Avertir le modérateur

07/02/2019

FranceWebAsso,PoissySmartCity,FWPPF«Fermier du clic», «robot humain»« Digital labor »« Micro-tâcheron »« Turker »

«Fermier du clic», «robot humain»… L’IA n’a pas fait disparaître les emplois précaires (loin de là)megaphone-clipart-3286thumbnail1.jpg.jpeg

INTERVIEW LEXICALE Avec l’aide du sociologue Antonio Casilli, nous revenons sur les nouveaux emplois précaires créés par l’intelligence artificielle

Laure Beaudonnet

— 

  • Dans En attendant les robots paru début janvier, Antonio Casilli détricote les fantasmes liés à l’intelligence artificielle.
  • L’enseignant-chercheur à Télécom Paristech met au jour les coulisses des algorithmes intelligentes et des grandes plateformes numériques.

En attendant les robots Pourquoi ne pas faire passer l’homme pour une intelligence artificielle et encourager le mythe du remplacement par les machines ? Dans son enquête sur le travail du clic, parue aux éditions Seuil, le sociologue Antonio Casilli, enseignant-chercheur à Télécom Paristech, détricote les fantasmes liés à l’intelligence artificielle.

Il met au jour les coulisses des algorithmes intelligentes et des grandes plateformes numériques. Alimentées par des micro-travailleurs qui effectuent « un travail tâcheronnisé et datafié », elles poussent à l’extrême les logiques tayloristes de fragmentation de l’activité humaine. A côté des « sublimes du numérique » -les data-scientists et les ingénieurs- a émergé une nouvelle forme de travailleurs précaires qui réalisent des activités répétitives à très bas salaire.

Avec l’aide d’Antonio Casilli, nous revenons sur les nouveaux emplois précaires créés par l’intelligence artificielle. Interview lexicale.

« Digital labor »

« En anglais, on utilise le terme "labor" pour parler d’un travail qui s’inscrit dans les rapports sociaux : "travailler pour", "travailler avec". Et on parle de "digital". Non pas pour répondre à la diatribe du français : digital versus numérique. Mais pour rester fidèle à l’étymologie latine d’un travail fait avec le doigt, en latin, digitus. Digital indique un travail du clic : un travail simple, fait à la main, tâcheronnisé et datafié.

J’ai différencié trois types de digital labor. "Le travail à la demande", comme Uber ou Deliveroo, qui repose sur des applications mobiles et qui produit énormément de données. "Le micro-travail" qui désigne le travail d’une foule de personnes auxquelles sont confiées des tâches très courtes, très limitées dans le temps et très fragmentées. Et "le travail social en réseau" qui illustre ce que chacun d’entre nous réalise sur les plateformes dites "sociales", comme Facebook, Instagram. Il consiste moins à produire des contenus qu’à produire des méta-données. Et les plateformes se servent de ces données pour automatiser certains processus. »

« Micro-tâcheron »

« Au XIXe siècle, "tâcheron" définissait une catégorie de travailleurs qui se situaient entre l’artisanat et l’industrie. On les appelait aussi les "piéçards", ces personnes étaient payées à la pièce ou à la tâche. Elles étaient organisées dans des ateliers, elles pouvaient négocier leurs prix. Il y avait une forte volatilité de leurs revenus, mais il y avait des marges de liberté importantes.

Aujourd’hui, si vous êtes un salarié, votre situation est différente. Vous avez une rémunération fixe et en échange de cette sécurité économique, vous accordez à votre employeur principal le pouvoir de vous subordonner. Et les micro-tâcherons dans tout ça ? Ils représentent une nouvelle classe de travailleurs des plateformes qui sont dans un état hybride.

Les plateformes mettent en place des stratégies pour les subordonner, et cette subordination est de nature économique et cognitive. Les micro-tâcherons ne réalisent pas des activités sur lesquelles ils peuvent développer des compétences, ou s’organiser entre eux. Ils n’ont pas d’emprise sur leur activité. Au contraire, leur travail est fragmenté, réduit au minimum et de cette manière, ils finissent par être relativement isolés, aliénées, mal payés et peu protégés. »

« Fermier du clic »

« Les fermiers du clic sont des ouvriers de l’Internet, souvent installés dans des pays émergents ou en voie de développement. Ils travaillent depuis des structures qu’on appelle des "fermes à clic" qui peuvent prendre différentes formes. Elles ont parfois pignon sur rue, parfois elles ressemblent à un garage, à la maison d’un particulier, à des usines désaffectées. Chaque fois, des centaines de personnes passent d’un smartphone à l’autre (il y en a des milliers) pour cliquer sur des applications, des contenus, des vidéos ; pour liker des posts sur Facebook, se déclarer fan de tel article ; pour retweeter, follower un compte.

Tout cela moyennant des payements extrêmement faibles (pouvant parfois aller jusqu’à 0,0001 euros). Il y a une forte continuité avec l’activité des micro-travailleurs d’Amazon Mechanical Turk, payés à la pièce, de même qu’avec le travail "actif" d’un utilisateur de Facebook. Ce dernier like aussi des contenus, son like est censé être authentique. Le fermier du clic, lui, ressemble plutôt à un mercenaire de ses usages. Par contre, les deux sont payés 0 euro ou presque 0 euro. Derrière les armées de bots, il y a en réalité des personnes qui cliquent sur énormément de contenus qu’ils n’aiment pas particulièrement. »

« Robot humain »

« Ce terme a été utilisé par Anthony Levandowski, ex-Monsieur véhicules autonomes de Google parti chez Uber. En 2013, il a employé l’expression de "robot humain" pour définir les personnes qui s’occupent de labelliser et de trier à la main les images et les données que les véhicules autonomes ont enregistrées. La voiture autonome est une sorte d’ordinateur sur roues qui enregistre énormément d’informations. Et ces informations ont besoin d’être traitées. Qui fait ce travail ? Ce sont les humains qui se cachent dans les robots.

Le nom commercial Amazon Mechanical Turk fait référence au célèbre canular du turc mécanique, un automate inventé au XVIIIe siècle. Il s’agissait d’un robot, habillé en turc Ottoman, capable de simuler un processus cognitif complexe pour jouer aux échecs. En réalité, il cachait un être humain qui faisait bouger les pièces du jeu d’échecs. Et Amazon a repris cette métaphore, sans aucune ironie. »

« Turker »

« Un Turker est un worker sur Mechanical Turk. Amazon a repris ce terme pour dire : on ne va pas mettre une seule personne à l’intérieur d’un robot mais des foules de micro-travailleurs à l’intérieur de chaque robot. A l’intérieur de chaque entité artificielle, on va mettre des centaines de milliers de personnes qui vont, à la main, parfois simuler le fonctionnement d’un logiciel, parfois entraîner un algorithme, parfois valider et contrôler ce qu’un robot fait. Ils passent derrière pour voir si le robot a bien œuvré. Ce sont des microtravailleurs, payés à la pièce, quelques centimes d’euros pour réaliser ces tâches nécessaires pour entretenir et faire fonctionner les intelligences artificielles actuelles. »

OneGlobalLocal,MyNewsCenterNavigator&FranceWebSharing,WorldMediaDirectory,EIN NewsDesk,News Plugins,Reach 5 Million People With One Click

Azerbaijan
Ecuador
Greenland
Libya
Massachusetts (US) Mauritania
Mozambique
Niger
Turkey
Zimbabwe  
Martinique  
 

Reach 5 Million People With One Click

Agriculture, Farming & Forestry Amusement, Gaming & Casino Automotive Aviation & Aerospace Banking, Finance & Investment
Beauty & Hair Care Books Building, Construction Business & Economy Chemicals
Companies Conferences & Trade Fairs Consumer Goods Culture, Society & Lifestyle Education
Electronics Energy Environment Food & Beverages Furniture & Woodworking
Gifts, Games & Hobbies Healthcare & Pharmaceuticals Human Rights Insurance International Organizations
IT Law Manufacturing Media, Advertising & PR Military
Mining Movies Music Natural Disasters Politics
Real Estate & Property Management Religion Retail Science
Shipping, Storage & Logistics Social Media Sports, Fitness & Recreation Technology Telecommunications
Textiles & Fabric Travel & Tourism U.S. Politics Waste Management World & Regional
 

Lire la suite

13:56 Publié dans 21CenturyWebArchive, Advertising, Agregator, Ailleurs sur le web, AlertInfo, Annonces, Annonceurs, Archive21stCentury, ArchiveWeb21, Articles, Blog, Collaboratif, Collections, Communiqués de presse, Consulting, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Electronics, Entreprise, Events,..., Expo2020Dubai, Exposants, FranceWeb, e-GlobalNetWork, FranceWebAgency, FranceWebNews, Groupes, High-Tech, Initiatives, Innovation, International, Le consommateur, Liens, Links, LMathieuwebcollection, Mobile, Monde, MyNewsCenterNavigator, Networking, OneGlobalLocal, PoissyVilleConnectée, PPT, RaducanuBestWebcollection, RemiFranceWeb,Editeur, RemiWebMyCollection,

The Grid,a member-based partnership network for urban tech community. The goal of the network is to link organizations, academia and local tech leaders in order to promote collaboration and the sharing of knowledge and resources.

In addition to connecting member companies and talent, The Grid will host various events, educational programs and co-innovation projects, while hopefully improving access to investors as well as pilot program opportunities. The Grid is launching with more than 70 member organizations — approved through an application and screening process — across various stages and sectors.

StefanV.Raducanu,Webpiculteur...Le triangle de FranceWeb, integrateur de portail passe par une triple compétence: éditoriale, technologique, humaine. Une stratégie de partenariats.

FRANCEWEB launches partnership network, ‘The Grid,’ to help grow urban tech ecosystem.

The Grid,a member-based partnership network for urban tech community. The goal of the network is to link organizations, academia and local tech leaders in order to promote collaboration and the sharing of knowledge and resources.

Dipl.Ing.StefanV.Raducanu veille pour vous: économie,technologie, societal,Je pense que je peux donner de l'énergie aux gens grâce à ce que je fais.,UNE VAGUE D'INSPIRATION, le défi français. Le portail KM personnalisé

"C'est notre grosse valeur ajoutée : les utilisateurs découvrent de cette manière des contenus sur lesquels ils n'auraient pas forcément cliqué"

Dans le monde avec ''MyNewsCenterNavigator''

Je suis pisciacais, français,  citoyen du monde

NEWS CENTER in 3 clicks

Global4.gifmegaphone-clip-art-9cp4KXRcE.jpegRegardez avec moi

Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble

FRANCE WEB

Créateur des espaces de travail collaboratif , assurant la communication des exposants et partenaires, FranceWeb illustre la volonté du Réseau.

Batisseurs du Web>FranceWeb c'est à Vous !>Communication, Exposants, Partenaires,

Produire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changement nécessaires par l’évolution de notre société.

Ce site est destiné à ceux qui, comme CAMUS, veulent comprendre au lieu de juger. Il veut aussi faire honneur au génie français qui a donné naissance à cette trilogie sublime, à cette prodigieuse utopie humaine qui, encore aujourd'hui, fait rêver le Monde: "liberté, égalité, fraternité".

S’exprimer, rêver à un monde meilleur n’est pas interdit. Encore faut-il communiquer avec les autres pour que ce rêve ait une chance de convaincre, de devenir un jour réalité.

PoissySmartCity,: il existe à Poissy une volonté pour concrétiser nos projets, grâce à un esprit collectif au service d'une vision de la ville. Et chacun est à sa place. C'est l'expression directe tout simplement. Nous devons assumer cette réalité, cette attente, ce besoin de proximité. 2019 doit être une année où nous retrouvons nos repères , où il nous faut imaginer à nouveau un projet ensemble dans le respect de la diversité démocratique.

Sensibiliser, informer, promouvoir...

un projet collaboratif

Groupe d'intérêts.jpgPour Vous et avec Vous!

Un projet ambitieux, humain, imaginatif, hors normes, réunit 3 pôles est sera tourné vers une approche de bien-être collectif et individuel, grâce à son architecture, à l'intégration de la nature et aux services proposés. Laisser les groupements d'opérateurs faire preuve d'imagination. Même s'il s'agit d'un exercice difficile, nous invitons les groupements à laisser libre cours à leur imagination tout en leur demandant d'intégrer ce modèle de société.

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique… 

« Avec cette grande campagne, nous souhaitons donner un coup de projecteur sur les aspects positifs de notre vie quotidienne en donnant vie à l’optimisme et au bonheur, des valeurs auxquelles FranceWeb aspire depuis 17 ans. Nous ne pouvons pas changer le monde mais nous pouvons encourager les lecteurs à croire en de meilleurs lendemains. Là est toute la promesse de cette nouvelle campagne. Cette signature sera récurrente tout au long de l’année 2019 » rappelle Stefan Raducanu, Président  FranceWeb.

06/02/2019

PPF,TEMPS DE RECONSTRUCTION,Repenser le temps, implications pour le bien-être,TEMPS, DICHOTOMISE,Émotions: affect positif vs négatif, Relations sociales: soi contre les autres, Finances: dette vs épargne,Une perspective temporelle élevée,

Repenser le temps: implications pour le bien-être

Repenser le temps impliquerait que les personnes changent de perspective pour obtenir une perspective plus élevée au fil du temps, de telle sorte que les moments, les jours et les années du futur ou du passé soient tout aussi visibles et donc personnellement pertinents (voir la figure 2 ). Une perspective aussi élevée revient à regarder en bas de son calendrier, les carrés représentant des moments, des jours et des années disposés les uns à côté des autres. Même si le temps peut toujours se dérouler de manière linéaire, chaque unité de temps équivalente a la même taille et est également visible, reflétant son importance et son rôle similaires dans l'ensemble. Par exemple, un jour a la même taille que n'importe quel autre jour; il n'est pas déformé par sa proximité avec le carré représentant le jour actuel. Une analogie plus attrayante est peut-être celle d’une mosaïque, où chaque bloc de temps est une mosaïque colorée représentant une activité ou une expérience donnée. Coincés ensemble, les milliers de carreaux forment une mosaïque colorée de la vie. Si une tuile est particulièrement critique pour l'image globale, c'est en raison du contenu de cette expérience, et non de sa proximité avec la tuile qui représente l'immédiat. De cette manière, plutôt que de considérer maintenant et plus tard, cette perspective temporelle élevée pousse les consommateurs à considérer maintenant et plus tard, car un jour plus tard, ce n’est qu’un élément de plus dans la trajectoire, comme maintenant. Cette perspective temporelle élevée met en évidence que le passé, le présent et l'avenir ne sont pas en concurrence les uns avec les autres, mais coexistent et forment ensemble les éléments de l'histoire de la vie. Le travail et le repos ne doivent donc pas être traités comme s’ils s’opposent, mais sont «inextricablement liés, se renforçant mutuellement» (Huffington, 2016 , p. BR10), «comme différents points de la vague de la vie» (Pang , 2016 , page 3).

Redthinking Time.pdf

Lire la suite

05/02/2019

PPF,"Encore une chose..." Lâchez un peu vos écrans : on est plus créatif quand on s'ennuie.C’est la thèse développée dans “Bored and Brilliant”.LDRNI, FWPPF,DU TEMPS QUI PASSE:Présent,Passé,Futur

READ IN THE USA. Lâchez un peu vos écrans : on est plus créatif quand on s'ennuie. C’est la thèse développée dans “Bored and Brilliant”.

Vous voulez devenir génial ? Commencez par vous ennuyer

Avouons-le : on a un faible pour les misfits, les esprits contraires, les rabat-joie du rêve américain. Les romanciers ou cinéastes, bien sûr, tous ces artistes qui font leur miel de la déglingue made in USA, mais aussi les essayistes obscurs, ces don Quichotte impavides qui se lancent à l'assaut des mythes triomphants. Parmi tant d'autres, un petit livre à la couverture jaune nous colle à la mémoire, son titre nous avait fait saliver à l'époque: «Contre le bonheur: un éloge de la mélancolie». Le «pitch» de l'éditeur ferait aujourd'hui hurler de rire: Nous sommes accros au bonheur. Plus que toute autre génération, les Américains croient aujourd'hui au pouvoir de la pensée positive. Mais qui dit que nous sommes supposés être heureux?

On était en 2009, avant Trump, avant que la pensée positive ne rejoigne les poubelles de l'histoire…

Ce long préambule vous fait bâiller d'ennui ? Bingo, vous venez d'avoir une ou deux idées créatrices. Telle est la thèse de «Bored and Brillant»: Quand nous nous laissons planer et que nos esprits vagabondent, notre pensée et notre capacité à résoudre des problèmes sont les plus originales. Quand il n'est pas distrait, votre esprit peut aller dans des lieux intéressants et inattendus.

Mais avant de plonger dans l'argument, un petit retour en arrière s'impose. L'explosion d'internet et des réseaux sociaux a connu sa phase de gloire, de fascination sans partage pour ce monde nouveau et ses flibustiers (voir «The Social Network»). Dans une deuxième phase, quelques voix critiques sont apparues, questionnant les effets du tout-numérique sur nos vies. Parmi d'autres, Sherry Turkle, sociologue au MIT, Nicholas Carr («Ce que l’internet fait à nos cerveaux»), ou Jaron Lanier – des esprits brillants, mais assez isolés. Le gros des attaques, justifiées, portaient plutôt sur la puissance des ex-pirates devenus géants de l'internet, les Facebook, Google et autre Apple.

"Mon manque d'idées a-t-il à voir avec le fait de ne jamais m'ennuyer?"

On est maintenant dans une nouvelle phase, qui voit se multiplier à grande vitesse, aux Etats-Unis, les essais critiques sur les conséquences même du numérique sur nos vies. En vrac, ces dernières semaines: «World Without Mind» (la «menace existentielle» du Big Tech), «Technically Wrong» (le biais des algorithmes), «Who Can You Trust?» (les dégâts de la technologie sur la confiance), pour ne citer que quelques exemples. Et ce «Bored and Brilliant», donc.

Il est né d'une expérience tentée au début de 2015 par Manoush Zomorodi, une journaliste de la radio publique new-yorkaise WNYC en charge d'une émission et d'un podcast sur les dimensions humaines de la technologie. Menacée à l'époque par le burnout, la journaliste se souvient alors des longues heures qu’elle avait passées en 2007 à promener son bébé coliqueux, avant qu'elle ne possède cet iPhone né le même mois que l’enfant, et des bienfaits qu'elle avait tiré de ces moments d'ennui. Elle s'interroge: Mon manque d'idées a-t-il à voir avec le fait de ne jamais m'ennuyer?

Pour tester cette hypothèse, elle lance avec son équipe le Projet Bored and Brilliant, proposant aux auditeurs une série de défis, pendant une semaine, pour se détacher de leurs smartphones et ranimer leur créativité. «Nous nous attendions à quelques centaines de volontaires; il y en a eu plus de 20.000», confie-t-elle.

Dossier : au bonheur des hommes ?Collectivistes ou libertaires, ils croyaient bâtir une société idéale, où le bonheur serait loi. Pour le meilleur ou pour le pire, ils inventaient le monde moderne du socialisme.FWPPF,DU TEMPS QUI PASSE:Présent,Passé,Futur

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu