Avertir le modérateur

20/05/2016

Yvelines, Très haut débit : un déploiement à deux vitesses ? Le déploiement du très haut débit à 100 % par fibre optique est déjà largement engagé par les opérateurs privés en zone urbaine. Dans les zones rurales, le conseil départemental a ....

Le très haut débit devient de plus en plus indispensable aux 600.000 foyers yvelinois. Alors que les opérateurs privés accusent un certain retard dans la création du réseau en fibre optique, le conseil départemental a annoncé son nouveau plan pour les communes rurales, dont le contenu ne satisfait pas tous les élus locaux.

Très haut débit : un déploiement à deux vitesses ?

Le déploiement du très haut débit à 100 % par fibre optique est déjà largement engagé par les opérateurs privés en zone urbaine. Dans les zones rurales, le conseil départemental a récemment annoncé son nouveau plan de déploiement. Dans 23 % des cas, la montée en débit du réseau cuivre est privilégiée.

Ce nouveau plan public départemental fait suite à l’annulation d’un premier projet voté en 2012, qui prévoyait d’ici 2020 une couverture totale par un réseau fibré des 100 000 foyers dont la collectivité a la responsabilité. Dans la nouvelle version, 23 % continueront d’utiliser une technologie améliorée du réseau cuivre avec une « montée en débit ». Ce choix s’expliquerait par une volonté d’augmenter plus rapidement les débits dans les communes les plus en difficulté.

Lancé par l’Etat qui en a confié la charge aux collectivités territoriales et aux opérateurs privés, le déploiement d’internet à très haut débit est devenu un enjeu économique. « Aujourd’hui, la première question posée par les gens à l’achat de lots dans des lotissements est le débit internet. S’il n’y a pas au moins 2 Mbits/s de débit, ils ne viennent pas », constate Laurent Rochette, chef de la mission numérique du conseil départemental.

Montée en débit, satellite, fibre optique : quelles différences ?

Une connexion est considérée comme étant à très haut débit à partir d’un débit descendant, du réseau vers l’usager, de 30 Mbits/s. Le satellite, s’il est cher et moins rapide que le débit maximal de 25 Mbits/s d’une connexion ADSL, permet cependant un accès dans des zones très isolées.

La montée en débit consiste à créer des sous-répartiteurs (NRA) situés à moins d’un kilomètre des abonnés. Ces derniers bénéficient alors, en utilisant la technologie VDSL2 (une évolution de l’ADSL, Ndlr), d’un débit descendant compris entre 25 et 100 Mbits/s, et d’un débit montant allant de 5 à 30 Mbits/s, la vitesse de la connexion augmentant avec la proximité du sous-répartiteur.

La fibre optique introduit de son côté une rupture beaucoup plus importante, en particulier lorsqu’elle est amenée directement jusqu’à l’abonné (solution FTTH, Ndlr). C’est le cas dans les communes yvelinoises où le conseil départemental et les opérateurs privés déploient cette technologie. Elle offre alors actuellement, selon l’abonnement et l’opérateur choisis, des débits descendants de 100 Mbits/s à 1 Gbits/s, et des débits montants de 50 à 200 Mbits/s.

Dans les Yvelines, les zones confiées aux opérateurs privés, dans 104 communes largement urbaines, représentent 500 000 foyers à raccorder. Très largement sous la responsabilité de l’ex-opérateur public Orange, ce déploiement, aujourd’hui bien entamé, accuse environ un an de retard.

« Nous déployons une infrastructure qui va durer 50 ans, c’est pareil qu’une ligne TGV » , explique Jean-Claude Brier, directeur des relations régionales Île-de-France chez SFR, en responsabilité à Achères. Les deux difficultés que nous rencontrons sont l’écrasement des fourreaux souterrains (déjà posés dans les années 1970 par l’Etat lors de la création du réseau cuivre, Ndlr), et, pour les réseaux aériens, des zones où il faut parfois changer un poteau sur deux. »

 « Les maires peuvent-ils attendre 2020 ou 2022 pour la fibre optique ? », demande Karl Olive (LR), le vice-président chargé du numérique au conseil départemental pour justifier la montée en débit.
« Les maires peuvent-ils attendre 2020 ou 2022 pour la fibre optique ? », demande Karl Olive (LR), le vice-président chargé du numérique au conseil départemental pour justifier la montée en débit.

Du côté d’Orange, alors que 51 000 foyers étaient raccordés il y a 18 mois, ils seront 150 000 dans les prochaines semaines. « Les critères de sélection [pour l’ordre du déploiement] sont nos réseaux actuels (qualité du débit, Ndlr), la densité d’habitat, l’analyse socio-économique de la clientèle et la présence de la concurrence », précise Rémi Dupuy, délégué Orange sur l’Ouest francilien. En vallée de Seine, « tout le monde sera fibré en 2020 au plus tard », ajoute-t-il.

Dans les 158 communes relevant du conseil départemental, la solution adoptée en remplacement du plan initial est un mélange entre fibre optique et montée en débit. L’objectif est de permettre une amélioration des débits dès 2017, plus vite qu’avec un déploiement intégral, avance Karl Olive (LR), maire de Poissy et vice-président chargé du numérique au conseil départemental : « Les maires peuvent-ils attendre 2020 ou 2022 pour la fibre optique ? »

Les communes sélectionnées pour une montée en débit répondent à quatre critères, selon Laurent Rochette, le responsable technique : « Quel est le déficit de débit actuel ? Est-ce techniquement possible ? Peut-on couvrir favorablement au moins 50 % de la population ? Est-ce que cela fait sens financièrement ? » Pour ces villages, il faudra ensuite attendre « 2022 à 2025 » pour voir arriver la fibre optique.

Montée en débit : quelles communes concernées ?

Parmi les 158 communes de la zone d’initiative publique yvelinoise, 54, représentant 23 % des 100 000 raccordements, sont concernées par une montée en débit pour l’instant (il pourrait y avoir quelques adaptations d’ici quelques semaines et l’adoption du plan définitif, Ndlr). Huit d’entre elles sont situées dans la zone de couverture et de distribution de La Gazette : Les Alluets-le-Roi, Aulnay-sur-Mauldre, Brueil-en-Vexin, Guernes, Guitrancourt, Mézières-sur-Seine, Moisson, Saint-Martin-la-Garenne.

Côté finances, le plan voté en 2012 prévoyait un investissement de 158 millions d’euros, dont 60 à la charge du Département. Cette nouvelle version est estimée à 110 millions d’euros, dont environ 70 pour le conseil départemental. Par ailleurs, si la fibre est ensuite louée environ 13 euros par mois et par abonné aux opérateurs, la montée en débit ne procure aucun revenu après son déploiement.

Depuis l’annulation du plan dont il avait la responsabilité jusqu’en 2014, et qui aboutissait selon lui à faire « plus vite et moins cher », le conseiller départemental Yves Vandewalle (LR) ne décolère pas. « Pour moi, le très haut débit est un service public, comme l’eau ou l’électricité. Certains n’auront pas le même accès avec un internet au rabais », estime l’élu du Sud des Yvelines. Il déplore aussi que la participation financière demandée aux intercommunalités « passe de 18 % à 25 % ».

L’actuel responsable politique du déploiement rappelle qu’Yves Vandewalle était aussi chargé du raccordement au très haut débit des collèges et des zones d’activités, « un cuisant échec ». Alors, si Karl Olive dit « le comprendre dans sa démarche », il estime le conseil départemental « contraint par une situation économique dramatique », et prône plutôt « une démarche positive où l’on dise enfin aux Yvelinois que le Département est en mouvement ».

Collèges et lycées yvelinois tous fibrés fin 2017

Sous la responsabilité du conseil départemental, les collèges yvelinois devraient tous être raccordés au réseau de fibre optique d’ici à la fin de l’année 2017. « Nous sommes sur un programme de travaux très agressif », indique Laurent Rochette, chef de la mission numérique.

Le conseil régional d’Île-de-France, chargé de la gestion des lycées, a aussi demandé que le conseil départemental déploie la fibre optique dans ces établissements. Ce partenariat juste conclu doit aboutir à l’arrivée du très haut débit dans cinq lycées cette année, et dans les 50 autres en 2017.

Zones d’activité : le second déploiement semble le bon

Déployée et commercialisée dans 68 zones d’activités économiques sur les 118 que comptent les Yvelines, la fibre optique à débit garanti séduit les patrons. Depuis le lancement des nouvelles offres en octobre, à des prix très inférieurs à ceux proposés précédemment, 65 entreprises sont raccordées au très haut débit par ce biais. Pour l’instant géré en régie publique, ce réseau le sera très bientôt par un syndicat mixte ouvert associant les intercommunalités.

En 2009, le conseil départemental choisissait Eiffage pour une délégation de service public destinée à créer et à gérer un réseau de fibre optique desservant les zones d’activité. Mais, si Eiffage construit partiellement le réseau, il le vend à des tarifs prohibitifs. En 2014, le Département casse le contrat, paie 15,3 millions d’euros de dédommagement et récupère le réseau en régie.

« Sur ce réseau, Eiffage a installé 6 clients en quatre ans, nous avons installé 65 clients en quatre mois », se satisfait le chef de la mission numérique au conseil départemental. « Notre objectif est de finir l’année avec 180 à 200 clients, même si nous allons sans doute mettre en place des actions promotionnelles pour se donner les moyens de le dépasser », complète le vice-président chargé du dossier, Karl Olive (LR).

Par ailleurs, lors d’une réunion à Mantes-la-Jolie en février, les chefs d’entreprises demandaient s’il était envisageable d’amener également ce réseau à proximité des zones d’activité. Ce sera bien le cas, annonce Karl Olive : « Le syndicat mixte n’aura plus de limites [juridiques], on ne sera plus limité au seul périmètre des zones d’activité. Avant de le faire, nous voulions vérifier que notre modèle tarifaire et de services était pertinent. »

Mise à jour, 19 mai 2015 : Une précédente version de cet article indiquait que le conseil départemental des Yvelines avait dédommagé Eiffage à hauteur de 10,7 millions d’euros.

Si vous êtes désireux d'apporter votre contribution à notre laboratoire d'idées, à vous d'agir !

Contact: Stefan Raducanu, Président, Tél:01 39 65 50 34 Mobile : 06 21 97 47 99

STRATEGIE DE L’IMMATERIEL, prospective, « La France dans l’économie du savoir et de la connaissance".

  • L'homme produit des connaissances notamment techniques pour maîtriser ce qui n'est pas vraiment maîtrisable : notre condition humaine et ses limites spatio-temporelles. L'individu aspire de plus en plus à son libre arbitre. Nos connaissances explosent et apportent des réponses à la solution de ces problèmes complexes, mais plus personne, individu, équipe, entreprise, pays, ne peut prétendre les maîtriser seul, on est entré dans une logique d'interdépendance, donc de solidarité. L'explosion des connaissances permet de pallier à moyen terme toute défaillance de ressource physique, en revanche le progrès technique - et aussi les problèmes qu'il soulève- contraignent à une innovation permanente, la créativité est devenu le facteur critique. En réalité le monde moderne ne peut fonctionner qu'en réseau, la valeur se crée par les interactions entre acteurs, individus, entreprises et leurs partenaires, ou pays et le reste du monde. La création de valeur sera proportionnelle à la qualité des interactions, et non à leur quantité. On peut faire beaucoup avec peu. On peut également prendre des gens très intelligents, les mettre ensemble pour obtenir une grande inintelligence. La haute administration le démontre souvent. Les état-majors de certaines entreprises aussi.
  • C'est visiblement complexe en France, nos décideurs sont-ils outillés pour répondre à l'enjeu majeur : production collective et partenariat ?
  • Comment soutenir une stratégie de l'immatériel pour mieux valoriser l'entreprise et construire de nouveaux repères pour décider ?
    Pourquoi la tendance actuelle au marchandisage et à l'industrialisation des biens immatériels de toute nature, et plus largement les pratiques en matière de propriété intellectuelle, représente un enjeu et des risques majeurs pour le développement économique des entreprises et plus largement du continent européen dans son ensemble ?
    Quels indicateurs et quels métriques au quotidien pour être opérationnel ?
  • Nous proposons de porter une action qui prendrait en compte trois éléments :
  • - Le développement toujours plus rapide des technologies  impose aux entreprises de se préparer aux mutations qu’elles vont introduire, que ce soit dans les produits, les services ou les procès et donc d’INNOVER
    - Adopter des technologies nouvelles, innover, anticiper, … ne peut se faire sans se cadrer dans une réflexion stratégique
    - Ces innovations affecteront toutes les fonctions de l’entreprise et nécessitent d’y préparer  tout le monde par la formation adaptée.
  • D’ores et déjà, on peut citer à titre d’exemple, les thématiques suivantes :
  • -          e-transformation de la société : la société de l'information
    - e-transformation de l'entreprise : utilisation collective d'Internet
    - e-transformation de l'économie et e-gouvernance
    - L'Intelligence Territoriale : Identité, compétitivité et attractivité des territoires dans la société en réseau , promouvoir la mise en place des réseaux entre les administrations déconcentrées pour mutualiser les moyens et développer une culture de partage d’informations. 
  • -          Définir l’intelligence économique comme une priorité nationale dotée d’une articulation territoriale, l’affaire des entreprises, des citoyens.
  • -          Définir le périmètre stratégique de la performance globale de la France 
  • 1agld1r.gifFRANCE WEB ASSO,PREMIER RESEAU INTERACTIF,UNE APPROCHE ORIGINALE,COMMUNICATIONS UNIFIES POUR LES ENTREPRISES, TOUS ENTREPRENEURS DE LA CONNAISSANCE.-           

Si vous êtes désireux d'apporter votre contribution à notre laboratoire d'idées, à vous d'agir !

Contact: Stefan Raducanu, Président, Tél:01 39 65 50 34 Mobile : 06 21 97 47 99

 

08:43 Écrit par franceweb dans 21CenturyWebArchive | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |

17/05/2016

EURO 2016, Les camps de base des équipes qualifiées, FranceWebSharing, confie son ambition d'offrir à la France et au football le meilleur événement possible sur un plan sportif mais aussi populaire.

 francewebsharing,francewebasso,mynewscenternavigator,myselection,actualités,agenda 21,agregator,annonces à la une,blog,collections,communication & relations médias,dipl.ing.stefan v.raducanu,diverse,europe,evénements,franceweb,e-globalnetwork,international,internet,lmathieuwebcollection,loisirs,madeleine et stefan raducanu,monde,onegloballocal,opportunités,partenaires,poissy ville durable,poissyweb social network,poissywebcitoyen,pub,réseau,sharing,social media intelligence,sport,sru-electronics,stefanwebcollection,travel,tourisme,voyage,web,world,yvelinesfrancewebsharing,francewebasso,mynewscenternavigator,myselection,actualités,agenda 21,agregator,annonces à la une,blog,collections,communication & relations médias,dipl.ing.stefan v.raducanu,diverse,europe,evénements,franceweb,e-globalnetwork,international,internet,lmathieuwebcollection,loisirs,madeleine et stefan raducanu,monde,onegloballocal,opportunités,partenaires,poissy ville durable,poissyweb social network,poissywebcitoyen,pub,réseau,sharing,social media intelligence,sport,sru-electronics,stefanwebcollection,travel,tourisme,voyage,web,world,yvelines

Voulant offrir une expérience inégale à ses lecteurs,  à la France et au football, le meilleur événement possible sur un plan sportif mais aussi populaire, FranceWeb développe plusieurs app.exclusives : MyNewsCenterNavigator,NEWS CENTER..

Contact: 0621974799

Les camps de base des équipes qualifiées

jeudi 3 mars 2016 - 18:00 - Aurélien Durand

 A 24 jours du coup d'envoi de la 15e édition de l'Euro UEFA, l'instance européenne a officialisé ce mercredi les sites d'hébergement et d'entraînement des équipes qualifiées durant la compétition. Découvrez les camps de base où séjourneront Paul Pogba, Cristiano Ronaldo, Manuel Neuer, Eden Hazard et tous les acteurs de ce grand rendez-vous programmé du vendredi 10 juin au dimanche 10 juillet.

 Trouver le lieu le plus propice à une préparation optimale mêlant calme, hôtel et terrains d'entraînement de qualité est toujours un choix difficile à réaliser pour les encadrements des équipes qui s'apprêtent à disputer une grande compétition internationale comme l'Euro 2016. 

Les 24 nations qualifiées ont en tout cas fait leur choix et elles ont désormais l'assurance d'avoir un toit cet été avec la volonté d'y rester le plus longtemps possible. Sans surprise, les Bleus de Didier Deschamps se prépareront dans leur antre du Centre National du Football de Clairefontaine dans les Yvelines. Le Portugal de Cristiano Ronaldo a aussi choisi le centre d'entraînement d'une équipe nationale tricolore, celle du XV de France de rugby au CNR de Marcoussis. 

L'air marin a également été plébiscité par les participants puisque sept équipes ont choisi d'établir leurs quartiers près de la mer comme le tenant du titre, l'Espagne, qui sera présente sur l'Ile de Ré. Un autre favori pour la quête du trophée, l'Allemagne a choisi lui de se nicher entre lac et montagnes dans la station thermale d'Evian-les-Bains (Haute-Savoie). 

image: http://www.fff.fr/common/bib_img/images/540000/5500/160303150558_infographie_camp-de-base_euro-2016_ok.jpg

Albanie (Groupe A)
L'équipe dirigée par l'Italien Gianni De Biasi et deuxième adversaire de l'Equipe de France a choisi de séjourner à l'hôtel Agapa à Perros-Guirec dans les Côtes d'Armor. Un lieu où les Bleus avaient déjà résidé en 2009 pour la préparation d'un match contre les Iles Féroé à Guingamp. Les coéquipiers de Lorik Cana s'entraîneront sur les installations locales.

Allemagne (Groupe C)
Les Champions du Monde en titre résideront à l'hôtel Hermitage à Evian-les-Bains en Haute-Savoie. Les joueurs de Joachim Löw s'entraîneront dans la même ville sur la pelouse du stade Camille Fournier.

Angleterre (Groupe B)
L'Angleterre de Roy Hogdson résidera à l'Auberge du Jeu de Paume à Chantilly dans l'Oise. Comme l'Espagne lors de la Coupe du Monde 1998, Wayne Rooney et ses partenaires s'entraîneront sur la pelouse du stade des Bourgognes où évolue habituellement l'équipe locale, pensionnaire de Division d'Honneur.

Autriche (Groupe F)
Direction le sud de la France pour Marcel Koller et ses joueurs, qui poseront leurs valises au Moulin de Vernègues à Mallemort. Leur terrain d'entraînement sera au stade Municipal de cette petite commune des Bouches du Rhône, située au nord de Salon de Provence.

Belgique (Groupe E)
La Belgique qui peut-être une des équipes surprises durant cet Euro a choisi la douceur girondine. La sélection conduite par Marc Wilmots séjournera à l'hôtel Resort Golf du Médoc au Pian-Médoc. Eden Hazard et ses partenaires s'entraîneront par ailleurs sur la pelouse du stade Chaban-Delmas à Bordeaux. 

Croatie (Groupe D)
Ante Cacic et ses hommes prendront leurs quartiers à l'hôtel du Golf Barrière de Deauville et s'entraîneront au Parc des Loisirs à Touques dans le Calvados.

Espagne (Groupe D)
Les tenants du titre ont fait un choix singulier en décidant de résider sur l'Ile de Ré. Les joueurs de Vincente Del Bosque logeront à l'hôtel Atalante Relais à Sainte-Marie de Ré. Ils s'entraîneront au nord de l'île sur les installations du stade Marcel Gaillard à Saint-Martin de Ré.

France (Groupe A)
Pas de surprise pour les Bleus de Didier Deschamps ! Le Centre National du Football à Clairerontaine en Yvelines servira comme à chaque rassemblement et lors du Mondial 98 de camps de base. Les joueurs résideront dans le "Château" rendu célèbre depuis la réussite des Champions du Monde 98. Après de nombreux travaux de rénovation, le domaine sera un atout supplémentaire pour les Tricolores afin qu'ils y préparent au mieux un tournoi où ils se savent très attendus. 

Hongrie (Groupe F)
C'est dans le séduisant village perché des Tourettes dans le pays de Fayence dans le Var que Bernd Storck et ses joueurs ont choisi de séjourner durant l'Euro. Ils résideront à l'hôtel Terre Blanche et s'entraîneront dans sur les installations de la commune. 

Irlande du Nord (Groupe C)
Pour sa première participation à une phase finale de l'Euro, l'Irlande du Nord conduite par Michael O'Neill logera au coeur des vignes du Beaujolais au Château de Pizay à Saint-Jean d'Ardières dans le Rhône. Kyle Lafferty et ses partenaires s'entraîneront au stade de Saint-Georges de Reneins non loin de Villefranche sur Saône.

Islande (Groupe F)
Les Islandais, qui disputeront leur première phase finale continentale, seront hébergés à l'hôtel Les Trésoms à Annecy-le-Vieux. Ils s'entraîneront au Complexe Sportif d'Albigny à Annecy.

Italie (Groupe E)
L'Italie d'Antonio Conte n'a pas choisi de s'installer près des Alpes mais a préféré établir ses quartiers près de la Méditerranée dans l'Hérault à l'Hôtel Courtyard by Marriott à Montpellier. Les joueurs de la Squadra Azzura s'entraîneront sur les installations du centre d'entraînement du Montpellier HSC au domaine de Grammont. 

Pays de Galles (Groupe B)
Si vous souhaitez apercevoir Gareth Bale et sa sélection du Pays-de-Galles, il vous faudra prendre la direction de la Côte d'Emeraude en Bretagne. Les Gallois résideront au Novotel de Dinard. Ils s'entraîneront sur les installations du club local le FC Dinard au complexe Sportif du COSEC.

Pologne (Groupe C)
Robert Lewandowski et les Polonais seront également situés en bord de mer à l'hôtel Hermitage Barrière de la Baule en Loire-Atlantique. Ils s'entraîneront dans la même ville au stade Moreau-Defarges.

Portugal (Groupe F)
Comme l'Equipe de France, le Portugal profitera des installations habituelles d'une autre sélection nationale, celle du XV de France de rugby au CNR de Marcoussis en Essonne.

République d'Irlande (Groupe E)
La République d'Irlande a choisi de loger dans le cadre prestigieux du Trianon Palace à Versailles dans les Yvelines. Les protégés de Martin O'Neill se prépareront sur la pelouse du stade Montbauron où joue habituellement le FC Versailles 78 (DH).

République tchèque (Groupe D)
Jaroslav Plasil et ses coéquipiers logeront au Château Belmont à Tours. Ils s'entraîneront sur le terrain du Tours FC au stade de la Vallée du Cher. 

Roumanie (Groupe A)
Le premier adversaire des Bleus, le 10 juin au Stade de France à Saint-Denis, a également choisi de séjourner à proximité de la capitale française. Les joueurs d'Angel Iordanescu poseront leurs valises tout près de Chantilly au Tiara Château Hôtel Mont-Royal à la Chapelle en Serval dans l'Oise. Ils se prépareront au stade d'Orry la Ville. 

Russie (Groupe B)
Leonid Slutski et ses joueurs séjourneront à l'Hôtel Renaissance à Rueil-Malmaison qui accueillent également ceux du Paris-SG lors des mises au vert pour leurs matches à domicile. Les Russes s'entraineront sur les installations du club de l'US Croissy à Croissy-sur-Seine dans les Yvelines près de Saint-Germain en Laye. 

Slovaquie (Groupe B)
Adam Nemec et ses partenaires se prépareront dans la ville thermale de Vichy dans l'Allier. Ils logeront à l'hôtel Les Celestins et s'entraîneront au stade Darragon.

Suède (Groupe E)
La sélection de Zlatan Ibrahimovic sera au bord de l'océan Atlantique à Pornichet où elle logera au Château des Tourelles. Les Suédois s'entraîneront au Parc des Sports de Saint-Nazaire.

Suisse (Groupe A)
Le dernier adversaire des Bleus dans le groupe A établira ses quartiers comme l'Italie dans l'Hérault. Xherdan Shakiri et ses coéquipiers séjourneront juste à côté de Montpellier au Vichy Spa hôtel de Juvignac. Ils s'entraîneront sur la pelouse du stade de la Mosson.

Turquie (Groupe D)
Fatih Terim et ses joueurs seront eux aussi à proximité de la Méditerrannée. Ils logeront à la Dolce Fregate Provence à Saint-Cyr sur Mer et s'entraîneront au stade Saulnier.

Ukraine (Groupe C)
L'Ukraine et son sélectionneur Mikhail Fomenko seront installés à l'Hôtel Marriott Renaissance à Aix en Provence. Les Ukrainiens s'entraîneront au Complexe Sportif Carcassonne. 


En savoir plus sur http://www.fff.fr/actualites/euro2016/170843-577803-les-camps-de-base-des-equipes-qualifiees#2PXAp1JcIKVyG1dW.99

Si vous êtes désireux d'apporter votre contribution à notre laboratoire d'idées, à vous d'agir !

Contact: Stefan Raducanu, Président, Tél:01 39 65 50 34 Mobile : 06 21 97 47 99

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu