Avertir le modérateur

17/05/2016

EURO 2016, Les camps de base des équipes qualifiées, FranceWebSharing, confie son ambition d'offrir à la France et au football le meilleur événement possible sur un plan sportif mais aussi populaire.

 francewebsharing,francewebasso,mynewscenternavigator,myselection,actualités,agenda 21,agregator,annonces à la une,blog,collections,communication & relations médias,dipl.ing.stefan v.raducanu,diverse,europe,evénements,franceweb,e-globalnetwork,international,internet,lmathieuwebcollection,loisirs,madeleine et stefan raducanu,monde,onegloballocal,opportunités,partenaires,poissy ville durable,poissyweb social network,poissywebcitoyen,pub,réseau,sharing,social media intelligence,sport,sru-electronics,stefanwebcollection,travel,tourisme,voyage,web,world,yvelinesfrancewebsharing,francewebasso,mynewscenternavigator,myselection,actualités,agenda 21,agregator,annonces à la une,blog,collections,communication & relations médias,dipl.ing.stefan v.raducanu,diverse,europe,evénements,franceweb,e-globalnetwork,international,internet,lmathieuwebcollection,loisirs,madeleine et stefan raducanu,monde,onegloballocal,opportunités,partenaires,poissy ville durable,poissyweb social network,poissywebcitoyen,pub,réseau,sharing,social media intelligence,sport,sru-electronics,stefanwebcollection,travel,tourisme,voyage,web,world,yvelines

Voulant offrir une expérience inégale à ses lecteurs,  à la France et au football, le meilleur événement possible sur un plan sportif mais aussi populaire, FranceWeb développe plusieurs app.exclusives : MyNewsCenterNavigator,NEWS CENTER..

Contact: 0621974799

Les camps de base des équipes qualifiées

jeudi 3 mars 2016 - 18:00 - Aurélien Durand

 A 24 jours du coup d'envoi de la 15e édition de l'Euro UEFA, l'instance européenne a officialisé ce mercredi les sites d'hébergement et d'entraînement des équipes qualifiées durant la compétition. Découvrez les camps de base où séjourneront Paul Pogba, Cristiano Ronaldo, Manuel Neuer, Eden Hazard et tous les acteurs de ce grand rendez-vous programmé du vendredi 10 juin au dimanche 10 juillet.

 Trouver le lieu le plus propice à une préparation optimale mêlant calme, hôtel et terrains d'entraînement de qualité est toujours un choix difficile à réaliser pour les encadrements des équipes qui s'apprêtent à disputer une grande compétition internationale comme l'Euro 2016. 

Les 24 nations qualifiées ont en tout cas fait leur choix et elles ont désormais l'assurance d'avoir un toit cet été avec la volonté d'y rester le plus longtemps possible. Sans surprise, les Bleus de Didier Deschamps se prépareront dans leur antre du Centre National du Football de Clairefontaine dans les Yvelines. Le Portugal de Cristiano Ronaldo a aussi choisi le centre d'entraînement d'une équipe nationale tricolore, celle du XV de France de rugby au CNR de Marcoussis. 

L'air marin a également été plébiscité par les participants puisque sept équipes ont choisi d'établir leurs quartiers près de la mer comme le tenant du titre, l'Espagne, qui sera présente sur l'Ile de Ré. Un autre favori pour la quête du trophée, l'Allemagne a choisi lui de se nicher entre lac et montagnes dans la station thermale d'Evian-les-Bains (Haute-Savoie). 

image: http://www.fff.fr/common/bib_img/images/540000/5500/160303150558_infographie_camp-de-base_euro-2016_ok.jpg

Albanie (Groupe A)
L'équipe dirigée par l'Italien Gianni De Biasi et deuxième adversaire de l'Equipe de France a choisi de séjourner à l'hôtel Agapa à Perros-Guirec dans les Côtes d'Armor. Un lieu où les Bleus avaient déjà résidé en 2009 pour la préparation d'un match contre les Iles Féroé à Guingamp. Les coéquipiers de Lorik Cana s'entraîneront sur les installations locales.

Allemagne (Groupe C)
Les Champions du Monde en titre résideront à l'hôtel Hermitage à Evian-les-Bains en Haute-Savoie. Les joueurs de Joachim Löw s'entraîneront dans la même ville sur la pelouse du stade Camille Fournier.

Angleterre (Groupe B)
L'Angleterre de Roy Hogdson résidera à l'Auberge du Jeu de Paume à Chantilly dans l'Oise. Comme l'Espagne lors de la Coupe du Monde 1998, Wayne Rooney et ses partenaires s'entraîneront sur la pelouse du stade des Bourgognes où évolue habituellement l'équipe locale, pensionnaire de Division d'Honneur.

Autriche (Groupe F)
Direction le sud de la France pour Marcel Koller et ses joueurs, qui poseront leurs valises au Moulin de Vernègues à Mallemort. Leur terrain d'entraînement sera au stade Municipal de cette petite commune des Bouches du Rhône, située au nord de Salon de Provence.

Belgique (Groupe E)
La Belgique qui peut-être une des équipes surprises durant cet Euro a choisi la douceur girondine. La sélection conduite par Marc Wilmots séjournera à l'hôtel Resort Golf du Médoc au Pian-Médoc. Eden Hazard et ses partenaires s'entraîneront par ailleurs sur la pelouse du stade Chaban-Delmas à Bordeaux. 

Croatie (Groupe D)
Ante Cacic et ses hommes prendront leurs quartiers à l'hôtel du Golf Barrière de Deauville et s'entraîneront au Parc des Loisirs à Touques dans le Calvados.

Espagne (Groupe D)
Les tenants du titre ont fait un choix singulier en décidant de résider sur l'Ile de Ré. Les joueurs de Vincente Del Bosque logeront à l'hôtel Atalante Relais à Sainte-Marie de Ré. Ils s'entraîneront au nord de l'île sur les installations du stade Marcel Gaillard à Saint-Martin de Ré.

France (Groupe A)
Pas de surprise pour les Bleus de Didier Deschamps ! Le Centre National du Football à Clairerontaine en Yvelines servira comme à chaque rassemblement et lors du Mondial 98 de camps de base. Les joueurs résideront dans le "Château" rendu célèbre depuis la réussite des Champions du Monde 98. Après de nombreux travaux de rénovation, le domaine sera un atout supplémentaire pour les Tricolores afin qu'ils y préparent au mieux un tournoi où ils se savent très attendus. 

Hongrie (Groupe F)
C'est dans le séduisant village perché des Tourettes dans le pays de Fayence dans le Var que Bernd Storck et ses joueurs ont choisi de séjourner durant l'Euro. Ils résideront à l'hôtel Terre Blanche et s'entraîneront dans sur les installations de la commune. 

Irlande du Nord (Groupe C)
Pour sa première participation à une phase finale de l'Euro, l'Irlande du Nord conduite par Michael O'Neill logera au coeur des vignes du Beaujolais au Château de Pizay à Saint-Jean d'Ardières dans le Rhône. Kyle Lafferty et ses partenaires s'entraîneront au stade de Saint-Georges de Reneins non loin de Villefranche sur Saône.

Islande (Groupe F)
Les Islandais, qui disputeront leur première phase finale continentale, seront hébergés à l'hôtel Les Trésoms à Annecy-le-Vieux. Ils s'entraîneront au Complexe Sportif d'Albigny à Annecy.

Italie (Groupe E)
L'Italie d'Antonio Conte n'a pas choisi de s'installer près des Alpes mais a préféré établir ses quartiers près de la Méditerranée dans l'Hérault à l'Hôtel Courtyard by Marriott à Montpellier. Les joueurs de la Squadra Azzura s'entraîneront sur les installations du centre d'entraînement du Montpellier HSC au domaine de Grammont. 

Pays de Galles (Groupe B)
Si vous souhaitez apercevoir Gareth Bale et sa sélection du Pays-de-Galles, il vous faudra prendre la direction de la Côte d'Emeraude en Bretagne. Les Gallois résideront au Novotel de Dinard. Ils s'entraîneront sur les installations du club local le FC Dinard au complexe Sportif du COSEC.

Pologne (Groupe C)
Robert Lewandowski et les Polonais seront également situés en bord de mer à l'hôtel Hermitage Barrière de la Baule en Loire-Atlantique. Ils s'entraîneront dans la même ville au stade Moreau-Defarges.

Portugal (Groupe F)
Comme l'Equipe de France, le Portugal profitera des installations habituelles d'une autre sélection nationale, celle du XV de France de rugby au CNR de Marcoussis en Essonne.

République d'Irlande (Groupe E)
La République d'Irlande a choisi de loger dans le cadre prestigieux du Trianon Palace à Versailles dans les Yvelines. Les protégés de Martin O'Neill se prépareront sur la pelouse du stade Montbauron où joue habituellement le FC Versailles 78 (DH).

République tchèque (Groupe D)
Jaroslav Plasil et ses coéquipiers logeront au Château Belmont à Tours. Ils s'entraîneront sur le terrain du Tours FC au stade de la Vallée du Cher. 

Roumanie (Groupe A)
Le premier adversaire des Bleus, le 10 juin au Stade de France à Saint-Denis, a également choisi de séjourner à proximité de la capitale française. Les joueurs d'Angel Iordanescu poseront leurs valises tout près de Chantilly au Tiara Château Hôtel Mont-Royal à la Chapelle en Serval dans l'Oise. Ils se prépareront au stade d'Orry la Ville. 

Russie (Groupe B)
Leonid Slutski et ses joueurs séjourneront à l'Hôtel Renaissance à Rueil-Malmaison qui accueillent également ceux du Paris-SG lors des mises au vert pour leurs matches à domicile. Les Russes s'entraineront sur les installations du club de l'US Croissy à Croissy-sur-Seine dans les Yvelines près de Saint-Germain en Laye. 

Slovaquie (Groupe B)
Adam Nemec et ses partenaires se prépareront dans la ville thermale de Vichy dans l'Allier. Ils logeront à l'hôtel Les Celestins et s'entraîneront au stade Darragon.

Suède (Groupe E)
La sélection de Zlatan Ibrahimovic sera au bord de l'océan Atlantique à Pornichet où elle logera au Château des Tourelles. Les Suédois s'entraîneront au Parc des Sports de Saint-Nazaire.

Suisse (Groupe A)
Le dernier adversaire des Bleus dans le groupe A établira ses quartiers comme l'Italie dans l'Hérault. Xherdan Shakiri et ses coéquipiers séjourneront juste à côté de Montpellier au Vichy Spa hôtel de Juvignac. Ils s'entraîneront sur la pelouse du stade de la Mosson.

Turquie (Groupe D)
Fatih Terim et ses joueurs seront eux aussi à proximité de la Méditerrannée. Ils logeront à la Dolce Fregate Provence à Saint-Cyr sur Mer et s'entraîneront au stade Saulnier.

Ukraine (Groupe C)
L'Ukraine et son sélectionneur Mikhail Fomenko seront installés à l'Hôtel Marriott Renaissance à Aix en Provence. Les Ukrainiens s'entraîneront au Complexe Sportif Carcassonne. 


En savoir plus sur http://www.fff.fr/actualites/euro2016/170843-577803-les-camps-de-base-des-equipes-qualifiees#2PXAp1JcIKVyG1dW.99

Si vous êtes désireux d'apporter votre contribution à notre laboratoire d'idées, à vous d'agir !

Contact: Stefan Raducanu, Président, Tél:01 39 65 50 34 Mobile : 06 21 97 47 99

17/11/2014

Alors En avant !!!!->Aucune force au monde ne pourra arrêter celui qui rêve, celui qui construit, celui qui aime, qui espère de la vie le moment magique du bonheur, qui n'oublie pas

"Savoir partager son temps, c'est savoir jouir de la vie>StefanV.Raducanu>

Soit l'action, soit le discours, tout doit être mesuré au temps. Il faut valoir quand on le peut, car ni la saison, ni le temps, n'attendent personne...

Le désir même de savoir doit être modéré, pour ne pas savoir imparfaitement les choses. Il y a plus de jours que de prospérités.

« Tu peux en prendre. »

Aucune force au monde ne pourra arrêter celui qui rêve, celui qui construit, celui qui aime, qui espère de la vie le moment magique du bonheur, qui n'oublie pas

1341760684876.jpgAucune force au monde ne pourra arrêter celui qui rêve, celui qui construit, celui qui aime, qui espère de la vie le moment magique du bonheur, qui n'oublie pas que le temps est passé, bien sûr, mais qu'il n'a pas emporté ton coeur avec lui.

 

Global4.gifCependant , rêve, construis, aime, espère. Et surtout , ne permets pas qu'on t'appelle" Vieux".!!!!


20141101_152158.jpgAlors, en avant !!!!->Lorsque nous avons atteint les 80 ans-ou sur le point de les atteindre- tout contemporain est un ami. Igor Stravinski



Copie de Tablet News Center (6).JPGLorsque nous avons atteint les 80 ans-ou sur le point de les atteindre- tout contemporain est un ami.

Igor Stravinski   


20140915_151614.jpg-> Alors En avant !!!!

Networking the World->Stefan V.Raducanu-> Médiateur des idées et des savoirs->Turn Strategy into Action, to deliver to add value for best results->Grow your expertise with The "Community for Entrepreneurs"

Global4.jpgThe Overnight Consultant,

Test Your Knowledge

Stefan Raducanu

PDG at SRU-Electronics

Being an expert in your field does not automatically that you are prepared to run a successful consulting practice. The "business of consulting" is just that- a business. And imparting your knowledge and expertise is just a small part of running ...

Transforming data -> information -> knowledge -> profits.

TotalWebSite,Enhance your site TODAY with MyNewsCenterBiz*, MyBiz,informations, actualités, témoignages. Internet News, People, Regions, Countries, Firms, Departments..You!...

->I'LL GET BACK TO YOU->Know why, Know who, Know where, Know what. The know how to succeed->Test Your Knowledge at

MOU.jpg

ARROW8.GIF SRU-Electronics

Research Starts Here

 Global4.jpg

 COMPETITIVE INTELLIGENCE

Mission

Transforming data -> information -> knowledge -> profits.

“To utilize knowledge management synergy
in delivering business solutions that achieve
competitive advantage and world-class recognition."


This network works simple. We like the page invite all our friends, partners, clients,... and we share the advertisement. Now the page is growing rapidly, which means every minute someone writes an ad on the page. That means your advertising just got better. Feel free to check out everything that's shared as well because you want to treat people like you want to be treated yourself. Now there is more ways to advertise with this blog and you can easily find that on page itself.

...in fact, you have to be.

At a time when your competition is moving fast and the global marketplace even faster, SRU offers you two powerfull research services that will keep you on top af all your business challenges and opportunities. No matter what industry you're interested in, SRU provides you with valuable Internet access to the most current , in-depty, competitive intelligence available

Turn Strategy into Action, to deliver to add value for best results

Grow your expertise with The "Community for Entrepreneurs"

SRU-Electronics  a business portal to promote entrepreneurship across Europe and to inform entrepreneurs about support available for them at European, national and local level.

   1341760684876.jpgWe’re helping to build a better working world.

  Region, Country, Firm, Department,...You !

  LOCAL - REGIONAL NATIONAL INTERNATIONAL

   Best of the Best > MyNewsCenterNavigator

  Get access to exclusive mobile advertising and app marketing deals, news and resources.

 SRU-Electronics is a global web site published by FranceWebAsso. Our news, editorial and newsletters keep you in the know about Digital Marketing, Customer Experience, Social Business and Info Management. Thanks for joining us!

Better websites for all

 FranceWeb,e-GlobalNetWork® 10 Best French Blogs

 

PoissyWeb

Yvelines
 

Ile-de-France
 

FranceWeb

Entreprises

SRU

Bonheur

World
 

Web Collection

Web Gallery

  francewebeglobal-avec-vous2.gif Alors__En_avant__.pps   

 WE PROVIDE COLLABORATION SOLUTION TO THE WORLD.

 monde.gif

 The ability to reach the world. The capacity to change it.

 

 It's what happens when the most advanced network on earth meets the world's richest content to take your business anywhere on the planet. A fast, secure, seamless global network. A full range of  services that meld network and applications to enable an array of rich content. One Planet. One Network. Infinite possibilities.

 

THE NEW GLOBAL VILLAGE. 

E-GlobalNetwork's unique infrastructure, applications and Web hosting for Micro, Small and Medium-sized  Enterprises (SMEs) at Global, European, national or local level.

 Collaborate, Communicate, Connect...24/7/365.

 The Infinite Archive. Storing bits for 100 years.

 The Global Evolution

 

 Look to the Future, and what do you see? New life, new technology.

 This is our vision of the future: inventing a better world in which you grow up.

  

Our Mission : Building Global Communication Networks.

 

The World is our Workplace. Let's work togheter.

 International Communications, (Cooperation)....

 Intercultural Management ,

 Global Business Development

 

 To preserve our knowledge base and cultures, we must find a way to save digital content for future generation.
 

 3ARWD1.GIFPut the World's News at your fingertips 24 hours a day-> Get ahead of the world's emerging stories-> Delivers what You need->A complet collection of World newspapers,Radio, Tv, MyNewsCenterNavigator

Dipl.Ing.StefanV.RaducanuWebCollection>The secret of the success" > transforming data > information -> knowledge -> profits-> Networking the World>GlobalPartnersNetwork>AllianceNetWork

gpn_270.gif

Global4.jpgKnow why, Know who, Know where, Know what. The know how to succeed.

"It's just a beautiful program. That's what I say to everyone."

05/11/2014

(AFN)->FabLabsFranceWeb->l’état des lieux et la typologie des ateliers de fabrication numérique avec FranceWeb,e-GlobalNetWork® le n°1 mondial de la collaboration en ligne : CONNECTEZ-VOUS AU MONDE, À vous de jouer ! ->Connecter, Trouver, Lire..

      FranceWeb,e-GlobalNetWork®

Réseau de communication et d'échange

C'est la révolution des contenus

  ArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gif

       Le management de demain

FranceWeb c'est Vous ! Rencontrer, découvrir, dialoguer, entreprendre, partager, préparer l'avenir... 

Connecter, Trouver, Lire..

La Direction générale des entreprises (DGE) a lancé en 2013 une étude sur l’état des lieux et la typologie des ateliers de fabrication numérique (fab labs et autres espaces ouverts de prototypage, bricolage, production…). Cette étude, confiée au cabinet Conseil & Recherche et à la FING, a donné lieu entre novembre 2013 et février 2014 à :

  • Une enquête qui a mobilisé 86 acteurs français de la fabrication numérique et 25 à l’étranger, ainsi qu’à une trentaine d’entretiens, pour produire une cartographie et une typologie des structures existantes en France
  • Une “étude de marché” pour comprendre les attentes éventuelles des entreprises vis-à-vis de ces dispositifs
  • L’analyse des différents modèles économiques des ateliers de fabrication numérique
  • Comparaison avec les structures similaires à l’international (benchmark)

Nous reproduisons ici le dernier chapitre de cette étude, dont l’intégralité peut être téléchargée sur le site de la DGE.

etat-des-lieux-fablabs-2014.pdf

Un phénomène à la fois très fécond et très jeune, loin d’être stabilisé

L’utilité potentielle des ateliers de fabrication numérique paraît évidente dans un grand nombre de domaines et justifie donc l’attention que leur portent les pouvoirs publics :

  • L’innovation et l’entrepreneuriat
  • L’enseignement et la formation “tout au long de la vie”
  • L’empowerment et l’inclusion
  • Et peut-être, à terme, des formes de relocalisation d’une partie de la production industrielle, ou encore de circuits courts.

Pourtant, il y a souvent dans ces lieux, loin de la perspective glorieuse, l’expérience quotidienne d’ateliers dont plusieurs demeurent mal équipés, peu fréquentés, fragiles dans leur vocation comme dans leur pratique. Nous sommes encore à l’époque des pionniers : l’idée même de Fab Lab date de 2005 et les premiers espaces français, de 2009.

Malgré cela, les premiers signes de maturation apparaissent : émergence d’ateliers de fabrication numérique plus importants et/ou plus clairement “typés” (communautaires, d’apprentissage, professionnels…), structuration en réseau, développement de prestations destinées aux projets d’ateliers de fabrication numérique… Il paraît important d’accompagner cette maturation, sans pour autant la précipiter, au risque de casser les processus d’apprentissage, de cloisonner, voire d’inviter à des comportements opportunistes.

Pourquoi nous proposons de parler d’Ateliers de Fabrication Numérique (AFN)
Il nous est apparu impropre de nommer tous les ateliers ouverts de fabrication numérique “Fab Labs”. Selon nos contacts étrangers, la France serait le seul pays qui a tendance à désigner la diversité de ces lieux sous cette appellation commune, alors que la “charte” des Fab Labs décrit un type d’atelier précis, avec son équipement, ses vocations, ses critères notamment en termes d’ouverture et de partage de l’information…

En utilisant sans discrimination l’expression “Fab Lab“, on peut laisser entendre à tort que tous les ateliers de fabrication numérique s’inscrivent dans le même mouvement, partagent la même charte, s’adressent à la même diversité de participants, poursuivent des buts similaires. Or ce n’est pas le cas et vraisemblablement, ça le sera de moins en moins.

Nous proposons donc d’utiliser une expression délibérément neutre : Ateliers de fabrication numérique, ou AFN. L’objectif est de viser une appellation générique, qui ne convie pas un sens trop précis, et de laisser à chaque espace ou réseau d’espaces le choix d’imposer des “marques” plus évocatrices : Fab Lab, makerspace, TechShop et, on l’espère, d’autres noms qui stimulent l’imagination.
La galaxie des "makers"

Les ateliers de fabrication numérique trouvent leur sens comme composantes d’ensembles plus larges

Si un discours résolument optimiste fait des “Fab Labs” le symbole d’une série de révolutions à venir (industrielle, écologique, éducative, microsociale, démocratique…), les ateliers de fabrication numérique semblent surtout réussir quand ils s’assument comme des briques, des chaînons au sein d’ensembles et de processus qui les dépassent (et en général, leur préexistent) :

Les ateliers de fabrication numérique sont des composantes d’un ou de plusieurs écosystème(s)
Toute la littérature sur les Fab Labs le dit : un Fab Lab, c’est d’abord sa communauté. Notre étude confirme et étend ce constat : le succès d’un atelier de fabrication numérique dépend de son inscription dans un écosystème plus large d’acteurs et d’ateliers.

Les ateliers de fabrication numérique trouvent par exemple leur place au sein :

  • Des ateliers d’apprentissage et de mise en pratique des connaissances au sein d’un campus
  • Des dispositifs d’innovation disponibles aux entrepreneurs d’un cluster, d’un territoire
  • Du dispositif d’innovation d’une grande entreprise, d’une filière
  • De l’ensemble des lieux d’apprentissage, de socialisation, de culture et/ou d’initiative sur un territoire, etc.

Ces liens, ces appartenances, ne sont pas nécessairement exclusifs. On peut être l’atelier de fabrication numérique d’un cluster d’entreprises et d’un campus, d’un quartier, etc. Au contraire, la diversité des communautés enrichit un atelier de fabrication numérique.

Le FabLab BCN (Barcelone) est né dans l'Ecole d'architecture
Image : la FabLab House du FabLab BCN (Barcelone) est née dans l’école d’architecture de Barcelone.

Pourtant, trop souvent, les projets français travaillent assez peu sur leur inscription dans un écosystème, espérant construire leur communauté a posteriori. Ce n’est pas impossible, c’est cependant plus difficile, plus risqué et potentiellement moins fécond. Cela peut aussi rendre plus difficile le travail de ceux qui pourraient les soutenir, d’autant que les porteurs de projets d’ateliers de fabrication numérique ne savent pas forcément comment échanger avec des acteurs institutionnels. Notons que les territoires font face à des multiples sollicitations concernant la création et l’évolution de “ateliers partagés” : ateliers de fabrication numérique, espaces publics numériques, coworking et télécentres, incubateurs, maisons de service public, maisons de santé, espaces culturels, ateliers de formation… Ils devront nécessairement faire des choix, organiser des synergies, penser un maillage.

La plupart des ateliers de fabrication numérique français fonctionne également de manière trop isolée. Il existe certes des réseaux (le réseau Interfabs, le groupe francophone fablab-fr…), mais ils regroupent une faible proportion des ateliers de fabrication numérique français. A l’exception d’une dizaine d’entre eux, les ateliers de fabrication numérique français échangent sporadiquement entre eux, mènent peu de projets communs et ne participent guère aux réseaux et plates-formes internationales. Ce qui rend nécessairement leur apprentissage plus lent, augmente leurs coûts et leurs risques, réduit leur portée et l’étendue de leurs services, et limite les perspectives de ceux qui y travaillent.

Les ateliers de fabrication numérique sont des moments dans des histoires
Le passage dans un atelier de fabrication numérique ne représente en général qu’un moment (ou une série de moments) dans un parcours de formation, dans le déroulement d’un projet, dans la conception d’un objet. Il y a presque toujours :

  • Un avant : expériences préalables, apprentissages théoriques, premières esquisses réalisées ailleurs, etc. Si certains se rendent dans un atelier de fabrication numérique pour vivre un “moment Fab Lab”, la plupart des utilisateurs viendront parce qu’ils auront un besoin précis, plus ou moins ponctuel : “apprendre en faisant”, réaliser et tester un prototype, se faire aider à une étape technique difficile, se sentir entouré d’autres innovateurs, etc.
  • Un “autour” : d’autres cours, d’autres réseaux d’innovateurs, d’autres compétences techniques à mobiliser, etc.
  • Un après : par exemple, pour passer d’un premier prototype à un produit industrialisable, puis à la production ; pour faire entrer le projet issu d’un “Fab Lab d’entreprise” dans les circuits d’innovation d’une grande entreprise ; pour formaliser un modèle économique, créer une entreprise, etc.

Là encore, trop souvent, les projets étudiés se focalisent sur ce qu’il se passe entre leurs murs et pas assez sur la totalité de “l’histoire” de celui qui les fréquente – soit pour répondre plus largement à son besoin, soit pour bien situer le service qu’ils leur rendent, ou (parce que l’utilisateur d’un atelier de fabrication numérique peut en être un contributeur) qu’ils se rendent mutuellement.

Les ateliers de fabrication numérique concourent à plusieurs missions d’intérêt général différentes
Du point de vue de l’action publique, l’inscription des ateliers de fabrication numérique dans des surensembles plus larges produit une difficulté : ils peuvent concourir à plusieurs missions publiques différentes, gérées par différents ministères et différents échelons territoriaux.

Ainsi les ateliers de fabrication numérique peuvent contribuer aux actions publiques en matière de : design, industrie, innovation, enseignement secondaire et supérieur, recherche, travail, formation continue, aménagement du territoire, politique de la Ville, culture…

Il est donc important que le sujet des ateliers de fabrication numérique soit traité avec une vision suffisamment large, englobant ces différentes contributions.

Les chemins d’évolution des ateliers de fabrication numérique vont diverger

Entre des espaces qui se donnent pour priorité l’innovation, ou la formation, ou le “pouvoir d’agir” des citoyens, ou peut-être encore d’autres buts (la production, la réparation, le low cost dans certains domaines professionnels…), les chemins vont petit à petit diverger. A partir d’un noyau commun qui, parfois, se réduira à peu de choses, ils construiront des dispositifs, des pratiques, des communautés, des réseaux et une culture qui leur seront propres.

Ainsi :

  • Les grandes entreprises qui ont ouvert des “Fab Labs” sont déjà en train de créer une association pour partager leur expérience.
  • La fédération des ateliers de fabrication numérique français ouverts au sein d’une association commune s’avère difficile, parce que les cultures d’espaces militants, par exemple, diffèrent de celles des espaces destinés aux entrepreneurs innovants.
  • Ces derniers proposeront par définition des formes d’utilisations privatives, payantes, productrices de propriété intellectuelle, alors que d’autres considéreront ceci, compte tenu de leur public et des usages qui s’y développement, comme incompatible avec leur mission.
  • Plus largement, les modèles économiques et les formes d’usage organiseront largement les ateliers de fabrication numérique autour d’eux. Ils définiront peu à peu les horaires d’ouverture, les conditions d’accès, les équipements, les recrutements, les alliances, etc.

Fab Lab Mobile
Image : le FabLab mobile danois.

Peut-on faire sorte que ce mouvement de spécialisation ne vide pas les ateliers de fabrication numérique de leur substance, qui provient dans une large mesure de la diversité des publics qui les visitent et des pratiques qu’ils rendent possible ? Sans doute, de plusieurs manières :

  • En favorisant la mutualisation, la mise en réseau, le partage.
  • En soutenant des projets qui s’organisent explicitement autour de croisements de publics et de vocations : par exemple, des ateliers de fabrication numérique installés dans des campus, s’adressant à tous les étudiants et aux entreprises alentour, qui peuvent même travailler avec les étudiants pour réaliser des projets ; ou des living labs dont l’atelier de fabrication numérique constituerait un réel lieu de co-conception et de co-production avec les habitants…

Les ateliers de fabrication numérique d’aujourd’hui ne ressemblent pas à ceux de demain
Beaucoup de choses seront amenées à changer les ateliers de fabrication numérique dans la décennie à venir :

  • Il n’y avait pas d’imprimante 3D dans la première liste d’équipements commune aux Fab Labs publiée par le MIT dans la seconde moitié des années 2000 ; aujourd’hui, plus de 90% des ateliers de fabrication numérique français en disposent. Et l’administration Obama a fait de la “fabrication additive”, dont l’impression 3D n’est que la forme la plus connue, une priorité de sa stratégie d’innovation.
  • Des ateliers de fabrication numérique émergent ou émergeront également dans d’autres domaines tels que la métallurgie (à Saint-Etienne), la biologie (La Paillasse), la chimie. On voit poindre des projets d’ateliers de fabrication numérique dédiés à des secteurs spécialisés, l’architecture (Barcelone), la santé (équipements médicaux, prothèses, pharmacie…), l’énergie (qui, avec la santé, fait partie des priorités du LabFab de Rennes)…
  • L’”internet des objets” rendra de plus en plus indissociables l’existence numérique et physique des objets, mais aussi les liens entre produits et services – des liens que les ateliers de fabrication numérique ont pour l’instant fort peu exploré. En effet, alors que les industriels pensent depuis longtemps les mix objets-services (le crédit, l’assurance, les apps, les services connexes…), les makers tendent à focaliser toute leur attention sur l’objet. L’initiative “Défi Data+” du LabFab de Rennes signale cependant une prise de conscience.

Ces évolutions techniques transformeront l’équipement, l’organisation et les services rendus par les ateliers de fabrication numérique. Mais la transformation se réalisera aussi dans l’autre sens : les ateliers de fabrication numérique jouent en effet un rôle important dans le processus de marchandisation accélérée de l’innovation technologique, qui est une des formes de socialisation de la technologie les plus caractéristiques de l’époque numérique. Clayton Christensen fait de ce processus la source de l’innovation disruptive, dont il décrit ainsi le processus : “Une innovation disruptive permet à toute une population située au bas d’un marché d’accéder à un produit ou service qui n’était jusqu’alors accessible qu’aux consommateurs disposant de beaucoup d’argent ou de beaucoup de compétences.” Parmi les exemples les plus communément cités, citons la génomique personnelle, les prothèses (Open Prosthetics, projet Bionico de main open source à Rennes), les drones…


Image : Le projet Grow Your Ink de la Paillasse, le biohacklab parisien a pour but de créer un kit commercial pour cultiver des bactéries afin de créer sa propre encre.

En outre, les ateliers de fabrication numérique s’inscrivent dans une tendance au “devenir lab” d’un grand nombre de dispositifs d’innovation : Living Labs, User Labs, Design Labs, Fab Labs, Infolabs, etc. Leur objectif consiste :

  • À faire sortir l’innovation des services de R&D et des laboratoires spécialisés,
  • À reconnaître et faire vivre le caractère ouvert, itératif et non linéaire de l’innovation,
  • À rendre les processus d’innovation plus “agiles”, au travers de boucles beaucoup plus courtes entre conception, prototypage et test,
  • À permettre à toutes sortes d’acteurs de prendre part à l’innovation, y compris les “utilisateurs”.

Cette tendance est forte et correspond à un réel besoin de changer les démarches, les processus, les acteurs de l’innovation. Elle est également récente et les retours d’expérience manquent. Il est vraisemblable que la “forme lab” sera amenée à évoluer dans les années à venir, à mesure que l’on comprend mieux ce qu’elle peut et ne peut pas apporter.

Pour toutes ces raisons, les ateliers de fabrication numérique qui subsisteront demain auront également dû progresser dans au moins deux autres dimensions de leur activité : la construction et l’animation de communautés d’une part, la médiation d’autre part. La fréquentation, en qualité comme en quantité, deviendra partout un objectif et pas seulement un résultat. Tandis que la capacité à enseigner, à expliquer, à organiser la rencontre de compétences, à aider les utilisateurs comme les projets à grandir, deviendra la compétence centrale que l’on attendra de leurs équipes.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu