Avertir le modérateur

02/05/2015

Agissons !

Analyse

  • Réponse de La Quadrature à la consultation de la Commission européenne sur la neutralité du Net (en anglais)
  • Rapport de La Quadrature sur la neutralité du Net
  • Réponse de La Quadrature à la consultation de l'Arcep sur la qualité de service de l'accès Internet
  • Réponse de la La Quadrature à la consultation du BEREC sur la transparence et la neutralité du Net
  • Contribution au sujet de la télévision connectée
  • Tribune sur la politique des fréquences et du spectre radio
  • Lettre ouverte au Parlement européen - « Nous devons protéger la neutralité du Net en Europe ! »
  • Rapport de Free Press : « La neutralité du Net et l'investissement dans les réseaux »

Lire la suite

09:17 Écrit par franceweb dans 21CenturyWebArchive, AlertInfo, ArchiveWeb21, Articles, Association | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | |

20/03/2015

A LA UNE> NEWS> Attentat du Bardo: Réouverture du musée prévue pour mardi 24 mars> Loi antiterrorisme: Entre urgence et litiges !>Non le tourisme n’est pas fini et la Tunisie non plus

Des touristes au musée du BardoDes touristes au musée du Bardo

Dans une déclaration accordée à Mosaique Fm ce vendredi 10 mars 2015 Moncef Ben Moussa, conservateur en chef du musée national du Bardo, a  affirmé que  l’administration du musée vient de récupérer les lieux qui étaient sous le contrôle des forces de l’ordre afin de les nettoyer  soulignant que la réouverture du musée du Bardo est prévue pour mardi 24 mars.

Loi antiterrorisme: Entre urgence et litiges !

par Hajer Ajroudi Des organisations terroristes se livrent bataille sur nos frontières...

Publié le: 19 mar 2015

Carnage au musée du Bardo

22 morts dont 2 Tunisiens et 20 touristes

Carnage au musée du Bardo

Non le tourisme n’est pas fini et la Tunisie non plus ! (Allusion à la Une de Libération «C’est fini la Tunisie, c’est fini le tourisme»

La nouvelle est tombée vers les coups de midi-trente : un groupe de terroristes armés a fait irruption dans l’enceinte du musée du Bardo prenant en otage un nombre considérable de touristes venus découvrir la grande et belle Histoire de la Tunisie. Le bâtiment du musée est collé à celui de l’Assemblée des Représentants du Peuple. Le musée du Bardo est entouré par quelques dizaines de postes policiers et de casernes militaires. Un emplacement stratégique, une opération terroriste au beau milieu de la journée à proximité de l’une des plus importantes institutions de souveraineté...  Des données qui nous ont amenés à douter de la véracité de l’information. Mais, une fois arrivés sur place, le doute était, malheureusement, complètement parti.

Malgré la délicatesse de la situation, les unités de la sûreté nous ont assuré un emplacement frontal au musée afin que nous puissions assurer la couverture de l’opération terroriste. Mohamed Ali Aroui, porte-parole du ministère de l’Intérieur, s’est engagé auprès de nous de venir nous donner des nouvelles toutes les quinze minutes. L’un des journalistes présents sur place était en contact avec une journaliste à l’intérieur du musée, cette dernière nous a envoyé quelques photos et quelques informations avant que son téléphone ne la lâche. C’est via cet échange qu’on a appris la mort de huit personnes dont une Tunisienne. Une information qui nous a été confirmée par Mohamed Ali Aroui. Le deuil s’était de suite abattu sur nous. Un goût  d’amertume  déjà-vu régnait sur l’atmosphère nous renvoyant au souvenir du premier assassinat politique qu’a connu la Tunisie. On vivait, encore une fois, un nouveau coup terroriste dont on n’a pas connu le goût auparavant. 

Quinze minutes plus tard, et comme promis, Mohamed Ali Aroui est revenu  pour nous annoncer la libération de quelques enfants et la blessure de six personnes. Quelques instants après, les hélicoptères militaires ont envahi les cieux du Bardo et les ambulances ont surgi par dizaines. Plus tard, nous avons pu nous entretenir avec un témoin oculaire. Ce dernier nous a assuré avoir vu deux individus, bien habillés et portant des sac-à-dos noirs. Ils auraient posé leurs sacs, contemplé le grand portail avant de récupérer les sacs et foncer à l’intérieur du musée en courant.

Les civils ont commencé à envahir les lieux et notre mission en devenait plus difficile. Les apparitions du porte-parole du ministère de l’Intérieur se faisaient de plus en plus rares et les rumeurs commençaient à circuler. On avait dû attendre presque deux heures pour avoir la mise à jour du bilan : 13 morts, dont un policier, et une vingtaine de blessés, c’était vers 14 heures moins quart. Une dizaine de minutes après, un mouvement de panique a eu lieu : un jeune adolescent, présent sur les lieux, en apprenant la mort d’un policier a crié ‘bien fait pour lui’. Les unités de l’ordre, déjà à bout de force et de nerf n’ont pas hésité à arrêter l’individu en question. 

Dans l’heure qui a suivi cet incident, on a eu l’impression que la situation se compliquait : alors que, pendant toute la matinée, les journalistes ont pu circuler librement sur la scène de l’opération, de grands camions policiers se sont interposés entre les deux rues nous séparant ainsi de la façade du musée. Entre-temps, l’aller  et venue des ambulances et des engins militaires ont presque triplé. A 15 heures piles, le cauchemar a pris fin. Un bilan lourd a aussitôt été dressé : vingt-deux morts dont  vingt  touristes, de nationalités italienne, française, polonaise, espagnole et britannique, et deux Tunisiens. Les blessés se comptent par dizaines. Une touriste française, qui venait d’être libérée, nous a adressé l’un des plus beaux messages avant d’aller rejoindre les siens. « Ce que j’ai vécu aujourd’hui était horrible mais j’ai toujours aimé la Tunisie et je l’aimerais pour toujours. Je remercie les militaires qui ont tout fait pour nous protéger et vive la Tunisie ! »

Contraints de rejoindre nos postes, nous avons réussi à nous éclipser en prenant la ruelle qui mène au portail principal de l’Assemblée des Représentants du Peuple. Les rues étaient désertes sauf des patrouilles policières. Les agents nous souriaient sans nous demander ni identité ni soumission à une quelconque fouille. Sur le chemin, nous avons croisé le député du mouvement Nidaa Tounes, Walid Jalled, qui était dans  un état de choc. Il nous a assuré que les députés allaient répondre fermement à cette attaque. Arrivés au niveau de l’ARP, nous avons voulu vérifier l’état des lieux. Quelques soldats et policiers gardaient l’entrée, ils avaient bien voulu nous laisser entrer. Dans l’enceinte de l’établissement, nous avons trouvé le premier vice-président de l’ARP, Abdelfattah Mourou, à qui nous avons posé la question la plus évidente vu la circonstance : à quand le vote de la loi anti-terroriste ? La réponse nous a, pour le moins, surpris. « La loi anti-terroriste punit  le terrorisme mais ne le prévient pas. Le terrorisme ne demande pas une loi pour être stoppé mais une stratégie sécuritaire bien précise. Ce qui a eu lieu aujourd’hui n’est pas dû au retard du vote de cette loi. D’ailleurs, nous avons reçu une copie de cette loi depuis hier et on était en train de travailler dessus. Et puis n’oubliez pas qu’on travaille avec la loi de 2003, une loi qui ne protège pas mais qui puni au risque de me répéter. Il ne faut pas mener une guerre traditionnelle contre le terrorisme, armée contre une autre armée, parce que l’on combat un fantôme et non pas une entité précise. Ce qui s’est passé aujourd’hui est une catastrophe économique et politique, la scène politique va connaître un vrai tremblement suite à cette opération, plus rien ne sera pareil. »

Une chose est sûre c’est que, tout comme le 6 février 2013 ou encore le 25 juillet 2013, le mercredi 18 mars 2015 sera marqué à jamais dans notre mémoire nationale. Même si cette opération terroriste va impacter considérablement notre économie, elle ne signifiera certainement pas la fin de notre Nation dont les citoyens et les différentes unités de la sûreté nationale ne baisseront jamais les bras devant un phénomène barbare que notre culture et mémoire nationale finiront par éradiquer pour l’éternité. 

Salma BOURAOUI

 

08/10/2014

JUSTE UN MOT> FRANCEWEB & VOUS ! >FRANCEWEB lance un nouveau dispositif de communication>>POISSYSMARTCITY, Ville de demain, ville intelligente, ville connectée, ville numérique..De transport à l'éducation en passant par l'économie....

1341760684876.jpgJUSTE UN MOT, «  PoissySmartCity »

FRANCEWEB & VOUS ! le socle des savoirs de demain !


TOUJOURS PLUS PROCHES DE VOUS

Pour mieux répondre à vos préoccupations et vous apporter des information qui correspondent au mieux à vos centres d'intérêt, FRANCEWEB lance un nouveau dispositif de communication. Cette démarche s'appuie sur une étude de lectorat réalisée en mars dernier (la satisfaction lecteurs).

PoissyVilleConnectée,VilleNumérique» vise à créer un réseau social local coproducteur d’informations et d’échanges sur la vie du Poissy et ses environs ; cinq types d’acteurs sont appelés à collaborer pour construire ce réseau et le faire fonctionner au service de tous : les habitants, les associations, les structures et services, les collectivités territoriales, les commerces.

 Chaque membre mettant son expérience, ses connaissances, produits, services, solutions, au profit de l'ensemble, afin d'augmenter la richesse de chacun.

Une chose est claire: vous nous faites confiance. Vous voulez plus d'informations qu'on ne trouve pas ailleurs et des conseil pratiques.

 C'est justement ce que l'on vous propose de découvrir dans ce cette nouvelle formule POISSYSMARTCITY, ville connectée.

Courrier Poissy Smart City, Michel Dupart et Karl Olive, Oct.2014.pdf

Pour nous, ce sera aussi l'occasion de vous faire partager l'expertise du réseau et de tisser une relation plus étroite avec vous, notamment avec les prolongements de la version digitale. Car pour nous, c'est une évidence, chacun de vous est unique.

Stefan Raducanu- Président

Pour toute information complémentaire, nous restons à votre entière disposition

Contact : Stefan Raducanu : +33 (0)1 39 65 50 34 

 

1341760513778.jpgPoissySmartCity, Numérico-Intelligente

POISSY est connectée !

POISSY, ma ville connectée !

.
« Verbale », « logico-mathématique », « kinesthésique », « interpersonnelle »… On considère, depuis les travaux d'Howard Gardner, qu'il existe plusieurs formes d'intelligence. Les développeurs de services urbains et de nouvelles technologies n'ont pourtant pas hésité à s'emparer de ce terme ambitieux pour englober et valoriser leurs multiples innovations. En réalité, lorsqu'il s'applique à la ville, le qualificatif « intelligente » est essentiellement à traduire par « numérique ».

FranceWebAsso propose un état des projets et des applications opérationnelles, applications que nos lecteurs retrouvent aussi régulièrement dans la rubrique « Produits & process », et qui auront également leur place dans nos prochains dossiers (« mobilités », « espaces publics »...). Car le concept d'« intelligence » numérique est désormais aussi présent dans la fabrication de la ville que celui de « durabilité ».

La ville « intelligente » se conçoit à l'échelle d'un bâtiment, d'un quartier. Ou, mieux, d'un grand territoire, où elle prend la forme d'une coopération multi-formes entre toutes sortes d'acteurs, comme l'illustre l'expérience de la Troisième révolution industrielle entreprise par FranceWebAsso sous la houlette de StefanRaducanu..

La ville « numérique », dont l'un des supports est la téléphonie mobile, produit aussi potentiellement ses nuisances, encore mal évaluées. Certaines villes utilisent d'ores et déjà des outils pour les analyser et, peut-être, les maîtriser.

Certains fondamentaux du projet urbain sont toutefois appelés à persister. Notamment l'un des plus récemment intégrés à la fabrication de la ville : la prise en compte, dès sa conception, des usages et de leur évolution.

Une gageure, alors que les technologies progressent si vite que nous ne savons pas exactement de quels outils nous disposerons dans cinq ans. La ville intelligente sera donc imaginative, mais aussi adaptable....

Stefan Raducanu, Chief Data Officer

 StefanV.Raducanu,Président FranceWeb

Contact : Stefan Raducanu : +33 (0)1 39 65 50 34 

PoissyWeb, ma ville connectée, la ville en numérique, pôle culturel multimédia, lieu de qualification, de valorisation et valorisant, lieu unique des activités culturelles, lieu d'information, de pratiques culturelles, de conseil, d'accompagnement, de rencontres et d'échanges, de création, de formation et de diffusion.

Nous ajoutons continuellement de nouvelles publications et de nouvelles et innovatrices fonctionnalités numériques pour améliorer votre expérience de lecture.

PoissyWeb fonctionne ainsi dans les deux sens pour ses lecteurs : recommander et se faire recommander, dans une dynamique du partage de l’information profitable à tous, et toujours respectueuse de confidentialité et sérénité.

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne :

CONNECTEZ-VOUS AU MONDE.

Créateur des espaces de travail collaboratif , assurant la communication des exposants et partenaires, FranceWeb illustre la volonté du réseau.

Nous sommes au service de nos lecteurs et de leurs besoins

 appel à contribution.gifNous sommes à l'écoute de nos lecteurs

 Produire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changement nécessaires par l’évolution de notre société.

 « Avec cette grande campagne, nous souhaitons donner un coup de projecteur sur les aspects positifs de notre vie quotidienne en donnant vie à l’optimisme et au bonheur, des valeurs auxquelles FranceWeb aspire depuis 15 ans. Nous ne pouvons pas changer le monde mais nous pouvons encourager les lecteurs à croire en de meilleurs lendemains. Là est toute la promesse de cette nouvelle campagne. Cette signature sera récurrente tout au long de l’année 2014 » rappelle Stefan Raducanu, Président  FranceWeb.

 Construisons ensemble la société en réseau

 Tous, entrepreneurs de la connaissance

 3ARWD1.GIF la communication tous-tous dans l'économie du savoir et de la connaissance


En faire plus pour vous,
c'est avant tout répondre à vos attentes.

 ArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gifArrowDownRed.gif

 

 FranceWeb,e-GlobalNetWork®

L’information, la communication et le service sont les trois grandes missions

« L’information est permanente ; elle ne s’arrête jamais, et nous la surveillons 7 jours sur 7 et 24h sur 24. Cela exige une organisation et une coordination parfaites. Le rôle des partenaires est donc essentiel. »

LOCAL - REGIONALNATIONALINTERNATIONAL

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique..

IMPLIQUER TOUS LES PISCIACAIS DANS LA SOCIETE DE L’INFORMATION.

Nous désirons nous faire connaître en nous adressant, prioritairement aux personnalités économiques, sociales, politiques, médiatiques, responsables et compétentes, intéressées par cette initiative.

francewebeglobal-avec-vous2.gifPour Vous et avec Vous ! 

C’est l’inspiration qui nous fait grandir!

Les valeurs de "citoyenneté active" et de "démocratie participative" fondent notre action.

Une équipe à votre écoute pour construire ensemble

Tous les jours, nos partenaires grâce à l'activité FranceWeb,  dispose de diverse sources d'information sur ses lecteurs et sur leurs attentes. Notre site est inspiré directement des contacts et des échanges que nous avons régulièrement avec vous. Nous souhaitons que vous soyez aussi les acteurs de la modernisation de notre société, projet qui modèlera la France pour les années à venir sous le signe de l'accroissement des espaces de démocratie active efficaces.

appel à contribution.gifTisser la toile, accompagner les entreprises en mutation, les collectivités territoriales, les organismes publics, partager les meilleurs usages internationaux de l'Internet et du e-business, approfondir la compréhension des technologies les plus avancées et promouvoir leur ouverture, agir pour permettre leur accès au plus grand nombre, sensibiliser la France entière aux enjeux de la société en réseau, faire partir d'un réseau de confiance, débattre sans tabou des vraies questions de l'e-transformation avec les meilleurs experts, intégrer en permanence la créativité, développer compétitivité et innovation dans une société mondiale en réseau.

   "La meilleure façon de prédire l'avenir, c'est de le créer"

   Il n'y a que nous qui possédions nos réponses.

StefanV.Raducanu,Président FranceWeb
Contact : Stefan Raducanu : +33 (0)1 39 65 50 34 
 

FranceWeb,e-GlobalNetWork®

De la communication à la collaboration ! à l’écoute des citoyens

Dans le cadre de son programme

"La France dans l'économie du savoir et de la connaissance".

La société exige un nouvel outil de communication.  

Inclusion, amélioration des services et de la qualité de la vie.

FranceWeb offre une occasion unique de définir l'avenir de la société de l'information pour que tous puissent en profiter.

Le développement de la société en réseau, de l'économie du savoir et de la connaissance, au niveau local, régional, national et international, par une dynamique individuelle, nous a propulsés dans la mobilisation de l'intelligence collective. Tant à l'échelle des entreprises ou des administrations qu'à celle des régions ou même des nations, la tension vers l'intelligence collective supposant une attention nouvelle portée à l'humain en tant que tel.


 Le Programme, pragmatique et ambitieux, vaste chantier concernant les ressources humaines, s'inscrit dans le droit fil de la société de l'information, à travers les territoires, favorisé par l'approbation des usagers de l'Internet et les forces vives de la collectivité ( habitants, associations, entreprises, structures, déconcentrés de l'Etat, réseau de l'éducation etc...) : cette pluralité des acteurs permettant la complémentarité des approches des savoir-faire et des modes d'intervention indispensables à une mise en oeuvre opérationnelle du développement durable dans la nouvelle société du savoir et de la connaissance. Nous devons manifester notre ambition architecturale commune par des gestes emblématiques perçus dans le monde entier. La vie en société constitue un enjeu essentiel et c'est pourquoi je vous propose ce nouveau partenariat. Je souhaite que nous fassions preuve d'audace sur le plan créatif et que nous engagions des actions encourageantes pour les générations futures. Il n'y a pas de beauté, de respiration d'une ville ni de civilisation sans bâtisseurs de génie qui sachent prendre des risques.

 

Je vous propose donc de prendre connaissance de notre projet (exploit) architectural majeur du 21 ème siècle et de nous faire connaître vos réactions et vos projets de partenariat.

 

Nous devions nous rapprocher pour créer de nouvelles opportunités et pour optimiser nos moyens de communication, sensibiliser les décideurs et déboucher sur des propositions concrètes. La voie de la modernisation de la France reste celle de la conjugaison de l'un et du multiple, des projets individuels et du bien commun, de l'initiative privée et de la puissance publique, qui est l'essence même  de la République. Nous devons en faire des atouts. Il n'y a pas à inventer de nouveaux concepts ni à engager de nouvelles réflexions

Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance, est primordial pour notre pays dans l'avenir.

 Nous désirons nous faire connaître en nous adressant, prioritairement aux personnalités économiques, sociales, politiques, médiatiques, responsables et compétentes, intéressées par cette initiative.

Créons de la valeur, préparons l'avenir: c'est encore plus facile ensemble !

L'Association propose des services grand public, communautaires et personnalisés.  

Trois fonctions : repérer, sélectionner, partager.

Pour Vous et avec Vous !

Si vous êtes désireux d'apporter votre contribution à notre laboratoire d'idées, à vous d'agir !      Devenez partenaire de  FranceWeb

Stefan Raducanu- Président

Pour toute information complémentaire, nous restons à votre entière disposition

Contact : Stefan Raducanu : +33 (0)1 39 65 50 34  

 Le_Pisciacais104.pdf

Carrières-sous-Poissy : un nouveau siège pour la communauté d'agglomération

Le 29-09-2014

Les agents et les élus de la Communauté d'agglomération des 2 Rives de Seine devraient quitter les actuels locaux du centre-ville de Poissy pour le site de la société GKN en bordure de la D 190. L'acquisition d'une partie des locaux, devenus trop grands pour GKN et Mecafondo, a été votée lors du dernier conseil communautaire pour un montant de 4,6M€. Ce nouveau pôle permettra de regrouper les 190 agents répartis aujourd'hui sur 4 sites.

Source : Le Parisien Yvelines 27-09-14/p.V

Vallée de Seine : un nom pour la future intercommunalité

Le 09-09-2014

La future agglomératon de 405 000 habitants, qui pourrait voir le jour en 2016 au nord des Yvelines, a été baptisée "Paris-Yvelines-Seine-Aval". Elle compterait 80 communes, actuellement regroupées dans 5 intercommunalités : Camy, Vexin-Seine, Deux rives de Seine, Poissy-Achères-Conflans et Seine-Mauldre.

Source : Le Parisien Yvelines 05-09-14 / p.I

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu