Avertir le modérateur

02/03/2017

Citoyen, Le mal Français, Quelle fatalité semble peser sur les Français? Pourquoi le peuple des Croisades et de la Révolution, de Pascal et de Voltaire, ce peuple vif, généreux, doué,fournit-il le spectacle de ses divisions et de son impuissance?

Hollande a souligné samedi devant un parterre d'expatriés français que «quand il n'y a plus de fonctionnaires, il n'y a plus d'État et quand il n'y a plus d'État, il n'y a plus de France».

Model Césarien. . Hier, un roi se prenait pour l'Etat : Aujourd'hui, l'Etat se prend pour le roi ...

Citations de Alain Peyrefitte (28) - Babelio
 Hier, un roi se prenait pour l'Etat : Aujourd'hui, l'Etat se prend pour le roi ...
http://www.babelio.com/auteur/Alain-Peyrefitte/7800/citations

L'Empire immobile ou Le choc des mondes de Alain Peyrefitte

AVENTURE D’UNE RECHERCHE
L’histoire se nourrit aussi bien des témoignages des rois que de ceux de leurs valets de chambre.
Voltaire

Une pique à peine voilée lancée à François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle, qui a promis de réduire le nombre de fonctionnaires de 500.000, c'est-à-dire une réduction de l'ordre de 13%.

Ce programme a un avantage, c'est qu'il existe!

En France, les emplois de la fonction publique représentent 20% du total des emplois, soit un peu plus de 5,4 millions de personnes, selon les derniers chiffres publiés par le ministère de la Fonction publique dans son rapport annuel 2016. Mais le nombre de fonctionnaires, c'est-à-dire les personnes travaillant dans le public et relevant de ce statut particulier synonyme de sécurité de l'emploi, s'élève lui à un peu plus de 3,8 millions de Français. Cette différence s'explique notamment par le recours à des contractuels (17,3% des emplois publics) et par le statut particulier des militaires (5,6%).

» LIRE AUSSI: Ce qui est reproché aux fonctionnaires... et à leur statut

Dans un monde qui change de plus en plus vite, la faculté d’adaptation est essentielle. Or l’adaptation dépend intrinsèquement de la compréhension de l’environnement, et donc de la capacité à observer les changements qui s’y opèrent.   

  • On donne juste nos idées. Il est possible de choisir..

  • Voici une vingtaine de citations illustrant notre état d’esprit, et présentant nos inspirateurs :

 « La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter. »  [Aldous Huxley.]

« Plus un peuple est éclairé, plus ses suffrages sont difficiles à surprendre. […] Même sous la Constitution la plus libre, un peuple ignorant est esclave. » [Condorcet.]

« Si vous ne lisez pas le journal, vous n’êtes pas informé. Si vous lisez le journal, vous êtes mal informé. » [Mark Twain.]

« TOUS les gouvernements mentent. Mais c’est particulièrement désastreux dans les pays où les dirigeants finissent par croire aux mensonges qu’ils distillent. » [Isidor Feinstein Stone. – cf. doc Arte]

« Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. » [Albert Einstein.]

« Tout chef sera un détestable tyran si on le laisse faire. » [Alain.]

« Ce que le XXe siècle a montré, c’est que l’ennemi du pouvoir personnel n’est pas le suffrage universel, mais l’information du suffrage universel. » [Jean-François Revel.]

« Plus une société s’éloigne de la vérité, plus elle hait ceux qui la disent. » [George Orwell.]

« Celui qui se conduit vraiment en chef ne prend pas part à l’action.  »

« Je suis une partie de tout, comme l'heure est une partie du jour. »

Ernest Renan, « Le désir d'un meilleur état est la source de tout le mal dans le monde. »

Ernest Renan« Ce qui constitue une nation, ce n’est pas de parler la même langue, ou d’appartenir à un groupe ethnographique commun, c’est d’avoir fait ensemble de grandes choses dans le passé et de vouloir en faire encore dans l’avenir. »

Je cherche à Comprendre les codes cachés de la nature, Joël de Rosnay(Auteur), Le macroscope, Et L'Homme créa la Vie,»» Vous êtes la multitude !

« Au transhumanisme, élitiste et narcissique, qui s'adresse à l'individu, je préfère l'hyperhumanisme, qui parle à la société. » (Crédits : Jean-Daniel Chopin)

Produire et nourrir, créer sans posséder, agir sans retenir, multiplier sans dominer: c'est la vie mystérieuse de Stefan V. Raducanu

La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi.

Pour Jean-Jacques Rousseau, le peuple est le seul détenteur légitime de la souveraineté> La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme>FranceWebSharing>StefanRaducanu>MyNewsCenterNavigator>La vérité..

Préparer aux mieux les lendemains. "Qui ne se préocupe pas de l'avenir, se condamne aux soucis immédiats" ->Alors, en avant !!!!

Alors, en avant !!!!->Lorsque nous avons atteint les 80 ans-ou sur le point de les atteindre- tout contemporain est un ami. Igor Stravinski

Les maîtres sont ceux qui nous montrent ce qui est possible dans l'ordre de l'impossible.Valéry (Paul)


 
N'attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... et tu seras heureux.

Repenser notre modèle de société

Lire la suite

28/02/2017

Dénigrée, voire promise à des lendemains difficiles depuis l’avènement du Big Data, la Business Intelligence (BI) moderne affiche pourtant des performances fulgurantes. On observe, en effet, que les deux mondes BI et Big Data cohabitent parfaitement. Mieu

Opinion

Quand la BI se réinvente : Birst, MicroStrategy, Microsoft Power BI, QlikView, TIBCO Spotfire et Tableau

06/02/2017 | Ramzi HADJI, iORGA

Dénigrée, voire promise à des lendemains difficiles depuis l’avènement du Big Data, la Business Intelligence (BI) moderne affiche pourtant des performances fulgurantes. On observe, en effet, que les deux mondes BI et Big Data cohabitent parfaitement. Mieux encore, les outils BI ne sont plus...  

 

Lire la suite

Pour passer d’une idée innovante à sa mise en pratique, nous devons souvent traverser un long chemin, d'embûches. Cela est encore plus compliqué dans les grandes entreprises très hiérarchisées.

Data Innovation et Perturbateur – le long parcours du combattant

Pour passer d’une idée innovante à sa mise en pratique, nous devons souvent traverser un long chemin, semé d'embûches. Cela est encore plus compliqué dans les grandes entreprises très hiérarchisées.

Data Innovation et Perturbateur – le long parcours du combattant
Tout le monde a déjà entendu l’adage : « il faut éviter les personnes négatives, elles ont un problème à chaque solution ». Cette citation n’est pas fausse, mais un peu trop simpliste. Chacun dans l’entreprise souhaite faire au mieux et chacun essaye de contribuer à sa manière. Cependant, l’innovation n’est pas perçue de la même façon et il n’est pas rare de rencontrer une certaine incompréhension et surtout de la réticence lorsque l’on essaye de partager notre idée. Cette dernière pourrait pourtant révolutionner l’entreprise et parfois même le monde !

Voici les différents types de personnalités que nous rencontrons lorsque nous exposons une nouvelle application orientée donnée.

L’Enthousiaste : la personne la plus agréable, celle qui encourage à aller plus loin. Elle comprend rapidement le problème que l’on essaye de résoudre et adhère rapidement à notre vision. Point d’attention : elle ne va pas forcément vous aider à aller plus loin. Par moment, elle est tellement enthousiaste, que emporté par son élan, elle parle trop rapidement de l’idée. De cette précipitation, l’incompréhension risque de naître dans l’entreprise et produit un effet contraire à celui recherché.

Le Défaitiste : Il s’agit de la personne à éviter le plus possible. Elle trouve un problème à chaque étape et ne comprend pas pourquoi nous devrions voir les choses différemment alors que l’entreprise fonctionne bien. Nous avons toujours eu l’habitude de faire ainsi, alors pourquoi changer ?

Le Distracteur : vous entendrez souvent cette phrase « je pense que tu auras un blocage dans tel département pour telle et telle raison ...». Ma réaction qui fonctionne à chaque fois est d’éviter de parler des autres et de recentrer la discussion sur son domaine d’expertise. Si vous ne suivez pas ce principe de base, vous risquez de boucler dans l’organisation et de perdre du temps à circuler dans les couloirs !

Le Planificateur : « Mais comment cette idée va pouvoir rentrer dans la liste déjà très longue et ambitieuse des projets à réaliser ? ». Effectivement l’idée n’était pas dans la roadmap de l’entreprise et pour cause elle est toute nouvelle ! Mais, nous avons le droit de nous poser la question: dans le fond, quel est l’intérêt de l’entreprise, réaliser des projets peu ambitieux qui ne vont  pas changer radicalement les choses ou bien un seul projet qui peut changer radicalement le marché ? En d’autres termes, est-ce que l’entreprise souhaite battre ses concurrents en innovant ou bien jouer les moutons ?

L’anti : la personne la plus impactée par l’innovation. En effet, l’innovation passe souvent par l’automatisation ou la remise en cause d’un ou plusieurs départements dans l’entreprise. Réaction naturelle de survie, la personne va penser que son département ou sa raison d’être dans l’entreprise est en danger. Dans les faits, c’est tout l’inverse. Le fait que cette personne n’ait pas eu elle-même cette idée est en soi questionnable, mais bien souvent l’expertise doit être conservée et l’innovation ne s’arrête jamais. Le produit devra évoluer et être  perfectionné. Au lieu d’aller à l’encontre de l’initiative, cette personne devrait plutôt concentrer ses efforts dans son appropriation et à sa mise en valeur.

Il est vrai que tous ces efforts consacrés pour mettre les idées en action ne seraient pas nécessaires dans une culture startup ou voire même en self-management. Dans une entreprise classique, nous devons franchir ces étapes et ces barrières. S’il n’y avait qu’un seul conseil à donner, ce serait de ne jamais baisser les bras! Si, au final, la majorité des personnes n’approuve pas votre idée, il serait plus intelligent de se remettre en cause, de comprendre les raisons pour ainsi innover différemment et maximiser les chances de succès.

Bon courage à tous !

 

Abed AJRAOU
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu