google-site-verification: googlecefa9497ae54ff6a.html

Avertir le modérateur

11/09/2018

Proust à Bénerville..C’est en 1908, alors qu’il se rend chez Louisa de Mornand et Robert Gangnat au Chalet Russe qu’il rencontre devant la villa son futur éditeur, un jeune homme de dix ans de moins que lui et cousin de Robert, Gaston Gallimard.

Proust à Bénerville

 

 

La présence de Marcel Proust à Bénerville, petite commune côtière du Calvados située entre Deauville et Cabourg, est connue avec certitude à partir de l’année 1907.
Il y est peut-être venu auparavant en excursion, lors de ses séjours d’enfant et de jeune homme en Normandie, mais nous n’avons pas trouvé pour l’instant de documents en attestant.

1907, c’est la Belle Epoque et l’apogée de la Côte Fleurie.
Bénerville, qui n’est pas encore "sur mer" mais "Bénerville par Blonville" comme en témoignent les courriers échangés entre l’écrivain et ses amis, est alors une commune d’environ deux cent habitants, établie sur les pentes du mont Canisy, dotée d’une église du 12°siècle, d’une auberge en bas de la côte sur la route de Villers et de quelques belles villas.


Plusieurs amis de Marcel Proust y résident pendant la saison d’été.
Ces amis qui attirent Marcel Proust à Bénerville ne sont pas des amis d’enfance, il les a rencontrés en 1902-1903 ; ce sont la comédienne Louisa de Mornand et le duc Armand de Guiche qui appartiennent, l’une au monde du spectacle et l’autre à l’aristocratie du faubourg Saint-Germain.


Louisa est une jeune comédienne rencontrée à Paris en 1902 avec laquelle Marcel Proust se lie d’une affection qui n’est pas dépourvue de sensualité ; elle en témoigne dans ses Mémoires : "Ce fut entre nous une amitié amoureuse, où il n’y avait rien d’un flirt banal ni d’une liaison exclusive, mais de la part de Proust une vive passion nuancée d’affection et de désir, et de la mienne, un attachement qui était plus que de la camaraderie et qui touchait vraiment mon cœur."
Quand au duc Armand de Guiche, qui possède à Bénerville la villa Montrêve, Marcel Proust l’a connu dans sa période dite des "jeunes ducs".
Armand de Guiche est le fils de Marguerite de Rothschild épousée en secondes noces par le duc de Gramont ; il est, du fait de ce remariage le frère par alliance d’Elisabeth de Gramont qui deviendra marquise puis duchesse de Clermont –Tonnerre et à laquelle Marcel Proust voue une tendre amitié.
Le duc de Guiche épouse Elaine Greffulhe, dont la famille est un modèle des Guermantes dans "la Recherche du Temps perdu".

 

 

Marcel Proust revient sur la côte normande en août 1907, après plusieurs années d’interruption, et il choisit Cabourg comme lieu de villégiature. Grâce à la location d’une voiture, il se déplace facilement, sort tous les jours et écrit à ses amis pour leur faire part du plaisir que lui donnent ces excursions. Il peut, dans une même journée, aller visiter ses amis de Bénerville, Robert Gangnat et Louisa de Mornand au Chalet Russe près de la plage de la Garenne, ainsi que les Guiche à la villa Montrêve.
Les années suivantes, lorsque sa santé le lui permet et qu’il n’écrit pas, il poursuit ses visites ; il voit ses amis de Bénerville mais aussi Réjane, Vuillard, Helleu, Montesquiou, les Clermont-Tonnerre, la comtesse Berthier, Gaston Calmette le directeur du Figaro, les Sert et bien d’autres.
Il a probablement commencé l’écriture de "la Recherche du Temps perdu" en 1905 ou 1906, dans les mois qui suivent la mort de sa mère.

C’est en 1908, alors qu’il se rend chez Louisa de Mornand et Robert Gangnat au Chalet Russe qu’il rencontre devant la villa son futur éditeur, un jeune homme de dix ans de moins que lui et cousin de Robert, Gaston Gallimard.
Sa mère possède une résidence d’été à Bénerville, le Manoir de Bénerville ou villa Lucie. Il est le fils de Paul Gallimard, architecte, grand amateur d’art, propriétaire du théâtre des Variétés.
Cette rencontre a été restituée par l’éditeur dans un recueil d’hommages que la Nouvelle Revue Française fait paraitre en janvier 1923 deux mois après la mort de Marcel Proust. Il y décrit également le diner que Proust donne à ses amis de Bénerville dans le hall du Grand Hôtel de Cabourg.
A partir de 1908 la santé déclinante de l’écrivain, sa crainte de n’avoir pas le temps d’achever son œuvre l’enferment chez lui. En septembre 1909 il écrit à Louisa de Mornant : "je suis sur le point de me cloitrer pour un long travail entrepris".
Dès lors, il se consacre à l’écriture de son roman.


Marcel Proust se rend pour la dernière fois en Normandie l’année 1914.
Il quitte Paris le 4 septembre, poussé par la guerre qui menace la capitale et il s’installe au Grand Hôtel de Cabourg. Le voyage dure 22 heures au lieu de 5heures et demi, dans des conditions difficiles. Certains de ses amis sont là ; la comtesse Greffulhe, les Clermont Tonnerre à la villa Montrêve des Guiche à Bénerville. Robert de Montesquiou dont le Palais Rose à Trouville a été réquisitionné se réfugie lui aussi à Bénerville et on le voit montant péniblement le sentier qui mène à la villa Montrêve, transportant une énorme valise. Les visites se heurtent à la fatigue de l’écrivain qui refuse parfois de recevoir ses amis.
Marcel Proust rentre à Paris le 12 octobre 1914.
Pendant les huit années suivantes, sentant ses forces le quitter, luttant contre l’étouffement, il travaille la nuit, vit pratiquement couché.
Il meurt à Paris le 18 novembre 1922.

Après leur rencontre en 1908 au Chalet Russe de Bénerville, les relations de l’écrivain et de son futur éditeur Gaston Gallimard furent mouvementées.
Gaston Gallimard devient gérant en 1910 de la prestigieuse Nouvelle Revue Française qui sera quelques années plus tard associée à la maison d’édition portant son nom.
Ce n’est qu’en 1912 que Marcel Proust reprend contact avec Gaston Gallimard pour proposer le premier tome de son roman à la NRF : "Du côté de chez Swann". Le directoire de la NRF refuse le manuscrit que l’écrivain arrive à faire éditer à compte d’auteur chez Bernard Grasset en 1913. Après de nombreuses péripéties et le revirement de la NRF, un contrat d’exclusivité est signé avec Gallimard en 1916 et en 1918 parait le deuxième tome de la Recherche, "A l’ombre des jeunes filles en fleurs" dont l’impression est complètement terminée le 30 novembre 1918.Des rebondissements, des suspens et des complications entourent la publication de l’œuvre de Marcel Proust.

Malgré la réclusion dans laquelle vit l’écrivain les dernières années de son existence, le duc de Guiche et Louisa de Mornant restent des amis fidèles. Bénerville est présente dans les pensées de Marcel Proust  comme en témoigne la lettre adressée moins de deux mois avant sa  mort à Gaston Gallimard.
C’est en mois de Septembre 1922,: "J’ai reçu de Bénerville" écrit-il "car vous n’habitez pas seul Bénerville, bien qu’y possédant le plus beau château, une lettre de Guiche relativement aux articles de Sodome et Gomorrhe. Je crois que vous la lirez avec plaisir. Elle prouve qu’un homme du monde intelligent a souvent plus de jugement que de savants critiques".

La Normandie, l'histoire de ses villes et de ses seigneurs, ses monuments et ses paysages, les rencontres que Marcel Proust y fit peuplent les pages de "la Recherche du Temps perdu". "A l’ombre des jeunes filles en fleurs", "Sodome et Gomorrhe", "la Prisonnière" ou "Albertine disparue" nous présentent des fragments de la villa Montrêve ou du petit train qui relie Cabourg à Trouville ; les belles collines où le narrateur se promène en voiture sont les sœurs du Mont Canisy et de la butte Fréville d’où la vue s’étend si loin. Louisa de Mornant ou le comte de Guiche vivent sous les traits d’Albertine, de Rachel et de Saint-Loup. Et Bénerville résonne dans les noms de Beneville et surtout de Berneville où Albertine est à la fois proche et inaccessible.

Quant à la lumière et les paysages exceptionnels des cinquante kilomètres de la Côte Fleurie, ils continuent d’exercer leur pouvoir par l’écriture de Marcel Proust.

Clarisse FONDACCI
mai 2014

 Illustrations :

- L'église de Bénerville, Charles Mozin
- Louisa de Mornand et le duc de Guiche
- les villas de Bénerville, cartes postales, collection de J.C. Bontron
- portrait de Marcel Proust en 1892 par Jacques Emile Blanche, Musée d'Orsay, Paris

retour à l'accueil

10:23 Écrit par franceweb dans 21CenturyWebArchive, 3B,Beau,Bon,Bien, Agregator, Ailleurs sur le web, AlertInfo, Archive21stCentury, ArchiveWeb21, Art et Culture, Articles, Articles Promotionnels, Arts, Arts & loisirs créatifs, Blog, Blogs, Collections, Communication & relations médias, Community, Culture, Deauville, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Entreprises, Evénements, Exposants, Fleurs, France, FranceWeb, e-Globalnetwork, FranceWebAgency, Groupes, Internet, Le Citoyen, LMathieuwebcollection, Local, Ma Bibliothèque, Ma Tablette Magique, Madeleine et Stefan Raducanu de FranceWeb, Mobile, Monde, MyNewsCenterNavigator, OneGlobalLocal, Poissy en poche, Poissy Ville Connectée, PoissyWeb Social Network, PoissyWebCitoyen, RemiFranceWeb,Editeur Internet,Infoproduits, Réseau, Sharing, SmartCity, Social Media Intelligence, Stefan V. Raducanu, Stefan Web Collection, Stefand'Internet, StefandeFranceWeb, Vacances, Ville, World, Yvelines | Tags : 21centurywebarchive, agenda 21, agregator, ailleurs sur le web, alertinfo, archive21siècle, archiveweb21, art de vivre, art et culture, articles, blog, blogs, citations, citoyen, collaborative, collections, communication & relations médias, culture, dipl.ing.stefan v.raducanu, europe, evénements, exposants, france, franceweb sur facebook, franceweb, e-globalnetwork, francewebagency, groupes, ile de france, international, la vie des idées, le citoyen, le consommateur, le travailleur, lmathieuwebcollection, ma bibliothèque, ma tablette magique, madeleine et stefan raducanu de franceweb, mobile, monde, mynewscenternavigator, onegloballocal, opinion, organisation, organisme, partenaires, poissy ville connectée, poissyweb social network, poissywebcitoyen, remifranceweb | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |

03/09/2018

Balises,PoissySmartCity,FranceWebSharing,Millennials Vs Baby-Boomers La gestion du cyber-risque intergénérationnel,Les Millenials plus vulnérables que leurs aînés ?

  francewebeglobal-avec-vous3.jpgFranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

Groupe d'intérêts.jpgLes entrepreneurs transforment des industries entières, changeant notre façon de voir le monde

 

Ils imaginent quoi faire en travaillant avec les parties prenantes, en suscitant leur engagement pour créer une dynamique collective – tout changement, qu’il soit politique, économique ou industriel, est un mouvement social.

Ensemble créons de la valeur>Trois fonctions : repérer, sélectionner, partager>Venez nous rejoindre. C’est encore plus facile ensemble !>Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne,«La terre est notre Communauté virtuelle»

SocSav21,FranceWebAsso,FranceWebSharing,MyNewsCenterNavigator,La coopérative: engagement et résilience, La coopérative repose sur un fonctionnement démocratique, où 1 salarié égale 1 voix en assemblée générale, quelle que soit la part de capital détenue.

TRAVAILLONS ENSEMBLE POUR UNE COMMUNAUTÉ DE DESTIN ET UN DÉVELOPPEMENT COMMUN

Tourisme Info Guide 

Office de Tourisme de Poissy, Office de Tourisme de Saint Germain-en-Laye, Office de Tourisme de Paris, Office de Tourisme de Budapest, Office de Tourisme de Barcelone, Berlin Tourist Information, Bruxelles, Bucarest-Office de Tourisme, Cavalaire sur Mer, Copenhague-Danemark, Courchevel, Méribel, Paris,Tourist Service Bratislava, Lisbonne,  Amsterdam, Andorre, Luxembourg, London, Office de Tourisme de Monaco, Monte-Carlo, Finland, Suisse, Roma, Oslo, Sofia, Stockholm, Athens Info Guide, Ajaccio, Office de Tourisme Istanbul,  Cyprus, Naples, Slovenia, Riga, Russia, Sarajevo, St.Petersburg, Skopje, Tallinn, Warsaw, Vienne, Vilnius, Zagreb, Tarentaise, Réservez en France, St.Tropez, Parque Tropical Gran Canaria,Playa de Ingles, Office de Tourisme Bordeaux, Peymeinade, Office Municipal de Tourisme PORTO VECCHIO, Deauville, Trouville, Relais & Chateaux, Kiev, Madrid, Irlande,

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique… FWmultilingue.jpg

e-Collaboration , le travail en réseau et l’efficacité collective : modèle de développement pour la réussite

FRANCEWEB et le Développement Durable. L’engagement de chacun, condition d’une stratégie pour tous.

"Un Réseau conçu dans la Logique du Partenariat "

   Nous espérons à présent faire de l'association FRANCE WEB une association internationale sur les années à venir !

Nous avions pour objectif de créer des antennes  partout...local, régional, national, international

« La meilleure façon de prédire l’avenir, c’est de le créer »

LA FRANCE  dans l'économie du savoir :Tous, entrepreneurs de la connaissance

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne

«La terre est notre Communauté virtuelle»

ASSOCIATION  FRANCOPHONE  DES UTILISATEURS  DU  WEB, POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE  DE LA SOCIÉTÉ EN RÉSEAU ET DE L’ÉCONOMIE DE LA CONNAISSANCE

FRANCEWEB propose des services grand public, communautaires et personnalisés.

Trois fonctions : repérer, sélectionner, partager.

Venez nous rejoindre. C’est encore plus facile ensemble !

Ensemble créons de la valeur

Réanimer l’engagement citoyen>> PoissyWebCitoyen>SmartCity>Ville Connectée:L'objet de ce projet "c'est la nature humaine, non un héros individualisé">"Les héros, ou simplement les gens bien, Nous en avons besoin !"

Les vrais défis de la révolution numérique

Connecter, Trouver, Lire..

FranceWeb,e-GlobalNetWork®, & StefanV.Raducanu, sur Facebook

C’est l’inspiration qui nous fait grandir!

PARTAGER - INFORMERDECOUVRIR - REUSSIR !

Mobiliser l’intelligence collective 

Le Mot du Président

Ne me regardez pas ! Regardez avec moi ! bonheur,tranquillité,sagesse,sérénité,art de vivre,srweb,rsweb,sruelectronics,francewebasso,rstefandefrance,articles,agregator,stefanraducanublogueur

Ma vie se digitalise !

Alors que, pour moi, la notion de “société de l’information” est liée à l’idée d’innovation technologique, la notion de “sociétés du savoir” comporte une dimension de transformation sociale, culturelle, économique, politique et institutionnelle, ainsi qu’une perspective de développement plus diversifiée. À mon sens, la notion de “société du savoir” est préférable à celle de “société de l’information”

Le savoir en question est utile non seulement pour la croissance économique, mais aussi parce qu’il contribue à l’autonomie et au développement de la société dans son ensemble ».

Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l’univers.  

 "Ce que j’entreprends doit me survivre."

Stefan Raducanu. Président . Tél : +33 1 39 65 50 34.  Mobile : 06 85 36 20 75  Contact : stefanraducanu@yahoo.fr

Invitation

UTILISATEURS, FOURNISSEURS, BUSINESS, TECHNOLOGIES, UNIVERSITAIRES, RÉSEAUX,  SOCIÉTAL,..

Rencontrer, découvrir, entreprendre,communiquer, réunir, conseiller, agir, préparer l'avenir... 

Venez nous rejoindre

La société en réseau ne se fera sans Vous!

Connectons nos savoirs sur votre avenir

Stefan V.Raducanu et SocSav21 "Nouvelle société du savoir, société du 21 siècle",Groupe d'intérêts,Appel à Projets Innovants>Innover pour avancer>Réseau du Partenariat""L'homme de la nature" et l'homme de l'homme">et si on changeait tout ?

Welcome To My World

3ALWD1.GIF3ARWD1.GIFBringing People Closer Together

Stefan V.Raducanu et son temps ->

Innover pour avancer avec son modèle de société du 21 siècle

Nouvelle société du savoir,société du 21 siècle",Groupe d'intérêts,..la perfectibilité..

"L'homme de la nature" et "l'homme de l'homme": une discontinuité radicale, qui naît du devenir social. Or le devenir humain sa perfectibilité ne se produisent que dans le rapports avec les autres...

L'homme n'est pas sociable par nature, mais il est fait pour le devenir. C'est seulement dans la société qu'on peut développer sa raison est attendre la perfection de sa nature...la terre n'est à personne..Le vrai mal c'est la propriété qui n'est pas fondée sur le travail.. Dans notre société, le propriétaire est aussi celui qui ignore la vertu de générosité, qui pratique avarice d'être autant que d'avoir, chez qui le désir de posséder et de conserver pour soi... Celui qui veut posséder le plus de choses et d'objets en vient nécessairement à vouloir posséder les hommes. Dans le régime capitaliste les possédant forment le groupe dirigeant la société...pour refaire l'éducation il faudrait  refaire la société. Le bon choix s'appelle soumission ou devoir : il ne s'impose pas, il faut le choisir, chacun fait l'expérience de la liberté, ..on peut ce choisir, être préféré à autrui, être égoîste et devenir un être sociable-insociable. On peut au contraire utiliser la perfectibilité dans le sens de son perfectionnement, choisir la fraternité avec les autres et réaliser sa nature. Il y a ainsi deux principes chez l'homme : l'un qui s'élève à l'étude des vérités éternelles, à l'amour de la justice et du beau moral, l'autre qui qui l'asservit à l'empirisme des sens et aux pressions "qui sont leurs ministres". La vraie nature de l'homme est que la vraie société se développe  et se dessine naturellement en même temps que le mouvement vers la transcendance. Alors nous goutons le vrais bonheur. Kant montra que Rousseau était , comme Platon, l'un des "guides conduisant vers le grand but, l'ultime perfection : la société des nations.

La nouvelle société du savoir exprime sur le plan existentiel de l'affectivité tout ce que le contrat social formule sur le plan de la théorie du droit....une différence radicale entre la perfectibilité et le progrès... la perfectibilité n'est que virtuelle.

Notre vision de la société s'en trouve renouvelée, dans le sens d'une remise en question de nos perceptions, de nos attitudes et de nos valeurs..une réflexion pénétrante sur le devenir démocratique... un regard sur le corps social conçu comme un ensemble dont les parties doivent être liées en un tout cohérent et esquisse une sociologie de la connaissance par son analyse de l'utilitarisme pragmatique, cartésien et conformiste de la mentalité démocratique.

Car si la forme parfaite d’association est à découvrir, c’est que la réalité n’en offre pas le modèle... Si certains de nos politiciens, de nos avocats, de nos syndicalistes ou de nos nouveaux gourous ont lu L’Art de la Guerre, d’autres connaissent très certainement l’œuvre de Le Bon !

La culture conduit à la liberté, lorsqu'elle est bien comprise, il faut comprendre et développer ce qu'il y a de plus beau dans l'homme : la réciprocité, ou plutôt la transparence, désir du désir de l'autre. La quête de présence, la vraie présence, le bonheur.

Réanimer l’engagement citoyen Histoire d'un projet

L'objet  de ce projet "c'est la nature humaine, non un héros individualisé"

 Nous (...) proclamons notre volonté et notre détermination communes d’édifier une société de l’information à dimension humaine, inclusive et privilégiant le développement, une société de l’information, dans laquelle chacun ait la possibilité de créer, d’obtenir, d’utiliser et de partager l’information et le savoir et dans laquelle les individus, les communautés et les peuples puissent ainsi mettre en œuvre toutes leurs potentialités en favorisant leur développement durable et en améliorant leur qualité de vie, conformément aux buts et aux principes de la Charte des Nations Unies ainsi qu’en respectant pleinement et en mettant en œuvre la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. »

Dans cette perspective, les politiques visant au développement de la société de l’information doivent être axées sur les personnes, d’après leurs besoins et dans le cadre des droits humains et de la justice sociale . Ainsi, les pays en développement et les acteurs sociaux devraient jouer un rôle fondamental dans l’orientation de ce processus et des décisions.

En d’autres termes, selon cette deuxième optique, l’essentiel n’est pas « l’information » mais la « société ». Alors que la première optique fait référence aux données, aux canaux de transmission et aux espaces de stockage de l’information, la deuxième évoque les êtres humains, les cultures et les formes d’organisation et de communication. L’information est déterminée en fonction de la société, et non pas l’inverse.

Groupe d'intérêts.jpgPour Vous et avec Vous!

Un projet ambitieux, humain, imaginatif, hors normes, réunit 3 pôles est sera tourné vers une approche de bien-être collectif et individuel, grâce à son architecture, à l'intégration de la nature et aux services proposés. Laisser les groupements d'opérateurs faire preuve d'imagination. Même s'il s'agit d'un exercice difficile, nous invitons les groupements à laisser libre cours à leur imagination tout en leur demandant d'intégrer ce modèle de société.

Explorer le futur !!!

Des Hommes - Des Entreprises -Des Technologies

Un projet pour changer d'époque !!!!!

“Rêver, c'est le bonheur ; attendre, c'est la vie.”

3poles.pngC'est une opportunité pour que l'humain prenne le pas sur son destin. Partageons ensemble cette ambition.

Ce sera faire émerger un nouveau modèle démonstrateur de demain, favoriser l'évolution des usages et des pratiques, s'appuyer sur une approche globale...

L’information et les données ne connaissent pas de barrage, les smartphones traversent les murs, et les réseaux infiltrent les organisations. La transparence devient un dogme et une forme de maelström qui emporte tout sur son passage.

A vos réseaux, eCitoyens !

Etre citoyen connecté, c'est d'abord être citoyen tout court, c'est-à-dire participer à la vie de la cité, à sa gestion et à son organisation. Etre citoyen, c'est aussi faire des choix de société au quotidien, savoir s'informer, débattre et agir dans le sens de l'intérêt général.

Grâce à Internet et aux outils numériques, le monde politique et l'administration peuvent s'organiser plus efficacement et faire participer un nombre croissant de citoyens à leurs actions. Ces outils nous affranchissent des contraintes du temps et de l'espace : plus besoin de se déplacer pour assister à une réunion publique, la participation peut se faire en ligne, à tout moment. De plus en plus de plates-formes Web proposent d'associer les citoyens à la conception ou à la mise en oeuvre des politiques publiques.

Pourquoi France Web.pdf

Tous les jours, connaître, comprendre, découvrir et partager

PLUS POUR  VOUS ACCOMPAGNER

Evénement - Edition - Médias - Web

Stefan V.Raducanu, President FRANCE WEB

Project WebCitizens anticipates the needs of and delivers essential resources to all members of the community. Write the Web !

We Are FranceWebAsso CONTRIBUTE - Copie.png3smartphones.jpeg

Capture, collect, and share with your friends.

Tourisme Info Guide

Office de Tourisme de Poissy, Office de Tourisme de Saint Germain-en-Laye, Office de Tourisme de Paris, Office de Tourisme de Budapest, Office de Tourisme de Barcelone, Berlin Tourist Information, Bruxelles, Bucarest-Office de Tourisme, Cavalaire sur Mer, Copenhague-Danemark, Courchevel, Méribel, Paris,Tourist Service Bratislava, Lisbonne,  Amsterdam, Andorre, Luxembourg, London, Office de Tourisme de Monaco, Monte-Carlo, Finland, Suisse, Roma, Oslo, Sofia, Stockholm, Athens Info Guide, Ajaccio, Office de Tourisme Istanbul,  Cyprus, Naples, Slovenia, Riga, Russia, Sarajevo, St.Petersburg, Skopje, Tallinn, Warsaw, Vienne, Vilnius, Zagreb, Tarentaise, Réservez en France, St.Tropez, Parque Tropical Gran Canaria,Playa de Ingles, Office de Tourisme Bordeaux, Peymeinade, Office Municipal de Tourisme PORTO VECCHIO, Deauville, Trouville, Relais & Chateaux, Kiev, Madrid, Irlande,

Millennials Vs Baby-Boomers La gestion du cyber-risque intergénérationnel

Par Amy Baker, VP Marketing de Wombat Security, une division de Proofpoint.

PoissySmartCity,FranceWebAsso,FranceWebSharing,MyNewsCenterNavigator, Cette construction de coalition est la marque du réformateur comme elle est la marque de l’innovateur en organisation,La leçon des entrepreneurs,

Ce que les entrepreneurs auraient pu apprendre à Nicolas Hulot

par Philippe Silberzahn

Je n'aborde pas en général de sujets directement politiques, et j'ai conscience que les articles ont été nombreux sur cette question ces derniers jours, mais la démission récente de Nicolas Hulot nous offre je crois une occasion intéressante de réfléchir à la problématique du changement et de la transformation, qu'elle soit politique ou au niveau d'une organisation, et de montrer comment, en s'inspirant des entrepreneurs qui eux aussi transforment le monde, une autre approche de la réforme est possible.

Lire la suite

francewebeglobal-avec-vous3.jpgFranceWeb : C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

 C'est notre capital !

Groupe d'intérêts.jpgLes entrepreneurs transforment des industries entières, changeant notre façon de voir le monde

 

Ils imaginent quoi faire en travaillant avec les parties prenantes, en suscitant leur engagement pour créer une dynamique collective – tout changement, qu’il soit politique, économique ou industriel, est un mouvement social.

FranceWebAsso>SocSav21>Ensemble créons de la valeur>Trois fonctions : repérer, sélectionner, partager>Venez nous rejoindre. C’est encore plus facile ensemble !>Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne,«La terre est notre Communauté virtuelle»

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique… FWmultilingue.jpg

e-Collaboration , le travail en réseau et l’efficacité collective : modèle de développement pour la réussite

FRANCEWEB et le Développement Durable. L’engagement de chacun, condition d’une stratégie pour tous.

"Un Réseau conçu dans la Logique du Partenariat "

   Nous espérons à présent faire de l'association FRANCE WEB une association internationale sur les années à venir !

Nous avions pour objectif de créer des antennes  partout...local, régional, national, international

« La meilleure façon de prédire l’avenir, c’est de le créer »

LA FRANCE  dans l'économie du savoir :Tous, entrepreneurs de la connaissance

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne

«La terre est notre Communauté virtuelle»

ASSOCIATION  FRANCOPHONE  DES UTILISATEURS  DU  WEB, POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE  DE LA SOCIÉTÉ EN RÉSEAU ET DE L’ÉCONOMIE DE LA CONNAISSANCE

FRANCEWEB propose des services grand public, communautaires et personnalisés.

Trois fonctions : repérer, sélectionner, partager.

Venez nous rejoindre. C’est encore plus facile ensemble !

Ensemble créons de la valeur

Réanimer l’engagement citoyen>> PoissyWebCitoyen>SmartCity>Ville Connectée:L'objet de ce projet "c'est la nature humaine, non un héros individualisé">"Les héros, ou simplement les gens bien, Nous en avons besoin !"

Les vrais défis de la révolution numérique

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu