Avertir le modérateur

27/08/2019

Survey Research. SRU-Electronics, Trade Show Center, Lifestyle, Fashion. Consumer Electronics, Mobile Electronics, This October, the world’s largest electronics sourcing show gets even bigger and better, adding hundreds of booths and the new Tech Gif

Tailored Solutions to Capture Opportunity

Capturing new business opportunities is the challenge. Having outside experts work in partnership with clients is the best way to deliver the right mix of knowledge and innovation neccessary for success.

 opprocess.jpg SRU -Electronics offers services in:

  • Strategy
  • Management practices
  • Technology management
  • Innovation and commercialization
  • External-environment intelligence

Our experienced experts and research capabilities are enhanced by a unique tool set that develops new opportunities:
 

  • SRU world-renowned scenario planning
  • Opportunity discovery
  • Intelligence systems
  • Technology roadmapping
  • Technology and market assessment
  • Survey Research.

We work for the largest corporations in the world across most industries, including electronic devices, semiconductors, telecommunications, energy, automotive, and microelectronics.

For further information, please contact Stefan Raducanu, President,

"The secret of the success" >

transforming data > information -> knowledge -> profits->

Networking the World>GlobalPartnersNetwork>AllianceNetWork

 La planète est notre village !

 SocSav21

SRU-Electronics International Research

Dans le monde avec moi> web pages,newspapers,arts,articles,newsgroups,blogs,briefing,business,culture,economiy,entrepreneurs,education,finance,ideas,health,markets,leadership,life,living,multimedia,opinion,sports,technology,tech,world,wheather,politics,public databases,mailing lists and more...

Webmaker->Put the World's News at your fingertips 24 hours a day. Get ahead of the world's emerging stories->''MyNewsCenterNavigator''->All global sources in one app!

Your instant Connection to Local, Regional, National and World News 1 clic

''MyNewsCenterNavigator''

One destination used by 5 millions of people.

 All global sources in one app!  Newspapers, Radio, Tv, in local, regional, national , international . A quick way to browse and read Global News.

 LOCAL -  REGIONAL -  NATIONAL -  INTERNATIONAL

 WEB PAGES, NEWSPAPERS, ARTS, ARTICLES, NEWSGROUPS, BLOGS, BRIEFING, BUSINESS, CULTURE, ECONOMIY, ENTREPRENEURS, EDUCATION, FINANCE, IDEAS, HEALTH, MARKETS, LEADERSHIP, LIFE, LIVING, MULTIMEDIA, OPINION, SPORTS, TECHNOLOGY, TECH, WORLD, WHEATHER,  POLITICS,  PUBLIC DATABASES, MAILING LISTS AND MORE...

Delivers what You need

Capture, collect, and share with your friends.

NewsCenter for everyone

Connect the things you love

 

 Global Sources Electronics

“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne : CONNECTEZ-VOUS AU MONDE.

Créateur des espaces de travail collaboratif , assurant la communication des exposants et partenaires, FranceWeb illustre la volonté du réseau.

centremondialdesaffaires.gifProduire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changement nécessaires par l’évolution de notre société.

 

Global Sources Electronics is the world’s largest electronics trade fair. The upcoming edition opens on October 11, 2019 at AsiaWorld-Expo in Hong Kong and comprises two phases – Consumer Electronics & Mobile Electronics. The flagship trade fair of Global Sources, it features 7,800 booths of the hottest electronics products from China, Korea, and other Asian countries.

We are growing

This October, the world’s largest electronics sourcing show gets even bigger and better, adding hundreds of booths and the new Tech Gifts show.

Consumer Electronics

October 11–14, 2019

Home, outdoor, auto electronics – with home audio, components and smart living products

Register Now Learn More

Mobile Electronics

October 18–21, 2019

Devices, AR/VR, wearables and accessories – plus NEW Tech Gifts (Hall 2) and Startup Launchpad (Hall 11)

Register Now Learn More

Other highlights of the show

Brand Zone Sourcing

The Brand Zones showcase major exhibitors seeking distributors for their own designs and brands.

Small Orders

Booth signage, directory and mobile app indicate suppliers who accept small orders – ideal for Amazon and online sellers.

Mobile App

Mobile app enables buyers to take photos, make notes and follow exhibitors. Download now for iOS or Android

Sourcing Tools

After you pre-register, prepare for your show visit with our sourcing tools

Product Alerts

Product Alerts

Don't miss out on new product updates!

Subscribe

Analyst's Choice

Analyst's Choice

Find new, cool and innovative products online, selected by our analysts!

View More

Top 20 Products from the booths

Top 20 Products

View the Top 20 Most Popular and Top 20 Hot New Releases in your industry!

 

Sourcing App

Sourcing App

Find suppliers & products on-the-go; Access preferred suppliers anytime; Register for upcoming shows.

Global Sources Sourcing Sites: GlobalSources.com

Global Sources Other Region Sites: Hong Kong

Global Sources Management Site: 世界经理人

After The Show

Source anytime, anywhere
Stay up-to-date with exhibitors you met at the show
Find new & innovative products and verified suppliers
Submit buying requests to receive and compare quotations

SRU-Electronics, une marque qui fait maintenant partie du paysage de l’information professionnelle depuis plus de douze ans. Cette société française a développé un ensemble de services de veille informationnelle à destination des entreprises, directions de la communication, directions générales et aux agences de relations publiques et de relations presse mais aussi à destination des “Personal Knowledge Workers” que nous sommes.

Si son premier métier est la collecte d’information, le coeur de son savoir-faire réside dans la veille «plurimedia" . Elle intéresse l’ensemble des entreprises qui veulent mesurer leur notoriété dans les médias, à la fois on line et off line, Internet, presse et audio-visuel.

Un deuxième métier répond aux besoins de communication interne des entreprises qui veulent dans un panorama de presse électronique savoir comment se situe leur entreprise par rapport à l’actualité du jour.

Dans un troisième métier, enfin,SRU-Electronics apporte des solutions de collecte d’informations aux professionnels de la business intelligence.

SRU-Consulting

About SRU-Electronics

06/06/2019

La menace sur les terres rares ne concerne pas que les États-Unis. L’Europe aussi est extrêmement dépendante des importations étrangères et principalement chinoises.

LIRE DANS UP : Terres et métaux rares : l’arme fatale de la Chine dans la guerre économique

Et dans le bras de fer commercial entre la Chine et les États-Unis, Pékin s'est plu à rappeler cette dépendance. Le 22 mai dernier, au moment où Trump alourdissait les sanctions contre le géant chinois Huawei, Xi Jinping est allé tranquillement visiter une usine de traitement de ces métaux stratégiques ; une manière subtile de laisser planer la menace de bloquer les exportations.
 
Une semaine plus tard, le message était encore plus clair. « Si quelqu'un veut utiliser des produits fabriqués à partir de nos exportations de terres rares pour freiner le développement de la Chine, alors je pense que (...) le peuple chinois sera mécontent », a mis en garde un responsable de la puissante agence de planification économique.
 
Mardi 4 juin, la menace s'est faite plus précise. La puissante agence de planification économique chinoise a tenu une réunion sur un possible « contrôle des exportations » de terres rares. « Selon les suggestions des spécialistes (...) nous devons renforcer les contrôles à l'exportation et établir un mécanisme de traçabilité et d'examen pour l'ensemble du processus d'exportation des terres rares », a indiqué la NDRC à l'issue de cette réunion.
 
Que se passerait-il si la Chine menait ses menaces à exécution ? Un précédent existe. Il remonte à 2010 quand, en représailles à un différend territorial, Pékin avait brutalement interrompu ses exportations de terres rares vers le Japon, mettant les entreprises de hautes technologies nippones en grandes difficultés.
 
Aussi Washington réfléchit à un plan d’action.  L’administration Trump compte ainsi accélérer la recherche, le développement et le déploiement de méthodes de recyclage et de réutilisation de ces minéraux stratégiques, trouver des alternatives et aussi diversifier l'approvisionnement et améliorer les processus d'extraction, de séparation et de purification. De fait pour certains des minéraux concernés, les Etats-Unis disposent bien de la matière première mais pas du savoir-faire pour les rendre utilisables par l'industrie.
 
Washington compte aussi renforcer la coopération et améliorer le commerce international de ces minéraux avec ses alliés. On pense ainsi à la Corée du Sud qui produit 20 à 30 % de certaines des terres rares utilisées dans le monde.
 
Le plan stratégique prévoit également de faire un recensement précis des ressources naturelles disponibles dans le pays pour pouvoir les exploiter. Mais il compte aussi faire la nomenclature de sources d'approvisionnement moins traditionnelles, comme l'extraction à partir de l'eau de mer ou de déchets du charbon. Et comme elle l'a fait pour d'autres industries, l'administration veut déréguler pour accélérer les choses. Le gouvernement veut enfin s'assurer qu'il disposera de la main-d’œuvre qualifiée nécessaire pour mener à bien son projet et bâtir une base industrielle nationale solide. En aura-t-il le temps ?
 
La menace sur les terres rares ne concerne pas que les États-Unis. L’Europe aussi est extrêmement dépendante des importations étrangères et principalement chinoises. Le continent se met donc à explorer son potentiel minier. Signe encourageant, la découverte d’importantes ressources de lithium au Portugal et de tungstène en France, en Ariège. Des ressources dont l’extraction posera d’immenses questions environnementales. Signe des temps, lors du premier Conseil de défense écologique, qui s’est tenu à l’Élysée le 23 mai dernier, le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy a tracé les grandes lignes d’un projet de réforme du code minier qui devrait être mise en place d’ici la fin de l’année.
 
 
Avec AFP
 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

 

 

 

25/03/2019

Prêt pour plus.La dernière mesure, la loi sur l'investissement étranger adoptée le 15 mars à la deuxième session du 13e Congrès national du peuple (NPC), qui doit entrer en vigueur le 1 er janvier 2020, vise à améliorer la transparence de l'investissement

Prêt pour plus
Après l'adoption de la Loi sur l'investissement étranger, les investisseurs anticipent davantage de règles et de politiques pour uniformiser les règles du jeu.
Par Zhang Shasha · 2019-03-22 · Source: NO. 13 28 mars 2019

Un ouvrier assemble des moteurs dans un atelier de la FAW Toyota Motor Co. Ltd. à Tianjin le 3 décembre 2018 (XINHUA)

Si vous pensiez que l'huile végétale était uniquement destinée à la cuisine, détrompez-vous. Alors que l'industrie de l'asphalte est à la recherche de matériaux plus respectueux de l'environnement, les huiles usagées, en particulier celles de la restauration rapide, sont utilisées pour renforcer le toit noir des routes. L’huile de soja entre dans la mousse des sièges de voiture et l’amidon industriel est utilisé pour fabriquer du papier pour les journaux et les magazines.

En Chine, le négociant américain en matières premières agricoles, Cargill, est un exemple classique d’innovations dans les champs. Depuis son entrée en Chine en 1971, la société innove, allant de la production de nouveaux arômes alimentaires à l’amélioration des normes agricoles. Elle a ouvert un centre d'innovation à Shanghai en 2016 pour créer de nouveaux éléments nutritifs et ses écoles de terrains agricoles forment les agriculteurs à la plantation et à l'élevage du bétail avec une efficacité accrue. Avec des investissements continus, Cargill est devenu un contributeur important à l'agriculture moderne en Chine.

Cargill est désormais très présent en Chine avec plus de 50 sites et 10 000 employés. Son investissement en Chine a doublé au cours des sept dernières années et se poursuivra au cours de la prochaine année. Selon le rapport annuel 2018 de Cargill, la région Asie-Pacifique représentait 29% de ses ventes totales et autres revenus, la Chine jouant un rôle majeur.

Cargill a constaté que le climat des affaires en Chine pour les investissements étrangers subissait de profonds changements et que le gouvernement prenait des mesures pour améliorer et attirer les capitaux étrangers dans le cadre de la résolution visant à approfondir la réforme et l'ouverture.

La dernière mesure, la loi sur l'investissement étranger adoptée le 15 mars à la deuxième session du 13e Congrès national du peuple (NPC), qui doit entrer en vigueur le 1 er janvier 2020, vise à améliorer la transparence de l'investissement étranger. politiques. Elle uniformise également les règles applicables aux entreprises nationales et étrangères afin d’égaliser les chances.

Lors d'une conférence de presse tenue à l'issue de la session de l'APN de cette année, le Premier ministre Li Keqiang a déclaré que la nouvelle législation protégerait mieux les droits et intérêts légitimes des investisseurs étrangers. Cela permettra également de mieux réglementer le comportement du gouvernement.

Des entrepreneurs étrangers échangent des idées au Centre international de la fabrication Huaqiangbei à Shenzhen, dans la province du Guangdong, dans le sud de la Chine, le 20 novembre 2018 (XINHUA).

Le monde répond

La nouvelle loi a suscité des réactions positives du monde entier.

"Cela change la vieille impression", a déclaré à China Focus, un magazine en ligne publié par China International Publishing Group, Hisham AbuBakr Metwally, premier chercheur en économie au ministère égyptien de l'Industrie et du Commerce extérieur. "La nouvelle loi est un bon pas en avant pour une plus grande ouverture de la Chine. C'est un très bon moment pour investir. Je m'attends à ce que la Chine ouvre davantage de secteurs économiques à l'investissement étranger et continue à permettre aux investissements étrangers de jouer un rôle plus actif dans l'économie . "

Nick Coyle, PDG et directeur exécutif de la Chambre de commerce Chine-Australie, a comparé cet accord à l'accord de libre-échange (ALE) entre la Chine et l'Australie. "L'ALE a stimulé les investissements des entreprises étrangères, en particulier dans le secteur des services, au cours des dernières années. La nouvelle loi pourrait constituer un pas supplémentaire dans la même direction", a déclaré M. Coyle.

L'année dernière, plus de 60 000 entreprises à capitaux étrangers se sont établies en Chine, ce qui représente une croissance de 69,8% sur un an. Le capital étranger versé total s'élevait à 135 milliards de dollars, en hausse de 3%. Ce n’était pas une mince affaire, d’autant plus que c’est ce qui a été réalisé dans le contexte d’une chute de 19% des flux mondiaux d’investissements transfrontaliers directs, selon le Bureau national des statistiques et la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement.

Cela peut être attribué à une série de mesures prises en 2018. Elles comprennent: l'élargissement de l'accès au marché; raccourcir la liste négative pour les investissements étrangers, qui ne compte plus que 48 articles, contre 63 en 2017; et ouvrir davantage de secteurs à la pleine participation au capital étranger. Une liste négative établit les secteurs dans lesquels les investissements sont limités pour les investisseurs étrangers, tous les autres domaines étant supposés ouverts.

Matthias Müller, correspondant du quotidien suisse Neue Zürcher Zeitung , a déclaré qu'il était dans l'intérêt de la Chine d'ouvrir davantage de secteurs aux investisseurs étrangers et de stimuler la concurrence. Abolir des obstacles tels que la condition préalable pour avoir un partenaire chinois est très important, a-t-il déclaré, ajoutant qu'une nouvelle liste négative serait également utile.

Une tendance irrésistible

Au début de sa réforme et de son ouverture, la Chine a attiré les investissements étrangers en proposant des politiques favorables. Mais ces dernières années, le gouvernement cherche à offrir un système juridique solide, selon Sang Baichuan, doyen de l’Institut d’économie internationale de l’Université de commerce international et d’économie de Beijing. Un environnement commercial fondé sur le droit et internationalisé est une "tendance irrésistible" aujourd'hui, a déclaré M. Sang, et la nouvelle loi est une réponse aux temps et aux conditions qui prévalent.

"Avec des dispositions unifiées pour l'entrée, la promotion, la protection et la gestion des investissements étrangers, il s'agit d'une nouvelle loi fondamentale pour les investissements étrangers en Chine et d'une amélioration novatrice du système juridique chinois en matière d'investissements étrangers", a déclaré Wang Chen, vice-président du comité permanent. Comité de la 13ème APN, a déclaré.

La nouvelle loi remplace trois lois antérieures sur les coentreprises à capitaux chinois et étrangers, les entreprises à capitaux entièrement étrangers et les coentreprises sous contrat à capitaux chinois et étrangers.

Selon M. Sang, alors que les trois lois précédentes étaient basées sur différents types de sociétés, la nouvelle loi met l'accent sur le comportement en matière d'investissement, qui inclut les expériences accumulées au cours des quatre décennies d'ouverture.

"Avec la nouvelle loi, la Chine montre vraiment au monde qu'elle défend l'équité, l'honnêteté, la coopération et le développement", a déclaré Ali Farmandeh, président du Conseil des affaires Chine-Suède. "L'intégration des trois domaines principaux - les coentreprises, les investissements directs et la propriété intellectuelle - accélérera réellement la coopération. Une véritable situation gagnant-gagnant peut être créée pour les entreprises."

En outre, un système de gestion du traitement national avant établissement et une liste négative seront adoptés.

Répondre aux préoccupations

Depuis des années, les entreprises étrangères s'inquiètent de la protection des droits de propriété intellectuelle et de la concurrence par des moyens inappropriés en Chine. La nouvelle loi contient des dispositions spécifiques pour apaiser ces craintes.

"La loi interdit explicitement le transfert forcé de technologie par des mesures administratives et encourage la coopération technologique sur la base d'un accord volontaire entre les parties concernées et de règles commerciales", a déclaré à Beijing Liu Zhao, professeur à l'école de recherche sur les droits de propriété intellectuelle de l'Université de l'Académie chinoise des sciences de Chine. Révision "En outre, sa mise en œuvre marquera la fin des trois lois originales, source d'inquiétudes étrangères sur le transfert de technologie."

Un fait notable est que la nouvelle loi élimine les règles qui violent l’Accord de la propriété intellectuelle relatif aux droits de propriété intellectuelle de l’Organisation mondiale du commerce, qui est une aubaine pour les investisseurs étrangers, a ajouté Liu.

Erkin Öncan, journaliste à Sputnik Turkey, a déclaré que l'interdiction du transfert forcé de technologie et l'intervention du gouvernement dans le fonctionnement de sociétés étrangères constituaient une nouvelle phase et une décision importante.

"Grâce à l'assurance institutionnelle, les entreprises dotées des technologies les plus avancées se sentiront assurées de les introduire en Chine", a déclaré Toshihiro Ueda, représentant en Chine du groupe AGC, producteur de verre japonais, à People's China , de langue japonaise mensuel.

Il a ajouté que la consommation de la Chine progressant avec le développement de l'économie, il ne suffit pas d'introduire les technologies japonaises. Il est impératif d'améliorer la capacité de recherche et développement (R & D) des entreprises pour les nouveaux produits et technologies. AGC envisage de mener des activités de R & D à Shanghai.

Pour assurer une concurrence loyale, Huang Jin, directeur adjoint du département de droit international de l'Académie chinoise des sciences sociales, a déclaré à Beijing Review que le fossé entre les entreprises à capitaux étrangers et les entreprises nationales en termes de politiques favorables et de participation au processus de normalisation et les marchés publics seront éliminés avec la mise en œuvre de la nouvelle loi.

La loi stipule que les mesures annoncées par le gouvernement pour soutenir le développement des entreprises seront également appliquées aux entreprises à capitaux étrangers conformément à la loi. En outre, le principe de neutralité de la concurrence, qui signifie que les entreprises publiques en concurrence avec le secteur privé ne devraient pas avoir d’avantage concurrentiel, du fait de leur contrôle et de leur propriété, sera appliqué à la normalisation, aux marchés publics, au financement, à l’utilisation des terres et à la supervision. ainsi que des offres et des appels d'offres, a déclaré Huang.

Selon lui, à mesure que le marché s'ouvrira plus largement, les entreprises nationales et étrangères se feront concurrence dans une arène plus juste. Cela pourrait poser des problèmes aux acteurs nationaux qui avaient eu recours à des politiques de protection pour leur survie. Ils devraient développer leurs muscles pour s'adapter à la nouvelle exigence d'ouverture, a souligné Huang.

Selon M. Sang, dans un environnement relativement concurrentiel, davantage de capitaux étrangers devraient affluer. Tout en stimulant la concurrence, l'entrée d'investissements étrangers augmentera également les possibilités de coopération entre les entreprises nationales et étrangères. Cela conduira à des avancées technologiques, à des structures économiques améliorées et à un développement économique de grande qualité.

Des travailleurs fabriquent des tubes de rouge à lèvres sur une chaîne de production d'une entreprise à capitaux étrangers à Shaoxing, dans la province du Zhejiang, dans l'est de la Chine, le 20 février (XINHUA)

Plus dans le pipeline

La prochaine étape consiste à veiller à ce que la loi soit mise en œuvre sans heurts, a déclaré le Premier ministre Li lors de la conférence de presse. Il a ajouté qu'une série de règlements et de politiques seront mis en place conformément à la loi afin de protéger les droits et intérêts légitimes des investisseurs étrangers.

Cependant, certains aspects doivent encore être améliorés. Le système de compte rendu des informations sur les investissements, le système d'examen de la sécurité et le système d'approbation et de classement des projets d'investissement étrangers sont encore insuffisants, ce qui nuit à la transparence et à la prévisibilité, a ajouté Huang. En outre, la transition entre la nouvelle loi et les autres réglementations et politiques industrielles n'a pas encore été clarifiée. De plus, il n’aborde pas la question des entités à détenteurs de droits variables (EDDV). Les EDDV sont des entreprises légales qui peuvent ne pas disposer de ressources suffisantes pour couvrir leurs opérations ou dans lesquelles un investisseur détient le contrôle, mais pas la majorité des droits de vote.

Néanmoins, la confiance des investisseurs a commencé à croître depuis que la loi sur l'investissement étranger a commencé à être anticipée. Cargill, par exemple, a établi un autre laboratoire de recherche et d’application pour la région Asie-Pacifique à Shanghai en février, ce qui constitue une étape dans la réalisation de son plan de développement à l’horizon 2020 en Chine. Maintenant, avec l'adoption de la loi, la réponse a été forte.

"Je dirais aux hommes d'affaires thaïlandais: 'S'il vous plaît, venez en Chine' '", a déclaré Vithit Powattanasuk, consul général thaïlandais à Chengdu, dans la province du Sichuan, dans le sud-ouest de la Chine, à China-ASEAN Report. "Cette nouvelle loi est certainement un grand pas en avant pour l'engagement de la Chine envers les communautés économiques mondiales. Elle apportera plus d'avantages non seulement aux investisseurs étrangers, mais également à la Chine, en gagnant la confiance des communautés mondiales."

Copié par Sudeshna Sarkar

Commentaires à zhangshsh@bjreview.com

Market Watch China  
 
 
 
Impression
Dictionnaire chinois :
 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu