenda, Agregator, Ailleurs sur le web, AlertInfo, Alimentation, Allemagne, Amazon, Annonceurs, ,Annuaire, Applications, Archive Bonheur, Archive IDF, Archive PVC, Archive21stCentury, ArchiveWeb21,RetroNews, Art de vivre, Articles, Articles Promotionnels, Arts, Culture, Associationnisme, Associations, Atelier, Audio,Argumaintaire FranceWeb, Auto, Avocats, Barack Obama, Beauty, Bienvenue, Bio, BIRCA, Blog, Bonheur, Bookmarks, Bouygues, Business, Cadeaux, Campagne, Catégories ,FranceWeb, PDF, CAZAUDEHORE, CCI Paris, CG78, Chalet jeunesse et famille, Méribel, Chalet La Houve, Chausseur, China-Chine, Citations, Citoyen, Communiqués de presse, Community, Concours, Conférences, Conseil, Consommateur, Corsica-Mon espce Pub, Courchevel, Creative Commons France, Culture, DATA, Day in the World, DD, DE NEUVILLE à Poissy, Deauville, Mon espace Pub, Démenagement, Denis Ettighoffer, Digital, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Diploweb, Domotique, Ecologie, Education, Electronics, Emploi, Entrepreneurs, Entreprises, Ettighoffer, Europe, Evénements, Export, Exposants, Facebook, Famille d'Entreprises, Femme, Financement, Forbes, Formations, Forum, France, France-Amérique, FranceWeb C'Vous, FranceWeb,eGlobaNetWork, FranceWebAgency, FranceWebAsso, Francophonie, FrenchWeb Newsletter, Gigaom, Google, Groupes, Habitat, High-Tech, Hôtels, Hubs, IA, IDF, IE, Ile-de-France, Images FRANCEWEB group, Immobilier, Industrie, Info, INFORMATIQUE, Innovation, Intelligence Collaborative, International, Internet, INVITATION, Jeunes, Jeux, JO Londres 2012, Joël de Rosnay, KM, L'électeur, LA MATINALE, La nouvelle société du savoir, La Vie des Idées, Le citoyen, Le Mal Français, Les 3 Vallées, Les affaires, Les Echos, Linkedin, Livre, LMathieuWebCollectionPub, Loisirs, Luxe, Ma Bibliothèque, Maddyness, Madeleine et Stefan Raducanu, Management, Marketing, MEDEF, Méribel,Mon espace Pub, Métiers types, Microsoft, Mobile, Mon espce pub Montagne, Monde, Mozilla, Musique, MyNewsCenterNavigator, NASA, NCDiapo, News, NEWS CENTER, Newsletters, Normandie, Numérique, OneGlobalLocal, Opinions, Opportunités, Optique SMATI, ORPI, Ostéopathe, Paris, Parole, Partenaires, Patrimoine, PayPal, PC Astuces, Philosophes, PME, Poissy Web Citoyen, Politique, PPF, PPT, Presidentielle 2012-2017, Presse gratuite, Projets, Pub, Radio, Recherche, Référencement, Région, Réseaux, RessourcesPRO, Revue de Presse, Rio2016, Rotary, Roumanie, Salons, Santé, Savoie, Science, SELECTION, Seniors, Serge ULESKI, Services, Services à la personne, Sharing, Shopping, Silicon, Ski, Société, Soutien scolaire, Acadomia, Sponsoring, Sport, SR,Editeur,EspacePub, SRU-Electronics, Station 1, Station 2, Station 3, Statistiques, T1T2T3, Tablette, Taxi, Technologie, TED, Today, Tourisme-Travel, Trade, Traduction, Transport, Travailleur, Un être culturel--Stefan, USA, Vacances, Ventes, Voyage, We Are FWCitizens, Web, Wikipedia, Work, World, World News in english, World News Media Center, WorldMediaDirectory, Yvelines.

Nouvelle Kia Ceed.jpgOublier de s'ennuyer..jpgUN NOUVEAU COL POUR LES CYCLISTES.jpgZOOM SUR....jpgSUMMER 2019.jpgTerroir.jpgProfiter sans se ruiner. Enjoy it all for less..jpgOser des rencontres. Make new friends..jpgL'âme de la Savoie. Les villages..jpgLE BEAUFORT, INIMITABLE.jpgde Bachmakov.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonheur

 

1, 100 newsletters, 21CenturyWebArchive, 3B,Beau,Bon,Bien, A Day in the Life, A Day in the World of FranceWebAsso, A propos du Réseau, About SRU, Ab, out Us, Accueil, Advertising  Africa, Agregator, Ailleurs sur le web, AlertInfo, Alimentation, Amazon, Ambition, Amitié, Amour, Annonces, Annonceurs, Archive Bonheur, Archive IDF, Archive PVC, Archive21stCentury, ArchiveWeb21, Argumaintaire FranceWeb, Art, Art de vivre, Articles, Articles Promotionnels, Arts et Culture, Asia, AskMeAnything,Everything ,Eve, Associations, Assurance, Auction, Audio, Auto, Barack Obama, Beauté, Bébé, Grossesse, Bienvenue, Bio, Birca, Blog, Bonheur, Bonheurologie, Bonjour Stefan de FranceWeb, Bookmarks, Business, Cadeaux, Campagne, Catégories FranceWeb, CG78,campagne jeunes, CHALET MERIBEL LA HOUVE, Chausseur, Chine,China, Christianisme, Cinéma, Citations, Clinton, Coach, Collaboratif, Collections, Communiqués de presse, Conférences, CONSO, Consulting, Copyright, Corsica, Courchevel, Cuisine, Culture, CV, DATA, Day in the World, DD, Deauville, Decideo, Démocratie, Diaporama, Dictons, Digital, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Diploweb, Education, Electronics, EMBARQUE, Emploi, Entreprendre, Entreprise, Ettighoffer, Europe, EVENE, Events, Expo2020Dubai, Exposants, Facebook, Faisons connaissance, Famille, Famille d'Entreprise, fashion- beauty, Femmes, Film, Finance, Flint, Fondations, Formations, Forum, France, France-Amérique, France-Roumanie, FranceWeb, FranceWeb sur Facebook, FranceWeb, e-GlobalNetWork, FranceWebAgency, FranceWebAsso, FranceWebNews, Gallery, Gastronomie, Gemalto, GENTLENESS, Gigaom, Gilets Jaunes, GlobalNetwork, GNT, Good Morning Silicon Valley, Google, GranCanaria, Groupes, Happiness, Health, High-Tech, Hotels, Hubs, Humour, IA, IE, IEEE, IEN, Images FRANCEWEB group, Immobilier, India, Informatique, Initiatives, Innovation, International, Internet, INVITATION, Jeunesse, Jeux, JO Londres 2012, Knowledge, L'électeur, La nouvelle société, Le Citoyen, Le consommateur, Le Mal Français, Le Travailleur, Les 3 Valées, Les Pyramides, Port Marly, Liens, Life, Linkedin, Links, Littérature, Livre, LMathieuwebcollection, Loisirs, LUXE, Ma Bibliothèque, Ma tablette magique, Maddyness, Madeleine et Stefan Raducanu, Managemen, Mariage, Marketing, MATH-ACTION ET LANGUES, Méditation, Méribel, Mes Archives, MICRO FOLIE, Microsoft, Mobile, Modissimo, Monde, Montagne, Mozilla, Musique, MyNewsCenterNavigator, NASA, Nature, NCDiapo, Networking, NEWS CENTER, News Feed, Newsletters, Normandy, Numérique, Offre, OneGlobalLocal, Paris, Partenarires, Passion, PayPal, PC Astuces, PDF, Philosophes, Philosophie, Poésie, Poissonnerie, PoissyVilleConnectée, Power Electronics, PowerPulseDaily, PPF, PPT, Press, Proverbes, Pub, Publicité, Radio, RaducanuBestWebcollection, Référencement, Relais& Châteaux, RemiFranceWeb,Editeur, RemiWebMyCollection, Réseau, RessourcesPRO, Romania, Rousseau J.J, Sagesse, Salons, Santé, Science, Search Engines, Security, SELECTION, Seniors, Sérénité,Serenity, Service à la personne, Sharing, Shopping, Ski, Social, Social Media Intelligence, Sponsoring, Sport, SRU-BITE, SRU-Electronics, Stanford, Station 1, Station 2, Station 3, Statistiques, Stockage, T1,T2,T3, Tablette, TechNewsWorld, Technology, TED, Today, Tourisme, Trade, Tweets, Twitter, Un être culturel, United States - National, Universities, USA, Vacances, Veille, Vie, Vins,Alcools, Caviste, Voeux, Voyage, We Are FWCitizens, Web, WelcomeToMyWorld, Wikipedia, Women, Work, World, WORLD AFFAIRS, World Media Directory, World News in english, World NewsMediaCenter, Yahoo, You Tube, Yvelines

Depasser mes limites. Push your limits !.jpgPrendre soin de moi. Pomper yourself..jpgLe temps retrouvé au coeur des 3 Vallées.jpgNos petits Trèsors.jpgGolfs de 3 Vallées.jpgParapente.jpgL'ATTRACTION INCONTOURNABLE AUX MENUIRES. SPEED MOUNTAIN.jpg

18:33 Écrit par franceweb dans 21CenturyWebArchive, Agenda 21, Agregator, Ailleurs sur le web, AlertInfo, Archive21stCentury, ArchiveWeb21, Articles, Blog, Blogs, Bonheur, Collaborative, Collections, Community, Consulting, Culture, DATA, Day in the World, DD, Sustainable Development, Digital, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Diverse, eBusiness, eCitoyen, Education, Electeur, Electronics, Emploi, Entrepreneur, Entreprises, Ettighoffer, Europe, Evénements, Export, Exposants, Facebook, Famille d'Entreprises, Femmes, Formation, Forum, France, France-Amérique, FranceWeb, e-Globalnetwork, FranceWebAgency, FranceWebAsso, Google, Groupes, Hôtel, Hubs, IE, Ile de France, Images FRANCEWEB group, Immobilier, Industrie, Informatique, Innovation, International, Internet, INVITATION, IT, Jeunesse, Joël de Rosnay, KM, L'électeur, La nouvelle société du savoir, La Vie des Idées, Le Citoyen, Le consommateur, Le Mal Français, Le Travailleur, Les affaires, Local, Luxe, Ma Bibliothèque, Ma Tablette Magique, Madeleine et Stefan Raducanu de FranceWeb, Management, Méribel, Mobile, Monde, Mozilla, Musique, MyNewsCenterNavigator, NASA, NEWS CENTER NAVIGATOR, Newsletters, Numérique, OneGlobalLocal, Opinion, Opportunités, Organisme, Partenaires, Philosophes, PME, Poissy Ville Connectée, PoissyWebCitoyen, PoissyWorldWide, Politique, PPT, Presse, Presse Maghrebine, Pub, Recherche, RemiFranceWeb,Editeur Internet,Infoproduits, Réseau, Romania, Salons, Santé, Science, SELECTION, Seniors, Service, Services à la personne, Sharing, Shopping, Smart Data Collective, SmartCity, Social Media Intelligence, Société, Soutien scolaire, Acadomia, Sponsoring, Sport, SRU-Electronics, Station 1, Station 2, Station 3, Statistiques, Stefand'Internet, StefandeFranceWeb, StefanV.Raducanu, T1,T2,T3, Taxis, Tech, TED, The Grid, TIC, Today, Transport, Travail, Travel, Tourisme, Un être culturel, USA, Vacances, Vente, Vie, Voyage, We Are FWCitizens, Web,Web,Web, Women, Work, World, World News Media Center, WorldMediaDirectory, Yvelines | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |

06/06/2019

La menace sur les terres rares ne concerne pas que les États-Unis. L’Europe aussi est extrêmement dépendante des importations étrangères et principalement chinoises.

LIRE DANS UP : Terres et métaux rares : l’arme fatale de la Chine dans la guerre économique

Et dans le bras de fer commercial entre la Chine et les États-Unis, Pékin s'est plu à rappeler cette dépendance. Le 22 mai dernier, au moment où Trump alourdissait les sanctions contre le géant chinois Huawei, Xi Jinping est allé tranquillement visiter une usine de traitement de ces métaux stratégiques ; une manière subtile de laisser planer la menace de bloquer les exportations.
 
Une semaine plus tard, le message était encore plus clair. « Si quelqu'un veut utiliser des produits fabriqués à partir de nos exportations de terres rares pour freiner le développement de la Chine, alors je pense que (...) le peuple chinois sera mécontent », a mis en garde un responsable de la puissante agence de planification économique.
 
Mardi 4 juin, la menace s'est faite plus précise. La puissante agence de planification économique chinoise a tenu une réunion sur un possible « contrôle des exportations » de terres rares. « Selon les suggestions des spécialistes (...) nous devons renforcer les contrôles à l'exportation et établir un mécanisme de traçabilité et d'examen pour l'ensemble du processus d'exportation des terres rares », a indiqué la NDRC à l'issue de cette réunion.
 
Que se passerait-il si la Chine menait ses menaces à exécution ? Un précédent existe. Il remonte à 2010 quand, en représailles à un différend territorial, Pékin avait brutalement interrompu ses exportations de terres rares vers le Japon, mettant les entreprises de hautes technologies nippones en grandes difficultés.
 
Aussi Washington réfléchit à un plan d’action.  L’administration Trump compte ainsi accélérer la recherche, le développement et le déploiement de méthodes de recyclage et de réutilisation de ces minéraux stratégiques, trouver des alternatives et aussi diversifier l'approvisionnement et améliorer les processus d'extraction, de séparation et de purification. De fait pour certains des minéraux concernés, les Etats-Unis disposent bien de la matière première mais pas du savoir-faire pour les rendre utilisables par l'industrie.
 
Washington compte aussi renforcer la coopération et améliorer le commerce international de ces minéraux avec ses alliés. On pense ainsi à la Corée du Sud qui produit 20 à 30 % de certaines des terres rares utilisées dans le monde.
 
Le plan stratégique prévoit également de faire un recensement précis des ressources naturelles disponibles dans le pays pour pouvoir les exploiter. Mais il compte aussi faire la nomenclature de sources d'approvisionnement moins traditionnelles, comme l'extraction à partir de l'eau de mer ou de déchets du charbon. Et comme elle l'a fait pour d'autres industries, l'administration veut déréguler pour accélérer les choses. Le gouvernement veut enfin s'assurer qu'il disposera de la main-d’œuvre qualifiée nécessaire pour mener à bien son projet et bâtir une base industrielle nationale solide. En aura-t-il le temps ?
 
La menace sur les terres rares ne concerne pas que les États-Unis. L’Europe aussi est extrêmement dépendante des importations étrangères et principalement chinoises. Le continent se met donc à explorer son potentiel minier. Signe encourageant, la découverte d’importantes ressources de lithium au Portugal et de tungstène en France, en Ariège. Des ressources dont l’extraction posera d’immenses questions environnementales. Signe des temps, lors du premier Conseil de défense écologique, qui s’est tenu à l’Élysée le 23 mai dernier, le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy a tracé les grandes lignes d’un projet de réforme du code minier qui devrait être mise en place d’ici la fin de l’année.
 
 
Avec AFP
 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

 

 

 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu