Avertir le modérateur

05/06/2019

Autobiography of Benjamin Franklin."Savoir partager son temps, c'est savoir jouir de la vie>StefanV.Raducanu>TheBestWebCollection>The secret of the success" > transforming data > information -> knowledge -> profits-> Networking the World>eGlobalNetwork

Autobiography of Benjamin Franklin

 
J.B. Alden, 1892 - 163 pages
 

Review: The Autobiography of Benjamin Franklin

Avis d'utilisateur - B - Goodreads

This book was fascinating! I really didn't think I'd like reading an autobiography that much (I was required for school) but I DID enjoy it. There were so many things I didn't know about Ben Franklin's life, and the fact that it was written by him is awesome too. A great book! Consulter l'avis complet

 

10:40 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Bienvenue

"Enfin à ma place"

0GR3TXHD_400x400SR.jpg

Je vous souhaite la bienvenue sur le site du réseau FranceWebAsso. Un réseau complet de sites francophones consacrés au SocSav21. Trois sites de référence que je mets à jour très régulièrement.
Ils sont le fruit de ma veille professionnelle et personnelle sur les nouvelles technologies de la communication.

Veille et community management, travail collaboratif, outils  pour l’éducation et la formation quelques unes de mes passions et expertises que je me propose de partager au travers des sites du réseau. Ce que j'apprécie dans la discipline c'est la netteté  dans la transmission. Voila la qualité que je recherche. Stefan

Merci de votre visite

Dans le monde avec ''MyNewsCenterNavigator''

Je suis pisciacais, français,  citoyen du monde

NEWS CENTER in 3 clicks

Global4.gifmegaphone-clip-art-9cp4KXRcE.jpegRegardez avec moi

Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble

FRANCEWEB group

FranceWeb Planète

FranceWebSelection

PPF,Dipl.Ing.StefanV.Raducanu veille pour vous: économie,technologie, societal,Je pense que je peux donner de l'énergie aux gens grâce à ce que je fais.,UNE VAGUE D'INSPIRATION

0GR3TXHD_400x400SR.jpgStefan V.Raducanu, batisseur FranceWeb

Collaborer ! Anticiper ! Innover !

The Grid,a member-based partnership network for urban tech community. The goal of the network is to link organizations, academia and local tech leaders in order to promote collaboration and the sharing of knowledge and resources.

In addition to connecting member companies and talent, The Grid will host various events, educational programs and co-innovation projects, while hopefully improving access to investors as well as pilot program opportunities. The Grid is launching with more than 70 member organizations — approved through an application and screening process — across various stages and sectors.

StefanV.Raducanu,Webpiculteur...Le triangle de FranceWeb, integrateur de portail passe par une triple compétence: éditoriale, technologique, humaine. Une stratégie de partenariats. Entreprendre au Féminin

J'ai choisi ma façon de faire, de voir et de montrer.

Il faut apprendre à être seul dans son crâne pour tout entendre.

La vraie nouveauté n'a pas besoin du bruit ou des faux tumultes d'une pseudo-modernité. Créer dans le silence n'est pas fait pour me déplaire. L'ancien et le nouveau. Je me sens libre avec les outils de mon siècle.

FranceWeb pousse les murs. Toutes les lumières de ce coin de France. Histoires à lire de bout en bout. PoissySmartCity affirme ses "fondamentaux" et son style. Cette année est riche en discrets mais précieux changements. Visite dans la galerie de prestigieuses découvertes. Là ou l'émotion rencontre l'inspiration. Nostalgiques s'abstenir.

Exploiter les atouts de chaque portail FranceWebAsso

FranceWebAsso La nouvelle société du savoir... - Data.gouv.fr

Connecté

Nous avons chacune des talents et nous pouvons travailler ensemble, co-créer, rencontrer des futures partenaires, associées. La connexion virtuelle, devient réelle et nous aurons l'occasion de nous rencontrer.

Découvrir

Nous sommes en 2019, la société et la place des femmes évoluent. Nouveaux métiers, nouveaux paradigmes, nouvelles façons de faire et d'être. Découvrir la diversité des actions entreprises par les femmes et les faire évoluer.

Apprendre

C'est très important d'apprendre, de se former, de se faire accompagner car les choses changent et bougent très vite. Internet est un très grand moyen d'acquérir cette connaissance et de la partager.

The Grid,a member-based partnership network for urban tech community. The goal of the network is to link organizations, academia and local tech leaders in order to promote collaboration and the sharing of knowledge and resources.

FranceWeb, The Grid

PoissySmartCity, The Grid

PoissyWeb,The Grid

Dipl.Ing.StefanV.Raducanu veille pour vous: économie,technologie, societal,Je pense que je peux donner de l'énergie aux gens grâce à ce que je fais.,UNE VAGUE D'INSPIRATION, le défi français. Le portail KM personnalisé

Assurer la curation d'événement sur l’innovation et l'entrepreneuriat. Donner des conférences motivantes. Enseigner de façon collaborative et interactive. Écrire des chroniques, des portraits, des blogs...

Mon travail de recherche de 30 ans en management collaboratif, réseautage et créativité d’un territoire..

Je partage mon temps entre le pilotage du réseau...CEO, Privé, Entrepreneur, Media/Presse, Associatif..FRANCEWEB

"C'est notre grosse valeur ajoutée : les utilisateurs découvrent de cette manière des contenus sur lesquels ils n'auraient pas forcément cliqué"

Dans le monde avec ''MyNewsCenterNavigator''

FranceWebSelection

Créateur des espaces de travail collaboratif , assurant la communication des exposants et partenaires, FranceWeb illustre la volonté du Réseau.

Batisseurs du Web>FranceWeb c'est à Vous !>Communication, Exposants, Partenaires,

Produire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changement nécessaires par l’évolution de notre société.

Ce site est destiné à ceux qui, comme CAMUS, veulent comprendre au lieu de juger. Il veut aussi faire honneur au génie français qui a donné naissance à cette trilogie sublime, à cette prodigieuse utopie humaine qui, encore aujourd'hui, fait rêver le Monde: "liberté, égalité, fraternité".

S’exprimer, rêver à un monde meilleur n’est pas interdit. Encore faut-il communiquer avec les autres pour que ce rêve ait une chance de convaincre, de devenir un jour réalité.

PoissySmartCity,: il existe à Poissy une volonté pour concrétiser nos projets, grâce à un esprit collectif au service d'une vision de la ville. Et chacun est à sa place. C'est l'expression directe tout simplement. Nous devons assumer cette réalité, cette attente, ce besoin de proximité. 2019 doit être une année où nous retrouvons nos repères , où il nous faut imaginer à nouveau un projet ensemble dans le respect de la diversité démocratique.

Sensibiliser, informer, promouvoir...

un projet collaboratif

Groupe d'intérêts.jpgPour Vous et avec Vous!

Un projet ambitieux, humain, imaginatif, hors normes, réunit 3 pôles est sera tourné vers une approche de bien-être collectif et individuel, grâce à son architecture, à l'intégration de la nature et aux services proposés. Laisser les groupements d'opérateurs faire preuve d'imagination. Même s'il s'agit d'un exercice difficile, nous invitons les groupements à laisser libre cours à leur imagination tout en leur demandant d'intégrer ce modèle de société.

A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique… 

« Avec cette grande campagne, nous souhaitons donner un coup de projecteur sur les aspects positifs de notre vie quotidienne en donnant vie à l’optimisme et au bonheur, des valeurs auxquelles FranceWeb aspire depuis 17 ans. Nous ne pouvons pas changer le monde mais nous pouvons encourager les lecteurs à croire en de meilleurs lendemains. Là est toute la promesse de cette nouvelle campagne. Cette signature sera récurrente tout au long de l’année 2019 » rappelle Stefan Raducanu, Président  FranceWeb

FranceWebAsso& PoissySmartCity. Travailler ensemble.Compétences clés pour le consensus.Consensus en grands groupes.Un organigramme de consensus..La collaboration : travailler ensemble pour travailler mieux : SocSav21>Beau,Bien,Bon> Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. Ing.StefanV.Raducanu,MySelTab,MyNewsCenter.Comment rendre le monde meilleur. : SRU-Electronics >International Research>My21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,.You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Make anything possible Images FranceWebSel - Recherche Google FranceWeb Planète - Recherche Google Images FRANCEWEB group - Recherche Google Images Stefan Raducanu, Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble. - Recherche Google FranceWeb,Ne me regardez pas ! Regardez avec moi ! - Recherche Google FranceWeb Images NEWS CENTER in 3 clicks - Recherche Google 3919141232.pdf Webmaker->Put the World's News at your fingertips 24 hours a day. Get ahead of the world's emerging stories->''MyNewsCenterNavigator''->All global sources in one app! : SRU-Electronics >International Research>My21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,.You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Make anything possible Images,MyNewsCenter - Recherche Google Images, FranceWeb,Know why, Know who, Know where, Know what. - Recherche Google Images,FranceWeb,The World is our Workplace. Let's work togheter. - Recherche Google Building Global Community - 3195910750.pdf Accueil : SRU-Electronics >International Research>My21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,.You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Make anything possible SRU-Electronics> International Research>My21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,.You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Make anything possible Case Study: Inter-Agency Working in Newtownhamilton — Supporting Communities Images,Community networks impact on the digital divide at DuckDuckGo StefandeFranceWeb : MyGigaSmartCity>GlobalVillage>La Ville Ouverte>l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable> "Un avenir partagé, une action concertée, un développement commun".Collaborer,Anticiper,Innover! Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble. FranceWebAsso,RESEAU de l'apprendre>>Tous Président avec FranceWebAsso21> C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous ! Paradox>SocSav21"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi">Un groupe,des 4> Modèle d'un monde auquel chacun souhaite appartenir : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. Accueil : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. SocSav21>Beau,Bien,Bon> Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. MyNewsCenterNavigator> FranceWebAsso>StefanV.Raducanu,Humain Search Engine..>SovSav21>Le luxe des élites de 2040 : désobéir à l'intelligence artificielle : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. BuildingGlobalCom>GoToFranceWebAssoToo>StefanV.Raducanu>SovSav21>.7 Signes Inattendus qui Indiquent que Vous Serez un Entrepreneur[L'embarqué La Quotidienne] Wind River veut faciliter le déploiement d’approches "cloud native" dans les systèmes embarqués : SRU-Electronics >International Research>My21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,.You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Make anything possible MyNewsCenter.Processing big data.Advancing your data science skills.About This Content.This content is provided in collaboration FranceWebAsso,SocSav21,MySmartGigaCity,le n°1 mondial de la collaboration en ligne : SRU-Electronics >International Research>My21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,.You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Make anything possible SocSav21,Association France Web.PoissySmartCityWebCitoyen..Pour Vous et avec Vous...Définition de l’Inbound Marketing. « Apprenez ! Défiez ! Agissez maintenant ! » Qui fait quoi, à qui, où, comment, pour-quoi et pour le compte de qui ! : SocSav21>Beau,Bien,Bon> Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. Face à l’hyperaccélération de la digitalisation, le conseil en management doit innover ! : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You..  Images,Community networks impact on the digital divide - Recherche Google Images,Community networks impact on the digital divide - Recherche Google Images,Community networks impact on the digital divide at DuckDuckGo 33-williams-2001-d3-proceedings-not-complete.pdf Images,FranceWeb,The World is our Workplace. Let's work togheter. - Recherche Google Images,FranceWeb,The World is our Workplace. Let's work togheter. - Recherche Google Images,FranceWeb,The World is our Workplace. Let's work togheter. at DuckDuckGo Images,FranceWeb,The World is our Workplace. Let's work togheter. at DuckDuckGo Images,FranceWeb,The World is our Workplace. Let's work togheter. at DuckDuckGo Images,Un être culturel>Dipl.Ing.StefanV.Raducanu>Dans le monde avec moi>SRU-Electronics>Special Research Unit> - Recherche Google SRU-Electronics...MyNewsCenterNavigator...Your ultimate power management resource. The World is our Workplace. Let's work togheter. : SRU-Electronics >International Research>My21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,.You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Make anything possible MyGigaSmartCity>GlobalVillage>La Ville Ouverte>l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable> "Un avenir partagé, une action concertée, un développement commun".Collaborer,Anticiper,Innover! Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble. Accueil : SRU-Electronics >International Research>My21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,.You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Make anything possible SRU-Electronics> International Research>My21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,.You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Make anything possible MyNewsCenterNavigator> ToFranceWebAssoGo>StefanV.Raducanu,Humain Search Engine..>SovSav21>.7 Signes Inattendus qui Indiquent que Vous Serez un Entrepreneur Efficace. Que pouvez-vous faire sur LinkedIn ? : SRU-Electronics >International Research>My21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,.You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Make anything possible Networking>MyNewsCenter>Silicon Valley may be the world's largest tech hub, but it's not the only one. : SRU-Electronics >International Research>My21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,.You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Make anything possible Nouveautés Red Hat Enterprise Linux 8 : participez à notre journée de lancement !Nouvelles de l'industrie d'étude ad Knocked comme « Tripes » : SRU-Electronics >International Research>My21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,.You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Make anything possible FranceWebSpyder,FranceWebAsso, 21CenturyWebArchive,Look to the Future, and what do you see? New life, new technology.This is our vision of the future: inventing a better world in which you grow up.Le n°1 de la collaboration en ligne, ArchiveWeb21 : SRU-Electronics> International Research>My21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,.You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Make anything possible Big Data: The Key Focus of a Data Scientist.A data scientist's role.Storing big data.Advancing your data science skills. : MyGigaSmartCity>GlobalVillage>La Ville Ouverte>l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable> "Un avenir partagé, une action concertée, un développement commun".Collaborer,Anticiper,Innover! Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble. Accueil : MyGigaSmartCity>GlobalVillage>La Ville Ouverte>l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable> "Un avenir partagé, une action concertée, un développement commun".Collaborer,Anticiper,Innover! Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble. La plage de Danny Boyle (1999), synopsis, casting, diffusions tv, photos, videos...- Télé-Loisirs Programme TV par Télé-Loisirs, le programme télévision tnt, adsl, satellite et grandes chaines simple et rapide VideoLAN - Downloads Download official VLC media player for Windows - VideoLAN Samsung France | Téléphones Portables | Electroménager | TV Kies - Synchronize Data between Devices | Samsung Support UK Samsung Kies - Free Download for Windows 10 [64 bit / 32 bit] Samsung Kies - Free Download for Windows 10 [64 bit / 32 bit] samsung kies telechargement at DuckDuckGo samsung kies telechargement at DuckDuckGo Ultracopier at DuckDuckGo Ultracopier at DuckDuckGo Dodging Facebook's 'Like' Trap for Small Businesses | Social Networking | TechNewsWorld Terreweb || Agence web - site en refonte TerreWEB TerreWeb at DuckDuckGo TerreWeb at DuckDuckGo MegaWeb at DuckDuckGo MegaWeb at DuckDuckGo GigaWeb at DuckDuckGo GigaWeb at DuckDuckGo (71) Make Anything Possible - Accueil Make anything possible at DuckDuckGo Make anything possible at DuckDuckGo SRU-Electronics> Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect - mobile  Images,MyNewsCenter - Recherche Google  Images,MyNewsCenter - Recherche Google Collections : SRU-Electronics >International Research>My21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,.You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Make anything possible  Images,MyNewsCenter - Recherche Google make - English-French Dictionary WordReference.com makes at DuckDuckGo makes at DuckDuckGo SRU-Electronics> International Research>My21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,.You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Makes anything possible : Archives Nouveautés Red Hat Enterprise Linux 8 : participez à notre journée de lancement ! - franceweb@gmail.com - Gmail Flint - The Washington Post - The Washington Post Flint Federer, Neymar, Messi... Les 15 sportifs les mieux payés au monde - Business Insider France Federer, Neymar, Messi... Les 15 sportifs les mieux payés au monde - Business Insider France Federer, Neymar, Messi... Les 15 sportifs les mieux payés au monde - Business Insider France Federer, Neymar, Messi... Les 15 sportifs les mieux payés au monde - Business Insider France Federer, Neymar, Messi... Les 15 sportifs les mieux payés au monde - Business Insider France Federer, Neymar, Messi... Les 15 sportifs les mieux payés au monde - Business Insider France Carrie Law,Juwais.com at DuckDuckGo Carrie Law,Juwais.com at DuckDuckGo (67) Carrie Law - Recherche Facebook Carrie Law - Recherche Facebook Carrie Law at DuckDuckGo Carrie Law at DuckDuckGo Daniel Knobil at DuckDuckGo Daniel Knobil at DuckDuckGo LinkedIn Jordan McKee, analyste chez 451 Research. at DuckDuckGo Jordan McKee, analyste chez 451 Research. at DuckDuckGo Federer, Neymar, Messi... Les 15 sportifs les mieux payés au monde - Business Insider France Les 10 pays les plus militarisés au monde - Business Insider France Les 10 pays les plus militarisés au monde - Business Insider France Les 10 pays les plus militarisés au monde - Business Insider France Les 10 pays les plus militarisés au monde - Business Insider France Les 10 pays les plus militarisés au monde - Business Insider France Les 10 pays les plus militarisés au monde - Business Insider France Les 10 pays les plus militarisés au monde - Business Insider France Les 10 pays les plus militarisés au monde - Business Insider France Les 10 pays les plus militarisés au monde - Business Insider France Les 10 pays les plus militarisés au monde - Business Insider France ‎Business Insider France dans l’App Store KPMG.Tech Hubs.Leading innovation hubs | cities outpacing the competition.Where is the next Silicon Valley ? : MySmartCityGiga>GlobalVillage>La Ville Ouverte>l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable> "Un avenir partagé, une action concertée, un développement commun".Collaborer,Anticiper,Innover! Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble. France terres sauvages : 12/06/2019 à 21h05 sur France 3 - Télé-Loisirs CCM - Comment Ça Marche - Communauté informatique USB Driver for Android – Applications sur Google Play Google Play Google Play Télécharger USB Drivers pour Android (gratuit) USB Driver for Android – Applications sur Google Play Télécharger USB Drivers pour Android (gratuit) Android : Transférer photos et vidéos vers son PC Android : Transférer photos et vidéos vers son PC logiciel gratuit transfer photos smartphone-PC at DuckDuckGo logiciel gratuit transfer photos smartphone-PC at DuckDuckGo (52 791 non lus) - stefanraducanu@yahoo.fr - Yahoo Mail Compte confirmé Comptes Firefox Espace Geckozone - Panneau de contrôle de l’utilisateur - Inscription Assistance de Firefox Connexion - L'Express Page non trouvée - Business Insider France Agorapulse Barometer - Measure the performance of your Facebook page Agorapulse Barometer - Measure the performance of your Facebook page Agorapulse Barometer - Measure the performance of your Facebook page  Social Media Marketing Tools That Are Free Forever | Agorapulse Agorapulse Barometer - Measure the performance of your Facebook page Agorapulse Barometer - Measure the performance of your Facebook page  Se connecter avec Facebook (67) Stefan Raducanu Gigster at DuckDuckGo Gigster at DuckDuckGo Google Traduction Google Traduction Trump sounds off on Facebook, Huawei and 5G La visibilité des noms de domaines est désormais limitée à deux résultats sur la première page de Google ! Flint Flint Flint Flint dianomi.com dianomi.com dianomi.com  Voici les 6 nouvelles Silicon Valley - Business Insider France Voici les 6 nouvelles Silicon Valley - Business Insider France Voici les 6 nouvelles Silicon Valley - Business Insider France Voici les 6 nouvelles Silicon Valley - Business Insider France Voici les 6 nouvelles Silicon Valley - Business Insider France Voici les 6 nouvelles Silicon Valley - Business Insider France Tony Parker peut compter sur une belle fortune pour sa retraite et ses futurs projets - Business Insider France Tony Parker peut compter sur une belle fortune pour sa retraite et ses futurs projets - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France J'ai abandonné mes produits Apple adorés pendant une semaine, voici les 9 choses que j'ai réalisées - Business Insider France J'ai abandonné mes produits Apple adorés pendant une semaine, voici les 9 choses que j'ai réalisées - Business Insider France J'ai abandonné mes produits Apple adorés pendant une semaine, voici les 9 choses que j'ai réalisées - Business Insider France J'ai abandonné mes produits Apple adorés pendant une semaine, voici les 9 choses que j'ai réalisées - Business Insider France J'ai abandonné mes produits Apple adorés pendant une semaine, voici les 9 choses que j'ai réalisées - Business Insider France J'ai abandonné mes produits Apple adorés pendant une semaine, voici les 9 choses que j'ai réalisées - Business Insider France J'ai abandonné mes produits Apple adorés pendant une semaine, voici les 9 choses que j'ai réalisées - Business Insider France J'ai abandonné mes produits Apple adorés pendant une semaine, voici les 9 choses que j'ai réalisées - Business Insider France J'ai abandonné mes produits Apple adorés pendant une semaine, voici les 9 choses que j'ai réalisées - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Michael Jordan est le joueur le plus riche de l'histoire de la NBA — voici comment il dépense ses 1,65 Md$ - Business Insider France Tony Parker peut compter sur une belle fortune pour sa retraite et ses futurs projets - Business Insider France Tony Parker peut compter sur une belle fortune pour sa retraite et ses futurs projets - Business Insider France Tony Parker peut compter sur une belle fortune pour sa retraite et ses futurs projets - Business Insider France StefanV.Raducanu,Humain Search Engine..>SovSav21>Le luxe des élites de 2040 : désobéir à l'intelligence artificielle : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect ߤ? Le luxe des élites de 2040 : désobéir à l'intelligence artificielle - franceweb@gmail.com - Gmail  Cadre& Dirigeant Magazine - L'Info pour Réussir file:///E:/MySelTab/Welcome%20To%20My%20World.htm - 3196765569.pdf Connexion | ResponseSource Connexion | ResponseSource Aucun journaliste ne souhaite vivre cela...Que vous manque-t-il pour boucler votre sujet ? : PoissyMySmartCity>GlobalVillage>La Ville Ouverte>l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable> "Un avenir partagé, une action concertée, un développement commun".Collaborer,Anticiper,Innover! Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble. Formation de Shiatsu à Caen et Deauville Valérie Spindler, directrice de l’école NakaIMA14 : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. FranceWebAsso,La lettre Association1901.fr. Produire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changement nécessaires par l’évolution de notre société. : PoissyMySmartCity>GlobalVillage>La Ville Ouverte>l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable> "Un avenir partagé, une action concertée, un développement commun".Collaborer,Anticiper,Innover! Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble. Association France Web.PoissySmartCityWebCitoyen...Comment mettre en place une stratégie Inbound?« Apprenez ! Défiez ! Agissez maintenant ! » : PoissyMySmartCity>GlobalVillage>La Ville Ouverte>l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable> "Un avenir partagé, une action concertée, un développement commun".Collaborer,Anticiper,Innover! Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble. (52 761 non lus) - stefanraducanu@yahoo.fr - Yahoo Mail Images,The secret of the success" > transforming data > information -> knowledge -> profits-> Networking the World>GlobalPartnersNetwork>AllianceNetWork - Recherche Google Dipl.Ing.Stefan V.Raducanu,WelcomeToMyWorld,IMMORTALITY,StefanWebCollection, Un blog conçu avec passion pour Vous! EGLOBALNETWORK,Tous Président avec FranceWebAsso@ PoissyWebCitoyen>Société du Savoir>MyNewsCenterNavigator, Capture, collect, and share : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect SRU-Electronics. Working together to ensure sustainable growth.Meeting the digital future challenge anywhere, anytime.Anticipate the current flow for Wonderful Living.We Will provide a safe and comfortable space to everyone who gath - Recherche Google Images,FranceWeb,The World is our Workplace. Let's work togheter. - Recherche Google Images,FranceWeb, To preserve our knowledge base and cultures, we must find a way to save digital content for future generation. - Recherche Google Day in the World : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. About Us : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect E-GLOBALNETWORK » To preserve our knowledge base and cultures, we must find a way to save digital content for future generation.People, Regions, Countries, Firms, Departments, Knowledge, Business, Networks, You ! Know why, Know who, Know where, Know what. : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect Images,FranceWeb,Our events provide you with laser focused content, unique experiences, access to people & ideas that create innovation, relevant connections, & generate business. - Recherche Google Images,FranceWeb,Our Mission : Building Global Communication Networks. - Recherche Google Images,The Infinite Archive. Storing bits for 100 years. - Recherche Google Images, Join the millions who trust MyNewsCenterNavigator. - Recherche Google (165) YouTube Images,Institut for International Research>SRU-Electronics . - Recherche Google Images,SRU-Electronics,Social Media Analytics in Five Minutes a Day at DuckDuckGo Images,SRU-Electronics,Social Media Analytics in Five Minutes a Day at DuckDuckGo Social Media Analytics in Five Minutes a Day - Unmetric [Free Ebook] | Lighthouse Insights SRU-Electronics,Social Media Analytics in Five Minutes a Day at DuckDuckGo SRU-Electronics,Social Media Analytics in Five Minutes a Day at DuckDuckGo Erreur 404 A Day in the Life : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect SRU-Electronics,MyNewsCenterNavigator,SocSav21,Organic lasers within reach - Fusion gain by 2024? - Marvell consolidates ties with Arm : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect (52 762 non lus) - stefanraducanu@yahoo.fr - Yahoo Mail Un grand cri d'amour : 11/06/2019 à 21h10 sur France 2 - Télé-Loisirs Les sous-doués de Claude Zidi (1980), synopsis, casting, diffusions tv, photos, videos...- Télé-Loisirs Etats-Unis, génération massacre : 11/06/2019 à 20h50 sur Arte - Télé-Loisirs Désactiver la validation en deux étapes - Ordinateur - Aide Compte Google Compte Google Résultats de la recherche - Aide Compte Google Résultats de la recherche - Aide Compte Google Applications ayant accès à votre compte RE: Nouvelle intervention d'EAV à la Tournelle ! - franceweb@gmail.com - Gmail Activer le Gestionnaire d'appareil Android pour localiser, verrouiller ou déverrouiller un smartphone Android | Novatutoriel Comment déverrouiller un téléphone Android bloqué sur schéma ou sur mot de passe | Novatutoriel gestionnare appareil Android-Google at DuckDuckGo gestionnare appareil Android-Google at DuckDuckGo 【HUAWEI Service Center】 - HUAWEI Support - HUAWEI Official Site Smartphone HUAWEI Mate 9 | HUAWEI FRANCE Photos des interventions en groupe - Formation de Shiatsu à Caen et Deauville Formation de Shiatsu à Caen et Deauville - Valérie Spindler, directrice de l'école NakaIMA14 Valérie Spindler,deauville-schiatsu.com at DuckDuckGo Valérie Spindler,deauville-schiatsu.com at DuckDuckGo Stefan V.Raducanu sur Twitter : "Saint Mandé, Au Centre de nos vies https://t.co/a1nJqTdbdM" (1) Stefan V.Raducanu (@eglobalnet8) | Twitter NASA is opening the ISS up to private astronauts and commercial business - MIT Technology Review  (55) SRU-Electronics - Accueil NASA is opening the ISS up to private astronauts - franceweb@gmail.com - Gmail Boîte de réception (81 470) - franceweb@gmail.com - Gmail A.G.B. News ADUT Actu internationale - Serge ULESKI (4) Tweets avec des réponses de Stefan V.Raducanu (@eglobalnet8) | Twitter Penser la contre-information aujourd'hui avec Wikileaks - Serge ULESKI Elections européennes : Macron ré-élu en 2022 - Serge ULESKI Serge ULESKI « Les sociétés démocratiques ont besoin de médias forts, et WikiLeaks fait partie de ces médias.» - Julian Assange : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. Le pantalon de Lenny Kravitz craque en plein concert dévoilant ses parties intimes ! - Vidéo dailymotion Scarlett Johansson se fait peloter les seins en direct ! - Vidéo dailymotion Emmanuelle Béart méconnaissable - Vidéo dailymotion Pris en flag en train de se masturber dans un magasin - Vidéo dailymotion Le chanteur Seal se masturbe pendant The Voice - Vidéo dailymotion AA - Serge ULESKI, littérature et essais - Serge ULESKI 20minutes-blogs.fr SocSav21,En médiacratie les médias font la loi , en médiacratie les médias font les rois."La neutralité sert toujours l'oppresseur, jamais l'opprimé." ElieWiesel. Le Parti Animaliste a porté plainte mais la mal est fait.GRAND DEBAT: MES PROPOSITIONS : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. l art d être français at DuckDuckGo l art d être français at DuckDuckGo (164) Video pour ELLE x YSL - YouTube Video pour ELLE x YSL - YouTube 1 nouveau message L'olive, un ver dans le fruit ? : 09/06/2019 à 20h55 sur France 5 - Télé-Loisirs Black Book de Paul Verhoeven (2006), synopsis, casting, diffusions tv, photos, videos...- Télé-Loisirs Se connecter ‹ Association1901.fr — WordPress Roland-Garros: Nadal impressionnant, Thiem moins frais… Au fait, ça vaut vraiment le coup de la jouer, cette finale? Hewlett Packard Enterprise : Présentation | LinkedIn (30) LinkedIn LinkedIn LinkedIn Changer votre mot de passe | LinkedIn LinkedIn LinkedIn LinkedIn LinkedIn Viadeo Leo Fontfrede souhaite vous ajouter à ses contacts Viadeo - stefan.raducanu@gmail.com - Gmail Se connecter | Viadeo Bienvenue en incertitude | Philippe Silberzahn [Nouvel article] Quand le digital retrouve le médiéval - stefan.raducanu@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] 40V FETs Claim Best-in-Class Efficiency across Range of Load Conditions - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] High-Side Sensing CCM Buck Controller for LED Drivers - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] High-Side Sensing CCM Buck Controller for LED Drivers - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] GaN FET Driver Brings Fastest Switching Speeds to Class-D Audio - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] N-Channel FETs for Load Switching in Industrial, Automotive and Lighting Applications - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] N-Channel FETs for Load Switching in Industrial, Automotive and Lighting Applications - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] 12V-to-Load DC-DC Dev Board Features 10MHz GaN Half-Bridge - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] GaN Systems’ Eval Board Simplifies MegaHertz Power - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] Switch 100kVA at 50kHz with SiC Power Evaluation Platform - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] MCU Integrates NFC Energy Harvesting for Smart Tags and IoT - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] Multi-Device Wireless Charging Development Environment - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] Multi-Device Wireless Charging Development Environment - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] Marine Power Supply Platform for Immersed Computing Systems - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] Digitally-Controlled Hybrid Energy Storage System - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] Reference Design for 27-Watt Class A Charger meeting Qualcomm Quick Charge 4 Spec - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] 470mF Board-Mountable Ultracaps are 2.3mm High - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] Wireless Power with Authentication and Bi-Directional Data Transfer - franceweb@gmail.com - Gmail [PowerPulseDaily] Compact 2-Watt SMD DC-DCs with 1600Vdc I/O Isolation - franceweb@gmail.com - Gmail Boîte de réception (49 256) - stefan.raducanu@gmail.com - Gmail Merci de votre inscription! - stefan.raducanu@gmail.com - Gmail Challenge Magie et Mentalisme - stefan.raducanu@gmail.com - Gmail Résultats de recherche - stefan.raducanu@gmail.com - Gmail Spam (101) - stefan.raducanu@gmail.com - Gmail Alerte Google : Science/High-Tech - stefan.raducanu@gmail.com - Gmail Alerte Google : Science/High-Tech - stefan.raducanu@gmail.com - Gmail Alerte Google : Intelligence économique - stefan.raducanu@gmail.com - Gmail [Esteval-infos] Les interviews, analyses et sélections de la semaine - stefan.raducanu@gmail.com - Gmail Alerte Google : Business Intelligence - stefan.raducanu@gmail.com - Gmail Roland-Garros EN DIRECT. Barty vs Vondrousova: Qui sera la nouvelle reine de l'ocre?... Suivez la finale dames avec nous Roland Garros : retrouvez l'actu concernant Roland-Garros Roland Garros direct Roland Garros - Djokovic vs Thiem - DIRECT Sport : info en continu & sport direct, football, tennis, rugby... 20 Minutes, information en continu, actualités, politique, sport… RE:PowerPulseDaily : MyNewsCenterNavigator¯"Information,Veille et Connaissance" ¯Une vague ‚ph‚mŠre sur l'oc‚an du temps¯R‚seaux¯Des Hommes,Des Entreprise ¯Ing.StefanV.Raducanu ¯Mon domaine se porte aussi loin que mon regard !Un savoir faire int‚gr‚ dans - stefan.raducanu@gmail.com - Gmail Résultats de recherche - stefan.raducanu@gmail.com - Gmail Résultats de recherche - stefan.raducanu@gmail.com - Gmail Subscriptions - PowerPulse.net Subscriptions - PowerPulse.net Subscriptions - PowerPulse.net [PowerPulseDaily] 85- to 440-Vac Input, 7W, Dual-Output Flyback Reference Design - franceweb@gmail.com - Gmail Résultats de recherche - franceweb@gmail.com - Gmail Alerte Google : Power Electronics - stefan.raducanu@gmail.com - Gmail Check-up Sécurité Check-up Sécurité title Modifier le mot de passe Accueil IFPEC - Institut Français de Psychothérapie Emotionnelle et Cognitive Descriptif de la formation : IFPEC - PSYCHOLOGIE ENERGETIQUE - CAMPUS PRATICIEN EFT & PSYCHOLOGIE ENERGETIQUE

10/05/2019

FranceWebAsso,Le défi du XXI e siécle.L'humanisme numérique.Ce texte reproduit une conférence, légèrement modifiée,.Le monde,La vie,Langues, civilisations, littérature, arts, cinéma, Les cultures,L'humanité, La Terre,L'Histoire, Relier les connaissances

1500x500.jpegDipl.Ing.StefanV.Raducanu veille pour vous: économie,technologie, societal

Le travail est l'amour rendu visible. Et si vous ne pouvez travailler avec amour mais seulement avec dégoût, il vaut mieux abandonner votre travail...et vous asseoir à la porte du temple et recevoir l'aumône de ceux qui oeuvrent dans la joie.

Car si vous fait le pain avec indifférence, vous fait un pain amer qui n'apaise qu'a moitié la faim de l'homme. Et si même vous chantez comme les anges et n'aimez pas le chant, vous fermez les oreilles de l'homme aux voix du jour et aux vois de la nuit. 20130720_160042.jpg

Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble

FRANCEWEB group, FranceWeb Planète

RECHERCHER,

FranceWebAsso La nouvelle société du savoir..I AM A MUSEUM

Musées du XXIe siècle  Visions, ambitions, défis..

« Ce qui constitue FRANCE WEB c’est d’avoir fait ensemble de grandes choses dans le passé et de vouloir en fairé dans l’avenir. »

C'est bâtir une maison avec affection, comme si votre bien-aimé devait demeurer en cette maison.

Ing.StefanV.Raducanu,MySelTab,MyNewsCenter.Comment rendre le monde meilleur.

FranceWebAsso,RESEAU de l'apprendre>2 maini.jpgModèle

 "The secret of the success"

 

FW-pour-vous-et-avec-vous.gif

Digital Workplace FranceWeb Solutions Collaboratives

Les outils pour entreprendre.Une mutation 4 opportunités : SOCIALE, SOCIETALE, TERRITORIALE, INTERNATIONALE. Service gagnant..FranceWebAsso, Prendre le virage serviciel...

Dipl.Ing.StefanV.Raducanu

Au-delà des problématiques économiques ou politiques, c’est en effet la question du Moi que l’auteur invite à poser : qui sommes-nous ? Davantage que des serviteurs d’un dieu ou d’un pays, qu’un corps physique ou que des connexions cérébrales, sans aucun doute.

C’est bien ce même jeu entre le social et l’individuel aujourd’hui nourri par le numérique qui constitue la cohérence et la pertinence de l’humanisme.

FranceWebSharing ->Connect&Share>>Networking the World

Join the millions who trust  MyNewsCenterNavigator.

"Ensemble tout est possible"

La nouvelle société du savoir !

"Société pionnière"

Pour Vous et avec Vous.

Un univers de possibilités : 1n

 

FranceWebAsso: C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous !

2021.jpg

"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi"

 

 SocSav21,FranceWeb,Solidage verge d'or,  1n

Encourager le partage de savoirs, une nouvelle manière d'être au monde et de le voir.

Mutualisons nos connaissances pour imaginer, créer et innover

« Donnant-donnant »

Parce qu’une économie de la connaissance est une économie de l’innovation, elle se place en rupture par rapport aux anciens schémas pour proposer un modèle de société créative, responsable et solidaire. Une économie de polarisation des savoirs et des liens sociaux pour cultiver tous les maillages possibles au développement d’un écosystème harmonieux et durable.

Préparer le capital humain dans l'économie de la connaissance est primordial pour notre pays dans l'avenir. Rénover la démocratie.

e-Collaboration , le travail en réseau et l’efficacité collective : modèle de développement pour la réussite

2 maini.jpg« Comment réussir dans un monde d’égoïstes »

Chaque choix que nous faisons correspond à la satisfaction d’un besoin à l’instant T. Nous prenons des décisions en fonction de ce qui nous semble être le mieux pour nous au moment où nous les prenons. Mais la vie est un mouvement, une évolution constante. Ce qui était valable hier ne l’est peut-être déjà plus aujourd’hui, alors demain ?Tous, entrepreneurs de la connaissance

Le concept s’appuie sur trois axes en interactions

AGILITE, INNOVATION, EMPOWERMENT

Knowledge Sharing for a more agile, innovative and engaged organisation.

FRANCEWEB un instrument d’intelligence collective ! 

Une attitude face à Internet, aux bases de données, à l'accès à l'information.

Une attitude face au progrès et à l'avenir.

FRANCEWEB n'est pas seulement un portail, un annuaire, un moteur de recherche, une communauté virtuelle, un forum, un site de marques, simple interface, ou un magnifique outil de marketing personnalisé...C’est tout en un. C’est un état d’esprit…Réussir l’impossible.

Le pisciacais Dipl.Ing.StefanV.Raducanu,L'Humain demain,La nouvelle société du savoir !Pour Vous et avec Vous. Société contributive, projet architectural majeur du 21ème siècle

Avec le n°1 mondial de la collaboration en ligne

21centurywebarchive,a day in the world of francewebasso,a propos du réseau,about sru,about us,accueil,agregator,ailleurs sur le web,alertinfo,amour,annonces,annonceurs,archive 21 siècle,archiveweb21,art de vivre,articles,blog,bonheur,bonheurologie,bonjour stefan de franceweb,bookmarks,citations,coach,collaboratif,collections,consulting,culture,data,digital,dipl.ing.stefan v.raducanu,entreprendre,entreprise,e-global,events,...,exposants,faisons connaissance,femmes,forum,france,franceweb sur facebook,franceweb,e-globalnetwork,francewebagency,francewebasso,initiatives,innovation,international,internet,invitation«La terre est notre Communauté virtuelle»

Stefan V.Raducanu et son temps -> créateur du nouveau monde..

Je forme une entreprise qui n'a jamais eu d'exemple, et dont l'exécution n'aura point d'imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans tout la vérité de la nature; et cet homme, c'est moi.

L'entreprise ressemble à une réserve naturelle, comme une île au centre de l'Europe, ou une espèce protégée vit- plutôt bien - à l'abri du chômage et des désordres politiques et sociaux. Aucun autre Etat au monde ne pratique en même temps la démocratie directe, le fédéralisme, la neutralité, la paix du travail et le compromis systématique. C'est le modèle "Nouvelle société du savoir, société du XXIe siècle"

Nouveaux savoirs, nouveaux savoir-faire: les compétences du XXIe ...

parisinnovationreview.com/article/les-competences-du-xxie-siecle
 
L'économie de la connaissance requiert d'enseigner un ensemble rénové de compétences, en partie différent de celui développé à l'ère industrielle.

Présentation du livre: Relier les connaissances Le défi du XXI e siécle

pedagopsy.eu/livre_morin_relier_connaissances.html
 
Il s'agissait de montrer qu'il était possible de répondre aux deux grands défis que la connaissance devra affronter de plus en plus au cours du troisième ...
 

2013

  • Pages : 64
  • ISBN : 9782130627180
  • Éditeur : Presses Universitaires de France

Chapitre précédent Pages 5 - 55 Chapitre suivant

  • Ajouter à ma bibliographie
  • Voir en mode feuilletage
  • Version imprimable

1

Le numérique est un mot qui est passé rapidement dans notre vocabulaire. Mais que désigne-t-il à proprement parler [1][1] Ce texte reproduit une conférence, légèrement modifiée,... ? Comment comprendre et définir cet objet, ce phénomène qui semble destiné à transformer notre quotidien et à reconfigurer notre réalité ? Les dictionnaires restent un peu perplexes devant le numérique, et leurs définitions ne renvoient souvent qu’à l’aspect étymologique et technique – un secteur associé au calcul, au nombre – et surtout aux dispositifs opposés à l’analogique. Dans notre usage, le numérique nomme bien autre chose. Si je me pose la question, c’est qu’il me semble qu’elle soulève une difficulté particulière et à mes yeux inédite, et qui est inhérente au numérique dans son déploiement actuel, mais une difficulté éclairante car elle est capable de nous permettre de mieux cerner cette complexité. Une difficulté à la fois épistémologique, institutionnelle et sociale, voire économique et politique (presque tous les secteurs – publics ou privés, institutions culturelles, etc. – sont concernés). Que tous les domaines de nos sociétés soient touchés par le numérique et contraints de repenser leurs méthodes et surtout leurs valeurs n’est qu’un symptôme de la mutation globale portée par le numérique.

2

Il va de soi que je n’ai pas l’intention de proposer une quelconque définition programmatique du numérique. Par contre, il me semble que la notion d’humanisme numérique, en partie à cause de sa fluidité et de son ancrage historique – son inscription dans la longue durée –, est capable de nous permettre de mieux apprécier la transformation culturelle induite par le numérique, surtout dans un contexte dans lequel il est de plus en plus difficile de trouver un point de repère qui permette un regard à la fois prospectif et vigilant. Cette difficulté est constitutive de la culture numérique. Elle reflète le fait que le numérique par sa nature même opère des ruptures dans une continuité apparente, portant sur des valeurs, des objets et des pratiques culturelles, nous offrant ce qui semble de simples reprises ou de modestes modifications ou transpositions de formes ou de formats (le cas du livre imprimé est ici exemplaire de cette propriété du numérique à doubler, au moins dans un premier temps, tout ce qu’il convertit). Cette conversion continue et, en raison de la socialisation des pratiques numériques, émane en grande partie du statut complexe du code informatique dans l’état actuel de notre civilisation.

3

Le code, agent et vecteur de cette nouvelle civilisation, on l’a bien dit, constitue une rupture avec certaines de nos pratiques lettrées ; il fragilise radicalement nos traditions juridiques, nos modèles économiques et notre rapport avec l’écriture et tout ce qu’elle a autorisé et rendu possible. L’humanisme numérique est, dans ce contexte, un effort pour penser la transformation culturelle du calcul et de l’informatique en général en ce que l’on a choisi de désigner en français par le nom de « numérique ». C’est dire qu’il se démarque nettement des ambitions d’une « science » du net (comme la Web Science [2][2] Pour la Web Science, voir http ://webscience.org/web-science/about-web-science/... voulue par Tim Berners-Lee) ou d’une science de la culture (comme celle formulée jadis par les néo-kantiens et leurs héritiers et aujourd’hui par certains tenants d’une sémantique généralisée et largement confortée par le formalisme inhérent à l’informatique actuelle) dont le projet consisterait à formaliser et à saisir, par le calcul informatique et ses abstractions, les gestes et les vécus culturels de nos sociétés. Car l’informatique a cette propriété d’encourager (pour ne pas dire de forcer) le passage et l’expression de toute activité en ses propres termes. Une tendance qui accompagne et éclaircit son histoire. C’est l’une des raisons pour lesquelles il faut revisiter et relire les textes fondateurs de l’informatique afin d’en dégager les spécificités et surtout de montrer leurs valorisations culturelles au-delà des usages qui en ont été faits par les sciences dites dures.

Informatique et numérique

4

Un premier pas sur cette voie consisterait à reprendre la distinction entre informatique et numérique. Pourquoi ? Parce qu’elle nous invite à évaluer à la fois l’évolution de nos rapports avec cet invisible du numérique qu’est souvent le code, et en même temps à localiser les confrontations valorisantes entre les conventions socio-politiques et les contraintes introduites par l’informatique dans l’ordre social. Ensuite, parce qu’elle saisit une spécificité parfois oubliée de l’informatique. Si l’informatique a commencé comme une branche des mathématiques, elle a rapidement trouvé son autonomie et son statut de nouvelle science à part entière. Puis, chose relativement rare dans l’histoire des sciences, elle s’est transformée en industrie (il n’y a, historiquement, que la chimie qui ait réussi une telle mutation et, de nos jours, la biologie et les sciences du vivant, mais la dimension industrielle des sciences du vivant est de plus en plus indissociable de l’informatique). Fait unique, elle est également devenue, depuis au moins une vingtaine d’années, une culture. Et c’est bien cette spécificité culturelle, cette orientation sociale qui caractérise et en fin de compte définit en quelque sorte le numérique. Mais, bien plus qu’une simple association avec une notion vague de la culture, le numérique nous montre quelque chose d’essentiel et qui a été occulté : la culture est avant tout partage. Sans partage il ne peut y avoir de culture, peu importe la définition qu’on en donne. Partage du patrimoine et de l’histoire, partage du savoir et du savoir-vivre, et finalement, partage des moyens de production et transmission de ces expériences et de ces savoirs.

5

Ainsi, ce n’est pas un hasard si les premières crises occasionnées par le numérique ont été associées aux pratiques de partage. Et ce n’est pas une surprise si le partage reste le point névralgique des négociations économiques et politiques, difficiles et parfois saugrenues, autour des moyens de gérer les effets engendrés par ce partage sur le lien socio-politique et ses économies. Dans ce contexte, on peut dire que l’informatique, avec sa capacité à la fois à encourager le partage et à le contrôler (ou du moins à le contourner), se singularise, en partie, et surtout se caractérise par un accès plus large et des modes d’échange qui souvent occultent, en tout cas à l’ère des plates-formes et des applications mobiles, la dimension informatique en quelque sorte perdue depuis le passage vers des interfaces graphiques du numérique qui ne tend qu’à se nourrir et à alimenter toutes les pratiques du partage. Cette simple réalité culturelle explique que le numérique soit devenu le site de conflits de plus en plus prononcés, opposant souvent des conceptions radicalement distinctes concernant le statut et l’engagement du citoyen et ses façons, héritées d’une autre époque et fondées sur des valeurs largement dépassées par le numérique. La valeur économique est de nos jours soumise aux écarts entre un retour en force du domaine public, du bien commun portés par le partage et l’accès devenu droit grâce au numérique (des notions qui ont une longue histoire et surtout une autre dynamique de valorisation économique et sociale) et le marché tel qu’on l’a connu depuis la fin des Lumières [3][3] Pour une nouvelle perspective économique plus adaptée....

6

La dimension industrielle de l’informatique est inséparable de sa transformation culturelle, car elle repose sur la tension entre la naturalisation des pratiques culturelles du partage et les infrastructures qui les accompagnent (et parfois, pour ne pas dire souvent, les exploitent). La chimie comme industrie est aujourd’hui au cœur de nos débats écologiques, de nos rapports avec notre environnement et la nature. Mais le développement durable est indissociable de l’infrastructure informatique, surtout à l’âge du Cloud Computing. La biologie quant à elle, et en grande partie grâce à une convergence avec le numérique (ou si l’on veut, l’informatique), est actuellement en voie de devenir une industrie à l’échelle de l’informatique et de la chimie. Et la biologie ou les sciences du vivant façonnent également l’informatique, de la conception des algorithmes, la gestion de la mémoire, à la conception des interfaces, et suscitent des interrogations éthiques dans leur manière de modifier nos idées concernant le vivant et l’humain. Elles promettent en même temps une mutation inédite dans la perception et la « gestion » du vivant.

7

Le numérique, à son tour, nous invite à nous interroger sur ces questions touchant à la fois aux individus et au collectif, mais également sur d’autres aspects globaux car il est devenu indissociable de presque toutes les activités humaines, du moins dans les sociétés occidentales. Ainsi, on retrouve les questions éthiques, les problèmes écologiques (les matériaux utilisés dans la fabrication des outils et gadgets, les Data Centers et leurs effets sur l’environnement, etc.). Mais on est également confronté à des difficultés juridiques (par exemple, notre gestion de la propriété intellectuelle), économiques (pour tout ce qui concerne la notion même de propriété, fragilisée dans sa version traditionnelle et consacrée par la nature même du code et de l’objet numérique), à de nouvelles réalités politiques (Wikileaks entre autres et l’activisme hacker, le vote électronique et les difficultés qu’il soulève, le rôle des réseaux sociaux dans les campagnes électorales, etc.), historiques (dans nos rapports avec le patrimoine, l’héritage en voie de numérisation et sa différence avec le numérique lui-même) et sociales (l’émergence des villes intelligentes, pour s’en tenir à un seul exemple impliquant l’aménagement du territoire et les compétences spatiales des citoyens [4][4] De la page d’accueil (Home Page) à la ville et la maison....).

8

Cette richesse, partagée entre une tendance algorithmique à forte dose normative et une dynamique de l’efficacité des usages, explique en grande partie la dimension véritablement globale de la culture numérique. La présence globale du code ne doit pas nous faire oublier sa diversité, ses déclinaisons diverses, sa capacité à peupler les sites et les lieux les plus épars. Mieux encore, elle rend compte du fait que le numérique est devenu en quelque sorte un mot ambivalent signifiant à la fois une chose précise et des activités variées. Le numérique, en bref, n’est pas encore (et peut-être ne le sera-t-il jamais) une discipline académique autonome, car il implique une radicale modification du paysage intellectuel (de même qu’il redessine notre paysage social) comme de nos rapports avec la spatialité et la temporalité.

Le code, un être culturel

9

Souvenons-nous que le code n’est pas simplement et exclusivement normatif : c’est un être culturel qui véhicule des présupposés et des préjugés et qui, dans son déploiement, concrétise des imaginaires et produit des espaces habitables et habités, peuplés par nos concitoyens et leurs doubles, dans des mondes inventés et modifiés par les usages effectifs. C’est dans ce sens, et au-delà d’une esthétique de l’élégance mathématique, que l’on peut évoquer une poétique et une politique du code. Car le code, surtout depuis le virage vers les API (Application Programming Interface), la circulation des données (Big Data) et les modes d’accès qui les accompagnent, est devenu une sorte de vulgate, de littérature, une littérature comme il se doit hybride, mais portée notamment par une forme d’écriture lettrée [5][5] Donald E. Knuth, Literate Programming, Stanford, Center... jamais purement individuelle, toujours nécessairement collective ou participative car elle ne peut exister et prendre sens à travers une modification sans précédent du contexte, de tout contexte numérique ou numérisé.

10

Contexte modifié veut également dire autre façon de lire. Le contenu en soi, dissocié de sa forme, de son format et de son inscription dans un système d’écriture permet une première discrimination. Celle de la valeur de tel ou tel énoncé ou discours, trace ou inscription, surtout dans un double contexte de surabondance et de contraintes économiques. Ce qui explique en partie les mutations dans l’espace des grandes institutions culturelles et dans leurs missions pédagogiques, qui est aussi un rappel à l’essentiel : les archives et les institutions culturelles, vouées à la préservation et la transmission de la mémoire collective, ont pour mission première l’accès le plus ouvert et le plus souple au contenu. Au lieu de la structure, au lieu des monuments, il faut inventer des accès qui, sans mettre en danger l’objet historique, permettent une consultation des pratiques numériques citoyennes. Le contenu est comme le sang qui circule dans le corps et qui fait vivre le système. Et l’accès au contenu est la condition de toute liberté de penser et de toute démocratie. Une première forme de littératie est ainsi nécessaire, celle de la maîtrise des enjeux éthiques et politiques de l’accès, voire de la neutralité du net. Mais, bien au-delà de cette première dimension, c’est la forme et l’environnement de la transmission et des formations qui sont à réimaginer en fonction des effets de l’environnement numérique.

11

Le code a une biographie, une généalogie. Il se comporte parfois comme un individu. C’est là un lieu commun qui mérite une vraie interrogation. Car ce vocabulaire naturalise l’informatique et inscrit son évolution et son statut dans un cadre de référence, un contexte qui nous est si familier qu’il voile les déplacements induits par une telle naturalisation. Il a une capacité remarquable de survie car il est le produit d’une pensée de l’information et de la transmission. Ce n’est pas un hasard si, pour décrire son déploiement, on reprend des figures de la contagion, de la contamination, de la propagation, c’est-à-dire des figures de l’animation et de la circulation, voire de la reproduction du vivant. La technique, l’informatique, dans sa production et ses usages, constitue ainsi un corps, et ce corps forme, dans sa réalité sociale, le numérique. Un corps textuel et discursif, un corps social et un corps imaginaire mais incarné. Un corpus résultant des rapports dynamiques entre code, interfaces, et usages. C’est bien ce corps, à la fois social et humain, algorithmique et abstrait, hybride donc, qui introduit les nouveaux agents de la culture numérique, de l’avatar à la convertibilité généralisée. Ce corpus façonne le regard de l’humaniste numérique. On se retrouve ici sur un terrain qui nous est familier, celui des rapports entre l’évolution de pratiques culturelles ou scientifiques (car la science, toute science, est une configuration culturelle) et le déroulement de la vie humaine (un modèle qui n’est pas simplement théologique mais qui a également servi les scientifiques, de Pascal à Newton). S’il est vrai que le code vieillit, il est également vrai que la culture qu’il produit est en quelque sorte dans une enfance ininterrompue. Cette enfance infinie de la technique informatique, qui ne cesse de se réinventer et de convertir (comme un organisme qui ne cesse de s’adapter à son écosystème), au fur et à mesure, une plus grande partie des activités humaines, est un point déterminant de la mythologie du numérique, de ses promesses et de ses défis. À la fois innocence et potentiel sans limites, elle devient le lieu de la ruse, d’une métis induite par la technique (certains parlent d’une « blessure technique », mais c’est un autre sujet). Une mythologie nourrie de science-fiction, et qui abrite les aspects « traditionnels » pour reprendre l’expression de Claude Lévi-Strauss, c’est-à-dire tout ce qui échappe à la rationalité algorithmique de l’informatique, au calcul et tout ce qui se dérobe à toute forme de mesure et de précision rationnelle. Pour rester encore un instant avec l’anthropologue, la société numérique, dans sa volonté de tout saisir, de tout mesurer, de tout tracer, s’inscrit dans ces gestes d’exclusion auxquels il faut résister et qu’il faut détourner. La tendance absolutiste du numérique nous incite à développer des stratégies et des politiques plus adaptées aux réalités des contraintes implicites de l’environnement numérique. Il ne s’agit point ici de faire appel à un privilège du réel et du concret contre un virtuel simplifié, mais plutôt d’une invitation à penser l’échelle de la conversion numérique en ce qu’elle est incapable de mettre en œuvre et de représenter. La machine fait rêver, mais c’est bien l’homme qui rêve. Et le numérique ne cesse de quêter le rêve de la machine elle-même avec ses transformations de l’humain.

La confiance sociale

12

L’informatique est la science de l’information et du discret, et le numérique, dans sa dimension socio-culturelle, modifie l’empirique, l’insérant dans une logique génétique qui façonne le passage de l’information à la trace et finalement aux données. C’est dans ce premier sens que la dynamique informatique-numérique explique la mutation de la nature de l’expérience – dans le sens d’un vécu, du concret – qui est en cours aujourd’hui. L’ère des données, avec ses défis et promesses, ses pièges et ses utopies, ne fait qu’exprimer cette transformation du quotidien au sein de l’environnement numérique et de ses mesures. L’identité numérique, individuelle autant que collective, est de plus en plus soumise à cette contrainte des données et de leur puissance économique. Plus encore, l’identité numérique participe, en raison de la nature de l’environnement numérique actuel, à une nouvelle économie cognitive, celle de la trace et de la donnée (personnifiée le plus souvent par les moteurs de recommandation) qui, elle, est symptomatique de la conversion, plus importante encore, des intentions, des volontés, bref du comportement, et de leur mesurabilité selon des critères internes au numérique. Cette conversion met en lumière un double mouvement : d’une part, une convergence entre un paradigme de la recherche, de l’index, valorisé par ses propres critères d’adéquation et de pertinence, et d’autre part, un principe radicalement différent, celui de la recommandation, exploitant l’extensibilité de la proximité et du voisinage (géographique, sémantique, social, etc.) et se fondant sur une instrumentalisation de la sociabilité. La recommandation implique une transformation de la culture de l’algorithme elle-même car elle effectue le passage ou du moins le mariage de la recherche classique avec l’injonction des repères dits sociaux. Certes, l’algorithme PageRank incorporait déjà une première version du social, mais cette dimension était secondaire dans la validation du résultat de la recherche [6][6] Sur PageRank, voir les travaux de Dominique Cardon,.... Aujourd’hui, la géolocalisation, la langue, l’historique social (devenu par ailleurs inévitable) sont des facteurs dotés d’une plus grande importance permettant une diversification des résultats, déclinés en fonction des identités, de leur point d’accès et de leur réseau social s’il est accessible au moteur de recherche.

13

En l’occurrence, le cas de Google est exemplaire, surtout par ses efforts pour s’adapter et adopter le social dans ses services. Google Instant, par exemple, illustre cette volonté de « simplifier » la recherche : il l’inscrit, si l’utilisateur l’accepte, dans le cadre d’un contexte dit social, qui traduit une forme de confiance partagée avec les participants dans l’espace d’une convivialité tracée et censée être plus pertinente. Le contexte change et avec ce changement advient un nouvel ordre, celui des données et de leurs interprétations par les divers modèles de classement algorithmique. On est tenté de voir dans ce tournant une variation numérique sur le « fait social total » introduit jadis par Marcel Mauss [7][7] Marcel Mauss, Sociologie et anthropologie, Paris, Puf,.... Car c’est bien ce désir de totalité, cette quête d’exhaustivité qui anime la survalorisation des données. L’enjeu ici est de taille puisqu’il s’agit du passage d’une maîtrise de la prévision à un usage subreptice de la prescription.

14

En fin de compte, c’est la notion même de contexte qui est en mouvement permanent. Et ce mouvement nous est en effet présenté comme le retour de l’humain, le triomphe de la personnalisation et le résultat du social numérique. Big Data et plus récemment Long Data sont une forme collective de l’intensité de la relation dans sa version mesurable et quantifiable. La relation comme un lien, mais aussi comme une unité de mesure. Le passage de l’informatique au numérique a rendu possible l’association d’une version de ce qu’est un calcul avec ce qui est calculable. Autrement dit, c’est la raison computationnelle, qu’il ne faut cesser d’interroger et de renvoyer à son histoire et son archéologie, ses mythes fondateurs, qui impose un chemin amenant à de l’information, à la relation et au bout du chemin à la valeur. Ainsi, le calcul ne fait que mettre en relief des manières de faire monde avec les traces et les données, il ne fait que produire des récits (qui nous sont souvent présentés comme les dernières innovations technologiques). Il ne s’agit point de nier ici la nouveauté de l’accès aux données ni de leur ôter leur importance et leur pertinence. Mais il reste qu’il nous faut élucider les manières de lire et d’interpréter ces données et la façon dont ces méthodes pèsent sur nos sociétés.

15

Ce statut émergent de l’information, des données et des nouveaux contextes de leur collecte et de leur divulgation nous invite à revisiter les modèles constitutifs de cette herméneutique de l’information. Les concepts et les modèles fondateurs (on pense ici aux textes d’Alan Turing, John Von Neumann, Norbert Wiener, Claude Shannon, etc.) ne sont pas nécessairement déterminants dans la mesure où ils façonnent toujours nos rapports avec cette exploitation du calcul, mais ils restent éclairants quant aux choix qui ont été faits dans les premiers développements de l’informatique et à leurs déplacements dans le monde numérique. La matière première, pour ainsi dire, n’est plus la même, et le concret, le vécu, l’empirique ne sont plus non plus facilement dissociables du numérique. Ainsi, l’informatique se traduit par la transformation de l’interface qu’est le numérique en une recomposition du monde, de notre habitat et de nos identités. Du discret au continu, dans le mouvement d’une conversion de plus en plus triomphante, de plus en plus transparente.

16

Dans cette perspective, on peut proposer une première approximation de ce qu’est le numérique : un écosystème dynamique animé par une normativité algorithmique et habité par des identités polyphoniques capables de produire des comportements contestataires. Cette dualité fait écho, nous semble-t-il, à un dualisme originaire, celui qui a motivé le développement informatique : le calcul et le penser. Quelles sont les relations entre les deux, quels sont les liens entre la calculabilité et la pensée ? C’est bien cette interrogation qui semble inspirer le mythe premier de l’informatique générale, celui de l’intelligence.

17

Mais au-delà de ce clivage, on retrouve une condition qui nous est familière. C’est celle de l’écart, en Occident, entre un universalisme de la raison, d’une forme de rationalité absolue, associée le plus souvent aux sciences, et un relativisme culturel qui, lui, privilégie une diversité de manières de voir et de faire. La tension productrice entre informatique et numérique, entre une science et une culture, n’est que le retour de ce clivage déterminant. L’humanisme numérique est en quelque sorte l’expression de cette condition de l’individu occidental devant une science devenue une industrie et qui est en train de radicalement transformer les objets, et surtout les objets culturels, selon ses propres critères formalistes et de mesurabilité, et la circulation, le partage des héritages et des valeurs au-delà de tout calcul. L’imaginaire social constitue l’enjeu premier de la culture numérique.

18

Ainsi, c’est bien cette dimension imaginaire, un imaginaire de l’intelligent et de l’intelligence, un imaginaire de la fiction technique et de ses pratiques (écriture et lecture) qui est le moteur de la grande mutation numérique. Pour en donner un exemple, j’aimerai évoquer quelques éléments de cette écriture. Cette écriture se déploie tout d’abord par la lecture, par une lecture, pour reprendre l’expression d’Alain Giffard, industrielle [8][8] Alain Giffard, Critique de la lecture numérique, Bulletin... mais qui est aussi automatique (« untouched by a human hand » comme le disait fièrement le premier slogan de Google News). Cependant, à la différence de l’écriture automatique des premiers surréalistes en quête de l’inconscient et des mystères du langage poétique, la lecture automatique est largement normative. Elle transforme la mesurabilité en une nouvelle forme de persuasion sociale, modifiant les repères argumentatifs et les critères de pertinence. La mesurabilité s’érige inéluctablement comme critère : à la fois unité et pertinence dans un contexte défini par les traces et les données supposées représenter sinon des intentions au moins des repères efficaces (la sémantique s’érige comme l’actualisation des liens entre traces et intention, alors que le sémantique, pour reprendre la distinction cruciale d’Émile Benveniste [9][9] Émile Benveniste, Dernières leçons, 1968 et 1969, Paris,..., désigne le contexte qui fait sens).

19

Ainsi en témoigne une nouvelle construction de la confiance sociale fondée en grande partie sur cette dimension auto-industrielle et s’autorisant de la puissance croissante des algorithmes et des données partagées. Lecture sociale et lecture industrielle sont les produits des algorithmes et de la nécessité d’automatiser des pratiques d’écriture (comme dans le cas de Wikipedia) et de lecture (comme dans le cas des moteurs de recherche). Cette automatisation est en même temps une nouvelle autonomie, inhérente à la logique de la recommandation qui se légitime dans sa survalorisation du facteur social tel qu’il investit le numérique et ses plates-formes comme vecteur de pertinence, qui n’est souvent que variation sur la proximité (géographique, relationnelle ou sémantique). Le voisinage n’est plus simplement sémantique, incorporant des concentrés de comportements et de traditions, il est surtout mesure : identification et mesure de traces censées incarner des intentions et refléter des choix discrets, volontaires et toujours pertinents. La mesurabilité est le moteur d’une redéfinition des catégories constitutives de la culture portée par la lecture automatique. La mesurabilité modifie l’argumentation (on le constate de plus en plus par le biais des visualisations) et subrepticement instaure de nouveaux critères de pertinence et de légitimité. C’est ainsi que la sociabilité numérique est une nouvelle façon de faire société : lecture automatique de soi (en fonction des catégories du profil et de ses modulations), l’identité se construit dans un échange entre fragments discursifs et actions en réseau. Des interventions, des associations, des rapprochements, des rencontres fortuites, portées par les similarités et les liens de parenté d’un type nouveau, entre catégories et position sur un réseau et finalement des formes d’association productrices de sens et de pertinence, ce sont les particules élémentaires de l’identité numérique. Et cette identité appelle une autre manière d’informer et de former.

20

Ces problématiques s’illustrent parfaitement dans les jeux vidéo (pour ne pas évoquer la mode des Serious Games et leurs usages possibles comme modèles dans tous les domaines), qui sont devenus (mais c’était déjà le cas avec le premier Tron…) des lieux d’expérimentation dans tous les sens du terme. Dans cet environnement, l’humain se transfère au monde virtuel car les vrais enjeux, le véritable conflit se joue dans le nouvel espace, à l’intérieur même de la machine. Transfert, certes, mais également transformation du code en extension, en augmentation de l’humain. Si Tron avait déjà construit ce paradigme, après des modèles plus anciens et plus biologiques (The Fantastic Voyage[10][10] Film réalisé par Richard Fleischer et sorti en 196...), ce sont maintenant les romans contemporains, comme ceux de Neal Stephenson ou d’autres, qui exploitent ce va-et-vient continu et de plus en plus transparent entre l’espace ludique et le réel. L’intérêt de ces méditations résident à mon sens dans une domestication de l’humain au sein même de l’espace de la machine. Si j’insiste sur ces échanges entre les espaces réels et virtuels, entre le corps humain et le corps technique, c’est que ce sont les interfaces entre ces formes de corporéité qui organisent et forment les articulations de la culture numérique. Une culture qui a produit un tout nouveau contexte : entre le principe de la vie biologique (survie, reproduction, évolution) et l’intelligence du contexte historique. S’adapter, adapter et faire adapter, tels sont les mots d’ordre du nouveau contexte. Dans cette évolution, c’est le monde qui se transforme lentement mais sûrement en interface généralisée au numérique.

Transhumanismes

21

Comme on le voit, on est sans cesse en train de naviguer entre sciences et culture. C’est cette inévitabilité qui nous a conduit à formuler l’humanisme numérique. Peut-être faut-il dire ici quelques mots sur ce choix d’« humanisme numérique ». Sans reprendre ce que j’ai essayé de dire dans le passé [11][11]  Pour un humanisme numérique, Paris, Seuil, « La..., il a toujours été pour moi crucial d’opposer l’humanisme numérique aux différentes écoles transhumanistes, post et cyberhumanistes qui sont aujourd’hui les prophètes d’une nouvelle humanité, pleine de promesses et bénie de tous les bonheurs. Cette utopie d’un âge d’or sans précédent, portant parfois le nom de Singularité, et qui repose sur une convergence prochaine et inévitable, nous dit-on, du vivant et de l’intelligent, de l’homme et de la machine, veut effacer, souvent inconsciemment, l’héritage troublant des rapports entre les sciences et leur usage parfois violent, souvent meurtrier. La sélection artificielle, par exemple, se transforme ici en une potentielle sélection universelle. Mais, à regarder de près le discours transhumaniste, on retrouve rapidement des éléments familiers : un double héritage des Lumières, une émancipation de l’individu et une croyance dans le pouvoir presque absolu de la science. Entre les deux se dessine un partage fondamental qui ne cesse d’agiter les débats autour de l’avenir du genre humain. Entre, d’une part, le choix individuel, devenu droit, et d’autre part, une idéologie de la science qui a le potentiel de réinventer le déterminisme (déterminisme porté par un formalisme inhérent à l’informatique), se profilent des orientations religieuses et des idées politiques. Une simple définition générique du transhumanisme (ce nom désigne en effet des groupes divers avec des idées parfois assez divergentes) : le transhumanisme cherche la libération et l’amélioration de l’individu, non plus exclusivement grâce à l’éducation et au perfectionnement de la raison selon le modèle kantien, mais grâce aux technologies informatique et génétique. Ainsi, le « même » [profession de foi] transhumaniste déclare qu’il est à la fois éthique et désirable de perfectionner la vie et les corps des humains avec l’aide des nouvelles technologies.

22

Dans le cas des transhumanistes américains (fondateurs), on trouve une autre dimension, religieuse : non pas les religions monothéistes, mais plutôt les religions de l’Asie, surtout le bouddhisme et le zen. Rien n’est surprenant ici, car on navigue dans un milieu New Age qui ne cesse de chercher la convergence entre une éthique universelle et une idéologie de la science. Ainsi, les Lumières (dans le sens français du terme) sont assimilées à ces autres pratiques qui, en anglais, portent le même nom : Enlightenment. On parle même de Lumières 2.0 (Enlightenment 2.0) comme on parle du Web 2.0. Il va sans dire que ces discours, mais aussi ces recherches (car on a affaire à une communauté qui fait aussi la science) n’ont pas conscience de l’histoire religieuse de ces pratiques, ni de certains de leurs enjeux. Au lieu de surestimer l’histoire, ces transhumanistes veulent tout simplement l’oublier. Mais, au-delà même de cet oubli, c’est surtout le retour du religieux, d’un religieux facilement polythéiste contre un héritage occidental foncièrement monothéiste qui appelle notre regard critique. Car cette dimension religieuse n’est pas neutre. Elle s’inscrit dans une continuité et une extension des méthodes comparatives premières associées à la naissance des sciences sociales et surtout religieuses au xix e siècle.

23

Pour l’anthropologue, les moyens de communication modernes, tout en intensifiant les relations, accentuent l’inauthenticité des échanges en introduisant une couche bureaucratique, une sorte d’éloignement et de fragmentation inscrits dans un cadre à la fois administratif et global. Dans L’Anthropologie face aux problèmes du monde moderne, Claude Lévi-Strauss identifie cette condition comme politique car elle caractérise les rapports modernes entre les citoyens et le pouvoir. C’est en partie ce qui explique son intérêt pour la première théorie de la communication, développée par Norbert Wiener et John von Neumann. L’échelle globale des structures de communication et de ce qu’on a choisi plus tard d’appeler la société de l’information invite l’anthropologue à repenser, au moins en partie, les concepts et les catégories premières de son travail. Le terrain, la méthode, les formes d’échanges et surtout les manières de tisser le lien social sont à revoir. Ainsi, on n’est pas surpris d’apprendre que l’anthropologue est plus à l’aise dans un village ou même dans un quartier de ville que dans une grande métropole. Pourquoi ? Parce que, nous dit Lévi-Strauss, « cinquante mille personnes ne constituent pas une société de la même manière que cinq cents. Dans le premier cas, la communication ne s’établit pas principalement entre des personnes, ou sur le modèle des communications interpersonnelles. La réalité sociale des “émetteurs” et des “receveurs” (pour parler le langage des théoriciens de la communication) disparaît derrière la complexité des “codes” et des “relais” [12][12] Claude Lévi-Strauss, L’Anthropologie face aux problèmes... ». Le lien personnel reste ainsi un élément déterminant de la spécificité du regard anthropologique, un regard qui scrute, à travers les sociétés dites authentiques, l’articulation et l’apport de la pensée mythique. Dans ce contexte, les intermédiaires contemporains (systèmes de communication, technique, etc.) viennent approfondir l’abîme séparant mythe et histoire, sociétés authentiques et sociétés inauthentiques.

24

Cette perspective explique aussi l’identification par Lévi-Strauss de l’anthropologie comme la discipline humaniste et surtout comme l’aboutissement des humanismes qui ont marqué l’histoire et l’évolution des sociétés occidentales. L’anthropologie n’est pas une science nouvelle ni une discipline récente. Pour Lévi-Strauss, les trois humanismes ont toujours été anthropologiques. Déjà, dans une note de 1956 rédigée pour l’UNESCO, il identifiait les trois humanismes en conclusion à ses analyses des rapports entre les sciences et les sciences sociales. L’humanisme de la Renaissance, ancrée dans la redécouverte des textes de l’Antiquité classique, l’humanisme exotique, associé à la connaissance des cultures de l’Orient et de l’Extrême-Orient, et finalement l’humanisme démocratique, celui de l’anthropologue qui fait appel, dans ses analyses, à la totalité des activités des sociétés humaines. Soulignons que ces trois humanismes sont liés à des découvertes : dans un cas des textes, dans l’autre des cultures et leurs expressions multiples et, enfin, de l’ensemble des faits humains comme objet d’étude (mythe, oralité, etc.). Dans chaque cas, les nouveaux champs d’investigation ont donné lieu à la fois à des méthodes et à des mises en question de valeurs associées à des documents ou à des pratiques culturelles et savantes. Pour le premier humanisme, il suffit de rappeler l’exemple de Lorenzo Valla et sa démonstration philologique concernant la Donation de Constantin [13][13] Lorenzo Valla, La Donation de Constantin, Paris, Les.... La philologie permet, dans ce cas, le remplacement d’un concept par un autre, rendant possible une transformation de tout premier ordre (passage de l’apocryphe et l’authentique à l’établissement de la vérité de l’énoncé sur des bases critiques et objectives). De l’authenticité d’un document à la vérité de ce qu’il énonce, la distance est énorme. Mais il ne faut non plus oublier la diversité des langues (grec et latin) qui ont fourni la base comparative essentielle pour le développement des méthodes critiques. La maîtrise des langues, le savoir historique, la critique interne fragilisent l’autorité d’une institution aussi puissante que l’Église. Pour l’humanisme exotique, les cultures de l’Orient, en favorisant le comparatisme, donnent lieu à de nouvelles sciences et nouvelles disciplines (linguistique, etc.). Le troisième humanisme, celui de l’anthropologue, a conduit, entre autres, à la méthode structurale.

25

Ces trois humanismes sont aussi des évolutions politiques : le premier, aristocratique, car restreint à un petit nombre privilégié, le deuxième, bourgeois, car il accompagne le développement industriel de l’Occident, et le troisième, démocratique, car il n’exclut aucune personne, aucune culture et surtout, aucun fait ou geste humains. Ainsi, l’histoire de l’anthropologie comme discipline est également l’histoire de l’Occident moderne et de l’ensemble de ses ambitions et tribulations. L’humanisme anthropologique est universel car il emprunte, pour sa méthode, à toutes les autres disciplines, tout en œuvrant à une réconciliation de l’homme et de la nature. Et c’est bien cette dimension universelle qui m’a amené récemment à proposer un quatrième humanisme, un humanisme numérique.

26

L’humanisme numérique est ainsi le résultat d’une convergence inédite entre notre héritage culturel complexe et une technique devenue un lieu de sociabilité sans précédent. Une convergence qui, au lieu de simplement renouer l’antique et l’actuel, redistribue les concepts, les catégories et les objets, tout comme les comportements et les pratiques qui leur sont associés, dans un environnement nouveau. L’humanisme numérique est l’affirmation selon laquelle la technique actuelle, dans sa dimension globale, est une culture, dans le sens où elle met en place un nouveau contexte, à l’échelle mondiale. Une culture, car le numérique, et cela malgré une forte composante technique qu’il faut toujours interroger et sans cesse surveiller (car elle est l’agent d’une volonté économique), est en train de devenir une civilisation qui se distingue par la manière dont elle modifie nos regards sur les objets, les relations et les valeurs, et qui se caractérise par les nouvelles perspectives qu’elle introduit dans le champ de l’activité humaine.

27

Un seul exemple suffirait ici. Il s’agit du statut du corps dans l’environnement numérique. Il faut ici reprendre les analyses de Marcel Mauss dans son essai « Les techniques du corps [14][14] Marcel Mauss, « Les techniques du corps », in Techniques,... ». Les travaux de Mauss montrent qu’il existe un lien entre la position du corps, c’est-à-dire la manière dont le corps se déploie dans l’espace social et la nature, et la fonction des objets culturels. Dans ce contexte, on peut dire que la culture numérique est en pleine évolution. Jusqu’à présent, elle a été une culture assise, une culture du bureau et de la chaise, alors qu’elle est en train de se transformer en une culture mobile. Ce passage de la fixité vers la mobilité semble accompagner l’hybridation à la fois des objets, du temps et de l’espace. Il s’ensuit que les pratiques culturelles sont aussi modifiées : gestes, écriture, lecture et communication. Dans l’analyse de Mauss, la technologie joue un rôle essentiel : elle transmet une technique du corps, incite souvent une imitation et modifie la culture locale en fonction de la présence et de l’accessibilité de l’outil technique. La familiarité, l’uniformité des pratiques et des comportements sont ici identifiées en noyau dans les rapports entre les spécificités culturelles et le pouvoir de la technique de les transformer et d’hybrider les cultures. On n’est plus dans une civilisation seulement technique, on est aussi en pleine culture numérique.

28

Avec le numérique, la question qui se pose est celle de l’espace habité ou, plus précisément, de la mutation des espaces habitables. Mais habitables en partie avec les interfaces et les plates-formes numériques. Ainsi, pour reprendre une expression chère à Claude Lévi-Strauss, on est en train de muter de la terre habitée – le territoire de l’ethnologue et de l’anthropologue – vers une spatialité élargie, hybride et en mouvement. La terre habitée n’est plus ce qu’elle était : de nouveaux lieux émergent sans cesse et invitent à un regard autre, à une grille de lecture et d’analyse qui prend en compte à la fois la dimension urbaine et anthropologique, mais également les spécificités et les contraintes induites par la nature numérique de ces lieux.

29

Lévi-Strauss parle de la « totalité de la terre habitée » pour identifier le terrain de l’anthropologie – une expression qui rappelle celle qui a jadis séduit les utopistes et leurs avatars, la « terre connue ». Quant à sa méthode, elle ne peut que reproduire cet universalisme : elle « rassemble des procédés qui relèvent de toutes les formes du savoir [15][15] Claude Lévi-Strauss, op. cit., p. 53. ». Or le numérique modifie d’une manière inédite la notion même de terrain et de territoire comme celle de savoir et d’habitat. Le virtuel, le contributif, le participatif, bien qu’ils fassent souvent appel à des dynamiques connues, font aussi émerger une série de pratiques associées qui sont en effet les lieux d’une mutation concernant l’identité et ses représentations et ses liens à la fois avec la généalogie (le sang) et avec la géographie (le sol, la terre).

Digi Fictions

30

Dans un tel contexte, le « retour au virtuel », tant discuté au début de l’ère numérique, mérite quelques réflexions sur les liens structurants entre le virtuel comme contexte au sens large du terme et les formes d’action inscrites dans les mondes possibles mis en place par les industries du simulacre. Contexte qui est lui-même habité par des tensions, voire des contradictions caractéristiques d’une réalité souvent perçue ou présentée comme ou bien excessive ou bien défaillante. Une sorte d’oscillation se poursuit entre, d’un côté, le trop de réalité porté par des environnements immersifs et des prototypes d’augmentation et, de l’autre, une supposée pauvreté de cette même réalité, appartenant comme elle le doit à l’ordre du simulacre et de la simulation et peuplée par un éloignement du concret, du vrai ou du moins de la vraie réalité. Dans cette perspective, le retour au virtuel ne serait qu’un symptôme d’une négociation continue avec les contraintes issues d’une banalisation et d’une généralisation des moyens non pas seulement de participer au virtuel mais plutôt de le créer. Tendance qui nous est familière car elle participe à une mouvance habituelle au sein de l’écosystème numérique actuel. Les industries du simulacre reposent de plus en plus sur une forme participative invitant les acteurs à modifier le monde qu’ils peuplent dans une sorte de mise en abîme du virtuel. Mieux encore, ces espaces virtuels communiquent de plus en plus avec le « réel ». Qu’il s’agisse de transferts de données ou de valeurs (monétaires ou autres) entre les deux, ou bien de dissémination de données, de valeurs ou d’identités.

31

Dès lors, pourquoi choisir de parler d’habitus ? Le mot comme le concept sont tellement investis par la réception de la pensée de Pierre Bourdieu (en tout cas en France) qu’il est devenu presque impossible de les dissocier. Je n’ai ni les compétences ni l’intention de récapituler et poursuivre ce débat méthodologique. Ce qui m’intéresse dans l’habitus, c’est tout simplement la coexistence des usages savants et des usages populaires [16][16] Voir l’excellent texte de de François Héran, « La seconde.... Cette cohabitation se traduit également dans le passage du mot latin en anglais et en français : habit comme costume et habit comme habitude. Si l’adage latin exprimait déjà cette parenté : Sicut vestis corpus, it habitus vestit (L’habitus habille l’âme comme le vêtement le corps), les jeux vidéo, en tout cas certains d’entre eux, nous permettent de suivre, dans un milieu ordonné, cette dynamique de l’habitus. C’est en ce sens que dans le virtuel et ses industries, l’habitus rend possible l’inscription du corps dans une pratique essentiellement imaginaire, mais qui est implicitement une interactivité, naguère implicite, et aujourd’hui visible. Souvent la première action consiste à habiller son corps. Dans SecondLife, l’avatar est nu et neutre : il faut lui donner une identité, et cette identité se construit dans ses premiers gestes par les vêtements. Dans des jeux comme Halo, les vêtements sont en effet des uniformes qui spécifient des identités de groupe, des allégeances, des pouvoirs et surtout des choix explicites. La hiérarchie dans une grande partie de jeux participatifs est signifiée par les costumes et les pins, des marques de distinction qui délimitent le champ d’action du joueur.

32

Un autre élément frappant de ces liens entre l’habit et le virtuel est, bien sûr, les outils, en tout cas les premiers outils de la réalité virtuelle. Nous avons tous à l’esprit ces gadgets, ces objets d’augmentation qui permettaient naguère à l’individu d’interagir, par le corps, avec le virtuel ou ce que l’on a choisi de nommer la réalité virtuelle. Des gants, des casques, des tissus servaient comme d’interface entre le réel et le virtuel. La simulation se jouait dans l’acte, dans une forme du faire portée par le corps et ses gestes. L’habit était le moyen d’actualiser dans un espace dit virtuel. Il me semble important de revisiter cette itération du virtuel car elle mettait en place une forme primitive d’un dispositif qui explicite des formes implicites, intériorisées, d’action et de médiation. La force de l’habitus comme interface réside précisément dans cette circulation entre des formes d’action ordinaires et des actions émergentes. Reste à savoir si ces formes émergentes seront ouvertes au libre choix ou bien si elles seront soumises à des exploitations intelligentes des habitudes et des coutumes formées par les mondes virtuels. De ce point de vue, l’opinion de Jaron Lanier, l’inventeur de la Virtual Reality, est éloquente : « You are not a gadget [17][17] Jaron Lanier, You Are Not a Gadget. A Manifesto, New.... »

33

Dans son analyse de la dérive collective liée au virtuel, Lanier identifie un élément qui nous intéresse ici sans que nous partagions nécessairement toutes ses conclusions : les effets formatants et normatifs des espaces virtuels. Ses réflexions posent une question décisive, celle de la tension fondatrice entre efficacité structurante et écarts déterminants. Au fond, il s’agit d’interroger, dans le cadre de ces environnements virtuels, les rapports entre un déterminisme incarné par le formalisme du code, et par les algorithmes, et les configurations de dissemblance efficaces possibles. La tendance vers le collectif dans le jeu comme dans la sociabilité numérique remet en question la nature des liens entre l’individu et la collectivité car elle émane, dans ses déclinaisons, de pratiques qui sont façonnées par cet habitus virtuel. En d’autres termes, ce sont des formes d’intelligence qui semblent être en conflit ici. Intelligence collective, intelligence de groupe et intelligence de masse, d’une part, et une sorte d’intelligence de l’individu et de la singularité, voire de la distinction, d’autre part, qui se trouve valorisée d’autant plus que le contexte général semble soumis aux exigences d’une communauté.

34

Les enjeux sont à l’évidence importants surtout si l’on pense aux exploitations commerciales de ces relations. Mais ils sont également considérables dans la mesure où ils concernent une manière de penser les données, certaines données, et les liens entre traçabilité et mémoire. Si la traçabilité est l’incontournable de l’environnement numérique, elle est en même temps, dans le contexte des mondes virtuels et des jeux vidéo, une variation sur la mémoire qui met en scène corporéalité, présence et action. Les données sont ici, à la différence des traces ordinaires, souvent associées à des intentionnalités émanant de l’univers du jeu, des intentionnalités susceptibles de fonder des croyances et de communiquer des finalités. C’est bien ce glissement qui est, en fin de compte, une résultante d’un déplacement d’ordre diégétique qui me semble important, surtout dans un regard sur le virtuel tel qu’il se déploie de nos jours dans l’environnement numérique.

35

Il faut à ce stade, me semble-t-il, retourner vers les premières ébauches de cette « virtualisation » de la représentation de l’intelligence dans l’informatique et le numérique. Rappelons-nous que les deux textes fondateurs de l’intelligence artificielle comme moteur de l’informatique moderne, ceux de Von Neumann et de Turing, avaient pour objectif la construction d’une mémoire informatique capable d’accueillir les opérations et les résultats des instructions d’un ordinateur. Dans les deux cas, une forme de mimésis se révèle décisive. Pour Von Neumann, la structure des circuits de l’ordinateur théorique (EDVAC) reproduit et imite les structures des neurones. Von Neumann suggère que la transmission de l’information dans le système ressemble au télégraphe et que, à terme, il serait possible de reconstituer les mécanismes mémoriels au sein d’une machine. Il n’est pas question pour lui de spéculer sur une forme de pensée ou d’intelligence au sens fort du terme dans le contexte de la description de l’ordinateur. Pourtant, l’imitation occupe une place cruciale dans la conception comme dans la mise en œuvre de sa machine. Turing en revanche, tout en insistant sur la fonction de l’imitation, va construire un jeu dont le but premier est de permettre une évaluation des opérations de l’ordinateur, une évaluation qui est comparative. C’est par là qu’il innove car il rend possible, en dépassant les difficultés classiques posées par les définitions à la fois de la pensée et de l’intelligence, un espace ludique. Dans le cadre du jeu, les qualités ne sont pas absolues : elles sont plutôt relatives puisque les perceptions des joueurs, ou les résultats, déterminent les conclusions. Ainsi, dans sa version la plus simple, le Turing Test est une estimation et un dénombrement de ce qu’est, au cours d’une conversation, la reconnaissance de l’humain. Ce qui importe ici, c’est que l’ordinateur ou la machine est déjà un joueur, que c’est bien le jeu qui autorise son intelligence. Le contexte n’est pas seulement un prétexte ; il est un ancrage : il répond à une forme délibérative, il organise des échanges qui activent la mémoire sociale (reconnaître une homme ou une femme, dans le cas de Turing) en vue d’une appréciation de l’intelligence. L’interactivité, élémentaire en ce cas, est devenue aujourd’hui plus ample et surtout plus complexe et plus riche dans les environnements de divertissements numériques.

36

Le texte de Turing [18][18] Pour une version française des textes d’Alan Turing,... est d’autant plus révélateur qu’il met en scène le provisoire et l’éphémère comme modèle non pas de l’intelligence mais de l’apprentissage et de la pensée. La validité éphémère, c’est bien la condition de l’évolution algorithmique. Le numérique, dès ses premières origines, a toujours ainsi été l’expression d’une volonté de dépasser le calcul, tout calcul orienté vers des fonctionnalités précises, vers une connaissance du monde, un savoir sans limites. Une telle orientation implique un engagement continu dont la visée principale est le dépassement d’un certain inconnu, l’élimination progressive de l’ignorance. Ignorance de la réalité, de ses objets ; ignorance des comportements, des coutumes et des cultures. Ainsi, le numérique, dès son enfance, est habité par cette ambition portée par ce que Turing désigne comme la « validité éphémère » des règles constitutives du code informatique. Le code, on le sait aujourd’hui, est un discours, une dynamique d’apprentissage, qui ne cesse de modifier le contexte, tout contexte, et au fur et à mesure, de nous modifier. Déjà, chez Turing, la machine (il faudrait dire les machines, car le pluriel est essentiel, dans la mesure où Turing, dans ce texte fondateur, ne parle jamais de la machine sauf pour désigner ou bien son enfance ou bien son versant humain – « the human computer », l’humain), sa machine pensante, échappe aux règles, comme elle échappe à l’homme conçu, dans un premier temps, comme enseignant et instituteur. Une sorte de conversion numérique de la reconnaissance (l’élément déterminant du « jeu de l’imitation » à l’origine de la conception de ces machines), de la mimésis comme fondement de l’éducation et de l’apprentissage. Le codage est bien un dressage, mais dressage de l’humain. C’est en ce sens que le code, dans son déploiement actuel au sein des environnements numériques, réinvente l’habitus classique.

37

Ce premier jeu, d’une simplicité décevante, n’est en effet qu’un leurre. Comment passer de la première interrogation, de cette première question qui semble un défi philosophique et technique (les machines peuvent-elles penser ?), à ce déplacement sans fin qui ne cesse de modifier le statut de la pensée ? Comment expliquer aujourd’hui, dans le contexte de la naissance de l’informatique, que cette qualité tant désirée qu’est l’intelligence est le résultat d’une mise en scène d’un échange (ou de la simulation logique d’un tel échange), d’un dialogue, d’une conversation (encore une fois, une sociabilité dès les premiers pas du numérique) qui débouche sur une reconnaissance, une identification on ne peut plus primordiale : homme ou femme ? Ce qu’il importe de retenir pour notre propos, c’est que la conception de ces machines pensantes procède par une transformation radicale du monde : le monde est bel et bien un jeu, mais il est surtout une interface soumise aux exigences des machines. Ainsi va la conversion numérique, comme le jeu imaginé par Turing : des interfaces locales, avec des buts bien définis, on passe à la mutation du monde lui-même en interface, mais interface vers l’univers des machines pensantes, des machines apprenantes. L’humain n’est ni le modèle ni le paradigme ; il n’est qu’un point de départ, un trébuchement. Car ce qui caractérise la pensée, toute pensée, c’est bien cette capacité de sonder et de produire de l’imprévu, de découvrir de l’imprévisible. Les machines pensantes, ces enfants qui sont presque des tabula rasa, profitent de cette « validité éphémère » des règles afin d’habiter le monde hybride qu’elles ont en grande partie produit.

38

Cette vision, il s’agit d’insister sur ce point, n’est ni anti-humaniste ni transhumaniste. Elle n’est que la conséquence de la spécificité de l’informatique dans sa mutation en numérique. L’éphémère, l’imprévu, l’inconnu sont les agents de l’évolution du code et de sa participation au monde. Ainsi, le code n’est pas une simple exécution d’instructions (malgré leur complexité), ni exclusivement normatif, mais plutôt interactivité agissante, une sorte de pédagogie inversée, une éducation sans fin. Penser de nos jours la technique, c’est surtout et avant tout penser le code. Ce qui nécessite un nouveau regard sur la notion même de technique ancrée telle qu’elle l’est souvent dans des visions métaphysiques ou bien des pensées de médiation, alors que le numérique appelle une interprétation humaniste, mais au sens, pour reprendre l’expression de Turing, de l’ordinateur humain (« the human computer »). La « raison computationnelle », en tout cas pour Turing, n’est pas associée exclusivement à une exploitation mathématique ou statistique des données disponibles, ni à un formalisme dérivé de procédures logiques. Elle se nourrit des modifications créatrices permises par le jeu des « validités éphémères », par les tribulations de l’apprentissage, par l’émergence d’une culture, d’une civilisation fondée sur la paideia (l’« éducation »). C’est pour ces raisons que le numérique ou bien ces machines pensantes ne sont ni des monstres ni un Golem. Chez Turing, elles participent de l’imagination (le mot revient sans cesse dans le texte), elles sont en quelque sorte le produit d’une naturalisation effectuée par l’éducation et l’apprentissage. Dans ce contexte, les considérations actuelles sur le rôle ou le statut du numérique dans la formation souffrent en partie des faiblesses d’une conception trop technique.

39

Cette généalogie me semble révélatrice car elle explique en partie les orientations actuelles à la fois de la réalité virtuelle et de certains jeux vidéo. Comme on l’a vu rapidement avec l’habitus et l’habit, les périphériques de certains jeux incorporent les deux fonctions. Dans un premier temps, le modèle était celui de l’augmentation. Vint ensuite l’interface et on s’approche là de ce que l’on pourrait qualifier d’extension. Une augmentation pour que les fonctionnalités se projettent et s’amplifient dans l’espace d’un virtuel. L’interface est une phase transitoire, puis, avec la Wii et la Xbox 360, c’est la position et la mobilité du corps qui sont intégrées à l’espace virtuel. On retrouve ici des caractéristiques de l’habitus dans la manière dont il saisit à la fois l’apparence symbolique du corps dans un espace social hiérarchisé et l’expression de formes implicites de socialisation intégrées dans le paraître. Cette réalité rend compte également d’un changement de vocabulaire important, le passage de la « réalité virtuelle » vers le Métavers [19][19] http://fr.wikipedia.org/wiki/Métavers (traduction du « Metaverse » de Neal Stephenson dans Snow Crash[20][20] Un des avantages du Metavers est qu’il évite les débats...). Ce Méta-Univers (comme le dit Stephenson : « Le métavers est une invention de ma part, qui m’est venue à l’esprit quand j’ai réalisé que les mots existants (comme réalité virtuelle) étaient trop inadéquats pour être employés ») est censé réunir tous les éléments participant à notre réalité actuelle. Stephenson, qui avait déjà revisité les héritages de Von Neumann et de Turing dans Cryptonomicon, est pionnier dans l’articulation entre la fiction et la technique. Son Métavers, devenu synonyme de mondes virtuels persistants, illustre ce passage continuel entre la fiction et le numérique, qui nourrit à la fois l’imaginaire informant la construction des espaces sociaux et les utilisations les plus diverses des mondes persistants.

40

Pour mieux apprécier l’apport des romans de Neal Stephenson, il nous faudrait traverser toute son œuvre. Mais un regard rapide sur son dernier roman, Reamde, suffira car il participe d’une nouvelle tendance de la science-fiction et qui à mes yeux est aujourd’hui de l’ordre de la digi-fiction (je suis tenté de parler de Digital Fiction dans le sens où l’on parle de Digital Humanities, un nouveau genre qui s’élabore, au-delà du Cyberpunk et de ses dérivés, dans un dialogue avec l’écosystème numérique dans toutes ses dimensions). Digi Fiction désigne un genre émergent qui, pour la construction narrative, s’autorise des jeux vidéo, des personnages virtuels afin de nourrir la narration. Ce genre, dans ses usages les plus prometteurs, met en scène une réciprocité entre les mondes dits virtuels (jeux, mondes persistants, etc.) et la réalité décrite par la fiction. Si cette tendance n’est pas nouvelle, elle est de plus en plus marquée car elle rend visible les enjeux concernant le statut de la narration et surtout celui de la clôture narrative dans l’environnement numérique. L’exemple récent de la dernière version de Mass Effects  [21][21] Pour les détails de la controverse, voir l’article... est éloquent : le choix de la « conclusion » du jeu ne pouvait pas ignorer les options mises en œuvre par les joueurs. C’est bien la cohérence narrative du jeu qui était l’objet des polémiques, et la vie des personnages animés par les joueurs devaient décider des conclusions possibles du jeu.

41

Le passage de plus en plus prononcé entre fiction et jeux, entre numérique et vécu, entre informatique et numérique ne peut que se conjuguer avec les nouvelles formes de sociabilité et les rapports entre l’individu et le collectivité. De nos jours, si le village est devenu global et les moyens de communication universels, le local reprend ses droits et son autorité au nom de la nouvelle géographie humaine portée par la géolocalisation et ses effets sur l’environnement et les usages numériques. Le numérique modifie et la ville et le village ; il dessine un nouvel espace partagé entre réel et numérique. L’espace hybride de la culture numérique constitue une nouvelle manière de faire société, avec ses mythes, ses inédits et ses utopies. L’humanisme numérique est une manière de penser cette nouvelle réalité. Lévi-Strauss a déjà perçu à sa manière cette mutation à travers le regard comparatif qu’il porte sur l’Occident et le Japon. Dans un chapitre intitulé « Sengai. L’art de s’accommoder au monde », il remarque : « Dans la France d’aujourd’hui, seuls mériteraient d’être appelés calligraphes les auteurs d’inscriptions dites “tags”, lisibles pour les initiés sur les murs et les voitures du métro [22][22] Claude Lévi-Strauss, op. cit., p. 50.. » Nouveaux auteurs, nouvelle forme de calligraphie, portés par des signes et des lectures en mutation. C’est bien ce même jeu entre le social et l’individuel aujourd’hui nourri par le numérique qui constitue la cohérence et la pertinence de l’humanisme.

Nouvelle éthique ?

42

Le numérique est certes un produit occidental, mais il est aujourd’hui une réalité globale. Les modèles qui sous-tendent le fonctionnement du numérique sont tous ou presque tous dérivés de l’expérience occidentale : le document et ses évolutions comme ses valeurs, la notion de personne et d’identité, le concept de patrimoine et d’archive, les représentations visuelles des manipulations et de leurs symboles (icônes, etc.). Tous ces éléments devenus la vulgate de notre expérience quotidienne, y compris la notion d’amitié, simplifiée et transformée en agent constitutif de la sociabilité numérique, sont les produits de l’exploitation technique des catégories historiques et socio-culturelles occidentales. Une question demeure : comment, dans ce contexte, imaginer l’évolution de l’environnement numérique, selon des chemins qui ne seront plus exclusivement ceux de l’Occident et de ses concepts et ses catégories ? Les pratiques démocratiques elles-mêmes semblent être modifiées par le numérique, ainsi que l’illustre le cas du Printemps arabe.

43

Si l’on cherche un regard philosophique sur cet humanisme, il nous faut relire, dans le contexte actuel, le texte de Husserl prononcé en 1935 sous le titre (français) de La Crise de l’humanité européenne et la philosophie[23][23] Traduction française du texte de Husserl disponible.... L’argument de la « Krisis » se déploie autour d’une problématique qui articule trois humanismes : un humanisme fondateur, abstrait et théorique et issu du savoir et de la philosophie grecque, un humanisme théorique développé à partir de la Renaissance et ses savoir-faire, et, enfin, un humanisme européen (il faut entendre ici occidental), celui de la crise de la première moitié du xx e siècle. Husserl, à sa manière, pose le problème fondamental qui est le nôtre aujourd’hui avec la culture numérique et ses ambitions universelles : les trois humanismes identifiés par Husserl montrent que la crise vient du clivage de plus en plus prononcé entre les sciences dites exactes et les sciences de l’esprit. En d’autres termes, l’écart entre des paradigmes d’exactitude et de mesurabilité, et leurs formes de rationalité, et des valorisations d’ordre culturel. Les analyses de Husserl mettent en question l’universalité de la rationalité scientifique et technique, et nous ajouterons, de nos jours, numérique en rappelant le rôle fondateur de la communauté dans la production et le partage du savoir. Ce qui explique sa conclusion, renvoyant à la paideia grecque, dans son sens le plus simple mais le plus efficace et pour nous le plus pertinent : une transmission du savoir qui élimine, théoriquement, le non-savoir. Une pédagogie qui est une responsabilité collective, inscrite dans la structure même de la polis. Une pédagogie nous invitant à revisiter les liens entre sciences et cultures et à favoriser ce que j’ai choisi de nommer humanisme numérique [24][24] Une autre vision des liens entre l’humanisme et le....

44

Cet humanisme numérique est en quelque sorte une anthropologie philosophique non pas du virtuel mais tout simplement du numérique dans toute sa diversité et sa densité. Pour l’anthropologue, les moyens de communication modernes, tout en intensifiant les relations, accentuent l’inauthenticité des échanges en introduisant une couche bureaucratique, une sorte d’éloignement et de fragmentation inscrits dans un cadre à la fois administratif et global. L’échelle globale des structures de communication et de ce qu’on a choisi plus tard d’appeler la société de l’information invite l’anthropologue à repenser, au moins en partie, les concepts et les catégories premières de son travail. Le terrain, la méthode, les formes d’échanges et surtout les manières de tisser le lien social sont à revoir.

45

Cette conversion de nos sociétés appelle de nouvelles compétences, de nouvelles littératies. Il ne suffit plus de savoir lire et de savoir écrire, il nous faut maintenant d’autres savoirs et de nouvelles pédagogies. Des savoirs issus du numérique, de ses critères émergents et de ses repères propres. Il est certes possible de voir dans le numérique une nouvelle convergence entre l’humanité et la technologie. Si tel est le cas, il ne s’agit nullement de renouer avec les divers discours et théories transhumanistes, apôtres d’une utopie du progrès. Loin de là. Il s’agira au contraire de déployer une pensée pragmatiste et politique : accepter les mutations introduites par le numérique et insister sur l’indissociabilité de nos valeurs et de l’accès au contenu ne sont que les premiers pas dans notre aventure avec cette nouvelle technologie devenue partie intégrale de notre existence. Le numérique est une nouvelle manière de fabriquer de la mémoire et de l’interpréter. En ce sens, il nous oblige à repenser nos rapports avec ce qui est déjà mémorisé mais également à imaginer de nouvelles façons de préserver et exploiter nos productions purement numériques. Les enjeux sont énormes car nous vivons une période de transition dans laquelle la gestion de cette mémoire, des écrits comme des identités est floue et indécise. Notre défi est de travailler ensemble sur les modalités d’une nouvelle forme de gestion de la mémoire, de l’identité et du savoir, et d’élaborer une éthique.

46

Et cette éthique est à inventer car elle se situe entre les deux éthiques identifiées par Max Weber, celle de l’homme politique et celle du savant. Deux éthiques, l’une animée par la conviction, la seconde par la responsabilité. Les conflits d’autorité et de légitimité, tout comme les pratiques émanant du code, nous incitent à trouver une autre voie. C’est bien là le projet d’un humanisme numérique.

Notes

[1]

Ce texte reproduit une conférence, légèrement modifiée, prononcée à l’Institut Français de l’Éducation en mai 2012. Je tiens à remercier Yves Winkin pour son chaleureux accueil.

[2]

Pour la Web Science, voir http ://webscience.org/web-science/about-web-science/ et pour une idée des projets associés à cette science émergente : http ://webscience.org/web-science/studying-web-science/ Et un exposé de Tim Berners-Lee : http ://www.w3.org/2007/Talks/1018-websci-mit-tbl/#(1)

[3]

Pour une nouvelle perspective économique plus adaptée aux réalités de l’environnement numérique, voir les travaux en ligne de Philippe Aigrain autour des « échanges non marchands », et surtout « non sharing » [http ://www.sharing-thebook.com].

[4]

De la page d’accueil (Home Page) à la ville et la maison. Disons la demeure. C’est le nouveau paysage qui se dessine avec le numérique aujourd’hui. La ville intelligente (Smart City), terre promise qui semble conjuguer gestions de données, participation citoyenne et interactivité, n’est, en fin de compte, en tout cas dans sa version la plus idéale et la plus complète, qu’un reflet de la conversion de la manière dont on a commencé à vivre dans l’environnement numérique. Sur ces questions, je me permets de renvoyer à mon livre L’imaginaire de l’intelligence (Paris, Seuil, à paraître en 2014).

[5]

Donald E. Knuth, Literate Programming, Stanford, Center for the Study of Language and Information, 1992.

[6]

Sur PageRank, voir les travaux de Dominique Cardon, « Dans l’esprit du PageRank, Une enquête sur l’algorithme de Google », Réseaux, 2013, 177, p. 63-95. Disponible en ligne [http://halshs.archives-ouvertes.fr/].

[7]

Marcel Mauss, Sociologie et anthropologie, Paris, Puf, « Quadrige », 1950, rééd. 2013, et l’introduction de Claude Lévi-Strauss qui note déjà, en renvoyant aux pères de la science de l’information, que « le problème ethnologique est donc, en dernière analyse, un problème de communication… » (p. XXXII).

[8]

Alain Giffard, Critique de la lecture numérique, Bulletin des Bibliothèques de France, 2011, tome 65, no 5. En ligne [http ://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2011-05-0071-013].

[9]

Émile Benveniste, Dernières leçons, 1968 et 1969, Paris, Seuil/Gallimard, « Hautes Études », 2012, p. 109 et p. 114.

[10]

Film réalisé par Richard Fleischer et sorti en 1966.

[11]

Pour un humanisme numérique, Paris, Seuil, « La Librairie du xxi e siècle », 2011.

[12]

Claude Lévi-Strauss, L’Anthropologie face aux problèmes du monde moderne, Paris, Seuil, « La Librairie du xxi e siècle », 2011, p. 42.

[13]

Lorenzo Valla, La Donation de Constantin, Paris, Les Belles Lettres, 1993, tr. J.-B. Giard.

[14]

Marcel Mauss, « Les techniques du corps », in Techniques, technologie et civilisation, Paris, Puf, « Quadrige », 2012.

[15]

Claude Lévi-Strauss, op. cit., p. 53.

[16]

Voir l’excellent texte de de François Héran, « La seconde nature de l’habitus. Tradition philosophique et sens commun dans le langage sociologique », Revue française de sociologie, 1987, vol. 28, n° 3, p. 385-416.

[17]

Jaron Lanier, You Are Not a Gadget. A Manifesto, New York, Vintage Books, 2011. Le livre a donné lieu a de multiples polémiques. Lanier est, dans un sens très précis, l’héritier de Norbert Wiener, surtout dans la perspective de son essai God & Golem, Inc (Cambridge, Ma., MIT Press, 1966), disponible en ligne [http://luisguillermo.com/diosygolem/god_and_golem_inc.pdf].

[18]

Pour une version française des textes d’Alan Turing, voir La Machine Turing, Paris, Seuil, « Points », 1995, édition de Jean-Yves Girard.

[19]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Métavers

[20]

Un des avantages du Metavers est qu’il évite les débats autour du mot virtuel, son histoire et ses usages philosophiques dans le cadre de l’environnement numérique. Neal Stephenson, Snow Crash, Bantam Spectra Books, [1992] 2000 et pour la traduction française, Le Samouraï virtuel, Paris, Librairie générale française, 2000.

[21]

Pour les détails de la controverse, voir l’article de Wikipedia disponible en ligne [http://fr.wikipedia.org/wiki/Mass_Effect_3].

[22]

Claude Lévi-Strauss, op. cit., p. 50.

[23]

Traduction française du texte de Husserl disponible en ligne [http ://www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/file/husserl_depraz.pdf].

[24]

Une autre vision des liens entre l’humanisme et le technologique se retrouve chez Gilbert Simondon, dans le cadre de l’encyclopédisme et de l’émergence de la technique. Voir par exemple, Du mode d’existence des objets techniques, Paris, Aubier, 2001.

Plan de l'article

  1. Informatique et numérique
  2. Le code, un être culturel
  3. La confiance sociale
  4. Transhumanismes
  5. Digi Fictions
  6. Nouvelle éthique ?

Chapitre précédent Pages 5 - 55 Chapitre suivant Avec le soutien du Avec leur soutien

Cairn.info

  • À propos de Cairn.info
  • Institutions clientes
  • Services aux éditeurs
  • Services aux institutions
  • Services aux particuliers
  • Conditions d’utilisation
  • Conditions de vente
  • Droit de rétractation
  • Vie privée

English version

Outils

Mon Cairn.info

  • Créer un compte
  • Me connecter
  • Mon panier

Cairn.info utilise des cookies à des fins de statistiques. Ces données anonymes nous permettent ainsi de vous offrir une expérience de navigation optimale. En continuant votre visite vous acceptez de recevoir ces cookies. Vous pouvez toutefois les désactiver dans les paramètres de votre navigateur web. En savoir plus

© 2010-2018 Cairn.info

03/04/2019

Rien ne nous arrive par hasard | Nadalette La Fonta Six | TEDxChampsElyseesWomen. Prédiction : pourquoi les experts se trompent plus que les chimpanzés

Rien ne nous arrive par hasard | Nadalette La Fonta Six | TEDxChampsElyseesWomen

Un monde de Surprises

 Le monde change radicalement, il devient toujours plus incertain.Dans un tel monde, il nest en effet paspossible de prédire lavenir, et ceux qui basent leur action sur une prédiction sexposent tôt ou tard à une catas-trophe. Les prédictions sont inéluctablement, un jour ou lautre, victimes de lévénement inéditqui les rend caduques. Et pourtant,les outils de prise de décision que nous utilisonsnont, eux,pas changé. Ils reposent sur un paradigme prédictif. Ils datent des années 70 pour la plupartet sont ancrés dans la civilisation de la révolution industriellenée il y a 150 ans.Il est grand temps deles repenser entièrement pour le nouveau monde...

Comment peut-on accepter dans un prétendu pays de droit, donneur de leçon à la terre entière, qu’une organisation illégale, hors la loi maintes fois par an, puisse exercer son terrorisme en permanence………. Jamais de punition ou de procès aux leaders nationaux de la Confédération Générale du Terrorisme*.

Olivier 50, chef d’entreprise, 54 Salariés

*Terrorisme: (nom masculin ), Ensemble d’actes de violence (attentats, prises d’otages, etc.) commis par une organisation pour créer un climat d’insécurité, pour exercer un chantage sur un gouvernement, pour satisfaire une haine à l’égard d’une communauté, d’un pays, d’un système.

(Source: Larrousse.fr)

Erreurs de prédiction : toutes vos lois empiriques sont 'vrausses ..

Incertitude et cygne noir, quand la prédiction ne fonctionne pas ...

Le Cygne Noir, la puissance de l’imprévisible

Comme l’explique le site cairn, le propos de Nassim "est d’opposer la réalité du monde, appelée « Extremistan », à sa description dans les manuels, appelée « Mediocristan ». Le Mediocristan est régi par la loi des grands nombres qui relativise les événements inhabituels et fait plutôt considérer les moyennes. Au Mediocristan, la représentation du monde est celle de la courbe de Gauss, d’après laquelle les observations tirées au sort s’accumulent de part et d’autre d’une valeur moyenne. Cette représentation plaît aux économistes et aux scientifiques qui en tirent d’élégants raisonnements." Et de rajouter que: "nous vivons dans un monde incertain et notre penchant platonique pour les raisonnements et les formes pures, élégantes et définies, nous fait croire que nous savons plus que ce que nous ne savons en réalité, d’autant qu’un événement extraordinaire, dès qu’il est survenu, devient ordinaire et rétrospectivement prévisible. L’esprit humain cherchera sans tarder quelles sont les causes de l’événement, comment il est survenu et pourquoi il n’a pas été prévu. Il deviendra vite évident que l’événement était prévisible, du moins a posteriori, car a priori personne n’y avait pensé."

Nassim Nicholas Taleb, Le Cygne noir, la puissance de l ... - Cairn

Prédiction : pourquoi les experts se trompent plus que ... - Contrepoints

Images correspondant à "Pourquoi les experts se trompent-ils plus ...

Pourquoi les experts se trompent-ils plus que les généralistes face à une discontinuité ? Il y a plusieurs raisons. Premièrement parce que leur expertise, par définition, repose sur les connaissances du passé, de ce qui a marché précédemment. Le prospectiviste Bertrand de Jouvenel notait ainsi : « Le technicien est souvent l’homme du passé, et une méthode éprouvée est souvent une méthode révolue ou sur le point de l’être ». Par définition, une discontinuité remet en question ce qui a fonctionné jusque-là, et donc de facto le savoir de l’expert.

Les limites de l’expertise

Deuxièmement parce que la discontinuité surgit par définition en dehors du cadre d’expertise. L’expert ne la voit donc pas, du moins initialement, et lorsqu’il la voit, peut avoir tendance à ne pas la prendre au sérieux.

Ainsi en 1876, un spécialiste du télégraphe regardera les balbutiements du téléphone, qui au début était de très mauvaise qualité et n’allait pas au-delà de quelques centaines de mètres, avec une bonne dose de scepticisme.

C’est ce qui explique que Western Union, grand opérateur du télégraphe aux États-Unis au siècle dernier ait déclaré à cette époque, à son propos : « Ce ‘téléphone’ a trop de limitations pour être sérieusement considéré comme un moyen de communication. »

Le domaine restreint de l’expert

Troisièmement parce que l’expert est compétent sur un domaine forcément restreint. C’est la condition de sa compétence. Plus il est expert, plus son domaine est restreint, et plus il s’expose à une discontinuité. La compréhension d’une discontinuité nécessite au contraire non seulement une ouverture, c’est-à-dire penser au-delà du cadre actuel, mais aussi une compétence plus générale permettant de relier entre eux des domaines a priori séparés. Tetlock oppose ainsi les hérissons et les renards, reprenant une distinction faite par l’écrivain Isaiah Berlin. Un hérisson ne connaît qu’une seule grande chose tandis qu’un renard connaît plein de petites choses.

Selon Tetlock, les hérissons intellectuellement agressifs connaissent une grande chose et cherchent, sous la bannière de la parcimonie, à étendre le pouvoir explicatif de cette grande chose et à ‘couvrir’ les nouveaux cas ; ils se trompent plus souvent. Au contraire, les renards sont plus éclectiques.

Ils connaissaient beaucoup de petites choses et se contentent d’improviser des solutions ad hoc pour suivre le rythme d’un monde en évolution rapide. Ils réussissent mieux à prédire.

Le libéralisme social

Le libre arbitre individuel est une notion essentielle de la pensée d'Isaiah Berlin. Il prône l'idée d'un libéralisme social qui autorise la pluralité des idées et des valeurs. Ce pluralisme, qui n'est pas un relativisme, permet en effet de prendre en considération les rapports conflictuels et les différentes conceptions morales du bien, parfois irréconciliables et irréductibles les unes aux autres, qui constituent l'ensemble des opinions et des valeurs émises par les différents groupes sociaux.

Ainsi, dans Two Concepts of Liberty (« Deux concepts de liberté », 1958), qu'on a pu comparer au De la liberté de John Stuart Mill, Berlin propose d'analyser les deux concepts de liberté qui ont joué un rôle décisif dans l'histoire des hommes, pour cela il distingue la « liberté négative », qui consiste en l'absence de coercition dans l'exercice de mes propres actions, et la « liberté positive », selon laquelle « je veux que ma vie et mes décisions dépendent de moi-même et non pas de forces extérieures quelles qu'elles soient. Je veux être l'instrument de ma propre volonté, et non de la volonté d'autres hommes. » Berlin constate que cette liberté positive s'est transformée en despotisme à partir du moment où l'on a opposé « l'homme rationnel » et « l'homme empirique », et qu'on a voulu, au nom de cette rationalité du « vrai moi », imposer des normes à la liberté, par l'intermédiaire du droit — qui, après avoir permis à chacun d'atteindre ses buts sans nuire à la liberté d'autrui, devient l'instrument du pouvoir politique — et l'intervention de l'État — le pouvoir politique lui-même.

Par ailleurs, les systèmes utopiques — les « –ismes » —, ne sont que la volonté d'imposer une pensée unique, qui serait par avance conforme au « vrai moi » de l'individu. De même, dans un ouvrage paru en 1955, Historical Inevitability (« l'Inévitabilité historique »), Berlin montre comment le déterminisme historique nie l'action et le rôle de l'individu dans l'histoire.

Or, pour Isaiah Berlin, « la liberté est la liberté ». Elle consiste non pas à « faire les bons choix », mais simplement « des choix », la liberté de choix. C'est ce retournement d'argumentation de la part d'Isaiah Berlin qui saborde, selon les mots utilisés par Murray Rothbard, le concept même de liberté négative, lorsque Isaiah Berlin fait reposer la liberté sur le pouvoir ou sur la richesse.

Citations

  • «Dans leur zèle à créer les conditions économiques et sociales qui seules confèrent une valeur authentique à la liberté, les hommes ont trop souvent tendance à oublier la liberté elle-même ; et quand ils s'en souviennent, c'est souvent pour l'écarter, afin de laisser la place à d'autres valeurs chères aux réformateurs ou aux révolutionnaires. »
  • «Le pluralisme, avec ce degré de liberté «négative» qu'il implique, me semble un idéal plus véridique et plus humain que l'idéal de maîtrise de soi « positive » des classes, des peuples ou de l'humanité tout entière que certains croient trouver dans les grands systèmes bien ordonnés et autoritaires. »

Nécessité d’une connaissance généraliste

Même analyse du professeur Corentin Sellin, qui y voit une «condescendance croissante mais subtile de Trump envers le président Macron» et un «revers pour la main tendue» du Français.

Il note, sur Twitter, que nombre d'analystes américains font le parallèle avec la relation George W. Bush - Tony Blair et le pari du Premier ministre britannique de «se singulariser auprès d'un dirigeant américain unilatéraliste honni en Europe pour se positionner comme meilleur allié et obtenir des concessions "uniques"».

L'effet visuel est exactement à l'inverse de mai 2017, quand le Français avait suscité le buzz pour sa poignée de main musclée avec l'Américain. Le président Macron en avait alors clairement fait un instrument diplomatique.

Bookmarks

 Google +1s

Sondages payés - MySurvey.com - Gagnez de l'argent en ligneLe Pisciacais, Ing.StefanV.Raducanu, FranceWebAsso,FranceWebSharing,SRU-Electronics & MyNewsCenterNavigator,Use these anti-negativity thinking tips to get your mental house in orderThe solution to your problems can be ......Evénéments, Sports, Activites..Manger à Méribel, A découvrir cet ETE, Bonnes tables de l'été, L'Arpasson...The Global Evolution, Merci Stefan de France, le pisciacais, All the News from Around the Web, all theTime, The best engine from one place,The Infinite Archive. Storing bits for 100 years.A Rosetta Stone for Viktor Orbán: Romanian,une opération planifiée et orchestrée; une invasion de masse pointée vers nousFranceWebAsso, La nouvelle société du savoir !Société contributive .projet architectural majeur du 21ème siècle1.000 milliard USD d'ici cinq ans en Chine, Les investissements dans le développement des villes à faible émission de carbone sont estimés à 6.600 milliards de yuans (plus de 1.000 milliards USD) en Chine dans les cinq années à venirMyArchive21century,Today's Headlines,FranceWebAsso*, MyNewsCenterNavigator, Breaking News from around the world, Economie, Technologie, Sciences, Sports, Loisirs, Politics...Better access to all sources...FranceWebAsso,créativité collective, l’économie collaborative, Favoriser l’esprit d’entreprendre en France,Le Mot du Président StefanV.Raducanu, ingénieur électronicien, 4 brevets, expert de la dynamique HCI (Human Computer Interaction),spécialisteNTTCMobilité : naissance d'une gazelle...Olivier se lève ce matin avec une sensation de malaise ……….A-t-il un peu trop bu hier soir ? Est-il malade ? Non rien de tout ça, sobre, sportif et bien équilibré il sait piloter son existence avec une saine hygiène de vie.Consultants : 5 bonnes pratiques pour faire rayonner votre expertise sur les réseaux sociaux. (1/6)Les 4 secrets du réseauteur heureux. (1/5)L'Agence France entrepreneur (AFE) a été lancée opérationnellement le 13 avril 2016, lors du troisième Comité interministériel à l'Egalité et à la Citoyenneté tenu à Vaulx-en-Velin.Stefan de FranceWeb@Bonheur, Business Story, Culture, Style, et Moi,Ma semaine à Deauville du 18-25 Avril 2016,Tout a sa beauté, mais tout le monde ne le voit pas" La vie, c'est ce qui vous arrive pendant que vous êtes occupé à faire des projetsDassault Systèmes, APPRENTISSAGE - Business Intelligence Analyst (H/F),Contrat en alternance - Informatique - Développement , Spécialité(s)/ Option(s) souhaitée(s) : business intelligence, data scientist, big data...« Le pouvoir des sans-pouvoir »« Vaclav Havel in memoriam »Les inepties managériales ont encouragé le cynisme et le désengagement...Mon livre ‘Effectuation’ reçoit le prix du meilleur ouvrage de managementImaginez ce que nous pouvons faire ensemble. FranceWeb, Pour Vous et avec Vous!, A la rencontre d’initiatives positives au niveau humain, économique, culturel, technologique…FranceWeb c'est la solution de l'efficacité de notre temps. Voir grand et net.Project WebCitizens's mission is to excel in the broad dissemination of high-quality Web content. Les robots : une nouvelle ère pour la médecine ?Inventons la ville de demain, Vous, Votre Ville, Région, Pays, Ailleurs...PLUS POUR VOUS ACCOMPAGNER. Evénement - Edition - Médias - Web, Local, Régional, National, International, avec FranceWeb,e-GlobalNetWork, l’objectif commun doit être prioritaire.Baking Security In, Bake Privacy Into Your Projects From the Start, So how can this work operationally?The Need for Speedy Information Online,Your Way to Better Search Results,Know why, Know who, Know where, Know what. The know how to succeed.MyNewsCenterGoogle+, arrêtons le tout-à-l'égo, donnons et nous recevrons!What SRU-Intelligence Can Do for Your Company : Information Versus Intelligence. StefandeFrance,The Known Knowledge Expert ion this subject, Intelligence OnlineVTC à Poissy, Taxi, Paris, Poissy, St.Germain en Laye, Versailles, CDG ,Orly, Drive-r, VTC, Poissy avec Yves, votre chauffeur partenaire, SERVICE PRO, DISPO 24/7, aéroports - gares - transferts - réservation, le prix est fixé à l'avanceIntéressé par la mobilité internationale ? Envie de voyager ? L'association ESN Besançon organise, pendant la Journée portes ouvertes de l'UFC à Besançon, un forum sur la mobilité internationaleVTC à Poissy, Taxi, Paris, Poissy, St.Germain en Laye, Versailles, CDG ,Orly, Drive-r, VTC, Poissy avec Yves, votre chauffeur partenaire, SERVICE PRO, DISPO 24/7, aéroports - gares - transferts - réservation, le prix est fixé à l'avanceFranceWeb,e-GlobalNetWork®>Stefan de France & FranceWebAsso> Climat: le siècle parasite,PoissyWebCitoyen,Pas d'écologie sans métaphysique,IDF>FranceWeb,e-GlobalNetWork®>> TCIC>> travail collaboratif, intelligence collective>>Réseau Internet Interactif>>Communication>>Exposants>>Partenairs>Délivrez votre message >Faites savoir autour de vous ce projet d'innovation collaborative,Europe Ecologie-les Verts, c’est fini ! | CyberacteursBlanchard Pierre - Bio - Google+AUDIO. Écoutez le bruit fait par Philae en rebondissant sur la comète TchouriTout l'immobilier neuf avec Immoneuf.com

MyBokmarksp 23.03.2019

MyBookmarks.p20Mars2019

PPF "Encore une Get connected "Consulting Firms,Sites and Links"You know who they are. Those key companies that you do business with every day, every hour, maybe every second. The best way for you to really take advantage of business partners like these : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect 20 Minutes MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You Les blogs 20 Minutes "TRULY A GOLDMINE!"Incredible!"How to Get Free Publicity in Newspapers and Magazines.To Make Your Decision Easier, Here's My No-Way-You-Can-Lose, 100% Risk-Free Money-Back Guarantee : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You SocSav21 & PoissySmartCity>Tagué>énergie propre , intelligence artificielle , changement climatique.Les nouveaux réacteurs nucléaires plus sûrs qui pourraient aider à arrêter le changement climatique : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You 20minutes-blogs.fr Online Marketing Services That's Affordable and Effective Free Publicity-Publicity-Press Release publicity Le tir de masse en Nouvelle-Zélande montre à quel point les médias sociaux sont perturbés - MIT Technology Review Un météore a explosé sur la Terre avec 10 fois l'énergie de la bombe atomique d'Hiroshima - MIT Technology Review Un algorithme peut transformer vos doodles en images photoréalistes - MIT Technology Review L'ADN a-t-il pris Jack l'éventreur? Probablement pas, mais les vieux objets sont prêts à révéler leurs secrets - MIT Technology Review Dix grands défis mondiaux que la technologie pourrait résoudre - MIT Technology Review Pourquoi l'énergie propre ne résoudra pas tous les problèmes de pollution de Bitcoin - MIT Technology Review Des histoires marquées sur l'énergie propre - MIT Technology Review Leigh Phillips - Examen de la technologie MIT 20minutes-blogs.fr Babelfish traduction - Recherche Google How we’ll invent the future, by Bill Gates Des solutions  e-business efficaces et concrètes e-Global : Portail Collaboratif PoissyVilleConnectée,VilleNumérique, La communication tous-tous Le penseur Stefan Raducanu, Ma reussite sur le Web, Mon entreprise FranceWeb,e-GlobalNetWork® Coopérations entre entreprises, 4 temps essentiels Airbus cultive le travail collaboratif Agora-Project agora-project.zip agora-project espace de travail collaboratif 1860-2010 : 150 ans d'Histoire...MyNewsCenter,FranceWebAsso,StefanV.Raducanu,Savoie : @YvelinesFranceWeb*>Pour Vous et avec Vous* >VOIR ET ETRE VU ! > L’intelligence collective à grande échelle ! >Communauté virtuelle*, site mobile, contenus contributifs > Vivre l'exceptionnel au quotidien avec FranceWebAsso*,La HauteCoutureWeb rsweb : "PoissySmartCity">La Ville Ouverte, l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>PoissyWebCitoyen>"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi">> Les Pisciacais ont la parole>Citoyenneté>Ecouter la Ville> Nos Idées pour la France Dipl.Ing.StefanV.Raducanu veille pour vous: économie,technologie, societal",SocSav21,FranceWeb,Solidage verge d'or, 1n∞, 2045,CES 2018 : ce qui nous attend du côté des TV, Mais il se passe aussi beaucoup de choses en coulisses, : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You Un vent nouveau sur l’écriture de l’histoire.T3,T2,T1,RACONTEZ VOTRE HISTOIRE,“Fouille en dedans. C'est en dedans qu'est la source du bien et elle peut jaillir sans cesse si tu fouilles toujours.”Archive PVC,Raconter la Vie ! Le monde au XXIe siècle : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You apprentissage : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You Utopies pour après-demain,Stefan et Madeleine Raducanu Ville de Saint-Germain-en-Laye, Evolution du quartier de l'hôpital : découvrez les projets samedi 23 mars au TAD. Rencontre avec Jean-Pierre Siméon. L'Europe à la barre : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You Cérémonie de citoyenneté pour les jeunes électeurs,Ma semaine in Deauville - Du 19 au 25 mars 2019 : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You 20minutes-blogs.fr McLuhan ne répond plus - Dominique WOLTON Ma semaine in Deauville - Du 19 au 25 mars 2019, Cérémonie de citoyenneté pour les jeunes électeurs : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect Informer n’est pas communiquer - Dominique WOLTON Images,Institut for International Research>SRU-Electronics . - Recherche Google Images, FranceWeb,Unique, FranceWeb en un clic de souris, RECHERCHER,OBSERVER,METTRE EN LIEN,DIFFUSER, - Recherche Google Images, "Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi" - Recherche Google DEMOCRATECH (PARIS 3) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 820609915 Alors En avant !!!!->Aucune force au monde ne pourra arrêter celui qui rêve, celui qui construit, celui qui aime, qui espère de la vie le moment magique du bonheur, qui n'oublie pas : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You  1ère Position: Agence Search Marketing (SEO & SEA) en France Bottin Carto : Cartes, Plans et Itinéraires en France et en Europe !  Economie - Actualité économique, conjoncture, entreprises, expansion - L'Express L'Expansion  10sites.com 1000 liens pour electroniciens Tree Style Tab 2.8.6 Organisez vos onglets et marque-pages – Modules pour Firefox (fr) Restez en sécurité en ligne – Modules pour Firefox (fr) Modules pour Firefox (fr) FRANCE WEB, collaboration en ligne - 3390502115.pdf FranceWebTop>MyNewsCenter>La communication globale>Ne vous privez pas du bénéfice total que procure alors une réussite voulue et construite par soi-même !>Informer n’est pas communiquer, Restez à l’affût de l’actualité : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You FRANCEWEBMAX>"The secret of the success">MyNewsCenter>UN PARTENAIRE ENGAGÉ>Promotion de l’innovation, notamment en lien avec les milieux scientifiques et l’activité R&D sectorielle et multisectorielle.> Diffusion de l’information technologique> : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You SRU-Electronics>Discover Your Power>>eeNews>Protecting rally spectators room temperature carbon capture tech>Renesas suspends production>AI for supercapacitors : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect The Medieval Masterpiece, the Book of Kells, Is Now Digitized & Put Online | beSpacific Fiche métier : Architecte système d’information Métier logiciels informatique telecom Fiches métiers aéronautiques Nous trouver AIRBUS GROUP - coordonnées et contact AIRBUS GROUP - Aérocontact.com  Hollywood's New Diet Secret, FranceWebeGlobalNetWork*,MyNewsCenter*,MyWorldNewsCenter*,BusinessCenter*,Famille d'Entreprises*,StefanV.Raducanu*,MyBonheur*, FranceWebNewsCenter*,+++ : @WorldNewsFranceWeb®, Human Network, Serving the Planet with Global News, News search engine, "Know where to find the information and how to use it - That's the secret of success"Networking the World Recherchez et trouvez les informations pertinentes avec Europresse Accès facilité à l'information pour lycées et collèges avec Europresse Demande de démo - Europresse Demande de prix - Europresse Diffusion de panoramas de presse et de veille à 360° avec Europresse 0139158035 Il n'y a pas de résultats pour votre recherche. - Infobel France Infobel France - Annuaire téléphonique  Barron's - Financial Investment News - Stock Investing News - Investment News NewsNow: Loading story... NewsNow: Loading story... NewsNow: France news | Breaking News & Search 24/7 Topix Forums Sunset InsideFrance - country portal and web site directories for France France - Country Profile - 2018 Dafsaliens - La généalogie financière A2Presse | Abonnement revues, journaux & magazines pas cher Financial Market News, Foreign Exchange Markets (Real-Time) | MNI FranceWebAsso*,Offre de service numérique, Un nouvel arsenal d'aides, Des règles assouplies, Outre les aides, le gouvernement a pris des mesures de simplification, réclamées par les secteurs de la construction et de l'industrie notamment. : @FranceWeb,e-GlobalNetWork®>GlobalPartnersNetWork>VOIR ET ETRE VU ! > Le meilleur du Web au service de tous ses Lecteurs>Mettre l'information au service de l'homme>Réseau de communication et d'échange>Portails et outils de collaboration>@MyNewsCenter* FranceWebAsso*,Offre de service numérique, Un nouvel arsenal d'aides, Des règles assouplies, Outre les aides, le gouvernement a pris des mesures de simplification, réclamées par les secteurs de la construction et de l'industrie notamment. : @FranceWeb,e-GlobalNetWork®>GlobalPartnersNetWork>VOIR ET ETRE VU ! > Le meilleur du Web au service de tous ses Lecteurs>Mettre l'information au service de l'homme>Réseau de communication et d'échange>Portails et outils de collaboration>@MyNewsCenter* FranceWebTop - Recherche Google SRU-Electronics>I wrote an App for You> NewsCenter for everyone :Moving from MVP / MVVM to MVI.''MyNewsCenterNavigator'', Your instant Connection to Local, Regional, National and World News 1 clic>Capture, collect, and share with your friends. : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect - events-conferences  Ing.StefanV.Raducanu »MyNewsCenterNavigator»"Information,Veille et Connaissance" »Une vague éphémère sur l'océan du temps»Réseaux»Des Hommes,Des Entreprises»Mon domaine se porte aussi loin que mon regard ! Sourire à la vie!»A Bright Future>Sagesse - franceweb  SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect - industry-links  StefanV.Raducanu,I wrote an App for You> NewsCenter for everyone - Recherche Google  Media Intelligence Poissy Smart City>La Ville Ouverte, l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>PoissyWebCitoyen>"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi">> Les Pisciacais ont la parole>Citoyenneté> "TheGrid" pour la France, - tic  SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect - mobile  SocSav21,Enrichissez vos relations humaines,Planifiez votre vie avec rigueur,Appréciez la vie que vous vivez,Concentrez-vous sur votre but et votre raison d’être : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. MADE IN HUMANITY> OnlyOneWorld> Keep Positive Attitude,How happy life would be if>FranceWebEverywhere>RaducanuWebCollection,The Happy Man>The Web of our life good and ill together>Madeleine et Stefan Raducanu>FranceWebAsso & FranceWebSharing, : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You  Industrie : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You..  Ing.StefanV.Raducanu,Président FranceWebAsso,INVITATION,La planète est mon village,E-GlobalNetWork > I AM, YOU ARE, WE ARE HAPPY in... The World is our Workplace. THE GLOBAL VILLAGE.Collaborate,Communicate,Connect.24/7/365,«La terre est notre Communauté» : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  StefanV.Raducanu,I wrote an App for You> NewsCenter for everyone - Recherche Google Carrières-sous-Poissy : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You  SRU-Electronics : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  Innovation : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You..  Blog : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  FranceWebBack>>Dipl.Ing.StefanV.Raducanu et ses créations:FranceWebBack,FranceWeb,e-GlobalNetWork®,FranceWebAsso,PoissySmartCityWebCitoyen,IDF,3B,SocSav21,MySelTab,SRU-Electronics, FranceWebSharing,MyNewsCenterNavigator,>MADE IN HUMANITY>OnlyOneWorld> : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  eBusiness : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You  Un être culturel>Dipl.Ing.StefanV.Raducanu>Dans le monde avec moi>SRU-Electronics>Special Research Unit> : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  StefanV.Raducanu,I wrote an App for You> NewsCenter for everyone - Recherche Google L'homme qui fait le bonheur d'un plus grand nombre d'autres.Dipl.Ing.StefanV.Raducanu avec FranceWebAsso.Mes images Group.Know why, Know who, Know where, Know what.Communication, Exposants, Partenaires.Sensibiliser, informer, promouvoir.SocSav21Net : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  PoissyWorldWide : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You  Amitié : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  StefanV.Raducanu,I wrote an App for You> NewsCenter for everyone - Recherche Google The secret of the success" >AllianceNetWork>WorldNewsCenter>FranceWeb,eGlobalNetWork> We are the human Network, Serving the Planet with Breaking News : SRU-Electronics >Institut for International Research>21CenturyWebArchive>People, Region, Country, Firm, Department,..You !>MyNewsCenterNavigator>Know why, Know who, Know where, Know what>"The secret of the success">Learn,Meet,Discover,>Collaborate,Connect  Stefan V.Raducanu, I wrote an App for that - Recherche Google Services d'accessibilité | Assistance de Firefox The State of Cloud Adoption in Small and Medium-Sized Businesses A propos du Réseau : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. Unique, FranceWeb en un clic de souris, RECHERCHER,OBSERVER,METTRE EN LIEN,DIFFUSER, Produire de l’intelligence collective au bénéfice de l’économie sociale et de la vie associative et impulser les changements nécessaires par l’évolution de notre société. : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. FranceWeb Planète - Recherche Google Images FRANCEWEB group - Recherche Google Images Stefan Raducanu, Imaginez ce que nous pouvons faire ensemble. - Recherche Google FranceWebAsso,RESEAU de l'apprendre>>Tous Président avec FranceWebAsso21> C'est Moi, C'est Vous, C'est Nous ! Paradox>SocSav21"Un pour Tous".."Tous pour Un".."Chacun pour Soi">Un groupe,des 4> Modèle d'un monde auquel chacun souhaite appartenir : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. Accueil : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. Internet et après ? - Dominique WOLTON Introduction à l’open data Research Cloud - Data for Search & Content Marketing Recherche - Institut des sciences de la communication MyNewsCenter>FranceWebAsso>PoissySmartCity>Parcoursup: Quelles sont les filières les plus demandées par les jeunes cette année? : MySmartPeopleGlobalVillage>La Ville Ouverte> l’humain au centre du dispositif>Ville intelligente et durable>FranceWebCitoyen>MediaIntel>Communauté virtuelle, site mobile, contenus contributifs> "TheGrid">ConnectedHomeSolutions for Wonderful Life>I,We,You Is There a DX Knowledge Paradox in Canada?  Présidentielle 2017: Democratech mise sur le Web pour organiser une primaire «indépendante et ouverte» - Decode Media  Democratech - Recherche Google 100, 1 000 ou 10 000 euros : comment (bien) investir dans des startups ? Ces startups françaises qui cartonnent au SXSW Le lexique de l’entrepreneuriat à impact - Maddyness - Le Magazine des Startups Françaises Le lexique de l'entrepreneuriat à impact Horoscope du jour Balance L'horoscope quotidien du jour pour : Gémeaux Personnes qui suivent Stefan V.Raducanu (@eglobalnet8) | Twitter (8) Actualités en rapport avec #Yvelines sur Twitter Yvelines : les agresseurs s’emparent d’une bague en diamant à 50 000 euros - Le Parisien https://l.leparisien.fr/HOs-X Saint-Germain-en-Laye : le Raid intervient chez un policier retranché à son domicile - Le Parisien https://l.leparisien.fr/5ID-h Hashtag #leadership sur Twitter Défi Revenus Passifs | Étape1 Mattress Sales | Home https://goo.gl/wefffz Statistiques d'activité sur Twitter pour eglobalnet8 Libérons la parole»« Pendant que Paris brûle, Macron fait du ski »A propos d’un prétendu droit d’ingérence dans les affaires d’un Etat tiers»Pourquoi Kadafi et pas la monarchie saoudienne ? bombardements démocratiques? : SocSav21>Beau,Bien,Bon >Société du Savoir>ln°1 de la collaboration en ligne>Humanité(s) Digitale(s)>C'est Moi> C'est Vous> C'est Nous>A vos réseaux,eCitoyens !:Tous Président avec FranceWeb21 @ eCitoyen,Un pour Tous.Tous pour Un.Chacun pour Soi>I,We,You.. Twitter / Paramètres Twitter Twitter The European Capital of Smart Tourism 2020 - YouTube EU Growth - YouTube FranceWebSharing>SRU-Electronics>Enterprise and Industry>A Day in the World>MyNewsCenter>Advancing Manufacturing paves way for future of industry in Europe : @FranceWeb,e-GlobalNetWork®>GlobalPartnersNetWork>VOIR ET ETRE VU ! > Le meilleur du Web au service de tous ses Lecteurs>Mettre l'information au service de l'homme>Réseau de communication et d'échange>Portails et outils de collaboration>@MyNewsCenter* About SRU

IMG_20190403_150621.jpgIMG_20190403_153306.jpgIMG_20190403_153323.jpgIMG_20190403_153334.jpgIMG_20190403_153827.jpgIMG_20190403_153840.jpgIMG_20190403_155658.jpgIMG_20190403_155831.jpgIMG_20190403_160407.jpg

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu