Avertir le modérateur

18/12/2017

Frank, Sébastien et Olivier,trois amis qui ont voulu mettre en commun leur passé et leur expérience des moteurs de recherche pour concrétiser leurs idées sur Mozbot.Avec son projet stratégique, PoissySmartCityvision 2021, FranceWeb se donne pour mission..

Créer et partager..votre expérience avec MEDIA DIGITAL  Nouvelle société du savoir, un instrument d’intelligence collective ! projet architectural majeur du 21ème siècle

Un univers de possibilités

Derrière les connaissances, il y a de l’expérience, du vécu, les mémoires du passé. Tous ces matériaux enrichissent les connaissances en leur donnant du sens.

La méthode FranceWeb consiste à faire découvrir et acquérir à une personne la compréhension des enjeux, des opportunités et des solutions à travers une attentive observation des faits au lieu de l’abreuver de concepts savants ou de théories préconçues.

« La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information »

Avec son projet stratégique, PoissySmartCity vision 2021, FranceWeb se donne pour mission d'être toujours présent pour connecter chacun à son essentiel et lui faire vivre une expérience unique au quotidien en concevant les services numériques qui lui permettent de profiter, en toute confiance de ce qui lui importe le ...organisation-intelligence-collective.jpg

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement. Stefan V. Raducanu, Président FranceWebAsso

FRANCE WEB : POUR VOUS ET AVEC VOUS ! Parlez-nous de vous! Créer et partager... La méthode FranceWebAsso, La nouvelle société du Savoir comme le support des connaissances humaines et des communications dans les domaines techniques, économiques et sociaux ».

Citoyenneté, FranceWebAsso, numériques des lumières, Réseaux Sociaux, Nous proposions de réunir d’urgence l’Afrique et l’Europe.« Amitié pour agir »« Oser inventer l’avenir »..en mobilisant tous les partenaires..

Pour une entreprise, la première source de connaissances à exploiter – car elle est la plus facilement et immédiatement accessible – est interne. Il peut s’agir de la connaissance de ses marchés et de ses clients, de ses technologies ou encore des savoirs tangibles ou idées intangibles que détiennent les collaborateurs. Le défi consiste à les mobiliser et à les capitaliser.

Car les connaissances sont de plus en plus fragmentées et réparties. Chacun peut en détenir d’infimes bribes mais personne ne pourra jamais en embrasser des pans plus importants. Ainsi, des dispositifs comme les plateformes d’innovation participatives peuvent se montrer particulièrement utiles. Il en résulte alors un mouvement de partage et de mutualisation des savoirs. Une tendance forte qui va jusqu’à être la base d’une nouvelle économie basée sur la collaboration, la mutualisation, le partage et les échanges de connaissances.

Mais les entreprises prennent aussi conscience que les gisements de connaissances sont bien plus vastes et diversifiés au dehors de leur périmètre propre. C’est la raison pour laquelle l’open innovation (basée sur le partage et la coopération entre entreprises) est une démarche indispensable pour l’acquisition de nouvelles connaissances.

Outils, méthodes et dispositifs

Les principaux outils pour explorer, exploiter et stocker les connaissances viennent essentiellement du numérique : logiciels, outils de data intelligence, algorithmes, moteurs de recherche, plateformes de crowdsourcing… Arrêtons-nous particulièrement sur les innovation labs. Ces dispositifs dont se dotent de plus en plus de grands groupes ont souvent comme mission première d’acquérir de nouvelles connaissances. Ces laboratoires procèdent de diverses manières : par l’exploration de domaines nouveaux, par l’expérimentation directe via le prototypage rapide et les retours d’expériences, par des interactions avec des start-ups pour se nourrir de nouvelles pratiques, plus agiles. Parmi les quelques méthodes connues pouvant être pertinentes en matière de connaissances, citons le benchmarking, les analyses sémantiques, le data mining, la veille technologique et économique, les détections de tendances, les méthodes de cartographie… Quant aux approches moins connues, il en est une particulièrement adaptée pour mobiliser les connaissances en faveur de l’innovation en les confrontant à des pistes créatives : il s’agit de la méthode C-K.

Experts

Les experts sont par définition porteurs de connaissances. Il appartient aux Directeurs Innovation de mettre en place des dispositifs d’identification de ces spécialistes, de capture de leurs expertises et d’activation de celles-ci dans des projets d’innovation. Cela peut notamment être mis en place dans le cadre de communautés d’experts réunis autour d’une plateforme web dédiée.

Si les Directeurs Innovation s’impliquent de plus en plus dans le management des connaissances, cela signifie ipso facto qu’ils doivent aussi occuper des territoires qui sont directement impactés par celles-ci, nommément la stratégie, la prospective, l’exploration des imaginaires… Grâce aux connaissances s’ouvrent alors aux Directeurs Innovation de très larges et prometteuses perspectives.

Plus de chroniques de : Eric Seulliet

Eric Seulliet

Consultant-expert en open innovation et co-création, il est le président-fondateur de La Fabrique du Futur (un « Think et Do Tank » labellisé living lab). Il est par ailleurs vice-président de France Living Labs, l’association qui regroupe les living labs français. Vous pouvez le suivre sur Twitter : @ericse
Voir tous les billets >

MyNewsCenterNavigator,Bienvenue à la 4ième révolution industrielle.Monde du travail : Dans les 20 prochaines années, 70-80% des emplois disparaîtront.

Vous cherchez quelque chose...Le Guide..

Pour Vous et avec Vous ! chez vous ou au bureau...

Connectez-vous, Trouvez, Lisez....

FranceWebAsso, numériques des lumières, UN MONDE MINIATURE

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

Inventer l’avenir »Agilité, culture, générations, mutations, talents...

Des Hommes - Des Entreprises -Des Technologies

C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous

"Ce que j’entreprends doit me survivre."

Stefan de La Tournelle-PoissySmartCity

''NewsCenterNavigator''

On a 400millions d'utilisateurs qui brassent du vent en permanence,installons des éoliennes !

FranceWebCitizens, "PoissySmartCity", Social Media, Custom Content"

Pour innover, puisez dans les connaissances

Dans le domaine des connaissances, on a connu au milieu des années 90 la vogue du knowledge management. Mais celle-ci semble avoir fait long feu. Par la suite ont été mis en avant l’importance des systèmes d’information, des actifs immatériels, de la propriété intellectuelle, de l’intelligence collective…

Les connaissances ne sont pas uniquement d’ordre scientifique ou technologique. Elles portent sur les marchés, les usages, l’économie, les clients, les tendances sociétales, les jeux d’acteurs, la géopolitique, etc. Bref, tout peut contribuer à ouvrir des pistes d’innovation.

Les connaissances ne sont pas figées, elles évoluent en permanence. Il est donc indispensable d’adopter une attitude prospective : situer l’état de l’art (et symétriquement identifier l’état du non art) à un moment donné, puis anticiper et se projeter dans le futur pour identifier les nouvelles connaissances qui se profilent à l’horizon.

Pour féconder un champ donné de connaissances, il peut être intéressant de procéder par transposition. Les connaissances découlent en effet souvent d’analogies, de transpositions et de croisements. L’une des sources prometteuses d’inspiration est, par exemple, le biomimétisme (imitation de la nature). Aux frontières des champs de connaissances, il y a aussi des interpénétrations de connaissances qui s’opèrent et génèrent du neuf par fertilisation croisée.

Nous pourrions comparer les domaines de connaissance à un Rubik’s cube aux combinaisons presque infinies ou même à un jeu de Lego dans la mesure où nous sommes dans un champ avec des expansions possibles. Cette comparaison signifie que de nouvelles connaissances résultent du réagencement permanent des briques de savoir.

De nouvelles connaissances surgissent souvent par inoculation d’inattendu et frottements créatifs. C’est la raison pour laquelle le Directeur Innovation doit être attentif aux approches décalées et aux acteurs atypiques : artistes, designers, créatifs, startups, etc.

Les différentes vagues d’avancées scientifiques se produisent de façon cumulative jusqu’à amener au franchissement soudain de seuils de connaissances. C’est ce phénomène d’émergence que décrit bien le philosophe et historien des sciences Thomas Kuhn dans son essai célèbre La Structure des révolutions scientifiques. La nouvelle vision du monde (paradigm shift) qui en résulte ouvre ainsi la voie à de nouvelles possibilités d’innovation. Les entreprises doivent donc être attentives à ces (r)évolutions en cours.

« La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information ». Cette citation d’Albert Einstein illustre l’idée selon laquelle les connaissances sont plus que des données ou des informations. Elles agrègent celles-ci mais les dépassent. Derrière les connaissances, il y a de l’expérience, du vécu, les mémoires du passé. Tous ces matériaux enrichissent les connaissances en leur donnant du sens.

 La deconnexion des elites

About Mozbot

Le moteur de recherche Mozbot France est proposé par les sociétés :

Abondance
3, rue des Châteaux
67140 Heiligenstein
Brioude Internet
7 Rue Emmanuel Chabrier
43100 Brioude
Raynette
1 Impasse de la Sapinière
44119 Treillieres
Abondance Brioude Internet Raynette

Et plus précisemment par Frank, Sébastien et Olivier, trois amis qui ont voulu mettre en commun leur passé et leur expérience des moteurs de recherche pour concrétiser leurs idées sur Mozbot.

Mozbot s'appellait dans un premier temps Reacteur.com. Sa première orientation, depuis sa création en 2003, a été de représenter un laboratoire d'idées dans le domaine de la recherche d'informations sur le Web. Nous avons ainsi pu tester, au fil des mois, de nombreuses fonctionnalités de recherche qui nous ont permis de mieux comprendre comment fonctionnait un moteur. Nous remercions ici chaleureusement nos premiers partenaires qui nous ont grandement aidé, à cette époque : Espotting (liens sponsorisés), Exalead et Dir.com (liens "web").

Et puis, dans un second temps, nous avons eu l'opportunité de signer un contrat avec Google pour la partie "résultats de recherche" ainsi que pour les "liens commerciaux". Nous nous sommes alors dit qu'il serait intéressant d'afficher ces résultats en ajoutant, modestement, quelques idées supplémentaires, que nous aimerions bien trouver sur un moteur lorsque nous effectuons nos propres investigations sur la toile, mais que Google ne propose pas (encore ?). Le projet étant d'envergure internationale, le nom de "Reacteur", trop "franco-français", ne convenait plus. Le moteur a alors été rebaptisé sous le patronyme de "Mozbot". Ainsi, nous avons ajouté sur ce dernier, qui fut pour cette occasion totalement réécrit, des fonctions d'affichage de copies d'écran des pages proposées, des systèmes de "liste noire" personnalisées, des informations sur le propriétaire des sites affichés dans les résultats, etc.

Troisième vie de Mozbot : un moteur qui propose à la fois les résultats de Google et de Twitter. C'est celui que vous consultez actuellement. Nous espérons qu'il vous plaira !!

D'autre part, sachez que Mozbot est également le nom d'un projet de développement par Mozilla d'un robot IRC, sur lequel vous aurez plus d'informations à l'adresse : http://www.mozilla.org/projects/mozbot/
Les deux parties se sont entendues pour partager ce nom de Mozbot. Merci, à ce sujet, à l'équipe de développement du robot.

Aide en ligne de Mozbot

Mozblog, le blog du moteur de recherche Mozbot.fr

FranceWebAsso - Le Monde Informatique

FlorenceGranjus : FranceWebAsso > Société du Savoir ...

FranceWebAsso > Société du Savoir> Choisissez l'Excellence

SRU-Electronics>Networking>FranceWebAsso & MyNewsCenterNavigator

08:32 Écrit par franceweb dans 21CenturyWebArchive, Advertising, Agenda 21, Agregator, Ailleurs sur le web, Annonces à la Une, Applications, Archive21siècle, ArchiveWeb21, Art de vivre, Art et Culture, Articles, Artisans, Association, Autoentrepreneur, Bien être, Blog, Blogs, Bonheur, Citoyen, Collaborative, Collections, Collectivité, Communication & relations médias, Community, Conseil, Consummateur, DATA, Digital, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Diverse, Education, Electeur, Emploi, Entrepreneurship, Entreprises, Europe, Evénements, Exposants, Facebook, France, FranceWeb, e-Globalnetwork, Groupes, Informatique, Innovation, Internet, Internet Citoyen, Jeunesse, La Vie des Idées, LMathieuwebcollection, Ma Bibliothèque, Ma Tablette Magique, Madeleine et Stefan Raducanu de FranceWeb, Mobile, MyNewsCenterNavigator, OneGlobalLocal, Opportunités, Organisation, Organisme, PoissyWeb Social Network, PoissyWebCitoyen, Recherche, RemiFranceWeb,Editeur Internet,Infoproduits, Sharing, Smart Data Collective, SmartCity, Social Media Intelligence, SRU-Electronics, Stefan V. Raducanu, Stefand'Internet, StefandeFranceWeb, StefanWebCollection, Travailleur, We Are FWCitizens, Web, Women, Work, World, YouTube | Tags : poissysmartcity, francewebasso, francewebsharing, sru-electronics, dipl.ing.stefanv.raducanu, innovation, créativité, croissance, numérique, participatif, stratégie, madeleine et stefanraducanu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |

16/12/2017

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement. Stefan V. Raducanu, Président FranceWebAsso

FRANCE WEB : POUR VOUS ET AVEC VOUS ! Parlez-nous de vous! Créer et partager... La méthode FranceWebAsso, La nouvelle société du Savoir comme le support des connaissances humaines et des communications dans les domaines techniques, économiques et sociaux ».

La méthode FranceWeb consiste à faire découvrir et acquérir à une personne la compréhension des enjeux, des opportunités et des solutions à travers une attentive observation des faits au lieu de l’abreuver de concepts savants ou de théories préconçues.

Avec son projet stratégique, PoissySmartCity vision 2021, FranceWeb se donne pour mission d’être toujours présent pour connecter chacun à son essentiel et lui faire vivre une expérience unique au quotidien en concevant les services numériques qui lui permettent de profiter, en toute confiance de ce qui lui importe le plus.

Au lieu de partir de nous, des technologies, de nos offres, de nos blogs nous allons désormais partir du citoyen, de ses attentes et des aspirations. Il s’agit d’écouter puis d’agir pour fabriquer ensemble des solutions « sur mesure » qui répondent véritablement aux besoins de nos lecteurs.

Nous réaliserons notre ambition grâce à cinq leviers d’actions et une dynamique, celle d’une entreprise digitale efficace et responsable.

Offrir une connectivité enrichie
Réinventer la relation citoyen
Construire un modèle d’employeur digital et humain
Accompagner la transformation du client entreprise
La dynamique d’une entreprise digitale efficace et responsable

La mission spécifique de FRANCEWEB est à la fois plus restreinte et plus ambitieuse : penser la place des associations au sein du modèle politique français et formuler des propositions adaptées à un objectif central, l’institutionnalisation d’un objet encore mal identifié, le dialogue civil.
Quel objectif ?

- Il s’agit, en première analyse, d’assurer au dialogue civil une place équivalente et analogue à celle qui est depuis longtemps reconnue au dialogue social :
En surmontant une difficulté : il n’y a pas en matière de dialogue civil, l’équivalent du code du travail. La loi de 1901 n’envisage l’association que comme une liberté, pas comme une institution. Même si la loi reconnaît des régimes juridiques distincts (associations déclarées ou non, reconnues ou non d’utilité publique), elle a d’abord pour caractéristique initiale de sembler exclure globalement les associations du champ de la production de l’intérêt général.(Il va sans dire que cette perspective a très vite été corrigée par la pratique et que ce n’est plus la conception que s’en font les pouvoirs publics contemporains ; mais il en reste quelque chose dans les représentations).
FranceWebAsso-> réseau d’intelligence collective -> Nouvelle société du savoir, un instrument d’intelligence collective ! projet architectural majeur du 21ème siècle,...http:// idfregionconnectee.20minutes- blogs.fr/accueil/
Un univers de possibilités

Imaginez un monde dans lequel chaque être humain peut librement obtenir et partager des connaissances. Ceci est notre engagement.
Stefan V. Raducanu, Président FranceWebAsso

Tél: +33(0)139 655 034 Mobile: +33(0)621 974 799

Destinataire du message

Florence Granjus

14/10/2016

JOEL DE ROSNAY, Surfer la vie – Comment sur-vivre dans une société fluide« , le scientifique pionnier du surf sur la côte basque, auteur ..Vous êtes la multitude !.

La perspective du transhumanisme fait planer la menace d'un monde dans lequel l'homme se trouve en concurrence avec lui-même et crée les conditions de sa propre disparition

joel-de-rosnay.jpeg

« Au transhumanisme, élitiste et narcissique, qui s'adresse à l'individu, je préfère l'hyperhumanisme, qui parle à la société. » (Crédits : Jean-Daniel Chopin)

Scientifique, prospectiviste, l'auteur qui dans "Le Macroscope" en 1975 déjà avait vu venir les révolutions technologiques actuelles, surfe sur la vie comme sur les vagues. A bientôt 80 ans, Joël de Rosnay signe "Je cherche à comprendre. Les codes cachés de la nature", un livre de synthèse qui interroge l'homme et les mystères de l'univers. Grâce aux smartphones, à l'intelligence artificielle et aux réseaux sociaux, il prédit l'émergence d'une "intelligence collective augmentée" qui va engendrer un hyperhumanisme, bien préférable selon lui au cauchemar transhumaniste de la Silicon Valley.

LA TRIBUNE - Vous venez de publier votre nouvel ouvrage, "Je cherche à comprendre... - Les codes cachés de la nature"(*), quel en est le message principal?

JOEL DE ROSNAY - Le mot-clé, c'est « codes ». Les codes qui semblent avoir été utilisés pour programmer la nature et lui conférer une telle unité, une telle harmonie, que je décris en évoquant notamment la suite de Fibonacci ou le nombre d'or. Mais aussi les codes qui programment la société, le code social, le Code pénal, le code des impôts, le Code de la route... et même le code PIN. Et encore, les codes sources qui ouvrent la possibilité de créer une intelligence artificielle et du deep-learning.

La perspective du transhumanisme fait planer la menace d'un monde dans lequel l'homme se trouve en concurrence avec lui-même et crée les conditions de sa propre disparition. Mais il existe peut-être des solutions alternatives. Plutôt que l'intelligence artificielle, nous pouvons opter pour une intelligence augmentée collective nourrie de réflexion et de spiritualité. Plutôt que le transhumanisme, viser l'hyperhumanisme.

À qui s'adresse votre livre ?

Je l'ai d'abord écrit pour moi. L'harmonie de la nature que j'y décris a changé ma façon de voir les choses et a conforté mon espoir dans un avenir positif. Mais il s'adresse à la fois au grand public, aux politiques, aux industriels - qui aujourd'hui, sont dans une vision catégorique, séquentielle, analytique, pyramidale... J'essaie de montrer pourquoi il faut briser ces catégories. La structure de l'organisation sociétale, pyramidale et hiérarchique, qui elle-même découle d'une volonté d'exercice solitaire du pouvoir -le « libido dominandi » de Machiavel-, constitue l'un des plus grands freins à l'avènement de cette société que j'appelle de mes vœux.

Qu'est-ce qui vous donne néanmoins espoir ?

La montée de cette génération mondiale, née avec les réseaux sociaux et les nouvelles technologies, me donne le sentiment que l'on peut faire quelque chose ensemble. Ces jeunes, qui sont à la recherche d'un rôle plutôt que d'un job, bouleversent totalement le monde du travail. En France même, on compte 2,8 millions de slashers (qui cumulent plusieurs emplois) ou freelancers (qui sont à leur compte). Mais, curieusement, ni les politiques ni même les écrivains ne le voient. Ils ne font pas confiance à cette génération montante. Être majoritaire ne suffit pas tant que les détenteurs actuels du pouvoir ne leur font pas confiance, ne les laissent pas expérimenter... Emmanuel Macron, par exemple, est d'une génération qui a compris cette montée en puissance des jeunes et qui a confiance en ce qu'ils font.

On voit néanmoins fleurir des initiatives innovantes dans certaines villes ou au sein de certaines entreprises...

C'est vrai. Les villes et les entreprises, du moins certaines d'entre elles, sont très en avance  sur les États. Par exemple, à l'instar de Copenhague, elles sont de plus en plus nombreuses à viser 100% d'énergies renouvelables d'ici à 2030 ou 2040. Malgré l'intermittence de certaines énergies renouvelables, elles y parviendront grâce à des économies d'énergie, de l'efficacité énergétique, des réseaux intelligents et un mix énergétique adapté aux ressources locales. Je ne pense pas qu'il faille continuer d'investir des milliards dans des modes de production d'énergie centralisés comme les EPR qui, en outre, sont de plus en plus coûteux, alors que le prix des énergies renouvelables, au contraire, n'en finit pas de baisser dans le monde entier. Dans le même temps, la France est un des pays les plus avancés d'Europe en matière de smart grids.

On voit même, à Québec ou à Brooklyn, des habitants s'échanger l'électricité solaire qu'ils produisent en utilisant la Blockchain.

De façon plus générale, les villes sont l'avenir du monde. Elles concentrent les crises économique, écologique, humaine, la crise de l'emploi, celle du logement... et donc les solutions pour y remédier. Une ville fonctionnant en économie circulaire est un modèle de sauvetage du monde. C'est sur ces principes d'écologie intelligente et d'économie circulaire que j'ai accompagné l'Île Maurice - où je suis né et où j'ai vécu - dans le cadre de "Maurice Île durable" (MID). Si on peut le faire à Maurice, alors on peut le faire partout.

Vous opposez à l'intelligence artificielle une intelligence collective augmentée: comment la bâtir?

J'ai dit que j'ai moins peur de l'intelligence artificielle que de la bêtise naturelle! Mais je crois plus à l'« intelligence collective augmentée » que j'évoquais déjà dans mon livre "Le Macroscope", en 1975! Grâce aux smartphones, à l'intelligence artificielle, à la robotique, auxquels s'ajoute le pouvoir de l'interconnexion des uns avec les autres, nous devenons plus que nous-mêmes. Nous pouvons démultiplier nos capacités. Nous sommes à la veille d'une mutation de l'espèce humaine qui va advenir dans le siècle qui vient.

Aujourd'hui, ce potentiel est occulté par la concurrence, la compétition, la volonté de pouvoir... mais l'empathie, l'altruisme, la reconnaissance de la diversité, le partage, l'art, l'amour... permettraient de faire émerger cette nouvelle espèce humaine.

À l'inverse du transhumanisme - élitiste, égoïste et narcissique, qui s'adresse à l'individu et son rêve d'immortalité, l'hyperhumanisme parle à la société et peut conduire à une collectivité mieux organisée, respectueuse, capable de créer une nouvelle humanité.

Je reconnais qu'il s'agit d'un pari. Plutôt qu'optimiste, je me considère comme positif, constructif et pragmatique. Dans ce livre, j'ai voulu témoigner de ma confiance en notre capacité de construction collective de l'avenir, grâce à l'intelligence augmentée qui nous incite à être encore plus humain qu'aujourd'hui.

Depuis quarante ans, vous avez anticipé toutes les grandes tendances de la société. Vous est-il arrivé d'être surpris ou déçu par rapport à ce que vous aviez pressenti?

C'est vrai qu'en cinquante ans, j'ai vu venir les tendances, avant les autres. Et je ne me suis pas trop trompé. Ce « pattern recognition » apparaissait déjà dans Le Macroscope en 1975. Mais je dois reconnaître que j'avais sous-estimé la rapidité avec laquelle la robotique a modifié nos sociétés. Dans un autre registre, je n'avais pas saisi dans toute son ampleur la montée en puissance de nouvelles valeurs portées par les Millennials, cette génération qui, en dix ou quinze ans, impose une vision totalement nouvelle de la société. En revanche, j'avais nettement surestimé la capacité des politiques à se rénover eux-mêmes et à sortir de cette vieille école pyramidale. Seuls Emmanuel Macron et NKM sont d'une génération qui a compris la montée au pouvoir de la jeunesse et expriment une confiance en eux et en leur dynamisme.

Aujourd'hui, n'êtes-vous pas inquiets de la puissance des GAFA [Google, Apple, Facebook, Amazon] et autres NATU [Netflix, Airbnb, Tesla, Uber]?

En effet, le "solutionnisme" de la Silicon Valley, qui veut changer le monde par la technologie, m'inquiète. Les Gafa, ce sont des entreprises-Etats, dont la capitalisation boursière équivaut à la richesse totale de certains pays. Ces véritables monopoles numériques transversaux se heurtent à des États-nations qui ne le sont pas du tout. Ce sont avant tout des plateformes d'intelligence collaborative, bien plus que des sites de e-commerce.

Grâce au big data, ils créent de la valeur ajoutée à partir des informations que nous laissons chez eux et la revendent à d'autres. Cela crée une situation gagnant/gagnant très curieuse.

Mais nous pouvons lutter contre ces conditions monopolistiques en utilisant les mêmes outils, grâce à la co-régulation citoyenne participative, qui permet de passer de la société de l'information à celle de la recommandation. C'est le "citizen feedback" dont je parlais dans Le Macroscope. Cela répond aux attentes de ces jeunes à la recherche d'un rôle plutôt que d'un job, et à celles des entreprises qui aspirent à endosser, elles aussi, un rôle sociétal. Ce changement va se faire par auto-évaluation. Au-delà des votes, des sondages, des référendums, les nouveaux outils permettent une auto-évaluation collective et en temps réel de nos actions collectives. C'est ce qui a été fait concernant le taux de pollution observé lors de la journée sans voiture.

Cela me semble une piste nettement plus prometteuse que de s'opposer à la croissance des Gafa et des Natu par une réglementation d'interdiction, dont l'impuissance actuelle de l'Union européenne montre bien qu'elle ne fonctionne pas.

Votre livre se termine sur une évocation de la spiritualité. N'est-ce pas en contradiction avec votre profil de scientifique?

Je parle en effet de spiritualité et d'émerveillement, deux mots étranges pour un vulgarisateur scientifique. Mais je ne suis pas le premier à être émerveillé par l'unité et l'harmonie de la nature... Einstein, Spinoza, Pythagore ou encore Jacques Monod l'ont été avant moi. Lorsqu'on observe cette perfection, on ne peut que se demander ce qu'il y a derrière. On dirait que tout a été fait pour aboutir à cette harmonie. Pour beaucoup, la réponse à cette question est « Dieu ». Mais je ne suis pas dans une approche religieuse, du rite, du dogme. Néanmoins, comme mes amis Hubert Reeves et Yves Coppens, je m'interroge sur cette forme d'organisation inexpliquée qui pose question. Le scientifique que je suis avoue ne pas connaître la réponse. C'est un « mystère inexplicable, mais présent ». Dans mon livre, je fais référence à la tapisserie de la licorne. La plupart des gens ne voient que le résultat, sublime. Mais les scientifiques ou les philosophes vont voir derrière la tapisserie pour essayer d'interpréter les motifs. Je ressens un sentiment de spiritualité laïque, émergeant de l'unité, qui m'incite à donner du sens à ma vie et à transmettre.

Propos recueillis par Philippe Mabille et Dominique Pialot

(*) "Je cherche à comprendre... Les codes cachés de la nature", de Joël de Rosnay, Editions Les liens qui libèrent (LLL), 165 pages, 17,50 euros.

Joël de Rosnay, espèce humaine, mutation, transhumanisme, hyperhumanisme, Silicon Valley, révolutions technologiques, prospective, univers, smartphones, intelligence artificielle, réseaux sociaux, intelligence collective augmentée,

 francewebasso,franceweb,poissywebcitoyen,poissysmartcity,mynewscenternavigator,stefanv.raducanuu,sru-electronics,sociétés du savoir,portails de travail collaboratif,gestion de connaissances,transformation de l'information,km,bi,b2b,b2x,ie,poissy,france,paris,monde,world,network,networking,onegloballocal,ask,belive,stefa de france,stefan le grand,newsletters,people,performance &pay,contact facilitator,newsagregator,business,content,connaissances partagées,participative transformation,francewebsharing,interactive business communities,knowledge,risk and profits,sociotechnical system humankind has over seen,competitive intelligence for you,beyond knowledge,micro-moments,construire des sociétés de savoir avec franceweebasso

francewebasso,franceweb,poissywebcitoyen,poissysmartcity,mynewscenternavigator,stefanv.raducanuu,sru-electronics,sociétés du savoir,portails de travail collaboratif,gestion de connaissances,transformation de l'information,km,bi,b2b,b2x,ie,poissy,france,paris,monde,world,network,networking,onegloballocal,ask,belive,stefa de france,stefan le grand,newsletters,people,performance &pay,contact facilitator,newsagregator,business,content,connaissances partagées,participative transformation,francewebsharing,interactive business communities,knowledge,risk and profits,sociotechnical system humankind has over seen,competitive intelligence for you,beyond knowledge,micro-moments,construire des sociétés de savoir avec franceweebasso Et L'Homme créa la Vie

francewebasso,franceweb,poissywebcitoyen,poissysmartcity,mynewscenternavigator,stefanv.raducanuu,sru-electronics,sociétés du savoir,portails de travail collaboratif,gestion de connaissances,transformation de l'information,km,bi,b2b,b2x,ie,poissy,france,paris,monde,world,network,networking,onegloballocal,ask,belive,stefa de france,stefan le grand,newsletters,people,performance &pay,contact facilitator,newsagregator,business,content,connaissances partagées,participative transformation,francewebsharing,interactive business communities,knowledge,risk and profits,sociotechnical system humankind has over seen,competitive intelligence for you,beyond knowledge,micro-moments,construire des sociétés de savoir avec franceweebasso

Le macroscope

Vers une vision globaleJoël de Rosnay(Auteur) Paru en mars 2014Essai (poche)
 

 

francewebasso,franceweb,poissywebcitoyen,poissysmartcity,mynewscenternavigator,stefanv.raducanuu,sru-electronics,sociétés du savoir,portails de travail collaboratif,gestion de connaissances,transformation de l'information,km,bi,b2b,b2x,ie,poissy,france,paris,monde,world,network,networking,onegloballocal,ask,belive,stefa de france,stefan le grand,newsletters,people,performance &pay,contact facilitator,newsagregator,business,content,connaissances partagées,participative transformation,francewebsharing,interactive business communities,knowledge,risk and profits,sociotechnical system humankind has over seen,competitive intelligence for you,beyond knowledge,micro-moments,construire des sociétés de savoir avec franceweebassoSurfer la Vie : le nouveau livre de Joël de Rosnay - Surf Prevention

blog.surf-prevention.com/2012/04/11/surfer-la-vie-livre-joel-de-rosnay/
11 avr. 2012 - Dans ce nouveau livre, « Surfer la vie – Comment sur-vivre dans une société fluide« , le scientifique pionnier du surf sur la côte basque, auteur ...

francewebasso,franceweb,poissywebcitoyen,poissysmartcity,mynewscenternavigator,stefanv.raducanuu,sru-electronics,sociétés du savoir,portails de travail collaboratif,gestion de connaissances,transformation de l'information,km,bi,b2b,b2x,ie,poissy,france,paris,monde,world,network,networking,onegloballocal,ask,belive,stefa de france,stefan le grand,newsletters,people,performance &pay,contact facilitator,newsagregator,business,content,connaissances partagées,participative transformation,francewebsharing,interactive business communities,knowledge,risk and profits,sociotechnical system humankind has over seen,competitive intelligence for you,beyond knowledge,micro-moments,construire des sociétés de savoir avec franceweebassoSurfer la vie de Joël de Rosnay - YouTube

▶ 2:23https://www.youtube.com/watch?v=YxBO8ty5LL8
23 avr. 2012 - Ajouté par TripleCBordeaux
Joël de Rosnay nous parle de son livre "Surfer la vie" qui sort le 16 mai aux éditions Les liens qui libèrent.
 

francewebasso,franceweb,poissywebcitoyen,poissysmartcity,mynewscenternavigator,stefanv.raducanuu,sru-electronics,sociétés du savoir,portails de travail collaboratif,gestion de connaissances,transformation de l'information,km,bi,b2b,b2x,ie,poissy,france,paris,monde,world,network,networking,onegloballocal,ask,belive,stefa de france,stefan le grand,newsletters,people,performance &pay,contact facilitator,newsagregator,business,content,connaissances partagées,participative transformation,francewebsharing,interactive business communities,knowledge,risk and profits,sociotechnical system humankind has over seen,competitive intelligence for you,beyond knowledge,micro-moments,construire des sociétés de savoir avec franceweebassoL’Âge de la multitude – Le livre

Et si nous étions, sans le savoir, les principaux acteurs de l’économie numérique ? Si nos vies, nos interactions, nos créations étaient la source déterminante de la valeur et de la croissance de l’économie ? Si les stratégies du futur consistaient à capter cette puissance qui est en nous ?

Telle est la thèse de ce livre.

La révolution numérique est derrière nous. Des milliards d’êtres humains sont aujourd’hui instruits et informés, équipés et connectés. Leur désir de créer, de communiquer et de partager n’a jamais rencontré autant de possibilités de passer à l’acte. Ces milliards d’individus composent une « multitude » puissante, mouvante et active, qui bouleverse l’ancien ordre économique et social et ouvre la voie au troisième âge du capitalisme.

La multitude est désormais la clef de la création de valeur dans l’économie. Qui sait susciter, capter et redistribuer la créativité de la multitude peut devenir un géant de l’économie numérique. Qui accepte et nourrit la multitude peut gouverner avec une efficacité jamais atteinte. A l’inverse, qui ne voit pas que l’essentiel de l’intelligence et de la puissance est en dehors de son organisation risque de se faire balayer par les champions de l’économie numérique : ceux qui, par des innovations radicales, font alliance avec la multitude. La multitude est devenue la clef du succès des organisations. Elle est la richesse des nations d’après la révolution numérique.

L’Âge de la multitude dresse la fresque de la transformation en cours. Il offre une synthèse originale des évolutions techniques, économiques, sociales et politiques en cours, puisant à la fois dans l’histoire du numérique et dans son actualité la plus récente. C’est surtout un essai ouvrant de nouvelles perspectives sur l’analyse de la valeur, la stratégie des entreprises, la politique industrielle et la démocratie elle-même.

12:26 Écrit par franceweb dans 21CenturyWebArchive, Agregator, Apprentissage, ArchiveWeb21, Art de vivre, Articles, Blog, Citoyen, Collaborative, Collections, Collectivité, Community, Conseil, Culture, Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu, Evénements, Exposants, FranceWeb, e-Globalnetwork, FranceWebAsso, Groupes, Ile de France, Innovation, International, Internet, Internet Citoyen, Joël de Rosnay, Ma Bibliothèque, Madeleine et Stefan Raducanu de FranceWeb, Monde, OneGlobalLocal, Other News, Partenaires, Poissy Ville Durable, PoissyWeb Social Network, Recherche, Réseau, SmartCity, Social Media Intelligence, SRU-Electronics, StefanWebCollection, Web, Work, World, YouTube | Tags : francewebasso, franceweb, poissywebcitoyen, poissysmartcity, mynewscenternavigator, stefanv.raducanuu, sru-electronics, sociétés du savoir, portails de travail collaboratif, gestion de connaissances, transformation de l'information, km, bi, b2b, b2x, ie, poissy, france, paris, monde, world, network, networking, onegloballocal, ask, belive, stefa de france, stefan le grand, newsletters, people, performance &pay, contact facilitator, newsagregator, business, content, connaissances partagées, participative transformation, francewebsharing, interactive business communities, knowledge, risk and profits, sociotechnical system humankind has over seen, competitive intelligence for you, beyond knowledge, micro-moments, construire des sociétés de savoir avec franceweebasso | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu